google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Culture

  • Pour une fédération des Associations culturelles liées uniquement au terroir, et aux monuments historiques.

      C'est une idée, qui me trotte dans la tête, depuis pas mal de temps.

      Aujourd'hui, la situation est la suivante....

      Dans diverses régions de France, se trouvent un certain nombre de munuments, qui ont pour particularité de coûter cher à leurs propriétaires,  au point qu'ils cherchent à les vendre, parce qu'ils ne trouvent pas l'argent, pour en assurer l'entretien ou la restauration.

      D'un autre côté, se trouve une population régionale, qui elle, forte de la valeurs affective et culturelle, du monument en question,  revendique le fait de participer éventuellement à se sauvegarde,  pour peu qu'il existe un collectif, c'est à dire, une association loi 1901, qui soit crée, qui puisse juridiquement, prendre en charge non seulement l'achat, quelquefois, mais aussi la restauration, et vie du lieu.

       Je sais que dans bien des régions,  "les choses se font", comme on dit, c'est à dire que  ces associations se montent, et que les travaux sont réalisés, effectivement, et que comme on dit, "chacun y trouve son compte"...

       Le problème alors, est le suivant.

       D'une part, un particulier qui  a acheté un bien immobilier,  qu'il soit classé, ou qu'il ne le soit pas,  rencontre une quantité de problèmes administratifs dignes de décourager n'importe quelle bonne volonté, pour parvenir à obtenir des subventions, si tant est que son projet puisse y répondre.

      Dans l'hypothèse, ensuite où les raisons pour lesquelles ils n'y répondent pas, oeuvrer pour faire face psychologiquement aux entraves, qui s'imposent alors, me semble une necessité.

      Ensuite, se pose un autre problème, qui réside dans le fait, qu'au sein du Ministère de la Culture, les choix d'investissement qui sont décidés, sont mal perçus par ces demandeurs, qui les voient, comme "anecdotiques", vis à d'autres projets de restaurations, qui sur le plan régional ou national, sont considérés comme prioritaires, parce que d'aventage médiatisés, et donc, d'aventage susceptibles d'être perçus, comme des locomitives pontentielles, dignes d'inciter des éventuels touristes, à venir visiter telle region, parce qui il y telle chose à voir...

     La conséquence, alors est la suivante, et elle est fort simple...

     Certains munuments, parfaitement dignes d'intérêt,  soutenus uniquement, par des  associations loi 1901,  se trouvent reléguées, tres largement derrières d'autres projets,  des châteaux, généralement, dans la masse des associations, dont je parle à l'instant, sans parvenir à tirer, leur epingle du jeu, alors, que sur le plan local, bon nombre d'amis ou de persnnes attachées à la région, sont pourtant prêts à soutenir cette restauration, et les travaux dont il est question.

     Cette fédération aurait pour vocation, notamment de  synthétiser, les différentes méthodes mises sur pied, pour animer les rencontres, et les manifestations, "orchestrées" pour trouver les fonds,  sachant que certaines initiatives, peuvent parfaitement être reproduites d'une région à une autre...

     Il est tout à fait probable enfin, je suppose, que spontannement, ce soit deja le cas...

     Enfin, j'imagine.

      Mais ça ne se fait, pour l'instant, que par le bouche à oreille,  je dirai, de façon empirique, quelqu'un dit, "tiens, dans tels coin, pour tel monument, ils ont fait tel truc, ça a bien marché, on pourrait peut être, en faire autant".... Les rencontres bien sûr entre passionnés des vielles pierres, ou acteurs culturels, agissent ainsi, par amitié et échanges d'idées.

      Mais je persiste à prétendre, que dans cette multitude d'associations,  le fait de créer une fédération, présenterait l'aventage, notamment, grâce aux outils informatiques,  de parvenir à une meilleure efficacité.

     En cours de rédacion.

    Lire la suite

  • Vous cherchez un éditeur ? Regardez ça.....

    Je trouve ça absolument passionnant, et je meurs d'envie d'y rajouter ma sauce... Merde, c'est pas un livre de cuisine !

     Je dois bosser en urgence, sur autre chose, mais je tâcherai d'y revenir dès que possible.

     J'ai bien bossé sur le féminisme, alors, je trouve le sujet parfaitement interpellant, j'ai envie de le lire.

    Lire la suite