google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Ecologie

  • La pêche électrique.

    https://www.bloomassociation.org/stop-peche-electrique/merci/

      Pour moi, la pêche électrique, est simplement parfaitement imorale, et intellectuellement, irrecevable.

     Oui, j'ai bien dit INTELLECTUELLEMENT si tand est que ça puisse avoir une significiation, pour ceux qui s'y adonnent.

      Parce que par défintion, la pêche électrique électrise tous les poissons, sans exception.

      C'est un peu comme si un chasseur, au lieu de prendre son fusil, pour tuer un lapin, d'un seul coup, mettait plus pied un systême où il tue toute la faune, sur un km carré, alors, qu'il ne convoitait que les lapins de garenne, ça n'a aucun sens...

      Chez nous, on appelle ça "du travail de bourrin", ou du "ni fait ni à faire", juste pitoyable.

    mardi 21 nov 2017.

    Je cite :

    " J'ai dû me diriger vers la côte anglaise là où l'électrocution
    n'est pas utilisée pour capturer du poisson. Il y a encore du poisson là-bas. 

    Partout où la pêche électrique est utilisée, le poisson disparaît.

     Je pense que mon travail n'a plus d'avenir."

     

    Philippe Mahieu, pêcheur en Belgique.

    http://donpecheelec.bloomassociation.org/?utm_source=CO-ST&utm_medium=email&utm_campaign=peche_electrique&utm_content=Email2

    Lire la suite

  • Pour une interdiction, à l’échelle européenne, du glyphosate.

    http://www.consoglobe.com/glyphosate-les-citoyens-europeens-lancent-une-petition-pour-linterdire-cg?utm_medium=autopromo&utm_source=notifications

     J'ai deja travaillé sur le sujet, depuis bien des années.

    https://jardindelenfantsorciere.wordpress.com/2016/05/21/pretexte-a-quelques-rencontres/comment-page-1/

     (Désolée, pour les fautes, là bas, j'irai corriger dès que possible).

        On sait, aujourd'hui, et beaucoup d'études scientifiques le prouve, que le glyphosate, commercialisé, chez nous, entre autre, sous le nom de RUNDUP, est particulièrement toxique, et notamment, à l'origine de certains cancers, qui sont eux, en augmentation,  ce qui met en évidence, l'urgence de sévir juridiquement, pour que ces mafias de l'industrie chimique, cesse de s'en prendre à notre santé, et ne se soucient que du court terme, avec beaucoup de pognon, à la clé, puisque pour eux, c'est bien la seule chose qui leur importe.

       Je précise à ces messieurs, 

     que si moi, je venais les visiter et que je leur volais, un de leurs cheveux, pour l'analyser, le résultat ne serait pas beau à voir, parce que les substances chimiques, dont il est question, c'est chaque individu, qui le respire, par l'air pollué, qui le mange, dans des légumes non bio, etc, etc, etc....

     Moi ? INTEGRISTE DE L'ECOLOGIE ?

     Comme vous y allez.

     Arrêtez, "vous le flattez". Non, ça va je déconnais ! c'est une blague.

     Ce soir, marine le pen, se trouve sur France 2, pour tenter de nous vendre sa haine en prime time, alors, il faut "charrier droit", comme disait mon grand père, lui qui a si bien connu les chevaux, pour manier la charrue.

      Tant qu'on en la met pas avant les bœufs, l'honneur est sauf.

       Pour ce qui concerne le RUNDUP, donc, savamment camoufflé, dans le milieu agricole, sous d'autres noms, pour mieux endormir,  le "sale fouille merde d'écologiste, qui sommeille, chez votre voisin de parcelle (sic !) , message non dissimulé, aux agriculteurs intensifs, le seul moyen, d'observer si votre voisin, vous "empujolle", comme on dit chez nous, consiste à observer, ls couleurs de son champs.

       En principe, un champ cultivé, est vert.

       Une fois posé le glyphosate, l'herbe commence par devenir un peu rouge, puis vire au jaune.

       Quand vous observez un champ tout jaune (je ne parle que de l'herbe, hein, allez pas foutre la merde, parce que c'est un champ de colza, pour le coup, c'est vous qui passeriez pour un con), et bien ça veut dire que le mec qui exploite ces terres, utilise du glyphosate, même si ça porte un autre nom, avec le quel, il va se faire un plaisir de vous rouler généralement, dans la farine.

       Le fait, que cette pétition décolle, dans les autres pays européens, est de la plus haute importance, puisque le problème réside, dans le fait, qu'interdit, en France, ici, en Normandie, par exemple, certains vont le chercher en Belgique, où il est autorisé à la vente, voilà, pour quelle raison il importe que tous les écolos, dans chaque pays de la communauté européenne, prenne le problème à bras le corps.

      Et pendant que j'y suis, parce que je sais que la marine est sur France 2, ce soir, oui, je dis "la marine", parce qu'elle prétend ne plus assumer son nom de famille, elle croit peut être que de retirer le nom, va suffire à la laver, alors, qu'elle replonge complètement, vers les racines du mouvement.

       La marine, donc, qui ne risque pas d'être nationale, se tape comme de l'an 40 du monde agricole, et il importe vraiment, d'en prendre conscience, parce que ça n'est qu'en parvenant à s'appuyer, sur une harmonisation, des lois relatives à l'agriculture, que précisément, cette dernière parviendra à survivre, mais je dirai plutôt, "à ne plus mourir", d'un cancer, par exemple, si l'on considère, le problème du glyphosate, qui est un symbole de cette problématique, en particulier.

       Parce que si l'on fait grand bruit, à juste titre, des problèmes strictement sociaux, relativement, au manque de revenus, du surendettement, et des suicides, ce qui est de la plus haute importance, il serait pour le moins déplacé, d'oublier de citer l'augmentation de la mortalité due elle, aux cancers liés aux substances chimiques, que l'agriculture intensive préconise.

       Alors, d'ici quelques semaines, va commencer, le salon de l'Agriculture, je ne sais pas si moi, j'en serai, mais en tout ca, une chose est sûre, c'est que moi, en tout cas, contrairement à certains ou certaines, "je suis aux taquets". Comme doit l'être d'ailleurs, Stéphane le Foll, notre Ministre de l'Agriculture et des forêts.

      Mercredi 25 octobre 2017.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-25-octobre-2017

     

     

    Dimanche 3 décembre 2017.

     Je commence par donner différents liens sur le sujet.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/02/glyphosate-de-la-confusion-scientifique-au-trouble-politique_5223673_3232.html

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/alternatives-au-glyphosate-une-entreprise-en-conflit-avec-l-anses_118705

     "Morceau choisi".

    "Le désherbage mécanique, le labour et l'allongement des rotations culturales sont moins efficaces, plus chers et plus compliqués à mettre en oeuvre", souligne la Plateforme glyphosate France, qui réunit la plupart des entreprises commercialisant en France des produits à base de glyphosate. En l'absence de "solution miracle" et pour atteindre l'objectif de réduire de 50% les produits phytosanitaires à l'horizon 2030, l'Inra travaille sur une "combinaison de plusieurs approches" : une amélioration de la sélection génétique, des progrès en agronomie et sur le biocontrôle, expliquait tout récemment le président de l'Institut national de recherches agronomiques, Philippe Mauguin, aux députés.

     

    https://www.franceinter.fr/emissions/sur-les-epaules-de-darwin

     

     

     

     

    Lire la suite