google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

humour

  • MAROC, quand l'Humour sert de paravent à des pratiques douteuses, politiquement.

    Disons plutot qu'il sert de faire valoir à certaines dictatures.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-27-decembre-2017

       Croyez bien que j’en sois la première peinée, mais c’est ainsi.

       Il y a un an ou deux, je rédigeais un article, sur le Marakech du rire.

      J’ai toujours cautionné, le fait, qu’en terre de culture islamique (je n’ai pas dit en pays musulman, parce que la religion, bien que fondatrice d’une culture, n’en détient pas l’exclusivité), on puisse d’une part, exporter, nos valeurs, mais surtout, donner par ce festival, l’occasion à leurs talents, l d’émerger, mais force est de constater, qu’il se trouve une véritable abime, entre d’une part, ce que nous observons, quand on regarde, ce festival, chaque année, et la réalité, sur le terrain, « dans le reste de la société marocaine, et notamment, en ce qui concerne la liberté d’expression, entre autre.

      Que les organisateurs marchent sur des œufs, en ce qui concerne le choix des sujets, est une évidence, qu’on ne peut pas nier, et mon admiration, est sans bornes, que ce soit vis-à-vis des politiques, sur place, ou vis-à-vis de nos humoristes, qui ont leurs origines là bas, et qui espère voir éclore, la démocratie, dont la liberté de rire, fait partie intégrante.

      Il y a quelques temps, donc, je rédigeais un article, expliquant, que je m’en réjouissais, mais que je n’étais pas dupe.

      Hier, dans l’émission, l’instant M, j’apprenais, comment sont traités, et considérés, ou plus exactement, menacés, les reporters de guerre, et les journalistes d’investigation, au Maroc, ce qui confirme parfaitement, les craintes, qui étaient les miennes….

      D’accord, le Maroc, est un très beau pays, et venant de moi, ça n’est pas une formule à l’emporte pièce, prompte à satisfaire, toute tendance susceptible de nourrir la Diplomatie, en tre la France et le Maroc….

      Mon père, quand il voyait des reportage, sur le Maroc, était fasciné, notamment, par son artisanat, un peu une sorte de lubie, je suppose, parce que n’importe quel artisanat, qui allie l’intelligence e la main, à celle de l’Esprit, ne eut que forcer l’admiration, et ça, bien au-delà, du principe culturel, et encore oins, plus strictement religieux….

      Mais enfin, comment un pays, peut il consentir ainsi, en une manœuvre aussi sournoise, qui consiste à vouloir montrer, pour des raisons évidentes, d’image, liée au développement touristique, et pour laisser penser à un essor démocratique, le festival d’humour de Marakech, et parallèlement, s’en pendre à la presse, et museler l’opinion, ou interdire, toute forme d’investigation.

      Qu’il existe un parallèle absolument évident, entre le journalisme d’investigation et les humoristes, est une vérité que beaucoup refusent d’observer, parce que ça les arrange, mais que ce soit aussi démonstratif, par ce « grand écart », d’une certaine façon, m’amène à une certaine forme de perplexité, sur la politique du Maroc, en matière de droits de l’homme.

    Lire la suite