google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Berlin et Paris se mettent d'accord pour un "budget commun" de la zone euro

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/berlin-et-paris-se-mettent-d-accord-pour-un-budget-commun-de-la-zone-euro-annonce-la-chanceliere-allemande-angela-merkel_2809809.htm

"Berlin et Paris sont d'accord sur le projet d'un "budget commun" pour la zone euro. L'annonce a été faite par Angela Merkel, lors d'une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron, mardi 19 juin. Cette idée était à l'origine défendue par le président français. Mais la chancelière allemande restait jusqu'ici plutôt frileuse.

"Nous rentrons aujourd'hui dans une deuxième étape de la vie de notre monnaie unique, s'est félicité le chef de l'Etat français, depuis Meseberg (près de Berlin) où se tenait un conseil ministériel franco-allemand. Nous avons décidé d'avancer pour ouvrir une nouvelle page." 

   Il s'agira d'un vrai budget avec des recettes et des dépenses annuelles, une exécution des dépenses par la commission européenne. Ce n'est pas l'addition de 19 budgets de la zone euro.(Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse).

   Ce budget pourrait être mis en place en 2021, à condition que le projet soit aussi approuvé par les dix-sept autres pays de la zone euro. Il servira à accompagner les pays lorsqu'ils font face à des difficultés. Il permettra également de "répondre au défi qui est le nôtre, les divergences entre nos économies".

  Bon, mi, je trouve que c'est une excllente idée, l'objectif, si c'est possible, pourrait être, de redonner, son sens humaniste, à l'Europe, qui a si durement été négligé, depuis sa création même, au bénéfice des seuls critères économique, ce qui a toujours, et plus que jamais maintenant, hérissé, les plus convaincus des euro convaincus, dont je fais partie.

Il reste encore beaucoup de détails à régler, à commencer par le montant de ce budget commun. "La pire manière de le présenter serait d'avoir ficelé tous les détails aujourd'hui entre nous", s'est défendu Emmanuel Macron. "Les réponses détaillées, lorsqu'elles ne sont faites qu'à deux alors qu'elles concernent 19 pays, peuvent être contre-productives." Bref, "il reste beaucoup de travail, d'ajustements techniques", mais "on ne peut pas les résoudre s'il n'y a pas d'accord politique."

  Non, c'est vrai, je comprends bien, mais il existe certaines constantes, qui peuvent devenir la base, de vrais consensus,  qu'aucun pays, ne saurait percevoir, comme pouvant porter atteinte, à leurs principes, ou si vous préférez, qui ne sauraient être perçus, comme pouvant poser problème.

   Je cite, en exemple, une europe des solidarités, vis à vis des violences faites aux femmes,  qui permettrait de créer une confédération des états européens, qui tendrait à harmoniser les politiques pour y faire face. On pourrait imaginer, aussi, une plus grande permeabilité des états, les uns par rapport aux autres, pour s'inspirer, et pourquoi pas, financer, des structures d'accueil, pour les personnes vulnérables, et qui, trop souvent, se retrouvent à croupir en HP, sur le long terme, parce qu'il n'existe aucu endroit autre qu'associatif, pour les recueillir.

   Je ne prétend pas, que ces marginaux, doivent être pris en charge à 100% par ce budget, ce sont aux pays eux même, de l'assumer, mais j'estime, que de réfléchir à une meilleure harmonisation, sur le sujet, et qu'un certains pourcentage de ce budget, pourrait y être consacré.

  Le souci, aujourd'hui, reside, dans le fait, de se demander, si les autres pays suivront, ce que je trouve être une question pertinante...

  Mais quel pays européen, peut pretendre, que quand sur son sol, un mari, qui ta basse sa femme, et qu'elle ne sait où aller, ça sot bien de ne rien faire ? ... je veux dire, quel pays, peut ne pas être POUR une telle idée ?

 On peut aussi multiplier, cette idée, à toute idée à connotation humaniste, en pensant, ntamment, au developpement ERASMUS, qui est une formidable ecole de la vie...

 On peut penser, aussi, à subventionner, par ce fond, une meilleure permeabilité, du tissus associatif, sur la lutte contre la pornographie, la pédophilie, le viol.... Enfin, tout ce que la finance, reprouve, excepté, quand ils peuvent s'en saisir à des fins promotionnel, par le biais des fondations, bien sûr,, tout ce qui qu'ils panquent, dans le placard, parce qu'il faut être courageux,  c'est à ce fond, d'y veiller.

En cours de rédaction.

Esclavage immigration FBI Européen féminisme émancipation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire