google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Avant la sortie de Joachim Son-Forget, d'autres remarques sexistes en politique

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/avant-la-sortie-de-joachim-son-forget-dautres-remarques-sexistes-en-politique/ar-BBRuqRe?ocid=sf

 Pour ce qui concerne la reflexion, "mais qui donc, va garder les enfants", qu'on entend quelquefois, je dois admettre que spontannement, je suis tentée de prendre ça, au second degré....

 C'est vrai, quoi, c'est tellement con, de sortir un truc pareil, qu'on se dit, "ça ne peut être qu'une blague".

Sauf que celui, qui en est accusé, ne le précise jamais,  ce qui tend à me donner tort.

 Je précise à ces messieurs, d'autre part, qu'une femme  ne "fait pas enfants" seule, généralement, et si effectivement, la nature est faite de telle sorte, que précisément, il n'y a qu'elle, qui puisse l'assumer physiquement,  c'est un argument supplémentaire, alors, justement, pour revendiquer, que les hommes pour en assumer, leur part de responsabilité, dans notre société,  d'une part, assume d'aventage la charge mentale, au sein du foyer, mais aussi accepte d'assumer le fait, qu'elle soit en droit d'exister, sans ou bien au delà, de la maternité.

 Quand à l'expression, "elle est là, pour"....(faire des enfants, dans le cas présent), je dois avouer que rien que cette expression, j'ai le sentiment, de me trouver il y a un siècle ou deux, où les femmes, en etaient encore reduites, comme c'est encore le cas, dans certains autres pays, exclusivement à la reproduction, comme des animaux, ou aux tâches domestiques...

 Rendez vous compte : "ELLE EST LA POUR"...

 Moi, personnellement, je ne parle ainsi  de quelque chose, que quand je parle  d'un objet du quotidien, sensé nous faciliter la tâche, pour les basses besognes, justement, un objet, ou un robot ménager.

 Bien sûr, il se trouve probablement, quelques crétins en cette fin d'année,  pour s'en satisfaire, je n'en doute pas, helas, et si le fait de relever cette excecrable expression leur semble anecdotique, je rappelle que c'est justement dans cette perception deshumanisée, que les hommes trouvent légitime, de disposer du corps des femmes, pour les violenter, au point, que certaines en meurrent, qu'ils les violent, et que partout, dan le monde, c'est justement cette perception, "chosifièe", et déshumanisée, qui génèrent ces comportements.

 Alors, soyez sans crainte.....

  Demain, certains envisagent, de boïvcoter les voeux du président,  je n'ai pas à porter de jugement sur ce fait, mais si moi, je m'y colle, à propos des masculistes, croyez moi, je ne vais pas m'y coller pour rien non plus.

 Parce que si la parole est  un sport de combat, ça n'est certe pas d'elle qu'on ne m'ait jamais privée, et c'est pas demain la veille, que ça risque de se produire.

 A bon entendeur.....

 Et pour information, jute un gros détail, que j'ai appris, recemment, qui vaut tous les arguments....

 Quand on observe le comportement des hommes, et des femmes, qui sont aux responsabilités,  version "perils imminants", par exemple, aux commandes d'un avion, dont les commandes ne répondent plus....

 Les observations, sont absolument formelles, les femmes sont plus rigoureuses, et suivent à la lettre, le sprotocole de sécurité, de façon beaucoup plus méticuleuses, que ne le font les hommes, et font passer l'intérêt de tous, avant leurs égos respectifs....

 En d'autres termes, messieurs, tâchez d'être à la hauteur, des tâches qui vous incombent, en vraies féministes que nous sommes, on ne cherchera jamais à détroner un homme, quand il est compétant, d'abord, et respectueux, ensuite.

 Seulement, voilà, l'un ne va pas sans l'autre.

féminisme émancipation attouchements Liberté d'expression droit du travail

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire