google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

L'Art des jardins.

 S'il est un truc sur lequel je suis attendue, c'est bien celui là.

  Mais c'est la première fois, depuis cinq ans, que j'éprouve le besoin de faire une mise au point sur le sujet.

   Les circonstances pour le moins étranges, juridiquement, qui conditionnent la vie que je mène, m'ont hélas, plutôt maintenue en dehors de ce type de plaisir... C'est que comme pour le reste, me retrouver à devoir cautionner une branche queconque,  ou un secteur, tout en sachant pertinament, que ce plaisir là m'était interdit, me semblait parfaitement injuste et me le semble toujours d'ailleurs, à cause de la frustration absolument terrifiante, que celà engendrait et engendre encore.

 Quoi qu'il en soit, il faut bien passer à autre chose, et tenter d'y voir plus clair, pour avancer.

 Ainsi par l'intermdaire de Thomas Fersen, depuis 5 ans environ, peut être plus, la politique des parcs et jardins a sensiblement évolué, lui entrant en communication avec qui lui semblait opportun, toujours, pour mettre en valeur le mieux possible et au meilleurs moment, ce qu'il pensait ou pense encore, le mieux pour le bien de tous, ainsi que le mien.

 Que certains se demandent s'il est est bien raisonnable de fonctionner ainsi, ou pourquoi et comment, je peux aisement le comprendre. mais enfin c'est ainsi.

  Les valeurs que j'ai apportées, au niveau des parcs et jardins, concernent notamment les ronds points, le fleurissement des villes et villages etc... Ca va donc très loin, comme vous le voyez.

 Je prcise que le plus souvent, le peu que j'ai voygé vers la Bretagne notamment, Thomas avait fait le necessaire, pour que selon un ittinéraire précis, qu'il savait que j'emprunterai, je me retrouvais à découvrir, ce qu'il avait prévu de mes propres yeux.

  Mes théories en fait, fûrent assez simples.

 Elles consistaitent à envisager le fleurissement, en accordant une place plus importante à la robustesse des plantes, comme l'adaptation à la secheresse notamment, aux graminées, donc, en exploitant le plus possible les contrastes de matières, ou de silhouettes et recherchatn des harmonies de couleurs inhabituelles.

 De façon assez générale j'ai tendance à m'eloigner spontannement des couleurs vives ou agressives.

  Il est vrai qu'il doit y avoir environ 10 ans j'ai en mémoire, un voyage à Londres chez ma seconde fille, où le bus passait par un rond point, chaque jour où sevissait un fleurissement de viells roses fluos, du pire effet et aux antipodes de la reputation des jardins en Angleterre..... J'avais bien sûr raconté ça à Thomas.

 

 Lundi 17 août 2015.

 Un artiste de ma region la haute Normandie vient de realiser une sculpture en l'homage  d'une des victimes des attentants, perpettrés sur le sol français, debut 2015.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/une-statue-de-jean-marc-de-pas-en-hommage-la-policiere-abattue-par-coulibaly-en-janvier-dernier-788025.html

 Il s'agit de Jean-Marc de Pas, sculpteur, dont voici le site. c'est un bel hommage à notre region, qui lui est rendu, là.

http://www.jeanmarcdepas.com/

 C'est aussi lui, qui a realisé les sculptures qui sont sous le viaduc de Barentin . Je reconnais son style.

 Il est vrai que c'est toujours interressant de mélanger les médiums artitiques, au sein d'un jardin, ou ailleurs, ce qui est réalisable, de multiples façons.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.