google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html
Créer un site internet

féminisme

  • Olivier Faure à l'émission, "questions politiques".

    https://www.franceinter.fr/emissions/questions-politiques/questions-politiques-07-avril-2019

     Il est vraiment très important, d'aller réécouter cette émission,  parce qu'il y explique, pas mal de choses sur la position du PS, aujourd'hui, mais aussi, surtout, révèle des faits, tout à fait fondamentaux, sur les véritables menaces, qui n'ont rien d'ideologique, mais dirrectement liées au rechauffement climatique qui nous guettent, si d'aventure, les nationalistes arrivaient un jour, à avoir d'aventage de suffrage, et que la cause écologique, à cause de celà, devait passer comme secondaire ou accessoire, ceci, sous un angle, que j'ignorais, relatif à ses origines personnelles.

     Je dois dire, que j'ai été très touchée, par ce qu'il a expliqué, sur le phénomène migrants, quand il a fait references, aux migrants climatiques.

    Lire la suite

  • Le pape François recherche du sang neuf, ok, mais faudrait voir à pas trop pousser, non ?

    https://fr.zenit.org/articles/quand-vous-voyez-un-pretre-en-danger-la-mission-que-le-pape-confie-aux-jeunes/?fbclid=IwAR33bp-O5Dm6thBN9FSvazKuoMRXge4WPqBE2G8AMzi3n_lDuvdDzoUcdd8

     Je comprends la posture du Pape François, pour qui, je garde, malgré la f difference de posture, sur certains point, une considérable admiration.

     Mais là, je dois a vouer, qu'il charie un peu, comme on dit vulgairement.

     Lisez plutôt.

    Je comprends, qu'il souhaite saisir dans la tourmente, que connait son eglise, l'opportunité de dire aux jeunes générations, "l'eglise de demain, saisissez vous en, moi, je compte sur vous".

     Et apres tout, cette posture présente l'incroyable mérite, d'envoyer aux jeunes un message, qui tend à les rendre responsables, et à agir.. Sur ce point, apres tout, je trouve ça, tres courageux. 

     Mais il y a juste un énorme problème, qui réside dans le fait que cette lecture, d'une part, n'est, je le crains, pas necessairement, du goût de tous les fidèles....

      Et que tous ceux, qui sont vent debout, pour dénoncer, comme le préconise le pape, depuis le début de son ponticicat,  le moindre acte de pédophilie ou d'attouchement, n'en attendent pas moins, eux, et notamment, les parents d'enfants, qui iraient au cathéchisme, que les prêtres soient suffisemment, responsables, et dignes qu'on leur confie des enfants, en sommes, "secures", vis à vis des enfants, dont il aurait la responsabilité.

     Un autre énorme inconvénient, dans la posture et le discours du pape, tendrait à laisser croire, que ça serait aux enfants de veiller à ce que rien d'anormal ne se produise.... Désolée, hein, papounet, mais là,  les bras m'en tombent... Surtout mon bras droit, attendez, je le ramasse, et je le recolle...

     Ce qui me consterne, je dois avouer, réside dans le fait, que visiblement, le pape François compatit véritablement, devant la souffrance des victimes, il semble évident, qu'il est en parfaite méconnaissance, du phénomene pédophile, ou de viol.

     Je veux dire, par là, que les violeurs, et les pédophiles, dans un contexte de responsabilité d'encadrement, d'enseignement, ou de loisir, sont tous, sans la moindre exception, ce qu'on appelle, des pervers manipulateurs, qui ont sur les enfants, une position d'emprise, comme le ferait, un loup vis à vis d'un agneau,  ou d'un mentor toxique, version, djihadiste...

      Dans le mécanisme psychologique,  ces compotements sont parfaitement simillaires...

     Ainsi, un enfant qui se touve un peu triste, ou qui ne va pas bien,  etait, est, et sera toujours, une proie de prédilection, face à un prédateur sexuel, qu'il soit prêtre, ou qu'il soit, dans un contexte, qui soit autre....

     Alors, tenir ce type de propos, si je peux le comprendre, désolée, mais je trouve ça, articulièrement maladroit.

     Remettre le prêtre, sur le droit chemin", non mais franchement...

     Mais quand il est dans la sacritie, le prêtre, et qu'il demande une petite gâterie, il revendique, lui aussi, en temps que prédateur, d'y être, "dans le droit chemin", d'accord ?

     celui de sa jouisance sexuelle, en l'occurance, et il sait où il va, lui, soyez sans crainte.... 

     Désolée, pour l'aspect, un peu "cru", (du verbe croire, visiblement), mais franchement, la papounet, là, il déconne grave.....

     Un jour, quelqu'un de très proche,  au sujet de la pédophilie que j'ai subie, enfant (il ne s'agissait pas de mon père, hein, ni de qui que ce soit de la famille, je précise), me dit, "oui, mais enfin, qu'est ce que tu etais allée faire, toi, aussi, à cet endroit".....

     Incroyable... Ainsi, ça aurait donc été ma faute, au prétexte, que je m'étais aventurée, là, où il ne fallait pas !

     Mais qu'est ce que je suis bête, moi aussi, tiens, mais comment je lui ai pas dit, le quart d'heure d'avant, "non mais dis donc, gros con, tu la range, ta bite, ou je te colle ma main, dans ta gueule"...

      Mais c'est bien sûr,  pour cette raison, qu'il y a quelques années, j'avais créé un forum, sur ce sujet, qui s'appelait, "cache ton zizi, gros nul".

     En somme, c'est  un peu ça, le message du pape, non ?

     y'a vraiment, des cops de pompe, qui se perdent, il me semble, non ?

    Lire la suite

  • Erreurs judiciaires.

    https://www.la-croix.com/Culture/TV-Radio/Erreur-judiciaire-limpossible-reparation-2019-03-07-1201007059

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/video-quand-la-justice-se-trompe_3249179.html

     Pour ce qui concerne l'affaire de la petite Fiona,  je dois avouer, que ça m'a fait un choc.

     En effet,  c'est moi, en interne, qui ai pointé du doigt (parce que je suis une ancienne traumatisée de pédophilie, qui adulte, est devenue maman), qui ai pointé du doigt, l'incéhrence de son discours.

     En effet, elle prétendait  s'être rendue dans un jardin public,  s'être endormie sur un banc, et que la petite Fiona, se serait volatilisée, pendant qu'elle s'était assoupie. ors, on venait d'apprendre qu'elle avait été elle, victime d'un pédophile, enfant.

     Ors, quand on est une trauma sexuelle,  enfin, selon mon expérience, m'étant imaginé dans la situation qu'elle décrivait, avec mes filles dans un jardin public, dès qu'on se sent trop fatiguée, la dernière des choses que l'on fait, c'est de s'endormir, on reunit ses enfants, on les recupére, et on va ds la voiture, si on est en voiture, ou on rentre chez soi, pour que les enfants soient en sécurité...

     Donc, j'ai pointé du doigt que son attitude etait incohérente... Ce qui semble avoir aidé la police, à considérer le témoignage de la maman, sous un angle nouveau.

    Lire la suite

  • Précarité, le logement d’abord, la suite, ensuite.

      31 Mars 2019.

     Fin de la trève hivernale, aujourd'hui.

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/monde/fin-de-la-treve-hivernale--reprise-des-expulsions-pour-des-milliers-de-familles-NP14824191

     7 nov 2019.

    Montreuil : le maire réquisitionne 15.000 mètres-carrés de bureaux vides pour reloger des travailleurs migrants​.

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-saint-denis/montreuil-maire-requisitionne-15000-metres-carres-bureaux-vides-reloger-travailleurs-migrants-1547650.html?fbclid=IwAR3_Kern-DZxryfh2iWirFZQ8Ve9lekvAv-XjpVHE0Dd5gCRJ6E7fLFzgX8

     Je ne comprends pas, pour tout dire, pourquoi, ce genre de chose, n'ait pas pu se faire avant.

     Mais je trouve ça vraiment génial, et je serai curieuse de savoir, ce que l'état, peut bien opposer à ça.... Tous les maires qui disposent de locaux vides, quelle que soit leur utilité, ou leur utilisation antérieure,  devrait, en faire autant.

     J'ai appris, hier, une inititive, un peu similaire, au sujet d'un parking, inoccupé.

     C'est ici:  https://fr.metrotime.be/2019/11/05/must-read/des-lits-dans-les-parkings-vides-pour-heberger-les-sans-abri/?fbclid=IwAR2_2v-XAzMVEOkeBUINcdeP67lj3LHTQ1MbxQ8CYE6T0kaHIAFvQ5_LhCk

     C'est en Australie.

     Ici, l'idée, c'est d'occuper, l'espav ce du parking, uniquement, quand ils sont vides.

     Mais je sais, qu'à Paris  ou dans d'autres grandes villes, certains parkings sont désormais libres, et n'ont plus aucune utilité, je sais que certains sont reconvertis en logements.

     oi, j'ai eu, une autre idée? depuis quelques mois? suite, à un reportage, que j'avais vu, sur France 2, je crois, où il etait question, des villes, de banlieues, qui se séparent de certains  sites, anciennement devolus, aux centres de vacances, destinés, aux enfants, centres aérés, etc...

     Comme les prix pratiqués sont trop élevés, et que d'autre part,  les familles, souhaitent de moins en moins, y mettre leurs enfants (ce qui à mes yeux, est une grossiere erreur, mais c'est un autre debat),  ces locaux, coûtant fort cher, aux municipalités à entretenir,  beaucoup, cherchent, à les rendre....

     Parallelement à celà, des associations, comme celle, vant, en aides, aux plus demunis, cherchent, eux, des structures de ce type.

     Je sais, que certaines, comme la CROIX ROUGE,n'achetent jamais de foncier.

    Mais peut être que d'autres, seraient interressés, pour en racheter, généalement, ils disposent qui plus est, d'especes verts autour, ce qui permettrait de développer certaines activités, comme le maraichage, ou ouvrir des AVA, (Associations, pour Vieux Animaux),  pour proposer, des activité, à des personnes, qui sont en transit, precarité, etc... Redonner, un peu de sens, au collectif...

     Comment, les financer ?

     Et bien le rachat, pourrait se faire, via, le financement participatif,  sur un site, comme ULULE.

    https://fr.ulule.com/

     Alors, certains, me diront, "mais pourquoi, toi, tu ne t'y colles pas"?  c'est que mes projets, sur ce point, sont toujours, dans les cartons, parce que juridiquement, je n'en ai pas le droit encore... (curatelle renforcée, encore, pour l'instant, et plus pour tres longtemps, j'espère).

     Le probleme, en verité, serait le suivant.

     Il reside, dans le fait, que faisant, un appel aux donc,  pour une association, disons, comme exemple, l'association EMERGENCE S .

    https://annuaire.action-sociale.org/?c=ass-oeuvre-hospitaliere-de-nuit-760003772&details=caracteristiques

     Que cette association fasse son office, est une chose.

      Mais quand un appel aux dons, est fait et organisé et démontré, en prenant appui sur un projet en particulier, parfaitement "géo localisé", la population du secteur, peut se mobiliser plus concrètement, parce qu'elle se sent plus concernée, et investie... ce que je veux dire, c'est que certaines persnnes, rechignent, à donner, ou donnent, de façon moindre, quelquefois, parce qu'elles, ne visualisent pas, concretement,  à qui ça va, et à quoi, sert l'argent.

     Ensuite, une fois, que ce projet, est  monté, et mis sur pied,  qu'on puisse connaitre, concretement, comment, augmente, les dons, pour obstenir, une forme de dynamique, pour que concretement, ce projet, puisse enfin, voir le jour.

     De cettte façon, qui plus est, les habitants du secteur, se sentent investis d'une mission de responsabilité plus grande, en temps que citoyens, parce qu'ils savent y avoir participé, de façon concrète, y compris si leur participation est relativement mosdeste, et symbolique.

    Lire la suite

  • Je postule auprès de génération-S.

     Je pose cette lettre ici, sachant que benoit hamon, me lit, mais comme cette lettre a deja voygé en interne, il l'a deja lue, je suppose.

     Mais enfin, comme je ne sais as comment la lui envoyer, je pose ici.

     Bonjour, Benoit.

     Je me permets de t’écrire, ce matin, afin de t’informer, que j’aimerai rejoindre votre équipe, pour y travailler.
     
      J’ai rempli mes compétences, sur le site de génération-S, depuis pas mal de temps, déjà, et au-delà, de ce que je fais déjà, en interne, via mon site internet  ou de mes vidéos sur le sujet, je remarque, que bien que ne m’ayant pas encore sollicitée, sur le plan artistique ou de la communication, il y a beaucoup de choses à améliorer,  selon mes observations.

     Quand les vidéos, posées sur les réseaux sociaux, sont mises par les médias eux même,  nous n’avons rien à y redire, c’est un fait.

     Mais quand certaines vidéos sont mises, par des membres internes, à génération-S, et qu’on observe,  un seul plan de filmage,  ce qui crée une monotonie, qui peut donner envie de décrocher (je connais, parce que c’est aussi mon problème, pour mes vidéos, mais moi, je suis seule, chez moi, sans aucune aide), ou bien un seul plan, qui est éloigné, ce qui fait qu’on ne distingue pas les visages, ou alors, que c’est entièrement flou, comme hier.

     Je réalise, que décidément, tu serais bien inspiré, de m’embaucher.

     De façon générale, je crois avoir, déjà, une certaine réputation, dont celle de grande gueule, aussi,  et j’en suis pas peu fière….

     Et j’ai la prétention, de revendiquer que de toute façon, vous auriez à y gagner, bien au-delà, de simplement, mes talents de cadreurs, ou de vidéaste…

     Pour ce qui concerne le calligramme, « trouver le point G , avec génération-S », j’espère, qu’il a bien fini, par vous parvenir.

     Une des hypothèses, pour gagner de l’argent, pourrait être d’en faire des copies, sur papier aquarelle, et de les vendre, à la sortie des meetings, par exemple.

     Ça va sans dire, que je vous offre les droits, sinon, je ne le proposerai pas. 

      J’ai l’intention, d’en peindre d’autres, d’ailleurs, j’en ai déjà un autre, que j’avais peint, déjà,  et qu’on m’a demandé en estampe.

      Bon, si je comprends qu’il faille faire attention aux dépenses, cependant, je demande à être rémunérée pour ce travail, (je parle d’une éventuelle embauche), me contenter  du SMIG, avec un CDD, me conviendrait parfaitement, avec la prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement, étant ma seule revendication supplémentaire.

      Je suis entièrement disponible, côté calendrier, puisque je n’ai aucun projet autre, à l’horizon, et que je compte tout miser, sur les européennes qui arrivent.

     Merci, Benoît, « de simplement me lire ».
     
     Que  vous décidiez de m’embaucher ou pas,  sachez simplement, que comme beaucoup de français, je compte sur vous, pour nous  donner le plus de chances possible, de faire progresser les idées que nous défendons, et que votre intégrité, un jour, finira toujours par payer, au sens noble du mot.

     Cordialement, Françoise Niel Aubin.

     

    Lire la suite

  • Financer la dépendance, liée au vieillissement de la population.

      Bon, alors, financer les retraites, et s'y cller, on a coutume de dire, que chacun, s'est toujours refilé la patate chaude... Là, en l'occurennce, je trouve la metaphore, largement insuffisante, soyons clairs....

      Je connais d'autant plus le problème, que  j'ai encore ma maman, qui est à son domicile, d'une part, mais aussi, parce que j'y ai été confrontée, aussi, dans une vie anterieure, avec en prime, la maladie d'Alzheimer.

     D'autre part, pendant quelques années, j'ai fait du bénévolat, à la maison de retraite, "la Madeleine", à Pavilly, où je m'occupais de marcele, pendant que le prètre, venait dire la messe... (elle etait antichléricale !).

     Je recommande, de faire du bénévolat dans les maisons de retraite, aussi, parce que c'est tres enrichissant sur le plan personnel.

     Ce soir, donc, il y a eu une émission spéciale, au téléphone sonne, sur France Inter.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-5-7/le-5-7-28-mars-2019

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-18h/le-journal-de-18h-28-mars-2019

     Mais alors, par contre, dites donc, il faut trouver du flouze, pour tout ça, n'est ce pas ?

     Et je suis retombée sur un article, de ma trempe, dont je ne suis pas peu fière !

     Et aors, là, si ça n'est pas ce qu'on appelle, "observer et  réfléchir en Hamon", je ne sais pas ce que c'est !

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-interieure/ma-proposition-de-loi-relative-a-la-lutte-contre-la-corruption-lors-des-campagnes-electorales.html

    Lire la suite

  • J M Blanquer, fait des réformes, mais sans préservatif !

     13 avril 2019.

    Abrogation des réformes Blanquer et de Parcoursup !

     Je pense que ce sont les profs, eux même, qui sont les plus à même de juger, du bien fondé de ces reformes, et qu'en ce sens, il faut les suivre.

    https://www.change.org/p/ministre-de-l-education-nationale-pour-une-%C3%A9cole-plus-%C3%A9galitaire-abrogation-des-r%C3%A9formes-blanquer-et-de-parcoursup?signed=true

     Par contre, pour ce qui concerne la fermeture de l'école, d'inspiration salaphiste, je suis parfaitement d'accord avec cette fermeture, et je ne saurai trop conseiller aux parents des enfants qui sont concernés, de filer droit, parce que rien ni personne en France,  n'a le droit de se considérer comme autorisé à s'opposer, au droit à l'éducation, et à l'ouverture d'esprit d'un enfant, y compris je  dirai même surtout, ses propres parents, qui ont pour devoir au contraire de tout faire, pour le mettre en condition d'apprendre, et de s'ouvrir sur le monde.

     Pour être franche, je ne comprends pas, que ça n'ait pas été fait avant. Et je conseille vivement, aux autres cultes, de veiller à leurs pratiques et à leurs ideologies, au sein des ecoles confessionnelles vis à vi des exigences que nous avons, ici, en France, sous notre République, même si elle est imparfaite. 

     Je signale d'autre part, que je préconise, depuis des années, que les enfants, des le plus jeune age, soient enseigné en philosophie, adaptée à leur âge, ça va sans dire.

     Certaines écoles, deja, s'y sont mise, et ça donne des résulats, absolument extraordinaires.

     J'informe d'autre part, que les parents, qui s'y opposent, ne le font que par ignorance, et c'est bien regrettable. Il n'est nullement besoin,  d'avoir soit même fait de la philo, pour philosopher, la preuve, je le fais chaque jour...  Et je n'ai que le brevet des collèges.

      La philo, c'est juste la crème de la crème de l'apprentissage, et la méthode dès le plus jeune age, pour apprendre la tolérance, et les premier pas, vers la confiance en soi, donc, indispensable, à l'enfant, pour son apprentissage futur.

    https://www.franceinter.fr/emissions/une-semaine-en-france/une-semaine-en-france-12-avril-2019

    Lire la suite

  • Se prendre les pieds, dans le tapis pour une histoire de mœurs, chronique du Havre.

    https://www.paris-normandie.fr/pn-interactif/dossiers/affaire-luc-lemonnier--le-maire-du-havre-demissionne-un-dossier-pour-tout-comprendre-HL14791273

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/au-havre-un-conseil-municipal-sous-haute-tension-apres-l-affaire-lemonnier-CL14792440?utm_source=newsletter_mediego&mediego_euid=a92efd53e8&mediego_ruuid=cbdcf499-ebbe-4f3b-b8f8-80e978d3c60d_2&mediego_campaign=20190326_news_actu&utm_content=20190326&utm_campaign=newsactu&utm_medium=email#

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/affaire-luc-lemonnier--les-elus-qui-savaient-devaient-ils-parler-LL14791208

     Personnellement, ça me fait penser, à la série, "les docks", qui avait été tournée à  au havre justement.

     Je comprends, qu'il ait été poussé à demissionner,  ou qu'il ait eprouvé le besoin de lui même de le faire.

      Mais enfin, sans vouloir rappeler, ou pretexter, qu'il s'agit là, d'une affaire privée, il ne s'agissait que d'une histoire entre adultes consentants, je veux dire, qu'en soi, il n'ya rien de b  vraiment grave, à mes yeux, si tel etait vraiment le cas.

       Ce qui me derange plutot, reside, dans le fait, que rien n'ait été entrepris, au depart, par ceux qui l'ont reçue... car si tel avait été l cas, la situation ensuite, c'est à dire, maintenant, eut elle été plus facile à gérer.

      Là, ils se retrouvent, avec pour seul candidat, un prepresentant,  de la droite dure, si j'ai bien compris, qi bien sûr, à boudi, sur l'occasion, d'apporter, une sorte de nouvelle virginité, au conseil municipal...

      Décidément, je ne suis pas la seule à faire feu de tout bois, visiblement,  ce qui colle bien avec le fait d'avoir visiblement, le feu au cul. ça tombe bien, au Havre, la plage n'est pas loin, pour un bain de siège.

     Quand au mair demissionnaire, ça aurait pu être plus grave, qu'il se fût appelé,  l'aumonnier, par exemple, plutot que Lemonnier.

    Lire la suite

  • La mal bouffe est une forme de populisme de l'alimentation. NUTRI SCORE.

    13 juillet 2019.

     Certains ont eu l'intelligence, je dis bien, l'intelligence, de suivre le NUTRI SCORE.

    https://www.fleurymichon.fr/fleury-michon-met-en-place-le-nutri-score?gclid=CjwKCAjw36DpBRAYEiwAmVVDMNRlmYkT83GUEU4GCjD5VFqGQIQpgppZf5F9wVVTqL9BTkX6UATZNRoCzhYQAvD_BwE

     D'autres, parlent de s'y mettre...

     J'ai oui dire, sur les ondes de France Inter, radio de référence s'il en est, que le groupe Danone, s'y mettait aussi.

     Je viens d'aller lire sur leur site, et je ne trouve rien de cet ordre.

     Je sais bien, qu'on m'accorde des vertus assez extraordinaires, parait il, mais je tiens à informer ceux qui me suivent, qu'à aucune moment de mon existence, encore jamais il ne m'est arrivé d'entendre des voix....

     

     

     Franchement désolée.

    Lire la suite

  • Mon profil politique, à Génération-S.

     Bonjour.


     Je fais de la politique, de façon bénévole, et c'est très bien ainsi.


      Si je persiste en ce sens,  et que d'en vivre ne me semble pas personnellement, souhaitable, je pense salutaire, de pointer du doigt, certains rapprochements, ou certaines idées, quand mon instinct me dicte, avec fermeté, que ça serait nécessaire.


      Une des raisons,  c'est que ça n'est pas là, ma nature profonde.


      Ma vraie nature, c'est de faire le clown, accessoirement, mais plus généralement,  de jouir d’une liberté dans mes modes d’expression, qu’on  observe, plus généralement,  extérieurement, comme un luxe.
     La seconde raison, et qui n’est pas des moindres, c’est que je jouis ainsi, d’une liberté absolue, dans mes prises de position, puisque je ne suis qu’un satellite.


      Je ne crois pas pour tout dire, que le milieu politique, apprécierait tant que cela, ma liberté de ton.


     Quoi qu'il en soit, "j'ai le nez fin", et pas uniquement sous l'angle artistique, c'est ce qui fait ma valeur.
      C'est en ce sens, que je ne renierai jamais la politique, parce qu’elle  seule est à même de faire avancer des idées que je défends, et que je reconnais chez Benoit Hamon, et générationS.


    Je suis active dans trois régions, Normandie, Bretagne et PARIS .

     (Je précise, qu'il y a sur le site de génération-S, à mon sujet, une adresse parisienne, et que ça n'est pas moi, qui en suis à l'origine).
     

    Lire la suite

  • Thomas Fersen, serait mon cancer du bras droit !

      Je tiens tout de suite à rassurer les fans  du papa de la « nouvelle chanson française », ceci n’est qu’une hypothèse,  mais quand même, qui mérite d’être développée…

      Soyez sans crainte, tel qu’il est là, psychologiquement, comme tout pervers manipulateur qui se respecte, (rôlqu'il joue au delà, du necessaire, helas, c'est bien là, qu'est l'os), quelle qu’en soit la raison, que je comprends parfaitement mais que je n’accepte pas, par ce qu’il aurait pu faire autrement, et tout aussi efficace, et moins traumatisant, il veille toujours à ce que sa « proie », reste à proximité, sur internet, sur laquelle il frappe, sans le moindre scrupule,  au moindre soubresaut qui témoignerait, que « non tout compte fait, elle n’est pas encore morte » .

     En gros, "on peut continuer à taper".

       Pour mieux comprendre, il faut pour cela,  se remémorer, un sketch de notre regretté Coluche,  qui avait écrit, «  mon cancer du bras droit ».

       Il doit y avoir, une douzaine, peut être ? je ne sais plus, d’années, j’avais commenté  ce sketch, que j’adore, et pour être précise, je l’avais même prolongé, ou si vous préférez, je m’étais inspirée du sketch de Coluche, pour écrire le mien.

      Mon idée, consistait à aller plus loin que lui, d’une certaine façon, puisque j‘avais exploité, l’idée du bras droit, comme membre, avec lequel on fait bien plus que d’avoir un cancer, si je puis dire, c'est-à-dire, prendre par le bras, ou prendre par la taille, par exemple.

      Cette métaphore vallait d’autant plus que Coluche, quelques années après, par le biais des restos du cœur, dont il fût le créateur, faisait référence au devoir de solidarité, qu’il fallait qu’on témoigne, vis-à-vis des plus défavorisés, ce qui, en soit, me semblait suffisant, pour justifier que j’écrivis ce sketch.

     Ce qu’est devenu ce sketch, je n’en sais strictement rien.

      Je suppose, que lui, l’a toujours en sa possession, pour ce qui me concerne,  je ne l’ai plus sur mes ordinateurs, depuis bien longtemps.

     Mais j’ai en mémoire, le fait, d’avoir ressenti un plaisir extrême, comme n’importe quel auteur, qui trouve, s’inspirant de quelqu’un, qu’il ou elle admire, le moyen de ficeler, quelque chose, qui tenait bigrement bien la route, et qui témoignait, « mine de rien », en quoi, s’inspirer de quelqu’un de talentueux,  pouvait booster tout à chacun, pour peu qu’on ait la sagesse, au bout d’un moment, de savoir lâcher prise, pour prendre son indépendance, intellectuellement.

     C’est d’autant plus interpellant, qu’ayant écrit, il y a trois semaines environ, mon autoportrait artistique,  je faisais référence à Thomas Fersen, non pas comme source d’inspiration, (ce qu’il fût, quelquefois, je le reconnais), mais comme « bras droit », quand il s’agit, encore aujourd’hui, occasionnellement, de correspondre avec certaines personnes, qui me sont impossible à joindre, par le biais d’internet, par exemple…

     C'est-à-dire ? « je ne sais , dans quelle proportions », pour être franche.

     Parce que quand j’ai besoin de communiquer avec quelqu’un, jamais, quasiment, je ne passe par lui…Enfin, disons, rarement.

     Ainsi, écrivant mon autoportrait artistique, il y a quelques semaines, j’avais complètement oublié le sketch de Coluche, dont je m’étais inspirée, à l’époque.

       Ce matin, sur Europe 1a station, qui voyait se produire  Coluche, à l’époque, et à l’occasion de la nouvelle saison des restos du cœur, une émission lui était consacrée, pour raconter la genèse, des restos du cœur, et c’est seulement là, que j’ai fait le rapprochement.

       Que je me considère, en quelque sorte, comme une enfant spirituelle de Coluche, oui, je le revendique, comme beaucoup, qu’on soit artiste, ou pas…  Qu’on s’en soit inspiré, ou pas, artistiquement, humainement, politiquement.

      Le jour où j’ai appris sa mort, j’ai pleuré une semaine entière, comme pour Desproges, parce que j’avais le sentiment, d’avoir perdu quelqu’un de ma famille.

     Ben oui, je sais, vous trouverez toujours, des personnes, qui se croient plus malines que les autres, pour vous dire, qu’enfin, tout ceci n’est pas tres "raisonnable"…

     Mais qu’a donc, à voir la  raison, quand c’est de cœur, dont il serait question…

     N’importe quel être humain, sur cete terre, doit tracer sa route.

     Et si pour tracer sa route, il doit d’appuyer sur des personnes, célèbres, ou particulièrement charismatiques ou médiatiques, il arrive que l’explication se trouve notamment, dans une forme de carence affective, qu’on peut observer, dans son entourage….

     Je n’ai jamais trouvé à redire, sur ce phenomène, moi, et pour cause…

     Je ne vois pas en quoi, ça poserait effectivement problème, des lors, qu’on garde son esprit  critique, et qu’on ait quitté, tout phénomène d’adulation, non raisonnée.

     Jamais, de ma vie, je n’ai eu cette posture, ni à cette epoque, ni plus tard,  quand j’avais commenc à écrire, à Thomas Fersen.

     Bien au contraire, je dois dire…

     Parce que des lors, que j’ai eu confirmation, de sa part, qu’il m’avait lu, (il m'avais envoyé un bristol, à l'epoque)j’en savais assez, au cntraire, pour exiger de lui, peut être même bien plus, que c qu’il aurait soupçonné, que j’aurai attendu de lui, alors, c’est vous dire…

     Quand à lui, il est arrivé souvent, par exemple, qu’il sorte des conneries, en interview, dans le seul et unique but, que je fasse une mise au point, ou qu’il se prenne, un savon de première….

     Quand à Coluche, ou Balavoine, à l’époque, bien que n’ayant à l’époque, qu’une vingtaine d’années, j’ai l’absolue certitude, à l’époque, que les ayant entendu tenir des propos, que je n’aurai pas approuvé, au grand jamais, je n’aurai moi, mis la sourdine sur mes idées, en mon fort intérieur, au prétexte, que je les admirais…

     Bien au contraire, d’ailleurs.

     Je crois que plus on admire quelqu’un, plus on doit être exigent….

     Raison pour laquelle, je n’ai aucune raison, d’avoir des scrupules, quand je vous parle de Thomas Fersen.

     Ce que je prétends là, je l’ai expliqué, déjà, maintes et maintes fois, sur internet, ou en vidéo.

      Pour cette raison, je suis d’autant plus dure, quand je vois des ados, devant certaines célébrités, et que je vois que ces dernières, outrepassant les limites.

     Bon, là, maintenant, je dois vous parler, de Mickaël  Jakson….. Et là, on est en plein sujet, je crois, non ?

     

    Lire la suite

  • Lettre ouverte, au manager de Thomas Fersen.

      J'ai rédigé cette lettre lundi matin, je crois,  après que Thomas Fersen, par l'intermédiaire de son manager, m'ait interdit l'acces à son concert,  à Rosny sous bois, en banlieue parisienne.

     Ils avaint pris, soin, au préalable, d'attendre que je visite l'exposition des travaux de l'atelier de peinture de la ville, située dans le hall, que je dépose un commentaire sur le livre d'or, (vous pouvez aller verifier)que je poireaute, comme n'importe qui, n'ayant pas de billet,  que la guichetière vienne me voir, pour m'informer qu'elle viendrait me proposer une place, si d'aventure, quelqu'un, lui en rapportait une,  qu'une fan, dans la queue d'attente,  m'en propose une, quelques euros de moins, que je la lui achète, pour qu'en fin de cmpte, aux yeux de tous, son manager, tonitruand, vienne faire de l'esclandre, pour me ridiculiser, je suppose, pour le cas, où l'humiliation, n'ait pas été suffisante.... 

        J'ai ecrit ça à la main, ça va sans dire, comme j'ai l'habitude de faire, quand j'ai quelque chose à dire, à quelqu'un.

    Lettre ouverte, au manager de Thomas Fersen.

     J’ignore votre nom, je ne peux donc pas vous appeler, « comme »….

    Ca n’est pas la première fois, que vous vous adressez à moi, pour m’interdire l’accès  à un concert de Thomas Fersen, n’est ce pas ?

     Si la première fois que vous l’aviez fait, vous aviez trouvé légitime d’appuyer sur la touche « harcèlement », ça n’était pas pour m’en accuser, mais bien uniquement, pour que moi j’y songe, ce que j’avais fait.

    Alors, revenons y, si vous le voulez bien, n’est ce pas ?

    J’avais été accusée à l’époque, (par Thomas Fersen), d’être entrée par effraction, chez lui, à Loquirec.

    Si cette plainte avait été déposée, à l’époque, c’est pour une autre raison, dont je n’ai pas à m’entretenir ici, vous n’êtes pas habilités à en juger, vous n’êtes que manager de Thomas Fersen, je vous le rappelle, vous n’êtes ni juge, ni son avocat, et il semble bien, que ce soit là, des nuances, que votre prestigieux statut, dans le milieu de la scène française, vous empêche de discerner.

    Alors, on va tout de suite mettre les choses au clair, pendant que nous y sommes.

    Pour commencer, « les faits ».

    Que ça vous plaise, ou pas, il m’avait été suggéré, je ne sais plus comment, je dois le reconnaitre, que je retrouverai Thomas Fersen, à son domicile, en fin de journée.

     Que ça vous plaise, ou pas, je dirai que ça ne vous regarde pas !

    Restez à votre place, je vous prie, et moi, à la mienne !

    Le portail de sa maison  était ouvert, aussi, je me suis effectivement, permis d’entrer.

     Comme n’importe quelle personne civilisée, j’ai frappé à la porte.

    Je ne sais plus, si elle était ouverte, elle aussi, ou pas.

    Je me souviens parfaitement, par contre, qu’une jeune femme est arrivée, aimable, et je lui ai donc, expliqué, notre RV.

    Elle m’a donc expliqué, qu’il était absent, et que si je le désirais, je pouvais attendre à l’intérieur.

     J’ai vu son fils ainé, au rez de chaussée, qui jouait avec des petites voitures.

    Comme son second fils était à l’étage, elle m’a même proposé d’aller à l’étage, pour lui lire une histoire, et le voir,  proposition que j’ai refusée, pour ne pas déranger.

    J’ai attendu plus d’une heure, peut être ? je ne sais plus.

    Ce que j’ai fait, ne vous regarde pas.

    Comment ça s’est passé, ensuite, quand Thomas Fersen est arrivé, pas d’avantage.

    Mais les faits sont là.

    Je précise que cet incident, à été longtemps une source d’une terrible souffrance, me concernant, suite à cette plainte qui avait été déposée, et qui ne trouvait aucune justification.

     Ayant raconté les faits, à l’époque, à ma psychologue, et encore, dernièrement, à ma psychiatre, l’une comme l’autre avaient été profondément choquées, par les méthodes de Thomas Fersen, qui, si à ses yeux, avaient pu sembler recevables, à leurs yeux, avaient été perçues, comme extrêmement graves.

    Torturée, malgré tout, par cette histoire de plainte, il y a quelques années, j’avais fait un courrier au tribunal, afin de savoir, si l’affaire courrait encore, et il m’avait été répondu, par courrier, que l’affaire avait été classée sans suite.

     L’accusation de harcèlement, vis-à-vis de Thomas Fersen, comme vous le savez est parfaitement risible.

     Malheureusement, je n’y arrive pas encore.

    Je vous informe d’autre part,  que je m’excuse, de vous a voir insulté, et traité de saloperie, et dit, « je vous emmerde », samedi soir…

    Effectivement, vous n’avez fait qu’obéir aux ordres de Thomas Fersen, et j’en prends acte.

    En théorie, le 25 Mars , c'est-à-dire, dans quelques jours, ma curatelle renforcée, est sensée passer en curatelle simple.

    A cette occasion, si Thomas Fersen, à l’intention de remettre le couvert, qui sait ?

    Il va alors falloir, qu’il démontre, par quel moyen, je suis entrée par effraction, d’une part, parce qu’on n’accuse pas sans preuve, mais il va falloir aussi qu’il montre le contrat de travail, de la garde d’enfant,  qu’il avait embauchée « au noir », peut être ?????

    J’espère alors pour lui, qu’il est au moins aussi méticuleux que moi, pour ranger ses papiers, sinon, il pourrait bien avoir lui, quelques problèmes.

     Car enfin, si j’ai un instinct incroyable, pour pressentir les modes,   jusqu’à preuve du contraire, je ne me suis encore jamais observée en temps que passe muraille.

    Plus raisonnablement, maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous faire une autre analyse, moi, bien loin de l’évidente, et absolument scandaleuse mauvaise foi, dont Thomas Fersen, et vous, vous êtes rendus coupables, samedi soir, d’accord ?

    Ma vocation, à moi, c’est d’être une artiste, d’une part, mais aussi,  de travailler, plus généralement dans le milieu artistique.

    Comme on dit vulgairement, et au-delà, du parcours de Thomas Fersen, (qui ne regarde que lui, après tout, je ne suis pas dans sa chemise), j’en ai pas chié, au point d’en a voir tant chié, pour qu’en fin de compte, je renonce à ma nature profonde.

    BREF.

    Depuis toutes ces années, j’ai eu  cœur, d’appliquer la fameuse et terrifiante formule, « nécessité fait loi », de ce qu’on appelle, « la notion de devoir ».

    Que « par devoir », moi, je sois contrainte,  de bosser en politique, y compris, de façon bénévole, y compris, sans jamais recevoir, ni de merci de qui que ce soit, ni la moindre reconnaissance de qui que ce soit, est malheureusement une donne avec laquelle je n’ai pas d’autre choix, que de « faire avec »…

    Là, je venais voir Thomas Fersen, en temps que fan, je ne venais, ni lui demander des comptes, ni lui parler, pas même, lui adresser la parole, d’ailleurs, je n’envisageais même pas, de prendre une place, dans les premiers rangs.

    Non, juste une simple citoyenne, qui,  à  longueur  d’années, par la notion de devoir,  a les deux bras plongés dans la merde de l’humanité, venait chercher un peu de réconfort, dans un spectacle vivant, auprès de l’homme, qui, il y a bien longtemps, lui avait permis  de se réparer et de se reconstruire.

     Voilà, quelle était mon intention, samedi.

    La soirée, avec l’hôtel, m’a couté environ 100€.

    Alors vous, là, en temps que manager, une question, me brûle les lèvres…

    Quel intérêt trouvez vous, en temps que manager,  à mettre en péril, ma relation, avec Thomas Fersen ? Non pas relation, en temps que telle,   (parce que Thomas a bien le droit, de vouloir prendre ses distances, vis-à-vis de moi),  mais vous, en temps que manager, qu’est ce qui vous a empêché, en temps que manager, de dire à Thomas, la chose suivante :  « enfin, tu déconnes, elle peut bien assister à ton concert, tu as peur de quoi ? Si tu veux, on peut lui demander de rester au fond, pour ne pas te déranger … ».

    Enfin, vous voyez, ça sert bien à ça, un manager, non ?

    Ou bien alors, vous n’êtes qu’un videur, qui obéit aux ordres, tel un vulgaire vigile ?

    Je suis obligée d’être désagréable, mais objectivement, là, en temps que coach, CARTON ROUGE.

    Et haut la main.

    Ce qui me blesse, dans cette histoire et au-delà, de ce que vous pouvez imaginer,  c’est le fait, que vous me mettiez en position  de rendre le fait de chanter, même moi seule, dans ma salle de bain, ou moi, seule, d’aller voir quelqu’un en  concert, bien loin de Thomas Fersen, en position traumatique, face à la chanson.

    En gros, « quelle mouche, vous a piqué » ?

    On n’arrête pas de me parler, de la notion de « famille », dans la chanson française, la bande de potes, en tournée, etc….

    Franchement, alors que Thomas Fersen, depuis des années, me fait miroiter, A MOI, un poste de manager,  à ses côtés, j’hésite, sur lequel des deux, face à cette demande, et alors, que j’ai dit à Thomas,  depuis bien longtemps,  que j’étais intéressée, lequel des deux, est le plus truand, face à cette proposition.

     Il fût un temps, jadis, où quand j’écrivais à Thomas Fersen,  10 pages recto verso, avec au fil de l’écriture, un bien être certain, pour finir par sauter comme un cabri, et lui, de se réjouir,  de voir à quel point, ça fonctionnait bien,  sur le plan thérapeutique, et faisait l’admiration des psychiatres.

    Je suis au regret de vous informer, qu’en ce qui vous concerne, c’est très exactement le contraire qui se produit, un peu comme si votre comportement, samedi soir, avait réduit à néant, tout ce que la chanson, m’avait apporté depuis toutes ces années.

    Voilà, je n’ai aucun doute, sur le fait que Thomas, lira cette lettre, tout autant que vous, c’est bien là, le moins qu’il puisse faire, n’est ce pas ?

    Soyez sans crainte, cependant, j’ai bien compris la leçon, je n’irai, à un des es concerts, désormais, que s’il m’y invite,  c’est vous dire, le peu de chance, que ça se produise.

     « Cordialement »   Françoise Niel Aubin.

     

    Lire la suite

  • Pli recommandé à Thomas Fersen, le 14 février 2019.

     J’ai rédigé cette lettre sous pli recommandé, de telle sorte qu’il ne puisse prétendre, que j l’enveloppe aurait été vide.

     C’est toujours ainsi que je procède, pour me protéger, à chaque fois, que mon droit est floué, et que je dois me protéger.

     Vis-à-vis de la tutelle, ou la curatelle, par exemple, j’ai procédé, ainsi, vis à de certains interlocuteurs,  au moins une dizaine de fois,  depuis le début de ma tutelle.

     Monsieur.

    Il y a quelques années, je vous avais délivré certaines autorisations,  qui vous autorisaient à être mon coach, sur internet, mais aussi, par personnes interposées, sous différents autres aspects, d’ordre juridique, curatelle, ou autres.

     A partir de ce jour, le 14 février 2019, je vous informe que je reviens sur le totalité de ces autorisations que je vous avais consenties, parce que je souhaite décider seule, du chemin, ou des chemins, que je souhaite emprunter pour mener à bien, l’ensemble de mon existence.

     Je me tiens à votre disposition, pour vous rencontrer, si vos le désirez,  et ne souhaite que vous rencontrer, dans la vie réelle, et ce, uniquement dans l’hypothèse, où vous le désireriez, vous aussi.

     Cordialement.

     Françoise Niel Aubin.

     (désolée, pour les répétitions).

       Je précise, que j’ai envoyé cette lettre, à sa maison de production, qui est référencée, sur le site internet, au registre des entreprises, où elle est référencée.

     De la même façon, que j’avais procédé, avec Tôt ou tard, il y a quasiment t 19 ans.

       Il faut savoir au sujet de ma correspondance, vis-à-vis de lui, que c’est toujours, à cette adresse que je lui écris, quand je le fais, très rarement, je dois préciser,  pour la simple raison, que je n’ai rien de particulier, à lui communiquer.

     Comment a til pris la chose ?

       Assez mal, visiblement, parce que n’ayant pas eu la copie, avant, par mail,  il a préféré assurer ses arrières, en refusant, carrément, le pli recommandé, avec comme prétexte fallacieux, qu’il n’habitait pas à cette adresse.

      Observant que visiblement, le coup de semonce ne lui avait pas suffi, alors, je me suis permise, alors, de lui envoyer la copie,  sans recommandé, cette fois, afin, qu’il n’ait pas le sentiment, que je lui forçais la main.

     Cette lettre bien sûr, n’est jamais revenue.

     Si j’éprouve le   besoin, aujourd’hui, de déposer cette lettre, sur mon site internet, c’est pour informer, tout à chacun, qui s’intéresse, un peu, ou beaucoup, au soit disant, couple, que nous formerions, que la relation, qui me lie à lui, est tout, sauf, une histoire d’amour…

     Tout, sauf idyllique.

     Tout, sauf du glamour, et que s’il est une chose, que je n’ai jamais support é, c’est bien de tenter de faire, croire, à tout à chacun que ça le serait.

       Mais surtout, sur le plan juridique, ce que je trouve d’une extrême gravité, réside, dans le fait, que grâce à ces autorisations, qui lui ont été accordées, « je ne sais pas vraiment par qui, ni à quel titre », pour être franche,  la moindre entreprise,  que ce soit la plus petite, ou que ce soit à l’international, comme Google, ou n’importe quelle autre GAFA ? lui obéissent, au doigt, et à l’œil, alors, que ça relève, de toute évidence, d’un véritable abus de pouvoir,  qui, à partir de cette date, du 14 février 2019, n’a absolument plus mon aval…

     Je regrette, pour être franche, d’observer, que je n’ai plus d’autre possibilité que d’agir ainsi, avec la seule issue, qui donne le sentiment, de laver notre linge sale, sur le place publique, mais je suis au regret d’observer, que je n’ai, pour me battre, et me défendre,  que ce moyen là.

    Lire la suite

  • Greta Thunberg vous ouvre les portes du futur, ne l'obligez pas à forcer la fenêtre !

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/a-rouen-et-au-havre-les-lyceens-et-etudiants-manifestent-et-font-greve-pour-le-climat-BG14741330

    14 Août 2019.

     Gréta Thunberg, est sur l'ocean, pour rejoindre les USA en voilier.

     Elle a parfaitement raison.

     Au delà du fait qu'elle a la prétention de montrer l'exemple, ce en quoi je la rejoins complètement,  elle a renvoyé les sponsors, qui d'habitude, financent ce bateau, au vestiaire,  ce qu'ils ont fait de bonne grâce, et je trouve ça vraiment bien.

    Oui, je fais partie de ceux, qui prétendent, qu'on peut aussi faire du business, quelquefois, tout en respectant une certaine éthique...

     Bon, là, je vois que j'en fais chier plus d'un, et pour être franche, ça ... MERDE, je sais plus comment on dit. Pourtant, mes filles m'ont fait reviser, ce week end... Ca m'en bouge une, sans faire bouger l'autre, c'est bien comme ça, qu'on dit ?

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/aux-etats-unis-greta-thunberg-ne-parlera-pas-a-trump-une-perte-de-temps_fr_5d52f3d9e4b0cfeed1a43f1f?ncid=other_facebook_eucluwzme5k&utm_campaign=share_facebook&fbclid=IwAR0hMwB3GhL-1luCh-HL3NB6EZrIdbdH2sTRa6-gAoIRfGHuWnrbIlmpNjM

     Mais enfin, mes filles, ça va pas du tout, là, cette expression, qui fait références aux testicules, qu'est ce qui m'a foutu des féministes pareilles...

     Oui, ça nous a tellement fait rigoler.....

     On devrait dire, "ça nous fait bouger un ovaire, sans nous faire bouger l'autre. UN OVAIRE.

     Et UNE B......

      Mais tenez vous bien, la bougresse  a décidé de ne pas aller voir trumps. D'un autre côté, je ne crois pas non plus qu'il ait envisagé, de lui accorder, la moindre entrevue, ce que je peux comprendre, pour être franche.

      Entre  ses dizaines et ses dizaines de tweets, et ses parties de golf, vous pensez bien qu'il a bien d'autres chattes à fouetter.

     Alors, "une petite pisseuse", qui veut refaire le monde, en plus même pas canon, au point de tourner dans une sitcom, pas bronzée, en plus, je suis sûre qu'elle ne pense même pas à prendre des gelules de carotène pour parfaire son teint, et poser pour les magasines, non mais je vous jure....

     Il y a une expression, qu'on utilise, en france, quand on parle de quelqu'un, qui est radin, on dit, "avoir des oursins, dans les poches".

     Gréta Thunberg, est l'oursin, non pas dans la poche des écologistes, mais dans la poche des financiers, et croyez moi, celle là, tout comme moi, on n'a pas fini de vous en faire chier.

    En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Marine le pen, et rassemblement national , l'arnaque du siècle.

     Je vous livre mon travail, envoyé à mon bras  droit, hier matin.

    Marine le pen,  le 14 mars 2019.

    https://www.ledauphine.com/savoie/2019/03/13/chambery-cafouillage-autour-d-une-visite-de-marine-le-pen-a-la-rotonde

    Ok, je vois...

    C'est très amusant, en effet...

    Car en dehors, d’un symbole difficilement contestable, (je parle du mot ROTONDE),  qui renvoie, à l’image, d’hôtel et restaurants de luxe, le monument quasiment icône,  du système ferroviaire français,  ce qu’elle a cherché à faire, en tentant de venir le visiter, ce matin,  c’est de s’accaparer le symbole de distribution des rôle, come si elle se voyait, comme le chef de gare,  de l’Europe, ou plutôt l’aiguilleur  (au sens aiguilleur du ciel, comme dans l’aviation), régentant, la communication, entre les différents pays membres.

    Heureusement, que les syndicats, ont fait ce qu’il faut, et que cette visite a été annulée, ce matin.

     « pas folle la guèpe »….

     Mais si j le sujet est abordé, ce soir,  on peut lui suggérer de nous expliquer, plutôt que de chercher à s’accaparer ce symbole, en quoi, elle serait susceptible d’aider, par contre, à sa restauration.

    https://rassemblementnational.fr/droits-de-reponse/oui-un-migrant-peut-toucher-davantage-quun-retraite/

     Sur ce sujet, l’œil du 20h, a fait le travail, je crois, et est démontré, que c’est complètement faux.

     Il est bon de noter, par contre, que sur son site internet, elle part d’emblée, sur la posture parano, prétendant qu’aucun journaliste, n’a daigné vérifier ses dires, la condamnant, elle,  d’emblée, comme menteuse….

     Alors, que c’est faux, puisque ça a été vérifié, justement.

     Système pyramidal, quand tu nous tiens.

    Je vois, sur son site internet, qu’elle se donne le droit de réponse, face aux agressions des journalistes, puisque telle est sa posture… vis-à-vis des medias.

     Mais il est interpellant, d’observer, que nulle part, un adhérent, ou un sympathisant, ne soit autorisé, soit à commenter, soit simplement, à approuver, ce qu’elle prétend.

     C'est-à-dire que l’on demeure, toujours, et encore, complètement, dans le culte de sa personnalité, à elle, uniquement, ou des quelques personnes, qui sont à la tête du parti.

    Bon, son programme.

     Apres tout, faut aller voir.

     Le logement…RIEN, elle ne propose, rien, elle ne fait, que poser le constat.

    https://rassemblementnational.fr/le-logement/

    Les 144 engagements.

    Hola, je la cite : « J’ai voulu, par cette démarche, vous permettre de contrôler mon action à la tête de l’État au cours du quinquennat. Sans ce contrôle, il n’existe pas de démocratie saine.

     Au sein de son parti, déjà, personne n’a le droit, de commenter quoi, que ce soit, je viens de regarder sur le règlement interne.. rien n’a changé, donc.

    Mai ce qu’elle dit, est incohérent.

     Comment peut elle prétendre  respecter à l’avenir, une vraie démocratie,  si un jour elle était élue, alors, qu'au sein de son parti, au moment où je vous parle, elle reste dans un schémas, entièrement pyramidal, où rien, n’a changé, depuis le FN ?

     Les idées, neuves, j’en vois nulle part.

    Je fais un copié collé.

    Remettre la France en ordre, en cinq ans.  Cette phrase ne veut rien dire, on sait, qu’on doit complètement changer notre société, ou plus précisément, qu’il faut des idées neuves, et surtout, parfaitement palpables et concrètes, et là,  elle ne fait que demeurer, dans les intentions, et dans la généralité.

    C’est l’engagement que je prends.

    Mon projet contient 144 grandes mesures qui vous seront détaillées tout au long de la campagne.

     Donc, par définition, on ne les connait pas encore.

    J’ai voulu, par cette démarche, vous permettre de contrôler mon action à la tête de l’État au cours du quinquennat. Sans ce contrôle, il n’existe pas de démocratie saine.

     Elle fonctionne toujours, chez eux, de façon pyramidale, alors, c’est plutôt mal barré.

    L’objectif de ce projet est d’abord de rendre sa liberté à la France et la parole au peuple.

     Généralité, qui ne veut rien dire, encore une fois. La liberté de chacun, s’arrête, où commence celle des autres, non ?

     Car c’est en votre nom, et pour votre seul bénéfice, que toute politique nationale doit être menée.

     La notion de bénéfice, prête interprétation, d’une part, mais exclue aussi, la notion de communauté,  triste, comme vision du monde.

    Je veux aussi rendre leur argent aux Français, parce que depuis de trop nombreuses années, notre politique sociale et fiscale appauvrit les classes moyennes et 

    populaires, alors qu’elle enrichit les multinationales et dilapide l’argent public via une immigration totalement incontrôlée.

     Oui, on sait, que les immigrés, ont le dos large… s’ils n’étaient pas là, on se demande bien, sur qui, elle ferait son beurre.

     Quand à l’argent des français, c’est assez simple, en fin de compte, partout, où les extrêmes droites, sont au pouvoir, les citoyens ont peur, et envoient leurs capitaux à l’étranger, et les entreprises, ferment, ou ralentissent, parce qu’ils n’ont plus d’investisseurs, comme ça se produit en Italie, vers la Suisse, actuellement, et ce sont les PME les premières à déguerpir.

    Mon projet, vous pourrez le constater, consiste en une véritable révolution de la proximité.

     Restauration des services publics, alors. OK, elle  fait comment, pour financer ? est ce qu’elle va jusqu’à renationaliser, et reouvrir les postes, et les petites gares ? moi aussi, j’aimerai bien, mais ça induit, une changement de paradisme, dont on ne voit aucune trace encore…

     Proximité démocratique : je veux que les décisions soient prises au plus près des citoyens et directement contrôlées par eux.

     OK, mais là, encore, le citoyen, n’est pas nécessairement le mieux placé, pour observer, comment, les décisions, à prendre, peuvent être, mêlées,  aux régions alentours, ou aux pays limitrophes, pour ne citer, que ces aspects là.

     Proximité économique : il s’agit de réaménager notre territoire, d’y trouver des services publics partout, de relocaliser nos entreprises et donc nos emplois. Plus aucun Français, plus aucun bout de France, y compris l’Outre-mer pour lequel j’ai déjà présenté mon projet complet, ne doit être oublié…

     Y’a rien, quoi, elle ne nous vend, strictement, que de l’emballage.

     J’ai l’impression, d’avoir affaire, à une gamine, complètement à côté de ses pompes.

    https://www.francetvinfo.fr/politique/marine-le-pen/videos-les-sept-sequences-a-retenir-de-l-emission-politique-avec-marine-le-pen_3234291.html

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/pour-une-europe-plus-sociale-et-donc-plus-humaniste-et-donc-efficace/espagne.html

     

     

    Lire la suite