google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Pervers manipulateurs et captation d’héritage.

 On sait, enfin, les psys, depuis bien des années, maintenant, parviennent à bien mieux cerner, ce profil si toxique, capable de détruire bien des femmes, le plus souvent.

 Je dis bien, « le plus souvent », car ce profil existe aussi chez les femmes avec pour victimes, des hommes, mais qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, il serait bien illusoire et naïf de penser qu’ils se  contenteraient du conjoint, ou de l’épouse.

 Généralement, un pervers manipulateur, agit aussi avec ses enfants, qu’il manipule au détriment, de leur mère, ou à l’inverse de leur père.

 Il manipule, aussi, sa belle famille, et sa propre famille, aussi.

   Le cas le plus extrême, et qui avait fait l’objet d’un film, étant, le cas Jean-Claude Romand.

   Si j’aborde ce sujet, c’est que j’ai déjà eu l’occasion d’en entendre parler, il y a un certain temps, déjà,  chez une amie.

   Dans le pays de Caux aussi, au sein des familles, des pères abusifs, avec des épouses effacées, à une époque, où le divorce était impossible, ou source de rejet culturel, d’une grande injustice, et qui ont ainsi, mené au cimetière plus d’une femme, ayant ainsi, capté l’héritage, au bout de plusieurs dizaines d’années, de mépris, et de manipulations.

   Qu’on se rassure, le pays de Caux, n’est pas pire qu’ailleurs….  Il n’est juste ni plus, ni moins fréquentable, que d’autres régions de notre France profonde.

   Penser cependant, qu’aujourd’hui, sous prétexte que l’émancipation de la femme, se soit exercée, qu’elle travaille, assez souvent, et que pour rien au monde, je ne voudrai vivre dans le passé, tout soit rose, entre les hommes et les femmes,  et nettoyé de la moindre perversité, entre les êtres, au sein des couples, surtout si l’on observe, la précarité qui menace les personnes plus faibles, serait parfaitement illusoire…

   Aussi, considérant par exemple, que certaines femmes, ou certains hommes, souhaiteraient se séparer de leurs compagnes, ou épouses, et que pour des raisons de chômage, pour ne citer que cela, ils ne peuvent passer à l’acte et se séparer, vraiment, il ne me semble pas inutile, d’observer, qu’il faille veiller au grain, et s’assurer, qu’on peut aussi, alerter et tenter de se protéger, si l’on craint, qu’il ne se trame, quelques « malfaçons », dans les relations au sein des couples ou des relations intra familiales…..

   Nul doute, que si mon amie, à cette époque, avait vécu  ces manipulations, aujourd’hui, dans la même situation, elle se serait sentie mieux protégée.

   Alors, si vous observez, autour de vous, des personnes qui vous soient proches, ou pas, et que ceux ou celles que vous aimez, courent un vrai danger, mieux vaut ne pas rester seule, et vous en ouvrir à quelqu’un.

   Il peut arriver, que la lecture qu’on fait d’une situation, ne soit en réalit, pas si alarmante, qu’on le pensait.

 Mais il peut arriver aussi, que ça ne soit pas le cas.

 Généralement, c’est en observant différents faisceaux d’indices, qu’on peut en déduire, qu’il y ait vraiment danger.

 Alors, que faire ?

Il faut en parler avec la personne qu’on soupçonne être en danger. Peut être vous a-t-elle déjà envoyé des  signes ?

 Dans la négative, prenez contact avec une association, pour voir ce que vous pouvez faire.

 Allez fouiller sur internet pour trouver des liens et des associations, qui décrivent le phénomène pervers manipulateurs, et transmettez les lui, ou à elle, si c’est possible.

 Dans l’hypothèse, où vous soupçonnez, qu’il se passe quelque chose de vraiment grave, comme des détournements d’argent, placements,  ou d’héritage à venir,  il ne faut pas hésiter à prendre RV avec un avocat, et en cas de preuves flagrantes, en aviser le procureur de la république.

 C’est lui, qui après une enquête, saura déterminer s’il souhaitable d’agir, ou pas.

 L’une des procédures, qui est alors envisageable, réside dans la curatelle simple.

 C’est celle que je demande, mais pour des raisons, qui ne sont pas liée, à une telle situation.

 La curatelle simple, offre la possibilité de gérer son argent, comme s’il n’y avait aucune mesure de protection,  la différence ne réside alors, que dans la gestion de gros achats, comme une véhicule, et dans les biens immobiliers, ce sont les deux seuls domaines alors, où la juge des tutelles intervient, sinon, tout le reste est normalement géré, par la personne protégée, comme l’argent, qui entre sur le compte, et les charges à payer.

 La curatelle n’intervient sur aucun de ces deux derniers postes.

 L’avantage de la curatelle simple, est énorme, si l’on compare à la curatelle renforcée, parce qu’elle ménage de façon considérable, la dignité de la personne « protégée ».

 Si vous travaillez,  votre argent, vous est versé sur votre compte, comme tout à chacun, et vous continuez à mener votre vie, comme bon vous semble, et à gérer et dépenser, l’argent, que vous gagnez, comme bon vous semble, sans a voir de compte à rendre à qui que ce soit, excepté, les gros achats, et l’immobilier, ce qui n’est pas le cas de la curatelle renforcée (celle qu’on m’impose, ce qui justifie, mon appel).

 Mais au moins, quelqu’un, qui serait sous emprise, ne risque pas de signer, des papiers, sous la contrainte,  et de se voir spolié de ses biens.

 Dan le cas d’un soupçon de captation d’héritage, le soupçon vient toujours, d’une tentative de détournement, de la personne, vis-à-vis de sa famille.

 Entretenir les griefs, les inventer, même, s’il le faut,  pour que surtout l’harmonie existe le moins possible, afin de justifier les scènes de ménage, au sein de la famille adverse, puis dans son  couple, dans lequel il entretient son petit jeu sadique, voilà, généralement quelle est sa stratégie, dont il n’est d’ailleurs pas toujours conscient, puisque sa communication tronquée lui est nécessaire, un peu comme une addiction.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire