google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

AFRIQUE.

  • ".Comme un poisson dans l'eau".

    http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/bois-colombes-camille-lacourt-maitre-nageur-pour-les-enfants-defavorises-23-10-2017-7350465.php

      Quand j’étais enfant, bien qu’habitant à la campagne, nous avions la possibilité, à l’époque, d’aller comme bon nous semblait, pour une somme modique, à la piscine de Pavilly.

      Si depuis 40 ou 50 il semblait légitime, de permettre aux enfants, si ce n’est de prendre des cours de natation, au minimum, de se familiariser avec l’eau, il semble bien qu’au fil du temps, cette légitimité, se soit trouvée remise en cause, et qu’aujourd’hui, le pourcentage d’enfants, qui ont cette chance, soit moins important, y compris, ai sein des villes, ou des agglomérations.

      S’il importe, d’observer qu’il est toujours favorable, d’inciter un enfant à faire du sport, y compris, en dehors des activités scolaires, on ne peut que constater, que la pratique de a natation, pour de simples raisons de sécurité, ne peut se faire en extérieur, dans la nature.

      Si l’on prend, par exemple, au sein d’une petite ville, qui aurait des moyens, fort limités, personne n’empêche un décideur, de créer un club de randonnée, de marche, ou bien de cross…. La nature est parfaite, pour ça….

      Mais la natation, on ne peut nier, qu’il faille impérativement, la structure, qui soit adaptée, c'est-à-dire, une piscine.

      Si je mets le focus, ce matin, sur cette lapalissade, c’est pour pointer du doigt, un fait, strictement politique, que certains, en milieu rural, notamment, n’ont pas toujours encore, e assimilé, qui réside dans le fait qu’à plusieurs, « on est plus forts » et notamment, financièrement.

      Aujourd’hui, quand on vit à la campagne, on revendique, et je ne suis pas la dernière, le droit d’y vivre décemment, et notamment, de bénéficier des services publics, médecins, poste, banques, impôts, etc, etc, et sans se sentir pour autant, les oubliés de la terre, au profit des grandes villes.

      Possible que certains trouvent, que mon propos dévie quelque peu , et pourtant…..

      Sans demander, de jouir du nec plus ultra, dans un domaine particulier, un minimum est pourtant revendiqué, et à juste titre.

      Pour ce qui concerne les services public, j’y reviendrai, dans un autre contexte.

      Mais pour ce qui concerne les équipements sportifs, cette remarque vaut tout autant….

      Qu’un enfant, souhaite pratiquer tel sport, OK, « la petite flamme est allumée »….

      Mais si les parents doivent prendre la voiture et faire 40km, aller retour et rester sur place, pour que l’enfant puisse le pratiquer, statistiquement, on limite considérablement, les chances pour cet enfants, de le pratiquer , ce qui est parfaitement dommageable pour son éducation, et son développement personnel, et si c’est son choix, bien au-delà, de la simple pratique d’un sport, puisque se livrer à une passion, quelque soit sa nature, des le plus jeune âge, enrichit l’enfant, mais aussi, l’adulte en devenir.

      Pour se faire, il n’est pas question, bien sûr, d’imposer ou de revendiquer, d’avoir la possibilité de pratiquer n’importe quel sport, sur l’ensemble du territoire, mais de tout faire, pour proposer des alternatives, notamment, par des stages, par le biais d’associations, ou de fondations, qui peuvent, au moins, donner l’occasion à certains enfants, de satisfaire leur désir, sur des temps plus réduit, comme certaine vacances, notamment.

      Si je donne l’exemple, de la piscine, aujourd’hui, c’est précisément, parce que c’est un investissement très important, qui coûte très cher, et qu’il est infiniment plus judicieux, de se reposer, sur un regroupement de communes pour pouvoir y prétendre, dans le but de voir, le plus possible d’enfants mais aussi d’adultes, en jouir.

      Il ne faut pas oublier, qu’au-delà, des rythmes scolaires, dans leur globalité, un enfant qui se trouve en échec scolaire, va par instinct, pour compenser, sa position d’échec, en classe, tenter de briller, et s de s’épanouir, dans d’autres domaines.

      Plus on lui propose d’alternatives, ou de variétés d’activités, par mi lesquelles, celles qui sont sportives, et plus, statistiquement on augmente ses chances de trouver son chemin, pour malgré tout, parvenir à corriger, le manque d’estime de soi, que génère l’échec scolaire.

      Si je développe si bien, cet aspect là, c’est que je le connais mieux que personne, c’est MON CHEMINEMENT PERSONNEL…..

      L’enfant se dit, « bon, je suis nul, dans telle matière, ou telle autre, et puis aussi telle autre.. Ok, Bon, alors, je vais tenter ça, et puis ça, et puis ça, aussi, peut être »….

      Qu’importe, si c’est en barres asymétriques, ou en athlétisme, pour l’estime de soi, tout, absolument, tous les moyens sont bons, pour tenter de décrocher, de la part, de parents, d’éducateurs, ou de l’enseignant, un étonnement, un sourire, et pourquoi pas, des félicitations, qui signifient, « super, dis donc, je suis vraiment content(e), pour toi !

      Moi, j’aimais les barres asymétriques.

      J’avais eu 18 sur 20….. Ce que je parvenais à faire de plus difficile, dans l’enchainement, c’était ce qu’on appelait, « le piston ».

      Incroyable, si si, allez, vous pouvez en rire…

      Car c’est comme ça, et pas autrement, que s’acquièrent, ce que l’on appelle « l’estime de soi » et pas autrement.

      Alors, je sais, on me dira, parce que j’ai entendu ça, dernièrement, sur les ondes, que l’éducation positive, aurait ses limites…

      Mieux vaut entendre ça, que d’être sourd….

      L’éducation positive, ne présente de dangers, que quand l’enfant est regardé comme un Roi, et que ses parents, le flattent, pour tout et n’importe quoi… Mais un enfant qui est en échec, lui, n’est pas dans cette posture, et au-delà, de dédramatiser, et de lui faire comprendre, que l’échec, est une chose normale, légitime, et vraiment pas grave, voir, ensuite, lui apprendre, que ça peut être une vraie stimulation, quand il est enfant, doit se trouver stimulé et encouragé, et en aucun cas, humilié, moqué, ou écarté…

      De toute façon, à quelques exceptions près, travailler sur l’échec, et pas uniquement scolaire, il n’y le plus souvent, que ceux qui l’ont vécu, qui peuvent y travailler, mais surtout, ETRE CREDIBLES….

      Parce que notre ressenti, et notre expérience, sur le sujet, personne ne peut les remplacer.

    « A bon entendeur », adeptes de la carotte et du bâton.

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/comme-un-poisson-dans-l-eau-l-operation-qui-permet-aux-enfants-d-apprendre-a-nager-995055.html

    https://www.secourspopulaire.fr/34/34/fneg/35/54/28/se-sentir-comme-un-poisson-dans-leau

    Lire la suite

  • Ma chaine youtube et les commentaires, qui s'y rapportent.

    https://www.youtube.com/channel/UCtcBQK79sCTfa4oxgoZew9A/discussion

     J'invite tout à chacun, à deposer des commentaies, sous mes videos, et  au sein de ma chaine, globale, pour ceux qui le souhaitent.

     Je vous invite surtout, à vous y abonner, bien sûr.

    Lire la suite

  • Europe, un bon de pompe dans le derch, ça vous dit ? (pêche électrique).

       Désolée pour le ton quelque peu expéditif, de ma revendication, ou plutôt, de ma proposition, qui si elle n'en porte pas la moindre connotation sexuelle, n'en demeure pas moins, une intention d'en vouloir, aux postérieurs rébondis des députés européens, qui, visiblement, éprouvent quelques difficultés,  ces jous ci,  pour MARCHER DROIT, et je ne peux que déplorer, que notre Président de la République, Emmanuel Macron, si bon marcheur qu'il soit,  n'en finisse par lui aussi, par senti visé, de par son postérieur, parce que si c'est necessaire, sachez que je n'aurai aucun scrupule, à lui livrer de façon verbale, enfin, disons, par écrit,  je le précise, "d'où vient le vent".

      Au moins, quitte à marcher, risque t il tout au plus, de faire un sacré bond en avant,  ce qui ne me semble pas superflu,  quelquefois !

       Je suis en effet en pétard, ces jours ci, relativement, à ce qui est en train de se produire, au Parlement Eurpéen, vis à vis de la pêche électrique, qui sur le plan écologiue, est, comme chacun sait, un véritable désastre.

    https://www.bloomassociation.org/stop-peche-electrique/

      Le seul argument, POUR réside, dans l'économie de carburant... Soit, mais ça ne représente ici, qu'un bénéfice à court terme, et strictement à court terme, et qui plus est, au bénéfice seul,  de la comptabilité du marin pêcheur....

     Pour le CO2, et la pollution ?

      Il faut envisager que les marins pêcheurs artisanaux, ne développent un mode de propulsion, qui cumule le vent, avec un autre mode de propulsion, et je n'ai aucun doute sur le fait que certains constructeurs de bâteaux, sont deja au travail, sur ce point.

      Ca existe deja pour les porte containers, alors, je ne vois pas à quel titre, ça n'existerait pas aussi, pour des bateaux usines, (que je déplore), ou des bâteaux de pêche, à l'echelon plus modestes, ou artisanaux.

      Sous cet angle, cet argument parfaitement bidon, qui ne représente que des aventages A COURT THERME, ne tient donc, absolument pas la route.

      Oui, j'ai bien dit, à court terme, puisque à long therme, justement, c'est bien la raréfaction des espèces marines, qui sont en grand danger, avec cette pêche, et tous les ecologistes, et les chercheurs, qui travaillent, sur les faune et la flore sous rarine, sont unanymes, sur ce point.

      Mais si je parle d'un bon coup de pompe dans là, où je pense, vis à vis des députés européens, c'est de façon beaucoup large, pour une autre raison qui réside dans le fait qu'ils sont sensés veiller, à ce que leurs décisions,  soient au service des européens, j'entends (au sens comprendre), les peuples, les humains, faits de chair, et de sang, nous, quoi, vous, là, qui me lisez,  ET PAS LA FINANCE ET LES LOBBIES DE LA PÊCHE INDUSTRIELLE.....OU AUTRES LOBBIES.

     Voilà, pourquoi, ce matin, je ne décolère pas !

      C'est qu'en aucune manière, par principe,   quelque soit le sujet, ils ne devraient se trouver en face des représentants des sociétés interressées financièrement, mais au contraire,   face aux personnes, compétentes, spécialisées, et non rémunérées, par des lobbies, pour prendre leurs décisions, et j'ose espérer que ce que je prétends là, va bien être perçu, comme devant être observé, et pas vu,  et entendu, au sens comprendre,  dans n'importe quel autre secteur, comme l'agriculture,  l'agrialimentaire, ou la santé, par exemple...

