google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

CAUSE ANIMALE.

  J'ai depuis toutes ces années, deja traité de ce sujet, sous differents angles, mais le sujet est tellement vaste, qu'il est plus efficace, pour plus d'efficacité, de leur consacrer une catégorie, à part entière.

  • 15 Juin 2018, François Hollande ? Et bien parlons en !

     Visiblement, à gauche, le "retour", de François Hollande, par l'intermédiaire de son livre, que je n'ai ni acheté, ni lu, je précise,  en herisse plus d'un, à gauche....

     Alors, on met un point d'honneur, à venir m'asticoter, ses potes à lui, d'ailleurs, qui sait ? pour voir, un peu ce que j'ai dans le ventre, sur le sujet.

     Bon, OK, Benoit Hamon, que je soutiens désormais,  c'est vrai, alors, que lui, était un des frondeurs, à l'Assemblée Nationale, OK, admettons, apres tout, c'est de bonne guère.

     Je cite, là, sur FB:

    Gino GlacoGino et 20 autres personnes gèrent les adhésions, les modérateurs, les paramètres et les publications sur Benoit Hamon Génération•s Groupe ouvert. Francoise Niel Aubin Bien sûr, c'est ça, Hollande était honnête lors du discours du Bourget et c'est les gens qui ne l'ont pas bien compris... 
    À aucun moment il avait déclaré vouloir faire une politique de l'offre, avant les élections. Il l'a fait ensuite en complète trahison par rapport à ses engagements de campagne, en complète trahison par rapport à ses électeurs, en complète trahison par rapport aux accords politiques qu'il avait passé avec les différents courants de la gauche en interne du PS comme avec les Verts en niant les résultats des primaires. Il a fait exploser le PS parce qu'il a fait une politique de droite. Hollande a décrédibilisé la parole politique de gauche et pour longtemps.

     Voici ma réponse.

    Francoise Niel Aubin Gino Glaco je comprends, mais je te trouve bien sévère. c'est un peu facile, de lui faire porter le bonnet, à lui tout seul, je suis désolée, on peut toujours avoir la dent dure, à son sujet, il était le premier socialiste, à essuyer les plâtres de l’après Mitterrand, que je sache, et d'essuyer les plâtres, a laissé des traces autrement plus profondes, et difficiles à assumer, que personne à gauche, ne l'aurait imaginé.

      Il était nécessaire de déployer une énergie nouvelle, pour tenter de défricher de nouvelles voies, prêter attention, à ce que moi, je disais, dans ces années là, alors, que je n'étais officiellement, qu'une malade mentale, internée, en HP de saint Etienne du Rouvray, en soit, est pourtant, à mes yeux, une preuve absolument incontestable de sa réelle volonté d'ouvrir les vannes, justement, et l'ouverture d'esprit, qu'il ait témoigné, par ce fait, je lui en serai toujours éternellement reconnaissante, n'en déplaise à certains, ou certaines....

      Mais je vois qu'il est necessaire, peut être, que je sois plus claire dans ma pensée, sur ce point. Ou plutto, que je sois plus claire, pour l'expliquer.

      Peut être , Benoit Hamon en premier lieu, trouve t il étrange, ou incohérent, que je puisse d'une part, garder une forme d'amitié, et de profonde estime et reconnaissance, vis à vis de François Holllande, et que j'ai à présent, vis à vis de lui, une réelle admiration, et bien en dehors du fait, qu'il soit indépendant de ma pensée politique personnelle...

      J'aurai dû penser plus tôt à éclaircir mon discours, sur ce point, je le reconnais.

      Pour moi, l'admiration de l'un, comme de l'autre, n'ont rien je dis bien absolument rien,  d'incompatible.

      Il m'arrive d'admirer bien d'autres politiques, très faiblement, qu'on se rassure, à droite (mais ça arrive), et à l'extrême droite absolument jamais, pour avoir su capter, une attitude, d'un autre politique, pourtant son adversaire théorique, parce que simplement, il a eu la sagesse d'être objectif et de reconnaitre une position, juste ou courageuse... Et ça en emmerde certains, ou certaines...

      Je deteste les idées préconçues, et les à prioris, et je déteste qu'on tente de faire passer des vessies pour des lanternes,  si j'en crois la totale obscurité, qui empêcherait de faire passer la Lumière, au travers d'une vessie....

      Excusez moi, mon nez de clown....

      On dit usuellement, que "les morceaux avalés n'ont plus de goût".... Et en politique, il en va  de même, hélas.

      Le compte penibilité, par exemple, que j'avais fait naitre et défendu mordicus, moi, qui ne supporte pas la chaleur, quand je voyais les ouvriers, en plein cagnard, sur les routes, en plein été, en train d'étaler 'asphalte, ça m'a toujours rendu malade.

      Les boulangers, qui meurent d'un cancer du poumon, parce qu'ils respirent les poussières de farine, leur vie entière, et j'arrête là, pour l'énumeration, j'ai argumenté tout celà, pendant je ne sais combien de temps, cette idée avait été retenue, et exploitée, par le gouvernement de Hollande, mais tout le monde a oublié....

     C'est bien macron, quia jetté ça aux orties, non  ? et personne d'autre ?

      Le syndrôme "bouc émissaire", au sujet des migrants, à qui on veut tout faire porter mais visiblement, le soit disant enterrement, du parti socialiste, F Hollande, comme bouc emissaire, ça ne dérange pas d'aventage, à gauche, aujourd'hui, et ça commence à ma gaver grave, putain de merde, mais comme vous avez vraiment pas idée....

      Comme si c'était lui, qui en était responsable...

      Le monde dans le quel nous vivons, est en pleine mutation, internet, et les réseaux sociaux, ont eu pour conséquence, une multitude de mutation, dans les comportements même des français, sur tout, et n'importe quel sujet.

      Mais en tout premier lieu, sur leur compoetements, vis à vis de la olitique, en général.

      On veut a voir un parti socialiste, qui tienne la route, mais on refuse, de s'y investir, dans le réel, et de payer sa cotisation.

      On croit mordicus, aux positions de générationS, mais si on peut eviter d'aller lire, ce qui se dit sur leur site, c'est pas plus mal...

      On reproche aux politiques en question (encore hier, sur FB, à Yannik Jadot, d'avoir un égo trop poussé, oubliant, que c'est indispensable, en politique, pour essuyer les coups, qu'ils prennent, mais l'Eglise de la madeleine, va être pleine à craquer, comme  aduler, que dis je vénérer Johnny Halliday, pour l'anniversaire de sa naissance...

      Je veux dire, que le français, est un co itoyen, d'une complexité, et d'une incoherence, absolument dementielle, et je constate, que xcette complexité, est simplement, entièrement, niée, par  ceux qui les premiers, attendent des politiques, non pas qu'ils soient eux même, mais qu'ils soient conformes à ce que eux, en attendent... Voilà, la verité ! et c'est une verité, qui emmerde....

      Moi, telle que vous me voyez là? vous savez ce que je vais faire, cet apres midi ?

     Et bien le vais faire l'apologie, de macron, pour une raison, bien precise... ça vous en bouche un coin, ça, hein.... Et bien je vous emmerde. Et le pire, c'est que je ne blague pas....

     

     

    Lire la suite

  • Où partir en vacances, quelques jours, ou plus longtemps ?

       Plus particulièrement, sur toutes les chaines, et les radios de service public, on accorde une grande place aux régions, notamment, par FR3, et le reseau Frannce Bleu.

       Mais sur toutes les autres stations, on fait la part belle à ces dernières, aussi, et notamment, sur France 5, avec différentes émissions, qui y sont consacrées, mais aussi France 2, avec les plus beaux villages de France, "entre autre".

       Si je pose "cette échappée belle", en particulier, c'est que c'est chez moi ! Je suis du pays de Caux.

       Il est possible que certains trouvent étrange, déplacé, ou voir, de moindre intérêt, de parler des régions, ce qui n'est pas mon cas...

       Je crois au contraire, qu'il s'y passe beaucoup de choses, tout à fait passionnantes, et que loin des destinations les plus usitées, se cachent bon nombre de choses à voir, et à découvrir, qu'on ne soupçonne pas, et qui ne demandent qu'à être mises en valeur, et developpées.

    Lire la suite

  • Macron et l'écologie ? Un lointain souvenir....

    Yannik Jadot sur France inter.

     

    J'ai écouté Yannik Jadot, ce matin, sur France inter, avec la plus grande attention, et je cautionne entièrement ce qu'il prétend.

     Vous pouvez réécouter cette émission, en suivant ce lien.https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-29-mai-2018

     Quand il estime qu’Emmanuel Macron a abîmé Nicolas Hulot, il a parfaitement raison.

     Nicolas Hulot, a toujours été un écologiste plus que convaincu, et qui a toujours joui d'une grande popularité  chez les français, et cette popularité, Macron l'a instrumentalisée, je dis bien instrumentalisée, je dirai même, accaparée, puisque ayant intégré le gouvernement, contre certaines garanties, il est vrai, qui ont d'ailleurs été satisfaites, comme NDDL, on ne peut le nier, mais enfin, c'était sans compter le devoir de mutisme qu'a dû accepter, Nicolas Hulot, ce qui n'est pas négligeable...

    En gros, le fait qu'on nous ait accordé la suppression, du projet de NDDL,  est sensé nous amadouer, pour nous faire boire le calice, jusqu'à la lie L'hallali, avec comme tableau de chasse à cour (comme à la cour du Roi, je suppose ?), l’écologie qu'on laisse traîner, jusque dans la caniveau.

      En gros, puisqu'on a réussi à obtenir que NDDL ne se fasse pas, on a que le droit de s'écraser.

      Et bien c'est plutôt mal tombé, parce que quand je ferme ma gueule, en général, c'est plutôt pas très bon, quand je la ré ouvre ensuite.

      Pour commencer, j'entendais aux infos, ce midi, le fait, que le nombre de pesticides, posés sur les fruits, de la production française,  soit indiqué.. Mais où ?... Au bout du cageot, et les supermarchés, fourniront la loupe, pour pouvoir vérifier  ?

      Quid de la concurrence déloyale, entre les autres pays européens et nos producteurs, à nous, quand on sait, que d'une part, certains traitements, sont encore autorisés, chez nos concurrents, alors, qu'ils sont interdits, chez nous ?

      Quid, de cette concurrence déloyale, quand on sait que dans le sud de l'Europe, les ouvriers agricoles,  sont payés une misère, quand ils sont déclarés, alors, que la Loi, chez nous, oblige les producteurs, à les protéger socialement,  et donc, à les déclarer ?

      Je rappelle d'autre part, que quand vous mangez un fruit, une pomme, par exemple, vous devriez retirer, environ  1,5cm d'épaisseur sous la peau, pour pouvoir prétendre manger la pomme, sans les pesticides, qu'elle ait reçus.... Pensez vous vraiment, qu'on va persister à cautionner une agriculture qui nous assassine, à petit feu, alors, que le BIO, est sollicité, absolument partout, dans toutes les sphères concernées, par l'alimentation ?

      Pour ceux, qui seraient en doute, face aux répercussions gravissimes, de la pollution atmosphérique sur notre santé, et plus encore, sur celle de nos enfants, je vous recommande d'aller jeter un œil, sur ce reportage.

    https://www.allodocteurs.fr/emissions/le-magazine-de-la-sante/

     

      Pour ce qui concerne le problème des caméras de surveillance dans les abattoirs, si d'autres pays d’Europe, les ont deja adoptées, je rappelle que peu de monde se soucie, de ce que vit le personnel, qui y travaille.  je veux dire, que ce sont les cadences qui sont imposées, qui ont pour répercussion, cette maltraitance. Si les cadences étaient moins infernales, cette maltraitance n'aurait pas lieu.

      Le fait d'exiger ces caméras, est une posture qui humilie le personnel, et c'est une situation que je peux comprendre. Néanmoins,  si ma posture, pleine de compassion, vis à vis des salariés, arrange bien, leurs directions,  ce sont bien ces derniers, qui imposent, ces cadences, infernales, et pas celui qui bosse à la chaîne, et qui est chargé de la sale besogne. je dis ça, parce que j'ai en mémoire, un de leurs directeur, qui nous faisait le coup, de l’horrifié,  version "pas de ça chez nous"? alos, qu'ils ralentissent les cadences, et respectent mieux, leurs employés, et on y verra plus clair.

     Je signale d'autre part, qu'il existe une autre alternative, à ces abattoirs, qui consistent à faire venir l'abattoir, à la ferme, ce qui me semble, beaucoup plus adapté, car moins stressant pour l'animal.

    https://reporterre.net/L-abattage-a-la-ferme-le-combat-d-un-eleveur-pas-comme-les-autres

     Bon, je vois que ce problème n'est pas encore réglé.

    Lire la suite

  • Le chêne à Macron, "quand ça veut pas ça veut pas".

     Decidement, c'est vraiment dommage, que trump, ne puisse venir trouver l'inspiration,  à l'ombre si modeste soit elle,  du chêne en question....

    https://www.20minutes.fr/monde/2278227-20180527-etats-unis-trump-reverra-peut-etre-arbre-offert-macron

      Une quarantaine qui n'en finit pas...

      Mais pourquoi, au fait, plante on un arbre ? ha oui, la symbolique, bien sûr.

    http://www.lepoint.fr/societe/saint-louis-invente-la-justice-16-12-2010-1278821_23.php

     Je rapelle qu'aux USA, les plus pauvres sont aussi les plus mal defendus, puisque si vous n'avez pas les moyens, de vous offrir un avocat,  vous serez beaucoup plus mal defendus, en tout cas, plus mal defendus qu'en France, où notre justice, manque de moyens, ce qui est vrai, mais en tout cas, qui propose une justice, infiniment plus equittable, qu'elle ne l'est aux USA.

     Je vois, dans cette histoire de quarantaine, qui est allongée à 2 ans,  la simple constatation, que la nature veut donner ainsi, une leçon à donald trump.

      L'explication, c'est la recherche de champignon pathogènes.... Les taupes normandes, sont particulièrement offensives, c'est vrai. Elles ont au fond de leurs galeries,  équipées, ça va sans dire, de véritables petits salons, à l'abri de la canicule, des toilettes sèches, et dont le caca, fournit un angrais très prisé de par le monde, nourrissant effectivement, je le reconnais, la formation, d'un mycelium ors pair.

      Je ne sais pas si la responsabilité, le bon sens, ou plus prosaïquement, la consciencent, s'attrapent, comme des champignons, mais en tout cas, pour la symbolique, "il repassera".

     

     

    Lire la suite

  • "Faite" de la nature, chaque année, en mai, et même que ça vous plait.

    https://fetedelanature.com/

     Dans le rôle de la défonceuse de porte ouverte, me revoilà.

     Ha, ces écolos, si peu consensuels, mais quel manque d'originalité, je vous jure.... Et puis pourquoi pas trier ses déchets, pendant qu'on y est, mais qu'est ce qu'ils nous font chier...hi hi hi.

     Ho, pardon, c'était leur de mon rototo reactionnaire, version vielle conne...

        "Il faut de tout pour faire un monde"... Je deteste cette phrase, comme vous ne pouvez l'imaginer, mais "vieux mots, en rire"....

         On a beau dire et beau faire, les cons, c'est comme les adventices, y'en aura toujours....

         Je crois que c'est Desproges qui disait "je sais pas, mais , je crois bien que cette année, ceux de l'an prochain sont deja arrivés".

        Oui, je parle peu, ces temps ci, pour cause de "coaching abusif", dont je suis la victime, et c'est ma psychiatre, qui répare les dégats.....

     BREF... Trèfles de plaisanterie, pardon....

     On va pas y passer des heures.

         Là, tout pres de chez vous, ces jours ci, se passent certaines choses, que vous ne soupçonnez pas....

      Et qui se passent dans le silence, entre deux gouttes d'eau, peut être, à moins que ça ne soit une minuscule fourmi, qui profitant d'une averse bienfaisante, fait du toboggan, sur un brin d'herbe folle, alanguie... Allez savoir.

      Mais ce qui est le plus incroyable, réside dans le fait que quand vous retournerez au turbin, lundi matin, la fourmi en question, elle, ira, et reviendra.... (attendez, elle me souffle que ça serait bien l'inverse), et que mon petit doigt me dit, qu'elle se tape, comme de sa première brassière,  de l'indice du CAC40,  du brushing de trump, et encore moins du rayonnement de la France, sur le plan international...

       Non, mais attendez, là, est ce que vous réalisez, la gravité du propos que je tiens, au sujet de la fourmi, elle, quelle bourrique, qui par réputation, comme chacun sait, n'est pas préteuse, à plus forte raison parce qu'elle a fait son stage de troisième, au CREDIT ABRICOLE, alors, c'est vous dire si elle n'est pas préteuse.... Là, oui, je vous dis, la fourmi, là, qui fait rien qu'à trimer, et qui rêve toutes les nuits, d'intelligence artificielle, et qui prie "saint macron", chaque matin.......

     JE VOUS DIS QU'ELLE FAIT DU TOBOGGAN SUR UN BRIN D'HERBE, LE LUNDI MATIN......

        Putain, de bordel de merde, saloperie de feignasse de fourmi, je vous jure... Aller jeter aux orties, comme ça, et faire mentir, la fable de la Fontaine, qui avait piqué l'idée à "chéputroki", je le rappelle, l'usurpateur.

       Et même que Luchini, du coup, est tout retourné, qu'il sait plus comment faire, putain de merde; Non mais decidemen, vous ne vous rendez pas compte, je vous jure, non mais TOUT FOUT L'CAMP !

      Quand je pense qu'on  "faite", les Molières dans quelques jours, alors, que cette connasse de fourmi, elle, n'en sera qu'à faire du toboggan, alors, que macron, ne jure que par elle,...... ha ha ha ha... putain de merde, comment, qu'elle lui chie au bec, à macron, "la froumi" !

     Allez Zabou, au turbin !

    http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/molieres-2018-decouvrez-la-liste-des-nommes-04-04-2018-7646169.php

     Bon, sinon, entre deux rangs de haricots, dans quelques jours, je vous expliquerai, comment je propose  de decontaminer un sol, des saloperies industrielles, en zones industrieles contaminées.

     Là, je roule VAE, velo à assitance électrique.....

    https://www.o2feel.com/velo-electrique/vog

    Lire la suite

  • Pour une fédération des Associations culturelles liées uniquement au terroir, et aux monuments historiques.

      C'est une idée, qui me trotte dans la tête, depuis pas mal de temps.

      Aujourd'hui, la situation est la suivante....

      Dans diverses régions de France, se trouvent un certain nombre de munuments, qui ont pour particularité de coûter cher à leurs propriétaires,  au point qu'ils cherchent à les vendre, parce qu'ils ne trouvent pas l'argent, pour en assurer l'entretien ou la restauration.

      D'un autre côté, se trouve une population régionale, qui elle, forte de la valeurs affective et culturelle, du monument en question,  revendique le fait de participer éventuellement à se sauvegarde,  pour peu qu'il existe un collectif, c'est à dire, une association loi 1901, qui soit crée, qui puisse juridiquement, prendre en charge non seulement l'achat, quelquefois, mais aussi la restauration, et vie du lieu.

       Je sais que dans bien des régions,  "les choses se font", comme on dit, c'est à dire que  ces associations se montent, et que les travaux sont réalisés, effectivement, et que comme on dit, "chacun y trouve son compte"...

       Le problème alors, est le suivant.

       D'une part, un particulier qui  a acheté un bien immobilier,  qu'il soit classé, ou qu'il ne le soit pas,  rencontre une quantité de problèmes administratifs dignes de décourager n'importe quelle bonne volonté, pour parvenir à obtenir des subventions, si tant est que son projet puisse y répondre.

      Dans l'hypothèse, ensuite où les raisons pour lesquelles ils n'y répondent pas, oeuvrer pour faire face psychologiquement aux entraves, qui s'imposent alors, me semble une necessité.

      Ensuite, se pose un autre problème, qui réside dans le fait, qu'au sein du Ministère de la Culture, les choix d'investissement qui sont décidés, sont mal perçus par ces demandeurs, qui les voient, comme "anecdotiques", vis à d'autres projets de restaurations, qui sur le plan régional ou national, sont considérés comme prioritaires, parce que d'aventage médiatisés, et donc, d'aventage susceptibles d'être perçus, comme des locomitives pontentielles, dignes d'inciter des éventuels touristes, à venir visiter telle region, parce qui il y telle chose à voir...

     La conséquence, alors est la suivante, et elle est fort simple...

     Certains munuments, parfaitement dignes d'intérêt,  soutenus uniquement, par des  associations loi 1901,  se trouvent reléguées, tres largement derrières d'autres projets,  des châteaux, généralement, dans la masse des associations, dont je parle à l'instant, sans parvenir à tirer, leur epingle du jeu, alors, que sur le plan local, bon nombre d'amis ou de persnnes attachées à la région, sont pourtant prêts à soutenir cette restauration, et les travaux dont il est question.

     Cette fédération aurait pour vocation, notamment de  synthétiser, les différentes méthodes mises sur pied, pour animer les rencontres, et les manifestations, "orchestrées" pour trouver les fonds,  sachant que certaines initiatives, peuvent parfaitement être reproduites d'une région à une autre...

     Il est tout à fait probable enfin, je suppose, que spontannement, ce soit deja le cas...

     Enfin, j'imagine.

      Mais ça ne se fait, pour l'instant, que par le bouche à oreille,  je dirai, de façon empirique, quelqu'un dit, "tiens, dans tels coin, pour tel monument, ils ont fait tel truc, ça a bien marché, on pourrait peut être, en faire autant".... Les rencontres bien sûr entre passionnés des vielles pierres, ou acteurs culturels, agissent ainsi, par amitié et échanges d'idées.

      Mais je persiste à prétendre, que dans cette multitude d'associations,  le fait de créer une fédération, présenterait l'aventage, notamment, grâce aux outils informatiques,  de parvenir à une meilleure efficacité.

     En cours de rédacion.

    Lire la suite

  • Architecture extérieure, une alternative intéressante aux sordides murs de béton.

      Une fois delaissé le nomadisme,  l'homme a cherché à juste titre, entre autre,à cultiver le sol,  pour satisfaire son besoin de nourriture.

      Je ne risque pas de vous faire un cours sur le sujet, pour la simple raison, que je n'en ai pas les compétences...

      Mais devoir s'adapter, surtout, alors à la terre qu'il avait choisie, ou qui lui etait imposée, recherchant généralement, les cours d'eau pour y installer les moulins, afin, de puiser l'energie, pour faire fonctionner les machines,  ce qui a eu pour conséquence que les industries, ensuite, s'y soient installées, était un fait avéré, qui ont eu pour conséquence que de pls en plus que ces zones, présentent   désormais un risque lié à l'inondation, auquel nous devons nous adapter.

     Au delà, de cette nécessité, quand une construction, quelle qu'elle soit, se faisait sur un terrain en pente, y compris les plus modestes, comme une maison d'habitation, il n'était pas rare de voir, qu'on construisait alors, des murs en béton, qui toujours ne donnait qu'une balaffre dans le paysage, comme c'est le cas, aussi, dans un jardin.

      Quoi, de plus laid, ou de plus impersonnel, qu'un mur en béton ?

      Pour ceux qui l'ont deja, qu'ils se rassurent, personne ne vous oblige à le subir, visuellement, et les idées, pour l'habiller, ne manquent pas....

      Si tel etait mon cas, au sein de mon jardin (on ne choisit pas necessaiement, quand on achète une maison déja existante, par exemple), je ne poserai aucun enduit, même si on voit les parpings...

      Je recupèrerai des yaourts périmés,  je les melangerai energiquement, avec  un peu de farine, et d'huile, pour obtenir un liquide un peu épais, et je peindrai, ou je pulveriserai l'ensemble, sur mon mur, de telle sorte que les bacteries, et la mousse viennent le coloniser, de telle sorte qu'il donne un aspect plus intégré visiuellement au jardin.

      C'est ainsi qu'on pratique, quand on installe une statue dans un jardin, et qu'on veut qu'elle donne le sentiment, d'y a voir toujours été.

      En procédant de cette façon, des lychens et bacteries s'y installent, et donnent une allure, que je trouve plus intéressante, que si le béton reste gris.

      Ca ne signifie pas pour autant que vous deviez vous en contenter, d'autant que cet aspect, peut aussi ne pas plaire...

      Je veux dire, simplement, que l'aspect neuf d'un mur de béton,  peut être corrigé de cette façon. Peindre le mur, avec du lait entier, par exemple, peut suffire, quelquefois.

