google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Liberté d'expression

  • Mars 2018, élections russes, le "démocrateur", a fait un tabac.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/vladimir-poutine/infographies-presidentielle-russe-vladimir-poutine-n-a-jamais-ete-elu-aussi-largement_2664112.html

      Au sein de son pays, il est ravi, le dictateur, de faire une telle unanymité,  et bien qu'il ne se meptenne pas... Choisir le seul, qui se presente, n'a jamais été aussi valeureux, que d'avoir été choisi, parce qu'on apportait, quelque chose de neuf...

      Je rappelle le concept de "démocrature", dont je ne suis pas l'auteure.

      Il s'agit de mettre sur pied certaines pratiques, "sule le long terme", au sein de la gouvernance d'un pays, dans le but de suprimer, décridibiliser, ou amoindrir une opposition, pour tenter de le faire passer pour démocratique, alors, que dans la réalité des faits,  un travail de sape  minutieux, avec notamment, une véritable emprise sur les médias principaux, voir, et les corrompant, visant pour objectif, aux yeux de l'international, de laisser croire, comme c'est le cas, en Russie,  qui est bien loin d'être le seul,  que le "démocrateur", ait été élu, de façon réellement démocratique.

      Parmi ces pratiques, on peut observer, des méthodes assimilables à celles des mafias diverses, influences toxiques (par le biais de mentors, dans le domaine politique, par exemple), infiltrations, menaces directes, ou sur les proches ou sur la famille,  versements de sommes d'argent inexpliquées, sur un compte en banque, pour fabriquer un systême de loyauté, qui n'aurait pas du exister, ou fabriquer de toute pièce, une forme de corruption, qui n'en a jamais été une, bourrage des urnes, et j'oubliais, assassinats.....

     Mais jamais, encore, je n'ai vu un pays, à ce point quasiment revendiquer, par vidéos interposées,  d'être truand, A CE POINT LA.

      Je dois dire, qu'observant le démocrateur voter, hier, à la télévision, j'ai trouvé fort distrayant, et pour tout dire, franchement hilarant, de voir, à quel point, "l'image", avait été soignée, en montrant, que pour voter, il fallait introduire, une feuille format A4,  dans un ordinateur... LA VACHE.... Tout ça pour observer, que sur une autre vidéo, on bourrait les urnes, comme un boucher, celui de Damas, je suppose, rempli son hachoir à viande, avec un vulgaire pilon.

     Alors, comme je sais que Poutine, est loin d'être sot, n'est ce pas, je vais lui donner un conseil, pour la prochaine... Qu'il y aille franchement.

      Pour une telle efficacité, la prochaine fois, autant faire les urnes, avec de vulgaires boites à chaussure, ou des tirelires cochon, ça épatera moin la galerie, et puis au moins, pour bourrer les urnes, y'aura qu'à soulever le couvercle !

    Lire la suite

  • Empoisonnements sur le sol britannique, la ficelle est un eu grosse, non ?

    Hier, alors, que j’étais de sassage à Amiens, j’ai gouté « la ficelle picarde », dans un restaurant, qu’on appelle « le rétroviseur »… Il ne me fût conseillé, non…

    Je suis tombée bêtement dessus.

    Un pur régal.

    Je vous recommande de vous y rendre, et tout particulièrement, la cathédrale, qui pour particularité, comme son tribunal, non loin, d’être particulièrement blancs, non pas blanc, mais « nettoyé », de toute forme de pollution atmosphérique, qui depuis le début de l’ère industrielle, avaient eu le fâcheux désagrément, de noircir, avec les fumées, dues à l’énergie fossiles du charbon, et du pétrole….

    Pétrole, qui démontre parfaitement, à quel point, (je l’ai entendu, encore, sur France Inter, en direct de Moscou), à quel point, poutine signe les accords, sur le réchauffement climatique, lors de la COP 21, d’une main et dans les actes, de l’autre main, fait exactement le contraire…

    Depuis le début du mandat présidentiel de François Hollande, donc, ces travaux de reblanchiement, des monuments les plus emblématiques, tels que les palais de Justice, les Cathédrales, ou les églises, autour de chez moi, en tout cas, se sont accentués.

    Ainsi, hier, j’ai pu découvrir la cathédrale d’ Amiens, que je découvrais, et dont j’ai pris quelques clichés, apprenant que la cathédrale Notre dame de paris, pourrait y entrer, tellement elle est vaste…

    Qurl rapport avec poutine ?

    Et bien, justement, figurez vous qu’en son « saint », se trouve le prêche, surmonté, d’un ange, dont la parole est la suivante « respecte la Loi, et regarde le ciel »…

    Pas besoin, d’être catho, pour entrer dans une Eglise, et j’ose l’affirmer, pas d’avantage besoin, de croire en Dieu, pour y trouver quelque’enseignement.

    Et bien, croyez moi, ou pas, j’ai pensé à poutine, en observant cela, et pas uniquement, à lui, mais à tous ceux, qui considèrent, que la Loi, ne serait bonne qu’à être contournée, ce qui est un moindre mal, ou bien plus préjudiciable pour le bien de tous, ignorée.

    Je sais, oui, on va encre me dire que je joue la mère la morale…. Vraiment , j’assume, c’est pas bien grave, j’ai vu pire, comme insulte, y compris, à mon intention .

    On respecte la Loi, et parce qu’on la respecte, on augmente les chances, d’être « entendu », si on envisage, ou on milite, pour la remettre en cause, et pur ça, on s’engage politiquement.

    S’engager politiquement, ne signifie pas, qu’on ait sa carte à un parti, mis qu’on se sente concerné…

    Mais hier, tout de même, c’était flagrant….

    Je dois juste retrouver le porte carte de mon caméscope, pour poser la photo….

    Alors hier, palais de Justice, ET cathédrale, ça faisait beaucoup….. La cathédrale, est un joyau de l’Art gothique, extrêmement riche, en sculptures, de toute sorte, et pas uniquement, sur le fronton, contrairement à celle de Rouen, par exemple, qui sont suffisamment basses, pour être observées facilement, et en particulièrement bon état.

    Je vous recommande d’organiser la visite, avec un conférencier, parce qu’il y a énormément à apprendre, à l’intérieur, notamment, au sujet du labyrinthe central, sur le sol, ainsi que tout le reste.

    Si je suis un peu « vener », ce matin, au sujet de poutine, là, c’est que j’ai entendu, ce matin, un son cloche, au sujet de cette accusation, d’empoisonnement, qui m’a piqué un peu les oreilles…

    Il nous a été expliqué, que l’accusation, ne semblait pas très sérieuse, parce que justement, « la ficelle était un peu grosse »…

    Et oui, comme disait ma petite sœur, Nathalie », et bien c’est qu’st ce que je dis.

    O sait parfaitement, que poutine est un homme très intelligent, justement, à savoir, au servie de quelles forces, il la met au service, est une autre paire de manches, par contre ainsi qu’ un fin stratège.

    Sur ce point, alors, laisser penser, que ça nuirait à son image, et qu’il est plus fin que ça, tient parfaitement la route, pour le blanchir….

    On n’est pas stupides, non pus, ICI EN EUROPE AFFECTIVEMENT AUX COTE DE THERESA MAY…

    On se doute bien, que dans l’hypothèse, où il en auait été le commenditaire, il serait impossible, alors, de le mettre en cause, directement…

    Etrange, cette histoire de poison, tout de même, quand on sait de quoi, il s’agit, et que ce type de produit, doit être quasiment, absolument impossible à se procurer, pour les simples citoyens, où que ce soit, dans le monde…

    Alors, si ce ne serait pas lui, QUI SERAIT CE DONC ?

    Bizarrement, ça n’est pas un opposant de pacotille, qui en est victime, mais bien au contraire, (je parle de cas antérieurs), quelqu’un qui représenterait, un danger véritable, face à lui ?

    Et puis quand même, là, c’st assez interpellant, ce qui s’est passé, au Royaume Uni, non ?

    Il ne s’agissait pas d’un opposant politique, c’est vrai, mais enfin…. Sur le sol britannique ? Alors, que ces derniers, ont les plus grandes peine du monde, à a ssumer, le brexit ?

    Comment, dit on, déjà ?

    Ha, oui, ça me revient… A QUI PROFITE LE CRIME ?

    Plutôt que de chercher à se débattre, à quelques jurs, du scrutin, à Moscou comme un pou, dans un bain de Marie rose, ne serait il pas plus judicieux, de la part de poutine, de veiller, au contraire, à faire profil, bas, afin, que le fait d’être disculpé, le plus vite possible, soit effectivement possible ?

    Dans quel but, effectivement, joue il l’offense, si ce n’st dans une logique, que de se sentir effectivement coupable ?

    Enfin, merde !

    Moi, je vous jure…

    Les flics, déboulent, ici, et me disent, « madame, on vient vous chercher, parce qu’on vous accuse de tel truc »…

    Si je sais que je n’ai rien fait, JE COLLABORE, je ne vais pas dire, « c’est celui qui le dit qui y est ! »

    Ha, oui, c’est vrai, il a répondu, « on veut avoir accès aux éléments »… mais là, encore, alors, que chacun sait, sur le plan international, à quel point, la justice soviétique, est à la solde de poutine, comme pour lui, être crédible, puisqu’il n’existe aucune indépendance de leur justice, c vis-à-vis de son pouvoir ?

    Et considérer d’emblé, que la Justice britannique, serait malhonnête, ou jouerait en sa défaveur, me semble pour moins, hasardeux, et ne plaide pas en son innocence…

    Enfin, merde, à la fin, cette substance chimique, là, quelle est elle ?

    Qui la détient ?

    Qui aurait joué à l’apprenti chimiste, quand poutine aurait eu le dos tourné, alors, que ce dernier, ensuite, aurait, dit, « ha ça non, alors, c’est vraiment pas gentil, juste quelques jours, avant que je ne sois réélu ?

    En somme, la question, est la suivante :

    Encore combien de temps, poutine va t il, persévérer à nous prendre pour des cons ?

    Samedi 17 Mars 2018.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/ex-espion-russe-empoisonne/ex-espion-russe-empoisonne-sept-morts-mysterieuses-interpellent-les-enqueteurs_2660346.html

       Ainsi, la théorie selon laquelle les auteurs de ces différents crimes, dont certains, ne relèvent pas d'empoisonnements, mais de morts ou suspectes, confortent ils, observés de l'exterieur, vers une volonté  de jouir, du fait, que le brexit, aurait mis en difficulté, le Royaume Uni.

      N'est il pas étrange, en effet, qu'aucun phénomène de cet ordre,  n'ait eu lieu, dans d'autres pays d'Europe, par exemple ?

      Il est bon de noter, aussi, que l'intepretation, qu'en a fait vladimir poutine, encore, aujourd'hui, alors, que le vote, se deroule, dans 24 h, environ, réside dans le fait qu'il pretend, lui, être le bouc emissaire idela, processus de victimisation, parfaitement coutulier, de lui, et de ses "amis", au sein des extrêmes droites européennes.

     

    Lire la suite

  • 12 janvier, 2018, message à tous ceux qui attendent après moi.

     Il est vrai que j'ai toujours fourrré mon nez, là, où ça dérange.

       Mais si l'on m'avait affirmé, un jour, que la Justice elle même, que mon avocat, et que mon coach, lui même, en personne, se ligueraient contre moi, pour me museler, afin que je ne puisse plus lutter, contre ce que j'ai toujours détesté...Jamais, je ne l'aurai pensé.

      Je ne sais pas ce qu'il adviendra de moi, j'ai le sentiment que jamais, je ne parviendrai à pardonner, à tous ceux, qui depuis toutes ces années, ont veillé, si méticuleusement, à m'ecraser, pour mieux observer, telle une souris de laboratoire, avec quelle ruse, je parvenais à me relever, TOUJOURS.

      Aujourd'hui, c'est par une décision assassine, qui émane de la juge des tutelles elle même, alors que je n'ai eu de cesse, que de lui dénoncer en quoi, et comment, la curatrice de l'UDAF, pratiquait, sur moi, les pires tortures psychologiques,  en n'appliquant pas ce que la juge pourtant, lui avait indiqué.

      Je pourrai vous la faire théatrale, selon la chanson de Barbara, en vous disant courtoisement, "et je m'en vais sereine".... Il va bien se trouver un crétin, pour s'en contenter, non ?

      Mais ça serait trop d'honneur, que je vous ferai là, et je ne crois pas que le fantôme de Barbara, apprecierait.

      Je pourrai aussi, vous resortir, la chanson de Anne sylvestre, sur "les gens, qui doutent"... Et qu'on s'évertue, inmaquablement, à me recoller sous le nez, en la personne de  Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, et Albin de la Simone.... C'est juste oublier, que de souffrir est infiniment plus  acceptable, et concevable, quand on ne vous enferme pas dans un rôle qu'on vous impose.

      Aurait elle, elle même ecrit cette chanson, si elle avait été dans  la situation, que l'on m'impose, depuis toutes ces années ?

      Personne ne le sait, et Anne Sylvestre, pour qui j'ai bien plus que du respect, elle même, ne le sait pas d'aventage.

      Je m'excuse de ne pas être aussi forte, que beaucoup le voudraient, je ne suis qu'une simple femme, qu'on s'evertue à transformer, en vielle conne mal baisée..... Et je ne crois pas être responsable, en quoi, que ce soit,  du sort que l'on m'impose.

      Des lors je n'ai plus d'autre alternative, que de rentrer en moi, afin de lêcher mes plaies, pour une durée indéterminée, puisque l'énergie, qui a été mobilisée, pou porter ma souffrance, les 40 années premières de ma vie, là voilà de nouveau mobilisée, pour cette même raison, énergie, que de facto, je ne puis donc plus donner, vers l'extérieur....

     Comment vous dites ?

     Consulter un psy ?

     Mais j'ai fait, bien sûr.

      Le psy, et la psychiatrie, cautionnent entièrement, les méthodes de barbare, de Thomas Fersen. ils les cautionnent tellement,  qu'ils souhaitent, non pas me mettre sous neuroletiques, de nouveau, mais sous antidépresseurs.

      Quand je pense que je suis assez conne, pour avoir écrit mon histoire sur le sujet, ces derniers jours, pour avoir la certitude, qu'il ne restait rien de douloureux, entre eux et moi, je n'en reviens pas de ma naïveté.

      J'attends toujours, depuis plus d'un mois, qu'il me fixe un RV avec la psychiatre,  principe que j'ai accepté, mais qui visiblement, semblerait, lui poser à lui quelques problèmes de conscience...

      Je souhaite bien du courage, à la profession, pour envisager la moindre collaboration avec moi, quelque soit le sujet, désormais".

      Bon, week end à tous.

     

    Lire la suite

  • #balancetonporc, et sa suite de petites légumes.

      Excusez ce deballage charcutier, mais considérant le fait, que justement, ces jours ci, j'ai précisement acheté des langues de porc,  et que je les ai cuisinées, MMMmmmmmm, je me dis que ça serait vraiment dommage, de vous en priver.

      Pour commencer, je précise, que si je ne dis pas grand chose sur le sujet, ça ne signifie pas que je ne suis pas les infos, et que j'observe, et je peinds...

      Je ne peux pas être partout, d'autant plus que chaque matin, quasiment, je passe trois heures, à bosser sur mes ouvrages personnels.

      Je peinds bien autre chose que des langues de porc, même si un jour, j'avais peint une tête de porc, celle là même qui etait posée, sr les genoux de Thomas Fersen....

     "Faut 't y qu'il l'aime, sa muse, pour s'être infligé, une pareille idée".

      Mais enfin, avec Mondino, faut pas non s'etonner.

      Je veux dire, exercice purement artistique, il est vrai, qui avait eu pour conséquence, de me conforter, dans l'incroyable théorie, que derrière, chaque homme  se trouve un cochon....

     Et derrière, chaque femme, une laie, peut être ?

     Oui, monsieur, et pourquoi pas ?

     Mieux vaut pour un humain, être comparé à un porc, que de l'être à un sanglier.

       Quelle différence, me direz vous, (je ne parle que de symbolique, qu'on se rassure), je suis en vérité, comme OBELIX, un sanglier au petit déjeuner,  sur un bon brasier, et l'affaire est conclue.

     Que je vous livre  cette révélation, que ma triste histoire ait produit, et vérifiable, ici même, dans mon village, il n'y a qu'à demander, aux amis de mon père.

     Il élevait des cochons, et un jour, avait ramené un sanglier, pour saillir les truies et ainsi, obtenir des animaux croisés, rayés comme des marcassins, et avec une qualité de chair suppérieure.

      On l'appelait ZORRO, il était très impressionnant.

       Pendant mon travail thérapeutique, il y a bien des années, cet élément m'était revenu en mémoire, et j'avais établi ainsi une théorie, selon laquelle un porc, ou une cochonne, si ça vous chante, aimait le sexe, et avaient une activité sexuelle, sans tabou, et (ou), pourquoi pas, debridée,  mais toujours, dans le respect de la Loi, et de l'individu,  alors, que le sanglier, lui, (toujours symboliquement, qu'on se rassure),  étant un animal sauvage, par excellence, au point qu'en captivité, il meurt systèmtiquement,  a une activité sexuelle, équivalente à celle du porc, mais outrepasse, la Loi, c'est à dire pratique les attouchements, le viol, la pédophilie, et tout ce que la Loi interdit, considérant que l'autre, qui subit, n'est plus à ses yeux, qu'un objet sexuel.

       Cette théorie, c'est la mienne, et je n'oblige personne à l'adopter, mais considérant, qu les bois et forêts, justement, plus encore, en hiver, sont des lieux de non droit, la symbolique alors, n'en devient que plus criante encore.

      BREF, ne nous éloignons pas de notre sujet, et j'ai beaucoup à dire.

     Pour commencer, le manifeste, quia été signé, dont je pose une copie, et que je commente.

    « Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle ».

      Dans une tribune au « Monde », un collectif de 100 femmes, dont Catherine Millet, Ingrid Caven et Catherine Deneuve, affirme son rejet d’un certain féminisme qui exprime une « haine des hommes ».

     Moi, je pense que c'est une vsion manicheenne, du phénomène #Balancetonporc", pourla simple raison, que ces femmes (dont je fais partie),  si elles ont effectivement une forme de haine, vis à des hommes, ça ne serait que vis à vis de certains d'entreux.

      Comment expliquer, alors, que curieusement, il s'en trouvent, un bon pourcentage, ausssi, des hommes, je veux dire, qui cautionnent parfaitement, ce phenomène, et j'approuvent entièrement. ? j'aimerai qu'elles, m'expliquent.
     

    Tribune. Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste.

     Oui, alors, sur ce point, elles, ont raison, effectivement, sauf, qu'il est pour le moins intrigant, d'observer, qu'elle portent, ce jugement, dans une forme de globalité, qui elles, aussi, comme elles, le reprochent, aux partisannes, de balance ton porc",  en omettant, de preciser, que d'une part, selon le milieu social, l'endroit, où ça se produit, par exemle, l'acte, qui tendrait à être considéré, comme du harceklement, peut être perçu, comme tel, ou pas...

     des exemple ?

      Une femme, qui travaille dans une entreprise, où il est fréquent, qu'elle subisse des reflexions, qui sont désagreables, sur ce point, va vivre ça, comme une forme de harcelement, alors,  qu'une autre femme plus âgée, plus masculine, plus méchante, peut être, voir, carrement agressive, ou PN, trouvera la repartie, plus facilement., alors quoi, est ce qu'il va falloir, envisager, d'aller bosser au bureau,  en protant une amure, qui soit electrisée, comme on fait, pour tenir à distance, un gros porc, qui ne sait pas se tenir, comme on le fait, avec des boeufs, qui veullen, aller voir, si l'herbe est plus verte, ailleurs ?

      Comment ces imbeciles, qui, rappelons le, sont toutes issues de milieux aisés, peuvent elles, remettre en cause, un tel combat, sans tenir compte, ainsi, des nuances que la diversité sociale, notamment, aurait du, les interpeller ? Je suis sidérée, d'avoir appris, une telle chose.

      Ha, c'est sûr, quand on se depace dans Paris, uniquement en taxi, statistiquement, on ne risque pas d'avoir la main au pannier,  ou de se faire traiter  de salope, parce que  'on n'a pas été assez aimable, de se faire traiter de bonasse, par ce gentil monsieur, qui avait la pretention de prononcer ces paroles, sous forme de compliment, et qu'on n'a pas repondu, par un sourire aimable.

      A la suite de l’affaire Weinstein a eu lieu une légitime prise de conscience des violences sexuelles exercées sur les femmes, notamment dans le cadre professionnel, où certains hommes abusent de leur pouvoir. Elle était nécessaire. Mais cette libération de la parole se retourne aujourd’hui en son contraire : on nous intime de parler comme il faut, de taire ce qui fâche, et celles qui refusent de se plier à de telles injonctions sont regardées comme des traîtresses, des complices !

      Je ne suis pas d'accord avec ces affirmations, c'est ridicule, et mensonger.

      La vérité réside en deux points, que jamais personne n'abordent, qui réside, par exemple dans le fait que les femmes, autant que les hommes, d'ailleurs, parce qu'il arrivent, aussi, que certains d'entre eux, se fassent harceler, et pas uniqement par des femmes, fassent un travail sur eux même, et je précise que ça n'est pas l'affaire de l'ecole uniquement, apres laquelle on attend toujours de combler toutes les carences, qu'il s'agisse, de la famille, ou du quartier.

      Un adolescent, qu'il soit fille ou garçon, qui mange devant la télé, chaque soir, et qui n'a jamais l'occasion de prendre la parole, quasiment, au sein de sa famille alors, que tout le monde a les yeux, individuellement, rivés sur les ecrans de smartphone... n'a pas une perception du réel, qui pourrait pourtant, tendre à lui apprendre à se faire respecter...

      NOUS DEVONS HOMMES ET FEMMES des le plus jeune âge, apprendre à parler et communiquer suffisemment correctement, avec un vocabulaire adapté, quand les limites du l'insupportable ont été depassées...

      On appelle ça, "avoir de la repartie", mais le souci réside dans le fait qu'il est plus aisé de se faire respecter, quand on est dans une situation sociale favorable, ou que l'on est dans la hierarchie d'une boite satisfaisante, que quand on est femme de ménage, chomeuse, sans revenu, ou en état de précarité.

      Et de voir, que des femmes puissent être assez connes, pour ne pas avoir saisi, ce fait, me rend particulièrement perplexe, sur le chemin à parcourir, en matière de féminisme.

      Quand un jeune homme ou un homme dit à une femme, qu'elle est belle, c'est un compliment, ce qui est vrai ! Et sur ce point, je suis d'accord.

      Mais si autant de femmes ou de jeunes filles, considèrent, que c'est là, une forme d'agression, c'est simplement dû au fait, que sur  10 fois, où on leur fait ce "compliment", eux attendent, qu'elles répondent par un sourire, "plus si affinité", et là, si elles ne le concèdent pas, bien souvent,  ce sont eux, qui prennent la mouche, et qui insultent.

      De toute façon, dire à une femme, qu'elle est belle,  c'est juste completement stupide et maladroit, parce que quelque soient les pensées d'un homme, quand il pose son regard, sur une femme, NOUS SAVONS, ce que vous pensez, alors, en gros, fermez la, vous gagnerez du temps.

      Et de quel droit, d'ailleurs, un homme dirait il, à une femme qu'il ne connait abslument pas, qu'elle est belle, et revendiquant, si j'ai bien compris, que ça serait un compliment, alors, que n'importe quel homme,  qui s'entendrait dire, "monsieur, vous êtes beau", la femme, elle, se verrait simplement perçue, comme une salope... Un peu d'honneteté, dans ce monde de brutes en rut, me semblerait, pour le moins plutôt necessaire...

      Oui, dire, à une femme, alors, que vous ne la connaissez pas, et que vous l'abordez de cette façon, "vous êtes belle", c'est incommodant, je regrette,  C'EST UNE AGRESSION.

      Alors, comment l'aborder , et bien je vais vous donner un tuyau, ça fonctionne tres bien, c'est de demander l'heure,  en prétextant que vous n'avez pas de portable, ou bien demandez la route, vous êtes perdus, vous aurez l'air moins con, que si vous lui dites qu'elle est belle, même si c'est vrai.

      Or c’est là le propre du puritanisme que d’emprunter, au nom d’un prétendu bien général, les arguments de la protection des femmes et de leur émancipation pour mieux les enchaîner à un statut d’éternelles victimes, de pauvres petites choses sous l’emprise de phallocrates démons, comme au bon vieux temps de la sorcellerie.

     Et oui, parfaitement d'accord, avec cette théorie.

    Délations et mises en accusation.

       De fait, #metoo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délations et de mises en accusation publiques d’individus qui, sans qu’on leur laisse la possibilité ni de répondre ni de se défendre, ont été mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels.

      Oui, enfin, il ne fAut pas exagérer, non plus, hein, un homme, qui se trouve sali, pour des faits, qui ne le m2ritent pas, peut se d2fendre? on ne devient pas agresseur sexuel, pour un fait, par par un cOmportement distordu, vis à vis deS femmes,  ce qui est different, et ça, ça se plaide.

      Et puis pendant qu'on y est, qu'on ne vienne pas trop nous faire chier, non plus, hein, parce que nous aussi, on a des avocats, et des avocates, aussi,  et la nuance entre l'accusé accidentel, et le récidiviste, qui apprécie les gâteries sous le bureau, elle est vite fait, c'est pour ça, que je préconise, la main courante à la gendarmerie, parce que dans le cas d'un récidiviste, dont en général, le comportement a deja terni sa réputation, soit dit en passant, les recoupements entre un poste, et un autre, en disent bien plus long que les temoignages de potes, ou de collègues de travail, qui vous feront toujours, le coup, du "bon père de famille".

      Cette justice expéditive a déjà ses victimes, des hommes sanctionnés dans l’exercice de leur métier, contraints à la démission, etc., alors qu’ils n’ont eu pour seul tort que d’avoir touché un genou, tenté de voler un baiser, parlé de choses « intimes » lors d’un dîner professionnel ou d’avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une femme chez qui l’attirance n’était pas réciproque.

      Oui, je comprends, il semble effectiement, qu'il y ait eu, quelques cas, où il y ait eu, une forme de débordement, mais il ne faut pas oublier non plus, deux choses, fort importantes.

      D'une part, je ne crois pas vraiment au lynchage interne, de certaines personnes, au seul pretexte, qu'il y ait eu, uniquement, quelques brouitlles, comme celles decrites,  sans que la justice, elle, n'y mette son nez, et sans notamment, qu les collègues de travail, ne compensent, les faits reprochés...

      Je veux dire, qu'entre les blagues loudingues, qui doivent trouver une forme de recadrage, et qui ne sont jamis recadrées, et puis le cas d'un homme, qui fait subir au quotidien, un vrai harcelement, version, "de toute façon, inutile de te derober, (sans jeu de mot), il va bien d falloir, que tu y passes", je pense que les nuances sont importantes...

      Il est tout de même assez etrange, d'observer que chez beaucoup d'hommes, le problème ne se pose même pas... Parce que si un jour, ils font une réflexion déplacée, et qu'il sont allés trop loin, la nana, l'engueule un bon coup, et lui s'excuse, et on passe à autre chose...

      Pourquoi, chez certains hommes, les relations aux femmes, sont elles aussi compliquées, et tordues ? Car c'est là, la vraie question, que les antiféministes, ou certains porcs, doivent se poser, et pas ailleurs... Le fait même d'avoir peur des femmes, parce qu'elles sont libérées, ou le pensent elles, en tout cas, et que ça leur fassent peur, à eux, voilà, qui est interpellant, non  ?

      Cette fièvre à envoyer les « porcs » à l’abattoir, loin d’aider les femmes à s’autonomiser, sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment, au nom d’une conception substantielle du bien et de la morale...

      Bon, c'est bon, là, on peut eut être ranger les violons, non  ? à moins que ça ne soit la taule, dont il serait question.

      Pour information, les religieux n'ont jamais eu besoin, que je sache, de #metoo, ou de #balancetonporc, pour jouer les pères la morale, et de sortir la merde, et l'étaler sur la table, ne fait pas plaisir, et surtout, ça sent très mauvais, mais il est plus intelligent, et plus courageux, de s'atteler au plus difficile, ce qui est en train de se faire,  que de crier, avec les loups de la facilité, qui eût été de ne surtout rien dénoncer, et de laisser toute ctte merde sous le tapis du machisme lié au pouvoir, quelque soit sa nature.

     MERCI, A CEUX QUI ONT OUVERT LA BOITE DE PANDORE.

    Lire la suite

  • Apprendre l'arabe ? Et pourquoi pas ?

     Quelle jolie idée, n'est ce pas ?

     

     Je suis sûre que vous aussi, ça vous a tentés, non ?

    https://larabefacile.fr/inscription-academie/?affiliate=ajib

       Et là, je lis, que vois je ? On me propose d'apprendre l'arabe, non pas pour le parler, mais uniquement pour lire le Coran, DOMMAGE ELIANE..... Moi, qui suis bavarde comme une pie, comme on dit vulgairement, "c'est bien essayé".

       Plaisanterie mise à part,  "Vous permettez que j'en rie ? je trouve particulièrement interpellant, qu'on utilise le pretexte du Coran, pour "vendre", la culture arabe... Imaginerait on, de tenter de convaincre quelqu'un, quelque soit la region du monde concerné, d'apprendre le français, en utilisant comme argument, les Evangiles , non, on parlerait de notre Culture, et notamment, du siècle des Lumières, et de la Litterature, mais pas la religion, uniquement.

       Et qu'on ne joue pas les susceptibles, je vous prie, chez les "prout prout ma chère", le petit doigt levé, jusqu'à preuve du contraire, la berceau véritable de la culture judéo chrétienne, c'est l'Italie,  celle là même,  que l'on néglige sans le moindre scrupule, vis à vis de phenomène migrant, sur le plan européen, et là aussi, que reside, l'etat d Vatican, avec le pape François.

       C'est comme si on voulait promouvoir la beauté d'un arbre, mais dont on ne parlerait que de ses racines, en occultant entièrement le tronc, les branches, et surtout, son magnifique feuillage, c'est complètement stupide, mais surtout, bêtement révélateur, du côté parfaitement castrateur du Coran, sur le plan culturel, qui est presenté de la sorte, comme quasiment antinomique, du devloppement personnel.

    Lire la suite

  • Trois ans après, Charlie hebdo, et France Gall qui disparaît.

      Ce matin, je suivais les emissions religieuses, sur france 2,  ce qe je ne fais pas systemtiquement, puisque quelquefois, je vais à la messe...

       Mais ce matin, NON... J'avais bien bossé, des 5h du matin, environ, au sujet de la légion d'honneur, qu'il serait souhaittable de retirer, à bachar el Assad, sujet que j'borde au sujet du Moyen Orient, et du conflit israelo palestinien.

       Ensuite, j'ai terminé, enfin, je crois, la rédaction, d'un petit ouvrage, commencé il y a deux semaines, qui partait d'une reflexion, entendue dans une émission religieuse, rediffusée, il y a 15 jours, environ, au sujet des differentes communautés religieuses, à Jerusalem, et le fait, qu'en ce lieu, ces communautés, coh existent, reltivemet bien.

       Puis la commentatrice, qui est guide, là bas, de conclure, "ce qu'il faut, c'est aimer ses ennemis".

      J'avais deja noté cette remarque, lors du premier passage du reportage, et sa rdffusion, n'avait pour objectif, que de m'inciter à relever de nouveau, pour que je remtte me metier sur l'ouvrage.

      Même si j'avais deja abordé et développé le sujet dans mes articles, j'ai considéré qu'il y avait bien de quoi, écrire vraiment un ouvrage sur le sujet, tellement il y avait à dire.

    https://www.francetvinfo.fr/

    Lundi 8 janvier 2018.

       J'ai du mal à digérer le coup, là, que la fatalité nous a foutu sur le gueule, une fois de plus.

       Pour ceux dans le milieu des médias ou de la chanson qui étaient au courant de cette récidive,  il est possible que ça passe un peu mieux, et quand je prétends celà, il n'y a aucun mépris, je précise, mais la nature est ainsi faite, et c'est temps mieux, que la maladie par l'imagination, a ceci de préférable à la mort brutale, qu'elle nous prépare de façon inconsciente, à envisager la mort de l'autre, et donc, a nous y adapter...

      Cette remarque vaut, à chaque fois que la faucheuse frappe,  que l'on soit celèbre, ou qu'on ne le soit pas.

      Là, moi, je ne l'avais absolument pas venu venir, voilà pourquoi, je suis plus peinée que certains, peut être.

      J'ai toujours adoré France Gall, et j'irai même jusqu'à prétendre, et quitte à fâcher certains, je n'aurai pas dit celà de Johnny, même si j'aimais un bon nombre de ces chansons,  chez elle, des l'instant qu'elle avait rencontré son alter égo,  en la personne de Michel Berger, comme on dit vulgairement, "il n'y avait rien à jeter", tant sur le plan artistique, que sur le plan humain, et je suis absolument certaine, que beaucoup aujourd'hui, ont un réel chagrin, suite à cette disparition. 

      Certes, le concept social, je dirai du "couple artistique", est un concept qui interpelle, souvent,  et j'ai encore plus de raisons, comme chacun sait, pour l'être bien plus que d'autres encore.

      L'épanouissement de chaque individualité au sein d'un couple,  quelque soit la nature de l'activité, qu'elle soit artistique, ou qu'elle ne le soit pas, est une notion trop souvent négligée, et qui est la cause, de bien des rusptures,  et où surtout, la réelle prise de conscience, de la gravité du problème, s'accomode assez mal d'une vulgaire réparation, "compensatoire", version financière, j'entends, enfin, assez souvent, puisque la notion d'épanouissement psychologique et artistique, induit une reltion au temps, qui serait respectée....

      Et cette notion, justement, semble bien souvent, parfaitement négligée...

      Alors, oui, quand j'étais jeune adulte, ce couple me bluffait littéralement,  aux antipodes d'un couple "marketté", à la "Sheila et Ringo"  en leur temps,  ou d'un couple, "Stone et Charden",  eux aussi, dont on sait à présent,  que s'ils chantaient les vaches "made in Normandy", que tout était dans la façade,  mais que dans le privé, on n'était pas loin de la baston.

      Je ne veux blesser personne, mais je pense qu'il n'est pas superflu de remettre l'Eglise au milieu du village de temps en temps, en ce qui concerne les couples, "soit disant médiatiques".

      Avec eux, non, tout etait clair, on n'avait pas besoin de chercher si l'on se faisait avoir, ou pas, c'était clair, c'était net, et leur authenticité nous donnait l'envie de les suivre.

       Ce que je prétends là,  ne signifie pas pour autant, que comme dans chaque couple, ils n'aient pas eu eux aussi, leurs nuages, je prétends simplement, que ce qu'on nous donnait à voir, ne relevait jamais du mensonge, ou de la communication, à des fins purement commerciales et mercantiles, ce qui est bien différent. 

     Je trouve assez interpellant, ce qui est xpliqué, au debut, en ce qui concerne certaines de ses premières chansons, croisées avec le phenomène "balancetonporc", aujourd'hui.

      En cours de commentaire, mais je passe, sur l'autre forum, celui de chanson française, ici:http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/

    Lire la suite

  • Janvier 2018, la crise iranienne.

    https://actu.orange.fr/france/iran-macron-dit-a-rohani-sa-preoccupation-appelle-a-la-retenue-CNT000000USa3n.html

      Pour commencer, Macron a parfaitement raison, sur le fait qu’on ne peut transiger, sur la liberté d’expression, que ce soit ici, sur le sol français, en ce qui concerne la diaspora iranienne, ou que ce soit en Iran….

      Au sujet de la posture, de la France, vis-à-vis de ces manifestations, et de l’influence de cette diaspora, je rappelle que sur plusieurs médias, ces jours derniers, dont Europe 1, hier matin, et ça avait été fait, aussi, la veille, il me semble, ont resitué la photo dans son vrai contexte, à savoir qu’elle avait été prise plusieurs jours avant les manifestations, et qu’il était important, de le rappeler.

      Maintenant, je tiens juste à rappeler, à monsieur Rohani, que si certains iraniens, ont déserté leur pays, depuis plusieurs décennies, ça n’est pas un hasard, et que s’ils l’ont fait, c’était pour trouver ailleurs, ce qu’ils ne trouvaient pas chez eux.

      Revendiquer le fait de ne pas porter le vole, ne signifie pas que l’on souhaite nécessairement tourner le dos à sa culture, dont la religion, n’est que la racine ancestrale, ça signifie simplement que cette culture et accessoirement, si l’on est croyant, sa religion, ne doit pas être un obstacle, au développement personnel, qui permet de s’épanouir, au sein d’une nation.

      Si cette diaspora, aujourd’hui, comme c’est toujours le cas, de quelque diaspora qui suit une vague migratoire, revendique plus ou moins ouvertement une quelconque influence, dans ces manifestations, ce qui, soit dit en passant, reste à démontrer, il serait plus judicieux, d’observer cet éventuelle influence, si elle est réelle, comme une opportunité à saisir, et ce ci, pour deux raisons.

      La première, réside dans le fait, qu’elle démontre un attachement véritable, à leurs origines.

      En sommes, si vous regrettez, qu’ils aient cette influence tâchez de faire le nécessaire, pour qu’ils n’aient plus envie de fuir, votre ays, en respectant les droits de l’homme.

      Pour n’importe qui, immigrer, pour ds raisons, purement économiques, ou environnementales, est toujours un déchirement, et une plie profonde, n’importe quel émigré, qu’il s’en soit sorti, ou mal sorti, au fil des décennies, vous le confirmera.

      C’est clair, que ceux, qui pourrissent aujourd’hui, au fond de la mer méditerranée, ceux là, ne sont plus dans la souffrance, eux, mais ils y ont cru, et c’est parce qu’ils ont refusé de mourir, justement, qu’ils y ont laissé leur peau.

      Ce que je trouve vraiment regrettable, c’est d’observer que l’influence de cette diaspora, soit observée par vous, comme une menace, alors, qu’au contraire, elle devrait être observée, comme une véritable opportunité, au contraire…

      Puisque par définition, la diaspora, représentant, la génération, qui est ou qui suit la vague migratoire, ne cherche pas uniquement, à m’immiscer politiquement, ce qui est légitime, mais aussi, à investir, en monnaie sonnante et trébuchante, pour ainsi, insuffler, une énergie nouvelle sur le plan économique….

      J’entends bien, qu’un gouvernement, ait du mal à accepter, d’avoir le sentiment d’une certaine façon, de manipulation, vis-à-vis de ces manifestations, et de façon générale, vis-à-vis des diasporas, quelque soit l’endroit, dans le monde, comme on peut m’observer, au USA, avec la diaspora israélienne, et le gouvernement de Netanyaou, je ne trouve pas ça, « honnête »….

    Mais entre « accepter de se faire dicter la loi » par cette diaspora », et « entendre ce que dit cette volonté d’influence », je pense qu’il existe certaines nuances, qu’il me semblerait légitime, d’observer avec plus de discernement, et de subtilités….

      Quand je parle d’investir, dans l’économie iranienne, je ne suis pas dans la fantasme, là, je suis dans la réalité, vraie…

      Quand on observe une vague migratoire, cette diaspora, où que ce soit, dans le monde, on observe, que cette diaspora, ensuite, les générations, qui suivent, souhaite aider leur pays d’origine, pour entre autres, aider à cicatriser leurs blessures, liées à l’immigration, qu’ils ont subie, pour aider au développement du pays concerné, TOUTES LES DIASPORAS FONT CA, et c’est une s chose salutaire, et bienfaisante, qu’il faut saluer et observer, comme une bénédiction, et surtout pas comme une menace.

      Une réponse qui pourrait être faite, là, des maintenant, au manifestants, serait des mesures réelles, contre la corruption.

    Lire la suite

  • Appréciation critique et diffamation des commerçants, professionnels ou restaurants.

      J'en arrive à aborder ce sujet ici, parce que j'ai entendu sur Europe 1, ce matin, le cas d'un boulanger qui avait appris que quelqu'un avait ouvert sur FB, une page, dans le seul et unique but de ruiner sa réputation, en temps que professionnel. Il s'agit d'un boulanger.

       C'est un de ses fidèles clients, qui l'en a averti.

       Je ne retrouve pas l'info en elle même, helas, mais "ça va resortir apres mon article".

        Par contre, j'ai trouvé un lien parfaitement interpellant sur le sujet, qui est le suivant.

    https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/appreciation-critique-diffamation-commercants-professionnels-12708.htm

       En somme, le problème est le suivant. Un professionnel, est il en droit de se considérer comme "diffamé", le vocabulaire est fort important, au prétexte, qu'il ait subi des propos dévalorisants sur sa boutique, son magasin, ou son activité professionnelle.

       La réponse, après le pourvoi en cassation, qui arrive apres l'appel, serait que non, parce qu'on ne peut considérer que de porter un jugement, sur un prestation, ou une activité, ne saurait être considéré comme équivalente, à une atteinte à la personne, en elle même.

      Il semble, si j'ai bien compris, neammoins, qu la legislation, suite, à l'avenement d'internet, ait evolué, puisque maintenant, les plaignants, dispose, d'un droit de plaite, plus long, c'est precisé comme suit, je cite:

    "Ce recours à un avocat spécialisé est d’autant plus nécessaire que le choix entre la diffamation et le dénigrement est complexe et lourd de conséquences.

    Cette décision est positive notamment pour les victimes d'atteintes à leurs réputation E-réputation ou réputation numérique.

      Elles disposent ainsi d'un délai d'action de 5 ans et non de 3 mois à compter de la publication des propos litigieux et elles évitent les lourdeurs procédurales des procédures du droit de la presse pour diffamation ou injure".

       Si je trouve pour ma part, parfaitement justifié, et bienvenu, qu'un tel allongement ait été décidé pou accompagner les victimes, il faut observer que c'est d'autant plus necessaire, que par le phénomène de mondialisation, et donc, l'inévitable "paravent", ou je dirai la coloration "multinationale", induit que les plaignants, se voient répondu, je cite :

    "Nous appliquons, la politique de la maison, veillez vous référer  au siège général".....

     Ceci induit donc, que les avocats soient confrontés à l'international, et notamment, aux longeurs juridiques inhérentes aux problèmes de langues.

     C'est très exactement ce à quoi, ont été confrontés le boulanger et son avocat, dont j'ai entendu le cas, ce matin.

     FB, France leur a répondu, le plus naturellement du monde, "allez voir au sège général, qui se touve, si je ne me trompe, en Irelande, dans un des paradis fiscaux d'Europe (sic !)

     A ce titre, effectivement, c'est une parfaite illustration de la necessité de cette allongement, du droit pour cette procédure.

      Maintenant, ce qui m'interpelle, réside dans la qualification, de diffamation, et de dénigrement.

      Je suppose que la nuance tient dans la matérialisation, en réparation pécuniaire, qui doit être relativement différente.

      Mais moi, ce qui m'interpelle, réside plutôt dans le fait, qu'intellectuellement, cette nuance, soit pour le moins étrange.

      En effet, comment, prétendre effectivement, que l'on puisse ainsi, dissocier, un être humain, de son activité professionnelle ?

      Et considérer, que pour l'humain, ce soit de la diffamation, et que pour son actitvité, ce soit du dénigrement ?

     Comme si l'être humain, dans son activité n'était pas responsable, dans son esprit, de son activité, comme je trouve celà fort étrange, à plus forte raison, si on observe ce phenomène, sous l'angle artitique... Et si l'on bserve que bie des professions, sont artitiques, bien que n'en relevant pas de façon administrative......

      Je reconnais, cependant, qu'il faille bien, en fin de compte, parvenir à définir les choses le plus clairement possible, en Droit, pour rendre Justice, mais je réalise aussi, que pour que la Loi soit adaptée, aux problèmes rencontrés, il est necessaire, qu'elle y soit adaptée.

     Prenons un exemple.

       Aujourd'hui, sous des pretextes que beaucoup, à gauche, trouvent légitimement plus que discutables, on réduit en pièces, le droit du travail, avec des conséquences sur les salaires des plus faibles, dramatiques, ce qui accroit le risque de précarité.

      Un jour, je discutais, avec "fe mon beau père", qui avait été ouvrier agricole, apres la seconde guerre mondiale, et il me dit la chose suivante. 

       "C'est vrai, qu'on avait aucune protection sociale,  et qu'on en a chié, mais comme il y avait du travail partout,  si un bon ouvrier, rencontrait un patron, qui etait vraiment honnête, et un bon patron, avec un peu de chance, il avait à coeur, alors, de tout faire, pour le garder, y compris, on pouvait l'espérer, de l'augmenter, pour s'assurer qu'il n'irait pas voir ailleurs, si l'herbe y etait plus verte.

       Puis au fur et à mesure, que la mécanisation s'est installée, ou plus précisément, nous a été imposée, que ce soit dans le milieu agricole, ou que ce soit dans les usines, phénomène  qui à présent se matérialise plus clairement, parce que nous nomons "la robotisation", l'être  humain est devenu, et est de plus en plus, une sorte de cinquième roue du carrosse,  qui pour un peu, ne serait "toléré", que pour s'assurer de la part du grand patron  qu'on ne puisse pas l'accuser de déshumanisation de son entreprise...

      C'est vous dire, à quel point, on marche alors, sur le tête.

     Oui, je sais, ça fait chier, n'est ce pas, que je dise ça, mais c'est pourtant a vérité.

      Ainsi, on se retrouve alors, dans la situation suivante, qui réside dans le fait que, là où quelqu'un, qui perdait son emploi, pour diffamation, ou dénigrment, ce qu'on appelait, disons, jadis, "des ragots",  en l'absence du chômage, retrouvait bien plus facilement du travail...

      Alors, qu'aujourd'hui, à l'ère d'internet et des réseaux sociaux, non seulement, on déglingue n'importe qui, planqué sous un pseudo, mais en plus, on doit payer, pour "nettoyer sa réputation", sur internet, alors, qu'on n'a jamais demandé, à qui que ce soit,  de se rendre responsable, de nous en construire une.

      On me dira, que chacun est libre de maitriser, ce qu'il pose sur internet, ce qui est vrai.

      Mais de la malveillance, d'un autre ou d'une autre, qui ne se contente pas de médire sur quelqu'un, mais qui pousse le bouchon, jusqu'à ouvrir une page, dans le but de détruire, la réputation d'un professionnel, par contre, au sein de FB, "il n'y a aucun interlocuteur, qui puisse en répondre".

      Un jour, ma maman m'avait dit, enfin, c'est une chose qu'elle dit souvent, "une bonne réputation, c'est long à construire, mais pour la ternir, ça va à une vitesse phénomenale".

      Inutile de preciser,  que née en 1934, notre internet, je vous epargnerai ce qu'elle en dit....

      Et bien le souci, reside dans le fait, que par internet, cette phrase frappée de bon sens, est juste encore plus amplifiée... Voilà, aujourd'hui, où reside le problème.

     Dejà au sujet de FB il y a quelque chose que je ne comprends pas, compte tenu de leur fonctionnement, quand on promeut une entreprise,  soit on le fait dans une bonne intention, et dans cette hypothèse,  il me semble cohérent de fournir l'identité de l'entreprises, apuyée pourquoi pas, par un document officiel, ou de l'association, qui puisse justifier le fait que l'on ait cette démarche... Soit on ne l'a pas, et donc, on ne l'ouvre pas, ou bien on l'ouvre, en précisant, "non officiel".... Ca résoudrait pas mal de problèmes, et de malentendus.

    Lire la suite

  • GASTERTONE, mains "armées", des extrêmes droites européennes.

      Bon, le lien du site GASTERTONE, bizarrement, n'est plus disponoble sur internet, quel dommage, je me serai fait un plaisir, de disséquer certains de leurs articles, notamment, celui sur "l'islamisation de Noël", dont j'aurai fait du petit bois pour l'hiver, en ces periodes de grands froids, ça n'aurait pas été du luxe.

     En cours de commentaire.

     Pour ceux qui tr2pignent d'impacience sur le sujet, je leur recommande de taper mon nom sur google, ainsi qu'à côté "marine le pen", ou bien "front national", et ça vous permettra de mettre jour vos connaissances sur le sujet, notamment, dans tout ce qui concerne leurs méthodes de communication ou de fonctionnement, au sein du front national.

     Nièce comprise, bien sûr.

    Lire la suite

  • "Thinkerview", la chaîne sur internet qui pose les bonnes questions, mais aussi......

     "Les bonnes questions", qu'est ce que c'est ?

      Celles que d'autres ne posent pas, ou n'osent pas poser, soit parce que leurs patrons de chaine ne le souhaitent pas vraiment, mais plus souvent aussi, je crois, parce que n'importe quelle émission, qui souhaiterait proposer ce type de conversations, doit entrer dans un format horaire, imposé par une grille des programmes,  quelque soit la chain qui impose ainsi, un formatage difficilement évitable, au sein d'une chaine télévisée quelque soit la bonne volonté de ses dirigeants.

      Là, ça ne sort que sur internet (dommage, Eliane....), mais le bon côté c'est que ces émissions ont des durées, parfaitement aléatoires, et ouvrent alors entièrement la perspective de ne pas être contraints par le chrono.

     Version, "faite vite, il ne nous reste que 5mn....".

     Enfin, tout ce que j'aime. 

       Je vous recommande d'ailleurs particulièrement, l'émission sur Guillaume Meurisse, qui est à la conscience humaine, ce que certains cacheront sous le paillasson, le soir du réveillon.

     Ho, dites donc, à part ça, j'en ai une bonne à vous raconter, sur le prénom Maurice, le prénom de mon grand père paternel, d'ailleurs.

      Je suis certaine que ça va faire "mouche", autour de la table du Réveillon.

      Chacun sait à quel point j'aime farfouiller, pour ne pas dire "farfouinner", avec ma houe, "houe", mon rateau, ma pioche, ma pelle, mon piolet, mon JCB, mon nanitout, ma lampe torche, mon maitre cinquante, je pose un, et je retiens deux, telle la taupe moyenne dans les racines, (ho, quel joli mot,  des prénom, ou nom de famille notamment.

      Par exemple, moi, je m'appelle "Françoise", comme la chanson, et bien ça signifie "Française".

       Il y a quelques jours, mais qu'est ce que j'apprends là... Le prénom, "Maurice", figurez vous, vient du mot, MAURE.... c'est à dire, ARABE....

       Alors, sincères condoléances, à tous les racistes de service, néo colonialistes, qui s'appellent "Maurice", franchement, "je compatis",  je ne sais pas, par contre, si c'est aussi comique que recevable, pour changer de prénom en mairie...

       En tout cas, moi, rien que cette idée (qui aurait bien fait rigoler mon grand père,  il me semble),  m'a mise en Joie, pour le reste de la Journée !

    Lire la suite

  • Comment Emmanuel Macron nous la fait à l'envers, pour saborder la Solidarité, entre les français.

      Bon, arrêtez de baver comme ça, regardez, ça coule partout, pire qu'un bouledogue !

       Avant hier, j'allais visiter un site internet, que j'aime particulièrement, et que je ne visite pas suffisemment, bien que pourtant, j'y sois inversement attirée que sur celui de la FNSEA,  qui s'appelle TERRE DE LIEN...

    https://terredeliens.org/

      Le principe est le suivant.... Il s'agit d'une dynamique, qui va bien au delà de belle idées, comme sait le faire notre gouvernement, et qui consiste à racheter des terres agricoles, pour les mettre à disposition d'agriculteurs, qui eux, sont en quête de terres, justement, pour pouvoir s'installer.

       Autant dire que c'est juste ce que j'appellerai, rien de moins, qu'un chainon indispensable, pour faciliter la transition agricole, n'en deplaise à la FNSEA, et aux agro industries, pour parvenir, disais je à ce que cette transition se fasse....

      J'arrive donc, sur le site, et je vois un article, qui me remémore une nouvelle, qui est passée inapperçue, et qui réside dans le fait, qu'une loi, PROPOSEE PAR LE GOUVERNEMENT ACTUEL, et VOTEE PAR L'ASSEMBLEE NATIONALE,  qui déconstruit, ce que le gouvernement précédent, de François Hollande avait fait, et qui consistait à encourager, le citoyen, à financer par le biais du financement participatif, des associations, telles, que  TERRE DE LIEN, ou la Fondation Abbé Pierre, par exemple.

     En somme, si je résume.... Sous François Hollande, quelqu'un qui voulait, filer de l'argent, à des causes, sous forme de placements, parce qu'on peut donner à une association, et les aventages fiscaux existent toujours, mais on peut AUSSI, investir, de cette façon, souhaitant ainsi investir, sous un angle altruite, et plus vertueux, que ne l'est la finance, de façon plus globale...

      Et oui, chacun sait, à quel point, les mots MULTINATIONALES, ou FONDS DE PENSION, ou encore ACTIONNAIRES, sont des mots, qui sonnent de façon particulièrement interpellante, à mes oreilles...

      Elise Lucet, "sors de ce corps"...

      Ainsi, donc, disais je, quand ces citoyens, voulaient investir de façon vertueuse, ces aventages fiscaux, ont ils, été supprimés.

    https://terredeliens.org/Avis-aux-souscripteurs-sur-la-loi-de-finances-2018.html

      Mais là, où c'est tres interpellant, c'est que cette loi, "ruisselle", sur l'ensemble du tissus associatif, puisqu'elle touche aussi, le droit au logements, et les associations, qui rachètent les logements, pour les restaurer, et les remettre à disposition, des revenus les plus faibles, et les plus précaires, mais aussi, face aux associations, qui luttent contre les violences faites aux femmes.

      Parce que les belles déclarations de Macron, et de sa ministre, suite aux affaires de harcèlement, avec "balance ton porc", ont obligé à une prise de conscience, y compris, dans la sphère politique, mais encore faut il, pour celà, que les moyens financiers, suivent, et quand une femme se sent en danger, chez elle, par exemple, les associations, qui sont susceptibles de lui venir en aide, elles aussi, ont besoin de moyen, et cette loi, dans les faits, va conplètement à l'encontre, de cette necessité.

      En gros, tout est dans le discours, mais dans les actes, "il se torche le cul avec les rideaux", comme disait mon père.

    Lire la suite

  • Le nouveau "Notre Père".

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Notre-Pere-nouvelle-traduction-2017-11-28-1200895269?from_univers=lacroix

      Il y a bien des années, "je piquais un phare" (pou éclairer, je suppose...), au sujet des prières, que l'on dit, qund on va à la messe.

      Je le faisais en parlant à Thomas, bien sûr.

      Je suis souvent irritée, observant, quelquefois, que certains disent des prières, mais je pense que c'est le cas, dans tous les cultes, sans même reflechir, aux paroles, dont il est questions.

      Quand je vais à la messe, il m'arrive de ne pas dire, certaines paroles de certaines prières, parce que je ne les cautionne pas.

     ça n'engage que moi !

    http://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/prieres/372214-notre-pere/

     

    "Notre Père, qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
    Et ne nous laisse pas entrer en tentation
    mais délivre-nous du Mal.

    Amen".

     

     

    Notre Père, qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
    Pardonne-nous nos offenses,
    comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.


    Et ne soumet pas à la tentation.

    (Maintenant)Et ne nous laisse pas entrer en tentation


    Mais délivre-nous du Mal.

    Amen.

     C'est précisement sur cette phrase, que je m'etais emportée, parce que j'avais expliqué à Thomas que de croire en une puissance suppérieure, quelque soit le nom qu'on lui donne,

    et considérer que ça serait lui, qui serait responsable, du fait que nous subissions certaines tentations était juste...

    complètement stupide.

     La notion même de tentation, est complètement tronquée,là, dans cette prière !

     Et oui, parce que parler de tentation, de Bien et de Mal, de façon aussi superficielle, que le fait souvent la religion, est immature, comme posture.

     Certains mènent une vie parfaitement rangée, dans une forme de train train, dans et d'égocentrisme, ou seul leur nombril, semble les interesser, et puis d'autres, avec le même train de vie, vont décider de tourner le dos à leurs habitudes, à leur culture, à leur religion, aussi, quelquefois, pour prendre un chemin de vie, qui sera plus conforme à leurs valeurs, et où ils seront observés, comme des traitres, face à leurs origines, mais où eux, auront le sentiment, d'être infiniment plus conforme à un chemin de vie ors normes...

     Pourquoi vouloir observer la notion de "tentation", comme synonyme  d'un désir d'aller vers des plaisirs simples, coupables, et généralement condamnés, par la religion, alors que la notion de Tentation, peut ausssi parfaitement, être reliée au Courage, justement, d'assumer certaines postures, ou certaines prises de paroles, qui vont à l'encontre des conventions.

     Prenons un cas concret...

     Un enfant, ou un ado, observe dans la cour de l'école, ou du collège, un autre enfant, qui se fait bousculer, par un petit groupe...

     Il comprend ce qui se passe, il voudrait intervenir, pour le protéger, ou prendre sa defense,

    Mais il n'ose pas.

    IL EST TENTE DE LE FAIRE, mais il manque de courage....

      Est qu'il va le faire, ou pas ?

     Il est tenté de le faire... Là, on voit bien que la tentation, est du côté de l'Empathie, et de la Bienveillance...

     Prendre position, pour défendre un faible, dans un sentiment d'Empathie, le sentiment même de Solidarité,

    y compris en politique, alors que le vent serait contraire, chez ceux qui sont au pouvoir, relève aussi de la tentation.

     Est ce qu'elle est du côté du mal , non, certainement pas.

     Il existe bien des notions philosphiques, qui sont ainsi malmenées par les religions, qui souvent, encore aujourd'hui, s'evertuent à vouloir faire passer pour simples, des notions, qui sont en realité bien plus diverses. 

     Il ne faut pas oublier, que c'est aisi, que fonctionnet les derives sectaires, et les nationalismes, aujourd'hui.

     Vouloir, apporter des réponses simples et expeditives à des problèmes compliqués,

    voilà, quel est la manoeuvre, qui ne fait que servir l'enrichissement des politiques qui s'en reclament.

    Lire la suite

  • Quand Johnny venait "Boire à la source".....

     Samedi 9 Decembre 2017.

    http://www.europe1.fr/emissions/linvite-de-patrick-cohen/francoise-nyssen-sur-le-deces-de-johnny-hallyday-cetait-le-symbole-lidole-des-jeunes-il-a-bouleverse-le-panorama-3512654

     Ce matin, ont lieu les cérémonies, à l'occasion des obsèques de Johnny Halliday.

     Je pose ici, différents liens, qui sont utiles pour ceux qui souhaitent sy rendre, mais aussi, pour d'autres raisons...

    Êtes vous véritablement fan de Johnny ?

     Au moment où j'ecris ces lignes, la question, merite d'êre posée.... J'ai testé pour vous, le questionnaire de france TV info, et je ne peux que me resigner, moi, qui d'habitude, ouvre ma grande guele, pour me demarquer, et oui, vous l'avez compris, à ma grande surprise, je suis en mesure de confirmer, que ma culture le concrnant, me fait craindre le pire.

     14/ 20... Putain de merde, a moins le double de la moyenne des notes que j'avais, quand j'étais au collège ou au lycée.

    https://www.francetvinfo.fr/culture/johnny-hallyday/si-vous-obtenez-10-20-a-ce-quiz-vous-etes-un-vrai-fan-de-johnny-hallyday_2498339.html

       Ensuite, Patrick Cohen, avant hier, sur Europe 1 a répertorié les chansons les plus improbable, qu'il ait chanté....

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/quand-johnny-halliday-venait-boire-a-la-source.html

    http://www.midilibre.fr/2017/12/09/paris-suivez-l-hommage-exceptionnel-a-johnny-hallyday,1600410.php

       De là à prétendre qu'à elle seule, l'industrie de la chanson francophone "soutient" (gorge), d'une part, la bonnetterie française, mais aussi le principe des entreprises coopératives,  il n'y a qu'un pas, que je franchis allegrément.

       Si Johnny avait su, avant de partir, que d'avoir chanté, "elle avait de tous petits tetons, Valentine", aurait eu un jour, pour conséquence une chose, je suis certaine qu'il en aurait été le premier surpris, et que la face du monde, en aurait été changée....

      Je comprends mieux, à présent, pour quelle raison, "le filou", Thomas Fersen, va chanter à intervalles réguliers, à Caluire et Cuire....

     

    http://www.infoconcert.com/ticket/concert-thomas-fersen-caluire-et-cuire/1034757.html

    https://www.touteslespoitrines.com/lingerie-lejaby/lejaby,34.html

       Il prétend qu'il caché ses billes dans le cochon, (dans la chanson "encore cassé")le bougre, mais je soupçonne fortement qu'il n'en ait caché quelques unes, dans les bonnets de soutien gorge, également.

      Pour le coup, je découvre un sacré avantage, à observer que ma silhouette, nécéssite un bonnet C ou D, plutot que A ou B.

     Il est vrai que j'avais suggéré, à l'époque où l'entreprise était en difficulté, d'appeler la marque, "les dessous chics", en référence à la chanson de Jane Birkin, parce que je l'adore.

     Je vois que ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

     Infoconcet prend le relai.

     Pour la citation, au sujet de Maurice Chevalier, oui, j'ai entendu ça, j'ai rouvé ça super marrant.

    http://www.infoconcert.com/news/icone--johnny-hallyday-champion-toutes-categories-en-nombre-de-concerts-donnes-13620.html?utm_campaign=3738740&utm_content=21312041559&utm_medium=email&utm_source=Emailvision

     

    Vendredi 22 décembre 2017.

     

     En cours de redaction.

    Lire la suite

  • "Jérusalem, capitale d’Israël", dernière trouvaille de donald trump, pour jouer les lance flammes.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/12/07/jerusalem-capitale-d-israel-esperons-que-trump-proposera-un-plan-serieux-en-vue-de-la-solution-a-deux-etats_5226054_3218.html

     

      Je trouve cette analyse, tout à fait pertinante.

      L'image, que j'ai moi, de Jérusalem, c'est une image apaisée, où les différents cultes, et les croyants qui s'y rapportent, parviennent à vivre, dans une relative harmonie...

     Trum a toujours démontré depuis le début de son mandat, à quel point il ne savait briller que par son incompétence, qui dans son paroxisme,  s'est vue désestée, par le moindre de ses conseillers, sur la politique internationale.

     Il la prend, comme un vulgaire terrain de jeu, où le moindre de ses caprices, ne donne  de lui, que l'image, d'un delinquant, à qui la Démocratie américaine, a laissé les clés, perverti par l'arrogance que seul un amour immodéré de l'argent, peut octroyer.

     Que trump se contrefiche des conséquences d'une telle décision, est un euphémisme.

       Moi, je vais plus loin, il sait tres bien ce qu'il fait, il a dans sa manche, ce que les lobbies des armes à feu, ou des multinationales, des moins scrupuleuses, peuvent compter...

      Il sert la soupe, aux diasporas juives americaines, sans le moindre scrupule, sachant pertinament, et confirmant ainsi, ce que j'ai toujours prétendu, et je n'ai jamais été seule sur ce point, que toute forme de nationalisme, et donc, d'extrême droite, servait la cause, du moindre fondamentalisme, et donc, de daesh, aujourd'hui.

     Ha, ça, c'est clair...

     Daesh, parait il, "sur le tas", comme on dit chez nous, est en difficulté...  NOUS DIT ON...

       Quel merveilleux présent, que leur faire ce  cadeau, aujourd'hui, incitant ainsi, la totalité du monde arabe, très probablement, à reveiller toute forme d'hostilité vis à vis des juifs, de toutes les façons, possibles et imaginables...

     Daesh avait chaud au cul, c'est vrai... Avec trump, les voilà revigorés, idéologiquement, appuyant ainsi, sur le pretexte du conflit israélo palestiniens, "comme on bon vieux temps"....

       La solution à deux etats, jamais, je n'y ai cru... Un seul etat, me semble, infiniment, plus crédible, habillé de laïcité ça va sans dire.

      Quand à trump, je serai tentée d'en dire, "qu'il aille au Diable".

      Je ne verserai pas dans ce travers, ça serait indigne de moi, je prie, une fois n'est pas coutume, pour que la Justice, fasse son travail, et le fasse Bien.

      Je viens de retomber sur un article, que j'avais redigé sur l'ingerance (c'est bien de ça, dont il est question, non ?), des USA, au sujet du conflit isrealo palestinien.

     C'était en date du 3 novembre 2013.

    http://francoisenielaubin.viabloga.com/news/les-usa-accuses-de-mettre-en-peril-le-processus-de-paix-dans-le-conflit-israelo-palestinien

    En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Ecrire au procureur, quand il y a prescription.

     La question, est suggérée sur AIVI, "est ce necessaire, oui, ou non, et pourquoi ? Enfin, "à quoi bon" ?

    https://aivi.org/

    Voici ma réponse.

      Bonjour...

     OUI OUI OUI, trois fois oui !

       La seule raison, pour laquelle il ne faudrait pas le faire, serait que tu n'en ais toi, pas envie.

       Imagine que celui qui t'ait fait ça, l'ait fait à d'autres, même si c'est prescrit, et que cette c victime, ou ces victimes, ne peuvent pas porter plainte, non plus.

       Ainsi, le procureur, détient des éléments, qui sont susceptibles de donner des renseignements, qui s’avéreraient fort précieux,  si c'est un prédateur, plus actif, que tu ne le soupçonnes, et en lui écrivant, tu peux ainsi, apporter ta pierre à l’édifice, pour le coincer, juridiquement, afin qu'il ne puisse plus être dangereux, pour qui que ce soit.

       Il ne faut pas oublier, que (je ne sais pas quel âge, à ton violeur), mais peut être qu'il recommence, et que personne ne dit rien !

       Ce qu'il faut comprendre, c'est que par définition,  un pédophile, ou violeur, compte parfaitement, sur la peu qu'il a engendré, quelquefois, il continue à menacer, sa victime, pour ne pas qu'elle parle, et son objectif, c'est qu'il passe entre les gouttes.

        Si les averses, c'st à dire, les renonciations, sont trop nombreuses, on diminue les chances, de le voir passer entre les gouttes.

        Moi, j'ai déjà écrit à plusieurs reprises au procureur,  une fois, au sujet d'une forte suspicion, de violence conjugale, j'avais pris toutes les précautions, c'est à dire, en utilisant, le conditionnel, puisque ça n'était qu'une suspicion, mais ça avait été suivi.
     
       J'avais été convoquée, à la gendarmerie pour expliquer, et la victime elle aussi, de son côté avait été convoquée aussi.

       C'est lui, ensuite, qui a synthétisé, et qui a pris la décision, afin de déterminer, si ça devait aller plus loin, ou pas.

       Je pense d'autre part, que le fait de dénoncer quelque chose à un procureur, peut n'avoir pour conséquence, que le cas, se trouve croisé, avec le fichier pédophile, par exemple,  ce qui serait fort important et le fait, que tu n'en entende pas parler, ne signifierait pas, pour autant, que ça n'ait pas été lu, avec beaucoup d'attention.

       Dans le cas, de fait très grave, et si tu as vraiment peur, pour ta vie,ou la vie de quelqu'un d'autre, ce qui peut arriver, avec des violeurs, ou des pédophiles, ou qu'une vie est en jeu, et que tu crains, que la gendarmerie, ait du mal, à entendre ce que tu dis, je te recommande, d'utiliser la formule, "pli recommandé", de telle sorte qu'on ne puisse pas dire, que l'enveloppe était vide.

       Je suis assez chiante, avec cette méthode, qui fait soupirer ma postière, à chaque fois (mdr), mais juridiquement, je peux te dire que ça tient la route.

       Mais de toute façon, par rapport à l'image, que toi, tu te renvoies,  comme le dit Isabelle (joli prénom),  est juste absolument fondamental, quand o au fait que tu sois "acteur", de ta réparation.
     

       Parce que quelqu'un, qui écrit, mentalement, est toujours, DEBOUT !

    Lire la suite

  • France 3 déroule la tapis rouge à Jean Luc Lahaie, pour promouvoir un film sur les années 80.

     Les faits ses sont passé lors de l'émission d'hier soir, "300 choeurs", pour les années 80.

    http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/jean-luc_lahaye_a_rigole_de_la_polemique_apres_sa_petite_phrase_sur_son_attirance_pour_les_jeunes_filles_408121

     J'ai été profondément choquée, de voir une telle chose, sur France Télévision.

      Je ne sais pas s'il fait l'objet de poursuites ou pas, et je dois avouer que ça n'est pas ce qui me préoccupe.

      Il s'est deja vanté d'apprécier les jeunes filles  "qui passent leur BAC", ce qui en soit, me semble suffisant, pour le considérer comme toxique pour des jeunes filles.

      Mais alors, que France Télévision veille depuis plusieurs années à prêter la plus grande attention, à ne rien produire, qui puisse cautionner la moindre notion de pédophilie, bien au contraire....

      Et alors, que sur certaines chaines, qui ont la prétention d'organiser des émissions, pour détecter de nouveaux talents, donc, potentiellement, à l'âge de  l'enfance ou de l'adolescence,  j'entendais un chanteur prétendre, il y a quelques jours, que pour sa part, au grand jamais, il ne leur confierait ses enfants...

      Certes, il ne s'agissait pas de France 3...

      Et bien justement.

       Depuis des années, on prétends, enfin, on m'a toujours laissé entendre, que ça serait bien, que je travaille, MOI, sur le détection de nouveaux talents, dans le milieu de la chanson, en utilisant comme relais, pour le recrutement, les chaines et radios regionales de France 3, et Radio Bleu....

       Ce qui en soi, me semble, alors effectivement une tres bonne idée, et j'ai toujours fait sa voir que j'étais d'accord, sur ce point..

       Alors qu'on apprend ces jours ci, que France Télévision, serait en grande difficulté sur le plan financier, et qu'on trouve légitime de s'en prendre à l'investigation, j'entends parler, que les stations regionales, de france 3, seraient remises en cause, alors, j'aimerai comprendre ce qu'à France 3 à gagner, à dérouler, ainsi le tapis rouge à cet homme, laissant planer le doute, quand aux valeurs qu'ils défendent, face à ce type de problème de société.

      Je precise, pour information, que si j'ai toujours défendu les histoires d'Amour, que je qualifieirai de "marginales",  quand c'est bien d'Amour, dont il est question, je n'ai encore jamais entendu parler, qu'un simple flirt, entre un adulte, et un ou une ado, à peine sorti(e), de l'enfance, apportait quelque chose de bénéfique...

      J'ai eu quelquefois l'occasion de prendre connaissance de telles histoires,  et ce qui en ressort toujours, reside, dans le fait, que l'adulte, dont il est question,  revendique, une forme de statut d'initiateur sexuel, version "chair fraiche"... Et la jeune fille, qui helas, peut parfaitement  se retrouver enceinte, et avec les pires emmerdements, réalise généralement très vite, qu'elle n'a servi que de jolie poupée sexuelle, au détriment de la moindre relation affective réelle...

      Une belle bagnole, et voilà l'ado, tout de suite emballée, et certaine d'en mettre plein les mirettes, à ses copines de lycée....

      Alors, qu'on se rassure, hein, que je passe en tenant ces propos, pour une vieille conne, ne fait aucun doute et franchement, c'est le cadet de mes soucis.

      Mais moi, j'en ai vraiment très gros sur le coeur, parce que je réalise simplement, que je me suis fait berner.

      En effet, comment, avec un tel comportement, et un tel choix, dans la programmation, être credible, au yeux de parents, qui ont le sentiment, que leur enfant, a vraiment, une forme de talent, et  qu'ils auraient pu présenter leur enfant, comment redevenir crédible ?

      Pour ce qui confirme le film... Ok, je reconnais qu'il faisait partie, de la scène de chanson française, de cette époque, et il est donc cohérent qu'il ait fait partie du film, ça n'est pas là, mon reproche.

      Non, on aurait pu inviter bien d'autres artistes de cette époque, et éviter de l'inviter, lui.....

    Lire la suite

  • Le 115 du particulier. Et pourquoi pas, pour des migrants ?

    https://www.le115duparticulier.fr/

      Et Oui, depuis je ne sais combien de temps, je me pose la question, est ce qu'en France, comme dans n'importe quel pays d'Europe, les racistes et xénophobes, ont réellement, une plus grande gueule, que nous, qui ne le sommes pas....

     La reponse est NON.

      Moi, manicheenne... ?

      Non, je ne le crois pas...

      Je ne suis pas naïve, je précise, je conçois parfaitement que ça ne soit pas necessairement facile, de cultiver, le mot SOLIDARITE, à tous les temps, qu'il fasse beau, qu'il vente, qu'il pleuve, ou qu'il neige...

       Depuis je ne sais combien d'années, quand j'entends quelqu'un qui se satisfait d'un temps sec et froid, l'hiver,  et si je sais mieux que personne, que c'est souhaitable d'avoir des saisons "bien marquées" en température,  notamment au jardin, pour certains insectes qui se trouvent ainsi maitrisés, je ne peux m'empêcher de penser à ceux qui n'ont pas de toit.

       Accueuillir des SDF ou des migrants chez soi, est une challenge difficile, que je déconseille formellement si vous avez des enfants, parce que ça rompt l'équilibre, sur le plan psychologique de la cellule familiale, et certains enfants ont deja beaucoup de dfficultés, ainsi, sans en plus en rajouter...

       Il peut arriver que ce soit salutaire, mais il faut faire tres attention, on peut apprendre la solidarité à nos enfants, de façon, tout à fait diverses.

       Ce n'est pas "cette population là", qui pose problème particulièrement, sur ce point, recevoir dans les mêmes conditions, quelqu'un qui serait intégré, ou plein aux as,  serait tout aussi nefaste !

       Mais  nier devant ses enfants, le fait que de tels problèmes existent, aujourd'hui, en France, comme ailleurs, et faire comme si ça n'existait pas, est à mon avis tout aussi toxique.

       Si je prétends, qu'on doit se poser cette question, c'est qu'il arrive souvent,  que suite à un divorce, une rupture, ou simplement, parce que les enfants sont partis du nid, que certains habitent de grandes maisons,  qu'il aient beaucoup de place, et que personne ne jouissent  de cette place, restée vacante, et que c'est vraiment dommage.

      Pour gérer ce genre d'initiative,  quand on en a le désir, je vous recommande de prendre contact avec eux.

      Je pense que le plus judicieux, dans un premier temps, c'est d'offrir des nuitées, avec le repas du soir compris.

      Un repas simple,  vous devez vous, vous menager, pour entrer dans cette démarche, sans qu'il n'y ait le moindre problème...

      C'est vous qui déciderez, avec l'association, si vous y trouvez votre compte, OU PAS....

      Peut être que l'expérience trouvera un écho, chez vous, que vous ne soupçonnez pas.

      Peut être que vous direz, "j'aurai pas vu ça comme ça".

      Peut être, que vous vous direz, "bon, une nuitée par mois, tout le monde y trouve son compte".

      Peut être que vous vous direz "non, décidément, je ne peux pas, c'est plus fort que moi, je ne supporte pas de faire entrer quelqu'un que je ne connais pas, dans mon cocon,  je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit", mais je vais en discuter avec eux, pour trouver comment, je peux les aider autrment.

      Peut être que vous vous direz, "bon, la formule, me pose problème, mais je veux persister à faire quelque chose,  je vais discuter avec l'association, ils vont me proposer quelque chose".

      Vous pouvez prêter votre adresse, pour le courrier, quelqu'un qui n'a pas de domicile,  à moins de chance de séduire un patron pour l'embauche, surtout s'il habite certaines banlieues.

      Si vous avez de la place, vous pouvez peut être stoker certaines affaires de quelqu'un, qui a été mis à la rue, et qui n'a pas de place pour les conserver, le temps qu'il trouve un toit, vous pouvez servir de relai, peut être, pour laver son linge, pour qu'il soit toujours correctement habillé.

    http://lacravatesolidaire.org/

     Il existe tout à tas de choses, qu'on peut faire, pour aider les sans abris, y compris si on ne se sent pas les épaules, pour en heberger chez soi.

      Mais de toutes les façon, il ne faut jamais en prendre l'initiative sans passer par la fondation Abbé Pierre, le 115 des particuliers, ou une autre association de ce type, parce que la psychologie des sans abris est particulière, ce sont des gens qui ont souffert, toujours, et plus le temps passé dehors a été long, plus leur aide, est spécifique, et doit être encadrées, par des personnes qui sont compétentes, et donc, pour que ça se passe bien, vous devez impérativement, passer par eux.

      Pensez à pratiquer, le trois trois trois...

      Trois cafés, trois heures, trois journées, pour que l'immersion, se fasse le mieux possible.

      Il ou elle doit s'adapter à vous , vous devez vous adapter à lui, ou elle.

      Sinon, reste la possibilité de les aider financièrement, ou en parlant d'eux.

      Sinon, je vous recommande d'aller jeter un oeil sur l'émission, diffusée hier soir,  sur le logement, à Paris..... 1800€, par mois, une chambre de 9m Carrés, elle raconte son quotidien, édifiant.

      Le coup de l'ascensseur interdit à ceux, qui habitent le plus haut, à qui on loue cette chambre de misière, et où il est stipulé, qu'ils ont interdiction, d'utiliser l'ascensseur, je dois dire que c'est un raffinement, dans la torture psychologique qui ne  m'avait pas encore effleuré l'esprit... 

      Il est vrai, que la précarité, le chômage,  et allons y franchement, LA PAUVRETE, on ne sait pas, dans l'intimité d'une cage d'ascensseur, on ne sait jamais, peut être que ça s'attrape....

      Hier, je parlait de la pelle à Dupontel, putain, Albert, là, je te jure, un truc pareil, moi qui ne suis pourtant pas méchante, le coup de pelle dans la gueule, à celui là, il ne l'aurait pas volè !

     Il faut interdire, ce genre de pratique, mais  on va où, là ?

    https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/immobilier-indigne/video-9-m-une-vie-a-l-etroit_2478674.html

    Lire la suite

  • Pour la création d’une Fondation pour la mémoire de l’esclavage.

    http://www.liberation.fr/debats/2017/11/20/pour-la-creation-d-une-fondation-pour-la-memoire-de-l-esclavage_1611347

      Je suis moi aussi d'accord, sur le fait, qu'il faille debaptiser, certains lieux, ou certaines rues,  parce que c'était des esclavagistes, ça serait d'autant profittable, que le pourcentage de rues ou de place,  est de façon éhontées, beaucoup trop souvent attribuée à des hommes  qu'à des femmes, ça doit être de l'ordre de 90 % d'hommes, c'est vous dire à quel point on ait du retard, sur ce point, alors, ça serait l'occasion de rétablir une forme d'équilibre.

      Mais si créer cette fondation, est une excellente idée, je crois qu'il serait prudent de veiller, à ce que ça ne soit pas trouné vers ce passé, de façon prioritaire, mais plutôt, vers la lutte contre l'esclavagisme, aujourd'hui, pour au moins les deux tiers du budget, sinon cette fondation ne servirait à rien...

      Je n'ai pas encore trouvé le temps d'aller voir le reportage, sur France 2, qui est passé jeudi passé, mais visiblement, il y a fort à faire, sur ce point, là, en 2017.

     En cours de commentaire.