     EST CE QUE J'AI BIEN  ETE ASSEZ EXPLICITE LA ?

    Lire la suite

  • Mettre en valeur la production agricole, (titre provisoire).

    Et pourquoi pas, Thomas Fersen, avec sa tête de cochon ?

       Hein, "dites moi oui, dite moi" (excusez moi, je suis retombée bêtement, ces jours derniers, sur mes classiques, dont l'inevittable, Michel Jonaz, et il me faut donc assumer),

    "Qu'elle est partie pour un autre moi, oui, qu'elle est partie pour un autre que moi, mais, pas, à cause de moi, dite moi ça diteeeeeeee, moi çaaaaaaaa....)

       Pourquoi il a donc ainsi, posé pour Mondino,  à l'occasion de la sortie de son disque "pièce montée des grands jours", hein, à votre avis ?

       Et pourquoi, donc, ici ?

       Et bien parce qu'il y a quelques jours, ma maman et moi discutions cochonailles, figurez vous, sur la technique, quand on achète une demi tête de cochon...

       Et si celui là n'a pas pour l'occasion, comme dans le film, "la traversée de Paris", traversé la capitale,  enfermé dans deux valises, avec les toutous à sa mémère, qui sentait les chapelets de saucisses,  il n'en reste pas moins que je sais cuisiner la tête de cochon comme personne, et qu'on se trouve, ma mère et moi, sur le sujet, avec un dilemne qui, vous allez pouvoir le constater, et compte tenu du phénomène, "balancetonporc", parfaitement interpellant.

       En effet, traditionnellement, quand vous cuisinez une tête de cochon pour fabriquer le fromage de tête, vous devez la faire cuire, donc, en l'immergeant entièrement dans un bouillon, auquel vous rajoutez des legumes, carottes, poireaux, éventuellement, et thym et lauriers.

      Ors, en théorie, il est fondamental de sectionner en deux, sur le longueur, la tête de porc, vous partez du grouin, vers le derrière de la tête,  de telle sorte, que de profil, vous avez le sentiment, qu'elle soit entière...Comme sur le pochette, regardez.

      Vous me suivez toujours, là ?

      BON.

      Et compte tenu du fait de l'industrialisation de l'abattage et de découpe des animaux destinés à l'alimentation, certaines des méthodes traditionnelles de découpe,  ne sont plus  usitées.

      Certes, j'entends bien que dans beaucoup de cas, je suppose, et au delà les methodes d'abattage, la mise au point, de certaines techiniques, soient mieux adaptées.

       Mais il est des cas, aussi, et pour être franche, HELAS, comme le disait si justement, Benoit Hamon, à "On Est Pas Couché", samedi soir, les bonnes vielles méthodes, "tradichionnelles",  ce qui n'a rien  à voir avec donald trump,  et son mepris de l'Afrique, s'avèrent infiniment plus favorables, alors, qu'on les a oubliées....

      Je m'en explique.

       En théorie, on doit sectionner la tête du dit cochon, avec un outil, dont je ne me souviens pas le nom, mais qui ressemble à une énorme cerpe,  sur laquelle on tape, avec un maillet, ou un marteau....

       Un peu, pour ceux, dont je fais partie, qui savent occasionnellement, entre deux vernissages, éclater du bois, avec ce qu'on appelle "un coin", sur un bille de bois, par exemple, et un maillet.....

     Ors, cette méthode est abandonnée par les abattoirs.

      En quoi, est ce un problème ?

      Et bien une fois que la tête de cochon, "abattue de façon industrielle",  est cuite, on retire, méticuleursement, tous les os du bouillon.

      Ne reste, alors, que tout le reste, c'est à dire, la chair.... Et les legumes.

      Avec la technique ancienne, le fait de retirer tous les os, se fait en un "tournemain".... "C'est'y, votre temps ?" Heu, "c'est t'y français", ça, je ne sais pas, mais chez moi, ça se dit.

      BREF.....

      Ensuite, vous récupérez toute la viande, vous la passez  au hachoir à pâté,  vous mélangez bien,  pour que ce soit homogène avec les légumes, qui sont aussi hachés... Vous rectifiez l'assaisonnement,  et pour que ce soit encore meilleurs, vous repasser votre terrine au four, pour qu'elle dore un peu, et que le bouillon, avec lequel vous avez recouvert l'ensemble, se soit un peu évaporé.  Ca forme en surv face, une petite croûte croustillante, juste delicieuse.

     ORS....

      Si jamais, "saperlipopette",  votre tête de cochon, a été sciée, (ce qui fait bien scier, en rapport avec la "tradichion", et au détriment, de la méthode "tradichionnelle", et bien une fois que vous avez retiré les os de la gamelle, quand votre tête de cochon était cuite, vous vous retrouvez inmanquablement, avec de minuscules petits morceaux d'os, un peu comme de grosses aiguilles, qui peuvent alors, être dangereux, et qu'il est imposible, quasiment, de pouvoir retirer de l'ensemble de l'appareil....

      Ors, ce gros inconvénient, ne peut se produire, si la tête de cochon, a été coupée en deux, avec la méthode "tradichionnelle".

      Alors, à la question, "pourquoi, la tête de cochon, sur les genoux de Thomas Fersen" la réponse réside dans le fait que la tête de cochon, enfin, jusqu'à maintenant, considérant que sous l'effet de cet article, qui va, je n'en doute pas un seul instant, avoir pour effet, d'une part, de booster l'industrie charcutière, au point d'officialiser son entrée au patrimoine immateriel de l'UNESCO, tout en faisant flamber le cours de la tête de cochon, lui même boosté par l'effet, "balancetonporc".....

      Une des parties du cochon la moins chère, disais je...

      Et alors ?

      ET ALORS... BIP BIP.... Zorro est arrivééééééééé, sans s'presser, ééééééé.

      Zorro etait le nom, du sanglier chez mes parents, OK ?

      J'en ai perdu combien, en route, là ?

       Il y a quelques années, j'avais trouvé un jeu de mot merveilleux, qui était, que l'ART CONTEMPORAIN, ne devait à aucun pris, être confondu, ou considéré, comme de l'ART COMPTANT POUR RIEN.....

       Et le premier, qui me le fauche, celui là..... D'où le rapport avec le prix de la tête de cochon, voyez vous ?

      Bon, la prochaine fois, mais seulement si vous êtes sages, je vous raconterai, pourquoi, georges tron, deteste absolument le pelerinage de Saint Jacques de Compostelle,  rapport avec saint Jean Pied de Porc !

    http://mbarouen.fr//fr/expositions/la-ronde-votre-rdv-d-art-contemporain

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • donald trump, insulte l'Afrique , mais c'est excrément grave !

    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/en-images-donald-trump-parle-de-pays-de-merde-les-dessinateurs-de-presse-lui-mettent-le-nez-dedans_2560157.html

     Bon, il faut bien admettre que pour le dessin le sujet etait inspirant...et pour moi, le choix bien difficile.

     Que dire de plus, avec lui, "qui vole le job aux humoristes", ce que je confirme, on est juste parfaitement consternés, cet homme n'est même pas irresponsable, il est aussi stupide, qu'immature, il ne parle pas, il ne fait qu'éructer des mots, dont ils ne comprent pas la signification....

     Mais un point doit être je le précise, mis en avant,  qui réside dans le fait que les USA sont un pays emblématique  de l'imperialisme dont l'Afrique, fait helas les frais, dans bien des secteurs, dont le plus comique, à mes yeux, qui est la graine de coca, qui est à la base du coca cola....

     Cet imbecile est tellement con, qu'il se tire une balle dans le pied., enfin, non, bien plus grave, il tire une balle dans le pied de l'Amerique, c'est bien plus grave.

     MAIS.

     

    Lire la suite

  • Fire and Fury : Inside the Trump White House.

    Maison Blanche, le 4 janvier 2018. (CARLOS BARRIA / REUTERS)

     

    franceinfo avec AFPFrance Télévisions

    Mis à jour le 04/01/2018 | 23:39
    publié le 04/01/2018 | 23:17

    La sortie du livre de Michael WolffFire and Fury : Inside the Trump White House, s'annonce explosive. La sortie de l'ouvrage sur les coulisses de la Maison Blanche, initialement prévue mardi, a été avancée à vendredi, ont annoncé, jeudi 4 janvier, son auteur et son éditeur, qui n'entendent pas renoncer à la publication.

    "Et voilà. Vous pouvez l'acheter (et le lire) demain. Merci, monsieur le président", a lancé Michael Wolff dans un tweet.

     

     

    Michael Wolff@MichaelWolffNYC

    Here we go. You can buy it (and read it) tomorrow. Thank you, Mr. President.

    22:01 - 4 janv. 2018

    •  

     2 0812 081 réponses

    "Des mensonges ridicules".

    Au lendemain de la parution d'extraits ayant suscité une vive controverse, les avocats du président américain ont adressé un courrier à son auteur et à Steve Rubin, président de la maison d'édition Henry Holt and Co. leur demandant de "cesser immédiatement" sa distribution, évoquant, entre autres, la diffamation.

     

    Le livre de Michael Wolff raconte combien la première année au pouvoir de Donald Trump fut marquée d'abord par une forme de "chaos" permanent sur fond d'intrigues autour d'un président raillé par ses propres collaborateurs. La Maison Blanche a dénoncé "les mensonges ridicules" d'un ouvrage truffé de "ragots de tabloïd".

    Certes, il serait pour le moins tentant, de s’en réjouir….

    Mais avant de s’en réjouir, il me semble plus opportun, encore, d’y regarder à deux fois, sous différents angles.

    Pour commencer, « qui a écrit ce livre », et pourquoi ?

    Un homme dangereux, et toxique, au sens où politiquement, il est le meilleurs soutien d’une extrême droite américaine, proche du KU KLUX CLAN, et de toute forme de suprématistes blanc…. Autant dire, en ce qui me concerne, « nos pires ennemis ».

    Certains alors, doivent se dire, « mais enfin, pourquoi, venant de lui, un tel revirement ?

    C’est vrai, ça tiens, « pourquoi, un tel revirement, au point, qu’il devrait à mon avis, faire très attention à sa peau, parce que ces gens là, les suprématistes blancs, sont adeptes des armes à feu, et donc, des intérêts qui s’y rapportent… Et je ne serai pas surprise, qu’il ait reçu quelques menaces de ses anciens amis ».

    Pourquoi ?

    Parce que à l’extrême droite, TOUJOURS, on ne fait de politique que pour LES MAUVAISES RAISONS…

    C'est-à-dire, gagner toujours plus d’argent, et uniquement cela…

    Epouser une cause idéologique, n’a pas pour ambition, de véhiculer des valeurs, en aucune façon, mais d’avoir conscience de quelles valeurs, il importe de se draper, pour parvenir soit à gagner plus d’argent, encore, soit, se faire élire, on nage là, en plein populisme, c’est d’ailleurs, la véritable définition, qui doit en être faite.

    Côté altruisme des valeurs en question, on est juste au niveau de la fausse à purin, à peu prés au niveau du caniveau.

    Pour « ces gens là », d’ailleurs, le mot VALEUR, c’est un raisonnement de financier, et pas un raisonnement de philosophe, d’auteur, d’où le nom du journal VALEURS ACTUELLES ici, en France, c’est sous l’angle financier, que ça doit être entendu, puisqu’ils n’entendent (au sens comprendre), que cela.

    Alors, « chez eu », ils doivent se dire, je suppose, « mais enfin, quelle mouche l’a donc piqué…

    Bon, la mouche, en principe, c’est MOI.

    Je dis bien « en principe », et pourtant, moi, je n’ai rien fait que d’ecrire, et faire des vidéos, je vous promets, moi, ce monsieur, je ne le connais absolument pas !

    D’autres, dans leur rang, doivent se dire, « mais quel salaud, et le principe de loyauté alors ? Apres ce qu’il avait fait pour lui ».

    Bon alors, là, on arrive dans le caviar de la moralité, et de la bienséance.

    D’une part, ce monsieur, était déjà bien établi, socialement, il me semble, et j’ai des doutes, sur le fait, qu’il eût été si nécessaire, pour lui, d’être encore plus mis en avant.

    Ensuite, un dicton, dit, « Dis moi, qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ».

    Je veux dire, que quand on fréquente des personnes, de basses moralité, il ne faut pas ensuite, s’étonner de voir, que les méthodes peu recommandables, qu’on observait chez l’autre et qu’on trouvait si drôle, pour s’en prendre au clan Clinton, à la belle époque, d’avant présidentielles, ces méthodes donc, le pseudo ami, il les a dans son ADN politique…

    Je veux dire que quand on va faire son marché, dans le caniveau, on trouve ce qui s’y trouve, et on vient pas ensuite, chialer sa mère.

    Une autre hypothèse, serait qu’il ait fait un deal, avec un juge, dans l’hypothèse, oùil aurait lui aussi, des problèmes avec la Justice américaine.

    C’est une hypothèse, qui tiendrait la route, effectivement, sauf, qu’il y a une autre hypothèse, à la quelle je crois, plus crédible encore, qui réside, dans le fait, qu’observant, comment, ça se déroulait, sous ses yeux, il ait véritablement pris conscience, de l’extrême gravité de la situation.

    Je suppose, que certains, là, doivent se dire, que je choisi, cette opportunité, moi aussi, par opportunisme, ce que je peux comprendre….

    Moi, j’imagine simplement, que cet homme, a peut être des enfants, et des petits enfants, et qu’il a juste envie, peut être, puisqu’il n’est pas si jeune, de voir ses petits enfants, évoluer dans un monde, où lui, en temps que politique, a le devoir de rendre compte, véritablement, d ce qu’il a vu, pendant cette période….

    Car il est une chose, que les puissants, eux, refusent d’observer, c’est que cette histoire de réchauffement climatique, et toutes ces conséquences, quelque soit la richesse du monde de l’entreprise, peu importe… Ils feraient comment, pour en jouir, si autour d’eux, il n’y a plus que le chaos ?

    Je veux que si aujourd’hui, au moment, où je vous parle, si l’on observe, qu’il existe autant de puissants, d’entreprises du CAC40, ou multinationales, aux USA pour dire, haut et fort, à la face du monde, « ce que trump, tente d’empêcher, nous, le feront à sa place » ? il arrive inévitablement, un moment, où autour du président, lui, même, certains se posent les bonnes questions….

    Si je donne la parole à mon nez de clown, il rajoutera même, « vieux motard que jamais ».

    (clin d’œil à qui vous savez…)

    Parce que pour information, de tout ce qui est révélé, dans ce livre, il n’ya absolument rien de fantaisiste, mais au contraire, de plus que plausible.

    La panique à bord, une fois élu, comme celle qui était lisible, chez jean marie le pen, quand il s’est retrouvé élu, pour le second tour des présidentielles, et que Jospin, avait été évincé et que cette panique avait été notée de tous, ce qui montre bien, les véritables raisons pour lesquelles, ces gens là, font de la politique…. Satisfaire leurs égos personnels, en arrivant au pouvoir, quelque soit la méthode, user de toutes les stratégies possibles et imaginables, au détriment de la moindre morale, ficelles, que trump a toujours, utilisé, depuis le début, et qui sont en train de l’étrangler.

    Ce qui est dit, au sujet des amendements, de la Constitution Américaine, est pour le moins explicite, et sonne tellement vrai, qu’il mérite un sketch…

    J’explique.

    Il se fait expliquer, par la lecture les amendements de la Constitution Américaine… Au bout du troisième amendement, le conseiller constate qu’il n’écoute plus….Et qu’il envoie tout balader, parce que ça l’emmerde.

    Et bien si ça t’emmerde, mon gars, et bien laisse la place à quelqu’un de plus patient, et surtout, de plus compétant…

    Moi aussi, ça m’emmerdrait, mais moi je ne postulerai jamais, pour devenir chef d’état !

    Les pleurs de son eposue… ha, ça, c’est clair, je ne suis pas étonnée, enfin, un soupçon de lucidité, visiblement, qui helas, a bien vite disparu, puisqu’elle n’a rien trouvé de mieux, que de recopier, celui, de Michèle Obama….. Et comme commentaire, quand les journalistes, lui avait fait la remarque, elle n’avait rien trouvé de mieux, que de répondre avec un sourire, aussi naturel, que botoxé….

    Enfin, je veux dire, que pour se marier, avec un tel énergumène, qui doit, dans le privé, être simplement aussi épouvantable que capricieux, il faut en vouloir… Elle aussi, n’a que ce qu’elle mérite.

    Mais de tout ce qui a été révélé, dans ce livre, enfin, de ce que nous en savons, depuis hier matin, il n’ y a rien, qui laisse supposer, que ça serait diffamatoire….Au contraire, ça colle hélas, avec le profil psychologique, que j’en avais fait, il y a des années de cela.

    Avant hier, encore, je regardais une petite vidéo, où il signait un document, la camera est un peu loin, « hélas », mais justement, malgré cela, par le geste de la main, on pouvait y voir, encore, que sa signature, doit faire encore, une largeur en hauteur, parfaitement symptomatique, d’une mégalomanie anormale….

    Je veux dire, que quelqu’un, de serein, et de fort, normalement, ne devrait pas signer, un document, où sa signature, fait environ, 4 ou 5 cm de hauteur….

    Si un artiste peitre, signe avec des lettres aussi grandes, il faut que le tableau, fasse au moins 5 ou 6 m sur 5 ou 6 m….. On n’imaginerait pas, signer, sur un feuille de format A4, avec des lettres de 4 cm de hauteur. Et bien lui, SI….

    Seul les enfant, procèdent ainsi, et c’est normal, un enfant, est en phase de développement, alors, c’est logique…. CQFD.


     

    Lire la suite

  • L'ONU ? Qui finance, et pourquoi ?

     Je viens fourrer mon nez, au sujet de cette organisation, pour diverses raisons.

     

      La première, réside dans le fait que c'est une organisation, qui a pour ambition, de créer une dynamique, la plus large possible,  propre à faire cohérence, dans une volonté de mettre en avant, des valeurs qui tendraient à dépasser,  ce que l'arrogance des financiers, et la mégalomanie croisée avec l'hégémonie de certains présidents, au fil des décennies, aient pu produire de toxique, vis-à-vis de certains états, qui sont toujours, "comme c'est curieux", les plus faibles économiquement, et par effet papillons, socialement, vis-à-vis des peuples, des pays concernés.

     

      Pour donner corps à cette institution, alors, nous entendons régulièrement parler, de certaines de leurs actions, parmi lesquelles, la Diplomatie, le Patrimoine de l'UNESCO, qui regroupe les sites géologiques naturels,  des sites architecturaux,  mais aussi, et ça ne date que de quelques années, un patrimoine immatériel, comme la gastronomie, le HCR, etc.

     

     Il est important de porter la plus grande attention, à ce que représente l'ONU, mais surtout, sur son rôle, et ses ambitions, parce que beaucoup s'en font une idée, je crois, parfaitement tronquée, alors, qu'en réalité,  elle représente un outils fondamental, qui va bien au-delà  de ce que certains le supposent, version "petits fours, et sommets internationaux".

     

      Un jour, que j'exposais  mes calligrammes, ma fille ainée, voyant slalomer une dame, pendant le vernissage de la seule exposition que j'avais faite, m'avait dit en boutade…. "ça y est, dis donc, je sais ce que je veux faire, plus tard ! Je veux faire, "petits fours" ! Pour information, c'était organisé par la mairie d' Yvetôt.

     

      Hélas, je ne me souviens pas dans quelle proportion, encore, la charcuterie était présente, sur le plateau.

     

       Mais c'est un "éclairage", digne d'alimenter le patrimoine immatériel de l'UNESCO, au moins autant, que ne l'est la pizza si chère à la botte italienne, et je me fais fort, d'y revenir le plus rapidement possible, parce que ça n'est pas le sujet, qui me préoccupe ce matin….

     

       Et encore, estimez vous heureux, je ne vous ai pas encore demandé, dan quel pourcentage, la charcuterie était présente, OU PAS, Dans les sandwichs, vendus dans les trains, ou en gare de Rouen, sur le ligne Paris le Havre….

     

      Mais vous ne perdez rien pour attendre.

     

      Comme on dit chez nous, "Rome ne s'est pas fait en un jour", avec la version normande, ça donne, "Paris et Rouen, ne se sont pas fait le même jour"….

     

      Je ne sais pas si cette expression a son équivalence, dans chaque région de France, mais la question mérite d'être posée.

     

       Non, si je vous parle de l'ONU, ce matin,  c'est pour une raison qui va, figurez vous, bien au-delà, une rouelle de porc, qui grille dans un jour, où un chapelet de saucisses, à moins que ça ait à voir, avec ce que l'on nomme "un  gendarme", nom que l'on donne, si je me trompe, à une saucisse, qu'on met dans la choucroute, décidément je réalise, que je vais devoir revoir mes classiques, sur le sujet.

     

      Bon, que j'y "Vienne", à la fin……

     

       Tiens, au passage, trop bien, le concert du nouvel An… Non ?

     

     Toute cette bonne société autrichienne, non ?

     

       Tout ce beau linge, j'adore…. OK, Strauss, c'est génial, mais enfin, on ne peut pas dire, qu'ils brillent, par l'originalité de leur programmation…. "Dommage, Eliane".

     

     Mes amitiés au Père Algoud, au passage.

     

     En bref, en jouissant de ce concert, je me disais que quand même, ça manquait singulièrement de migrants, tout ça !

     

       C'est vrai qu'on peut difficilement se préoccuper de sauver sa peau, sur une coquille de noix, en payant les économies de toute la famille,  à un passeur qui magouille avec la mafia locale, pour sauver sa peau, et EN MÊME TEMPS, réserver deux ans à l'avance, sa place au concert du nouvel an, pour assister au concert à Viennes…..

     

     Mais enfin, que voulez vous….

     

    Venons en aux faits.

     

     Hier matin, donc, je lisais, que bizarrement, (niaf niaf niaf niaf…), trump se désintéresse de l'Iran… Tout ça, parce que le susceptible de la maison blanche, avec son renard mort sur le tête, s'est vu reproché par moi, d'avoir eu un grand père  à la fois mentor toxique pour la jeunesse americaine, et proxénète,  quand il avait posé son pied (celui de georges tron, peut être ?), sur le sol américain….

     

     Alors, hier matin, trump s'est dit,"OK, Puisque pour l'Iran, c'est grillé, allons, pousser voir, un peu, qui est le maitre, du côté du conflit israelo palestinien"….

     

     RE "niaf niaf niaf niaf""…..

     

     Voilà, la véritable raison,  qui justifie que je vous parle de l'ONU, ce matin.

     

     OK, que l'ONU ait octroyé les terres de Palestine, au Juifs, en réparation de l'holocauste, était une erreur.

     

    GROSSIERE ERREUR, dont les juifs, n'ont jamais été responsables, et pas d'aventage, le peuple palestinien.

     

     Qu'aujourd'hui, encore,  il se trouve des personnes, quelque soit leur rang et leur culture, pour revendiquer, que la solution à deux états, soit viable, est d'une bêtise, mais bien pire, d'une malhonnêteté intellectuelle, qui frise l'insulte.

     

     Parce que depuis la création d'Israël, il n'est absolument jamais arrivé, que dans les faits, les engagements  de cesser la colonisation, n'aient été respectés…

     

     JE DIS BIEN JAMAIS….

     

      Y compris, à l'époque, où certains dirigeants d'Israël,  s'étaient vu décerné, les prix Nobel de la Paix, puisque l'on sait, aujourd'hui, que dernière le dos de tout le monde, au même moment, ils autorisaient de nouveau la construction d'habitation nouvelles, sur les terres palestiniennes.

     Pour information aujourd'hui, là, au moment où je vous parle, Israël, est le seul, je dis bien le seul pays, qui pratique encore, la colonisation? alors, que jamais, le phenomène migratoire, n'a été aussi fort, à l'echelon mondial.

     

      Parce qu'on ne me la fait pas à l'envers, à moi, figurez vous, je suis une fille d'agriculteur, et le coup de labourer un champs, qui n'est pas à soit, en mettant, au volant du tracteur large comme une autoroute, un vieux bonhomme sourd comme un pot,    dans l'espoir que la charrue embarque les bornes posées par le géomètre, et que considérant l'âge vénérable du chauffeur, on n'ose pas le vexer,  "on connaît la chanson"

     

     Enfin, je veux dire que le reportage que j'avais vu, sur les agriculteurs palestiniens, qui n'ont accès à leurs terres, que de telle heure à telle heure, et à telle période de l'années, et pas à telle autre, ça m'avait bien marquée, ça, tiens, et j'ai pas fini de le resservir, soyez sans crainte.

     

       BREF, tout ça, pour expliquer que j'ai proposé, depuis pas mal d'années, déjà, une solution à un seul état, israélo palestinien, proposition, qui a été développée, dans plusieurs articles, déjà.

     

      Il suffit de poser mon nom, sur google, et "conflit israélo palestinien", et vous devez retomber dessus.

     

       Mais si je parle de ce sujet ce matin, et sous l'angle du financement, c'est parce que donald trump,  n'a plus pour exister sur la scène internationale, aujourd'hui, que celà….

     

       Hier, donc, dans un article, relativement,  au nouveau coup de lance flamme,  qu'il ait mis sur pied, ces dernière semaines, au sujet de l'Ambassade américaine, à Jérusalem, il s'en prenait à la Palestine,  les menaçant de leur "couper les vivres",  s'ils persistaient à revendiquer leur droit d'exister, face à Israël….

     

    "On va dire ça comme ça".

     

     Ce chantage, au financement, de l'ONU, Il le pratique, depuis le début de son élection, quelque soit le sujet de politique internationale….

     

      Au point qu'au début, argument, qui avait du peser  pour son électorat, il avait même menacé de s'en retirer.

     

     Et  puis ses conseillers, ceux d'avant, qu'ils se soient ensuite, fait virer, pour diverses raisons, ou l'idéologie, serait probablement secondaires, lui ont dit, "quand même, stratégiquement, ça n'est pas très malin"…

     

     Alors, il a tourné la tête, avec son renard mort, un peu comme une girouette idéologique, plus efficacement, je le  suppose, que la capuche du Kway, dans un célèbre sketch de danny Boon, qui elle, restait "droit devant", alors, que la tête avait tourné.

     

      Nul ne sait en vérité, quand donald trump tourne la tête, et que ça fait "flic floc", en dedans, où se trouve la queue du renard qui pendouille, devant les yeux, visiblement, si j'en crois ce que ça donne sur son compte twitter, auquel je me suis abonnée, depuis le 31 décembre 2017.

     

    A chacun ses bonnes résolutions, n'est ce pas? J'adore son style, je trouve qu'il devrait faire plus encore, dans la spontanéité, et se lâcher un peu plus, qu'on puisse jouir de son talent d'improvisation.

     

    Ainsi, donc, hier matin, il menaçait la Palestine, prétextant les aides financières, qu'ils leur versent.

     

     Comment ces aides arrivent elles ?

     

     Est-ce qu'elles, sont réelles ?

     

    S'agit il, d'argent, versé par l'ONU ?

     

     Ou s'agit il, d'argent, versé par les USA dans un autre contexte  juridique, on ne sait pas, ça .

     

     C'est interpellant, comme question, n'est ce pas ?

     

     Oui, je sais, je pose toujours l'index, là, où ça fait chier tout le monde, je sais, c'est ce qui fait ma valeur.

     

     Pour le détail, des contributions des USA à l'ONU, c'est ici :

    http://www.un.org/fr/aboutun/budget/contributions.shtml

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/search/site/?q=isra%C3%ABl

     

     5 janvier 2018.

       la vraie reson, reside dans le fait, que les plus grosses entreprises, d'informAtique, et bien d'autres, imposent leurs lois, partout dans le monde, au point d'observer une forme d'anti americanisme dans beaucoup de pays, qui bien loin, d'être une forme de racisme, s'élève simplement, pour denoncer une forme d'hégemonie, profondement injuste et déplacée....

      On ne peut reprocher à trump et sa bande de malfrats, pour le coup,   de cahcher leur jeu, pour le coup, puisque  c'est bien de "retour sur investisement", dont il est question, au propre, comme au figuré !

      Je rappelle simplement, que sur le pan économique, il  en va de même, puisqu'il cherchent à nous imposer, les gros contrats globaux, alors, qu'ils ont edicté certaines lois, qui ont pour fonction de se proteger, eux, économiquement, mais pas nous !

    En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • About Donald Trump twitter.

     Today, the last day of 2017, I décide to watch donald trump account, and comment, "perhaps".

    https://twitter.com/POTUS

     It' important, for me, because I need inspiration.

     I think it's a good idea to speak on twitter, because, learning he, think about, is important.

     

    Lire la suite

  • MAROC, quand l'Humour sert de paravent à des pratiques douteuses, politiquement.

    Disons plutot qu'il sert de faire valoir à certaines dictatures.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-27-decembre-2017

       Croyez bien que j’en sois la première peinée, mais c’est ainsi.

       Il y a un an ou deux, je rédigeais un article, sur le Marakech du rire.

      J’ai toujours cautionné, le fait, qu’en terre de culture islamique (je n’ai pas dit en pays musulman, parce que la religion, bien que fondatrice d’une culture, n’en détient pas l’exclusivité), on puisse d’une part, exporter, nos valeurs, mais surtout, donner par ce festival, l’occasion à leurs talents, l d’émerger, mais force est de constater, qu’il se trouve une véritable abime, entre d’une part, ce que nous observons, quand on regarde, ce festival, chaque année, et la réalité, sur le terrain, « dans le reste de la société marocaine, et notamment, en ce qui concerne la liberté d’expression, entre autre.

      Que les organisateurs marchent sur des œufs, en ce qui concerne le choix des sujets, est une évidence, qu’on ne peut pas nier, et mon admiration, est sans bornes, que ce soit vis-à-vis des politiques, sur place, ou vis-à-vis de nos humoristes, qui ont leurs origines là bas, et qui espère voir éclore, la démocratie, dont la liberté de rire, fait partie intégrante.

      Il y a quelques temps, donc, je rédigeais un article, expliquant, que je m’en réjouissais, mais que je n’étais pas dupe.

      Hier, dans l’émission, l’instant M, j’apprenais, comment sont traités, et considérés, ou plus exactement, menacés, les reporters de guerre, et les journalistes d’investigation, au Maroc, ce qui confirme parfaitement, les craintes, qui étaient les miennes….

      D’accord, le Maroc, est un très beau pays, et venant de moi, ça n’est pas une formule à l’emporte pièce, prompte à satisfaire, toute tendance susceptible de nourrir la Diplomatie, en tre la France et le Maroc….

      Mon père, quand il voyait des reportage, sur le Maroc, était fasciné, notamment, par son artisanat, un peu une sorte de lubie, je suppose, parce que n’importe quel artisanat, qui allie l’intelligence e la main, à celle de l’Esprit, ne eut que forcer l’admiration, et ça, bien au-delà, du principe culturel, et encore oins, plus strictement religieux….

      Mais enfin, comment un pays, peut il consentir ainsi, en une manœuvre aussi sournoise, qui consiste à vouloir montrer, pour des raisons évidentes, d’image, liée au développement touristique, et pour laisser penser à un essor démocratique, le festival d’humour de Marakech, et parallèlement, s’en pendre à la presse, et museler l’opinion, ou interdire, toute forme d’investigation.

      Qu’il existe un parallèle absolument évident, entre le journalisme d’investigation et les humoristes, est une vérité que beaucoup refusent d’observer, parce que ça les arrange, mais que ce soit aussi démonstratif, par ce « grand écart », d’une certaine façon, m’amène à une certaine forme de perplexité, sur la politique du Maroc, en matière de droits de l’homme.

    Lire la suite

  • Connaissez vous, le TPN, Tarif de première Nécessité pour l'Electricité ?

    Oui, ces inititiales sont les mêmes que le TPN, traité de non Prolifieration Nucléaire, ce qui est intentionnel, je suppose.

      Il s'agit là, du TPN, qui vient du Ministère de la Transition Energétique.

    https://chequeenergie.gouv.fr/

     Si vous avez des questions, il existe un onglet, en bas, à droite, "si vous avez besoin d'aide".

     Si vous souhaitez faire des travaux, pour isoler votre logement, c'est ici:

    http://www.renovation-info-service.gouv.fr/fete-de-lenergie/

    http://normandie.infoenergie.org/

    Lire la suite

  • Comment Emmanuel Macron nous la fait à l'envers, pour saborder la Solidarité, entre les français.

      Bon, arrêtez de baver comme ça, regardez, ça coule partout, pire qu'un bouledogue !

       Avant hier, j'allais visiter un site internet, que j'aime particulièrement, et que je ne visite pas suffisemment, bien que pourtant, j'y sois inversement attirée que sur celui de la FNSEA,  qui s'appelle TERRE DE LIEN...

    https://terredeliens.org/

      Le principe est le suivant.... Il s'agit d'une dynamique, qui va bien au delà de belle idées, comme sait le faire notre gouvernement, et qui consiste à racheter des terres agricoles, pour les mettre à disposition d'agriculteurs, qui eux, sont en quête de terres, justement, pour pouvoir s'installer.

       Autant dire que c'est juste ce que j'appellerai, rien de moins, qu'un chainon indispensable, pour faciliter la transition agricole, n'en deplaise à la FNSEA, et aux agro industries, pour parvenir, disais je à ce que cette transition se fasse....

      J'arrive donc, sur le site, et je vois un article, qui me remémore une nouvelle, qui est passée inapperçue, et qui réside dans le fait, qu'une loi, PROPOSEE PAR LE GOUVERNEMENT ACTUEL, et VOTEE PAR L'ASSEMBLEE NATIONALE,  qui déconstruit, ce que le gouvernement précédent, de François Hollande avait fait, et qui consistait à encourager, le citoyen, à financer par le biais du financement participatif, des associations, telles, que  TERRE DE LIEN, ou la Fondation Abbé Pierre, par exemple.

     En somme, si je résume.... Sous François Hollande, quelqu'un qui voulait, filer de l'argent, à des causes, sous forme de placements, parce qu'on peut donner à une association, et les aventages fiscaux existent toujours, mais on peut AUSSI, investir, de cette façon, souhaitant ainsi investir, sous un angle altruite, et plus vertueux, que ne l'est la finance, de façon plus globale...

      Et oui, chacun sait, à quel point, les mots MULTINATIONALES, ou FONDS DE PENSION, ou encore ACTIONNAIRES, sont des mots, qui sonnent de façon particulièrement interpellante, à mes oreilles...

      Elise Lucet, "sors de ce corps"...

      Ainsi, donc, disais je, quand ces citoyens, voulaient investir de façon vertueuse, ces aventages fiscaux, ont ils, été supprimés.

    https://terredeliens.org/Avis-aux-souscripteurs-sur-la-loi-de-finances-2018.html

      Mais là, où c'est tres interpellant, c'est que cette loi, "ruisselle", sur l'ensemble du tissus associatif, puisqu'elle touche aussi, le droit au logements, et les associations, qui rachètent les logements, pour les restaurer, et les remettre à disposition, des revenus les plus faibles, et les plus précaires, mais aussi, face aux associations, qui luttent contre les violences faites aux femmes.

      Parce que les belles déclarations de Macron, et de sa ministre, suite aux affaires de harcèlement, avec "balance ton porc", ont obligé à une prise de conscience, y compris, dans la sphère politique, mais encore faut il, pour celà, que les moyens financiers, suivent, et quand une femme se sent en danger, chez elle, par exemple, les associations, qui sont susceptibles de lui venir en aide, elles aussi, ont besoin de moyen, et cette loi, dans les faits, va conplètement à l'encontre, de cette necessité.

      En gros, tout est dans le discours, mais dans les actes, "il se torche le cul avec les rideaux", comme disait mon père.

    Lire la suite

  • STUPÉFIANT se fout "à poil".

    https://www.france.tv/france-2/stupefiant/344995-special-tout-nu.html

     Je n'ai vu cette excellente emission, que le lendemain, parce que j'ai du mal à demeurer eveillée, aussi tard.

      Excellent, oui, je n'ai aucune intérêt, comme chacun sait, au sein de France Télévision, et Dieu sait que par les temps qui courrent, avec les exigences de restriction de budget, exigées, parait il,  de la part de la Grande Dame, je ne parle pas de Delphine Ermotte,  mais de France Télévision", les temps sont durs.

      Nous savons à quelle point la stupéfaction, pour ne pas dire la profonde perplexité, doit reigner, chez le téléspectateur lambda, qui est si justement attachée, à France Télévision.

      J'entends bien, qe la posture de Emmaunel Macron, tient plus de la provocation à mon encontre,  sur son jugement, à son egard, ces derniers jours, comme si tenter de flinguer "à la trump", des médias de qualité, ne suffisait pas, en remettant en cause, le journalisme d'investigation,  il voudrait, je suppose, faire douter de la qualité, qui va bien au delà, précisement, du journalisme, dont il est question.

      Je trouve pitoyable de mépriser le service public radiophonique,  (Radio France) et télévisuel français, (France Télévision),  au seul prétexte, qu'on exigerait de lui,  des coupes drastiques dans leur budget, et indigne d'un président et d'un gouvernement, qui se prétend "en marche".

      Observant une telle critique, on est en droit de se poser des questions sur l'orientation, qu'il souhaiterait leur donner.  

      Qu'il ait renoncé à flinguer l'investigation, PARFAIT,  "grand bien lui fasse", le mépris gratuit, et injustifié,  dont il a fait preuve, par cette réflexion, démontre surtout, le peu d'intérêt que représente la télévision française, alors, que comme tout à chacun, il est bien aise, de l'avoir à son service, quand il s'agit de promouvoir son programme politique.

      Et puisque certains trouvent opportun, de flinguer le mandat anterieur, que fût celui de François Hollande, je rappelle simplement, qu'en matière d'invesgation, François Hollande, lui, avait bien ouvert l'Elysée,  (trop, peut être ? , c'est possible).....

      Mais en tout cas, ce fût effectivement, une posture aux antipodes, de celle de Emmanuel Macron, qui semble verouiller, "à l'extrême", ses relations, avec la presse, ce qui est plus inquietant, à mes yeux, que l'exces inverse.

      Mais revenons à cette émission du service public, puisque c'est sur France 2.

      J'ai regardé çà, avec une grande curiosité, puisque par mon histoire, j'ai une relation particulière avec le toucher, avec le peau,  et tout ce qui s'y rapporte.

     Stupéfiant, ça n'est pas seulement une émission culturelle, qui a pour objectif, que de promouvoir ce que se fait, se regarde, ou s'expose.

      C'est surtout un regard fort juste, et je dirai aiguisé, qui choisit un  fait de société, pour l'étudier de façon transversale, dans le domaine artistique, et surtout, également, avec un regard d'historien de l'Art.

      Ce regard, est d'une importance fondamentale, puisqu'elle recadre le traitement qui est fait aujourd'hui, d'un fait de société, dans un contexte chronologique, en en expliquant les causes.

      Là, avec le regain ou le developpement, de ce que l'on nomme "la mode pudique", croisé avec le phénomène "balancetonporc", nous assistons dans le milieu artistique, à un retour du nu,  je serai tentée de rajouter, non sans provocation, "sous toutes les coutures", et c'est juste passionnant.

     On aurait pu intiltuler, l'émission, comme suit.

     "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le nu, dans l'Art et que vous n'avez jamis osé demander".

    Quand je recommande d'aller revoir cette émission, alors qu'elle est deconseillée, aux moins de ??  (je ne sais plus), je precise que ma posture, ne tend pas à provoquer, d'ailleurs, il n'y a rien de "sexuel", dans ce reportage... Mais plutot, tend à mettre en évidence, le fait que la démarche artistique, a pour fonction, au sens le plus pur qui soit, d'exorciser certains problèmes de société, et que cet exorcisme est une fonction fondamentale, de n'importe quelle Démocratie...Et qu'il importe, de bien le comprendre,  et de l'intégrer. 

      Le problème en vérité, est le suivant.

       S'imaginer que sous prétexte, qu'un homme ou qu'une femme, revendique le fait de couvrir sa peau, "trop", trop peu", "pas assez, "pas suffisemment", et le revendique, comme etant des marqueurs de respectabilité sociale, ou relative au respect de son corps, est, et on le perçoit bien, dans ce reportage, parfaitement hypocrite.

       En effet, à l'echelon mondial, quelque soit la culture, quelque soit l'endroit, sur cette Terre, où vivent les humain, c'est encore chez nous, en Occident, et certainement pas en Orient, que statistiquement, une femme qui se soit fait violer, va se sentir d'aventage protégée, et va revendiquer le fait, qu'elle puisse être reconnue, comme vicitime, et qu'elle se considère en droit de porter plainte, et de demander Justice...

       Alors quoi , ça rime à quoi, ce soit disant "respect des femmes", au prétexte, qu'on leur impose de cacher leur peau ?

     Ca rime, A QUOI ?

     Et oui, n'en deplaise aux adeptes de la mode pudique, plus une société, quelle qu'elle soit culpabilise une femme qui revendique de découvrir sa peau, plus, elle met l'accent sur l'impunité octroyée aux hommes, pour nous manquer de respect.

      Il ne s'agit pas pour moi d'une injonction à se découvrir, mais mais d'une injonction aux hommes à les autoriser à le faire, et à se remettre en question, sur les raisons véritables, qui les incitent à le leur interdire, ce qui est bien différent.

     Si je devais faire la synthèse, des quelques raisons qui justifient le fait qu'il soit important de regarder ce reportage, je dirai, qu'il restitue au nu, la mimension, purement esthetique, NON EROTIQUE, et NON SEXELLE.

      Je parle là, d'une synthese de l'émission, et pas du detail.

      Je veux die, que de traiter un sujet, comme ce fût fait, là, sous l'angle transversal, et chronologique, come quand on regarde n'importe quel reportage, ou film, d'ailleurs, presente, un interêt, quedans la mesure, où une fois regardé, on a le sentiment, de percevoir ce probleme, sous un angle nouveau, ou au minimum, "un peu different, ce qui est le cas.

      Voilà, en quoi, cette émission, est profondement salutaire, par les temps qui courrent.

      Cependant, je ne peux pas me résoude à me taire, quand aux critiques qui sont faites, sur certains de ces spectacles, mais je m'en explique.

     Je cite : "Trop de nu, c'est inutile, ça ne rime plus à rien".

      Je pense que la surabondance de nus, ne fait que reponde justement, à cette pudibonderie, que certains souhaitent revendiquer.

      Il me semble, que plus on revendique la mode pudique, et on instrumentalise cette tendance, plus artistiquement, ces derniers sont tentés de s'en saisir, ne serait ce que par provocation.

      Pou ceux que ça dérange, je me pose simplement la question suivante, sachant que le spectacle, traitait de ce sujet, qu'est ce qu'ils sont allés y faire ?

      Ne serait pas là, plutot, qu'il faille se poser la question, dont la réponse, est à mon avis, précisement de vouloir le monter en épingle, dans le but de le récupérer politiquement.

      Certes, le fait, de "jouer du nu", dans un spectacle, peut sembler, un argument bien maigre, et n'est pas synonyme de talent...

      Mais qu'est ce donc, que le talent  ?

      Il est coutume d'admettre que c'est toujours le public, quia raison, cette pièce est nulle , PARAFAIT, elle ne tiendra pas l'affiche longtemps, et qu'il y ait du nu, ou pas, la regle demeure la même.

      Alors, de grâce, arrêtez de nous pêter les c......

      Juste un commentaire.

       Le sujet des modèles qui posent pour les peintres, encore, aujourd'hui, n'a pas été evoqué, et je trouve ça, regrettable.

         J'ai deja fait, un après midi, c'est moi qui suis allée au devant d'un peintre que je connaissais, et dont, j'admirais le travail, et je l'ai fait dans un but thérapeutique.

     dans le cadre d'un cours de dessin, aussi, nous devions être une douzaine, peut être, je en sais plus, nousa vons dessiné, avec un modèle, c'était une femme, nue... (et oui, car il arrive aussi, que des hommes et des femmes, posent, HABILLES !

     (qui l'eut cru.

       Et dessiner un nu, avec un modèle vivant, artisquement, c'est juste tres agreable, ça oblige justement, à observer le corps humain, sous un angle, qui n'est pas coutumier.

      Pour finir, sur ce sujet, il me faut compléter par l'enquête qui a été menée, au sujet des oeuvres d'Art, et des résaux sociaux.

      Je dois avouer que je suis consternée, d'observer une telle sensure, notamment, sur FB.

      Si je synthètise, comme ce fût fait par un des commentateurs, si vous posez une photo de Mireille Darc nue, elle ne passe pas, mais si quelqu'un donne l'ordre d'aller tuer toutes les femmes rousses, qui portent un pantalon vert, ça ne leur pose aucun problème...

      De façon générale, je pense que chaque reseau  social, devrait avoir comme politique, de clairement, annoncer la couleur, de telle sorte que leurs utilisateurs, sachent veritablement, à quoi, s'en tenir.

      Observer, que des Musées, en soient arrivés, comme c'est démontré, à tester, sur leurs pages FB personnelles, si telle reproduction, de tel tableau, "passe,", ou "ne passe pas", est juste terrifiant, quand on considdere à quel point, FB detient, une forme de monopole, en ce qui concerne la capacité à promouvoir, une exposition, ou un evênement.

      C'est clairement à mes yeux, une sensure injustifiée, et un véritable abus de pouvoir.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Quand Johnny venait "Boire à la source".....

     Samedi 9 Decembre 2017.

    http://www.europe1.fr/emissions/linvite-de-patrick-cohen/francoise-nyssen-sur-le-deces-de-johnny-hallyday-cetait-le-symbole-lidole-des-jeunes-il-a-bouleverse-le-panorama-3512654

     Ce matin, ont lieu les cérémonies, à l'occasion des obsèques de Johnny Halliday.

     Je pose ici, différents liens, qui sont utiles pour ceux qui souhaitent sy rendre, mais aussi, pour d'autres raisons...

    Êtes vous véritablement fan de Johnny ?

     Au moment où j'ecris ces lignes, la question, merite d'êre posée.... J'ai testé pour vous, le questionnaire de france TV info, et je ne peux que me resigner, moi, qui d'habitude, ouvre ma grande guele, pour me demarquer, et oui, vous l'avez compris, à ma grande surprise, je suis en mesure de confirmer, que ma culture le concrnant, me fait craindre le pire.

     14/ 20... Putain de merde, a moins le double de la moyenne des notes que j'avais, quand j'étais au collège ou au lycée.

    https://www.francetvinfo.fr/culture/johnny-hallyday/si-vous-obtenez-10-20-a-ce-quiz-vous-etes-un-vrai-fan-de-johnny-hallyday_2498339.html

       Ensuite, Patrick Cohen, avant hier, sur Europe 1 a répertorié les chansons les plus improbable, qu'il ait chanté....

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/quand-johnny-halliday-venait-boire-a-la-source.html

    http://www.midilibre.fr/2017/12/09/paris-suivez-l-hommage-exceptionnel-a-johnny-hallyday,1600410.php

       De là à prétendre qu'à elle seule, l'industrie de la chanson francophone "soutient" (gorge), d'une part, la bonnetterie française, mais aussi le principe des entreprises coopératives,  il n'y a qu'un pas, que je franchis allegrément.

       Si Johnny avait su, avant de partir, que d'avoir chanté, "elle avait de tous petits tetons, Valentine", aurait eu un jour, pour conséquence une chose, je suis certaine qu'il en aurait été le premier surpris, et que la face du monde, en aurait été changée....

      Je comprends mieux, à présent, pour quelle raison, "le filou", Thomas Fersen, va chanter à intervalles réguliers, à Caluire et Cuire....

     

    http://www.infoconcert.com/ticket/concert-thomas-fersen-caluire-et-cuire/1034757.html

    https://www.touteslespoitrines.com/lingerie-lejaby/lejaby,34.html

       Il prétend qu'il caché ses billes dans le cochon, (dans la chanson "encore cassé")le bougre, mais je soupçonne fortement qu'il n'en ait caché quelques unes, dans les bonnets de soutien gorge, également.

      Pour le coup, je découvre un sacré avantage, à observer que ma silhouette, nécéssite un bonnet C ou D, plutot que A ou B.

     Il est vrai que j'avais suggéré, à l'époque où l'entreprise était en difficulté, d'appeler la marque, "les dessous chics", en référence à la chanson de Jane Birkin, parce que je l'adore.

     Je vois que ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

     Infoconcet prend le relai.

     Pour la citation, au sujet de Maurice Chevalier, oui, j'ai entendu ça, j'ai rouvé ça super marrant.

    http://www.infoconcert.com/news/icone--johnny-hallyday-champion-toutes-categories-en-nombre-de-concerts-donnes-13620.html?utm_campaign=3738740&utm_content=21312041559&utm_medium=email&utm_source=Emailvision

     

    Vendredi 22 décembre 2017.

     

     En cours de redaction.

    Lire la suite

  • "Jérusalem, capitale d’Israël", dernière trouvaille de donald trump, pour jouer les lance flammes.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/12/07/jerusalem-capitale-d-israel-esperons-que-trump-proposera-un-plan-serieux-en-vue-de-la-solution-a-deux-etats_5226054_3218.html

     

      Je trouve cette analyse, tout à fait pertinante.

      L'image, que j'ai moi, de Jérusalem, c'est une image apaisée, où les différents cultes, et les croyants qui s'y rapportent, parviennent à vivre, dans une relative harmonie...

     Trum a toujours démontré depuis le début de son mandat, à quel point il ne savait briller que par son incompétence, qui dans son paroxisme,  s'est vue désestée, par le moindre de ses conseillers, sur la politique internationale.

     Il la prend, comme un vulgaire terrain de jeu, où le moindre de ses caprices, ne donne  de lui, que l'image, d'un delinquant, à qui la Démocratie américaine, a laissé les clés, perverti par l'arrogance que seul un amour immodéré de l'argent, peut octroyer.

     Que trump se contrefiche des conséquences d'une telle décision, est un euphémisme.

       Moi, je vais plus loin, il sait tres bien ce qu'il fait, il a dans sa manche, ce que les lobbies des armes à feu, ou des multinationales, des moins scrupuleuses, peuvent compter...

      Il sert la soupe, aux diasporas juives americaines, sans le moindre scrupule, sachant pertinament, et confirmant ainsi, ce que j'ai toujours prétendu, et je n'ai jamais été seule sur ce point, que toute forme de nationalisme, et donc, d'extrême droite, servait la cause, du moindre fondamentalisme, et donc, de daesh, aujourd'hui.

     Ha, ça, c'est clair...

     Daesh, parait il, "sur le tas", comme on dit chez nous, est en difficulté...  NOUS DIT ON...

       Quel merveilleux présent, que leur faire ce  cadeau, aujourd'hui, incitant ainsi, la totalité du monde arabe, très probablement, à reveiller toute forme d'hostilité vis à vis des juifs, de toutes les façons, possibles et imaginables...

     Daesh avait chaud au cul, c'est vrai... Avec trump, les voilà revigorés, idéologiquement, appuyant ainsi, sur le pretexte du conflit israélo palestiniens, "comme on bon vieux temps"....

       La solution à deux etats, jamais, je n'y ai cru... Un seul etat, me semble, infiniment, plus crédible, habillé de laïcité ça va sans dire.

      Quand à trump, je serai tentée d'en dire, "qu'il aille au Diable".

      Je ne verserai pas dans ce travers, ça serait indigne de moi, je prie, une fois n'est pas coutume, pour que la Justice, fasse son travail, et le fasse Bien.

      Je viens de retomber sur un article, que j'avais redigé sur l'ingerance (c'est bien de ça, dont il est question, non ?), des USA, au sujet du conflit isrealo palestinien.

     C'était en date du 3 novembre 2013.

    http://francoisenielaubin.viabloga.com/news/les-usa-accuses-de-mettre-en-peril-le-processus-de-paix-dans-le-conflit-israelo-palestinien

    En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Arbitrage international.

     Il existe plusieurs types d'arbitrages internationaux.

       Celui, qui émane de l'ONU, sachant que certains pays mettent en doute, on ne sait pas exactement, en fin de compte, on ne sait pas si c'est le bien fondu de l'ONU, en eux même, ou si c'est uniquement les raisons, pour lesquelles, ils sont mis en cause...

       Je suppose que quand l'ONU pointe du doigt quelque chose qu'on leur reproche,  l'ONU, est tres tres tres vilain... Et quand l'ONU, s'en prend à leurs ennemis, d'un seul, ça devient une haute instance des plus respectables.

       C'est comme ça, que font les enfants, non ?

     "sui qu'il dit qui est".....

       Non, c'est pas moi, je vous jure, qui ai trempé les doigts dans le pot de confiture, je veux parler des terres rares, bien sûr, "m'adame, je vous jure".

       En attendant, pour résoudre les "conflits de canards qui sont toujours vivants", ou bien "conflits de canard déchainés", on a beau dire, tant qu'on aura pas mis sur pied, la Fédération Internationale de Paint Ball, (FIPB), d'une part, et qu'individuellement, les égos des dictateurs, version Corée du Nord et USA,  ne se seront pas réglés, sur le champs d'honneur, à l'ancienne,  au lever du jour, avec la brume, et tout et tout.....

     Bougez pas, je m'enfile une bonne petite "vodke coca", et je reviens.

     On leur colle à chacun, en guise d'épée, de sabre ou de fleuret,  un bon vieux couteau à beurre, et c'est moi qui vous dit qu'ensuite, ils feront moins les malins.

      La prochaine fois, je vous expliquerai, une autre forme d'arbitrage international, verson "pieuvre opportunistes", et vous allez voir, à quel point on va se fendre la gueule, "à coup de hache".

    Lire la suite

  • 25 novembre, journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes.

    http://www.ellesimaginent.fr/

    https://www.w4.org/fr/violence-contre-les-femmes/?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYAyAAEgL0l_D_BwE

    https://www.memoiretraumatique.org/violences/violences-conjugales.html?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYBCAAEgLz8vD_BwE

    http://www.lavoixdunord.fr/272959/article/2017-11-25/journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-elles-temoignent

    http://www.huffingtonpost.fr/inna-modja/pour-la-journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-je-me-bats-pour-laccueil-des-victimes_a_23287437/

    http://www.20minutes.fr/politique/2175687-20171124-journee-lutte-contre-violences-faites-femmes-emmanuel-macron-attendu-tournant-associations

    http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/initiative/25-novembre-journee-internationale-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-2016/

    http://www.rtl.fr/girls/identites/violences-faites-aux-femmes-pourquoi-on-en-parle-le-25-novembre-7790960116

    http://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/end-violence-against-women

    http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/prizes-and-celebrations/celebrations/international-days/international-day-for-the-elimination-of-violence-against-women/

     Pour les visuels, c'est ici:

    https://www.google.fr/search?q=journ%C3%A9e+de+la+violence+faites+aux+femmes.&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjglLSXuNnXAhXoLMAKHZRMCXYQ_AUIDCgD&biw=1546&bih=793

     Sinon, il y en a un autre, qui reprente le ruban blanc, fait avec des lettres,  mais qui n'est pas disponible encore sur google. Inspiré par moi, visiblement. On se demande bien pouquoi ...

    Lire la suite

  • Le problème de l'Islam, aujourd'hui, en 2017.

     J'expliquais dernièrement, dans une video, que j'ecrivais un livre, sur la spiritualité, ou plus precisement, sur un approche philosophique, du fait religieux.

      J'expliquais, qu'aujourd'hui, certains musulmans remettent en cause bon nombre des versets, qui sont écrits dans le Coran,  et passent par les reseaux sociaux, pour m'envoyer leurs remarques, me donner certaines explications, pour que je sois leur porte voie, mais aussi, pour que je commente, ou que ça alimente ma reflexion, dans l'ecriture de mon livre.

      Avant hier, donc, on vint me poser ce txte, sur FB.

      Il est deja arrivé, qu'on m'explique, ce qui est vrai,  que le plus gros probleme de l'Islam, aujourd'hui, reside dans le fait qu'il ne parle pas d'une seule voix? mais qu'au contraire,  chaque imama,  fasse sa sauce, et donc, "pêche",  pour defendre les idées, qui l'intéresse, lui,  au détriment d'un discours qui dans l'interêt de tous, devrait plutôt montrer une forme de coegherence générale.

     Alors certins me diront "mais enfin, un prêtre dans sa paroisse, il en est tout autant"...

     Et bien non, justement.

     C'est vrai, pour le prêche, oui, il n'est pas question, d'interdire au prêtre, qu'il impregne de ses idées, sont intervention, pendant le culte.

     Mais...

     Les textes lus chaque dimanche matin, pendant les messes, sont les mêmes lus, où sont dites les messes.

     Et c'est uniquement, le commentaire qui en est fait, qui permet au prêtre, de le developper ou de le commenter, comme bon lui semble.

     Il est deja arrivé que je recomande de regarder, le dimanche matin, les émissions religieuses...

        Il ne faut pas se contenter de ne regarder que celle qui concernent le culte qui est le vôtre, mais au contraire de regarder, au moins en partie, ou episodiquement, les émissions des autres cultes, y compris, ça va sans dire, celle qui est consacrée à l'Islam, pour diverses raisons.

       D'une part, ça permet d'observer de façon absolument criante, les énormes simillitudes, qui existent d'un culte à un autre.

       Mais ça permet aussi, d'observer, dans chaque culte,  en quoi, pourquoi, et comment, le culte en question entre en raisonnance, et de quelle façon, avec l'actualité.

     Un exemple.

      Dans l'émission qui est consacrée à l'Islam,  je me souviens a voir vu qu'il était expliqué, que les prières devaient être adaptées, au pauses observées,  selon le travail...

     Et pas l'inverse.

     Je veux dire par là, que ce sont les moments de prières qui doivent s'adapter aux lois relatives au travail, et pas l'inverse.

     Et si j'explique celà, ce matin, c'est pour repondre justement, au post, qu'on m'a posé, sur FB, avant, hier, et que vous livre.

    Je cite:

    ▬ Lu pour vous ▬
    Kamel Daoud  (je me suis permise d'aérer le texte, pour une lecture plus confortable).

     Jeudi 23 nov 2017.

     Je viens de revoir occasionnellement, à l'instant, une émission de Thé ou Café, consacrée à Jeannette Bougrab.

      J'avais été particulièrement choquée, après l'attentat de Charlie Hebdo, de voir la façon dont elle avait été lynchée,  et qu'on remettait en cause sa relation avec Charb'.

      Moi, qui suis une fervente défenseuse de le moindre notion de fidélité,  que ce soit dans le couple, ou que ce soit de façon plus large,  j'avais observé ce problème aussi, à la mort de Coluche, ou la "légitime", qui avait été mariée au defunt revenait sur le devant de la scène, comme la seule femme digne d'être mise en avant,  au seul et unique prétexte, qu'un jour, l'homme en question l'avait épousée...

     Ca n'est pas la première, helas, ni la dernière,  qui se trouvera broyée, au seul pretexte  que l'homme en question,  a une vie sentimentale, relativement complexe, et que ce soit la femme, qui se touve rangée au placard de la médisance bien pensante.

     "Fermons la parenthèse".

      Certains la détestent.

       Bon, fort bien, raison de plus pour que je m'y attache, alors, j'admire son incroyable courage, et s'il s'en trouve que ça dérange, qu'ils prennent bien conscience que je les emmerde.

      Mais au delà, de ces considérations, à la boutin version islamique,  je précise que sa position, au sujet du voile, n'est pas exactement la mienne, même si je la respecte.

      Je prétends, qu'une jeune femme qui persiste à porter le voile,  ici, en France,  ne doit le faire que si c'est son choix, et que nous n'avons pas l'entraver, la manipuler, ou la stigmatiser, pour l'instrumentaliser politiquement.

      Je veux dire que la base même du féminisme, consiste justement,  à leur laisser le choix d'en décider. 

       Mais les propos qu'elle tient, sur les jeunes femmes qui sont tentées par le fondamentalisme islamique, est parfaitement opportun, et courageux, quand elle parle de pures inventions, quand on parle d'un retour à un islam, qui serait "pur".

       Si l'on observe la métaphore avec le végétal, je rappelle que certaines maladies de certaines plantes, s'en prennent aux racines, elles même, et que si les racines, sont gâtées, ou pourries, la partie qui en poussera, ne pourra être viable.

     D'autre part, j'ai regardé un reportage passionnant, sur ARTE au sujet des Républiques banannières, en Amérique centrale. j'y reviendrai, dans un autre article.

       La théorie que je développe sur la monoculture, qui est toxique, quand à la faune et la flore, Y COMPRIS QUAND C'EST EN BIO...; Trouve aussi, une correspondance parfaitement judicieuse, si on l'applique, à la multiplicité des cultures, dans un même pays, comme l'est la multiplicité des cultures, dans la nature, vraie, ce qu'on appelle la BIODIVERSITE a donc, ainsi, une véritable correspondance, avec le CULTODIVERSITE. (c'est nouveau, ça vient de sortir). 

    Lire la suite

  • A quel âge peut-on consentir à un acte sexuel ?

    http://www.francetvinfo.fr/choix/a-quel-age-peut-on-consentir-a-un-acte-sexuel-un-fait-divers-impliquant-une-fillette-de-11-ans-rouvre-le-debat_2467732.htmlencer, je dois expliquer ma position, depuis toutes ces années, face ce problème, parce qu’il est possible, que je n’ai pas été bien comprise.

    Il s’agissait, depuis quelques années, d’aborder ce sujet, face à des faits divers, qui mettaient en accusation, souvent des professeurs, face à des élèves, qui se voyaient accusés de pédophilie, au seul prétexte de l’âge de l’un d’eux, et sans jamais tenir compte, du fait, que c’était avant tout, d’Amour, dont il était question.

    Je ne suis pas en train d’encourager ce type de comportement, je dis juste que le sentiment véritablement amoureux, entre un adulte, et un ou une adolescente, peut effectivement se produire, et ça n’est certes pas notre couple présidentiel, qui risque de mettre ma parole en doute.

    Un des aspects, qui doit attirer, la plus grande attention, que ce soit dans le milieu des avocats, ou dans l’entourage, réside, dans le fait, qu’il peut parfaitement se produire, que des parents, se disent les mieux intentionnés du monde, en qualifiant de viol, par le dépôt de plainte, sur l’acte commis, ALORS QUE LA VICTIME ELLE N’A PAS CE SENTIMENT et donc, PAS CE DESIR, rendant ainsi, traumatique, un acte sexuel, qui ne l’aurait pas été.

    Voilà, le danger.

    Là, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est bien loin, de ce genre de situation, puisque c’est la victime, qui est plaignante.

    "A 11 ans, on n'est pas consentante." Devant le ministère de la Justice à Paris, mardi 14 novembre, plusieurs organisations féministes dénoncent de récentes décisions de justice dans des affaires concernant des mineures. Début novembre, notamment, la cour d'assises de Melun (Seine-et-Marne) a acquitté un homme accusé du viol d'une fillette de 11 ans, des faits remontant à il y a huit ans. L'affaire a suscité un vif émoi dans l'opinion et relancé le débat sur le consentement sexuel des mineurs : faut-il fixer un seuil, un âge en dessous duquel une victime ne pourra jamais être considérée comme consentante ?

    Dans cette affaire, tout débute au mois d'août 2009. L'enfant se trouve en vacances chez son oncle. Elle joue au ballon et fait du vélo en compagnie d'autres enfants, dans la cour intérieure d'un immeuble de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Sa cousine et une amie viennent l'informer qu'un "grand" veut lui parler. Ce jeune homme âgé de 22 ans se trouve également en villégiature dans le lotissement, chez un proche, mais ne lui a jamais adressé la parole auparavant. "Ils discutent de tout et de rien", raconte Laure Habeneck, avocate de cette jeune fille qui est aujourd'hui âgée de 20 ans. L'homme lui demande où il peut trouver un parc dans les alentours.

