google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

TERROIRS.

https://www.change.org/p/francois-hollande-stop-au-lobby-de-la-grande-distribution-oui-%C3%A0-l-%C3%A9conomie-locale?after_sign_exp=member_sponsored_donation

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/le-fn-incompetent-pour-soutenir-la-filiere-porcine.html#

 

 CHAMPAGNE !

Bon, je vous mets tout de suite au parfum... Le champagne moi, c'est pas trop mon truc. FRANCHEMENT DESOLEE.

 Oui, et bien c'est comme ça !

 Je n'ai rien contre ceux qui aiment, je le précise, tant qu'il y a un bon jus de fruit pour ma pomme, si elle est BIO il n'y a aucun souci.

 D'ailleurs, est ce que ça existe du champagne BIO ? le vin, oui, mais le Champagne ?

 Bon alors, je vous explique.

 Dieu sait que la France en a exporté du champagne... Mais des l'instant qu'on exporte beaucoup de quelque chose, bien sûr, il y en a certains qui ont eu la tête qui a gonflé....

 Et voilà qu'un petit vin italien est en train de se tailler la part du lion, qui  en temps que carnivore,  est en train de faire la course à l'echalotte (bio ou pas bio l'echalotte ? ), à notre champagne sur le marché international... Nom de Dieu de nom de Dieu de non de Dieu.....

 Le coupable est parait il, un italien.....

    Il n'a pas été précise s'il était "italien de souche" ou pas, mais dans l'hypothèse où ce soit un travailleur émigré, j'ai pour ma part, de très gros soupçons, au sujet d'un homme qui se fait appeler François, qui a d'autre part la curieuse manie de se saper toujours en blanc quand il faut son show, alors ue c'est quand même hyper salissant.

   Et qui a la particularité de voyager en papamobile qui soit dit en passant, serait bien inspiré de la faire passer à l'électrique....

    Ha zut, attendez, on me dit dans l'oreillette que ça doit être fait depuis longtemps.

   Alors, dans cette hypothèse, je ne saurai trop recommander à notre tres cher pape, n'envisager la voiture à pédales...

    Oui, je sais, les intégristes vont encore trouver à redire, sur le fait que notre pape fasse preuve d'ouverture, au sujet de l'homosexualité... Mais enfin, si le fait de transformer la papamobile en voiture à pédales, est susceptible de rendre les intégristes, plus permeabes à la tolérance,je pense tres cher François que le jeu en vaut tres largement la chandelle...

    Et je salue bien bas les "cardinaux frondeurs", dont l'obscurantisme sont à peu près aussi opaques que les oeillères de ceux qui votent ici, en France, pour le Front National.

  Décidément, je viens de commenter un sermont sur la colère... Ce prêtre "bisounours", est aussi "com... pétant" en psychologie, que moi je le suis pour dire la messe, c'est vous dire !

   Quoi qu'il en soit, je dois avouer que la perche qu'il m'a tendue, au sujet de la batterie de la vouture est tout à fait salutaire, puisu'il me permet de faire la promotion de la voiture électrique.

   Pour en revenir à François et sa "papamobile à pédales" je dois préciser qu'il est un point absolument fondamental, que j'ai oublié, qui consiste à mettre l'accent sur le fait que ça muscle les mollets,  ce qui "soit dit en passant", doit donner bien d'autres satisfactions que de se faire laver les pieds par une certaine Marie Madeleine.

   Mais je vois  que je commençais à parler de champagne, et que j'en suis, aux voitures électriques ou à pédales......

   Pour enrevenir au champagne, tant qu'on ne baptise pas les bateaux, avec ce vin je pense ue ça n'est pas si grave.

http://www.cookismo.fr/pourquoi-casse-t-on-une-bouteille-pour-baptiser-un-bateau/15725/comment-page-1#comment-19634

http://www.ina.fr/video/RYC9806095065

 Et je vois que c'est Michel Drucker qui a baptisé le bateau ! Et bien chapeau !

Bon et pour finir, vous n'y échapperez pas !

 

 Comment soutenir l'aviculture française européenne et internationale.

 Heureusement qu Diane de Potier est dans le coup !

Bonjour à tous.

   Non mais "quel panache" je vous jure.

 Quand je pense que pour agrémenter son porte chef "haut de forme", et particulièrement en forme, il avait été contraint, pour être conforme à mes caprices, de venir ici en Normandie en catimini,  pour s'accaparer le plus jalousement du monde le grAAAAle extrême celui de disposer enfin OUF.... de ces merveilleuses plumes de poules Pavilly.
 
  Et encore je vous la fais courte. Et sans échelle.

     Il était arrivé je m'en souviens fort bien, à l'aurore, avec une lampe frontale, avec pour mission (puisqu'il l'avait acceptée), de choper les coqs encore sur leurs perchoirs, bien plus subtil et rusé que le moindre renard, et de leur arracher les fameuses et prodigieuses plumes........

    Ainsi depuis ce jour mémorable, qui traumatisât véritablement par ordre d'entrée en scène, la Coordination Régionale, départementale et Nationale d'Aviculture, le club pour la sauvegarde des races Avicoles Normandes, le volailler de Pavilly qui ne s'en est pas encore remis, La confédération Paysanne, qui elle fournissait le blé pour nourrir les poules normandes,  les fabricants d'oreillers qui vivent dans la vallée du Cailly,  et enfin, les coqs eux même, qui au petit matin, avaient le croupions en bien mauvaise posture... Mais "Dieu soit loué" en temps que volatile, ils n'étaient pas appelés à devoir s'assoir.

 Et oui ça n'arrive que dans les cartoons !

   Aussi des le matin, mes coqs en larmes se virent leurs trous du cul, enduit de biafine, il fallait au moins ça.

  Jean Claude Periquet lui même n'en est pas revenu, quand je lui ai raconté cette histoire, au salon de l'agriculture.

    Et pourtant je connais le bonhomme et bien croyez moi, il en a vu ses trous du cul de coqs, traumatisé par le show bizzzzzz !

   Enfin, toujours est il que les choses étant ce qu'elle furent alors, et suite à cette incroyable histoire, dont je suppose que les fans de Thomas Fersen, n'ont absolument jamais eu vent, la conséquence sur la langue française  fût sans appel, et je soupçonne même que le moindre académicien n'en ait aucune conscience .

   Mais jusqu'à alors, quand on voyait un ados un petit mec, qui se la racontait pour faire croire qu'il était DÉJÀ viril, on disait "trois poils au cul, et il se prend pour un ours".

   Et bien, depuis ce jour mémorable, on est bien obligé de dire:

 

"Trois plumes au cul, et il se prend pour un coq de Pavilly".

 

 Dimanche 20 Mars 2016.

" Je me suis fait baiser la gueule, par un marchand de boudins".

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/orne/perche/ce-week-end-les-boudins-du-monde-entier-ont-rendez-vous-mortagne-au-perche-956135.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20160320-[info-bouton3]

 En cours de rédaction.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.