     Si vous vulez sa voir, combien de temps, ça mettra, je serai bien tentée de vous faire le coup, du cnon de fernand raynaud, "un certain temps"... Mais à vrai dire, je dirai que ça dependant beaucoup du degré d'humidité de l'air, donc, plus rapidement, en Nrmandie , bretagne, ou le Nord de la france, que sous le cagnard, dans le midi... mais aussi, seon le degré de pollution, de l'ai que vous respirez, puisque les lichens, sont les meilleurs "délateurs" des polluants atmospheriques... Donc, si l'air que vous respirez dans votre ville, est très pollué, il n'est pas impossible, que cette vie microscopique, mais neammoins présente, sur la surface de votre mur, mette un peu plus de temps que prevu... "c'est plutôt ça que j'dis".

     Si l'environnement de votre jardin, d'autre part, est le plus naturel possible, avec une biodoversité microscopique la plus large possible, vous serez aussi, bien sûr, recompensés d'autant plus rapidement, puisque les insectes viendront s'y poser, et s'y nourrir, d'autant plus vite et souvent..

      Ensuite, il faut savoir que le gris, de façon générale, ne doit pas être observé comme une couleur si triste que ça..

      Oui, bon, d'accord, c'est pas génial, c'est vrai.  

      Mais pour tout dire, quand il s'agit de délimiter un jardin, je préfèrerai encore un mur gris, quelquefois, sur lequel, je vais pouvoir faire grimper des plantes, voir, favoriser à proximité, un micro climat, pour certaines plantes qui l'exigeraient, ou y adosser une serre, ou un chassis, et dont aucun racine ne viendrait faire une concurrence deloyale, vis à vis d'un potager, ou de platebandes, plutôt que de devoir subir, une haie de tuyas,  qui deviendrait contraignante à entretenir,  semer la mort, sur deux mètres de largeur, au bas mot, de chaque côté, et ainsi grignoter de la surface, et empêcher de cultiver par ses racines, venant concurrencer, ce que vous aimeriez voir pousser.

      Pour résoudre le problème de la couleur,  vous disposez de différents moyens, dont celui de faire grimper des plantes.

      Pour se faire, vous devez veiller, à ce que ce moyen, présente l'aventage,  de ne pas nuire physiquement au mur, dans l'hypothèse où il est mitoyen.... Y tendre des fils, pour pouvoir y faire grimper des plantes, de couleur claire et tres vives, pour répondre au gris, me semble souhaitable, veiller à n'y planter que ce qui correspond à l'exposition, et tâchez d'echelonner les floraisons. Les feuillages panachés presentent l'aventage, d'ê^tre lumineux sur la totalité de la saison, là, où les floraisons, si spectaculaires soient elles, ne le sont que le temps des floraisons.

      Pensez aux annuelles, pour boucher les trous des floraisons, et ne lésinez pas sur le blanc, qui ne souffre jamais d'un faire trop.

      Pour ce qui concerne les murs de soutennenement, qu'on ne peut pas toujours éviter, puisque d'avoir certaines parties pentues,  est quelquefois inevittable,  depuis quelques années on voit "fleurir", généralement, pour des chantiers d'aménagement au niveau des projets plus importants, dans les municpalités, des murs qui sont constitués de cages d'acier, qui enferment des cailloux...

      Sur le plan esthétique, c'est une méthode que je trouve extrêmement interessante, à differents points de vue.

      Pour commencer, visuellement, ça présente un côté infiniment plus naturel, qu'un mur en béton, auquel on faisait appel, auparavent.

      Je craignais que ça ne soit limité, quand à son efficacité, quand il est necessaire, d'agir sur un hauteur, plus importante. Il semble, que dans cette hypothèse, ce soit la largeur du mur, qui soit modifiée, pour avoir la certitude que par le poids, ce soit physiquement cohérent.

      Pour ceux, qui habitent mon coin, (Pavilly), il y a une réalisation édifiante ( c'est le cas de le dire), à proximité du nouveau collège de Pavilly, et on peut voir, que sur la hauteur, ça donne quelque chose, de tout à fait satisfaisant.

      Sur le plan écologique, j'y vois moi, un autre aventage.

      Contrairement à un mur d'agloos, le ruisellement des eaux de pluie, venant des terres qui sont sur la pente suppérieure, ne pose aucun problème à l'interieur de la structure, parmi les pierres....

      Une fois  sec, ensuite, j'y vois, la possibilité d'une accumulation, de chaleur, plus naturelle, là encore, qui doit permettre éventuellement, une petite faune sauvage, avec le temps, qui doit pouvoir s'y installer, ou trouver des niches.

       En somme "tout à gagner".

      Sur le long terme, contrairement à un bardage en bois, périssable, avec le temps,  y compris dans l'hypothèse d'installations de gros diamètres, le pourrissement est inévittable, comme il ne finit par l'être tout autant, dans le cas d'un mur de béton,  souvent, pour peu que la terre soit accollée au mur, subissant une pression d'autant plus forte, que des trous d'aménagement, n'aient pas été percés, pour prévoir l'écoulement des eaux.

      Je ne sais pas encore, si cette technique est envisagée, à l'utilisation pour le privé dans son jardin,  pour résoudre certaines pentes, qui posent problème, mais si ça n'est pas le cas, je le recommande, pour les raisons évoquées plus haut.

      De façon générale, je recommande l'utilisation,de la pierre naturelle, bien plus que tout autre matériaux, au jardin, parce que c'est celle qui vit le mieux, l'outrage des ans qui passent.

      Je sais qu'on vous propose aussi du bois, mais quand il ne s'agit pas  de bois issus de forêt gérée, écologiquement, vous participez à la déforestation de forêts primaires, qui sont le poumon de notre Humanité, écologiquement, pour moi, c'est irrecevable.

    http://www.greenpeace.org/switzerland/Global/switzerland/fr/publications/forets/2009_Forets__Brochure_GuideBois.pdf

     Félicitations à GREENPEACE pour leur travail, sur le bois, où on vous explique, tout... (je vais y revenir).

     Pour ce qui concerne le materiaux, composites qu'on vous propose, desormais, c'est à dire, particules de bois, melangées à des particules plastic, moi, je n'y crois pas. 0 l'acaht, oui, ça semble bien, enfin, esthetiquement. A l'usure du temps, je n'y crois pas.... Et pour le recyclge, MYSTERE....

    Lire la suite

  • "Caux-Austreberthe Trail", sur le même terrain que les moto cross !

     Hier,  pour la sixième fois, je crois (possible, que je me "trump", sur le nombre exact d'années), a eu lieu la première journée de cette manifestation d'athlétisme, ici, dans mon village. la seconde c'est aujourd'hui.

    http://www.acbarentin.fr/trail-caux-austreberthe/trail-caux-austreberthe-inscription/

     La particularité réside dans le fait qu'elle ait lieu sur le terrain de moto cross, qui lui, à lui, pour la 68 ième édition.

    https://www.facebook.com/motocross.ste.austreberthe/

     Cette idée, celle qui consiste  à faire ces manifestations, sur ce même lieu vient de moi...

      J'avais eu cette idée, parce que je suis sensible à mon environnement, et je suis absolument persuadée que de favoriser, sur un même terrain, differents modes de locomotion ou de sport, est un des moyens, d'une part de mettre en valeur le village, ou le lieu concerné, mais aussi pour le public, ou les participants,  d'un avoir une perception plus subtile, et proche de la réalité...

      Si vous devez parcourir une distance,  disons, d'un kilomètre, fait de pierrailles, de pentes, de creux, de boue, sous la pluie ou le soleil, selon, que vous le parcourerez, à pied, au calme, en courant,  en vélo, ou à moto, vous en aurez une perception sensiblement différente...

      Ensuite, selon les goûts de chacun, on est libre, d'y adhérer ou pas...

      Actuellement, et de plus en plus, on observe, et c'est d'un véritable phénomène sociologique dont il est question, et sur lequel j'ai rédigé d'artciles, depuis plusieurs années,  une recrudescence de challenges, que s'impose certains adultes, notamment, pour résoudre, certains problèmes personnels, d'ordre psychologiques.

      Par l'évolution du travail,  AU SENS ETRIQUE OU L'ENTEND LE GOUVERNEMENT,  c'est à dire, en méprisant le travail "invisible", beaucoup se trouvent confrontés, à un phénomène de précarité sociale, qui a pour conséquence,  une baisse de l'estime de soi, fortement préjudiciable à l'individu, et qui a pour conséquence, qu'il doit mettre au point certains stratagèmes, pour corriger ce manque, afin de retrouver une certaine forme de bien être.

      Parmi ces stratégies, celle de pratiquer un sport est fortement recommandée, avec toutes précautions qui s'imposent, selon les recommandations médicales.

      Mais au delà de la pratique d'un sport, le fait de chercher à relever des défits, d'ordre personnels, par la performance, revêt un intérêt plus fort encore, désormais,  observé sous l'angle social, que j'ai revélé à l'instant.

      Je suis effarée, d'observer que le Mont Blanc, par exemple, est chaque année, littéralement pris d'assaut,  pour pouvoir dire devant ses potes, "j'ai fait, le mont Blanc"...

       Comme si devant le Mont Blanc, "chaine" de montagne, pas plus qu'un pays, d'ailleurs, avait attendu que ces pauvres couillons, y soient pour quelque chose,  dans sa raison d'être... Mais quelle arrogance, QUELLE ARROGANCE.....

       Est ce que c'est le revers de cette arrogance, qui fait, qu'empruntant les télésièges, ou faisant du TREK, pour l'assenscion du Mont Blanc, ils laissent leurs emballages par dessus bord, version, "apress nous, le déluge", au point qu'il faille, chaque été, que les montagnards, se balladent EUX avec des sacs poubelles, pour tout ramasser ?

     Probablement.

     Si le désir de se lancer de tels défits, peut être deshabillé, de cette arrogance, alors, pourquoi ne pas se contenter de compétitions plus modestes, et moins, "altruistes", au sens, "altitude" ?

     Je ne comprends pas.... L'être humain, quelquefois est d'une connerie tellement vertigineuse, qu'il m'en donne... Le vertige !

     Vous avez vu, comment, je vous apporte, VERTIGO, à la maison de la radio, COMME SUR UN PLATEAU ? 

    http://www.course-vertigo.org/tour/maison-de-radio/ Et oui, oui, VOUS AVEZ DEVINE !

      Pour la suite, c'est dans un quart d'heure, environ, RV, pour ceux, qui connaissent, à l'emplacement, de l'ancien stade de foot, devant l'ancienne gendarmerie, là, ou les gendarmes rient, les concurrents, eux, par contre ne sont pas anciens, mais bien actuels, faits de chair et de sang,   je les ai filmé, hier, tout l'apres midi, ils ont préféré, venir ici, à sainte Austreberthe, parce que le marathon de paris, ce matin, ils trouvaient ça, un peu surfait, comme challenge, et bien trop commun, pensez donc.

      Alors, selon les explications, qu'on m'a données hier, et malgré l'air filou de celui qui m'a expliqué, ils filent ensuite, direction le colombier, là où on expose des peintures, ils entrent dans le bois du château, pour prendre la vallée, surle côte sud, vers l'amont de l'Austreberthe, ils doivent donc, inmanquablement retraverser l'Austreberthe, à côté duquel, un torent de montagne, n'a qu'à bien se tenir... Si les pirhanas les laissent en vie, en principe, les survivants, les apportent, alors, au pied de l'Eglise, qui va les toiser sévère... Ils grimpent, là, tres haut, en altitude? il faut faire tres atention, au manque d'oxygène....

      Ensuite, ils repartent, vers Pavilly, si j'ai bien compris, mais en suivant, la rives Nord, vers l'aval, où là, ils rejoingnent, le stade, d'où ils sont partis.... Est ce que je suis bien claire, là ?

      Parce que sinon, faut aller râler, aupres du filou, qui m'a raconté, hier, parce que les pirhanas, c'est lui, qui en est entièrement coupable.....

    Lire la suite

  • Enfin, une voiture électrique, pour les petits budgets !

    https://news.autoplus.fr/Dacia/Dacia-Electrique-Projet-Prix-Environnement-1518167.html

         Je réclame ça, à corps et à cris, depuis environ 10 ans, comme quoi. VIEUX MOTARD QUE JAMAIS.

    Lire la suite

  • Au sujet de la Loi, "secret des affaires".

     Je cite, "le télégramme".

    http://www.letelegramme.fr/france/secret-des-affaires-frachon-se-fache-30-01-2015-10509437.php#4jzQGgCFgMsug3pQ.99

    Secret des affaires.

     Irène Frachon se fâche.

    Le Dr Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, qui avait révélé le scandale du Mediator, a découvert « avec effarement » l'amendement de la loi Macron instaurant un « secret des affaires » susceptible d'écarter journalistes et lanceurs d'alerte. « Avec cet amendement, l'affaire du Mediator ne serait jamais sortie », prévient-elle. 


     

    Pourquoi estimez-vous que cet amendement est dangereux ? 
    Avez-vous lu l'amendement initial ? C'était... terrifiant ! Une information devenait protégée dans la mesure où celle-ci avait « une valeur économique » ou encore parce qu'elle n'était « généralement pas connue ou aisément accessible ». Cela voulait dire, pas question de mettre le nez dans nos affaires ! Pas d'investigation possible ! C'est tout simplement incroyable. C'est une chape de plomb qui s'abat avec le verrouillage de toute info qui pourrait gêner les intérêts d'un industriel. Qu'elle provienne de la presse ou d'un lanceur d'alerte.

    Cela vous a immédiatement fait penser à l'affaire du Mediator ? 

    Oui ! Sortir cette affaire, vous vous en souvenez, n'a pas été une promenade de santé. C'est grâce au relais de la presse que le scandale a véritablement éclaté. Le livre que j'avais écrit et qui donnait l'alerte avait été censuré par le tribunal de Brest. Les motifs donnés par le jugement donnent un aperçu de ce que serait le prétexte du « secret des affaires » : le sous-titre « combien de morts » avait été censuré parce que cette mention était, je cite, « une imprudence par l'important discrédit qu'elle pourrait faire supporter au fabricant du produit et les conséquences sur l'image de ce dernier, et, par là-même, son activité industrielle, économique, et commerciale » et dépassait « à l'évidence la seule liberté d'expression en matière de presse ». Avec l'amendement de la loi Macron, en sus de la censure, c'était le spectre de la ruine et de la prison ! Je n'aurais personnellement jamais eu le courage d'affronter cette perspective et certainement renoncé à publier mon livre.

    Le revirement du gouvernement, hier matin, qui promet d'amender l'amendement (sic) pour garantir la liberté de la presse, la liberté d'information et la liberté d'investigation vous satisfait-il ? 
    Les derniers éléments qui m'ont été communiqués, hier midi, ne me rassurent pas du tout. Il est, par exemple, fait mention d'un risque « grave » pour la santé pour échapper à cette loi. Tout est dans ce terme de « grave » et son appréciation. Le diable se glisse dans les détails. Dans le jugement qui a condamné mon éditeur à retirer le livre sur le Mediator (NDLR, le jugement a été cassé en appel, huit mois plus tard), c'est bien la contestation du mot « grave » par le juge qui a abouti à cette condamnation, ainsi que la préservation de l'intérêt commercial de la firme. Servier estimait que je surévaluais le risque et contestait la gravité des faits dénoncés...

    Quelle solution s'impose à vos yeux ? 
    Il me semble qu'il faut retirer la totalité de l'amendement et le réécrire plus tard, après audition de lanceurs d'alerte et de journalistes. Pour moi, le problème a été abordé à l'envers. Si on doit protéger les firmes de l'espionnage industriel, ce n'est pas en muselant la critique.
    http://© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/france/secret-des-affaires-frachon-se-fache-30-01-2015-10509437.php#7LmbHiMCLOPAJsVV.99

    Plus bas, ensuite:

    Le texte décrié

    Une disposition instaurée en commission.Dans cette épineuse question du « secret des affaires », c'est une disposition instaurée en commission spéciale par la droite et la gauche dans le projet de loi Macron qui inquiète les médias et les « lanceurs d'alerte ». Les parlementaires souhaitent insérer le secret des affaires dans le Code du commerce, au motif de protéger les entreprises de l'espionnage économique. Rappelons que le terme « lanceur d'alerte » désigne celui qui entend donner un coup d'arrêt à une action illégale ou irrégulière. Il a aussi pour but de signaler un danger ou un risque, en interpellant les pouvoirs en place et en suscitant la prise de conscience de ses contemporains.

    De lourdes peines. Reprenant les termes d'une proposition de loi PS, ce texte pose le principe général de l'interdiction de violer le secret des affaires ; il prévoit de punir quiconque prend connaissance, révèle sans autorisation ou détourne toute information protégée, à ce titre, d'une peine de trois ans d'emprisonnement et de 375.000 euros d'amende. La peine pourra être portée à sept ans et 750.000 euros d'amende en cas d'atteinte à la sécurité ou aux intérêts économiques essentiels de la France.


     Juste un enorme souci, c'est que l'ensemble de cet article, date du.....Publié le 30 janvier 2015 Modifié le 30 janvier 2015 à 10h35.

     Quelle est l'évolution du texte, et leur posture, à present, sur ce même dossier ? mystère.

     

    Lire la suite

  • FB, comment passer de l'arbre qui cache la forêt, au statut de locomotive "gafiste" ?

    https://www.franceinter.fr/emissions/on-n-arrete-pas-l-eco

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/panama-papers-l-arbre-qui-cache-la-foret-il-faut-se-donner-les-moyens.html

      Si j'étais directeur, chez FB, je prendrai les devant, sur ce qui de toute est absolument ineluctable, à savoir, que les GAFA, fonctionnent selon des règles internationales, qui les empêchent le plus possible, de la moindre notion de toxicité...

     Certes, le problème des reventes de données reste entier, et il serait pour le moins naïf, de penser que les autres, comme microsoft, etc, ou google, ne s'y livrent pas...

     Pour l'heure, les concernant, il s'agit de sauver les meubles.

      Je propose bien quelques camions d'agloos, pour rehausser le congélateur et le sauver des eaux, dans le le sous sol inondé, un peu comme Moïse, sauvé des eaux .... Mais je pense que ça ne va pas suffire...

      Désolée, mon nez de clown, avec son gilet de sauvetage, vient de faire des siennes....

      Mais en prenant les devant sur le plan fiscal,  en s'engageant de leur propre chef, DANS CHAQUE ETAT, à payer leurs impôts exatement, en proratat du chiffre d'affaire fait dans chaue pays, ils couperaient l'herbe sous le pied, à tous les autres GAFAS, et retablissent leur crédibilité.

      Certes, ça ne résoudrait pas tout, mais ça serait, je crois d'une efficacité redoutable, il ne faut surtout pas que ce soit partiel, mais au contraire,  MONDIAL... Ensuite, les concurrents, "ils peuvent attendre qu'ils s'alignent"....

     Sinon, je vous prévient, en tout cas, on ne pourra pas dire que je ne vous aurai pas prévenus, mon nez de clown et moi, on va monter une entreprise, qui va s'appeler, GAFATAGUEULE,    avec le "hachetagueule", comme chasse bison, et je vous préviens que ça va chier !

    #GAFATAGUEULE

    #gafatagueule

     Bon, alors, j'ai bien entendu, ces jours derniers, Mark Elliot Zuckerberg, qui faisait son mea culpa, il a dit bien fort, "c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute".

     Il a bien fai attention, de frapper sa poitrine, à chaque fois, comme on lui a expliqué, au cathechisme, hein, qu'on se rassure.

     Hier soir, il est venu expier ses fautes, devant le monarque à l'Elysée, alors, c'est vous dire, si à present, ça va rouler.

      Personnellement, je crois beaucoup plus en Eva. Eva Joly, pour être plus précise, qui, hier soir, forte de son mandat européen, portée par son parti, EELV, qui, s'il ne fait pas tellement parler de lui, que ce soit en France, ou au niveau européen, n'en reste pas moins parfaitement efficace et qui contrairement à d'autres partis politiques, qui, font les plateaux télé, "pour amuser la galerie", mais qui, au niveau de l'efficacité, passent toute leur energie, à aller crotter leurs souliers, dans les plates bandes boueuses du front national....Non, eux, ILS BOSSENT.

    https://eelv.fr/

    https://www.franceinter.fr/emissions/un-jour-dans-le-monde/un-jour-dans-le-monde-23-mai-2018

     Voilà, ce que moi, j'appelle "du bon boulot".

     Cependant, je tiens "Juste", à rappeler la chose suivante., d'où l'importance du titre de cet article, et qui reside, dans la chose suivante.....

     Google, qui par sa fondation, met en pratique ce que j'ai démontré, depuis des années, à savoir, que leur fondation, pratique, le "conscience washing", met en avant le fait, qu'ils soutiennent la lutte contre le déforestation, par satellites interposés, parce que par la technologie de "google hearth", ils aident effectivement, en offrant "gracieusement" leurs services, alors, que parallèlement, par leur mode de fonctionnement, et compte tenu du monopole qu'ils exploitent, ils continuent à pratiquer, le racket, à l'échelon mondial, et assassinent véritablement toute entreprise, qui souhaitent être référencées par eux, et donc, arriver en tête, via leur moteur de recherche....

     Je reéxplique, Simone. Puisque depuis que Simone n'est plus là, même si elle va entrer au Pantheon, c'est Françoise qui veille.

     J'ai besoin d'un plombier, ce qui peut arriver à tout le monde, surtout si vous avez des fuites, parce que les couches "confiance", en vieillissant, ça peut arriver à tout le monde.

      Sur 10 personnes, qui cherchent un plombier, ou n'importe quel autre professionnel, le plus fort pourcentage, va sur internet pour le trouver.

      Donc, il tombe sur GOOGLE, qui est en position de monopole.

     Eux, juissant de ce monopole, et alors qu'aucune loi sur les GAFA ne leur interdit, d'où l'explication de la necessité de légiferer sur le plan international, sur ce sujet, met aux enchères, les mot clés, dans le cas présent, ça sera par exemple, "devis plomberie", "reparation", "fuite d'eau",  "plomberie"..... Et si l'entreprise en question, désire être en tête sur les résultats du moteur de recherche, il participe aux enchères, sur ces mots clés, afin d'être bien positionnée, et que donc, le client clique dessus.

     Ces méthodes sont appliquées depuis toujours, par la mafia, partout dans le monde, sauf, que eux, il faisaient du porte à porte, pour "relever les compteurs"... "Vous casquez, et on vous offre notre protection".

     Là, de façon parfaitement officielle, ils disent aux entreprises "vous casquez, où vous diparaissez"....ce qui revient à peu pres au même.

     C'est juste d'une gravité extrême, parce que ça fait plonger de façon profondément destructrice, la comptabilité de beaucoup d'entreprises, qui n'ont pas les reins, financièrement, pour satisfaire ces exigeances, et surtout, met en péril, la moindre création d'entreprise, où d'autres, qui sont deja réputées, elles, peuvent casquer.... Alors, ce qui derrière l'arbre FB, ça serait peut être necessaire, aujourd'hui, de commncer à s'en préoccuper, non ?

    Lire la suite

  • #Ensemblelagauche

    Soyez fière d'être écologistes,
    Soyez fière d'être social-démocrates,
    Soyez fière d'être communistes,
    Soyez fière d'être anticapitalistes, 
    Soyez fière d'être européens, 
    Soyez fière d'être républicains
    Soyez fière d'être progressistes,

    Tous simplement, soyez fière d'être de gauche !

     Mon commentaire....

       Oui, parfaitement, et même si j'ai toujours émis des réserves sur le communisme, par sa monstruosité dans son application et la resultantes, et le nombre de morts, qu'il ait généré, et genère encore, dans certains pays.

       Beaucoup, en sont au même point que moi, sur ce point, il faut bien reconnaître qu'il est loin d'être stupide, d'observer, en ce qui concerne les raisons véritables, qui ont généré le désir, de vouloir renverser la table, à l’époque, les choses ont été faite, de telle sorte qu'à une situation anormalement scandaleuse, ne pouvait répondre, que son opposé, et donc, hélas, de cette façon, dans les extrêmes, et je soupçonne que Macron, n'ait pas encore saisi, cette notion absolument fondamentale. Voilà, ce qui m’inquiète.

      J'ai entendu, ce matin,  le discours, du president chinois qui revendique lui, aussi, à present, de nouveau, le communisme, comme etant seul digne, de rendre son peuple heureux,  ce qui me consterne, et je ne s  dois pas être la seule, mais là, oùça devient particulièrement, interpellant, c'est d'observer, à quel point, la situation, va devenir plus que delicate à negocier, si leurs ideologies, et la dictature, qui rique de se resserrer encore encore d'aventage,  avec les fruits, qu'ils revendiquent, comme leus etant legitimes,  sur le plan du commerce, et de l'economie, à l'international... il fût un temps, où il avait été ecrit, QUAND LA CHINE S'EVEILLERA, il semble bien que le président actuel,  un certain Xi Jinping, se croyant, envoyé des Dieux, au seul pretexte, qu'il ait épousé une chanteuse, visiblement, et si j'en crois, l'exemple, de Nicolas Sarkozy, avec sa garde à vue, aujourd'hui, et sans vouloir tirer sur l'ambulance, il m semble, que Xi Jinping,  devrait y regarder à deux fois.

      Par contre, il est vrai que dans la richesse de notre repertoire, nous avons, la chance d'avoir des gens plein de talents, qui eux, n'ont jamais convolé, avec la moindre Reige, même des neige, que je sache, d'autant que c'est un groupe, et que la polyandrie, n'est hélas (sic!), pas encore autorisée.

      Mais enfin, s'il aime la chanson de variétoche, apres tout, qu'on ait les yeux bridés, autant que la liberté d'expression, ne devrait pas empêcher d'en jouir...

     Roulement de tambour !

     Bon, à relier, avec, "la cifelle" picarde, dont j'ai parlé.....

    ICI !

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/he-had-a-dream-team-martin-luter-king-ou-quand-le-mexique-viendra-sauver-les-usa-des-griffes-de-l-industrie-agricole-et-productiviste.html

    Lire la suite

  • "Sauvons la forêt", ou pétitionner, pour la bonne cause, celle de nos enfants.

      Je sais, les pétitions, certains vous diront que ça ne sert à rien.

      Les défaitistes, version, "Y FAUT QUE", cousin germain, du non moins célèbre grand "Y'AQU'A", qui daigne généralement à peine, lever son c.... Pour tenter de faire bouger les choses, "on connait la chanson".

      Quand on manifeste, certains râlent, parce qu'on met le boxon, que ça gène, qu'ils sont pris en otage, il faudra d'ailleurs arriver à sanctionner cet habituel abus de langage, qui commence  bien faire.

     Il n'y a qu'à demander à ceux, qui l'ont véritablement été,  et vous verrez que d'être victime d'une grève, quelle qu'elle soit, à côté, c'est une promenade de santé....

      Il faut signer toutes ces pétitions, quelles qu'elles soient, que ce soit sur ce site, ou sur d'autres, des l'instant, que vous cautionnez, bien évidemment..... Sur ce site, ces pétitions sont axées, si j'ai bien compris, exclusivement sur l'écologie, autant dire qu'il y a d'autant plus le feu au lac, qu'il est asséché, pire que la mer d'Aral, c'est vous dire, l'état d'urgence.....

    https://www.sauvonslaforet.org/

    Lire la suite

  • Les mafias, les paradis fiscaux et l'obscurantisme, détestent la Lumière.

    Il existe plein de pays, dans le monde, où les humains qui y vivent, n'ont pas acces à la Lumière, liée à une source d'energie globale, ou organisée.

     Depuis plusieurs années, différents politiques ont oeuvré pour que celle lumière, aussi précieuse dans la réalité que par la symbolique qu'elle véhicule, arrive dans ces contrées.

    http://www.energiepourtous.org/?gclid=EAIaIQobChMIicePjOjy2QIVaLHtCh2pFgSkEAAYASAAEgJGIPD_BwE

     Je trouve qu'il est interessant d'observer, selon les endroits, quels sont les actions, afin de se projeter, et observer comment, l'argent, qu'on leur donne, va faire avancer tel projet ou tel autre.

    https://asso.bdpv.fr/?gclid=EAIaIQobChMI_9_DmITz2QIVSLHtCh1xxw_REAAYBCAAEgI87PD_BwE

      Une association, sur le sujet du photovoltaique ne me semble pas un luxe,  parce qu'apres la discussion avec mon couvreur,  il m''a expliqué que dans la réalité, il arrive que certains professionnels, ne fassent pas bien leur travail, ou ne proposent pas necessairement la meilleure installation, alors, plusieurs avis vallent mieux qu'un seul.

      Pour ce qui concerne l'électrification, de certaines zones, dans le monde où l'électricité,  est rare, ou inexistante, il faut admetre que le photovoltaïque, est revolutionnaire, puisqu'il offre la possibilité d'installer des systêmes sur place, indépendants, et parfaitement autonomes.

    https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301220408590-fonroche-vend-50000-lampadaires-solaires-au-senegal-2150320.php

     J'avais découvert cette entreprise, lors d'un reportage, à la télévision, et je trouve ça vraiment super.

    Lire la suite

  • Dominique Wolton a écrit sur le pape François.

    dimanche 17 septembre 2017

    08:07

     "Saint père", l'appeler saint Père.

       Moi aussi, comme Laurent Ruquier, je pourrai l'appeler ainsi, je trouve ça parfaitement légitime, non parce qu'il est "mon pape", mais parce qu'il le mérite amplement, posture que je n'aurai, je crois, jamais adopté, vis-à-vis de ses prédécesseurs, qui ont été bien moins courageux que lui, ne l'a jamais été, depuis le début de sa nomination, en temps que pape.

       Pour ce qui concerne le fait, qu'il ait choisi un français, pour ouvrir son cœur, et si j'approuve parfaitement les motivations, qui sont données par l'auteur,  je crois que c'est aussi, en partie lié à moi, qui suis française, pour le cas, où certains l'auraient oublié.

       Christine Angot, ensuite, explique que sa notion du temps, devient pour le moins contraire, aux propos tenus par l'auteur, si l'on observe que six mois de psychanalyse, lui ait semblé suffisant.

       Si je crois avoir un regard à présent assez affuté sur le sujet, tout comme elle, il me semble plutôt hasardeux, de prétendre qu'une psychanalyse soit inefficace, sous prétexte, qu'elle ait été aussi courte….

       En effet, chaque individu est unique, il le devient plus encore, au fur et à mesure, que les décennies se déroulent, et posent devant nous d'incroyables obstacles à franchir, et si l'on peut prétendre, dicerner certaines généralités, dans ce domaine, il me semble qu'elle tout comme moi, d'ailleurs, devons a voir la sagesse, de ne pas prendre nos expériences, sur le sujet, comme seul regard qui mériterait de valoir comme généralité….

      Pour ce qui concerne le regard qu'il donne, sur les femmes, alors, qu'on lui reproche, que sous prétexte qu'il ait eu quelques petites amies, il ne peut pas les prétendre…

      Mais peut on vraiment, aujourd'hui, prétendre les connaître? Ou plutôt NOUS CONNAITRE….

      Nous ne pouvons prétendre connaître les femmes, comme n'importe quel autre groupe d'humains, d'ailleurs, que par le regard un peu biaisé, de nos expériences personnelles, qui, si elle peuvent sembler partiales, quelquefois, présentent, au moins, l'aventage, de la bienveillance, enfin, j'ose l'espérer, là, où une plus grande subjectivité, peut être, le serait moins…

      Combien d'hommes, aujourd'hui, sont en couple, aujourd'hui, jeunes couples, vieux couples, qui font quelquefois, l'admiration, autour d'eux, alors, qu'une fois, entre leurs quatre murs, ils ne se parlent quasiment, pas, ou peu, et l'un et l'autre, vont confier leurs soucis, à l'extérieur ?

      Connaissent ils mieux pour autant, l'autre sexe, que quelqu'un, comme le pape ?... Pas si sûr.

      Bon ensuite, en ce qui concerne l'affaire barbarin, par contre je me range entièrement, derrière ce que prétend, Christine Angot….

     "Grâce à Dieu, les faits sont prescrits"….

      C’est-à-dire que pour barbarin, la réputation de l'Eglise, passe avant l'intérêt des enfants, qui avaient été confiés aux prêtres….

      Christine Angot dit : "il considère que le silence des enfants, traduit leur responsabilité", enfin, c'est tourné un peu comme ça.

      Quand l'auteur cherche à recentrer la problématique, sur le fait que la pédophilie, doit être revu sous l'angle sociétal donc, surtout, aussi familial, il a parfaitement raison… SAUF QUE…..

