google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

§§§§§§

On n'a jamais vu fleurir des coquelicots, parmi les ronces. Ou bien alors, c'est qu'il s'agirait d'un crime,  comme dans la chanson de Mouloudji.

 

 

  • Marcel Rufo, pédopsychiatre et papa.

    https://ru-clip.com/video/wKN2HXJOkGw/marcel-rufo-p%C3%A9dopsychiatre-et-papa.html?fbclid=IwAR3TD1PTcJZE6ZAbLcsuoiqS66j98WFuWvlhuQt6CjNBW5WQMd8tyAE0gc0

    Bon, c'est dommage, que l son soit decalé relativement à l'image, mais enfin, ça n'est pas grave.
    je suis terriblement frustré, de ne pas pouvoir repondre à certains commentaires, sous la video. je le ferai donc, soit en video, soit en livre, je vais voir.

     En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Brigitte Macron s'engage dans la protection de l'enfance.

    Je copie colle, l'article en question, dans le JDD.

    INDISCRET - Brigitte Macron a reçu les auteures d'une récente tribune dans le JDD réclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi.

    La journaliste Françoise Laborde et la vice-présidente du Conseil national de la protection de l’enfance, Michèle Créoff, auteures d’une récente tribune dans le JDDréclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale, ont été reçues par Brigitte Macron. Début novembre, 15 juges pour enfants ont à leur tour exigé un "plan d’urgence". Message entendu à l’Élysée. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi. Parmi les candidats auditionnés, un magistrat spécialisé et une personnalité qualifiée issue de la protection de l’enfance tiennent la corde.

    Lire aussi notre tribune - Françoise Laborde et Michèle Créoff s'engagent contre la maltraitance familiale

    Brigitte Macron s'était déjà mobilisée sur des sujets comme la prise en charge des personnes autistes ou le harcèlement scolaire. La première dame avait prévenu dès l'été 2017 qu'elle s'engagerait contre toutes "les exclusions", "notamment ce qui touche au handicap, à l’éducation et à la maladie".

    Deux enfants meurent chaque semaine sous les corps 

    Le 21 octobre dans le JDD, des personnalités de tous horizons avaient signé une pétition adressée au président de la République et assortie de propositions pour faire de la protection de l'enfance une "grande cause nationale". Les signataires rappellent qu'en France, "chaque semaine, deux enfants meurent sous les coups et les tortures" et "73.000 cas de violences sur mineurs sont identifiés par les forces de police chaque année, soit 200 par jour". En France, poursuit le texte, "7.000 viols de mineurs sont officiellement recensés chaque année, soit presque 20 par jour" et "la moitié des victimes de viols et d'agressions sexuelles ont moins de 12 ans. Seulement 2% des cas donnent lieu à une condamnation".

      Outre Michèle Créoff et François Laborde, comptaient parmi les premiers signataires des représentants d'associationS (j'imagine qu'il ne doit pas y a voir qu'une seule association, representée)d'aide à l'enfance ou de lutte contre l'inceste, mais aussi les philosophes Sylviane Agacinski ou Élisabeth Badinter, les animateurs Nagui et Flavie Flament, l'humoriste Florence Foresti, les acteurs Bruno Solo ou Anny Duperey, ou encore le footballeur Adil Rami.

       Bon, le souci réside dans le fait que c'est aussi d'argent dont il est question, puisque par definition, la Justice étant le parent pauvre, du budget de l'état, pour ne pas dire la ciinquième roue du carrosse macronnien, comme à l'époque de Sarkozy, décider que ça devienne grande cause nationale, devra bien s'accompagner,  d'autre choses que de belles paroles.

       Et qu'on ne vienne pas nous dire, alors, que "justement, les  taxes sur l'essence".....

       Vous la sentez bien venir, la diversion, là, vous la sentez bien venir ?

       Et si ça n'était que la diversion. je les entends  deja, tenter de culpabiliser les gilets jaunes, pour les faire passer pour les méchants, qui ne veulent pas casquer, pour finncer les programms qui sont sensés voir le jour, autour de l'aide à l'enfance.

     Comment vous dire ?

       Un enfant, qui vit dans une famille, ou l'inquietude est quasiment constante, pour cause de précarité sociale, est d'autant plus susceptible, de se trouver en danger, alors, "on ne nous la fait pas", à nous, certainement pas !

    Lire la suite

  • Propriétaires fonciers, qui souhaitent améliorer leurs logements loués : SOLIHA.

    L'effondement de deux immeubles, à Marseilles il y a quelques jours,  a ms en evidence, un prblème de société, qui semble, à chaque gouvernement, une patate chaude, que chacun se renvoie.

     J'en parle dans un autre article dont voici le lien.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/se-loger/au-sujet-des-immeubles-effondres-a-marseilles.html

    https://www.soliha.fr/notre-reseau/

     Pour ce qui concerne la ville de Paris,  il y a quelques années,  il avait été decidé que la ville, eventuellement, pouvait se porter caution. je ne sais pas si ça fonctionne toujours.

     Une chose demeure certaine, cependant, c'est qu'il existe certains reseaux, qui peuvent proposer certaines garanties, pour pouvoir en temps que propriétaires, pour rendre leurs logements, à la location.

    Lire la suite

  • Tariq Ramadan remis en liberté : Henda Ayari

     Je copie colle, l'article d'Europe 1.

    Un des avocats d'Henda Ayari, qui accuse Tariq Ramadan de viols, affirme que sa cliente fait l'objet davantage d'insultes et de menaces depuis la remise en liberté sous conditions de l'islamologue. 

    Henda Ayari, une des trois femmes qui accusent Tariq Ramadan de viols, "est davantage harcelée, insultée, menacée" depuis la remise en liberté de l’islamologue suisse décidée par la justice jeudi soir, a rapporté vendredi l’un de ses avocats. "Notre crainte la plus sombre se réalise déjà, puisque Madame Ayari est depuis lors, encore davantage harcelée, insultée, menacée, dans le réel et le virtuel", affirme dans un communiqué Me Grégoire Leclerc.

    Son avocat lance un appel au calme. Sur son compte Twitter, Henda Ayari a énuméré vendredi ce "nouveau déchaînement de violences". "Appels anonymes, pressions psy(chologiques), agressions, harcèlement, crachats, menaces de représailles, appels au viol, au meurtre, insultes, diffamation… C'est ce que je traverse depuis un an. Je ne sais pas qui est le plus dangereux, #Ramadan ou ses soutiens ?". "Les soutiens de #Ramadan sont forts pour mettre la pression et détruire quelqu'un psychologiquement", écrit-elle dans un autre tweet du jour. 

    Henda Ayari@Henda_Ayari

    Nouveau déchainement de violences,appels anonymes,pressions psy,agressions,harcèlement,crachats,,menaces de représailles,appels au viol au meurtre,insultes,diffamation...
    C'"est ce que je traverse depuis un an
    Je ne sais pas qui est le plus dangereux T
    ou ses soutiens ?

    593

    08:19 - 16 nov. 2018

    Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

    541 personnes parlent à ce sujet

    Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité


    Henda Ayari@Henda_Ayari

    Les soutiens de sont forts pr mettre la pression et détruire qqn psychologiquement.Ils veulent me faire craquer
    Si j'avais su que j'allais vivre un tel cauchemar,je n'aurai jamais porté plainte contre celui qui m'a violé en 2012!je comprends celles qui gardent le silence

    321

    11:16 - 16 nov. 2018

    Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

    295 personnes parlent à ce sujet

    Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité


    "Nous demandons à Monsieur Ramadan, ses proches et son conseil d’appeler leurs soutiens à de la mesure, au respect des lois de la République et donc au respect le plus strict de la personne de Madame Ayari, de ses proches et de son intégrité", exhorte en réaction Me Grégoire Leclerc.

    LIRE AUSSI - TÉMOIGNAGE EXCLUSIF - Après la libération de Tariq Ramadan, l’une des plaignantes dit craindre pour son "intégrité physique"

    Ce "n’est pas un jugement innocentant Monsieur Ramadan". Me Grégoire Leclerc rappelle en outre que Tariq Ramadan, remis en liberté vendredi soir, reste mis en examen pour viols dans cette affaire, la Cour ne s’étant prononcée que sur l’intérêt de son maintien en détention, et non sur le fond du dossier. "La remise en liberté décidée (jeudi) n'est pas un jugement innocentant Monsieur Ramadan, alors qu'en revanche le montant de la caution et les modalités strictes du contrôle judiciaire démontrent qu'il existe des indices graves et concordants, que Monsieur Ramadan qui ment au point de se mentir à lui-même, ne bénéficie que d'une liberté encadrée et toute relative", souligne ainsi l’avocat.

    Un strict contrôle judiciaire. Tariq Ramadan a pu quitter vendredi soir la prison de Fresnes, dans laquelle il était incarcéré depuis sa mise en examen pour des viols qu’il conteste en février dernier, après versement d’une caution de 300.000 euros. Il a en outre obligation de rester en France, de ne pas entrer en contact avec les plaignantes et certains témoins, et de pointer une fois par semaine au commissariat.

     Mon sentiment.....

    Allez regarder ou revoir, la vidéo que j'ai faite, il y a quelques jours, au sujet de georges tron.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/vb.100026667492034/209749529923962/?type=2&video_source=user_video_tab

    On tombe dans le cas de tarik ramadan, exactement dans le même contexte d'abus de pouvoir., que georges tron.

       Ce que je trouve très inquietant, par contre, réside dans le fait que l'entourage idéologique de tarik ramadan,  n'éprouve aucun complexe, à perpetuer, ce qu'elle avait deja subi,  à partir du moment où elle avait porté plainte, et qui m'anéne, je m'excuse aupres des musulmans "frequentables", puisqu'ils existent, EUX, à observer, encore et toujours qu'en Islam, la femme n'est qu'une moins que rien, tout juste bonne à être planquée, derrière le voile,  que ce soit uniquement, sa chevelure (ce qui est un moindre mal, vous en conviendrez),  ou sous un voile intégral, ce qui devrait être rigoureusement interdit, en place publique, pour la simple raison, que ça consiste en une insulte véritable, vis à vis de la femme, puisqu'on est dans le noyau s dur, de la négation purement et simplement, de ce qui fait, sa personnalité....

     Oui, j'ai bien dit, INTERDICTION DU VOILE INTEGRAL....

       Parce que quelque soit la religion à laquelle on appartient,  rien, nulle part, ni personne, ne devrait se considérer comme ayant le droit de piétiner le droit, pour n'importe quelle femme, ou fillette ,d'esquisser un sourire à un inconnu, ou une inconnue, AU MINIMUM....

     Et s'il se trouve quelques religieux que ça défrise, qu'ils sachent, à quel point, je les emmerde,  à pied, à cheval, et en voiture électrique....

     VOTRE FEMME ou VOS FILLES NE SONT PAS VOS CLEBARDS que  je sache.... Ou alors, assumez, tenez les en laisse, et exiger, qu'elles, vous suivent, à quetre pattes !

    Désolée, pour le coup de gueule, mais il ne faut pas trop nous chercher, non plus, hein....

    Pour clore provisoirement le debat, sur le sujet, un peu de douceur, dans ce monde de brutes.

     

     

    Lire la suite

  • Benoit Hamon, en Côte d’Or, « il est pas là pour amuser la route ».

    Merci, pour ce reportage, dont le moins que l’on puisse dire, est qu’il n’est pas « consensuel » au sens avantageux, sur la visite de notre candidat aux européennes.

    Si je devais trouver une métaphore, et chacun sait, comme j’y vais fort, sur les métaphore, surtout, « quand c’est d’or », dont il est question, je dirai, qu’en Côte d’Or, on porte le gilet, jaune d’or, « à l’intérieur ».

    Cet article, au contraire, dépeint une situation, telle qu’elle est, et rien de plus.

    Les arbres de la forêt, sont aussi dénudés que le social en cette région, qu’on peut considérer, comme emblématique du social, n’importe où, dans les campagnes ou en banlieue, alors que Benoît Hamon, n’hésite pas à faire ce parallèle, que je cautionne entièrement.

    Au sujet de la forêt, sujet qui me parle plus qu’à d’autres, j’avais rédigé une formule, qui expliquait, que les bois et les forêts étaient des zones de non droit, comme le sont les caves, dans certaines cités.

    Pour ce qui concerne les pompiers, j’y pense, très souvent, et notamment, face au fait que certaines populations, aujourd’hui, non seulement ne sont plus attirées par la profession, alors que pourtant, je ne crois pas que le sentiment de solidarité, soit en perte de vitesse, contrairement, à ce qu’on voudrait nous laisser croire.

    Non, les faits sont là….On observe les pompiers, comme n’importe quel autre uniforme, de la part de certains, je veux dire, et Dieu soit loué, c’est bien loin d’être général, avec le mépris, que la notion d’uniforme génère.

    Sur ce point, c’est de sociologie, dont il est question, et pas de politique, à proprement parler.

    On trouve légitime, d’appeler les pompiers, pour tout et n’importe quoi….

    Alors, pourquoi, frapper, avec une batte de bas ball, la main de celui ou celle qui demain, peut être, vous sauvera la vie, ou sauvera votre maison des flammes ?

    Je sais, je suis parfaitement consciente du fait, que ceux qui s’en prennent aux pompiers, dans les banlieues, ne sont qu’une minorité, Qui sont les mêmes, soit dit en passant qui justifient, qu’on soit obligés d’installer des vigiles, aux portes des SAMUS, dans les hôpitaux, puisque les urgentistes, en sont là, eux aussi….

    Oui, j’ai bien dit, « batte de base ball », et ça n’est pas anodin…

    Qui n’a pas été choqué, ces derniers jours, et encore, aujourd’hui, d’observer que par le réchauffement climatique, et les incendies de forêt dont les derniers, en Californie ont fait le tour de la planète, dont une photo aérienne (je ne sais pas si vous l’avez vue), qui montre, un moutonnement, entièrement noir, qui obscurcit et aveugle, la perception des choses, au ras du sol, où les incendies, ont ravagé toute forme de vie….. Et acculant, les pompiers, à un sentiment, de relative impuissance….

    « Des murs de feu », c’est ce qu’on entendait, de toute part.

    Et tout ça, dans une ville qui s’appelle « Paradise »….

    Comme on dit vulgairement, « ça ne s’invente pas ».

    La gestion des forêts, est peut être un des aspects politiques, les plus fondamentaux, aujourd’hui, si l’on observe les paysages, sous l’angle du rechaussement climatique.

    On ne peut prétendre, dans le discours, œuvrer pour la biodiversité, et parallèlement, ne parler d’elle, que sous l’angle de la rentabilité.

    Ça ne signifie pas, qu’elle ne puisse être rentable, il faut veiller simplement, à ce que la notion de rentabilité, ne soit pas l’angle, qui soit considéré comme prioritaire, ce qui est différent.

    Alors, pour en revenir à la politique, puisque tout est politique, qu’est ce que Benoît Hamon, et générationS apporte de plus….. ?

    Il remplace les poignées de main, que d’autres font « pour la photo », par les seuls choses qui importent, de l’attention, beaucoup d’attention, mais surtout, DES IDÉES….

    En somme, rien d’extraordinaire, juste, L’ESSENTIEL .

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/210095189889396/

    Lire la suite

  • Transition écologique : Les contre-propositions de 8 forces de gauche.

    "En réponse à la « colère massive » des Gilets jaunes, huit partis politiques de gauche et écologistes esquissent, dans une déclaration commune, les pistes d’une politique conciliant la transition écologique et la justice sociale".

    https://www.politis.fr/articles/2018/11/transition-ecologique-les-contre-propositions-de-8-forces-de-gauche-39619/?fbclid=IwAR2dPcOJ96X7eJ_va0kk_rfehy9KXhQbnRCBpcBgMQ8M1kkavkMCu2TpmC4

    Oui, je suis parfaitement d'accord, avec ces propositions. Je rappelle que Emmanuel Macron a déclaré, hier, je crois, que le peuple français, était fâché, "avec ses gouvernants"? est ce vraiment nécessaire, que les gouvernants, dont il parle, c'est de lui, dont il est question, et personne d'autre... Je veux dire que tel qu'énoncé, de sa part, on dirait, qu'il n'a plus rien à y voir, et je soupçonne que son intention, serait de tenter de laisser croire, que cette "fâcherie", serait systématiquement, liée, aux élites... Je ne crois pas, non, c'est bien lui, et personne d'autre, alors, dans cette perspectives, il aurait pu dire, "moi", et pas évasivement, "leurs gouvernants".

    16 novembre 2018.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/vb.100026667492034/210095189889396/?type=2&video_source=user_video_tab

    Lire la suite

  • Benoit Hamon croit en l'Europe, parce qu'il aime ses enfants.....

     Je cite :

    Benoit Hamon on Twitter 12-11-2018.

    En dépit des mauvais vents, des mauvaises humeurs,

    il faut tirer les leçons de l’histoire et défendre le projet européen.

    Je fais de la politique parce que je pense à mes enfants,

    au monde que nous leur laisserons.

    Je m’engagerai dans cette bataille, en première ligne.

    https://www.franceinter.fr/politique/hamon-debauche-chez-la-france-insoumise?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR35eZVM9ZAXDWySvoMx88FkqPn6nhI_oV0_0pDIauGW7QJgUQuv0sM0d08#Echobox=1542047277

     Moi, je dirai plutôt qu'il embauche, non ?

     

    Lire la suite

  • Pesticides dont le glyphosate , pisse un coup, pour voir ?

    https://drive.google.com/file/d/1riXSD_XE_1AypXPuXuBXcR0oUXO0uqKJ/view?fbclid=IwAR3y-lhmQEwpnhTGvMnfWdy8GDc4AWs_9-D7G6bWgW2lcCcczVaU5BsCvgg

     Je transmmets, pour la région PACA....

        "Je cherche des personnes volontaires pour la campagne glyphosate pour le département du Var, mais je fais également le relais vers d'autres départements de P.A.C.A pour monter les mêmes actions. Nous aurions besoin de 50 personnes (25 femmes et 25 hommes ) pour faire un prélèvement d'urine pour recherche de glyphosate .
    Pour le moment nous ne sommes que 4 personnes. J'ai créé un diffusion par framaliste pour pouvoir déjà s'organiser entre nous. Nous suivons la campagne lancée par les faucheurs D'OGM et des "pisseurs involontaires de Glyphosate". Il fait la campagne en Ariège avec 53 agriculteurs volontaires. Avec des résultats déjà probants. Ils veulent une campagne apolitique. Il y a actuellement 3000 volontaires en France. 
    Merci pour l'aide que vous pourrez nous apporter localement 
    Christian BERNEZET 
    bernezet.christian@gmail.com 
    06-60-71-75-14 (SMS à toute heure)
    04-94-65-69-82 (H.O )
    J'habite à Hyères (83)

       Faire passer à tous vos contacts plus particulièrement concernés : agriculteurs, personnels de services médicaux, personnes au contact de la nature, femmes enceintes, etc... en bref au près de toutes les personnes sensibilisées au problème des perturbateurs endocriniens, et les perso plus directement touchées par ce problème. 
    Ainsi que vos associations proches.

    Si ce message vous importune, signalez le moi, que je vous enlèves de cette liste.

    Un grand merci pou votre action pour nous soutenir.

    Cordialement,

    M. BERNEZET Christian".

    https://www.facebook.com/groups/M1717VAR.Perturbateurs.endocriniens/?multi_permalinks=1712764942168358%2C1712764278835091&notif_id=1542017957770757&notif_t=group_activity

    Pour la région Normandie, si vous cherchez des volontaires, pour pisser dans le bocal, aucun souci, dite le moi.

     

    https://www.greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

     25 janvier 2019.

    Voilà, c'est fait, c'est comme ça, avec moi, je demande, et si c'est possible, et bien "on le fait".

    https://mobile.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/envoye-special-sur-le-glyphosate-nos-reponses-aux-intox-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux_3155751.html

     Pourquoi, je n'avais pas posé , parce que je n'ai pas encore trouvé le temps, d'aller voir l'émission, mais je vais faire.

    Ce matin, autre nouvelle, macron, nous annonce, qu'il ne sera pas possible de tenir ses engagements,  à ce sujet, d'ici trois ans, comme prevu, et conformement, à ses engagements.

     Je rappelle que des alternatives, existent bel et bien, pourtant.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156932983277114&set=gm.513392572402961&type=3&theater&ifg=1

     3 janvier 2019.

     Ce matin, sur France inter, radio que je vous recommande, l'emission INERCEPTION revient, sur cette demarche, au sujet du glyphosate.

    https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-03-fevrier-2019

     Ce que j'aimerai, si possible, à present, serait, de sa voir, où en est cette lutte, dans les autres pays européens, d'une part, mais aussi,  de savoir, de quelle façon, elle se coordonne, d'un pays à l'autre, sur le plan européen.

     Bon, allez, je vous montre la route...

     C'est ici !

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-6-9/le-6-9-03-fevrier-2019

     Oui, ça n'est qu'une partie du chemin, je précise, les socialistes dans l'âme, me comprendront.

    15 Mai 2019.

    Une petition, à l'echelon européenne, est à signer, sur ce sujet.

    https://europeennes2019.agirpourlenvironnement.org/?utm_source=FBAPE&utm_campaign=europeenne2019&utm_medium=publi-lancement&fbclid=IwAR1cpCGHuMwPY7rqZIehTEfrPurRXnuJH0VunyaygdJWpaJYRU1cc2W1eBo

    4 Août 2019.

    https://www.letelegramme.fr/bretagne/langouet-le-maire-veut-federer-les-communes-anti-pesticides-30-07-2019-12350833.php?fbclid=IwAR29erz-qy2uxdOPAj00Px_GFlSYypBCoRt-97_VP-XUDyFHOdnRqZ4swQM#

     Je cautionne entièrement.

      De toute façon, il va arriver un moment où le citoyen, par le biais du statut associatif, va arriver à demander des comptes aux maires en question, si l'on considére à quel point les pesticides, sont à l'origine de tant de maladies souvent chroniques, voir, fatales.

     En dehors d'un contexte de construction de maisons, qui aient été construites, après que l'agriculteur se soit installé, je trouverai logique, qu'il y ait une bande de terre, autour des habitations, plantées d'arbres qui sont les meilleures garanties, contre les nuages toxiques, lors des epandages, pour avoir la certitude, qu'il n'y aura pas de subtances chimiques, qui y seront déversées.

     C'est bien par là, qu'il va falloir en passer, pour que les choses soient plus claires.

     7 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/arrete-anti-pesticides-le-maire-de-langouet-pres-de-rennes-convoque-devant-le-tribunal-administratif-1565100348?fbclid=IwAR2pTzdfT8mQW1l7Tt5cVfMu-PXBErMnfNbohLtbG-DOH1HA14QNQ6IpxOY

    22 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/en-direct-le-maire-de-langouet-devra-t-il-retirer-son-arrete-anti-pesticides-1566406376?fbclid=IwAR0OGlDAY-6Fg7paVPQMF_aad7GclvSK8NYogWeSG7l1Hm25aUsQu5Bs_Us

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/pesticides-je-me-trouve-contraint-de-prendre-les-mesures-que-letat-ne-prend-pas-affirme-le-maire-de-langouet_3586101.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/arrete-anti-pesticides-il-ne-peut-pas-y-avoir-autant-de-decisions-qu-il-y-a-de-communes-en-france_3586013.html

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/maire-langouet-devant-tribunal-administratif-rennes-son-arrete-anti-pesticides-question-1712945.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/plusieurs-centaines-de-personnes-rassemblees-a-rennes-en-soutien-au-maire-auteur-d-un-arrete-anti-pesticides_3586061.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-on-ne-peut-pas-encore-attendre-une-loi-qui-est-toujours-esperee-qui-n-arrive-jamais_3585319.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-la-fronde-des-elus-locaux_3585331.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/alertepollution-rivieres-ou-sols-contamines-dechets-industriels-abandonnes-vous-vivez-pres-d-un-site-pollue-alertez-nous_3037945.html

    24 Août 2019.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/soutien-a-daniel-cueff-maire-de-de-langouet-500-personnes-a-rennes_fr_5d5e4b99e4b0dfcbd48852de?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001&fbclid=IwAR1tNrEcbXQYco9I6GSSBnKK0tDfxXzvTkY2sf9JRVhw4NNeY4hMu4P600E

     Il est possible, que certains politiques trouvent quelque peu exagéré le fait que certains citoyens se retournent contre les maires... Et bien j'aimerai bien savoir, ce qui les empêcheraient effectivement, d'oeuvrer en ce sens...

     Si dans l'enceinte d'une ville ou d'une commune, si modeste soit elle relativement à son nombre d'habitants, quelqu'un, exerce une profession, qui tend à mettre des habitants en danger, le maire est susceptible d'être tenu, pour partiellement responsable...

     Alors, vous me direz, "quand il y a un café, et qu'on y vend de l'alcool, c'est pareil".

     Ben non, justement, parce qu'un café, on choisit d'y entrer ou de ne pas y entrer, alors que l'air que vous respirez, vous ne pouvez que subir le fait, qu'il soit contaminé par des subtances chimiques, si tel est le cas... Ca n'est pas aux habitants de veiller à ce que l'air qu'ils respirent, qui est en communication avec celui qui est de l'autre côté de sa clôture, de s'en prémunir, que je sache.

     Pour autant, il est vrai qu'il difficile d'imaginer, qu'on puisse contraindre un agriculteur, à passer au BIO, sans que la motivation vienne de lui même, ou si vous preferez, que ce choix, soit conforme à ses convictions intimes, ce que je peux parfaitement comprendre.

     Mais les faits sont là, imaginner qu'autour des habitations, il puisse y avoir des bandes, qui soient boisées, et donc, non cultivées, doit peut être, être étudiée, sous forme de compromis.

     L'idéal, bien sûr, serait que ce geste, vienne des agriculteurs eux même, localement, de telle sorte, que chacun y trouve son compte, ce qui n'est pas si utopique que celà, puisque par la raréfaction du nombre d'agriculteurs, un changements de stratégie, relativement à l'orientation de leurs exploitations, statistiquement, est parfaitement envisageable.

     Et se produit deja, je le precise, si l'on observe le poucentage d'agricuteurs, qui passent au BIO, régulièrement.

    Lire la suite

  • ça n'est pas parce que la colère est mauvaise conseillère, qu'elle est nécessairement bonne inspiratrice.

     Il se trouve en ce monde, ici, en France, particulièrement, pays, où je vous le rappelle, le sens de l’humour, est particulièrement étudié, et j’ose l’affirmer, mis en valeur, pour considérer qu’il suffit de foutre sur la gueule à quelqu’un, pour que comme un diablotin, qui sort de sa boite à ressort, on en fasse des blagues, des sketches, ou quoi que ce soit d’humoristique.

     S si, je vos assure, certains sont vraiment assez cons, pour penser, une chose pareille.

     C’est incroyable, non ?

     D’être assez con, pour le penser, non ?

     Il y a quelques années, alors que sous tutelle, à l’époque, la communication avec l’DAF tortionnaire en chef,  ressemblait à  du démonstration d’autisme, le plus vertigineux, ne parvenant, quelque soit l’angle observé, à me faire entendre, (au sens comprendre), d’eux….

     Je m’étais risquée,  à leur écrire, sous un angle humoristique .

     Il n’avait même pas été question, particulièrement, de les railler, il me semble, mais ma lettre, ne sachant comment  me faire entendre, donc, avait été teintée, il est vrai, de quelqu’ironie.

     Que l’avais fait là, figurez vous….

      Au bout de quelques jours, je me voyais recevoir, une simple lettre, du directeur de l’UDAF, sensée me remettre vertement, à ma simple place de boulet, dont la simple vélléïté, d’avoir osé faire un brin d’humour, pour  moins souffrir, des humiliations qu’ils m’avaient imposées, m’était reprochées….

     « Mais enfin, madame, veuillez rester à votre place, et ne pas nous prendre pour ce ue nous ne sommes pas ».

     En gros, si je devais synthétiser, c’était « rengaine ton nez de clown, et fais pas chier, on n'est pas du même monde". 

     Novembre 2018.

     Autre administration, autre style.

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Bombardements, famine et rivalités… Tout comprendre à la guerre au Yémen

    http://www.leparisien.fr/international/bombardements-famine-et-rivalites-tout-comprendre-a-la-guerre-au-yemen-20-09-2018-7896696.php#xtor=AD-1481423552

     Je suis sage, j'ai l'honnêteté, de reconnaitre mon incompétance.

     Tout  que je vois, ce ne sont que des puissants, qui instrumentalisent la religion, pour satisfaire leurs égos personnels, au detriment de l'humain.

      Je ne sais pas s'il existe un dieu, quelque part, objectivement, je veux dire, chacun, en son âme et conscience, est libre, contrairement à ce que prétendent certains, d'y croire, ou de ne pas y croire, et surtout, de lui donner le nom qui l'arrange, mais une chose demeure certaine, en tout cas, c'est q'une fois qu'ils auront avalé leurs bulletins de naissance, quelque soit la condition de leur trepas, que je leur souhaite la moins douloureuse possible, malgré tout, si tant est que dans leurs pays d'origine, il aient bénéficié de la reconnaissance d'être humain, parce que tous les bébé n'ont pas cette chance, et s'il existe une Justice, là  haut, je ne donne pas cher, du sort qu'il leur réserve.

    Lire la suite

  • Au sujet de la manif, sur la taxe sur l'essence, du 17 novembre 2018

      Des voix commencent à l'élever, non contre le fait qu'il faille se faire entendre,  sur ce sujet, puisque le sentiment de raket, surtout pour ceux qui vivient en milieu riral, est bien réel, mais plutot sur le fait, que ça sente bigrement, la récupération politique. 

      Pour ma part,  je pense surtout aux repercussion sur crtaines professions, qui touchent, le soin à la personne, comme les aides à domicile, femmes, de ménage,  qui sont gérées, par des pertites associations, et qui, deja, sont assez faivblement remunérées c qui a pour consequence, que ce sont des metiers, avec le vieillissement de la population, qui recrutent en permanence...

      Que vont devenir ces salariés, s'ils v doivent supporter ainsi, ces taxes, sachant que leurs indemnités kilometriques, dehja, ne couvraient pas la totalité de leurs depacements ?

      Pour les sociétés d'ambulance, il en est de même.

      Je comprends, que pour des logiques de gestion, le gouvernement  demande desormais, aux hopitaux de lancer des appels d'offre, mais ce genre de fonctionnement, met effectivment en peril, les plus petites entreprises, qui ne pourront pas rivaliser, avec les entrprises, plus imortantes, et devront fermer boutique, comme ça s'est produit, avec les car macron, sur e plan européen, là, où ils etaient sensés, combler les lacunes des trajets, abandonnés, par la SNCF, ils ont joué la concurrence, sur des trajets autres, sensés êre plus rentables, avec une legislation du travail, plus aventageuse, dans les autres pays européens, i obligeant, alors, certaines compagnies autocar, chez nous, ayant voulu tenter l'experience, à mettre la clé sous la porte.

      Alors, ma question, est la suivante.

      Est ce qu'il va falloi attendre de voi debarquer des compagnies de taxi, ou d'ambulance, venant d'autres pays d'europe, pour réagir ?

      Certes on me dira que je noircis un peu le tableau....En attendant, on roule sur les routes françaises, plus par nécéssté et obligation, bien plus que pour le loisir, n'en deplaise à ceux, qui ont voiture de fonction et chauffeurs, et visiblement, c'est une donne qui leur echappe.  

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/prix-des-carburants/

    Lire la suite

  • Bobigny, les juges pour enfants tirent la sonnette d'alarme.

    https://www.la-croix.com/France/Seine-Saint-Denis-juges-enfants-lancent-appel-secours-2018-11-05-1300980966

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-05-novembre-2018

     J'aborde ce sujet, ds la video de ce matin, que vous pouvez retrouver ici:

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/204139740484941/

     La solution, "en hamon", se trouve ici:

     Il s'agit d'un projet d'association, que je souhaite mettre sur pied, des qu'on m'en donnera les moyens juridique.

    DIRE ET FAIRE DIRE.

     

    Pour ceux qui veullent les commentaires, en dessous, c'est ici:

    https://www.youtube.com/watch?v=AWuq6vZaBUI&t=388s

     

    Lire la suite

  • Pédophilie dans l'Église : des victimes reçues pour la première fois par les évêques de France à Lourdes.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/pedophilie-dans-l-eglise-des-victimes-recues-pour-la-premiere-fois-par-les-eveques-de-france-a-lourdes_3016903.html


     Il est possible qu’aux yeux de certains, qui ne sont pas catholiques, cette rencontre, puisse sembler anecdotique.


     Elle est bien loin de l’être, précisément, parce que le symbole, lui, est fort.


     Néanmoins, on connaît trop l’évidente prédisposition à l’immobilisme, dont l’Église ne saurait être la seule coupable, quand on parle d’abus sexuel….


     Je veux dire, qu’on ne parle là, que de ce qui a été commis, au sein de l’Église catholique, et que ce sne sont pas les seuls, à a voir été coupable,  de ce silence, là, où d’autres religions, je pense à l’Islam, notamment, mais d’autres encore, qui sont prtiquées, sur le sol français, relativement, au fait que la liberté de culte, soit un principe, lié directement aux droits de l’homme, et dont le problème, est purement et simplement, nié, en bloc.


     On ne me fera pas croire, qu’il n’existe pas en leur sein….


     Pour la simple raison, que toutes les religions sans la moindre exception, ont été et sont coupables, d’une part, de ne voir en la femme, qu’un ventre, à l’exclusion de quel qu’autre rôle que ce soit, mais aussi, d’un discours des plus hypocrites, prétendant, sans le moindre complexe, que l’enfant serait sacré, alors, que dans les faits,  il n’est qu’accessoire, voir, « ustensile sexuel », version ‘ »GOD michet ».


     Je ne cherche pas, par mes paroles, à protéger l’Église, en tenant ces propos, mais simplement, à remettre en évidence, que par les temps troubles, que nous traversons, beaucoup, seraient tentés de se raccrocher à une pratique religieuse, qu’elle soit celle liée, à leur culture d’origine ou qu’elle ne le soit pas, et que si tel est la situation actuelle, ici, en France, vis à vis de l’Église, c’est parce que l’Église contrairement aux autres cultes je le rappelle, au moins le courage, de ne plus être dans le déni….
     Ça n’est déjà pas si mal…. INSUFFISANT, diront certains.

    Mais c’est un début.

     Je dirai, en substance, « peut mieux faire ».

    L’éviction du père Vignon, par contre, me semble, à moi aussi, fort inquiétante.

    https://www.franceinter.fr/societe/la-conference-des-eveques-de-france-promet-une-commission-sur-la-pedophilie

    Ce qu’elle met en lumière, réside dans le fait, que d’avoir osé sortir du rang, et avoir le courage,  de remettre en cause, sa hiérarchie, passe, aux yeux, de l’Église, comme pesant plus lourd, que le crime de pédophilie, ou que le fait pour les évêques en question, dont Barbarin, d’avoir été coupable, de non assistance à personne en danger.
     Et ça, on a beau dire et beau faire,  ça ne passera jamais !

    Une émission très importante, à réécouter, qui glace le sang… Sur ce sujet.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-26-octobre-2018

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Eveques-victimes-dabus-Lourdes-Aujourdhui-agir-ensemble-2018-11-04-1200980704?from_univers=lacroix(copiez collez, dans votre navigateur).

     

    Lire la suite

  • Mon association, DIRE ET FAIRE DIRE.

    Cette idée, m’est venue, il y a plusieurs années.

       Il y a environ une vingtaine d’années, l’école du village que nous habitions, dans une vie antérieure, avait organisé un jumelage, avec un village, non loin du lac d’Annecy, plus précisément, Argonay.

       Nous avions fait l’échange, physique, je veux dire, eux avaient dormi chez l’habitant, c'est-à-dire les parents d’élèves, et nous, aussi, par voie de conséquence, chaque élève, ayant un correspondant, dans la classe du village.

       A cette époque, internet, était encore dans l’œuf, ou en tout cas, pas encore répand, au point, que dans une école, on puisse en être équipé.

       La question, que certains se posent, alors, serait de savoir, si l’expérience serait aussi enrichissante, aujourd’hui, la réponse relève de la v certitude, ABSOLUMENT.

       Plus encore, je dois préciser, précisément, parce que l’idée reçue, qui voudrait, qu’internet, par la vidéo live, skype, etc, tuerait la magie de la rencontre, est fausse, parce que rien, jamais, ne vaudra, la réalité d’une rencontre ? « dans la vraie vie ».

       Michèle, femme au foyer, et qui faisait, comme moi, du bénévolat, dans le milieu associatif, nous avait reçues, ma fille ainée et moi, son mari, ingénieur aux eaux et forêts, ils habitaient un chalet, en pleine forêt, avec vue sur le montagne, et leur parc à daim. (le mari de la daimne ?).

       Enfin, le rêve, quoi.

        Evidemment, on refaisait le monde, parce que j’ai pas attendu ni de péter les plombs, ni d’inspirer des gens, ou des décideurs, pour a voir envie, de mettre ma pierre à l’édifice.

     Déjà, et oui, jeune maman, j’étais une chieuse, qui fourre son nez partout.

       Parlant de choses et d’autres, elle, m’expliquait, qu’un jour, je ne sais plus dans quel contexte, dans le cadre associatif, elle avait eu l’occasion d’organiser un repas, préparé exclusivement, par les femmes, mais je ne me souviens plus, de quel pays arabe, elles étaient originaires.

       Mais ce qui l’avait particulièrement marquée, c’était qu’elle avait ressenti, la charge émotionnelle, absolument incroyable, et particulièrement palpable, due au fait que ces femmes, n’étaient absolument habituées, au fait de sortir de chez elles, qui plus est, dans une démarche, où précisément, leur identité culturelle, était ainsi, mise en valeur….

      On leur avait demandé, A ELLES, qui ne sortaient que peu,  de s’en charger.

      Ce qu’elle m’avait expliqué là, je dois dire, m’avait beaucoup touchée, et m’est toujours resté en mémoire.

     J’ai mis ça de côté comme on dit,  en me disant, « un jour, j’en ferai quelque chose ».

     Cette histoire, remonte aux années 70 environ, environ.

       Aujourd’hui, une démarche identique, de la part des féministes, à juste titre, prêterait à interprétation, parce qu’elle serait perçue, comme sexiste, reléguant les femmes arabes, derrière les fourneaux exclusivement,  c'est-à-dire, là, où précisément, elles aimeraient qu’on ne les voient pas que elles, exclusivement.

       Ou si vous préférez, on courrait le risque, d’être perçus, comme antiféministes, risque que je ne prendrai pas.

       Je veux dire, que ma démarche, ne tend pas, pas plus que ne l’était la démarche de mon amie,  à être antiféministe.

       Non, mais ce que je retiens de cette expérience, si émouvante, réside dans le fait, que c’est dans ce cas précis, par le vecteur de la nourriture, et du « manger ensembles », que l’intégration se fait.

       Alors, qu’aujourd’hui, comme certains l’avaient prévu, dont moi, il y a environ 15 ans, on voudrait nous faire gober, que le phénomène migrant, serait un problème, là où il est en vérité, une incroyable opportunité à saisir, je me suis dit, qu’il fallait agir.

       Certes, il n’est pas question, pur moi, de saper, le reps annuel, de telle association culturelle, émanant de telle, diaspora, régionale, ou nationale, auquel je n’ai d’ailleurs jamais participé….

       Pourquoi, au fait ?

       Et bien parce que vous écrivant ces lignes, je suis sous curatelle, toujours, et que financièrement, je n’en ai jamais les moyens, sinon, j’y viendrai, d’office.

       Je précise, parce qu’il existe des associations locales, prés de chez moi, et qu’elle pourraient penser que je marche sur leurs plates bandes .

       Surtout pas ! L’un n’empêche pas l’autre.

       Quelqu’un qui émigre, comme on le sait tous, émigre aussi, avec une culture culinaire, qui lui est propre. Des que des migrants arrivent, et sont acceptés, pour vivre sur notre territoire, il émerge certains d’entre eux, qui souhaitent cuisiner, et en vivre.

       Certains, au point d’ouvrir leur food truk.

       Il y a quelques semaines, j »tais allée rouler ma bosse, à paris, place de la République, où la ville de Paris, avait organisé une manifestation, un week end entier, pour donner l’occasion à ces food truk,  de proposer leurs cuisines, aux parisiens.

      J’avais trouvé cette idée géniale.

       A renouveler, ça va sans dire, et à multiplier ? ailleurs.

       Dans quel contexte, et où, c’est une autre histoire, à laquelle, on doit réfléchir.

       Mais en ce qui me concerne, j’y vois surtout, une occasion rêvée, de mettre en pratique, l’idée selon laquelle, un restaurateur, ambulant, puisque c’est ça, un food truk, eut parfaitement fournir, la logistique, « colorée de sa culture »,  l’association, elle, étant chargée, d’une part,  de répertorier, les food truk,  de veiller à ce que l’éthique de la démarche, venant de chacun, soit conforme  à la culture qu’il revendique, mais aussi,  de veiller, justement, au lieu d’accueil, où le repas, sera servi.

       Ce que je veux dire, c’est que le nomadisme culinaire, peut aussi, donner l’occasion incroyable, de proposer, une activité culturelle, dans certains villages, par exemple, qui voient leur vie culturelle, un peu poussive, par manque de bénévoles,  (je sais ce que c’est), qui voient leurs petits commerces, boulangeries, épiceries, cafés, fermer, les uns après les autres, dans l’objectif que j’assume, aussi, d’apporter un peu de sang neuf, dans des villages, ou petites villes, qui ont le sentiment, d’être les oubliés, de la République.

       Ce qui m’importe, aussi, je dois admettre, c’est de donner l’opportunité, à ces professionnels, parce que je souhaite que ça ne soit que des professionnels, de la restauration, et pas des bénévoles, qui s’y collent, si possible, puissent bosser, en mauvaise saison, sachant, que le principe, du food truk, réside, dans le fait, que les gens, mangent en plein air,  à proximité, avec éventuellement, quelques chaises, et table, installées sur place, mais EN PLEIN AIR.

       Avec cette formule, tout sort du food truck, sur le plan matériel, et professionnel, mais c’est uniquement, le lieu de consommation, de la cuisine produite, qui apporte l’opportunité pour le consommateur, de manger, et de profiter de son repas, dans des conditions matérielles, plus confortables.

       Je tiens à ce que ce soit, des food truk, précisément, pour le côt nomade, qui me semble important.

       Ensuite, pour le côté professionnel, qui impose,  des normes de sécurité, mais surtout, pour donner la plus grande crédibilité, à la valeur culturelle,  de la cuisine proposée.

       L’association, bien sûr, (MOI, EN L’OCCURANCE), sera chargée, d’une part, de  dénicher le food truck, prendre contact avec lui, le rencontrer,  voir si le courant passe (parce que sinon, ça le fera pas !), voir son histoire, rédiger une bio, afin de le présenter.

       Afin, que faisant le lien, avec des villages, les associations, les salles, ou pourquoi pas, les restaurateurs, qui souhaiteraient mettre à disposition  leur salles, puissent se faire.

       Au sujet du nom.

       Pour moi, culturellement, le pot au feu ? c’est juste SACRE….. Mais sacre, à un point que vous ne soupçonnez pas.

       C’est un plat rural, et modeste…. Tout est dit.

       On a un potager, on fait un pot, et on le mange, pendant plusieurs jours.

       Le bouillon, pour ma part, j’en congèle une partie, dans des bocaux(remplis aux deux tiers), pour faire des soupes, ou pour cuire des pâtes, nouilles en lettres, vermicelle, cheveux d’anges, ou autres.

       Si je trouve important, de donner ce nom, à cette association, c’est précisément, pour appuyer sr le fait, que notre culture, y compris, donc, notre cuisine, puisqu’elle en fait partie, s’est enrichie, au fil des siècles et au fil, des voyages, aussi, des découvreurs, qui ont introduit, tel légume, ou tel autre.

       En somme NOTRE POT AU FEU, s’il n’était in finé, que la somme de ce mille feuilles salutaire, de ces diverses cultures, nous n’aurions à nous mettre sous la dent, ni chou, ni pommes de terre, ni poireaux….

       Et pour conclure, tien, je vous recommande, à nouveau, l’émission, de France inter, « on va déguster »,  de François Régis Gaudry, à qui je demande officiellement, d’être le parrain.

    https://www.franceinter.fr/personnes/francois-regis-gaudry

       Alors, je sais, certains me diront, « mais puisque  c’est ainsi, pourquoi, ne pas prévoir, aussi, des artistes, qui correspondent à cette culture, et à ce pays d’origine… »

       Oui, je sais, j’anticipe.

       Paris et Rouen, ne se sont pas fait en un jour .

       On commence, déjà, par mettre sur pied, le côté strictement, culinaire, à petite échelle, on observe, ou met en pratique, et ensuite, on verra en corrigeant, ce qui peut ne pas fonctionner, et petit à petit, on y pensera, mais pour l’instant, ce qui importe, c’est que ça voie le jour.

       Un détail, encore, et là, je m’adresse aux restaurateurs, en particulier.

       Je sais que pour certains, les temps sont durs, quelquefois, relativement à la baisse du pouvoir d’achat, et donc, des répercussions  sur le nombre de clients, en salle.

       Cette idée, peut offrir l’opportunité alors, de modifier, quelque peu l’image, de certains établissements.

       A méditer.

       Ça n’est pas de bénévolat, dont je parle, je le rappelle.

       Le seul bénévolat, éventuellement, ne serait que dans mon travail de coordination, des différents acteurs de l’ensemble de la démarche.

    30 janvier 2019.

    "The greatest show", à la halle aux grains, à Pavilly.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/257921591773422/

    http://www.pavilly.fr/Accueil-Agenda-fr-The-Greatest-Show-298.htm

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite