google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

CULTURE, AGRICULTURE. A moins que tout compte fait ça ne soit Sylvie.

  • "L'addiction est à la société, ce que le populisme est à la politique".

     ce texte est la concluson d'un livre que je viens de terminer d'écrire, sur les addictions, en général. EXTRAIT.

    Choisir délibérément, de regarder ailleurs.

    Choisir délibérément, de designer un coupable, par la formule « bouc émissaire », comme le font les partis d’extrême droite, vis à vis du phénomène migrants.

    c’est en ce sens, que ce parallèle effectivement, me semble parfaitement justifié.

    L’addiction, est une sempiternelle procrastination d’une souffrance, qu’on ne parvient pas nécessairement à identifier, et l’addiction, offre l’opportunité de la fuir.

    On a vu, que le phénomène d’addiction depuis le début de l’humanité, ait toujours existé.

    On pourrait me rétorquer, qu’on ne peut pas le prouver, ce qui est vrai .

    On ne peut nier, par contre, qu’il soit cohérent, pour n’importe quel être humain, que souffrant, il cherche par pur réflexe, à trouver une parade, et c’est en ce sens, que je ne crois pas trop m’aventurer, en affirmant, une telle chose .

    Si l’on observe, que comme beaucoup de mots de vocabulaire, concernant la psychiatrie, ce dernier, soit entré dans le langage courant, on remarque que ce qui est qualifié d’addiction, est souvent assimilé ou confondu, avec les hobbies, ou les passions extrêmes, voire exclusives.

    Le fait, de prétendre alors, qu’il s’agirait d’une addiction, relève de la plus parfaite subjectivité, voire, de l’humour, et de l’autodérision, quand c’est de nous même dont il est question.

    Pas plus tard, que ce midi, je prétendais en riant, que j’étais addict à la pastèque !

    C’est vous dire, si ça va loin…


     

    Ne riez pas ! c’est riche en bêtacarotène, bonne pour la peau (eczéma), et en vitamine B6, pour la circulation du sang et tonicité des vaisseaux (mes œdèmes)…

    Pour conclure…

    L’idéal, en somme, réside dans le fait, de parvenir à se connaître suffisamment pour parvenir à se saisir en son fort intérieur, de l’activité, ou de la stratégie, à devoir mettre en œuvre, dans le but de faire face, au challenge, qui se présente, et qui vous tourmente…

    Plus vous aurez été confronté, alors, à l’incroyable éventail de vos possibilités, plus vous aurez de chance de vous en saisir, afin d’agir en conséquence…

    En « Sommes », pour changer de la Seine Maritime, « à vous de jouer ».


     

    Lire la suite

  • Le torchon brûle, entre Nicolas Hulot, et B Bardot, "les pompiers ont d'autres chats à fouetter".

    https://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-hulot/document-franceinfo-la-reponse-cinglante-de-nicolas-hulot-a-brigitte-bardot-je-ne-supporte-plus-les-demagos-de-tout-poil_2893283.html#xtor=CS3-794

      Je cautionne entièrement, les propos de Nicolas Hulot, que je partage entièrement.

      Je ne ressens même l'envie de développer quoi que ce soit sur le sujet, je crois qu tout est dit, il faut désormais simplement, un autre interlocuteur qu'elle, pour représenter sa fondation, si le besoin s'en fait sentir.

      Désolée, hein, si je ne vais pas plus loin, mais j'ai tendance à élaguer, pour me concentrer sur le plus efficace,  afin de défendre nos idées, et je n'ai aucunement l'intention de m'encombrer des accessoires.

    Lire la suite

  • Un "Biome", au jardin d'Art et d'essais !

     Je cite...

    Jardin d’arts et d’essais.

    "BIOME : la géographie botanique pourrait-elle inspirer la politique de demain ?

      Les frontières de l'Europe étant historiques et politiques plutôt que géographiques, une Europe des biomes en rapport avec ceux du monde serait-elle imaginable ?

      Les jardins l'expérimentent !

      Selon l'Institut français de l'éducation, un « Biome » est défini comme étant « une des principales communautés, animales et végétales, classées en fonction de la végétation dominante et caractérisées par les adaptations des organismes à leur environnement spécifique (Campbell-1996) ».

      Le terme de « zone de vie majeure » est considéré comme synonyme.

      Lors des dernières COP (21,22,23), l'urgence climatique a fait émerger les peuples autochtones souvent minoritaires dans leur propre pays, comme garants de la préservation du climat et des ressources naturelles, par la transmission de savoir-faire adaptés aux conditions de vie locale et, en particulier, parce que ces autochtones prennent soin d'environ 80 % de la biodiversité restante dans le monde.

      Il y aurait les peuples des forêts, ceux des montagnes, les habitants des cités palustres, des landes, des lagunes, des megaphorbiaie ou des deltas furieux, sans oublier les hommes du désert, des toundras et des taïgas et bien d'autre encore…

      À quand la réunion du petit peuple des bétoires (failles du plateau karstique) en Pays de Caux, avec celui des mardelles en Berry, des foibes de l'Istrie, des turlough du Burren, des avens de Bretagne, des lavognes, des ponors, des lapiaz, des dolines, des chantoirs, des estavelles, des poljé, et des ouvalas, en relation avec les habitants des cénotes du Mexique ou des grands paysages karstique du sud de la Chine ?

      Au cours de l'histoire européenne, les moines ont toujours cherché à domestiquer de telles zones humides souvent mal réputées.

      Notamment les cisterciens (de cistel = roseaux) surpassant le travail de drainage de leurs prédécesseurs, les bénédictins, mais aussi quantité de moines convers ou lais, à l'origine du mot laïc.

      Le Jardin d'art et d'essais est ainsi fondé sur une ancienne enclave archi-épiscopale désaffectée peu avant la révolution.

      Sa créatrice (Cécile Butaux)est devenue un genre de "nonne de jardin", mise au défi d'une nature forte, parfois cruelle lorsque le vent souffle sur son terrain gorgé d'eau l'hiver, provoquant de nombreux chablis.

      Mais le sacerdoce est largement compensé par la beauté resplendissante du renouveau printanier.

      En phase avec la respiration du grand cycle de l'eau, dans cette tête de bassin versant de la Valmont si vulnérable pour les captages d'eau potable, rencontrera-t-elle ses homologues européens avec tous les "Hobbits" du monde entier ?

      Ou sommes-nous déjà tous devenus des nomades (toujours joignables), voire des migrants déracinés ?

      Bienvenue au jardin pour découvrir votre propre biome, par delà les frontières politiques !

     En cours de redaction.


     

     

    Lire la suite

  • Pour l'annulation du rachat de MONSANTO par BAYER.

     Ce rachat de MONSANTO, par BAYER, s'est opéré, il y a plusieurs mois.

    http://www.rfi.fr/economie/20180607-bayer-rachat-monsanto-63-milliards-dollars

       Pour y voir un peu plus clair, il faut aborder, desormais, sur le sujet, ce que l'on appelle, "l'arbitrage international".

       C'est à dire, que jusqu'à maintenant, les multiantioanles que j'appelle personnellement, "les pieyuvres opportunistes", font ce qu'elles veulent, comme elles veulent, sans avoir  de comptes à rendre à qui que ce soit, et adaptant leurs stratégies, aux aventages  proposées par certains pays en politique fiscale des entreprises notamment,  ou autres friandises, comme des subventions à l'embauche, notamment,  promesses qui ne sont généralement pas tenues.

       Il importe desormais de condamner, le plus fermement qui soit, BAYER, pour ce rachat, ou au minimum de suimplement, l'annuler, pour la raison suivante.

       Déonthologiquement, il est irrevcevable, que ce rachat ait été autorisé, parce qu'il est immoral, pour un laboratoire pharmaceutique, qui fabrique des medicaments, d'avoir en son sein, une branche "pourrie", qui fabrique, la maladie.

       D'autre part, la décision de ce rachat, a été prise, alors, que les accusation de toxicité du gr liphosate était deja connues....

      Ce rachat a donc, puremen, strategique, dans le seul et unique obkjectif, de la part, de BAYER, de pretexter, dans le cas de puisuite, comme ça semble, à present, parti, pour se faire,  que lui, en temps que laboratoire pharmaceutique,  ne saurait être rendu responsable, de la culpabilité de Monsanto....

      En quelque sorte, cette strategie, n'a été mise sur pied, que pour servir d'antidote, aux condamnations de MONSANTO, qui allaient venir.

      Pour le cas où certains n'auraient pas compris, cette strategie à eu pour fonction, que d'une certaine façon, Monsanto, n'apparaissent plus, si possible, qu'une "coquille vide", incpable de repondre de ses crimes... je ne dis pas que ce soit fait,  je dis juste que c'est ce vers quoi, ils cherchent à aller.

      L'objectif de ce rachat, n'a rien été d'autre, que de tenter d'organiser l'insolvabité de MONSANTO, en instrumentalisant le rachat, comme cause de non responsabilité à venir, afin de ne pas a voir à verser les infdemnités en rafales, qui je l'espère, vont arriver, les mois et années à venir.

     En cours de redaction. 

    Lire la suite

  • L'Argentine , "trop lâche pour être féministe".

    https://actu.orange.fr/monde/argentine-le-senat-rejette-la-legalisation-de-l-avortement-CNT0000015yUXG/photos/des-activistes-manifestent-contre-la-legalisation-de-l-avortement-devant-le-parlement-argentin-le-08-aout-2018-a-buenos-aires-5c740ad33a6b6d83a723319c5cfc6d7c.html

      On vient de l'apprendre à l'instant, sur les ondes de France Inter, les sénateurs argentins ont rejetté à une faible majorité, la légalisation de l'IVG.

      Je milite pour ce droit, depuis bien des années.

      Moi, qui suis croyante et catholique, je revendique ce droit, alors que le pape François revendique, lui sont interdiction.

      Le fait de croire en Dieu, jamais, ne m'a détourné de ma profonde conscience d'être humain,  d'abord, et de femme ensuite, faisant partie d'un tout,  qu'il n'a pas créé par Dieu, (enfin, c'est le nom que moi, je lui donne, alors, que d'autre l'appellent autrement) mais aussi, plus encore je crois de ma profonde conviction face au fait,  que c'est bien l'être humain, qui doit faire face aux défits imposés par la vie, telle qu'elle va, face à la maladie, aux échecs, aux trahisons de toutes sortes.

      Je ne vous ferai pas l'offense, d'énumérer les souffrances auxquelles l'être humain doit faire face, il nous suffit à tous, d'ouvrir la radio, ou la télévision, ou d'aller voir les infos, sur internet, pour en avoir un apperçu...

      D'abbord, je suis dans une colère noire, ce matin, pour cette raison, mais surtout, parce que j'ai entendu, dans le camp des anti avortement, des arguments, qui l m'ont litteralement revoltée, comme le fait de pretendre qu'une femme qui avorterait, repartirait du centre d'IVG, avec un sac poubelle et son bébé dedans...

      Oui, je sais, le moment, n'est pas à la rigolade, c'est clair, je pense à toutes celles, qu'un garçon de leur âge, ou un homme ait mis dans une situation difficile,  et qui va devoir trouver l'argent, en toute hâte, pour aller pratiquer un IVG ors frontière, parce que ces sénateurs, ont manqué de courage...

        Autant le dire, pour admettre que d'autoriser l'IVG,  il faille avoir "les couilles", pour le faire, me semble plutot bienvenu, non ?

     Alors, oui, ce type de mensonge, et ces méthodes, me font hurler...

        Me font hurler aussi, ceux et celles, qui prétendent qu'une femme portera toujours une terrible traumatisme,  du fait, d'avoir un jour, pratiué, un IVG.... C'est entièrement mensonger.

        Moi, je ne l'ai jamais pratiqué, c'est vrai... Mais si l'une de mes filles, me disait un jour, qu'elle voudrait en pratiquer un, et qu'elle m'en explique les raisons, ou pas, d'ailleurs, et que finalement, ce serait elle, et elle seule qui déciderait de son choix, et je jure devant Dieu, que je la soutiendrai....

       Souhaiter pratiquer un IVG, pour une femme, est quelquefois un acte d'amour, le plus intense et le plus "responsable", qu'on puisse envisager, vis à vis de ce minuscule embryon de vie, quand on a conscience, que ce qui l'attend, fera de sa vie, quoi, qu'il advienne, un enfer.... la mère seule, en a conscience, justement, et absolument personne d'autre.

       Parce que la femme, quelle que soit son âge, est la seule à detenir, les origines de cet embryon de vie, justement.

       Mais ce qui me révolte plus encore, c'est de savoir, (je n'ai pas vérifié, bien sûr), mais je suppose, que la chambre des sénateurs est composée, comme toujours, de plus d'hommes que de femmes, ça va sans dire....

       Alors, si leur propre fille, doit un jour, pratiquer un IVG, elle aura les moyens, ELLE d'aller le pratiquer à l'etranger.

       Quand au traumatisme, lié au fait, d'avoir pratiqué un IVG, c'est non seulement ridicule, mais entièrement faux.

       Oui, on y pense, et c'est bien normal, parce que comme le disait Simone Veil, "aucune femme ne pratique un IVG, de gaité de coeur"....

       Un jour de vague à l'âme, cette femme va penser, quelquefois, "il aurait tel âge"... Et l'instant d'apres,  la raison  l'emporte, et elle se dit, "j'avais bien fait, le pauvre, il aurait été si malheureux"...

       Et c'est d'avoir eu le courage de le pratiquer, et sa propre admiration, qui prend le dessus, je le sais, parce que j'ai des amies, qui l'ont deja fait, et qui m'ont expliqué, comment elles, le vivaient, par la suite.

       Les regrets de cet ordre, font partie de la vie.

       Toujours, qu'on soit homme ou femme, il nous arrive des moments, dans nos vies, où nous devons prendre des décisions, qui auront des conséquences irréversibles, qui n'ont d'ailleurs rien à voir, avec l'acte sexuel, ou la conception d'une enfant, et qui engendrent des regrets, infiniment plus graves et dommageables, d'ailleurs,  que le sujet dont je parle aujourd'hui.

       Reprendre contact, avec  un ex, avec un ami perdu de vue, avec des personnes qu'on ait aimées, admirées ou qu'on ait detestées, qu'on ait haï, même, et peut êttre pour des raisons justifiées, puis il y a eu les coups portés, physiques, quelquefois, plus subtiles pour d'autres.

      Les relations humaines sont ainsi faites, que ça n'est qu'une succession de choix, et de leurs conséquences, qui sont autant de rabibochages, de ruptures, et de réconcilations, de fâcheries, de réconcilations de nouveau, qui laissent des traces, des deuils, qu'il faut assumer, des cicatrices dont certaines, quelquefois, laissent des v blessures, qui ne se refermeront jamais, ou très difficilement, pour que notre vie, en fin de compte,  ne  laissent qu'un sac de misières, et de chagrins...."ou pas".

       Un embryon d'enfant à naitre, au moins, reste il au stade d'un simple regret, dans l'esprit d'une femme, qui par son choix, pour lequel moi, j'ai le plus grans respect, une histoire d'Amour, la plus intime qui soit.

      Elle s'est trouvée, quelquefois,  face à la pire lâcheté d'une homme, qui par sa semence, lui, par contre, a refusé de faire face, soit,  en ait été indigne d'inspirer assez de confiance, pour qu'elle, elle ait envie de mener à bien, cette incroyable aventure....

      Alors, de grâce, "les porte couilles", qui décident des lois....VOS GUEULES, qu'ils soient curés, ou qu'ils ne le soient pas.

      Si les hommes, dans l'ensembles, étaient plus responsables et courageux, face à l'acte sexuel, les femmes seraient moins démunies, une fois le début de grossesse constaté.

      Je parlais de féminisme, oui, revendiquer le droit à l'avortement, est une position fémniniste, c'est clair...

      Soit, on reconnait le droit des femmes,  à disposer de leur corps, soit on le leur refuse, et là, c'est une autre affaire.

      Maintenant, moi, j'attends de voir ce que les  anti avortement ont décidé, face au problème de planning familial, d'une part, mais aussi face à la politique de prévention, face aux harcelement, et face aux respect des femmes, de la part des hommes, et ça aussi, c'est une question on ne peut plus féministe, et puis ensuite, on en reparle.

       J'ai en mémoire, notamment, la visite du pape François, visitant des orphelinats, en Argentine,  pays d'Amérique latine, interdisant le droit à l'IVG, avec des centaines et des centaines d'enfants, où certaines femmes, alors, n'auront plus d'autre recours, que d'abandonner leurs enfants, quelle triste reculade, pour l'avenir d'un pays, vraiment.....

      Je pose ici, des liens, où j'en ai parlé, deja, depuis plusieurs années.

    http://francoisenielaubin.viabloga.com/texts/droit-a-l-ivg-

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/s-opposer-a-la-banalisation-de-l-avortement-est-un-devoir.html

    https://plus.google.com/+Fran%C3%A7oiseNielAubin/posts/b2cF8JectZ7

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/societe/soutenir-le-droit-a-l-ivg-c-est-d-abord-promouvoir-la-contraception.html#LxjAUR2ywWfVAwZU.30

    https://www.google.fr/search?q=fran%C3%A7oise+Niel+Aubin+et+l%27IVG&oq=fran%C3%A7oise+Niel+Aubin+et+l%27IVG&aqs=chrome..69i57.9633j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

    Lire la suite

  • "They are just like us".

      Le titre est provisoire,  parce qui'l s'agit d'une émission des USA, dont les droits ont été rachetés par France Télévision, et je pense que le titre français, n'est pas encore décidé, ou en tout cas, n'est pas encore révélé.

      J’ai découvert cette émission, dans le public, il y a quelques semaines.

      J’ai passé un excellent moment. J’ai appris beaucoup de choses sur le sujet, mais à m grande surprise, j’ai remarqué que j’en connaissais sur le sujet, plus que je ne le soupçonnais.

      L’idée d’encadrer le candidat, de deux célébrités, ce qui se produit de plus en plus, dans différents jeux, est un bon concept. Parce que ça permet au candidat, pour peu qu’il ait assez de personnalité d’y jouer un rôle suffisamment fort, pour tenir sa place, sans être écrasé, par les deux célébrités, ce qui sous entend bien sûr, que ces dernières ne l’écrasent pas…

      Mais enfin, là, il n’ya pas besoin de sortir de la cuisse de Jupiter, pour savoir que certaines célébrités, seraient incapables de jouer ce rôle, juste parce que ILS N’AIMENT PAS LES GENS.

      Non, je ne citerai personne, et d’ailleurs, aucun nom particulier ne me vient spontanément.

      Mais enfin, les ronchonchons, existent dan toutes les couches sociales, alors, je ne vois pas pourquoi, chez les VIPIPI, ça n’existerait pas.

      Enfin, moi, je cautionne entièrement cette émission, parce que la faune sauvage, se trouve partout, dans le monde, hyper menacée, tout le monde en est conscient, de plus en plus de personnes, responsables, veillent à consommer, le plus possible de façon responsable, vis-à-vis de la biodiversité, de la flore et donc, par conséquent, de la faune, tout autant, et si les zoos ne désemplissent pas, on assiste, par différents, points, sur le plan sociologique, à certaines dérives, qui démontrent, à quel point, quoi, que l’on dise, la prise de conscience, est bel et bien réelle.

      Aujourd’hui, nous vivons un paroxysme absolument incroyable, devant un bébé panda, au zoo de Beauval (zoo, que j’adore, soit dit en passant, et alors, que je comprends mieux que personne, l’enjeux économique, pour la survie du zoo…. Alors, que politiquement, à l’échelon mondial, on assiste à la destruction, inexorable, de quantité de forêts, par l’intermédiaire des incendies, sans précédent, et donc, de la flore et de a faune, qui y vit, alors, que jamais, on ait assisté à des flux migratoires, de façon aussi massive, dont un fort pourcentage, de façon indirecte, sont liées aussi, au réchauffement climatique….

      Et pendant ce temps là, des riches, paient à prix d’or, des vacances en Afrique, pour des safaris photos….. Ce tourisme là, étant devenu un enjeu économique, absolument vital, pour les pays concernés…..

      Pendant ce temps là, on offre des choupachoups surgelés, aux animaux d’Afrique, dans nos zoo, pour les aider à supporter les vagues de chaleur à répétition.

      Mais je précise ma pensée….

      Je ne suis pas en train de prétendre, comme choisissent de le faire certains, de condamner, les principes même des zoos, surtout pas…

      Bien au contraire, puisque c’est un des moyens, de sauver certaines espèces….

      Non, je repense simplement, à la chanson, de Bénabar, « le zoo de Vincennes », liée à une lettre que j’avais écrite, à Thomas Fersen, il y a bien longtemps, où je me posais la question, de déterminer, si un jour, des africains, viendraient, ici, chez nous, pour observer, dans des cages, peut être, nos moineaux communs, nos écureuil, nos biches ou nos chevreuils….

      Mais je n’avais pas anticipé, c’est vrai, que ce tourisme là, aurait pour conséquence, que nous occidentaux, irions, sur le sol africain, enfermés dans des ages de verres, ou des grilles, pour nous protéger des animaux, qui eux, là bas, en théorie, sont chez eux….

      J’espère au moins, que les gardes en question, ont pensé à distribuer des corn flakes, aux girafes, assises sur leurs séants, regardant, les touristes passer dans leurs jeeps,….