      Adopter cette tournure, démontre, une méconnaissance absolue de la psychologie de l'enfant, puisque c'est occulter entièrement, le fait que précisément, en temps que "notable spirituel", un prêtre est infiniment plus répréhensible, encore, que ne le serait un autre adulte, qui serait simplement responsable d'un enfant….

      Et que c'est justement aussi, parce qu'il s'agit d'un maitre spirituel, que l'enfant se tait, d'autant plus, vis-à-vis de sa famille, et de ses parents…

      Pour ce qui concerne le fait, d'observer le fait que l'Eglise, gère des temporalités, je dois admettre, que j'ai du mal, à taire ma colère, parce que la temporalité, j'y vois, moi, une autre notion, qui concerne le temps de prescription, en ce qui concerne les crimes sexuels, en général, et la Loi, qui est si imparfaite, encore, pour l'instant….

      Un enfant qui est victime d'un acte pédophile, est entièrement broyé, si cet acte est commis, par un prêtre, il l'est dix fois plus, n'en déplaise à certains, justement, parce que la notion de bienveillance, et de refuge spirituel, s'en trouve assassiné…

      Imaginez donc, ensuite, dans quel contexte cet enfant, (qui  existe encre aujourd'hui, pour information), et qui va se rendre au catéchisme, sachant que son père et sa mère, souhaite qu'il s'y rende, il n'ose rien dire, de peu du scandale, et ses parents, en gros, l'envoie direct à l'abattoir….

      Oui, j'ai bien dit AUJURD'HUI, là, au moment, où je vous parle.

      L'Eglise d'aujourd'hui, n'est pas responsable, pour ce cas là, puisque tant que l'enfant, terrifié, n'a pas tiré le signal d'alarme, et que les parents n'ont pas réagi….

      Ha, au fait, aujourd'hui, en 2017? Comment, réagit un père ou une mère, qui entend de la BOUCHE DES SON ENFANT, que le  prêtre, s'est fait faire une petite gâterie, et qu'il voit son gamin, en pleur, comment, réagit il ?

      Est-ce qu'il lui dit, comme je l'ai entendu, les années passées, en disant "tu te tais, tu mens, c'est impossible, " ou bien , "tu vas nous faire remarquer".

      Ou bien, "on ira pas au paradis, et ça sera ta faute"…

      Ne riez pas,…

      Enfin, si riez en, désolée, si je choque,  mais à for ce de filer, des coups de tatanes, dans la fourmilière, quelquefois, la colère est si grande….

      On nous parle là, une perception, du temps qui passe, aux yeux de l'Eglise, "la bonne blague".

      Jusqu'à preuve du contraire, la seule temporalité que connaît la Justice, elle, et la prescription,  c'est la temporalité du calendrier, celui, qui, je le rappelle, est basé, au départ, sur le naissance, du Christ, celui là, même que l'on vénère, dans la religion, catholique, ha, ça, pour être "vener", je suis vener…..

      Pour information, je signale juste qu'un enfant, quia été victime, d'un pédophile, voir, son traumatisme, inscrit, sur son génome, et que cette trace sur son génome, est inscrite, SUR TROIS GENERATIONS…..

     TROIS GENERATIONS…..

      Alors, NOUS AUSSUI, LES VICTIMES DE PEDOPHILIE AVONS NOTRE TEMPORALITE !

      Pour ce qui concerne les reproches, qui sont faits, sur la responsabilité des enfants…

      Je n'ai pas lu, les propos, qui sont reportés dans le livre.

      Mais de façon générale, pour qu'un enfant, soit tenté de se confier, à ses parents, quand il subit un acte de pédophilie,  il doit se trouver en confiance.

      Ce qui traduit, la position, de Christine Angot, et j'espère ne pas la trahir en disant cela, c'est que les choses, sont présentées, comme si l'enfant, parce qu'il a été silencieux, est perçu, comme étant responsable des accusations, qu'il profère ultérieurement.

       Je ne crois pas que l'on reprocherait à un enfant de s'être tu, pour un crime semblable, dans un contexte, qui serait en dehors du contexte religieux…

       Mais là, PARCE QU'IL S'AGIT DE L'EGLISE, on le lui reproche.

       Il me semble que c'est sous cet angle que les choses doivent être observées, parce que la Vérité réside dans le fait, que ça braque l'objectif sur le fait que la pédophilie, serait moins grave dans le cadre religieux  qu'elle ne le serait dans les autres sphères sociétales.

      Ce qui je prétend là, n'est pas de l'ordre de la suspicion, mais de l'ordre de l'absolue certitude.

      Il est probable que beaucoup, qui ont la chance, de ne jamais avoir été confrontés, à la pédophilie, de près ou de loin, et s'il est un point que cette observation, met en évidence, c'est que ça ouvre la boite de pandore, sur le fait, parfaitement positif, celui, là, qui réside, dans le fait, que l'Eglise catholique, au moment, où je vous parle, EST LE SEULE A AVOIR OBSERVE LE PHENOMENE PEDOPHILIE AVEC INTELLIGENCE ET HONNETETE…. De la part du pape.

     Car les pédophiles, au sein des autres cultes, eux, agissent en toute légalité, sans que jamais personne ne trouve à y redire.

       Je sais, par exemple, qu'aujourd'hui, beaucoup de curseurs, bougent, au sein de l'Eglise, qui tendent à faire évoluer, les choses, sur  le mariage des prêtres, par exemple,  qui  n'est pas le seul point, qui a lui seul, pourrait résoudre, le problème de la négation, du plaisir charnel, vis-à-vis de l'Eglise, nous sommes bien d'accord, mais qui au moins, tend à proposer des solutions….

       Aujourd'hui, je sais, parce que j'en ai été informée, que les jeunes hommes, qui souhaitent devenir prêtres, et entament des études, dans cet objectif, font l(objet, d'une détection véritable, relativement au risque pédophile…

      Quand je parle "détection", c'est au sens large, qu'il faut l'entendre, et je ne sais pas comment, c'est organisé, mais je sais que  c'est fait, véritablement, et la raison, c'est qu'il y a plusieurs années, j'avais m pointé du doigt, le fait, qu'un e pédophile, avéré, avait tout intérêt, à devenir prêtre, puisqu'il savait qu'il serait couvert, par l'Eglise…

       Alors, du coup,  à présent, ils e  anticipent les risques.

      Je précise que cette détection ne peut en aucune façon, être sécure à 100%... Quelle qu'elle soit.

       Mais au moins, par ce fait, et combiné au fait que l'Eglise, n'est plus considérée à présent, grâce au pape François, comme antinomique avec la psychanalyse, les officiants, qui œuvrent à encadrer les postulants prêtres,  agissent en ce sens.

       Je précise, d'autre part qu'au sein de chaque diocèse, il y a un psychiatre,  qui collabore avec le culte, enfin, c'est le cas pour le diocèse de Rouen, en tout cas, que je connais mieux que les autres, puisque c'est mon diocèse.

      Je précise que Monseigneur Lebrun, s'est vu remettre ces jours derniers, la légion d'Honneur.

    https://actu.fr/normandie/rouen_76540/apres-une-annee-eprouvante-larcheveque-rouen-recoit-legion-dhonneur_11900320.html

      Je précise ma pensée, s j'ai moi aussi, beaucoup d'admiration pour mon Evêque, je connais fort bien sa position sur le droit à l'avortement, et l'euthanasie…

      Mais "ne mélangeons pas tout".

      Pour ce qui concerne le rapport au temps, qui est dénoncé par Dominique Wolton,  c'est en ce sens, qu'il faut l'entendre…

      Ca met alors, parfaitement en lumière, justement, la relation, que nous avons, tout à chacun, avec le culte…

      Pour quelle raison, va t'on à l'Eglise, est ce que c'est pour se souvenir de quelle culture nous sommes issus ? 

      Est ce que c'est pour se retrouver "entre soi" ?

      Est ce que parce qu'on croit en Dieu ?

      Ne riez pas, certains vont à la messe, alors, qu'ils ne croient pas nécessairement, mais ça les rassure….

      Certains croient, et ne veulent pas entendre parler de culte…

      Certains y vont uniquement  pour les valeurs.

      La relation à Dieu, si l'on y croit, est très diverse, celle au culte, l'est d'autant plus.

      Et c'est pour cette raison que cette notion de temps, que l'on doit rattacher, à la notion d'adaptabilité, doit être retenue, comme une forme d'indulgence, vis-à-vis du pape, sur ces problèmes de société, il me semble.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite