google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

droit du travail

  • Mon CV politique.

    Bonjour.

     Je fais de la politique, de façon bénévole, et c'est très bien ainsi.

      Si je persiste en ce sens,  et que d'en vivre ne me semble pas personnellement, souhaitable, je pense salutaire, de pointer du doigt, certains rapprochements, ou certaines idées, quand mon instinct me dicte, avec fermeté, que ça serait nécessaire.

      Une des raisons,  c'est que ça n'est pas là, ma nature profonde.

      Ma vraie nature, c'est de faire le clown, accessoirement, mais plus généralement,  de jouir d’une liberté dans mes modes d’expression, qu’on  observe, plus généralement,  extérieurement, comme un luxe.

     La seconde raison, et qui n’est pas des moindres, c’est que je jouis ainsi, d’une liberté absolue, dans mes prises de position, puisque je ne suis qu’un satellite.

      Je ne crois pas pour tout dire, que le milieu politique, apprécierait tant que cela, ma liberté de ton.

     Quoi qu'il en soit, "j'ai le nez fin", et pas uniquement sous l'angle artistique, c'est ce qui fait ma valeur.

      C'est en ce sens, que je ne renierai jamais la politique, parce qu’elle  seule est à même de faire avancer des idées que je défends, et que je reconnais chez Benoit Hamon, et générationS.

    Je suis active dans trois régions, Normandie, Bretagne et PARIS .

    Lire la suite

  • He manu... TU LIS !

    https://www.facebook.com/benoit.biteau.9/posts/10215556823287805?comment_tracking=%7B%22tn%22%3A%22O%22%7D

     Je pose le lien, pour avoir les commentaires.

     Pour celles et ceux qui n'ont pas FB, je copie colle le texte. Merci, à Cindy.

    [Vous avez dit violence?]
    Un copié collé de "Cindy". Fiction ou réalité? Peu importe. Le récit a du sens. 


    "C’était il y a deux ans.


    Je vais manger chez des copains, médecins dans un hôpital ardéchois.


    Une soirée sympa : on mange, on picole, les gamins jouent dans un coin, finissent par sauter sur la table… On les couche, enfin tranquilles ! Mickael, notre pote, s’assombrit.


    « Ça va ?, je m’inquiète.


    - Ben pas trop… Il m’est arrivé un sale truc à l’hôpital. »


    Il a mis un moment, Mickael, à raconter.


    Il a repris deux fois de la tarte, fait un café…


    « Il y a un mois, j’étais de garde pendant la nuit. Un patient arrive en urgence vitale, un problème cardiaque. On n’avait pas le matériel pour le soigner sur place, donc j’appelle tout de suite le CHU de Lyon pour le transférer. ‘Pas de problème, on l’attend’, ils me répondent. En attendant l’hélico, je lui prodigue les premiers soins… Et là, arrive un second patient en urgence vitale. Problème cardiaque aussi, sauvable aussi, avec un transfert immédiat à Lyon… Je rappelle le CHU.


    ‘Désolé, il n’y a qu’un seul hélico affecté pour l’Ardèche.


    - Quoi ? Vous rigolez ? On en avait plusieurs, avant…


    - Oui, mais avec la dernière réforme, il n’y en a plus qu’un.


    - Mais je fais quoi, moi ? J’ai deux patients sur les bras…’


    Il y a eu un long silence, et le mec m’a dit :
    ‘Ben vous choisissez, les gars.’ »

    On ne disait plus rien, autour de la table. Et Mickael regardait ailleurs. Puis il a repris :
    « Donc j’ai choisi. J’ai évalué la morbidité des deux, et j’ai sauvé le plus jeune, un quinquagénaire. L’autre est mort, il avait 63 ans. Il était parfaitement viable. Donc j’ai dû mentir à sa famille, en disant qu’on n’avait rien pu faire. Et ils m’ont cru. »


    Léa, sa femme, a ajouté :
    « Ça fait un mois qu’il dort plus, avec cette histoire.


    - Ben ouais… J’ai pété les plombs. J’ai fait un courrier furax à l’Agence régionale de santé. Tu sais ce qu’ils m’ont répondu ? Qu’ils en prenaient bonne note… »
    On a bu un sacré digestif, ce soir-là.

    Deux ans plus tard, Mickael et Léa soutiennent les gilets jaunes.
    Ils sont toubibs, ils ont une baraque incroyable, des salaires de cinglé – et ils sont souvent sur les ronds-points. Parce qu’à l’hosto, parce que tous les jours, ils sont confrontés à la violence de Macron, à l’ultra-violence de ses copains.


    A leur violence qui tue.


    A leur politique qui tue.


    Au sens propre.


    Le lendemain de notre conversation, Mickael m’avait envoyé un article du Nouvel Observateur (2 mars 2015). Son titre : « 22 000 postes supprimés dans les hôpitaux d’ici fin 2017. » Le journal précisait : « Le plan d'économies pour les hôpitaux est de 3 milliards d'euros sur trois ans. »


    Ça n’a pas l’air violent, un article de journal.


    Ni une annonce du gouvernement. De simples chiffres, des plans d’économies, des ministres en cravate qui les présentent à la télé à des journalistes en cravate.
    Derrière, il y a des meurtres.


    Ils les préméditent.

    Le pire ?


    Le pire, c’est qu’ils le savent.


    Et qu’ils ne veulent pas que ça se voie. Ça ferait tache, sur la photo de famille. Il faut que cet assassinat silencieux, massif, caché derrière des statistiques, des données chiffrées et des tableaux, continue à être occulté.


    Depuis deux mois, l’invisible est jaune. Tout jaune, partout, couleur soleil, on ne peut pas le manquer il hurle : « Nous voulons vivre ! » Et il se voit. Un des premiers gilets jaunes traduit en correctionnelle pour avoir foncé, tête en avant, tête nue, à Paris, en mode rugby, sur un escadron de CRS, a dit à la présidente du tribunal en guise d’excuse : « Je voulais juste avoir une vie meilleure. »


    Il a été condamné.


    Pour violences sur agents dépositaires de l’autorité publique.


    Car voici l’argument magnifique, colossal, imparable, qui tourne en boucle depuis deux mois, des télés aux journaux, en passant par les politiques et les sociologues : les gilets jaunes sont « violents », et on peut tout comprendre, tout entendre – sauf leur « violence », injustifiable. Qui occulte la violence des autorités, massive, mortelle, quotidienne.

    L’ami Macron vient de faire une lettre aux Français.


    Il reprend le refrain cent fois entendu : « Il y a une condition : n’accepter aucune forme de violence. Si tout le monde agresse tout le monde, la société se défait ! »


    C’est vrai, Manu.


    Tu nous agresses.


    Hollande, dont tu étais le ministre, et Sarkozy avant lui, et tous les autres, nous agressaient aussi.


    Et « la société s’est défaite », des hôpitaux ardéchois aux gares du Pas-de-Calais, des ouvriers licenciés aux chauffeurs ubérisés, des caristes d’Amazon aux caissières de supermarché.
    Maintenant, sur les ronds-points, on refait la société. Et le monde. On panse les plaies.


    Sans toi.


    Car il y a trop longtemps que tu nous agresses.


    La violence, c’est toi. Toujours, tout le temps, partout, dans les chairs de nos pères, dans les retraites de misère, dans les dos brisés de nos mères, dans les produits respirés, dans les 3x8 enchaînées, tous vos coups portés, tous vos poignards plantés.

    Eh, Manu, tu sais quoi ?


    Au Burkina Faso, il y a un an, tu as déclaré : « Je suis d’une génération dont un des plus beaux souvenirs politiques est la victoire de Nelson Mandela sur l’apartheid. C’est ça l’histoire de notre génération. »


    Alors je vais te dire un dernier truc, un truc sur ton plus beau souvenir politique.


    Mandela n’a pas combattu l’apartheid en faisant des bisous et des grands débats.


    Il était le fondateur et le chef militaire de la branche armée de l’ANC.


    C’est pour cette raison, et cette raison seulement, qu’il a passé 27 ans en prison.


    Parce que lui et ses hommes organisaient des sabotages, des dynamitages, des déraillements, des explosions. Des attentats, aussi. Mandela et ses hommes plaçaient des bombes dans des cafés. Aux yeux du monde entier, c’était alors un « terroriste ».


    Tout ça, on a préféré l’oublier, pour faire de Mandela un gentil grand-père réconciliateur.


    Tu l’as oublié aussi.


    Mais Mandela ne l’oubliait pas, lui, et quand on lui demandait s’il le regrettait, il répondait : « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’a pas d’autre choix que de répondre par la violence. »


    Dans la France des gilets jaunes, Manu, tu vois qui est l’oppresseur ?


    Ou tu veux un dessin ?


    A samedi ! Cindy"

    L’image contient peut-être : 1 personne, costume

    106Danielle Depierre, Lch Marie et 104 autres personnes

    20 commentaires111 partages

    J’aime

    Lire la suite

  • 22 JANVIER POUR LA JOURNÉE NATIONALE DE LA PSYCHIATRIE.

    https://www.change.org/p/journ%C3%A9e-nationale-de-la-psychiatrie?pt=AVBldGl0aW9uADoH2AAAAAAAXDzCtGgXdOE0MTYzZDBjOQ%3D%3D&source_location=discover_feed

    https://www.franceinter.fr/recherche?q=psychiatrie

    https://www.france.tv/france-2/ca-commence-aujourd-hui/856659-vivre-avec-la-schizophrenie.html

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-8h/le-journal-de-8h-22-janvier-2019

    23 janvier 2019.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=345418269384227&set=pcb.345418326050888&type=3&theater

     Moi, perso, j'attends toujours que des postes soient créés,  en hopital de jour, des postes de psychologues avant tout, afin que ceux, qui souhaitent se soigner par la parole, la méthode la plus importante, puisse le faire, sans que ça ne leur coûte un bras, et aller dans le privé, sachant qu'il n'y a que les psychiatres, qui voient leurs consultations remboursées, et pas les psychologues, qui n'ont pas de formation, de médecin.

     3 octobre 2019.

     Au sujet des rencontres, dont j'ai posé l'affiche, en haut de page, j'ai posé, ce commentaire.

         Parmi les différentes catégories sociales dont vous parlez, je note philosophes, sociologues, historiens, épistémologistes,  mais nulle part, je vois, que vous ne prévoyez les lumières d'aucun anciens patients.

       Alors, que dans tous les domaines de la médecine, l'éclairages de patients experts, semble être pour le moins sollicité, voir, attendus, je trouve étrange, que vous ayez  la prétention de vous en passez, ceci d'autant plus, qu'on ne peut que regretter de voir à quel point, la psychiatrie, à si je puis m'exprimer ainsi, les deux pieds dans la merde.

     

     

    Lire la suite

  • Quand la grande distribution veut casser les reins, au chaines de magasins, les plus modestes.

       Ce boîcot est organisé demain,  dommage d'en arriver là, mais ils n'ont pas le choix.

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/vieil-evreux--un-appel-a-boycotter-carrefour-apres-sa-volonte-d-empecher-l-ouverture-du-biocoop-EB14370466

     C'est d'autant plus stupide que certains clients, qui  ne se nourrissent quasment qu'en BIO, refusent par principe, les grandes distributions, et favorsent plutôt, les plus petites surfaces, luttant ainsi, de façon revenduiquée, contre toute forme de gigantisme, au profit d'une relation, "vendeur client", plus empri einte de proximité.

  • Bonne année 2019, avec la stratégie de la libellule, de Thierry Marx.

    Version de Thierry Marx, de ma formule, "quand on vous chasse par la porte, cherchez à entrer par la fenêtre".

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/240321583533423/

     Je précise que j'ai beaucoup travaillé, depuis toutes ces années, sur le l'échec scolaire, et sur le decrochage.

     A ce titre, j'ai remarqué, qu'assez souvent, en boutade, je dis dans mes vidéos, "je vous ferai chier jusqu'au BAC", ce qui dans mon esprit, m'amuse beaucoup, puisque non seulement, je ne l'ai pas, mais en plus, je n'ai jamais revendiquer de le passer...

     Alors, il y a qelques jours, je me suis dit, que devant, sortir ce travail, en livre, le titrre etait tout trouvé !

    Extrait du discours de Benoît Hamon au Cirque d'Hiver le 08/122018 :

    "Depuis des mois, je sillonne notre pays à l’occasion du tour Génération.s Fraternité, et j’ai vu partout des combattants de l’espoir.

      J’ai vu Cédric Herrou, les femmes et les hommes de la Roya, migrants et Français unis en fraternité.

      J’ai vu les sages-femmes, les parents de la maternité du Blanc et de l’Hôpital Pinel en grève depuis 6 mois, qui se battent pour NOTRE service public.

      J’ai vu les incroyables militants d’Alternatiba, au Pays basque, qui sont “plus chauds que le climat” comme ils disent.
    Comme nous, ils se battent, ils inventent, ils proposent, ils espèrent, ils sont debout comme ceux qui y croient encore !

    Alors ce soir je veux leur adresser un message clair, mais aussi à toutes celles et ceux tentés de baisser les bras ou qui se sont déjà résignés et ce message tient en quelques mots simples :

    L’espoir revient, ici et maintenant !

    https://twitter.com/benoithamon/status/1080177928292442112?s=21&fbclid=IwAR0vbxen0JFCJoic1sgDgyKGBTmnwXLUsGyaDEeHJT71gAghvAJeNZ9XXX4

    Lire la suite

  • Avant la sortie de Joachim Son-Forget, d'autres remarques sexistes en politique

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/avant-la-sortie-de-joachim-son-forget-dautres-remarques-sexistes-en-politique/ar-BBRuqRe?ocid=sf

     Pour ce qui concerne la reflexion, "mais qui donc, va garder les enfants", qu'on entend quelquefois, je dois admettre que spontannement, je suis tentée de prendre ça, au second degré....

     C'est vrai, quoi, c'est tellement con, de sortir un truc pareil, qu'on se dit, "ça ne peut être qu'une blague".

    Sauf que celui, qui en est accusé, ne le précise jamais,  ce qui tend à me donner tort.

     Je précise à ces messieurs, d'autre part, qu'une femme  ne "fait pas enfants" seule, généralement, et si effectivement, la nature est faite de telle sorte, que précisément, il n'y a qu'elle, qui puisse l'assumer physiquement,  c'est un argument supplémentaire, alors, justement, pour revendiquer, que les hommes pour en assumer, leur part de responsabilité, dans notre société,  d'une part, assume d'aventage la charge mentale, au sein du foyer, mais aussi accepte d'assumer le fait, qu'elle soit en droit d'exister, sans ou bien au delà, de la maternité.

     Quand à l'expression, "elle est là, pour"....(faire des enfants, dans le cas présent), je dois avouer que rien que cette expression, j'ai le sentiment, de me trouver il y a un siècle ou deux, où les femmes, en etaient encore reduites, comme c'est encore le cas, dans certains autres pays, exclusivement à la reproduction, comme des animaux, ou aux tâches domestiques...

     Rendez vous compte : "ELLE EST LA POUR"...

     Moi, personnellement, je ne parle ainsi  de quelque chose, que quand je parle  d'un objet du quotidien, sensé nous faciliter la tâche, pour les basses besognes, justement, un objet, ou un robot ménager.

     Bien sûr, il se trouve probablement, quelques crétins en cette fin d'année,  pour s'en satisfaire, je n'en doute pas, helas, et si le fait de relever cette excecrable expression leur semble anecdotique, je rappelle que c'est justement dans cette perception deshumanisée, que les hommes trouvent légitime, de disposer du corps des femmes, pour les violenter, au point, que certaines en meurrent, qu'ils les violent, et que partout, dan le monde, c'est justement cette perception, "chosifièe", et déshumanisée, qui génèrent ces comportements.

     Alors, soyez sans crainte.....

      Demain, certains envisagent, de boïvcoter les voeux du président,  je n'ai pas à porter de jugement sur ce fait, mais si moi, je m'y colle, à propos des masculistes, croyez moi, je ne vais pas m'y coller pour rien non plus.

     Parce que si la parole est  un sport de combat, ça n'est certe pas d'elle qu'on ne m'ait jamais privée, et c'est pas demain la veille, que ça risque de se produire.

     A bon entendeur.....

     Et pour information, jute un gros détail, que j'ai appris, recemment, qui vaut tous les arguments....

     Quand on observe le comportement des hommes, et des femmes, qui sont aux responsabilités,  version "perils imminants", par exemple, aux commandes d'un avion, dont les commandes ne répondent plus....

     Les observations, sont absolument formelles, les femmes sont plus rigoureuses, et suivent à la lettre, le sprotocole de sécurité, de façon beaucoup plus méticuleuses, que ne le font les hommes, et font passer l'intérêt de tous, avant leurs égos respectifs....

     En d'autres termes, messieurs, tâchez d'être à la hauteur, des tâches qui vous incombent, en vraies féministes que nous sommes, on ne cherchera jamais à détroner un homme, quand il est compétant, d'abord, et respectueux, ensuite.

     Seulement, voilà, l'un ne va pas sans l'autre.

    Lire la suite

  • Suivez le Cid, heu, le cidre, heu, le guide !

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/237448037154111/

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=334578937134827&set=a.102920880300635&type=3&theater

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/237683070463941/

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2208579372725031&id=1757782394471400&__xts__%5B0%5D=68.ARAOP1NImM1ZTUorTe0qQ8qqJkL2lI4uxTNn5BgwCwTK1jW-urhnyVo9FwkLMQ31TYRh9jrswRrYQRCcS8mqaWirqO8ofd9CSSpUJyrL7s2Vu31jkzISmbxt34qgF3Ip-3Objv_SN14B9g1ciIsXcgsm3_fH53OE6JR4s7rLckc_xnlM5CPfuL6Ml4xz418DcYjkeAeuRmt490YezjOsdS359tTXMtEoxQPKYo5Wntprkk0&__tn__=K%2AF

    5 decembre 2019.

     Il n'y a pas plus à craindre, qu'une pipelette, qu'on aurait fait taire.

     Oui, c'est de moi, dont je parle...

     Le réponse, du berger, à la bergère.

     Ce matin, reveillée tres t$ot, comme d'hab, j'alertais bien vit, ce qui reste de frequenttable, sur mesenger , allusion, auc bites en erection, qui ont fini par me déserter...Je leur ai expliqué, à ces bites, qu'elle ne pouavient emaner, que de mec, qui n'en avaient qu'une toute petite, alors, elles ont eu peu, je suppose.

     Oui, je sais, c'st pas la taille qui compte, à ce qu'il parait, mais plutot de sa voi s'en servir. je serai plutot tentée de completer, que ce qui imote le plus, ça serait plutot,  àqui ele appartient, et que si la taille, est inversement proportionnelle, à la quantité de eurone, alors, je n'ai qu'une chose à dire..

     "Vive les petites bites"...

     Désolée, pour ce menage aussi interne psychologiquement,  qu'intime, mais on ne me laisse pas le choix,  je dois balayer mon paillasson, avant de me mettre à entrer dans le vif du sujet.

     Ce matin, donc, l'alertais, sur FB, via messenger.

     sur le chat de franceinfo, sachant qu'ils sont aux taquets, 24h sur 24, quasiment,  avant de quiter leur postes, ils posent un GIF, comme un petit clin, d'oeil, et quand ils prennent leur service, pareil.

     Et je leur fais coucou, moi, aussi, en leur sortant, une connerie.

     là, ils posaient, ce matin, un  GIF, representant, Bill Murray, qui se servait un café.

     j'ai fait u clin d'oeil, à Sifia Aram, qui avzit quelques probmes d'elocution, kundi matin, ou pour être plus claire, revendiquait,  une certaine parenté, avec Pierre Rep....

     Donc, sur messenger....

    Bonjour à tous.


        Moi, pareil, je sors de la bouche, heu, de la douche, ici aussi, la tension est palpables, jolie petite demoiselle, des potron mibet, est arrivée dans la chambre, avec une petite pancarte en forme de petit Lu, pour revendiquer le fait de changer un peu la variété de ses croquettes pour chat....Et puis depuis elle est pas commode. Je soupçonne que dans la journée, elle n'aille défiler avec mes autres chats du quartier, au prétexte qu'on devrait tous utiliser des litières entièrement naturelles, pour ne pas polluer la planète.


    Je sentais bien, hier, qu'il y avait congre sous gravier, (parcs qu'il n'y a plus d'anguilles sous roches), j'avais bien tenté de l'amadouer avec un morceau de jambon, mais cette connasse n'en a pas voulu.


    Manquerait plus qu'elle se syndicaliste, et on est cuits !

    Cui cui !

    Putain, si jamais elle faut ca, j'alerte la LPO, et je sens que ça va saigner !

    https://www.francetvinfo.fr/live/message/5de/88e/d95/ff4/e99/d18/4f7/d5a.html

    Tout ça pour dire, que même ma chatte, ce matin, à l'air revendicatrice, alors, c'est vous dire, dans quelle merde on est.

    Lire la suite

  • Musulmans, face au salafisme, vous courrez un grave danger.

      Ici, en France, dans certaines banlieues, certains imams, minoritaires, mais inversement influents, parce que ce ne sont que des pervers manipulateurs, ou mentors toxiques, phénomène, à présent, bien connu, en psychologie et psychiatrie, tent de vous faire passer des vessies, pour des lanternes….

       Mais aucune vessie de n’importe quel animal,  que ce soit de porc, ou que ce soit de mouton, qu’y installer une bougie, faite de je ne sais  de quelle cire de la plus innocente abeille, ayant butiné les fleurs blanches les plus pures, et biologiques, ne seraient susceptible de produire, la moindre lumière, qui soient susceptible d’éclairer, en quoi, que ce soit, n’importe quel être humain.

      Pour ceux, qui veulent en connaitre plus, sur l’origine de cette curieuse expression, vous pouvez suivre ce lien.

    https://www.projet-voltaire.fr/origines/expression-prendre-des-vessies-pour-des-lanternes/

    Quand je prétends que vous courrez, un grave danger, je pèse mes mots.

     Nul ne chosit, la religion, qu’on nous impose, dans la culture, où l’on nait.

     C’est comme ça, pour tout le monde.

      Ainsi, il ne viendrait à l’idée de personne, de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman,   de s’être vu imposé, des sa naissance,  une religion, qui a pour origine, un prophète, aussi « discutable », que  Jésus, lui même.

      Le premier, a déboulé, je ne sais combien de  siècles après  le second, c’est vrai, mais franchement,  quelque soit, l’ordre d’arrivée  de l’un, ou de l’autre, dans l’histoire de l’humanité,  ce qui, soit dit en passant, n’est que broutille, sur l’histoire de l’humanité, ne comptez pas sur moi, pour compter les bouses  à la fin du marché  aux bestiaux, ou pour savoir, le quel des deux, entre  Jésus, et Mahomet,  a pissé le plus loin.

      Ce genre de compétition, il n’y a guère que les émirs, du Koweït, ou les chefs d’états, qui s’y livrent, par gratte ciel  interposés, et ça n’est pas ma tasse de thé.

      Excusez nous, mais nous, les femmes, on est plus « terre à terre » dans la nature, pour pisser, on s’accouve, et on pisse à l’horizontale ….

      Et sur ce point, d’ailleurs, il n’est pas dit, qu’on ne parvienne pas à pisser plus loin, du coup, effectivement, que les hommes.

      Je suis désolée, pour la recréation, mais c’est mon apéritif rigoureusement indispensable, à tout raisonnement, et plus le sujet, exige, que j’intervienne avec des pincettes, plus l’apéritif, mérite, d’être soigné.

     J’ai toujours cru, a dialogue inter religieux, c’est comme ça, c’est ancré, en moi, et je n’y peux rien.

     Je suis de culture judéo chrétienne, je n’ai pas choisi, on me l’a imposée, des mn enfance.

     Pour autant, je n’ai aucune regret, et n’ai jamais eu, quoi, que ce soit, à reprocher aux religieux, que mes parents, ont chargés, ainsi qu’eux même,  de faire mon éducation religieuse.

     Et pas d’avantage, quoi, que ce soit, à reprocher, à ceux, qui exercent aujourd’hui, en tout cas, sur ma personne.

     Nous aussi, dans l’histoire de notre religion, pendant des siècles…. Les différents papes,  et leurs sous fifres, les Evêques, dans l’histoire de notre religions, au-delà, des massacres, dont ils ont été responsable, et envoyant leurs croyants à la boucherie, comme ça se pratique encore, dans l’Islam, aujourd’hui, ils se sont rendus coupables,  de  vouloir être calife, à la lace du calife, et se prendre pour Dieu, en personne…

     Non, mais quelle arrogance, je vous jure…. Et quelle prétention.

     Difficile, après ça, d’avoir la prétention, de donner des leçons, n’est ce pas…

    Aujourd’hui, en Islam, il en est encore ainsi, quelquefois.

     On appelle ça, « le prosélystisme ».

     Voici, la définition.

    • « Zèle ardent pour recruter des adeptes, pour tenter d'imposer ses idées ».
    •  
    • Etymologie :  du latin ecclésiastique proselytus, venant du grec proselutos, nouveau venu dans un pays étranger.
    •  
    •  Ces dernirs semaines, un chrétien, souhaitant évangéliser, un autochtone, d’une tribu, je ne sais plus où, a été assassiné.
    •  
    •  Loin de moi, le désir de prôner de telles, méthodes, quelque soit la cause, quelque soit la religion, ou quelles qu’en soit la raison.
    •  
    • Arrive à 57 ans, je réalise, que ma véritable religion, s’appelle animisme, et pas autre chose….. je pourrai prétendre, aussi agnostique, parce que l’agnosticisme, induit, le fait de croire, en une puissance, supérieure (la terre, en ce qui me concerne), sans pour autant, éprouver le besoin, de le prouver, ou de ne démontrer, c’est la définition même de l’agnosticisme.
    •  C’est pourquoi, je trouve ridicule, de chercher à démontrer, l’existence de Dieu, par ceux, qui y croient, et pour tout dire, je rouve ça franchement aussi risible, que stupide.
    •  
    •  Nus touchons, là, au profondément intime, n’est ce pas ?
    •  
    •  Un vrai travail, d’introspection, qui induit, qu’on puise le courage, d’oser, je dis bien OSER penser, par soi même, seul veritable objectif, que devrait mener, la moindre religion ou même la moindre spirutualité.
    •  
    •  Ors, s’il ne viendrait à personne,  de sensé, je veux dire, de reprocher, à un musulman, de l’être,  je ne peux que regretter,  de voir, que certains imams, en France, ou ailleurs,  ne cherchent qu’à embrigader certains, sous couvert, de prosélytisme….
    •  
    •  Il parait, que ce prosélytisme, est inscrit, dans le Coran…. Par mi d’autres, absurdités.
    •  
    •  Je n’ai jamais cherché à compiler, les âneries, écrites, dans les évangiles, ou dans la bible, parce que j’ai d’autres chats à fouetter.
    •  
    •  Mais je n’ai aucun doute, sur le fait, qu’ils en contiennent tout autant.
    •  
    •  Il fût un temps, où l’on reprochait, aux chrétiens, à juste titre, de vouloir convertir, à tout prix, quelqu’en soit le prix…..Y compris, en vies humaines.
    •  
    •   Le moment, n’est t il pas venu alors,  de ne pas pratiquer, vis-à-vis de notre culture, le même respect, que les musulmans, sont en droit de revendiquer, ici, sur le sol français, ou européen ?
    •  
    •  La liberté de culte, pour moi, est indissociable, de a liberté de penser ? des l’instant, qu’elle n’empiète pas, sur le respect de la personne, et de l’enfant, notamment….
    •  
    •   Pratiquer, une religion, qui a pour fondement, un prophète, qui a épousé, une fillette de 8 ans,  qui est quasiment, l’âge, auquel, j’ai été victime d’un pédophile….
    •    Décidément, « pas de bol ».
    •  En somme ayant vécu, dans la chair, cet assassinat, pur et dur, si j’étais née, en terre d’islam,  cet assassinat, aurait été entièrement cautionné, peut être, par mes parents, comme  l’est encore, aujourd’hui, dans certains pays, l’excision.
    •  
    •  Je suis en vérité, dans une colère noire, véritablement, ce matin, parce que je ne supporte pas, qu’on considère, l’enfant, comme un bien de consommation, courante, qu’on l’utilise, comme un objet, pour satisfaire les instinct sadiques, de vieux pervers, qui sous couvert, d’une pratique religieuse, imposent, aux femmes, y compris, quand elles, sont consentantes, qu’on couvre leur peau, de façon systématique, sous couvert de soit disant pureté alors que les mêmes salafistes, cautionnent, les pires conduites, vis-à-vis des enfants, eux même.
    •  
    •  Parce que je ne supporte plus, de voir, qu’on leur impose, de vivre, sous des vêtements, noirs, ou sombres, leur interdisant, ainsi la moindre façon, de se singulariser, même pas en temps que femmes, strictement, mais en temps que citoyen, entièrement libre de dire, « je crois en ce que je veux, et je fais de ma vie ce que je veux, je souris, à qui je veux, et je regarde dans les yeux, qui je veux ».
    •  
    •  Le vêtement, est AUSSI, comme la coiffure, un moyen, de montrer sa personnalité, et pas un moyen, de ressembler, nécessairement à un homme ou une femme, occidental(e)…
    •  Tout concept religieux, sectaire, philosophique, qui va à l’encontre, du bien être de l’enfant, du respect de sa personne, et de la dignité, humaine, je m’y opposerai, ma vie entière….
    •  Ces jours, derniers, j’ai appris, une chose incroyable…
    •  
    •  Les salafistes, ici, en France, sur notre sol, demandent au parents, qui adhérent à leurs théories,  d’interdire, à leurs enfants, de chanter avec les autres, des l’âge de la maternelle.
    • Pour moi, c’est tout aussi criminel, que de chercher à lui interdire de crier, ou de jouer.
    •  
    •  C’est bien uniquement, du salafisme, dont je parle, exclusivement, et pas  de l’Islam., je le rappelle.

    Lire la suite

  • He, Manu, tes frais, tu les descends ?

      Bon, alors, là, je suis sur le cul, je dois a vouer, je ne savais pas que c'était à ce point, qu'on nous prenait pour des cons...

      Certains diront que le premier ministre, n'y est pour rien, désolée, hein, pour ne pas dire, "franchement désolée", mais personne, ne l'oblige depuis le debut, à avoir, un tel dispositif, autour de lui, et tot ce que ça implique.

      Bon, pour la petite histoire, Bernard Campan, est né, lui auss, le 4 avril, comme Daniel Cohn Bendit, et moi.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/222446865320895/

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/223020341930214/

    Lire la suite

  • Crise des gilets jaunes, les propositions de Génération S, par la voix de Benoit Hamon.

    https://www.facebook.com/hamonbenoit/photos/a.476548132263/10156820900322264/?type=3&theater&ifg=1

     Bon, Ok, certains diront "bonjour, la récupération"...

     Moi, je dis NON...

     La gestion d'un pays, et plus généralement de la cité, c'est précisément, la définition même de la politique.

     Je veux dire, qu'il n'a pas attendu, que les gilets jaunes s'expriment et se révoltent, pour présenter son programme.

     Je sais, qu'il n'affectionne pas beaucoup, tout comme moi, et comme beaucoup d'ailleurs, la notion d'homme providentiel, ce en quoi, je le rejoins parfaitement.

     Et si la providence, c'était de son programme, dont il serait question, infiniment plus que de sa personne....

     Je ne sais pas, si j'ai "envie d'y croire"... J'essaie d'être plus terre à terre, et plus pragmatique, je lis, j'en prends connaissance, et je m'informe, et je reconnais, que l'ensemble de ses idées, ne sont pas "séduisantes", un programme, n'est une nana ou un belâtre, qu'on cherche à séduire, et à qui on fait des oeillades, et que l'on drague... NON, TERRE A TERRE, je vous dis, il faut expérimenter de nouvellesVOIES et donc, DE NOUVELLES VOIX.

     Et à l'opposé  du gouvernement actuel, qui a toujours été sur ce point, bien plus dans la posture, que dans l'efficacité, lui, au moins, annonce la couleur...

     Là, où Macron, vou présentait l'emballage du cadeau, pendant sa campagne présidentelle,  Génération S, eux, vous propose le contenu, c'est quand même autre chose, non ?

     Le 20 mars 2019.

     Benoit Hamon, avec certains invisibles, donc, des gilets jaunes, même s'ils ne le portent pas, (ce qui est mon cas).

    https://www.facebook.com/GenerationsLeMvt/videos/389675988531136/UzpfSTEwMDAwMDUyOTYwOTIyOTpWSzo4MzQ4ODI1NjY4NTE5Mzk/?multi_permalinks=835190360154493&notif_id=1552858128443511&notif_t=group_activity

     Je regarde en replay, et je commente, sur la page FB.

    "Le contraire de la pauvreté, ça n'est pas la richesse, c'est le partage", citation de l'Abbé Pierre, tout un programme.

    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2535246536499093&id=100000413145049&comment_id=2537429302947483&notif_id=1553077486096650&notif_t=feed_comment_reply

     En cours de commentaire.

     

     

     

    Lire la suite

  • #NousToutes, 400 femmes journalistes appellent à marcher samedi contre les violences sexistes

    "Nous, femmes journalistes, ferons partie du mouvement", annoncent 400 journalistes dans une tribune.

    https://www.nouvelobs.com/societe/20181122.OBS5891/400-femmes-journalistes-appellent-a-marcher-samedi-contre-les-violences-sexistes.html?fbclid=IwAR1L3_qi7YcwuVG2aJfDxnXli_J1Zp7iurDuPbrr5EDD6ULPBuE03k8gFSA

       Il est clair, effectivement, que le métier de journaliste, soit un métier "à risques", malheureusement, puisque par définition, c'est un poste qui interpelle, et qui relève de l'intellect, et donc, par association, du pouvoir... Partant de ce postulat, certains hommes n'apprecient pas, je suppose, qu'on vienne, y piétiner leurs plates bandes. Comme toujours.

      Mais au fait, existerait il, quelque part, des postes de travail, qui ne soient pas "à risques", ou qui le soient de façon moindre ?

      Ha, si, les basse besognes, suis je bête, ou le soin, là, où les hommes, sont minauritaires. Et pourquoi, je vous le demande , Et bien prce que "le soin", est une fonction qui s'apparente, de façon incosciente, à l'instinct maternel.... ET TOC !

    Lire la suite

  • Pesticides dont le glyphosate , pisse un coup, pour voir ?

    https://drive.google.com/file/d/1riXSD_XE_1AypXPuXuBXcR0oUXO0uqKJ/view?fbclid=IwAR3y-lhmQEwpnhTGvMnfWdy8GDc4AWs_9-D7G6bWgW2lcCcczVaU5BsCvgg

     Je transmmets, pour la région PACA....

        "Je cherche des personnes volontaires pour la campagne glyphosate pour le département du Var, mais je fais également le relais vers d'autres départements de P.A.C.A pour monter les mêmes actions. Nous aurions besoin de 50 personnes (25 femmes et 25 hommes ) pour faire un prélèvement d'urine pour recherche de glyphosate .
    Pour le moment nous ne sommes que 4 personnes. J'ai créé un diffusion par framaliste pour pouvoir déjà s'organiser entre nous. Nous suivons la campagne lancée par les faucheurs D'OGM et des "pisseurs involontaires de Glyphosate". Il fait la campagne en Ariège avec 53 agriculteurs volontaires. Avec des résultats déjà probants. Ils veulent une campagne apolitique. Il y a actuellement 3000 volontaires en France. 
    Merci pour l'aide que vous pourrez nous apporter localement 
    Christian BERNEZET 
    bernezet.christian@gmail.com 
    06-60-71-75-14 (SMS à toute heure)
    04-94-65-69-82 (H.O )
    J'habite à Hyères (83)

       Faire passer à tous vos contacts plus particulièrement concernés : agriculteurs, personnels de services médicaux, personnes au contact de la nature, femmes enceintes, etc... en bref au près de toutes les personnes sensibilisées au problème des perturbateurs endocriniens, et les perso plus directement touchées par ce problème. 
    Ainsi que vos associations proches.

    Si ce message vous importune, signalez le moi, que je vous enlèves de cette liste.

    Un grand merci pou votre action pour nous soutenir.

    Cordialement,

    M. BERNEZET Christian".

    https://www.facebook.com/groups/M1717VAR.Perturbateurs.endocriniens/?multi_permalinks=1712764942168358%2C1712764278835091&notif_id=1542017957770757&notif_t=group_activity

    Pour la région Normandie, si vous cherchez des volontaires, pour pisser dans le bocal, aucun souci, dite le moi.

     

    https://www.greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

     25 janvier 2019.

    Voilà, c'est fait, c'est comme ça, avec moi, je demande, et si c'est possible, et bien "on le fait".

    https://mobile.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/envoye-special-sur-le-glyphosate-nos-reponses-aux-intox-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux_3155751.html

     Pourquoi, je n'avais pas posé , parce que je n'ai pas encore trouvé le temps, d'aller voir l'émission, mais je vais faire.

    Ce matin, autre nouvelle, macron, nous annonce, qu'il ne sera pas possible de tenir ses engagements,  à ce sujet, d'ici trois ans, comme prevu, et conformement, à ses engagements.

     Je rappelle que des alternatives, existent bel et bien, pourtant.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156932983277114&set=gm.513392572402961&type=3&theater&ifg=1

     3 janvier 2019.

     Ce matin, sur France inter, radio que je vous recommande, l'emission INERCEPTION revient, sur cette demarche, au sujet du glyphosate.

    https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-03-fevrier-2019

     Ce que j'aimerai, si possible, à present, serait, de sa voir, où en est cette lutte, dans les autres pays européens, d'une part, mais aussi,  de savoir, de quelle façon, elle se coordonne, d'un pays à l'autre, sur le plan européen.

     Bon, allez, je vous montre la route...

     C'est ici !

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-6-9/le-6-9-03-fevrier-2019

     Oui, ça n'est qu'une partie du chemin, je précise, les socialistes dans l'âme, me comprendront.

    15 Mai 2019.

    Une petition, à l'echelon européenne, est à signer, sur ce sujet.

    https://europeennes2019.agirpourlenvironnement.org/?utm_source=FBAPE&utm_campaign=europeenne2019&utm_medium=publi-lancement&fbclid=IwAR1cpCGHuMwPY7rqZIehTEfrPurRXnuJH0VunyaygdJWpaJYRU1cc2W1eBo

    4 Août 2019.

    https://www.letelegramme.fr/bretagne/langouet-le-maire-veut-federer-les-communes-anti-pesticides-30-07-2019-12350833.php?fbclid=IwAR29erz-qy2uxdOPAj00Px_GFlSYypBCoRt-97_VP-XUDyFHOdnRqZ4swQM#

     Je cautionne entièrement.

      De toute façon, il va arriver un moment où le citoyen, par le biais du statut associatif, va arriver à demander des comptes aux maires en question, si l'on considére à quel point les pesticides, sont à l'origine de tant de maladies souvent chroniques, voir, fatales.

     En dehors d'un contexte de construction de maisons, qui aient été construites, après que l'agriculteur se soit installé, je trouverai logique, qu'il y ait une bande de terre, autour des habitations, plantées d'arbres qui sont les meilleures garanties, contre les nuages toxiques, lors des epandages, pour avoir la certitude, qu'il n'y aura pas de subtances chimiques, qui y seront déversées.

     C'est bien par là, qu'il va falloir en passer, pour que les choses soient plus claires.

     7 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/arrete-anti-pesticides-le-maire-de-langouet-pres-de-rennes-convoque-devant-le-tribunal-administratif-1565100348?fbclid=IwAR2pTzdfT8mQW1l7Tt5cVfMu-PXBErMnfNbohLtbG-DOH1HA14QNQ6IpxOY

    22 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/en-direct-le-maire-de-langouet-devra-t-il-retirer-son-arrete-anti-pesticides-1566406376?fbclid=IwAR0OGlDAY-6Fg7paVPQMF_aad7GclvSK8NYogWeSG7l1Hm25aUsQu5Bs_Us

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/pesticides-je-me-trouve-contraint-de-prendre-les-mesures-que-letat-ne-prend-pas-affirme-le-maire-de-langouet_3586101.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/arrete-anti-pesticides-il-ne-peut-pas-y-avoir-autant-de-decisions-qu-il-y-a-de-communes-en-france_3586013.html

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/maire-langouet-devant-tribunal-administratif-rennes-son-arrete-anti-pesticides-question-1712945.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/plusieurs-centaines-de-personnes-rassemblees-a-rennes-en-soutien-au-maire-auteur-d-un-arrete-anti-pesticides_3586061.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-on-ne-peut-pas-encore-attendre-une-loi-qui-est-toujours-esperee-qui-n-arrive-jamais_3585319.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-la-fronde-des-elus-locaux_3585331.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/alertepollution-rivieres-ou-sols-contamines-dechets-industriels-abandonnes-vous-vivez-pres-d-un-site-pollue-alertez-nous_3037945.html

    24 Août 2019.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/soutien-a-daniel-cueff-maire-de-de-langouet-500-personnes-a-rennes_fr_5d5e4b99e4b0dfcbd48852de?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001&fbclid=IwAR1tNrEcbXQYco9I6GSSBnKK0tDfxXzvTkY2sf9JRVhw4NNeY4hMu4P600E

     Il est possible, que certains politiques trouvent quelque peu exagéré le fait que certains citoyens se retournent contre les maires... Et bien j'aimerai bien savoir, ce qui les empêcheraient effectivement, d'oeuvrer en ce sens...

     Si dans l'enceinte d'une ville ou d'une commune, si modeste soit elle relativement à son nombre d'habitants, quelqu'un, exerce une profession, qui tend à mettre des habitants en danger, le maire est susceptible d'être tenu, pour partiellement responsable...

     Alors, vous me direz, "quand il y a un café, et qu'on y vend de l'alcool, c'est pareil".

     Ben non, justement, parce qu'un café, on choisit d'y entrer ou de ne pas y entrer, alors que l'air que vous respirez, vous ne pouvez que subir le fait, qu'il soit contaminé par des subtances chimiques, si tel est le cas... Ca n'est pas aux habitants de veiller à ce que l'air qu'ils respirent, qui est en communication avec celui qui est de l'autre côté de sa clôture, de s'en prémunir, que je sache.

     Pour autant, il est vrai qu'il difficile d'imaginer, qu'on puisse contraindre un agriculteur, à passer au BIO, sans que la motivation vienne de lui même, ou si vous preferez, que ce choix, soit conforme à ses convictions intimes, ce que je peux parfaitement comprendre.

     Mais les faits sont là, imaginner qu'autour des habitations, il puisse y avoir des bandes, qui soient boisées, et donc, non cultivées, doit peut être, être étudiée, sous forme de compromis.

     L'idéal, bien sûr, serait que ce geste, vienne des agriculteurs eux même, localement, de telle sorte, que chacun y trouve son compte, ce qui n'est pas si utopique que celà, puisque par la raréfaction du nombre d'agriculteurs, un changements de stratégie, relativement à l'orientation de leurs exploitations, statistiquement, est parfaitement envisageable.

     Et se produit deja, je le precise, si l'on observe le poucentage d'agricuteurs, qui passent au BIO, régulièrement.

    Lire la suite

  • L'ÉDITION DES INITIATIVES, en direct des régions.

     C'est un peu "carnet de campagne", de France Inter, mais version vidéos.

    https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/vos-rendez-vous/l-antenne/l-edition-des-initiatives

      Parce que partout, en France, en ville ou à la campagne, il se trouve des gens, qui souvent sont inconnus, et qui ont des idées géniales, qui méritent d'être mises en valeurs, pour que ces idées, en fassent germer de nouvelles, ou être décuplées, et multipliées, dans l'interêt de tous.

     

    Lire la suite

  • Mon association, DIRE ET FAIRE DIRE.

    Cette idée, m’est venue, il y a plusieurs années.

       Il y a environ une vingtaine d’années, l’école du village que nous habitions, dans une vie antérieure, avait organisé un jumelage, avec un village, non loin du lac d’Annecy, plus précisément, Argonay.

       Nous avions fait l’échange, physique, je veux dire, eux avaient dormi chez l’habitant, c'est-à-dire les parents d’élèves, et nous, aussi, par voie de conséquence, chaque élève, ayant un correspondant, dans la classe du village.

       A cette époque, internet, était encore dans l’œuf, ou en tout cas, pas encore répand, au point, que dans une école, on puisse en être équipé.

       La question, que certains se posent, alors, serait de savoir, si l’expérience serait aussi enrichissante, aujourd’hui, la réponse relève de la v certitude, ABSOLUMENT.

       Plus encore, je dois préciser, précisément, parce que l’idée reçue, qui voudrait, qu’internet, par la vidéo live, skype, etc, tuerait la magie de la rencontre, est fausse, parce que rien, jamais, ne vaudra, la réalité d’une rencontre ? « dans la vraie vie ».

       Michèle, femme au foyer, et qui faisait, comme moi, du bénévolat, dans le milieu associatif, nous avait reçues, ma fille ainée et moi, son mari, ingénieur aux eaux et forêts, ils habitaient un chalet, en pleine forêt, avec vue sur le montagne, et leur parc à daim. (le mari de la daimne ?).

       Enfin, le rêve, quoi.

        Evidemment, on refaisait le monde, parce que j’ai pas attendu ni de péter les plombs, ni d’inspirer des gens, ou des décideurs, pour a voir envie, de mettre ma pierre à l’édifice.

     Déjà, et oui, jeune maman, j’étais une chieuse, qui fourre son nez partout.

       Parlant de choses et d’autres, elle, m’expliquait, qu’un jour, je ne sais plus dans quel contexte, dans le cadre associatif, elle avait eu l’occasion d’organiser un repas, préparé exclusivement, par les femmes, mais je ne me souviens plus, de quel pays arabe, elles étaient originaires.

       Mais ce qui l’avait particulièrement marquée, c’était qu’elle avait ressenti, la charge émotionnelle, absolument incroyable, et particulièrement palpable, due au fait que ces femmes, n’étaient absolument habituées, au fait de sortir de chez elles, qui plus est, dans une démarche, où précisément, leur identité culturelle, était ainsi, mise en valeur….

      On leur avait demandé, A ELLES, qui ne sortaient que peu,  de s’en charger.

      Ce qu’elle m’avait expliqué là, je dois dire, m’avait beaucoup touchée, et m’est toujours resté en mémoire.

     J’ai mis ça de côté comme on dit,  en me disant, « un jour, j’en ferai quelque chose ».

     Cette histoire, remonte aux années 70 environ, environ.

       Aujourd’hui, une démarche identique, de la part des féministes, à juste titre, prêterait à interprétation, parce qu’elle serait perçue, comme sexiste, reléguant les femmes arabes, derrière les fourneaux exclusivement,  c'est-à-dire, là, où précisément, elles aimeraient qu’on ne les voient pas que elles, exclusivement.

       Ou si vous préférez, on courrait le risque, d’être perçus, comme antiféministes, risque que je ne prendrai pas.

       Je veux dire, que ma démarche, ne tend pas, pas plus que ne l’était la démarche de mon amie,  à être antiféministe.

       Non, mais ce que je retiens de cette expérience, si émouvante, réside dans le fait, que c’est dans ce cas précis, par le vecteur de la nourriture, et du « manger ensembles », que l’intégration se fait.

       Alors, qu’aujourd’hui, comme certains l’avaient prévu, dont moi, il y a environ 15 ans, on voudrait nous faire gober, que le phénomène migrant, serait un problème, là où il est en vérité, une incroyable opportunité à saisir, je me suis dit, qu’il fallait agir.

       Certes, il n’est pas question, pur moi, de saper, le reps annuel, de telle association culturelle, émanant de telle, diaspora, régionale, ou nationale, auquel je n’ai d’ailleurs jamais participé….

       Pourquoi, au fait ?

       Et bien parce que vous écrivant ces lignes, je suis sous curatelle, toujours, et que financièrement, je n’en ai jamais les moyens, sinon, j’y viendrai, d’office.

       Je précise, parce qu’il existe des associations locales, prés de chez moi, et qu’elle pourraient penser que je marche sur leurs plates bandes .

       Surtout pas ! L’un n’empêche pas l’autre.

       Quelqu’un qui émigre, comme on le sait tous, émigre aussi, avec une culture culinaire, qui lui est propre. Des que des migrants arrivent, et sont acceptés, pour vivre sur notre territoire, il émerge certains d’entre eux, qui souhaitent cuisiner, et en vivre.

       Certains, au point d’ouvrir leur food truk.

       Il y a quelques semaines, j »tais allée rouler ma bosse, à paris, place de la République, où la ville de Paris, avait organisé une manifestation, un week end entier, pour donner l’occasion à ces food truk,  de proposer leurs cuisines, aux parisiens.

      J’avais trouvé cette idée géniale.

       A renouveler, ça va sans dire, et à multiplier ? ailleurs.

       Dans quel contexte, et où, c’est une autre histoire, à laquelle, on doit réfléchir.

       Mais en ce qui me concerne, j’y vois surtout, une occasion rêvée, de mettre en pratique, l’idée selon laquelle, un restaurateur, ambulant, puisque c’est ça, un food truk, eut parfaitement fournir, la logistique, « colorée de sa culture »,  l’association, elle, étant chargée, d’une part,  de répertorier, les food truk,  de veiller à ce que l’éthique de la démarche, venant de chacun, soit conforme  à la culture qu’il revendique, mais aussi,  de veiller, justement, au lieu d’accueil, où le repas, sera servi.

       Ce que je veux dire, c’est que le nomadisme culinaire, peut aussi, donner l’occasion incroyable, de proposer, une activité culturelle, dans certains villages, par exemple, qui voient leur vie culturelle, un peu poussive, par manque de bénévoles,  (je sais ce que c’est), qui voient leurs petits commerces, boulangeries, épiceries, cafés, fermer, les uns après les autres, dans l’objectif que j’assume, aussi, d’apporter un peu de sang neuf, dans des villages, ou petites villes, qui ont le sentiment, d’être les oubliés, de la République.

       Ce qui m’importe, aussi, je dois admettre, c’est de donner l’opportunité, à ces professionnels, parce que je souhaite que ça ne soit que des professionnels, de la restauration, et pas des bénévoles, qui s’y collent, si possible, puissent bosser, en mauvaise saison, sachant, que le principe, du food truk, réside, dans le fait, que les gens, mangent en plein air,  à proximité, avec éventuellement, quelques chaises, et table, installées sur place, mais EN PLEIN AIR.

       Avec cette formule, tout sort du food truck, sur le plan matériel, et professionnel, mais c’est uniquement, le lieu de consommation, de la cuisine produite, qui apporte l’opportunité pour le consommateur, de manger, et de profiter de son repas, dans des conditions matérielles, plus confortables.

       Je tiens à ce que ce soit, des food truk, précisément, pour le côt nomade, qui me semble important.

       Ensuite, pour le côté professionnel, qui impose,  des normes de sécurité, mais surtout, pour donner la plus grande crédibilité, à la valeur culturelle,  de la cuisine proposée.

       L’association, bien sûr, (MOI, EN L’OCCURANCE), sera chargée, d’une part, de  dénicher le food truck, prendre contact avec lui, le rencontrer,  voir si le courant passe (parce que sinon, ça le fera pas !), voir son histoire, rédiger une bio, afin de le présenter.

       Afin, que faisant le lien, avec des villages, les associations, les salles, ou pourquoi pas, les restaurateurs, qui souhaiteraient mettre à disposition  leur salles, puissent se faire.

       Au sujet du nom.

       Pour moi, culturellement, le pot au feu ? c’est juste SACRE….. Mais sacre, à un point que vous ne soupçonnez pas.

       C’est un plat rural, et modeste…. Tout est dit.

       On a un potager, on fait un pot, et on le mange, pendant plusieurs jours.

       Le bouillon, pour ma part, j’en congèle une partie, dans des bocaux(remplis aux deux tiers), pour faire des soupes, ou pour cuire des pâtes, nouilles en lettres, vermicelle, cheveux d’anges, ou autres.

       Si je trouve important, de donner ce nom, à cette association, c’est précisément, pour appuyer sr le fait, que notre culture, y compris, donc, notre cuisine, puisqu’elle en fait partie, s’est enrichie, au fil des siècles et au fil, des voyages, aussi, des découvreurs, qui ont introduit, tel légume, ou tel autre.

       En somme NOTRE POT AU FEU, s’il n’était in finé, que la somme de ce mille feuilles salutaire, de ces diverses cultures, nous n’aurions à nous mettre sous la dent, ni chou, ni pommes de terre, ni poireaux….

       Et pour conclure, tien, je vous recommande, à nouveau, l’émission, de France inter, « on va déguster »,  de François Régis Gaudry, à qui je demande officiellement, d’être le parrain.

    https://www.franceinter.fr/personnes/francois-regis-gaudry

       Alors, je sais, certains me diront, « mais puisque  c’est ainsi, pourquoi, ne pas prévoir, aussi, des artistes, qui correspondent à cette culture, et à ce pays d’origine… »

       Oui, je sais, j’anticipe.

       Paris et Rouen, ne se sont pas fait en un jour .

       On commence, déjà, par mettre sur pied, le côté strictement, culinaire, à petite échelle, on observe, ou met en pratique, et ensuite, on verra en corrigeant, ce qui peut ne pas fonctionner, et petit à petit, on y pensera, mais pour l’instant, ce qui importe, c’est que ça voie le jour.

       Un détail, encore, et là, je m’adresse aux restaurateurs, en particulier.

       Je sais que pour certains, les temps sont durs, quelquefois, relativement à la baisse du pouvoir d’achat, et donc, des répercussions  sur le nombre de clients, en salle.

       Cette idée, peut offrir l’opportunité alors, de modifier, quelque peu l’image, de certains établissements.

       A méditer.

       Ça n’est pas de bénévolat, dont je parle, je le rappelle.

       Le seul bénévolat, éventuellement, ne serait que dans mon travail de coordination, des différents acteurs de l’ensemble de la démarche.

    30 janvier 2019.

    "The greatest show", à la halle aux grains, à Pavilly.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/257921591773422/

    http://www.pavilly.fr/Accueil-Agenda-fr-The-Greatest-Show-298.htm

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Armement, où quand l'argument économique dit que l'argent n'a pas d'odeur.

     Emmanuel Macron declarait her, que de condamner les ventes d'armes, vers tel pays, etait equivalent au fait, de  faire un ambargo, sur n'importe quel autre secteur de l'economie.

     Il est vrai qu'avec le viellissement de la population, on peut avoir des appareils auditifs pour moins cher qu'auparavent, ou comme on dit vulgairement, "mieux vaut entendre ça que d'être sourd".

     Le point où il aa raison, c'est quand il prétend que  c'est infiniment plus complexe qu'on ne le souçonne.

     D'accord.

       Mais il n'empêche que pour moi, vendre des armes, avoir purement et simplement, une industrie des armes, destinée à d'autres pays, est immoral,  le seul et unique client, de cette industrie, devrait n'être que nous même.

     Oui, je sais, je suis une rêveuse, je n'ai jamais eu la prétention, effectivement, d'être autre chose.

     Moi, je transformemrai toutes les kalachnicov' de la terre, en soliflores,  sur un socle, canon scié vers le haut, et ça relancerait l'horticulture française !

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/info-medias/documentaire-mon-pays-fabrique-des-armes-plongee-dans-une-industrie-taboue-en-france_2989323.html

    01 Juin 2019.

    Au moment de l'Indochine, deja, les dockers CGT etaient contre la livraison d'armement.

    https://cgtnforge.wordpress.com/2019/05/29/guerre-au-yemen-hommage-aux-dockers-cgt/comment-page-1/?unapproved=476&moderation-hash=a724f2b5c9624b4853381238c5144d18#comment-476


     Alors, ça ne date pas d'hier.

     Mon commentaire, est sous l'article sur leur blog.

    Sinon, j'ai  ecouté il y a quelques jours, un truc, au sujet des casques bleus.

     Sur France Inter, bien sûr. mais je ne retrouve pas le lien.

     Voicile lien de l'ONU.https://www.un.org/fr/peacekeeping/service/index.shtml

     

    Lire la suite

  • BREXIT ? « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Sussex sans jamais a voir osé le demander ».

    Petite précision, sur le titre, la Sussex, est aussi une race de poules, fortement prisée, noire et blanche.

    Je précise, d'autre part, que ce matin, on a pu entendre Michel Barnier, sur le brexit, et j'ai trouvé ça fort instructif.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9/le-7-9-19-octobre-2018

    https://www.franceinter.fr/monde/brexit-et-maintenant

     Voici, sur France Inter, un ensemble de lien, qui offrent l'opportunité d'avoir différents eclairages, fort utiles, sur le sujet.

    https://www.franceinter.fr/recherche?q=brexit

    22 avril 2019.

    https://www.europe1.fr/international/brexit-lue-donne-six-mois-de-plus-au-royaume-uni-pour-reussir-sa-sortie-3889730

    https://www.europe1.fr/international/brexit-la-volonte-du-peuple-britannique-a-change-estime-alastair-campbell-3889229

     Belle reflexion. En effet, difficile de nier le courage absolu, et l'abnégation de Theresa Mey, sur ce coup là. J'entends que l'opposition aimerait la voir partir, "le califfe, qui prende la place du califfe".. Classique, je dirai, mais il y a juste un problème, c'est de se demander comment gèrerait, un éventuel remplaçant...

     Le problème, comme c'est dit, ça n'est pas Theresa Mey, mais bien, le brexit.

     Ensuite, si je n'aime pas, par principe, le referendum, (on voit à quoi, ça mène), parce que je trouve que c'est de la part d'un politique, une forme de dégagisme, équivalent à une forme de lâcheté, et même si ça ne signifie pas que je condamne en bloc le procédé, j'ai expliqué, il y a quelques jour, la métaphore du mauvais chemin...

     Quand on empreinte un mauvais chemin, qui nous mène en haut de la falaise (je vous rappelle, que j'habite en pays de Caux, alors, c'et vous dire, si je m'y connais en falaise, avec la Manche, je fais coucou à ma fille, au passage, et oui, j'ai le bras long, pour qu'elle puisse m'apercevoir), le seul moyen pour rebrousser chemin, (enfin, sauf pour moi, qui un jour, suis un colibri, et le lendemain suis une abeille, il n'y a qu'à voir ma taille de guêpe, pour s'en convaincre),  c'est bien de faire machine arrière, et pour faire machine arrière en toute sécurité, il n'y à qu'en reprenant, le chemin dans l'autre sens, et donc, refaire un référendum. 

     On m'a appris, hier soir, que Theresa Mey, aurait évoqué, une annulation pure et simple du brexit. Je parle au conditionnel, parce que je n'en retrouve nulle trace, ce matin.

    Pour les pro brexit, qui aurait ce matin, une énorme crise d'urticaire, je compatis, voyez donc...

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/pour-une-europe-plus-sociale-et-donc-plus-humaniste-et-donc-efficace/un-vent-nouveau-deferle-sur-l-europe-volodymyr-zelensky-elu-a-73.html

    Je rappelle simplement que la campagne qui a précédé le référendum, à été entièrement pollué de fake news, venant on le sait, à présent, de Russie, qui avait eu, pour ambition de tronquer, cette élection, afin de tenter de bousiller, l'Europe...

     Je pense que l'intoxication émanant de poutine,  sur les scrutins européens, dans chaque etat, n'a que trop duré.

    On nous parle d'armement, et de conflits armés, dont les plus pauvres et les plus demunis, font toujours, plus que jamais les frais.

      Mais les véritables incendies, aujourd'hui, au delà, de Notre Dame de Paris, concernent les Démocraties,  dont certaines se trouvent mises à rudes epreuves, à cause de cette toxicité, venant de Russie...

     On dit, qu'un pot en terre, une fois  réparé, peut laisser passer la Lumière, ce dont je suis intimement convaincue...

     Gageons que les démocratie, sont faites de tissus, une bonne toile de lin, peut être, ferait l'affaire, egoïstement, je pense à la Normandie, nous qui en produisons tant.

     Avant que je ne naisse, ma grand mère, était couturière.

     Son mari, pour la taquiner, prenait le tissus, et le mettait devant l'éclairage, et se moquait d'elle, parce quon pouvait voir la lumière au travers.

     A défaut de cassures, et de pot fêlé, je vous propose alors, la métaphore, du patchwork... On voit bien, aussi la lumière, au ravers du patchwork, non ?

     C'est d'autant plus adapté, (le patchwork, est originaire des USA), quand on observe, les ravages que Trump, laisse sur son passage, et nuit à la réputation de son pays, sur le plan international.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/spiritualite/notre-dame-de-paris-et-ensuite.html

     9 septembre 2019.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/

      Pour les déboires du bonhomme, "qui sème le vent, récolte la tempête".

     Ce matin, sur France Inter, on nous expliquait la situation juste catastrophique, au Royaume Uni, sur le plan de la santé, "sans parler du reste", je  veux parler, par exemple, de l'éducation.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-5-7/le-5-7-09-septembre-2019

     Ces couillons de pro brexit, aussi stupides, qu'irresponsables, ont plongé leur pays, Boris Jonhson, en tête, dan la chaos le plus total,  faisant croire comme partout, où ils sévissent, que la détresse sociale, ne pouvait être que la conséquence, du phénomène migrant...

     Comment, vous dites ?

      Je caricature  ?

     Non, je ne crois pas., j'ai parfaitement en mémoire que les régions les plus touchées par le chomage, ont vu le fait de voter pour le brexit, comme un moyen de taper un bon coup sur la table, qui ne risquait, pas d'être celle des négociations,en tout cas,  avec un crétin décérébré, tout juste capable de faire du sous trump, c'est vous dire.

     En dehors, d'un malencontreuse similitude, côté coiffure, pour servir de diversion, peut être ? 

      Au lieu d'un renard mort, outre atlantique, on a la version britanique, à présent, avec pour seule nuance capillaire, que l'autre rougeot, aux USA, vide une bombe de laque, pour que ça tienne (vive les tempêtes, quand il sort de l'avion), là, où sa progénitude idéologique fait l'économie  d'une apparence capillaire, que je qualifierai de f brousailleuse"....

     Qu'il fasse attention, au incendies de forêt, surtout....

     S'il cherche à se donner des airs, de liberté et d'innovation,  de façon parfaitement intentionnelle, qu'il sache que les friches, qui font si peur, à la présidente de la FNSEA, en France, si elles sont blondes comme les blés, outre manche, ça ne signifie pas pour autant que les neurones, qui se trouvent  dans sa caboche, à quelques centimètres au dessous, trouveront comment, sortir le Royaume Uni, de l'ornière. 

      Je l'aurai cru plus subtile, mais il est en vérité,  aussi bête.... Et ceux qui ont voté pour eux, à la solde je le rappelle, de Poutine, via ses usines à clics,  en ont aujourd'hui pour leur frais, parce que rien, absolument rien, n'est résolu, bien au contraire.

     La seule, qui a perdu l'occasion  d'y mettre son grain de sel, des le début, que cet urluberlu est apparu, c'est la Reine  Elisabeth.

     Certes, elle est sensée, ne pas s'imiscer dans la politique, en tout cas, de façon officielle...

     Mon sentiment réside dans le fait qu'il eût été plus profittable, qu'elle mette les pieds dan le plat,  bien en amont, pour comme on dit chez nous, "secouer le cocottier",  avec le référendum, avec un peu de chance, le résultat, eût été sensibement different... Oui, je sais, ça n'aurait pas été très orthodoxe... Poutine qui manipule les opinions, dans les pays occidentaux, avec ses usines à clics, ça n'est pas d'aventage orthodoxe, que je sache, et pourtant, ça n'est là que la stricte vérité.

     Ce qui me perturbe, je dois avouer, c'est qu'on ne cesse à intervalles réguliers, et à juste titre, de nous dire que l'histoire peut être, serait en train de se répéter...Alors, si je ne suis pas une experte en histoire de l'Europe, je crois me souvenir, que pendant la seconde guerre mondiale, c'est bien grâce au Royaume Uni, que la resistance française,  s'est distinguée...

     Est ce que par hasard, la Reine Elisabeth, aurait perdu elle, la mémoire, je ne comprends pas pourquoi, elle ne tape pas, un bon coup de poing, sur la table.... De toute façon, là, au point, où ils en sont.... Une poule SUSSEX, n'y retrouverait pas ses pousins.

     19 octobre 2019.

    "Ils veulent sortir de l’Europe coûte que coûte".

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/grand-format-on-est-alle-a-la-rencontre-des-brexiters-ces-britanniques-qui-veulent-sortir-coute-que-coute-de-l-europe.html

     Au fait, pendant que j'y pense, j'ai fait, une vidéo, au sujet du référendum...

     C'est à partir de la minute 9, que je developpe, le fonctionnement du référendum.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/brexit-que-va-t-il-se-passer-apres-le-report-du-vote-sur-l-accord_3667739.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/brexit-que-fera-bruxelles-face-a-l-imbroglio-britannique_3667829.html

    12 janvier 2020.

      Alors que dorénavent, le brexit est acté, et qu'il va bien falloir l'assumer, les répercussions politiques, n'en deplaise à Boris Jonhson et à ses partisans, sont bien loin d'être résolues.

      Parmi celles ci, le courant separatiste écossais, qui à présent, donne à nouveau de la voix, là, où parmi les ecossais, certains indécis qui avaient voté contre le séparatisme, parce que leur esprit optimiste leur avait fait estimer, que de toute façon, le brexit ne se ferait jamais "finalement", et que donc, la sortir de l'Europe de l'Ecosse, pas d'aventage...

      En gros, bon an mal an, c'était superflu, de revendiquer l'autonomie, et qu'il n'y avait pas le feu au Loch Ness.

      Et puis voilà que le vent tourne, et que finalement, il aura bien lieu, et on se rend compte alors, que le brexit avec les repercussions, face  l'Europe, il va bien falloir s'en accomoder.

      Un mot, cependant, sur le séparatisme.

      Car j'ai sur ce point, un jugement, qui peut étonner.

      Si l'on observe la carte du monde, on réalise, que plus un état est petit en superficie, et plus, statisitiquement, il devient un paradis fiscal...

      Et oui, il faut bien trouver le pognon quelque part, et des qu'une entreprise est en échec, qui postule pour la racheter, et la faire disparaitre ?

       A 75 %, voir plus, une multinationale, qui généralement, ne le fait, que pour en conserver quelques brevets, puis foutre tout le monde dehors, illoco presto...

      Oui, je sais, je caricature un peu, mais en gros, je ne suis pas loin de la vérité.

     Comme les multinationales jouissent, d'une zone tellement grise, en droit international, au point que je les appelle, depuis lontemps, des "pieuvres opportunistes", en gros, elle font leur marché, bon an, mal an,  et ouvrent, et ferment, leurs filiales, un peu comme si, sur un coup de tête, je decidais d'ouvrir ou de fermer mes volets, dans l'hypothèse ou ma maison, en aurait.

     Les conséquences, c'est ça :

    https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/paradis-fiscaux/paradis-fiscaux-la-france-met-a-jour-sa-liste-noire-en-ajoutant-six-pays_3775003.html

      Que l'Europe ait une lecture un peu douteuse de la notion, de paradis fiscal, est le moins que l'on puisse dire, sachant, que ce que l'on nomme "les bons éléves", seraient ceux, qui font le mieux la risette, plus qu'autre chose, personnellement, j'ai de gros doutes.

     Que le Royaume Uni, à present, soit en voie de le devenir, pour moi, releve simplement, d'une logique implacble, parce que le mnque à gagner, il va bien falloir, aller le gagner ailleurs, que ce qui etait jusque là.

     Si je fais un lien, avec la superficie des états concernés, c'est que  j'ai remarqué, et je ne suis pas la seule,  c'est que si l'on observe les etats concernés, on remarque, que c'est effectivement le cas, d'une part, mais aussi, que ce sont eux, qui hebergent, les sites qui servent à couvrir, les escroqueries, de toute sorte.... Sur internet.

     Il suffit de superposer les deux cartes, pour l'observer, alors, c'est pas compliqué, et ça n'est certes pas Europol, qui risque de me contredire.

     Si j'explique celà, c'est pour signifier, qu'en matiere de séparatisme, si je suis plus que méfiante, en ce qui concerne la Catalogne, par exemple, pour les raisons expliquées plus haut, l'Ecosse, elle, ne répond pas à cette specificité, quand à sa superficie....

     Il existe ensuite une autre répercussion qui est tombée, il y a quelques jours, en ce qui concerne le "séparatisme", du fils Harry, vis à vis de la royauté.

     La reine mère, est dans tous ses "états"....

     Tu m'etonnes, John......

     Si elle avait tenu son rôle, des le debut, de la menace du brexit, jamais, aujourd'hui, il ne serait acté, comme il l'est.

     Certes, ma lecture est bien personnelle, je le reconnais.

     J'entendais que les commentateurs, que ce soit ici, en France, ou que ce soit outre Manche, expliquaient que telle que la constitution était fichue, en Angleterre, elle avait un devoir de neutralité, vis à vis du pouvoir....

      Pendant le seconde guerre mondiale,  son rôle fût pourtant fondamental, pour venir en aide au continent européen, à l'époque, où la Queen, elle en a vait dans la culotte...

       Helas,  on ne vieiellit pas sans se ramollir,  et la Queen en question,  a largement perdu, de sa superbe....

      Enfin, en dehors de ses magnifiques chapeaux, et ses tenues, je veux dire.

     Car si dans les fait, elle avait un devoir de neutralité, en temps que simple citoyenne, elle était en droit de donner son point de vue, point de vue, qui aurait pesé, bien au delà de ce que les instigateurs du brexit, auraient soupçonné...

     En attendant, elle pleurniche, là, de voir son petit fils, se faire la belle, avec sa belle, si ispanique d'origine soit elle, ce qui me fait penser, que sa décision est bien loin, d'être anodine, et au contraire, en dit bien long, sur le non dit, particulierement altruite, de la jeune femme,  qui aurait bien des choses à raconter, sur la soit disant ouverture d'esprit de la Queen, et qui ne peut, je le soupçonne, que se touver plus qu'interloquée, par le fait que cette soit disant neutralité de la Queen sur le brexit, quand il en était encore temps, lui signifiait, à elle, en temps qu'ispanique, le même rejet, qu'elle peut observer, vis à vis des migrants, qui souhaiteraient rejoindre leurs familles, sur le sol britanique....

     L'opinion des angalis, à son sujet, pour certains d'ailleurs, en dit long...Demandez leur donc, à ceux qui la denigrent, ce qu'ils pensent du brexit, et vous verrez, vous ne serez pas déçus....

     En gros, la Queen récolte,  ce qu'elle a semé,  c'est à dire, la lâcheté dont elle a fait preuve, ces dernieres années... Comme quoi, toute Qeen qu'elle est, elle en prend pour son grade, et dans son cas, c'est pas peu dire....

     Ho, dites donc, vous savez quoi ?

     Alors, que j'écrivais à ma fillotte, numéro 2, hier, qui vit à Brighton, enfin, dans la banlieue, je réalisais, que c'était dans le SUSSEX... Trop drôle, non ?

     Cécidément, ce livre, sur l'aviculture, il va bien finir par sortir, non ?

     Bisous, à mes deux poulettes, outre manche. Le colis arrive, jusqu'à preuve du contraire, le brexit n'interdit pas encore, que je vous envoie un colis, ha ha ha ha.

    Lire la suite