      Avec un peu de chance, vous allez bientôt voir certaines, d’entre elles (je kif, les girafes), qui sous peu, auront pris un forfait, chez « orange amère », à moins que ça ne soit orange Ho, Mère, qui filmeront elles même les touristes en question, et que ces derniers se s retrouveront sur youtube, et les girafons, qui se foutront de leur gueule…..

      Encore une fois, je ne veux blesser personne, et je comprends, qu’on puisse satisfaire ces envies, que ce soit ces safaris photo, ou que ce soit ces visites de zoo…..

      Mais d’avoir vu, le coup du gâteau n d’anniversaire, là, pour le panda de mes couilles, là, alors, qu’aujourd’hui, dans n’importe quel pays d’Europe, on fait des simagrées, version Alzheimer, relativement à l’histoire de l’Europe, pour justifier un racisme d’un autre âge, alors, qu’on va se ruer sur des safaris, en Afrique, pour observer en faisant quasiment son signe de croix, en appeler, au créateur de mes deux, et qu’on fête l’anniversaire d’un panda de merde, qui soit dit en passant, n’est même plus menacé de disparition, je crois qu’on arrive là, à une forme de paroxysme, qui me sort par les yeux, et qui ne fait, que m’inciter à hurler…..

      Juste pour info, la petite, qui s’appelle MERCY, là, et qui dont la naissance, a inspiré, la chanson, de l’eurovision, cette petite, là, dont nous, on vous parle quelquefois, sa situation, à elle, n’est toujours, pas résolue, et sa mère, et elle, sont toujours, dans un camp, en Italie….

      Alors, on fête, l’anniversaire, à ce panda, là, mais « Mercy », on en fait, quoi, dite moi ?

      Est-ce qu’il va falloir, elle et sa mère, la foutre en cage, aussi, et lui lancer des cacahuètes , pour qu’enfin, on daigne, putain de bordel de merde, à prendre son cas, en considération ?

      Bon, tout ça, pour reconnaitre que l’émission, là, dont il est question, et qui émane des USA, et vient d’être adaptée, pour France télévision, j’ai trouvé ça vraiment bien, justement, parce qu’elle répond donc, à une vraie demande, des citoyens, qui s’intéressent véritablement, au monde animal….

      C’est ludique, c’est marrant…. Le seul truc à corriger, en fait, c’est la fin, quand j l’equipe qui perd, accomplit son gage, ça manque vraiment de conviction.

      Il faudrait, à la limite, qu’ils soient contents de perdre, pour avoir la chance, de ses déguiser, et qu’ils arrivent sur la scène, avec une petite choré, enfin, qu’ils y croient, quoi…. Sinon, pur tout le reste, vraiment, je n’ai absolument rien, de négatif à redire.

      Je signale d’autre part, qu’il arrive assez souvent, que j’assiste à des premières d’émissions, enregistrées, et que quelquefois, ça soit assez laborieux à finaliser. Et si je suis plutôt mal placée, en temps que critique, pour la ramener sur le sujet, (et pour cause), j’estime que d’avoir vu, que ça n’était pas le cas pour cette émission, m’incite à penser, que la cause celle des animaux, semble porter l’équipe, au point que justement, ça semblait relativement clair, et limpide.

      Et ça, moi, ça m’a fait du bien, de le percevoir.

      Bon, sinon, pour information, tout prés de chez moi, au zoo de Cleres, nous avons, le week end qui arrive, notre premier festival, « Cleres d’été ».

      Nous, on ne se la pète pas avec un gros pada, noir et blanc, qui focalise toute l’attention, non, nous, on en a un roux… Super mignon, et qui mérite au moins, autant d’attention, que l’autre couillon, noir et blanc, qui ne fait que de bouffer du bambou, alors, que Philippe Laville avait chanté, « il tape sur des bambous, et c’est numéro 1…

      Et bien, moi, je di qu’après tout, il vaut mieux taper sur des bambous, que de taper sur sa femme ou sur ses gosses.

    http://www.parcdecleres.net/fr/festival-cleres-dete/

    Lire la suite

  • A quoi reconnait on, un vétitable torchon, "de droite" ?

    https://www.breizh-info.com/2018/07/14/99468/les-temps-sont-durs-pour-benoit-hamon-monsieur-3

      Bistrot virtuel, des déçusdu frontisme,  qui ne se reconnaissent plus dans le pseudo nouveau parti de marine le pen, ils essuient leurs larmes avec  quelques torchons, que quelques plumes assez efficaces en temps que dénigreurs, parce que c'est toujours moins fatigant, que de faire de la politique véritablement....

      Et oui, c'est comme ça, que voulez vous, certains pennent la plume, dont j'ai la prétention de faire partie, pour ne parler que quand ils ont des choses à dire, raison pour laquelle soit dit en passant, il m'arrive de me taire, alors qu'en fait je bosse en interne, quand d'autres ne la prennent que pour....

      Comment dit elle, deja ? Non pas "la marine qui ne sera jamais nationale", mais sa nièce, entre deux câlins, dans les bras de son facho italien, "aux affaires"...

      Et oui, mesadmes et messieurs, ne nous y trompons pas, le moment où le rassemblement national, fera de la politique, pour de véritables bonnes raisons, c'est à dire, positiver, vers des gens, (pas nécessairement de gauche, d'ailleurs),  qui se creusent les méninges, pour mettre en avant de véritables idées neuves, afin de proposer des solutions, pour le monde de demain, et apres demain, ben, on en est loin encore.

     "Aux affaires", quelle jolie expression, que voilà "là itou", aurait dit Desproges,  sacrebleu, dans la bouche de la donzelle frontiste, et fort décorative, en temps que potiche, à faire bander les vieux  colonialistes....

      Vous  doutez de l'interressement, plus qu'appuyé de ces gens là ? Allons allons, décidément, soit je me trompe, soit vous y mettez vraiment de la mauvaise volonté.

      Regardez, juste, le lien que je viens de vous donner.

      Bon, ils ont pris pour cible Benoit Hamon. Mais ils prendront n'importe qui, à gauche, la semaine prochaine, soyez sans crainte.

      Et puis si génération S, n'en est pas encore à a voir des scores, d'autres partis, une chose deeure, en tout cas, c'est que chez nous, ma bonne dame, on est pas là, pour amuser la galerie, alors, c'est vrai que pour ceux, q  choisissent peur poulins, dans la naphtaline,  c'est clair qu'à génnération S, ça colle pas.... c'est qu'on pense à nos enfants, voyez vous, et on s'interesse au monde qui nous entoure, et un cherche des idées, on ne se contente pas de baver sur les autres.

      Non, regardez plutôt, un truc super fandart. Quel pourcentage prend l'article rédigé, comparativement à la pub, en dessous, pour lesquelles ils se font grassement payer, et vous arrivez à un poucentage, d'environ 80 %, de la page, pour 20% de l'article... Et encore, je suis optimiste.

     "Elle est pas belle, la vie" ?, quand je vous dis, qu'il faut que ça raque, pourvu qu'on crache son mépris, qu'on n'ait pas d'idées, ben, on s'en fout, "sont pas là pour ça", enfin... merrrrrrrrrde !

      Bon, sinon, hier, il y avait un des leurs, qui faisait la matinale de France Inter, c'était marrant aussi.

      Il nous a fait le coup de la victimisation, pour changer, heu, pardon, pour continuer, serait plus juste.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-06-aout-2018"Nous attendons que les juges fassent du droit, et pas de la politique".

      Jusqu'à preuve du contraire, c'est précisément, ce qu'ils font, non ?

      On ne peut pas d'autre part, pretendre qu'un juge, quelque soit son orientation politique, soit depourvu, du moindre affect, il est sensé defendre les plus faibles, d'autre part, alords, quand ils en chopent un, "le doigt dans e pot de confiture", même pa s BIO, la confiture, normal, que ça leur herisse le poil.

      Sinon, il a dit aussi, " Les magistrats ont une sensibilité politique qu’ils ne cachent même pas". 

      Oui, oui, "mai c'est bien sûr", il serait assez amusant, d'ailleurs, d'observer tous partis politiques confondus,  quels partis ont pour têtes de liste, pour des elections, quelles qu'elles soient,  des postulants  qui viennent le plus du metier d'avocats,  ou des études de droit.

      Parce qu'il courait, une certaine réputation, sur les FAC de droit, qui aurait tendu à prétendre que ça aurait été des repères à fachos...

      Qu'on se rassure, hein, ça remonte, cette histoire, à une cinquantaine d'années,  surtout celle de Rouen, d'ailleures avec l'ère lecanuet....

      Mais si je fais le rapprochement avec les propos qu'il tient, c'est précisément, pour mettre en lumière, que bon nombre des personnages, qui sont passés des études de droit, vers la politique, ont évolué, vers la droite, et sauf erreur de ma part, beaucoup moins vers la gauche...

     Ce qui m'incite donc, à en déduire, et je suis quasiment certaine de mon fait, que la notion même de Justice, serait absolument indissociable, de l'humanisme, et donc, des idées de gauche.

     Bon, ok, allez, admettons, je ne vais pas être trop "vache", sur ce coup là, et admettre qu'on puisse être de droite, honnête, et avoir fait du droit.

     Comme quoi, je suis bonne poire, hein...

      Mais quand même.

      Là, où un bon petit facho, ait fait du droit, dans l'objectif de faire de la politique, absolument jamais, il n'est suffisemment épris de Justice, au point d'ambitionner de devenir..... (roulement de tambour.... JUGE.....

      Et oui, mesdames  et messieur, il faut avoir autre chose dans la calbut, que des pleunicheries, et de la victimisation, pour devenir juge. Désolée, pour mon vocablaire, si peu chevaleresque, mais quand on sait à qui l'on s'adresse, il faut avoir la sagesse d'adapter son vocabulaire, ainsi que son style.

      Quand à la menace de se faire  ARAKIRI, (quand il se brûle, peut être ?), hooo, OUI, OUI, OUI !

      Par contre je vous raconte pas la tronche de ceux, qui ont casqué, pour commencer à renflouer, et en plus tordant, c'est pour ceux, qui ont casqué, pour nicolas sarkozy, il y a quelques années, et là, BIS REPETITAS, Et bien merde, alors, décidément, on dirait que ça porte pas chance, de faire la manche, comme ça, en politique, enfin, dans un contexte de poursuite judiciaire, je veux dire.

      Enfin, c'est vrai, quoi, "bon, ecoutez mesdames et messieurs, on a deconné un max, alors, à vot' bon coeur"... non mais quelle rigolade !

    Lire la suite

  • Le tissu associatif, un terreau prépondérant à la moindre démarche thérapeutique, notamment, en CHU.

      Un de mes proches, hospitalisé au CHU Charles Nicolles,  et me voilà arrivée dans l'anneau central, comme on dit.

       L'occasion, pour moi, d'observer qu'en divers endroits, par des affichettes, certaines associations lancent certains appels.

       Puis sur la gauche, en rang d'oignons, à hauteur d'homme, valide ou pas,  on ne connait pas le nombre de peau d'oignon, cette année, "dommage Eliane", on aurait pu savoir, si  l'hiver à venir, sera dûr, ou pas...

       On ne sait pas ce qui nous attend, dites donc.

      Quand on voit à quel point le libéralisme éconimque, broie l'être humain, au point, qu'on ne trouve pas où se loger, faute de pouvoir donner assez de garanties, au propriétaires fonciers, par mutation génétique, peut être combiné avec le darwinisme, la descendance des sans abris vont faire comme les oignons, avoir dès la naissance, plusieurs peaux, version crocodile,  contre les coups de matraque, ou en tout cas, resistant d'aventage aux intempéries, comme la poule de Pavilly, sur laquelle l'eau ruisselle, quasiment, comme sur les plumes d'un canard, dechainé, pourle coup....

      On ne sait pas ce qui se trame en haut lieu, vous savez, il n'est pas exclu que les financiers aient deja lourdement investi, pour mettre au point, avec les labooratoires pharmaceutiques, une crème qu'on distribuerait aux sans abris, pour s'arranger  de ce problème de mal logement...   Non mais mais c'est vrai, quoi... Et puis quoi, encore.....

      Allez, hop,  "TOIT la... Sous ta tante "quel choix ?"..... Une bonne épaisseur de crème  "anti froid", "anti faim", "anti soif", "anti mites".... et pendant qu'on y est "ANT VIE".... Tout court, avec en option, une crème qui lui ferait sentir le sapin, qu'on puisse enfin revendiquer, de vendre, louer, uniquement aux touristes, oui, j'ai bien dit, TOURISTES.. Comment vous dites ?

      Des habitants... HABITANTS ???

      Parce que ça existe encore, ça ? 

       Moi, je vous le dis, si on peut même plus jouir de son bien, dans le seul et unique but de se faire des couilles en or, mais où s'en va t'on ?

        Pour en revenir à cette histoire d'oignons, là, ça me ramène aux Johnnies...(pas sûre de  l'ORTOGRAFFFFE, pour le coup...) Qui allaient vendre leurs oignons, de l'autre côté de la manche, au Royaume Uni.

      Remarquez si l'on observe la protection sociale, là bas, je vous raconte pas, le nombre de peaux d'oignons !

    http://www.ina.fr/video/CPF08008323

       On ne sait pas si Emmanuel Macron, ce matin, a servi des oignons farci à Theresa Mey, elle vient quémander des "indulgences", pour négocier le brexit, dites donc.... Les indulgences, c'est bien comme ça qu'on dit, avec les Rois, non ?

    https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Jubile/Qu-est-ce-qu-une-indulgence

       Ha non, merde, ça concerne les religieux. Bon, les religieux, les rois, c'est un peu "kifkif bourricot". Enfin, dans notre histoire, je veux dire. La grande.

       Mais revenons en à nos petits présentoirs, dans l'anneau central.

       Ils etaient tous vides.... Je suppose que l'occasion est donnée, de préciser, qu'il me semblerai plus judicieux de veiller à ce que ces derniers, soient imprimés, sur  du papier recyclé,  ce qui me semble plus cohérent, en effet.

       Et oui, l'imprimerie, est un facteur de pollution important, notamment, en ce qui concerne les rivières, dans lesquels  certains produits sont rejettés, et donc, polluent, et donc, sont indirectement, responsables de certaines maladies, qui vous amènent, au CHU, éventuellement...

       Pour ce qui concerne  ce que je prétends, sur le milieu associatif, face à la démarche thérapeutique.

       A chaque fois que l'être humain, se trouve confronté à la maladie, que cette dernière necessite ou pas, le fait d'être hospitalisé, il en résulte, une souffrance d'ordre psychologique, qui demande une attention, et de la bienveillance.

       Si le prsonnel soignant et les médecins, sont effectivement les seuls le plus souvent, à pouvoir expliquer les soins, ou les opérations,  que le patient ait dû subir, doit, ou devra subir, le milieu associatif, est le seul plus encore que la famille ou les amis,  à pouvoir soutenir le patient,  de façon quasiment professionnelle, mais aussi de façon objective,  ce qui est quelquefois plus difficile, en ce qui concerne des amis ou la famille.

       Aujourd'hui, par le vieillissemment de la pyramide des âges, ou si vous préférez l'allongement de l'espérance de vie, combiné au risques accrus, liés, d'une part, aux pollutions de toute sorte, mais aussi, au réchauffement climatique, qui, les deux combinés, et par effet papillon,  (ou effet de dominos), a pour conséquence qu'on observe une augmentation tres importante des maladies chroniques, il devient de plus en plus urgent, de prendre conscience, que ce tissus associatif, mérite le plus grand intérêt, d'une part, de la part du ministère de la santé, mais aussi, de la considération, et de la reconnaissance, auquel il peut prétendre, pour son rôle irremplaçable, entre les soignants et les patients.... 

      Ces associations, dans le cadre hospitalier, sont observables selon différents éclairages. Certaines sont rattachées, à certaines maladies précises, ou groupes de maladies, et souvent parfaitement méconnues du grand public.

      Il est possible, qu'aux yeux  de n'importe qui,  ça puisse sembler relativement inutile... ça n'est certes pas  ceux qui souffrent de ce que l'on nomme "errance thérapeutique", qui vous donneront raison, et encore moins, ceux qui ont créé cette association.

     Il existe aussi des associations, qui sont rattachées au fonctionnement même du CHU, ou de l'établissement, pour accueillir les familles, qui habitent loin, et qui ont besoin d'un hebergement, sur place.

     Il y a l'association de visite aux malades, qui comble le fait, que certaines familles, sont dans l'impossibilité de visiter leur proche hospitalisé, quelle q'en soit la raison.

     Il y a "le rire médecin". Etc, etc, etc....

     Vous pouvez retrouver une multitude de renseignements sur ces associations, sur le protail du CHU  Charles Nicolles.

    https://www.chu-rouen.fr/hopital/hopital-charles-nicolle-rouen/

     le CHU, c'est une chaine YOUTUBE aussi !

    https://www.youtube.com/user/CHUHopitauxDeRouen

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • De l'eau potable pour tous. Je signe la pétition.

     "Je crie au nom de tous les enfants et toutes les populations en danger de mort, mon indignation de savoir que 1 enfant de moins de 5 ans meurt chaque minute dans le monde des causes de l'eau insalubre.

    > J'exige une volonté politique forte, des mécanismes de suivi, des financements à la hauteur des engagements afin que soit mis en œuvre l'accès universel à l'eau potable et à l'assainissement à l'horizon 2030 comme le prévoit le chapitre 6 des Objectifs du Développement Durable (ODD) parce qu'il s'agit d'une question de vie ou de mort pour des millions d'êtres humains.

    > Je demande que les fonds de l'Aide Publique au Développement (APD) affectés à l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène soient au moins doublés, et que les fonds dédiés aux crises humanitaires soient augmentés significativement.

    > Je veux donner du poids aux propositions de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL dont l'objectif est d'accélérer la réalisation effective du droit humain à l'eau voté par les Nations Unies le 28 juillet 2010.

    > Je signe mon engagement aux côtés de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL, et j'agis pour enfin mettre fin à ce fléau".

    https://www.facebook.com/?ref=tn_tnmn


    "Je suis une goutte". 

    http://amandineorban.com/

     Certains artistes, depuis bien longtemps, ont consacré certaines de leurs oeuvres, à l'eau, sous différentes formes.

     Bon, je vais faire pour le mieux, hein, donc, je vais en oublier, faut pas m'en vouloir.

     Pour commencer, une chanson, dont je me souviens, "Nicole Rieu, "je suis une goutte"....  Decidement, de la goutte d'eau, aux lames, il n'y a qu'un soupçon, de tristesse, je suppose.

     Veronique Sanson, aussi, à chanté l'eau.

    Anne Sylvestre, qui a bercé mes filles, souvent, quand elles, etaient enfants.

    https://www.deezer.com/fr/album/42220

    https://www.deezer.com/fr/playlist/4718260664

    https://www.facebook.com/jeannecherhal

     En cours de redaction.

    Lire la suite

  • Affaire Benalla : "les accents trumpiens de Macron". (l'obs).

     Il s'agit d'un article paru dans l'obs, dont je vous donne le lien.

    https://www.nouvelobs.com/edito/20180731.OBS0379/affaire-benalla-les-accents-trumpiens-de-macron.html#

      Je suis moi aussi, d'accord avec cette analyse.  J'y ai pensé il y a plusieurs jours. Je m'étais fait cette réflexion, parce que ce qui transparait de la part de Macron, vis à vis des médias, est de l'ordre du mépris, et ça, ça ne sent pas bon du tout.

      En ce sens, il ressemble effectivement à trump.

      Un autre truc me perturbe, ou plutôt, qui appuie sur cette affirmation, réside dans le fait qu'il se soit acoquinné, avec ce benalla, qui semblait indispensable à son équilibre, visiblement, alors que précisement, cet homme là, par ses méthodes qui relèvent de la manipulation, me semble plus comme "un corps étranger", si près du pouvoir, alors que visiblement, Macron, dont la fonction en tout cas, eût il voulu toujours nous le faire croire, aurait mené sa maisonnée, "l'Elysée", de main de maitre....

      Moi, je veux bien.... Mais par bien des témoignages, comme le prétend il, celui de ne pas a voir prémédité le fait d'être intervenu, on ne peut que constater, qu'il n'est qu'un manipulateur, au service d'un égo surdimenssionné, qui se torchait le cul, avec les rideaux de l'Elysée, avec tout le respect, que j'ai pour les tapissiers...

      Il a déclaré, "J'avais été physiquement ferme, mais je n'ai porté aucun coup".

      Certes. Il n'avait pas à intervenir DU TOUT, quand au fait qu'il ait obtenu, brassart, etc,   ça prouve juste la préméditation, parce que si l'on aurait pu comprendre, qu'il se soit laissé embarqué par ses émotions, devant les scènes de guerillas urbaines, qu'il voyait devant lui, encore eût fallu qu'il puisse affirmer qu'il n'y avait aucune préméditation, n'ayant aucun brassart.

      Non, là, il avait bien le matériel, et s'il l'avait, c'est qu'il l'vait demandé, et que les policiers se sont écrasés, devant sa demade, parce que proche de Macron, tout lui etait du...

     Un bon chef d'orchestre,  il sait tenir ses troupes, et si l'un déborde de ses fonctions, il doit se faire vertement reprimender. Des le depart.

     D'autre part, il me semble particulièrement suspect, d'observer que son contrat de travail, n' ait pas été anotté au journal officiel, à quel titre, et pour quelle raison, ça n'ait pas été fait ?

     Est ce que c'est lui, aussi, qui venait "border" le couple présidentiel, et le soir, et lui lire une belle histoire ? Pour qu'ils s'endorment ? 

    Lire la suite

  • Avortées, saignées, maltraitées… Le calvaire des juments dans les “fermes à sang“

    https://www.francetvinfo.fr/animaux/bien-etre-animal/video-avortees-saignees-maltraitees-le-calvaire-des-juments-dans-les-fermes-a-sang_2865099.html#xtor=EPR-502-[newslettervideo]-20180726-[video1]

       Je suis vraiment horrifiée, par ce que j'ai decouvert, dans cette video, il y a quelques jours. je sais que dans le milieu e l'elevage de chevaux, on retire communement, les petits, à certaines pouliches, pour les faire elever par d'autres, ce qui deja, pour moi, relève de la torture, parce que ça provoque un stress démentiel, pour le petit, et pour la mère, mais là, un truc pareil, jamais, je ne l'aurai soupçonné.

       Moi, je demande le nom de ces laboratoires, et qu'on s'occupe de leurs cas....Quand au fait de vouloir forcer la nature, à faire des jumeaux, de façon volontaire, je trouve ça inhumain.

      Chcun sait, que les gestations jemellaires, sont tres penibles à assumer, pour les mères, quelque soit l'animal concerné.

      Je sais, enfin, je souçonne que certains voudront donner des leçons de morale, en prétextant qu'on le le fait bien chez les humains, pour provoquer les ovulations.

      Si je reconnais que je me pose la question, (nous sommes nous aussi, des mammifères, il me semble, non ? si mes souvenirs sont bons) et cette méthode semble fonctionner pour différents mamifères alors, j'imagine bien, qu'il n'est pas stupide de l'évoquer, même si je n'ai pas la réponse....

       Mais  je n'ai aucun doute sur le fait, que des parents qui connaissent des problèmes d'infertilité, regarderaient ces images, avec la plus grande consternation.

      Je n'attends qu'une chose, en fait, ça serait qu'on puisse me certifier qu'il n'en est rien, ou bien que ce soit fait, selon certaines règles, qui garantissent à l'animal, d'une part, d'être bien soigné, mais aussi, que la jument puisse continuer sa gestation, de façon parfaitement normale et naturelle.

    Lire la suite

  • Un éditeur, (un auditeur ?)qui cherchent à vous faciliter le rôle de parents et d’éducateurs.

     Des livres accessibles, pour  aider tout à chacun, à comprendre différents aspects de la psychologie, notamment de l'enfant, pour nous aider à les aider à se construire.

    https://www.laprocure.com/editeurs/editions-philippe-duval-0-772601.html

     Il est possible que certains en difficulté, ou en échec, sur ce point (qui peut prétendre ne jamais y a voir été confronté(e), ou ne le sera pas un jour ?), soient dubitatifs, sur l'utilisté de telles, emissions, u de tels ouvrages.

       Je n'ai fait, depuis des années, que de defocer des portes ouvertes, sur ce point.

       Mais à l'époque, où moi, j'étais tombée en dépression, et fort gravement, helas, et surtout longtemps, j'avais été bien contente de trouver des psychologues qui avaient défriché le terrain,  sur ce point, et parvenir ainsi à me convaincre, que la diversité des parcours individuels, et que de tenter de comprendre comprendre, pourquoi on souffre, c'est juste la seule issue possible, pour parvenir à faire face, non seulement, à sa propre souffrance, mais aussi, pour parvenir à être humblement, hereux, de se lever, chaque matin.

       C'est bien là, l'essentiel, non ? 

       Pour le titre, "franchement désolée",  j'aurai du dire, "et téléspectateurs", mais "ça rentrait pas dans le titre.

       Que des livres soient édités est une chose salutaire, que France Télévision, et Radio France (grâce à moi, aussi, un peu), s'y collent aussi, est fondamental aussi, parce que certains sont plus receptifs, à l'oralité, ou à l'image.

       En ce sens,  ces deux groupes,  par un nombre important d'émissions, contribuent largement, non seulement à proposer des programmes, qui aident véritablement les auditeurs, et les téléspectateurs, dans leur quotidien, mais aussi,  soutiennent tout à chacun, par le phénomène d'identification, à devenir ou redevenir maitre de leur existance.

    Lire la suite

  • PÉDOPHILIE, "des trous dans la raquettes"impossible à éviter à 100%.

     Sous le gouvernement de François Hollande, une réelle prise de conscience du crime pédophile, ou j'ai bien dit, CRIME pédophile, avait vu le jour.

      A l'image hélas de la société, dans laquelle nous vivions, les juges chargés de ces affaires, n'étaient pas à la hauteur.

      Notre société a amorcé sur ce point comme sur celui du viol, une mutation qui perdure, et qui par la médiatisation accrue et permise par internet, continue...

      L'Association AIVI a fait, et continue à faire, en ce sens, un excellent travail.

    https://aivi.org/

     Aujourd'hui, parait dans le Paris Normandie, un article sur un enseignant, qui a persisté à exercer, alors qu'il avait été condamné.

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/pedophilie-a-rouen--comment-le-prof-de-philo-condamne-en-2010-a-t-il-pu-continuer-a-enseigner-DG13406665

     Le problème, dans ce cas précis, réside dans le fait que sa condamnation  était antérieure, à la date de la Loi, qui a été  promulguée, à l'inititive de Najat Vallaud Belkacem, qui doit en théorie, empêcher que ça puisse se produire.

      Si cette loi, fort bien faite, doit y parvenir, et quelque soit le zèle et l'efficacité, de ceux qui en ont la charge, n'a certainement pas à être remise en cause, il faut surtout avoir conscience, que les pédophiles, sont par essence, ce qu'on appelle, des pervers manipulateurs, qui n'ont pour seuls objectifs, que de s'insinuer, dans un milieu professionnel, ou ils seront en contact avec des enfants, que ce soit sur le plan professionnel,  que ce soit sur le long terme, ou que ce soit, professionnellement, de façon ponctuelle, c'est à dire, dans le milieu sportif, associatif, ou bien professionnel, en contrat court.

      Une expression dit que le diable, se cache dans les détails...

      Le cas de ce prof de philo, en est un exemple, on ne peut plus représentatif.

      Un jour, il y a assez longtemps, je rédigeais un article sur l'inceste (dont je n'ai jamais été vicitime, je le précise), qui est une blessure, d'une profondeur abyssale, infiniment plus grave, que la pédophilie, et beaucoup plus tabou, aussi, et pour cause, elle met en cause, de façon particulièrement violente, la sacro sainte FAMILLE, alors, c'est vous dire.

      J'expliquais, que par définition, un père incestueux, était toujours, je dis bien TOUJOURS un père irréprochable, "vu de l'extérieur", mais aussi, au sein de la cellule familiale, aux yeux, de son épouse, surtout si elle n'est pas complice.... De telle sorte que son emprise psychologique, puisse tourner en ridicule, le moindre soupçon de suspission, dont il pourrait  être accusé.

      Ainsi, on peut voir, que ce prof  de philo fait l'objet d'un jugement de son academie, qui le pose absolument, je dirai, "sur le dessus du pannier".... Incroyable, non ?

      On est complètement, dans ce cas, dans une terrifiante emprise psychologique, avec un abus de pouvoir des plus flagrants.

      Pour ce qui concerne ma posture, qui prétend, que cette lutte en prévention, ne peut être efficace à 100%, je m'en explique.

      Au Royaume Uni, ils ont voté une Loi, je ne sais pas s'il l'ont conservée, j'espère que non, qui rendait publique, le fichier des pédophiles.

      Résultat des courses, leurs noms, livrés en pature, avec les conséquences qu'on imagine.

        Je signale simplement, qu'un pédophile ou un violeur, est un être humain, qui a le droit d'être défendu, et considéré comme n'importe quel autre citoyen, avec tous les droits, qui lui sont réservés.

        Parmi ces pédophiles, si certains sont effectivement dans le déni, certains autres, par contre sont conscients de leur pathlogie, et sont conscients du danger qu'il représentent, acceptent de se faire soigner, et méritent la même considération que n'importe quel autre citoyen.

       Pour ces raisons, les deputés, à juste titre, il y a quelques jours, ont voté l'interdiction, de livrer même aux maires, des villes et villages l'autorisation  d'avoir acces,  à ce fichier centralisé des delinquents sexuels, à cause des risques de fuites, dont les éventuels repentis, pourraient être victimes.

     Je comprends cette prudence, qui est parfaitement justifiée.

     Il n'en reste pas moins, alors, que le problème reste entier.

       Aujourd'hui, une ville, quelque soit sa taille,  cherche à embaucher, un jeune pour encadrer, une centre de loisir, ou une activité, quels sont les moyens mis à disposition, pour s'assurer que ce jeune, ne  présente aucune risque, sur le plan de le pédophilie ?

     Si j'insiste sur ce point, c'est que par définition, ils sont tous pervers manipulateurs, et donc, s'insinuent, là où précisément, la loi, fait défaut. je ne mets pas en cause, cette décision des députés, et je la respecte, mais je prétends, juste que c'est là, "un petit trou, dans la raquette", et qu'il faut y trouver une solution.

     Dites vous bien que l'ors d'un entretien d'embauche,  si on demande au jeune homme en question, s'il est attiré par les petits garçon, le gars, il ne va pas vous dire, "ben, oui, bien sûr que si", cette bonne blague", non ?

    Lire la suite

  • "On est en fi".... Ha, non, merde, on a gagné !

    https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-du-monde/finale-france-croatie/en-images-coupe-du-monde-2018-le-triomphe-des-bleus-en-12-dessins-de-presse_2853043.html

     Je me lancerai pas dans une analyse particulièrement fouillée, pour la simple raison que ça ne relève pas de mes compétances.

     je suis fière de notre equipe de France, autant par son sens de l'equipe, au sens beaucoup plus large, que sa raison d'être sociale, je veux dire...

     En ce sens, j'avait trouvé particulièrement stupide, de la part d'Emmanuel macron, e leur dire, avant le debut de la competition, que leur sort ne presentait de l'interêt, que s'ils gagnaient;;;

     Juste lamentable, de la part d'un president, qui descend,  ce qu'on attendait d'eux, au plus bas niveau de la meritcratie... franchement, j'ai eu honte, pour lui.

     Pendant que j'y suis, un clin, l'oeil, à Anne Sphie lpix, qui avait fait un trait d'humour, et  disant,  que cette equipe, ça n'était que 12 mecs, qui courraient apres un ballon... Moi, ça m'avait fait rigoler, et je ne dois pas être la seule.

     Oui, l'idée vient de moi, parce que sachant le foot tellement omnipresent, à longeur de temps, partout, et tout le temps, les tourner en derision, et tourner le foot, en derusion, quelquefois, ce qui n'empêche en rien, de se rejouir, d'y voir de vbelles choses, est juste une necessité absolue, pour ne pas mourir idiots,  qu'on soit fouteux, ou qu'on ne le soit pas.

     Sinon, de mon côté, pour la première fois de ma vie, je crois bien, je n'ai (presque), raté aucun match. Bien, qu'un peu allergique (une histoire d'Obelix,  potion magique, etc), je ne l'ai pas fait que par devoir, mais par intérêt, aussi.

     C'est vrai, le café de mon village, ici, à sainte Austreberthe,  a rouvert, il y a quelques mois,  et les austrebertais, qui s'y sont attelé, font les choses bien.

     Je vous conseille d'y passer faire un tour, si vous êtes dans le coin.

     Dites à cecile, ou son mari, que c'est moi, qui vous y envoie.

     A ce titre, le jour du moto cross,   le premier mai,  cichon grillé (j'ai fait une video, mais pas encore trouvé le temps de la poser), la veille du 14 juillet,  et à chaque match, on allait voir, là bas.

     et j'y étais.

      Hier, soir, donc, 17 h,  on etait une quarantaine, QUAND MÊME.... j'ai fait  quelques videos, que j'ai l'intention de poser.

      Pour soutenir l'equipe de France, j'ai passé ma journée à faire un joli calligramme, dont je vous soumets le texte.

     "Le rat des villes et le rat des champs, soutiennent l'équipe de france 2018".

      Les deux rats portent des tee shirts, lunettes, aux couleurs de notre pays,  et agitent des drapeaux bleu blan rouge. Le rat des champs, a à côté de lui, sa brouette, ave cses legumes BIO, comme ceux qui  le sont certains produits,  dans l'epicerie qui jouxte le café. 

     (ça, c'est bien du fersen, qui m'oblige à decrire mon calligramme, plutot que de le montrer).

      Sinon, pour ce qui concerne ls retombées, je recomande de jouir du dessin, plus haut, qui en dit bien plus que de longs discours.

      Pour ma part, je n'attends qu'une chose, voir cette mgnifique victoire, "ruisseler", sur tous les sports en général, y compris les moins sponsorisés, mais aussi, et surtout, sur les clubs de moyenne importance, et le sport amateur. 

     Bientôt, à vendre en reproduction, mon calligramme,  à l'ALMARO, ou à la boulangerie du village, et TOC !

    https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-du-monde/finale-france-croatie/direct-foot-coupe-du-monde-2018-france-champions-du-monde-sacre-bleus-deschamps-mbappe-griezmann-croatie-victoire-pogba_2852707.html#xtor=CS3-794

    Lire la suite

  • L'école de mon enfance, Goupillières, menacée de fermeture, ou assassiner le transgénérationnel.

     Je rappelle d'autre part, que l'école du village, où je suis allée en primaire, qui est à Goupillières, (76), est menacée de fermeture.

      L'affaire se trouve devant les tribulaux, à présent, selon monsieur Dodelin, maire du village.

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/l-ecole-rurale-de-goupillieres-pres-de-barentin-menacee-de-fermeture-1522498529

      L'aspect transgénérationnel, est une donnée importante, et entièrement sous estimée.

     J'avais oublié à quel point les paroles sont parfaitement adaptées à la situation.

     Je veux parler de notre ministre, bien sûr, nul ne sait où il a usé ses fonds de culotte, mais en tout cas, il semble bien qu'il n'en ait pas retenu grand chose, sur le plan affectif.

     Je sais, on me dira toujours, que je joue là, un peu trop sur la corde "sepia", comme dit Vincent Delerm, mais il n'en reste pas moins, que tout apprentissage, quelque soit l'âge de l'enfant, se fait d'autant mieux, que ce lien affectif se tisse, et que l'attachement à son territoire, et donc, à sa commune, est absolument fondamental, qui plus est, à une époque, où par les regroupement des communes, l'identité de chacune d'elle, se trouve littéralement menacée.

      Pour l'aspect transgénérationnel.

      En effet, quoi, de plus stimulant, pour un enfant plus jeune, que d'observer, qu'il est capable, de discuter, ou de rivaliser, avec un enfant, qui a quelques années de plus, justement, là où en ville, précisément, les enfants sont uniquement, age par age, et où donc, pour peu que l'enfant fasse partie d'une famille où il est unique ou bien où il a peu de frères et soeurs, ça ne peut pas se faire.

      Quelque soit la sphère sociétale aujourd'hui, qu'il s'agisse du milieu associatif, qu'il s'agisse d'école, d'apprentissage, ou plus tard, dans le monde du travail, ou ensuite, à la retraite, n'importe quel observateur sensé, n'a de cesse  que de remettre en avant, les bienfaits, de cette transgénérationalité, qui est, à n'en pas douter, un des prismes fondamentaux, sur lequel la politique sociale, doit desormais compter, et se reposer.

      Ors, là, que voyons nous  ?

      Exactement l'inverse. une école de campagne, à quatre km de Pavilly (mon Dieu, quel isolement géographique..), qui permet, sur un plateau d'argent, de l'expérimenter, et on trouve cohérent, de les en priver. Ce raisonnement, n'a juste ni queue ni tête.

    Lire la suite

  • Le 23 fevrier à Lilles, le gouvernement dévoile son nouveau plan anti radicalisation.

    https://www.francetvinfo.fr/france/jihadistes-francais/securite-le-plan-anti-radicalisation-du-gouvernement_2625956.html

      Je rappelle qu'en "Hamon",  certaines choses fondamentales, doivent être enseignées, la plus importante étant la philosophie, qui peut l'être 6 ou 7 ans, et qui pourrait être facilitée, par la coopération avec certaines associations, peut notamment enseigner les bases de la laïcité, qui induit la liberté d'expression et de culte.

      Car c'est des le plus jeune âge, qu'un enfant doit se faire expliqué, une approche philosophique du fait religieux, et c'est ainsi qu'on lui apprendd la tolérance.

       Le souci, aujourd'hui, reside dans le fait que chez certaines familles croyantes et pratiquantes, leurs enfants soient scolarisés dans une école confessionnelle ou pas, et ces parents s'imaginent, que d'avoir une telle prétention, pourrait avoir pour conséquence, que la religion qu'ils imposent à leurs enfants, comme moi je me suis vue imposée, la religion judéo chrétienne, aurait sur leurs enfants, une remise en cause, de cette dernière et peut être aussi, par ce fait, de leur culture.

     vC'est une grossière erreur, d'observer cette eventualité sous cet angle, et c'est surtout, irresponsable.

     En effet ça fait partie du développement psychologique parfaitement normal,  de la part d'un enfant, que de juger ses parents, ou plus précisément, les "estimer", face aux valeurs, et quelquefois, hélas, mais c'est incontournable, sur l'amour, qu'ils leur aient porté, ou pas.

     Que cette initition, à la philosophie, se fasse , ou ne se fasse pas, n'empêchera jamais un enfant, devenant ensuite adolescent, d'en passer par là, et cette initition à la laïcité (qui n'est pas le rejet de la religion, ou du culte), pose des bases, parfaitement concrètes, précisément, pour que ce dialogue existe, au sein des familles, et que les sujets, qui pourraient fâcher, à certains moments, chez certains enfants, ou ados, puissent être abordés, sans tabou, sans crainte, et donc, de façon satisfaisante, et enrchissante, que ce soit au sein des familles, ou en d'autres lieux.

     Je sais que certains travaillent sur ce sujet, depuis plusieurs années, et des essais, ont deja été fait, pour aborder la philosophie,  en primaire, et les resultats, sont tout à fait interessants.

     Pour ceux qui seraient en doute, face à c que je pretends, je precise donc, que ça serait là,probablement le meilleurs vaccins, contre un risque de radicalisation, qui pourrait arriver ensuite.

      J'ai quelques doutes, helas, sur le fait, que notre ministre de l'éducation, soit sur la même longeur d'onde que nous, sur le sujet, comme si l'apprentissage, des courants de pensée, version vulgarisée,  c'est à dire, rendus accessibles, par le plus grand nombre, risquait de mettre en péril, la solidité de  son trône de ministre.

     Vous me direz, tant qu'il n'a pas l'intention, de faire le tour de France, y'a pas le feu au lac...

  • Jacques Audiard se mobilise pour la libération du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov.

    https://cineday.orange.fr/actu-cine/des-cineastes-francais-demandent-l-aide-du-president-pour-sauver-oleg-sentsov-CNT0000014JO0w.html

    https://cineday.orange.fr/actu-cine/emmanuel-macron-est-fan-d-audiard-de-belmondo-et-de-westerns-CNT0000012c2Cx.html

      Je cite l'article de Libération.

      Arrêté en mai 2014, en Crimée, pour avoir manifesté contre l’annexion russe, le réalisateur est en grève de la faim depuis le 14 mai, un mois avant l’ouverture de la Coupe du monde.

      En ce moment, sur le sol russe, se déroule la Coupe du monde de football 2018 de la Fifa. En ce moment, sur ce même sol russe, un cinéaste est entre la vie et la mort.

      Agé de 41 ans, père de deux enfants, il a débuté une grève de la faim illimitée le 14 mai 2018, un mois tout juste avant l’ouverture de la Coupe du monde.

      Il s’appelle Oleg Sentsov.

      Vous connaissez sans doute son nom, mais peut-être pas son histoire. Oleg Sentsov est né ukrainien, à Simferopole, en Crimée, où il vivait avec sa femme et ses enfants jusqu’au 11 mai 2014, jour de son arrestation par le FSB, les services secrets russes.

      Après un premier long-métrage encensé par la critique et primé dans de nombreux festivals internationaux, Oleg Sentsov préparait son deuxième film Rhino, lorsqu’ont éclaté les premières manifestations pro-européennes en Ukraine, en novembre 2013. Cinéaste et citoyen engagé, pro-européen convaincu, il a reporté le tournage de son film pour participer activement au mouvement Euromaïdan.

      N’acceptant pas l’annexion russe de la Crimée, il a manifesté et il est allé livrer de la nourriture à des soldats ukrainiens affamés et encerclés par les forces pro-russes. Il avait finalement décidé de tourner son nouveau long-métrage cet été-là, l’été 2014. Mais en sortant de chez lui, le 11 mai de cette même année, Oleg Sentsov a été enlevé puis torturé par le FSB pendant trois semaines, avant de réapparaître non plus en Crimée, mais au fond d’une prison russe…

      Malgré les protestations d’Oleg Sentsov, qui crie aux juges qu’il n’est pas un «serf», et qu’ils ne peuvent pas «l’annexer» comme ils l’ont fait avec la terre, il est considéré et jugé comme citoyen russe, et condamné à vingt ans d’emprisonnement dans un camp de travail forcé, après un procès qualifié de «stalinien» par Amnesty International.

      Depuis le 14 mai, Oleg Sentsov a débuté une grève de la faim pour demander la libération de tous les prisonniers politiques ukrainiens emprisonnés comme lui en Russie.

      Si la Communauté européenne et internationale ne fait rien de plus, Oleg Sentsov va mourir.

      On a volé son pays, changé de force sa nationalité pour lui faire prendre celle de ses agresseurs, on l’a envoyé pour vingt ans au fin fond d’un trou glacial, au bord du cercle arctique. Et l’Europe, l’Europe dont il rêvait au point de se battre pour que son pays en fasse partie, l’Europe, a laissé faire.

      Si rien ne se passe, Oleg Sentsov va mourir.

      Comme il le dit lui-même : sa vie est la seule arme qui lui reste pour résister et défendre ces 70 Ukrainiens que Poutine a enlevés à leurs familles et à leur pays, pour la seule raison qu’ils n’étaient pas d’accord avec sa politique expansionniste, imposée par la violence.

      Cet homme qui se bat au nom de valeurs que nous ne pouvons que partager, ne peut pas disparaître.

      Ce serait une terrible perte pour l’humanité et un nouveau terrible revers pour l’Europe. Si Oleg Sentsov mourrait aujourd’hui, c’est non seulement Vladimir Poutine, qui serait un peu plus éclaboussé, mais la France, l’Allemagne et l’Europe tout entière qui seraient entachées de son sang.

      Aussi nous conjurons l’Europe et plus largement le reste du monde d’utiliser tous les moyens en leur possession pour obtenir la libération immédiate d’Oleg Sentsov.

    http://www.la-srf.fr/article/appel-%C3%A0-la-lib%C3%A9ration-imm%C3%A9diate-doleg-sentsov

    APPEL À LA LIBÉRATION IMMÉDIATE D'OLEG SENTSOV ! 

    "En ce moment, sur le sol russe, se déroule la Coupe du Monde de football 2018 de la Fifa.

    En ce moment, sur ce même sol russe, un cinéaste est entre la vie et la mort.

    Agé de 41 ans, père de deux enfants, il a débuté une grève de la faim illimitée le 14 mai 2018, un mois tout juste avant l'ouverture de la Coupe du monde.

    Il s'appelle Oleg Sentsov.

    Vous connaissez sans doute son nom, mais peut-être pas son histoire. 

    Oleg Sentsov est né ukrainien, à Simferopole, en Crimée, où il vivait avec sa femme et ses enfants  jusqu'au 11 mai 2014, jour de son arrestation par le FSB, les services secrets russes. 

    Après un premier long-métrage encensé par la critique et primé dans de nombreux festivals internationaux, Oleg Sentsov préparait son deuxième film "Rhino", lorsqu'ont éclaté les premières manifestations pro-euroépennes en Ukraine, en novembre 2013. Cinéaste et citoyen engagé, pro-européen convaincu, il a reporté le tournage de son film pour participer activement au mouvement Euromaïdan. N’acceptant pas l’annexion russe de la Crimée, il a manifesté et il est allé livrer de la nourriture à des soldats ukrainiens affamés et encerclés par les forces pro-russes. Il avait finalement décidé de tourner son nouveau long métrage cet été-là, l'été 2014. Mais en sortant de chez lui, le 11 mai de cette même année, Oleg Sentsov a été enlevé puis torturé par le FSB pendant trois semaines, avant de réapparaître non plus en Crimée, mais au fond d'une prison russe...

    Malgré les protestions d'Oleg Sentsov, qui crie aux juges qu'il n'est pas un "serf", et qu'ils ne peuvent pas "l'annexer" comme ils l'ont fait avec la terre, il est considéré et jugé comme citoyen russe, et condamné à 20 ans d'emprisonnement dans un camp de travail forcé, après un procès qualifié de "stalinien" par Amnesty International.

    Depuis le 14 mai 2018, Oleg Sentsov a débuté une grève de la faim illimitée pour demander la libération de tous les prisonniers politiques ukrainiens emprisonnés comme lui en Russie.

    Si la Communauté européenne et internationale ne fait rien de plus, Oleg Sentsov va mourir. On a volé son pays, changé de force sa nationalité pour lui faire prendre celle de ses agresseurs, on l'a envoyé pour vingt ans au fin fond d'un trou glacial, au bord du cercle arctique. Et l'Europe, l'Europe dont il rêvait au point de se battre pour que son pays en fasse partie,  l'Europe, a laissé faire. 

    Si rien ne se passe, Oleg Sentsov va mourir. Comme il le dit lui-même : sa vie est la seule arme qui lui reste pour résister et défendre ces soixante-dix ukrainiens que Poutine a enlevé à leurs familles et à leur pays, pour la seule raison qu'ils n'étaient pas d'accord avec sa politique expansionniste, imposée par la violence.

    Cet homme qui se bat au nom de valeurs que nous ne pouvons que partager, ne peut  pas disparaître. Ce serait une terrible perte pour l'humanité et un nouveau terrible revers pour l'Europe. 

    Si Oleg Sentsov mourrait aujourd'hui, c'est non seulement Vladimir Poutine, qui serait un peu plus éclaboussé, mais la France, l'Allemagne et l'Europe tout entière qui seraient entâchées de son sang.

    Aussi nous conjurons l'Europe et plus largement le reste du monde d'utiliser tous les moyens en leur possession pour obtenir la libération immédiate d'Oleg Sentsov".


    CALL FOR THE IMMEDIATE RELEASE OF OLEG SENTSOV !

    Today, on Russian soil, the FIFA World Cup 2018 is taking place.

    Today, on the same Russian soil, a filmmaker hovers between life and death.

    Aged 41, a father of two, he began an indefinite hunger strike on May 14, 2018, a month before the opening of the World Cup.

    His name is Oleg Sentsov.

    You probably know his name, but perhaps not his story.

    The ukranian Oleg Sentsov was born in Simferopol, Crimea, where he lived with his wife and children until 11 May 2014, the day of his arrest by the FSB, the Russian secret service.

    After his first critically acclaimed feature film, which won awards in many international festivals, Oleg Sentsov was preparing his second film "Rhino" when the first pro-European protests broke out in Ukraine in November 2013. A filmmaker and committed pro-European citizen, he postponed his film in order to actively participate in the Euromaidan movement. Refusing the Russian annexation of Crimea, he took to the streets and delivered food to hungry Ukrainian soldiers surrounded by pro-Russian forces. He finally decided to shoot his new feature that summer, the summer of 2014. But as he left his home on May 11 that year, Oleg Sentsov was kidnapped and tortured by the FSB for three weeks, before reappearing not in Crimea, but the depths of a Russian prison ...

    Despite the protests of Oleg Sentsov, who shouted to the judges that he was not a "serf", and that they could not "annex" him as they did with his land, he was treated and tried as a Russian citizen, and sentenced to 20 years of imprisonment in a harsh labor camp, after a "Stalinist" trial, to cite Amnesty International.

    As of 14 May 2018, Oleg Sentsov has started an indefinite hunger strike to demand the release of all Ukrainian political prisoners incarcerated like him in Russia.

    If the European and international community does nothing else, Oleg Sentsov will die. His country was stolen, his nationality forcibly changed to that of his aggressors, and he was sentenced to twenty years at the bottom of an icy hole on the edge of the Arctic Circle. And Europe, the Europe he dreamed and fought for his country to join, that same Europe let him go. 

    If nothing happens, Oleg Sentsov will die. In his words, his life is the only weapon he has left to resist and defend the seventy Ukrainians that Putin holds hostage from their families and country for the sole reason that they do not agree with the expansionist policy he enforces with violence.

    This man, who fights in the name of values that we share, can not disappear. His death would be a terrible loss for humanity and another terrible setback for Europe.

    If Oleg Sentsov dies today, it is not only Vladimir Putin but France, Germany, and Europe as a whole that would be stained with his blood.

    So we call on Europe and the rest of the world to use every means in their possession to obtain the immediate release of Oleg Sentsov.

     

    Premiers signataires / First signatories :

    Dominique Abel (Belgique), Hala Alabdalla (Syrie), Desiree Akhavan (Etats-Unis), Irène von Alberti(Allemagne), Claudia von Alemann (Allemagne), Marie Amachoukeli (France), Josza Anjembe (France),  Mathieu Amalric (France), Arnold Antonin (Haïti), Thomas Arsian (Allemagne), Yvan Attal (France), Jacques Audiard (France), Nabil Ayouch (France/Maroc), Josiane Balasko (France), Ramin Bahrani (États-Unis), Christophe Barratier (France), Antoine Barraud (France), Luc Battiston (France), Xavier Beauvois(France), Marco Bellocchio (Italie), Lucas Belvaux (Belgique), Patrick-Mario Bernard (France), Julie Bertuccelli (France), Thomas Bidegain (France), Simone Bitton (France/Maroc), Bertrand Bonello(France), Jérôme Bonnell (France), Lucie Borleteau (France) Guillaume Brac (France), Isabelle Broué(France), Mikael Buch (France), Claire Burger (France), Dominique Cabrera (France), Thomas Cailley(France), Robin Campillo (France), Laurent Cantet (France), Guillaume Canet (France), Leos Carax(France), Alain Cavalier (France), Filipa César (France), Jean-Sébastien Chauvin (France), Chad Chenouga(France), Laurent Chevallier (France), Malik Chibane (France), Patrick Chiha (France), Hélier Cisterne(France), Jean-Paul Civeyrac (France), George Clooney (États-Unis), Clément Cogitore (France), Abraham Cohen (France), Jean-Louis Comolli (France), Antony Cordier (France), Catherine Corsini (France), Pedro Costa (Portugal), Denis Côté (Canada), Alfonso Cuarón (Mexique), Pierre Créton (France), Dominique Crèvecoeur (France), David Cronenberg (Canada), Jean-Pierre Dardenne (Belgique), Luc Dardenne(Belgique), Jean-Pierre Darroussin (France), Émilie Deleuze (France), Edouard Deluc (France), Claire Denis(France), Arnaud Desplechin (France), Marie Desplechin (France), Caroline Deruas (France), Antoine Desrosières (France), Lav Diaz (Philippines), Leonardo Di Constanzo (Italie), Alice Diop (France), Mati Diop(France), Géraldine Doignon (Belgique), Ziad Doueiri (Liban), Maya Duverdier (Belgique), Atom Egoyan(Canada), Amélie van Elmbt (Belgique), Amat Escalante (Mexique), Victor Erice (Espagne), Abbas Fahdel(Irak), Frédéric Farrucci (France), Maureen Fazendeiro (France/Portugal), Philippe Faucon (France), Léa Fehner (France), Pascale Ferran (France), Hélène Fillières (France), Emmanuel Finkiel (France), Jennifer Fox (États-Unis), Dan Franck (France), William Friedkin (États-Unis), Nicole Garcia (France), Philippe Garrel (France), Tony Gatlif (France), Dyana Gaye (France/Sénégal), John Gianvito, Amos Gitaï (Israël), Delphine Gleize (France), Yann Gonzalez (France), Adoor Gopalakrishnan (Inde), Fiona Gordon (Belgique), Romain Goupil (France), Emmanuel Gras (France), Eugène Green (France), Reinaldo Marcus Green (États-Unis), Robert Guédiguian (France), Bourlem Guerdjou (France), Denis Gheerbrant (France), Miguel Gomes(Portugal), Lucas Guadagnino (Italie), Jose Luis Guerin (Espagne), Florian Kömer von Gustorf (Allemagne), Joana Hadjithomas (Liban), Lucile Hadzihalilovic (France), Andrew Haigh (Angleterre), Rachid Hami(France), Mia Hansen-Love (France), Todd Haynes (États-Unis), Michel Hazanavicius (France), Benjamin Heisenberg (Allemagne), Sonja Heiss (Allemagne), Erik Hemmendorff (Suède), Christoph Hochhäusler(Allemagne), Annemarie Jacir (Palestine), Agnès Jaoui (France), Thomas Jenkoe (France), Pierre Jolivet(France), Khalil Joreige (Liban), Cédric Kahn (France), Sam Karmann (France), Aki Kaurismaki (Finlande), Vergine Keaton (France), Lodge Kerrigan (États-Unis), Cédric Klapisch (France), Héléna Klotz (France), Nicolas Klotz (France), Ulrich Köhler (Allemagne), Kristina Konrad (Suisse), Asaf Korman (Israël), Gérard Krawczyk (France), Bruce LaBruce (Canada), Pierre Lacan (France), Isaki Lacuesta (Espagne), Joachim Lafosse (Belgique), Alexandre Lança (France), Nadav Lapid (Israël), Laurent Larrivière (France), Hicham Lasri (Maroc), Sébastien Laudenbach (France), Nolwenn Lemesle (France), Louis-Do de Lencquesaing(France), Serge Le Péron (France), Diego Lerman (Argentine), Katia Lewkowicz (France/Israël), Sébastien Lifshitz (France), Ken Loach (Angleterre), Marceline Loridan-Ivens (France), Julie Lopes Curval (France), Marie Losier (France), David Mackenzie (Angleterre), Mahamat Saleh Haroun (Tchad), Bertrand Mandico(France), Michael Mann (Etats-Unis), Vincent Mariette (France), Paul Marques Duarte (France), Tony Marshall (France), Lucretia Martel (Argentine), Valérie Massadian (France), Patricia Mazuy (France), Ursula Meier (France/Suisse), Agnès Merlet (France), Jonathan Millet (France), Santiago Mitre (Argentine), Avi Moghrabi (Israël), Ossama Mohammed (Syrie), Dominik Moll (France), Marie Monge (France), Gérard Mordillat (France), Nanni Moretti (Italie), Oren Moverman (Israël), Cristian Mungiu (Roumanie), Safy Nebbou (France), Lazlo Nemes (Hongrie), Cheikh Ngaïdo Bâ (Sénégal), Jonathan Nossiter (États-Unis), Anna Novion (France), Michel Ocelot (France), Mariana Otero (France), François Ozon (France), Arnaud des Pallières (France), Bojina Panayotova (Bulgarie/France), Rithy Panh (Cambodge), Mélanie Pavy(France), Pawel Pawlikowski (Pologne), Christian Petzold (Allemagne), Héloïse Pelloquet (France), Elisabeth Perceval (France), Thierry de Peretti (France), Viktoria Petranyi (Allemagne), Ralitza Petrova(Bulgarie), Joaquim Pinto (Portugal), Christian Philibert (France), Nicolas Philibert (France), Rafi Pitts(Iran), Bruno Podalydès (France), Caroline Poggi (France), Corneliu Porumboiu (Roumanie), Jean-Baptiste Pouilloux (France), Katell Quillévéré (France), Lola Quivoron (France), Lynne Ramsay (Angleterre), Gitanjali Rao (Inde), Aude Léa Rapin (France), Jean-Paul Rappeneau (France), Javier Rebollo(Espagne), Kelly Reichardt (Etats-Unis), Anne Kristin Reyels (Allemagne), Jaime Rosales (Espagne), Brigitte Roüan (France), Christophe Ruggia (France), Nicolas Saada (France), Madeleine Sackler (États-Unis), Ira Sachs (États-Unis), Ghassan Salhab (Sénégal/Liban), Thomas Salvador (France), Pierre Salvadori (France), Julien Samani (France), Marjane Satrapi (France/Iran), Régis Sauder (France), James Schamus (États-Unis), Pierre Schoeller (France), Martin Scorsese (Etats-Unis), Céline Sciamma (France), Julien Selleron(France), Guillaume Senez (Belgique), Julian Schnabel (États-Unis), Barbet Schroeder (Suisse), Moritz Siebert (Allemagne), Claire Simon (France), Jan Sitta (France), Jan Soldat (Allemagne), Silvio Soldini(Italie/Suisse), Jérôme Soubeyrand (France), Elia Souleiman (Palestine), Béla Tarr (Hongrie), Bertrand Tavernier (France), Giovanna Taviani (Italie), Jean-Pierre Thorn (France), Marie-Claude Treilhou (France), Joachim Trier (Norvège), Justine Triet (France), Pierre Trividic (France), Margarethe von Trotta(Allemagne), Fernando Trueba (Espagne), Tatjana Turanskyi (Allemagne), Jaco Van Dormael (Belgique), Marion Vernoux (France), Catalina Villar (Colombie), Denis Villeneuve (Canada), Jonathan Vinel (France), Elie Wajeman (France), Régis Wargnier (France), Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande), Hans Weingartner (Autriche), Françoise Widhoff (France), Edgar Wright (Royaume Unis), Yolande Zauberman(France), Roschdy Zem (France/Maroc), Hanns Zischler (Allemagne), Rebecca Zlotowski (France), Andrey Zvyagintsev (Russie)

    ainsi que :

    ADA - Austrian Directors' Association

    ARRF - Association des Réalisateurs et Réalisatrices Francophones Belges

    APR - Association Portugaise des Réalisateurs

    ARF/FDS - Association suisse des scénariste et réalisateurs de films

    ACID - Association du Cinéma Indépendant pour sa diffusion 

    La SRF - Société des Réalisateurs de Films

    L'AFCAE - Association Française des Cinémas d'Art et d'Essai 

     

    Pour signer l'Appel / To sign the petition : 

    http://la-srf.fr/libérez-oleg-sentsov

     

    Publication orgininale dans Libération du 6 juillet 2018.

       Au delà de l'indignation générale, qui, soit dit en passant, doit faire rire,  certains dictateurs, ou leurs adeptes, je trouve qu'il est pour le moins choquant d'observer que Vladimir Poutine est le premier à revendiquer, je dirai même, instrumentaliser la Culture, "quand ça l'arrange", alors, qu'il n'a aucun scrupule à lui couper un bras,  quand les artistes qui en sont la cheville ouvrière, ne sont pas conformes à ce qu'il voudrait.

      Car c'est la définition même de la culture, que d'être diverse et plurielle.

      Pour ce qui concerne le mondial de foot, il en va tout autant.

     Au delà de l'incroyable vitrine médiatique que représente le mondial de foot, qui effectivement, pour chaque pays, représnte symboliquement, une necessité de synthèse, d'un jeu de jonglage avec les pieds...

     Oui, vu sous cet angle, je reconnais moi même que c'est comique.

     Mais enfin, quoi, c'est bien ça, le foot, non ? Jongler avec les pieds.

       Paradoxalement, il s'agit alors de mettre en veille, une ambition individuelle, pour la mettre au service, d'un objectif collectif...

     Soit !

      Mais sorti de leur rôles de joueurs, pour chacun de leurs pays, c'est bien la sérénité, le respect des individualité de chacun des joueurs, et donc, leur liberté d'expression, qui par l'équilibre ainsi entretenu, permet d'aller DROIT AU BUT.

     

    Lire la suite

  • Israël ? Et si la solution à un seul état laïc, était la solution, face à la menace irano syrienne ?

     Des nouvelles des activités, ente Israêl et la Syrie, c'était ce matin, sr France inter, à réécouter, en suivant ce lien.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-10-juillet-2018

       La raison principale, qui justifie que dans le monde musulman, non pas Israël, mais bien leurs dirigeants, soient aussi détestés, ne reside, dans le fond, que dans la problèmatique de l'occupation de la Palestine, par  Israël, et pas comme on aime le laisser croire, l'antisemitisme.

      Oui, je pretends, et je ne suis pas la seule, qu'à chaque fois, qu'un acte antisemite, est commis,  c'est bel et bien le conflit israelo palestiniens, qui en est le terreau, terreau on ne peut plus nourrissier, au moins autant, d'u tas de compost BIO, dans le fond, d'un jardin, c'est vous dire, et sans canicule, et un taux d'humidité correct... c'est vous dire, à quel point, il en est responsable.

      Je sais, ça emmerde, qu'on pretende ce là, mais ça n'est que la verité, et pour le coup, ça n'est pas de doute, dont il serait question.

      Dans cette hypothèse, donc, on peut quasiment observer Israël, "comme un pou dans un bain de marie rose" musulman, et c'est hélas, parfaitement justifié, puisqu'ils en sont entièrement responsables.

      Je sis désolée, hein, si je choque,  mais quand on voit l'energie qui ait pu être depensée, depuis la creation d'Israël, pour tenter d'aider à resoudre, cette humiation, permanente que subit la palestine, et qu'on observe ce que ça donne, je me sens parfaitement legitime, comme pourrait se sentir d  n'importe qui d'autre d'ailleurs, pour en user  comme je le fais.

       Dans l'hyothèse, donc, d'une solution à un seul état,  LAÎC, comme je le recommande deja, depuis plusieurs années, je n'aurai pas la prétention de dire, que ça serait facile, ou que les blessures, et les morts, si nombreux, d'un seul coups, sembleraient dérisoires...

     Certes non.

       Mais il ne fait aucun doute que la perception d'Israël, alors, vis à vis de ce conflit, pourrait bénéficier d'une revalorisation sans précédent de son image, non seulement, au Moyen Orient, mai aussi, sur la scène internationale....

      Je vous ferai grâce des changement de paradigmes ainsi observés, je pourrai, pour étayer cette posture, vous dire que ça n'est pas de mes compétances, ce qui est vrai.....

      Je dirai plus humblement, que ça n'est ni mon job, les diplomates, eux, et commentateurs politiques sont plus affutés et competants que moi, qui ne suis qu'un clown qui peint, n'en déplaise à certains, fort nombreux, me semble t il.