    La plaignante assure avoir bien informé son interlocuteur de son âge, 11 ans. L'homme affirme qu'elle lui a dit 15 ou 16 ans. La fillette "fait" pourtant bien son âge, affirment par la suite des éducateurs, selon Laure Habeneck. Les deux protagonistes discutent de tout et de rien, tout en se dirigeant vers le parc voisin. "Il la suit, car elle connaît mieux Champs-sur-Marne que lui", raconte Samir Mbarki, avocat de l'homme. "Jusqu'à l'entrée, tout va bien. Ma cliente n'a jamais prétendu qu'il l'avait traînée de force, poursuit Laure Habeneck. Mais d'un seul coup, il s'empare d'elle et tout bascule."

    Consentante à 11 ans ?

    C'est à partir de là que les versions divergent. La plaignante dit avoir été maintenue, déshabillée et pénétrée. "Elle ne lui dit non à aucun moment, ça se fait naturellement", répond Samir Mbarki.

      Et oui c’est bien là, que réside le problème « NATURELLEMENT ? COMME UN ANIMAL EN RUT QUI CONVOITE UNE FEMELLE ET QUI LA PREND,

    Ha, ça, pour se faire, NUTURELLEMENT, c’est naturel, c’est sûr.

    C’est caractéristique, du viol, par essence, justement, aucun affect, aucun discernement, on dispose du corps de la femme, ou de l’enfant, comme si c’eût été un morceau de viande…

    Juste dégueulasse.

    "C'est parole contre parole", ajoute-t-il, en pointant l'absence de certificat médical, d'ITT (Incapacité totale de travail) ou de témoins.

    Et oui, bien sûr, à 11 ans, effectivement, quand on subit ce genre de chose le cops, lui commence à se transformer, mais mentalement on est encore un enfant.

    Ce qui est incroyable, c’est que cette notion de « sidération », que putain de bordel de merde, il va falloir arriver à tatouer, sur le front de tous les humains, ma parole, n’ait encore et toujours, une fois de plus, absolument pas pris en compte !

    Alors, on va rappeler de quoi, il s’agit.

    Le phénomène de sidération, réside dans le fait, que le sentiment de peur paralyse entièrement, le corps de telle sorte qu’on est incapable de réagir, de hurler, ou d’appeler au secours.

    Voir l’exemple que j’ai bien dû raconter environ 20 fais, depuis des années et des années, en divers endroits de mes sites internet, l’exemple de la souris et du chat que j’avais observés, dans mon jardin, il y une vingtaine d’années.

    Mais Laure Habeneck est convaincue du caractère contraint de l'acte sexuel. Elle voit mal sa cliente, de nature timide et réservée, tomber dans un tel scénario avec un inconnu. "L'expert-psychologue explique que c'est quelqu'un qui n'exprime pas ses sentiments, jamais." Un enfant issu de ce rapport sexuel est né l'année suivante, en 2010, avant d'être placé. La famille a pris connaissance des faits lors de la grossesse de la jeune fille, selon Le Parisien.

    Au moment d'évoquer son histoire, lors de l'audience à Melun, lundi 6 et mardi 7 novembre, la plaignante est en pleurs. Laure Habeneck évoque une jeune femme "très courageuse et digne" : "La défense a décrit la scène comme une initiative d'un rapport sexuel – le premier de sa vie, dans un parc avec un inconnu !". L'avocat général requiert huit ans de prison et un suivi socio-judiciaire, mais l'homme est finalement acquitté des accusations de viol. Citée par l'AFP, la procureure de Meaux explique que les jurés ont considéré que les éléments constitutifs du viol, "la contrainte, la menace, la violence et la surprise, n'étaient pas établis". 

    Je regrette , mais pour moi, c’est bien de viol, dont il est question, puisque cet enfant a bel et bien été « prise », par surprise, il y a de toute évidence, abus de pouvoir d’un homme qui se considère comme légitime, AU SEUL PRETEXTE qu’il a un ascendant en âge, et physiquement, pour moi, c’est un viol, et certainement pas une simple agression sexuelle.

    "Comment ça se fait que des gens potentiellement parents puissent prendre des décisions comme celle-ci ?", s'interroge la mère de l'accusée, citée par l'avocate. Pourquoi la Cour n'a-t-elle pas retenue la "contrainte morale" ? Depuis 2010, l'article 222-22-1 du Code pénal prévoit que cette contrainte "peut résulter de la différence d'âge" entre une victime mineure et son agresseur. Agée de 11 ans lors des faits, la fillette était-elle seulement en mesure de consentir à un acte sexuel ? "Ma réponse est non", tranche son avocate.

    Il n'y a aucun doute possible. C'était une enfant à l'époque. Elle ne s'intéressait pas aux garçons.

    Laure Habeneck, avocate de la plaignante

    à franceinfo

    Mais le texte de 2010 sur la contrainte morale donne une "simple possibilité de définition", nuance Audrey Darsonville, professeure de droit pénal : "C'est une indication". La différence d'âge, seule, n'est aujourd'hui pas suffisante pour qualifier la contrainte. En revanche, la juriste estime que le juge aurait, dans cette affaire, pu et dû retenir le critère de surprise. "Une fillette de 11 ans n’a pas besoin de hurler pour que le viol s’applique, explique-t-elle. On peut considérer que l’état de sidération – qui est un état de tétanie – empêche le consentement."

    12, 13, 14, 15 ans... Quelle limite ?

    Pour éviter des cas comme celui-ci, de nombreuses associations proposent de fixer dans la loi un âge en deça duquel l'agression sexuelle (ou le viol, en cas de pénétration) serait établie de facto : tout acte sexuel entre un adulte et un mineur en-dessous de ce seuil serait qualifié de viol. "Cette question se pose car la loi est mal appliquée, estime Audrey Darsonville. C’est peut-être aujourd’hui le seul moyen qu’on a de protéger les mineurs." "L'avantage, c'est que l'avocat général n'aurait plus à apporter la preuve d'un défaut de consentement", poursuit Laure Habeneck. L'idée fait aujourd'hui l'objet de plusieurs pétitions et de quatre projets de loi, selon un décompte du Monde. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, s'est engagée "sur une loi autour du printemps", au micro de CNews

    Reste à définir ce fameux seuil. Le Haut Conseil à l'égalité propose 13 ans. Audrey Darsonville rappelle qu'un mineur peut être incarcéré à partir de cet âge, en droit pénal des mineurs. "Si l’on considère qu’un mineur de 13 ans est assez mûr pour être incarcéré, on peut considérer aussi qu’il a la maturité suffisante pour accorder son consentement aux relations sexuelles." C'est aussi l'âge statistique de la puberté, précise le psychiatre Roland Coutanceau, coauteur de Victimes et auteurs de violence sexuelle (éd. Dunod) : "L’imaginaire sexuel est révolutionné par la puberté. Une fille ou un garçon prépubère ne cherchent pas dans la sensualité la même chose qu’un(e) pubère."

    Mais "la révolution pubertaire" n'est pas suffisante pour "donner un consentement pour une sexualité adulte". Le médecin rappelle que tous les adolescents ne développent pas la même maturité au même âge. "Au-delà du symbole de l'âge, qui permet de donner un message dans le champ social, rien ne remplace l'étude au cas par cas. Il faut encore étudier in concreto chaque histoire, pour comprendre ce qui s'est passé entre les deux protagonistes." D'autres propositions françaises évoquent un seuil à 15 ans. L'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni et l'Allemagne ont respectivement adopté des barrières à 12, 14 et 16 ans.

    Une requalification en "atteinte sexuelle" possible

    On veut faire croire que la cour d'assises a légalisé la pédophilie en France, mais personne ne veut comprendre ! C’est horrible ce que la plaignante a subi, mais cela s’appelle une atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans et pas un viol.

    Samir Mbarki, avocat de l'accusé

    à franceinfo

    Récemment, le tribunal de Pontoise (Val-d'Oise) a ainsi acquitté un homme, accusé de viol, dans un dossier similaire, tout en le poursuivant pour atteinte sexuelle. Cette qualification, toutefois, n'a pas été évoquée dans l'affaire de Champs-sur-Marne. Sollicité par franceinfo à ce sujet, le parquet n'a pour l'heure pas donné suite. Un tel délit aurait peut-être pu permettre de condamner l'accusé, mais pour Audrey Darsonville, toutefois, ce terme reste un pis-aller dans ce genre d'affaires. "C'est très injuste pour les victimes car l'atteinte sexuelle postule qu'elles étaient consentantes", analyse-t-elle.

    Contrairement au viol, l'atteinte sexuelle n'est pas un crime, jugé aux assises, mais un délit, puni de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, étudiée au tribunal correctionnel. Quand elle n'est pas utilisée à bon escient, il s'agirait donc d'une sous-qualification. "Les juges sont parfois réticents à envoyer des mineurs devant la cour d’assises [pour un crime, le viol], par crainte que leur parole ne soit pas suffisamment entendue par les jurés", explique Audrey Darsonville.

    Dans cette affaire, la plaignante "a dû faire preuve d'énormément de courage pour venir à la barre", estime son avocate. Après avoir fait "le deuil de son enfance" en 2009, elle a vécu l'acquittement "comme un deuxième traumatisme", selon les mots de Laure Habenec. Aujourd'hui étudiante, la jeune femme âgée de 20 ans ne souhaite pas s'exprimer. Un nouveau procès doit avoir lieu, car l'avocat général a fait appel du jugement controversé.

    Il y a un autre traumatisme, qui n’est pas abordé, c’est que cette jeune femme, elle, a placé son bébé, chose que je peux comprendre.

    Le simple fait, que précisément, elle n’ait pas désiré soit le garder, soit manifester un intérêt positif, pour cet enfant, en dit pourtant long sur le sujet.

    En effet, dans l’hypothèse, où il n’y ait pas eu viol, il eût été plus facilement envisageable, même si elle l’aurait placé, qu’elle garde un lien, avec cet enfant, non ?

    Il importe effectivement, d’aller en appel, et de légiférer sur le sujet, parce que ce verdict, s’il ne change pas, ferait rigoler, bien des pédophiles, qui pour peu que leurs proies potentielles, commencent simplement, à manifester, des signes de puberté, ou à porter le moindre vêtement qui tendraient à montrer un signe de féminité, feraient d’elles, des proies potentielles, avec la bénédiction de la Justice…

    En gros, aux yeux des pédophiles, le message serait le suivant :

    « Bon, ben, ok, y’a plus qu’à se servir, alors ».

    Voilà, la lecture qu’ils en font, EUX !

    Sinon, la question à cent balles, il en pense quoi, lui, le coupable, du fait, que sa descendance, soit pris en charge par la DASS ?

    Lire la suite