google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Europe

  • La pêche électrique.

    https://www.bloomassociation.org/stop-peche-electrique/merci/

      Pour moi, la pêche électrique, est simplement parfaitement imorale, et intellectuellement, irrecevable.

     Oui, j'ai bien dit INTELLECTUELLEMENT si tand est que ça puisse avoir une significiation, pour ceux qui s'y adonnent.

      Parce que par défintion, la pêche électrique électrise tous les poissons, sans exception.

      C'est un peu comme si un chasseur, au lieu de prendre son fusil, pour tuer un lapin, d'un seul coup, mettait plus pied un systême où il tue toute la faune, sur un km carré, alors, qu'il ne convoitait que les lapins de garenne, ça n'a aucun sens...

      Chez nous, on appelle ça "du travail de bourrin", ou du "ni fait ni à faire", juste pitoyable.

    mardi 21 nov 2017.

    Je cite :

    " J'ai dû me diriger vers la côte anglaise là où l'électrocution
    n'est pas utilisée pour capturer du poisson. Il y a encore du poisson là-bas. 

    Partout où la pêche électrique est utilisée, le poisson disparaît.

     Je pense que mon travail n'a plus d'avenir."

     

    Philippe Mahieu, pêcheur en Belgique.

    http://donpecheelec.bloomassociation.org/?utm_source=CO-ST&utm_medium=email&utm_campaign=peche_electrique&utm_content=Email2

    Lire la suite

  • La marche anti Macron, de François Ruffin.

    https://actu.orange.fr/politique/le-depute-francois-ruffin-lfi-organise-une-marche-anti-macron-en-picardie-magic-CNT000000N0e4x.html

     Enfin, BREF...

      J'ai enfin saisi, pourquoi personne,chez les macronnistes, personne  ne s'acoquinne avec des associations de randonnée, ils risqueraient d'attraper des ampoules, et ainsi avoir un peu moinde merde dans les yeux....

     Comme quoi, l'obscurantisme ne se trouve pas necessairment là, où le croit. Ou plus precisement, il se trouve en certaines pheres politiques, qu'on aurait pas soupçonné.

    Lire la suite

  • DU COURAGE, pour boycotter les produits qui refusent l'étiquetage alimentaire européen.

     

    Bon, alors, attention, "ça commence fort".

      Les industriels de l'agroalimentaire, font du lobbing, aupres de tous ce qui porte un col blanc, et cravate et qui a le moindre pouvoir de décision,  sur le plan politique, que ce soit dans chaque pays européen, ou que ce soit dirrectement, à Bruxelles.

      Là, pour illustrer mon article, je viens de taper simplement, "etiquettage alimentaire", rien que poser les etiquettes de couleur, ALORS QUE L'EUROPE A VOTE POUR et ce ne fût pas sans mal, comme vous pouvez l'imaginer.

      Pour commencer, les pro brexit, et donc, par principe anti européens, qui souhaitent promouvoir la natation en eaux troubles, ne voient aucune inconvenient visiblement, à ce que l'eau en question, persiste à être encore plus polluée, pour ne pas dire nauseabonde, puisqu'il n'y que par l'Europe, que l'on puisse prétendre mettre sur pied, une véritable législation, qui protège les consommateurs....

     Comme vous dite ??? "chaque pays peut s'en charger"....

     Ha non non, ma petite dame, pour commencez, arrêtez donc, de vous teindre en blonde vous êtes ridicule, on dirait une trumpette...Et pour la chirurgie esthétique, je compatis.

     Et non, "franchement désolée", mais chaque pays est parfaitement incapable de s'en charger, pour une raison fort simple, qui réside dans le fait que les industries alimentaires, sont toutes des multinationales, et que leur objectif ne réside que dans le seul et unique objectif que de gagner du pognon, et uniquement celà. Vous voulez  des exemples, et bien je vais vous en donner.

     En Bretagne,  "terre d'adoption", pour moi, réside un problème particulièrement interpellant.

       Alors, que les acteurs de l'agro alimentaire regionaux, se cassent le cul, pour promouvoir leur production régionale, ce que je fais aussi, en temps bénévole, on cherche à promouvoir, les biscuiteries régionales, ors ces biscuiteries régionales, consomment une grande quantité de beurre.

      Ors, compte tenu du fait, que l'obésité est un problème de santé publique important, pendant longtemps, on a diabolisé le beurre, et la crème fraiche, de telle sorte que les multinationales du secteur, DANONE, pour ne pas le citer, mais les autres ne valent  guère mieux, ont exigé des agriculteurs, qu'ils produisent un lait pauvre en graisse,  diminuant ainsi de façon très significative, la production de crème fraiche, et de beurre.

     Et croyez moi, sur le sujet, moi qui suis normande, j'en connais un rayon, ma mère vendait le sien à la halle au grain, à Pavilly.

    Alors, commet font ils ? je ne sais pas, ils vont acheter le beurre à prix d'or, dans d'autres pays d'europe, alors, qu'il pourrait être produit en Bretagne, ou en Normandie.

       Alors, que bêtement, la semaine dernière, je chopais une conversation, dans une brasserie d'Yvetôt,  des salariés du milieu agricole, alors, que je leur soumettait le problème  m'ont dit textuellement, "Mais DANONE, ILS EN ONT RIEN A BRANLER, de ce problème de beurre, ils ont un pied dans chaque pays d'europe, et se foutent complètement, des soucis de ce genre". 

      Mais là, ce que je vous raconte, là, ça n'est pas que l'histoire de DANONE qui prend les producteurs de lait pour des cons, non non, dans chaque multinationale, de l'agrioalimentaire, c'est le même topo.

     Bon, alors, pour commencer, cette histoire de lait, c'est assez simple, en fait, il faut juste avoit le courage de le faire, et comme on n'a pas le choix, et bien on va y aller au charbon, hein, j'ai l'habitude.

      Pour la filière laitière, il existe le label équittable, c'est moi, qui ai lancé l'idée, il y a plusieurs années, je me suis dit que si le principe de l'équitable existait pour des pays en voie de développement, alors, "pourquoi, ne pas l'appliquer aussi au milieu agricole".

      Et si je propose le boycot, c'est pas un hasard, c'est juste qu'on n'a pas le choix, on sait à qui on a affaire, c'est tout.

       Jusqu'à preuve du contraire, les problèmes de santé publique, sont assez simmilaires, d'un pays à l'autre de l'Europe, la "mal bouffe", elle existe partout, c'est bien pour ça, qu'on ne peut lutter sur ce point, que sous cet angle, et pour ça, il nous faut une Europe forte, et pas des politiques de merde, qui ne  souhaitent que casser cet outil juridique merveilleux, qui est le seul capable de lutter contre ces fleaux, que sont les miultinationales de l'agroalimentaire.

        Et pour ceux, qui douteraient du problème, alors, que la loi, a été votée, je vais vous expliquer.

     Là, taper simplement "etiquettage alimentaire", impossible de trouver les étiquettes ! Et bien oui, j'ai cliqué sur IMAGE je suis pas conne, non plus.

     Et là, je tombe sur tout un tas d'etiquettes, mais jamais sur celle qui m'interesse !

     Maintenant, pour ceux qui penseraient, que  sur le plan européen, on ait peu de considération sur le sujet, je vous donne ce lien, qui démontre parfaitement au contraire, que le sujet, est pris tres au serieux, et depuis des années.

    http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-2560_fr.htm

      Et oui, je sais, ça ne date pas d'hier, mais justement, c'est intéressant, aussi, d'observer que si les pro brexit, n'ont à la bouche, que des insannités, sur l'Europe, ils se gardent bien de parler du travail extrêmement positif, qu'ils font, et dans bien des domaines.

     Cet etiquettage, pour information, n'a pas été pris à la légère, il a  été testé, pendant une certaine période, auprès des consommateurs.

      A la question, "est ce que j'ai été questionnée, sur le sujet", la reponse est OUI, PARFAITEMENT, depuis plusieurs années, que ces saloperies de multiationales, nous prennent tous nous consommateurs, POUR DES CONS.

      Alors, aujourd'hui, où en sommes nous, sur le sujet ?

      Et bien sous la pression des lobbies de l'agro alimentaire, justement, ils ont recommandé, l'utilisation de cet étiquettage, mais il n'est pas obligatoire.

      Moi, le système des couleurs, je le trouve très bien, parce qu'il permet d'y voir vraiment plus clair, et de façon tres efficace, et vite, sans avoir à prendre la loupe,  pour parvenir à lire des chiffres, des pourcentages, ou des noms scientifiques, que l'on ne connait pas necessairement.

     Ce qui se produit donc, c'est qu'il va y avoir, une véritable guérilla,  côté publicité, pour faire passer pour vertueux, des produits alimentaires, produits par des pieuvres opportunistes, ALORS QU'ILS AURONT CHOISI STRATEGIQUEMENT DE REFUSER CET ETIQUETTAGE ALIMENTAIRE.

     D'où mon idée de boycot.

       En fait, là, une fois rédigé cet article, la conséquence, va être la suivante, c'est que ces groupes, ces multinationales, vont mettre sur pied, parallèlement, avec qui prendre contact, pour trafiquer les étiquettes, tout simplement, et contourner la loi, en fait, ce qu'a fait l'industrie automobile, avec les contrôles antipollution, alors qu'on réalise, aujourd'hui, que la quasi totalité des marques les plus connues, nous ont tous entubés, sur les contrôeles en question, Y COMPRIS RENAULT.

       Autant vous dire que nous en face, on a plutot intérêt à mettre au point ce qu'il faut pour mettre sur pied des contrôles, et tres sévères, et que des sanctions soient envisagées.

     Et pendant que j'y suis, pour ceux, qui auraient tendance à me sousestimer, sur le sujet, je redonne un lien, que chacun, devrait regarder de nouveau.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/fondation-vus-avez-bien-dit-fondation.html

     J'ai fait une vidéo, aussi, sur le sujet.

    Lire la suite