google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Législatives après le premier tour, Panpan cucul, pour le Parti Socialiste.

 Pour commencer, je précise que si je ne l'ouvre pas tellement, ces temps ci, c'est juste que je n'ai plus internet à la maison, ni même la télé et que je n'ai que France Bleu... Sur un vieux poste à transitor, avec l'antenne déployée au maximum, prolongée d'une gros fil de fer et lui même emmaillotté, à son extrêmité, avec une simple fourchette, sensée faire office d'antenne rateau, dans le but de contrecarrer le fait que je capte mal là où j'habite, et que je suis même obligée, pour capter un appel avec mon portable, en envoyer un, de faire 100 m à pied...

 Je viens en un lieu public, Flunch pour tout dire, afin de faire pour le mieux.

  En gros, ne m'en tenez pas rigueur, je fais pour le mieux !

 Bon, si je m'amuse, avec ce "panpancucul", c'est juste pour faire le lien avec ce que l'on observe plus comme une sorte de déculottée, ce qui me semble, objectivement, parfaitement justifié.

 J'ai entendu, en roulant, ce matin, sur France Inter, monsieur Glavany.

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-14-juin-2017

 Qu'il se positionne comme le bon perdant, d'accord, je ne vais pas pleurer sur son sort, d'accord  ?

   Mais quand il parle d'un bilan, qu'il faudrait faire au sujet du passage au pouvoir de François Hollande, que n'eût il pas d'aventage pris la parole, ce couillon, pour le défendre ce bilan, avant que la maison n'ait été menacée de l'incendie,  qu'il subit aujourd'hui...

  Ensuite, sur le manque d'incarnation de François Hollande, j'ai vraiment le sentiment, d'avoir affaire à un amateur, en matière d'analyse politique, et amateur, au sens "non professionnel"... Pour un peu, on aurait dit un micro trottoir de Guillaume Merisse,  ce qui est juste du sublime, côté humour, mais qui est parfaitement pitoyable, pour un politique qui revendique d'être observé et respecté comme tel.

  Je suggère, pour la prochaine reflexion, sur le bilan de François Hollande, le trop fameux, "bof bof, l'ancien president", ou bien "pas très glamour, ses dents ne sont pas assez blanches", mais qu'est ce qui m'a foutu un couillon, pareil !

 Q'il y ait eu un problème de carnation, n'est recevable de la part d'u politique, que s'il demontre, qu'il traduit, un resenti général, mais pas quand il parle en son propre nom, ce qui n'a pas été précisé, ce matin....

 Quand à Macron, s'il est tout fier, tout propret, à jouer son kenedy à la française, on verra bien, s'il est possible de reincarner, lui, par contre, alors, que tout à chacun, s'epouonnait, il n'ya pas plus tard que quelques semaines,  pour affirmer, qu'il était le fils spirituel, de François Hollande...

  Je veux dire, qu'il n'y a pas deux poids deux mesures.

 Soit on admet, que F Hollande ait fait du bon travail, et que cette histoire de carnation, n'est qu'une affaire de midinette, propres à faire glousser dans les salle d'attente des medecins, et sur les couvertures des magasines, et dans cette hypothèse, cette filiation à laquelle je crois, est du bidon...

 Soit alors, on met une Croix sur tout le travail, infiniment plus respectable qu'on ne le dit, de François Hollande, on considère que ce bilan, est de la merde, et que seul compte les apparences, et dans cette hypothèse, je vous suggère de rappeler Sarkozy, il étai très fort sur le sujet.

 En tout état de cause, une chose est sûre, certains, se prennent des rateaux, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils les ont bien preparés, et mérités !

Ensuite, je vous recommande le billet de Nicole, Ferroni, ce matin, toujours, aussi, juste.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-14-juin-2017

 Enfin, pour terminer, je voudrai dire un mot, sur la Normandie.

 J'ai ecouté, ce matin, sur france bleu, un certain Thomotée Houssin, face à Marie Tamarelle verharghe.

 je suis assez consternée, pour commencer, que l'on demeure conseiller municipal, à barentin, quand on n'y habite plus.

 oui, je sais, ça arrive quelquefois, et je ne critique pas necessairement, ce fait, qui peut être justifié, pour des raisons, professionnelles...

 mais quand il s'agit d'aller briguer un mandat politique, 

Thimothe Houssin, candidat FN, face à Marie Tamarelle Verhaghe.

  Il est bon de noter, que là, où les candidats pour legislatives d’en marche, refusent le débat, généralement, avant le second tour, au grand dam de leurs opposants, chose que je peux comprendre, ici, en Normandie, sur France Bleu, en tout cas, il n’en est rien.

  Cette posture de la part de « en marche », est d’autant pus interpellante, qu’elle conforte, l’ensemble des français, sur l’attitude suiviste des candidat « en marche », là, où un député, pourtant, serait sensé, même si ça n’est pas être ministre, participer à l’élaboration, ou à l’amélioration, d’un projet de Loi, on est alors en droit de se poser quelques questions, sur leur capacité à prendre la parole, d’une part, mais aussi, à défendre leurs choix futur, ou à argumenter, en cas de désaccord .

  On a bien compris qu’avec le ras de marée, dont ils ont bénéficié au premier tour, la consigne ait été probablement donnée de ne pas en faire plus que nécessaire, mais enfin, ça donne une piètre idée de la Démocratie, à l’heure où au sujet de la Loi travail, qui avait donné autant de fil à retordre au gouvernement de François Hollande, on est en droit de se demander alors, si les débats qui seront nécessaires, auront bien lieu .

  En tout cas, en Normandie, région, plus scrutée que tout autre, pour les raisons que l’on sait, ces débats ont bien lieu, enfin, plus qu’ailleurs, me semble t il, ce qui une bonne chose.

  Pour ce qui concerne le débat dont je parle, ila y lieu, il y a quelques jours.

  Conseiller municipal, à la Ville de Barentin, et membre du front national, je trouve pour le moins interpellant, qu’ayant déménagé, monsieur « Houssein », n’ait pas donné sa démission du conseil municipal.

  Certes, je ne suis pas ce qu’on pourrait considérer comme une intégriste (mouarfff!), du lieu de résidence, face à u mandat quel qu’il soit, mais quand on apprend qu’il se présente, comme député, ailleurs, je me dis que ça sent fichtrement l’opportunisme carriériste politique….

  Pour ce qui reste des candidats front national, de façon générale.

  J’ai écouté l’une d’eux, il y a quelques jours, avant le premier tour.

  Son argumentation, était la suivante :

« Nous allons redonner vie aux campagnes, heu…. et défendre les petits commerces »…

  Les « heu », je ne les invente pas ! c’était bien là, s leur pouvoir de conviction. Des phases banales, stéréotypées, et parfaitement vides du moindre contenu concret… Comment ? Selon quelle idée, concrète ? ON NE SAIT PAS, ON NE SAURA JAMAIS.

  Moi, qui suis de gauche, fille d’agriculteur, et fière de l’être, je ne suis pas (encore), candidate, à quoi que ce soit, mais je suis l’inspiratrice, de pas de choses, au sein des médias, et notamment, du regain d’intérêt, qui fait jour depuis plusieurs années, au sein de France Télévision, en ce qui concerne les terroirs, les cultures régionales, qui sont bien loin, de s’arrêter, à la restauration, de nos Églises, et je sais que ce regain d’intérêt, se manifeste notamment, par des retombées véritables, ce qui a été confirmé, hier encore, sur France Inter, sur place, dans les villes et les villages.

  Alors, moi, j’interpelle monsieur, »Houssein » (MOUARFFFFF!), et je serai très curieuse de savoir quel a été son positionnement, au sein du conseil municipal, face au désir de créer une nouvelle zone commerciale, sur le site de l’usine Badin.

  Nous savons tous que d’une part, le fait d’avoir vu se créer la zone commerciale de Carbonnière, il y a une quarantaine d’années, avait vu péricliter, bon nombre des petits commerces, dans le centre de Barentin, problème on ne peut plus récurant, des qu’une zone commerciale ouvre, (voire le site internet, et l’émission sur France 2, qui a été consacrée à cette femme, véritable lanceur d’alerte, et qui a monté l’association, « en toute franchise »).

  Il est bon d’autre part, de sa voir que la zone, dont il est question, a un sol, extrêmement pollué, et que l’entreprise, quia été chargé, de la s déconstruction de l’usine, a veillé, à ne rien bouger du sol, de telle sorte que les eaux de l’Austreberthe, par le phénomène de ruissellement, ne s’en trouve pas polluée.

  Il est bon de savoir, d’autre part, que la recherche en matière de dépollution des sols, progresse, actuellement, si l’on considère, les constats qui sont faits, sur des sites de ce type… Et que je ne vois pas trop, même dans l’hypothèse, où ce projets, verrait le jour, comment, on pourrait envisager sa mise en pratique, sans avoir recours, à un bétonnage forçonné, ce qui écologiquement, serait infiniment, plus dévastateur, que de le laisser à l’air libre.

  Je veux dire par là, que devant un sol pollué, il est « philosophiquement », innentendable », de le recouvrir de béton, pour peu que pour certains politique, « philosophiquement », ou « idéologiquement », ça ait encore un sens.

  On outrage, la nature à tout vas, alors, quand on pollue son sol, « à ce point », je considère qu la moindre des politesse, ne saurait être, autre chose, qu’au minimum, de ne pas le bétonner.