google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Mentor

  • marine le pen ? Vraiment de la racaille d'extrême droite.....

    Meurtre de Kévin à Mourmelon-le-Grand dans la Marne.

     Juste hallucinant.

       Il suffit que quelqu'un, decrive un coupable potentiel, comme etant un maghrebin, donc, "un immigré", puisque cette imbecile, est incapable de dicerner, un immigré, qui vient d'arriver, avec ceus=x de la seconde ou troisième génération,  pour qu'aussi sec, elle récupère la soit disant info, afin de nourir ses théories de merde... incroyable...

       Merde, manque de bol, non seulement, celle qui avait fait le portrait robot, etait aussi conne qu'elle, et avait volontairement donné de fausses infos, mais en plus,  elle etait co responsable, r et avait premedité le coup, avec celui qui a porté les coups de couteau, et commis le massacre, donc, pour crime tres largement premédité...

       Cette imbecile, n'a m^me pas encore compris, que quand il y avait un meurtre, la première des precautions à prendre, c'était de laisser les flic, faire leur travail, et de fermer sa... g... INCROYABLE....

      Je cite, voyez plutôt:

    "Les gendarmes diffusent le portrait-robot et lancent un appel à témoin. Dans la foulée, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, de même que le porte-parole du parti, Jordan Bardella, et de nombreux sympathisants d'extrême droite tweetent pour affirmer que "le principal suspect est issu de l'immigration", et dénoncent un acte de "barbarie qui tue la jeunesse de France", une conséquence de "l'immigration massive".

     Incroyable, non ?

      Qu'est ce donc, que cette femme, qui pretend avoir des ambitions politique,  mais qui n'a qu'une seule idée en tête, mettre de l'huile sur le feu, des que la moindre occasion, se présente.... ?

     Et voici le dénouement:

    https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/meurtre-de-kevin-a-mourmelon-un-mineur-et-la-petite-amie-de-la-victime-mis-en-examen-pour-assassinat_2789259.html#xtor=CS3-794

     En somme dans la famille, "j'ai perdu une occason de fermer ma gueule", je demande la mère....

     

     

    Lire la suite

  • Message à qui que ce soit, qui tente de me joindre par téléphone.

     Je suis encore, à ce jour, interdite de portable, je ne peux donc, pas le donner. je suis aussi interdite, de téléhone fixe, puisque si vous me laissez un message, et que je suis absente, ces messages, ne me parviennet pas, ou sije fais le numero, apres a voir consulté ma messagerie, le numero, est toujours donné, comme non exitant.

     Reste le mail: francoisefersen@orange.fr

     Jusqu'à ce qu'on me l'interdise, aussi , je suppose, je n'ai plus de voiture, non plus, parce qu'on me la bloque, au garage, depuis plus d'une semaine.

     Et aujourd'hui, c'est mon anniversaire. j('ai 57 ans? Il est temps de vivre, non ?

    Lire la suite

  • Réchauffement climatique, une nouvelle lecture du relief montagnard s'impose.

      Docteur vertical, originaire de Haute Normandie, Grand Quevilly, plus particulièrement, fondateur d'une association qui s'appelle  l'IFFREMONTS.

    http://www.ifremmont.com/

      Qu'avec la modification du climat, et plus particulièrement, e rechauffement climatique, le risque lié aux avalanches, soit de plus en plus important, me semble une evidence.

      Je pense que le moment est venu, de d'aventage sevir pour tout ce qui concerne le ski ors piste, sous peine de voir de en plus de victime, y laisser leurs vies.

    24 Juin 2019.

    APPEL A TEMOIGNAGES.

    Canicule :

    vous habitez dans un appartement sous les toits ?

    Racontez-nous l'enfer que vous vivez

    Alors, ça, c'est une super idée. A renouveler, sur d'autres sujets, comme le risque d'orages, pour les inondations, ou autres.

     Pourquoi ?

     Parce que le fait de faire raconter, indivisdualise le phénomène, et donc, provoque l'identification, qui peut alors se faire plus facilement, et donc, aider à la prise de conscience.

     Oui, je sais, au depart de mon article, je parle de la nouvelle lecture du relief montagnard, et bien justement, sous les toits au moins, on est bien en altitude, non ?

     Alors, on est raccord !  ce que c'est beau, l'inspiration mutuelle, n'est ce pas ? (au conditionnel, ça va sans dire, ha ha ha ha ).

    https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/appel-a-temoignages-canicule-vous-habitez-dans-un-appartement-sous-les-toits-racontez-nous-l-enfer-que-vous-vivez_3505339.html

      En cours de redaction.

    Lire la suite

  • Agressions à la FAC de Droit de Montpellier, à qui profite la baston ?

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=380568045793550&set=gm.682388515269619&type=3&theater

     Et je rajouterai même, "manquerait plus que des pauvres deviennent juges, ou avocats", imaginez donc, un peu, le merdier, pour un peu, ils auraient envie de Justice...

      On savait deja, que les FAC de droit, avaient toujours été des repaires de fripouilles, ou les motivations pour faire du droit, consistaient d'aventage, dans une forme d'apprentissage en eaux troubles, au point que j'ai connu, bien des jeunes, hyper motivés, lâcher l'affaire, parce que c'était un repaire de reacs, version FN....

      Je n'ai aucun doute, sur le fait, que sur ce point, beaucoup de FAC, aient progress, positivement, sur la coloration politique des etudiants, mais il semble bien que la stratégie, du nettoyage par le vide, ait été un choix delibéré, à en croire, le sourie rayonnant, de ce prof de FAC....

      Car enfin,  qui peut lire autre chose, qu'une volonté délibérée,  de vider les bancs des FAC, en procédant pareillement ?

      Alors, moi, je ne donnerai qu'un conseil, bien étudier les déplacements d'argent, et évolutions de carrière de ces messieurs, parce que procéder uniquement par enveloppes sonnantes et trébuchantes, si je puis dire, risque d'être un peu délicat, non ?

     

    Lire la suite

  • Ma chaine youtube et les commentaires, qui s'y rapportent.

    https://www.youtube.com/channel/UCtcBQK79sCTfa4oxgoZew9A/discussion

     J'invite tout à chacun, à deposer des commentaies, sous mes videos, et  au sein de ma chaine, globale, pour ceux qui le souhaitent.

     Je vous invite surtout, à vous y abonner, bien sûr.

    Lire la suite

  • Que faire, en cas de harcèlement ?

       Pour commencer, suite aux affaires de harcelement,  qui sont sorties dernièrement, et comme chaque jour, nous n'avons pas d'autres possibilité  que d'en parler,  je précise que je suis du mieux que je peux, mais que je dois veiller, à être la plus efficace possible, et comme je suis moi même victime de harcèlement juridique, de la part de ma curatelle,  je n'ai quelquefois pas d'autre possibilité  que de me taire,  pour mieux me protéger de la curtrice, qui bien loin de me protéger, est l'outil même du harcèlement que je subis depuis plusieurs années.

      Quoi qu'il en soit, je fais pour le mieux, et ce matin,  je viens d'aller voir, ce que le gouvernement avait prévu, puisque j'ai entendu, que les choses bougent, sur le plan juridique.

      Je précise, que je ne suis pas allée tout lire, encore, mais j'ai vu que le document était tranmis au procuteur de la République, qui est celui, qui est au dessus du juge, et qui donc, estime si oui ou non, la plainte est recevable, ou pas.

      Il est important de noter qu'il est prévu, sur le document en ligne, que vous puissiez commenter, éventuellement, si d'aventure, vous estimez, que certains mots, sont inadaptés, ou qu'il y ait quelque chose à améliorer.

       Apres tout, c'est bien nous les victimes, qui sommes les mieux placées pour le savoir.

    https://www.service-pubje ne parviens lic.fr/particuliers/vosdroits/F32247

     Mardi 28 novembre 2017.

    Samedi soir,  le spectacle etait comme chaque samedi dsoir, sur le plateau de OEPC.

     Je donne entièrement raison, à Camille Chamoux, qui n'en deplaise, à Yann Moix, a eu parfaitement raison, de pointer du doigt, les propos, de "Papy Finkielkraut"...

     Il est en effet, tellement pratique, de saisir l'opportunité du phenomène "balancetonporc", pour appuyer plus encore, sur son islamophobie, et la légitimiser.

     Que l'Islam, bien plus que les musulmans, soit antinomique, avec la moindre notion de féminisme, est une chose, qu'objectivement, personne ne peut nier.

     D'ailleurs, pour s'en convaincre, c'est assez simple.

      Je recommandais dimanche matin, d'aller voir les émission religieuses, qui traient justement, de la question suivante:

     "Les religions, sont elles mysogines".

    Vous pouvez revoir cette émission, en suivant ce lien:

     On peut observer que lors de cette émission, l'islam a été bien moins représentée, que les autres religions.

      Je ne cherche pas à mettre en défaut le reportage, ou l'organisation du debat,   j'ai juste remarqué que la femme musulmane présente, qui n'est pas voilée (quand bien même elle l'aurait été), semblait bien seule, et bien peu convaincante, et ça n'était certes pas sa faute.

      Les musulmans d'aujourd'hui, ne sont pas responsables des dictats qui sont énoncés dans le coran, mais ils sont coupables, pour certains de ne pas avoir le courage de dénoncer, ce qu'il porte de toxique, et surtout d'anachronique.

      Pour en revenir au débat de samedi soir, sur les intellectuels.

      Bien sûr, qu'il n'était pas question, pour Camille Chamoux, de remettre en cause, le statut d'intellectuel.

     Je me considère comme telle, moi aussi, même si je n'ai pas encore été éditée, et c'est une necessité absolue effectivement, de s'occuper d'analyser le monde dans lequel nous vivons.

      Mais il importe, comme elle le dit, de veiller à ce que le regard que nous portons, sur le monde dont il est question, ne soit pas déconnecté de toute réalité.

      Et aujourd'hui, à plus forte raison, avec le phénomène "balancetonporc", il est tout à fait souhaibable JUSTEMENT,  de prêter attention, au fait que le cliché, "jeune beur de banlieu", ne soit pas l'arbre qui cache la forêt.

      Quand certains parlent de prostitution, ils ont à l'esprit, systèmatiquement, la fille qui travaille sur le trottoir,  parce qu'on est victime des clichés, alors, que la prostitution, aujourd'hui, se passe par l'intermediaire d'internet,  elle n'est plus dans la rue, ou si peu, et les jeunes étudiantes, qui en sont arrivées à se prostituer, pour parvenir à boucler les fins de mois, est complètement "ors cadre", alors que c'est un cas de prostition avéré, qui est la conséquence d'une detresse sociale évidente.

     Et bien le harcèlement, c'est pareil... Exactement pareil, il faut absolument ne pas se limiter, aux cas des petits jeunes de balalieue, parce que quand on parle de harcèlement sur le lieu du travail,  ça me semble bien plus grave encore, que le harcelement de rue, parce que le c... en question, on est obligé de  se le coltiner, du matin au soir, il est au dessus de vous, dans la hierarchie, et on doit bien faire avec, et celui là, statitiquement, il est très rare, que ce soit un immigré seconde génération, "qui ait reussi", si j'en crois la discrimination à l'embauche, dont ils se plaignent, régulièrement, A JUSTE TITRE.

     Alors, oui, le vieux crouton,  qui a bu ses compliments, samedi soir, "comme du petit lait", il serait bien inspiré de sortir de ses charentaises de chez Wuitton.

    En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • A quel âge peut-on consentir à un acte sexuel ?

    http://www.francetvinfo.fr/choix/a-quel-age-peut-on-consentir-a-un-acte-sexuel-un-fait-divers-impliquant-une-fillette-de-11-ans-rouvre-le-debat_2467732.htmlencer, je dois expliquer ma position, depuis toutes ces années, face ce problème, parce qu’il est possible, que je n’ai pas été bien comprise.

    Il s’agissait, depuis quelques années, d’aborder ce sujet, face à des faits divers, qui mettaient en accusation, souvent des professeurs, face à des élèves, qui se voyaient accusés de pédophilie, au seul prétexte de l’âge de l’un d’eux, et sans jamais tenir compte, du fait, que c’était avant tout, d’Amour, dont il était question.

    Je ne suis pas en train d’encourager ce type de comportement, je dis juste que le sentiment véritablement amoureux, entre un adulte, et un ou une adolescente, peut effectivement se produire, et ça n’est certes pas notre couple présidentiel, qui risque de mettre ma parole en doute.

    Un des aspects, qui doit attirer, la plus grande attention, que ce soit dans le milieu des avocats, ou dans l’entourage, réside, dans le fait, qu’il peut parfaitement se produire, que des parents, se disent les mieux intentionnés du monde, en qualifiant de viol, par le dépôt de plainte, sur l’acte commis, ALORS QUE LA VICTIME ELLE N’A PAS CE SENTIMENT et donc, PAS CE DESIR, rendant ainsi, traumatique, un acte sexuel, qui ne l’aurait pas été.

    Voilà, le danger.

    Là, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est bien loin, de ce genre de situation, puisque c’est la victime, qui est plaignante.

    "A 11 ans, on n'est pas consentante." Devant le ministère de la Justice à Paris, mardi 14 novembre, plusieurs organisations féministes dénoncent de récentes décisions de justice dans des affaires concernant des mineures. Début novembre, notamment, la cour d'assises de Melun (Seine-et-Marne) a acquitté un homme accusé du viol d'une fillette de 11 ans, des faits remontant à il y a huit ans. L'affaire a suscité un vif émoi dans l'opinion et relancé le débat sur le consentement sexuel des mineurs : faut-il fixer un seuil, un âge en dessous duquel une victime ne pourra jamais être considérée comme consentante ?

    Dans cette affaire, tout débute au mois d'août 2009. L'enfant se trouve en vacances chez son oncle. Elle joue au ballon et fait du vélo en compagnie d'autres enfants, dans la cour intérieure d'un immeuble de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Sa cousine et une amie viennent l'informer qu'un "grand" veut lui parler. Ce jeune homme âgé de 22 ans se trouve également en villégiature dans le lotissement, chez un proche, mais ne lui a jamais adressé la parole auparavant. "Ils discutent de tout et de rien", raconte Laure Habeneck, avocate de cette jeune fille qui est aujourd'hui âgée de 20 ans. L'homme lui demande où il peut trouver un parc dans les alentours.

    La plaignante assure avoir bien informé son interlocuteur de son âge, 11 ans. L'homme affirme qu'elle lui a dit 15 ou 16 ans. La fillette "fait" pourtant bien son âge, affirment par la suite des éducateurs, selon Laure Habeneck. Les deux protagonistes discutent de tout et de rien, tout en se dirigeant vers le parc voisin. "Il la suit, car elle connaît mieux Champs-sur-Marne que lui", raconte Samir Mbarki, avocat de l'homme. "Jusqu'à l'entrée, tout va bien. Ma cliente n'a jamais prétendu qu'il l'avait traînée de force, poursuit Laure Habeneck. Mais d'un seul coup, il s'empare d'elle et tout bascule."

    Consentante à 11 ans ?

    C'est à partir de là que les versions divergent. La plaignante dit avoir été maintenue, déshabillée et pénétrée. "Elle ne lui dit non à aucun moment, ça se fait naturellement", répond Samir Mbarki.

      Et oui c’est bien là, que réside le problème « NATURELLEMENT ? COMME UN ANIMAL EN RUT QUI CONVOITE UNE FEMELLE ET QUI LA PREND,

    Ha, ça, pour se faire, NUTURELLEMENT, c’est naturel, c’est sûr.

    C’est caractéristique, du viol, par essence, justement, aucun affect, aucun discernement, on dispose du corps de la femme, ou de l’enfant, comme si c’eût été un morceau de viande…

    Juste dégueulasse.

    "C'est parole contre parole", ajoute-t-il, en pointant l'absence de certificat médical, d'ITT (Incapacité totale de travail) ou de témoins.

    Et oui, bien sûr, à 11 ans, effectivement, quand on subit ce genre de chose le cops, lui commence à se transformer, mais mentalement on est encore un enfant.

    Ce qui est incroyable, c’est que cette notion de « sidération », que putain de bordel de merde, il va falloir arriver à tatouer, sur le front de tous les humains, ma parole, n’ait encore et toujours, une fois de plus, absolument pas pris en compte !

    Alors, on va rappeler de quoi, il s’agit.

    Le phénomène de sidération, réside dans le fait, que le sentiment de peur paralyse entièrement, le corps de telle sorte qu’on est incapable de réagir, de hurler, ou d’appeler au secours.

    Voir l’exemple que j’ai bien dû raconter environ 20 fais, depuis des années et des années, en divers endroits de mes sites internet, l’exemple de la souris et du chat que j’avais observés, dans mon jardin, il y une vingtaine d’années.

    Mais Laure Habeneck est convaincue du caractère contraint de l'acte sexuel. Elle voit mal sa cliente, de nature timide et réservée, tomber dans un tel scénario avec un inconnu. "L'expert-psychologue explique que c'est quelqu'un qui n'exprime pas ses sentiments, jamais." Un enfant issu de ce rapport sexuel est né l'année suivante, en 2010, avant d'être placé. La famille a pris connaissance des faits lors de la grossesse de la jeune fille, selon Le Parisien.

    Au moment d'évoquer son histoire, lors de l'audience à Melun, lundi 6 et mardi 7 novembre, la plaignante est en pleurs. Laure Habeneck évoque une jeune femme "très courageuse et digne" : "La défense a décrit la scène comme une initiative d'un rapport sexuel – le premier de sa vie, dans un parc avec un inconnu !". L'avocat général requiert huit ans de prison et un suivi socio-judiciaire, mais l'homme est finalement acquitté des accusations de viol. Citée par l'AFP, la procureure de Meaux explique que les jurés ont considéré que les éléments constitutifs du viol, "la contrainte, la menace, la violence et la surprise, n'étaient pas établis". 

    Je regrette , mais pour moi, c’est bien de viol, dont il est question, puisque cet enfant a bel et bien été « prise », par surprise, il y a de toute évidence, abus de pouvoir d’un homme qui se considère comme légitime, AU SEUL PRETEXTE qu’il a un ascendant en âge, et physiquement, pour moi, c’est un viol, et certainement pas une simple agression sexuelle.

    "Comment ça se fait que des gens potentiellement parents puissent prendre des décisions comme celle-ci ?", s'interroge la mère de l'accusée, citée par l'avocate. Pourquoi la Cour n'a-t-elle pas retenue la "contrainte morale" ? Depuis 2010, l'article 222-22-1 du Code pénal prévoit que cette contrainte "peut résulter de la différence d'âge" entre une victime mineure et son agresseur. Agée de 11 ans lors des faits, la fillette était-elle seulement en mesure de consentir à un acte sexuel ? "Ma réponse est non", tranche son avocate.

    Il n'y a aucun doute possible. C'était une enfant à l'époque. Elle ne s'intéressait pas aux garçons.

    Laure Habeneck, avocate de la plaignante

    à franceinfo

    Mais le texte de 2010 sur la contrainte morale donne une "simple possibilité de définition", nuance Audrey Darsonville, professeure de droit pénal : "C'est une indication". La différence d'âge, seule, n'est aujourd'hui pas suffisante pour qualifier la contrainte. En revanche, la juriste estime que le juge aurait, dans cette affaire, pu et dû retenir le critère de surprise. "Une fillette de 11 ans n’a pas besoin de hurler pour que le viol s’applique, explique-t-elle. On peut considérer que l’état de sidération – qui est un état de tétanie – empêche le consentement."

    12, 13, 14, 15 ans... Quelle limite ?

    Pour éviter des cas comme celui-ci, de nombreuses associations proposent de fixer dans la loi un âge en deça duquel l'agression sexuelle (ou le viol, en cas de pénétration) serait établie de facto : tout acte sexuel entre un adulte et un mineur en-dessous de ce seuil serait qualifié de viol. "Cette question se pose car la loi est mal appliquée, estime Audrey Darsonville. C’est peut-être aujourd’hui le seul moyen qu’on a de protéger les mineurs." "L'avantage, c'est que l'avocat général n'aurait plus à apporter la preuve d'un défaut de consentement", poursuit Laure Habeneck. L'idée fait aujourd'hui l'objet de plusieurs pétitions et de quatre projets de loi, selon un décompte du Monde. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, s'est engagée "sur une loi autour du printemps", au micro de CNews

    Reste à définir ce fameux seuil. Le Haut Conseil à l'égalité propose 13 ans. Audrey Darsonville rappelle qu'un mineur peut être incarcéré à partir de cet âge, en droit pénal des mineurs. "Si l’on considère qu’un mineur de 13 ans est assez mûr pour être incarcéré, on peut considérer aussi qu’il a la maturité suffisante pour accorder son consentement aux relations sexuelles." C'est aussi l'âge statistique de la puberté, précise le psychiatre Roland Coutanceau, coauteur de Victimes et auteurs de violence sexuelle (éd. Dunod) : "L’imaginaire sexuel est révolutionné par la puberté. Une fille ou un garçon prépubère ne cherchent pas dans la sensualité la même chose qu’un(e) pubère."

    Mais "la révolution pubertaire" n'est pas suffisante pour "donner un consentement pour une sexualité adulte". Le médecin rappelle que tous les adolescents ne développent pas la même maturité au même âge. "Au-delà du symbole de l'âge, qui permet de donner un message dans le champ social, rien ne remplace l'étude au cas par cas. Il faut encore étudier in concreto chaque histoire, pour comprendre ce qui s'est passé entre les deux protagonistes." D'autres propositions françaises évoquent un seuil à 15 ans. L'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni et l'Allemagne ont respectivement adopté des barrières à 12, 14 et 16 ans.

    Une requalification en "atteinte sexuelle" possible

    On veut faire croire que la cour d'assises a légalisé la pédophilie en France, mais personne ne veut comprendre ! C’est horrible ce que la plaignante a subi, mais cela s’appelle une atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans et pas un viol.

    Samir Mbarki, avocat de l'accusé

    à franceinfo

    Récemment, le tribunal de Pontoise (Val-d'Oise) a ainsi acquitté un homme, accusé de viol, dans un dossier similaire, tout en le poursuivant pour atteinte sexuelle. Cette qualification, toutefois, n'a pas été évoquée dans l'affaire de Champs-sur-Marne. Sollicité par franceinfo à ce sujet, le parquet n'a pour l'heure pas donné suite. Un tel délit aurait peut-être pu permettre de condamner l'accusé, mais pour Audrey Darsonville, toutefois, ce terme reste un pis-aller dans ce genre d'affaires. "C'est très injuste pour les victimes car l'atteinte sexuelle postule qu'elles étaient consentantes", analyse-t-elle.

    Contrairement au viol, l'atteinte sexuelle n'est pas un crime, jugé aux assises, mais un délit, puni de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, étudiée au tribunal correctionnel. Quand elle n'est pas utilisée à bon escient, il s'agirait donc d'une sous-qualification. "Les juges sont parfois réticents à envoyer des mineurs devant la cour d’assises [pour un crime, le viol], par crainte que leur parole ne soit pas suffisamment entendue par les jurés", explique Audrey Darsonville.

    Dans cette affaire, la plaignante "a dû faire preuve d'énormément de courage pour venir à la barre", estime son avocate. Après avoir fait "le deuil de son enfance" en 2009, elle a vécu l'acquittement "comme un deuxième traumatisme", selon les mots de Laure Habenec. Aujourd'hui étudiante, la jeune femme âgée de 20 ans ne souhaite pas s'exprimer. Un nouveau procès doit avoir lieu, car l'avocat général a fait appel du jugement controversé.

    Il y a un autre traumatisme, qui n’est pas abordé, c’est que cette jeune femme, elle, a placé son bébé, chose que je peux comprendre.

    Le simple fait, que précisément, elle n’ait pas désiré soit le garder, soit manifester un intérêt positif, pour cet enfant, en dit pourtant long sur le sujet.

    En effet, dans l’hypothèse, où il n’y ait pas eu viol, il eût été plus facilement envisageable, même si elle l’aurait placé, qu’elle garde un lien, avec cet enfant, non ?

    Il importe effectivement, d’aller en appel, et de légiférer sur le sujet, parce que ce verdict, s’il ne change pas, ferait rigoler, bien des pédophiles, qui pour peu que leurs proies potentielles, commencent simplement, à manifester, des signes de puberté, ou à porter le moindre vêtement qui tendraient à montrer un signe de féminité, feraient d’elles, des proies potentielles, avec la bénédiction de la Justice…

    En gros, aux yeux des pédophiles, le message serait le suivant :

    « Bon, ben, ok, y’a plus qu’à se servir, alors ».

    Voilà, la lecture qu’ils en font, EUX !

    Sinon, la question à cent balles, il en pense quoi, lui, le coupable, du fait, que sa descendance, soit pris en charge par la DASS ?

    Lire la suite

  • Que vaut le "multilatéralisme" que va défendre Macron ?

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/onu-que-vaut-le-multilateralisme-que-va-defendre-macron_1944611.html

       Moi qui bien que toujours en postion d'échec scolaire  (je n'ai pas mon BAC, il courrait trop vite), je me suis toujours très bien débrouillée en géométrie, à l'époque, ce qui est  lié selon celui, conformement à ce que prétendait fût mon prof d'histoire de l'Art Hervé Lacoste, disparu recemment, au fait, qu'ai toujours eu une forme d'intelligence, de l'espace....

      Je suis incapable de vous en expliquer les raisons, probablement le fait, que j'entretienne avec mon environnement d'origine, et la Nature en particulier, un lien plus fort et plus intime que n'importe qui d'autre, pourtant, du même terroir.

      Si j'arrive quelque part, et que l'un des tableaux, dans une pièce est de travers, je le vois tout de suite et ça m'indispose. Alors, je vais corriger.

      Si mes souvenirs sont exacts, le multilateralisme en géométrie trouve sont équivalence en politique, dans une forme géométrique,  que l'on appelle EXAGONE....

      C'est une des applications que l'on peut en faire...

       Et si la politique d'Emmanuel Macron, laisse à désirer sur certains points, en politique intérieure, bien malin celui qui se permettra, de critiquer ses choix stratégiques, en politique internationale....

       L'idée de multilatéralisme implique en effet, de tenir ses interlocuteurs à l'international, non pas dans une posture défensive, dans une forme de paranoïa, que seul les nationalisme passeïstes cultivent, mais au contraire en les considerant, d'égal à égal, avec le plus possible, une posture qui soit dans la mesure du possible, non agressive, mais aussi oeuvrant dans une dynamique, qui tendrait encourager tout à chacun, à ne pas penser la diplomatie, en cavalier seul.....

       Parce que sur l'échiquer international, si tant est qu'on le comparerait un jeu d'echec, quitte à froisser quelques dictateurs de culture islamique.... Un cavalier seul, quelque soit la prestance de sa monture, n'aura jamais l'air, d'autre chose que d'un con..... 

       Et plus la monture perche bien haut le cavalier seul, plus il se croit ors d'atteinte, plus il s'éloigne du plancher des vaches, là où réside, le commun des mortels, et les véritables préoccupations des simples humains, dont le chef d'état, quelque soit le pays a pourtant la responsabilité....

      Quand à l'exemplarité de la France à l'internationale, si sur certains points, elle a encore des progres à faire, je n'espère qu'une chose, c'est de la voir rayonner le plus possible, dans ce qu'elle a à proposer de meilleurs.

       En pretendant celà,  je pense à l'écologie, mais aussi, à la préservation des droits sociaux, face aux progrès de la technologie pat la robotique et de ce que l'on appelle "l'homme augmenté", qui tend à voir les industries concernées considerer l'Humanité et la Terre qui les porte, comme des concepts de seconde zone, pour ne pas dire, franchement accessoires, alors que c'est bien eux, l'Humanité et  la Terre, qui devraient pourtant, en être les tous premiers bénéficiaires.

     

     

    Lire la suite

  • Ce que tout le monde doit savoir ? Je rajouterai INTÉGRER.

     

     Je cautionne entièrement, tout ce qui a été dit, dans cette vidéo.

       Mais je précise ma pensée...

       Nous n'avons pas affaire ici, à une bande d'illuminés, qui jouent les maitres spirituels, comme  le font certains prédicateurs, helas, quelquefois au sein de certaines religions, non seulement parfaitement officielles et tolérées, et dont certaines sont parfaitement instrumentalisées, par le pouvoir en place, pour justifier certaines dictatures.... Ou bien à certains mentors toxiques, qui sous couvert d'un coaching qui semble clean à tout point de vue, généralement à grand coup de photoshop, et de dents blanches, habillé de la finance internationale, ne cherchent  qu'à nous faire croire que de s'attacher au monde ancien, POUR DE MAUVAISES RAISONS suffirait à calmer la peur de l'avenir....

       Alors qu'en vérité......

         Cette formule n'est pas de moi, on me l'avait posée, sur mo fil FB, je crois, mais je l'avais trouvée tellement juste et intelligente, que je la recite.

     Le meilleur moyen de calmer notre angoisse, quand notre avenir,

    ça consiste à le bâtir soit même, en y prenant part".

     Pour revenir à cette vidéo.

       L'objectif, consiste à mettre en avant le fait qu'au sein de certaines religions, existe depuis le début, certaines théories qui convergent toutes vers la même idée, qui réside dans le fait que d'une part, il existe au sein de l'Humanité, et dans son histoire, certaines valeurs universelles, l'Amour de l'autre, ou au minimum, la Bienveillance, et que chacun est entièrement libre de choisir d'y avoir recours, sans pour autant, qu'il s'agisse d'en souffrir, bien au contraire, puisque c'est le seul enrichissement qui vaille..... 

       J'ai regardé, hier soir, " C politique", sur france 5,  et je suis en train de la commenter.

      Pour ce qui concerne la bienveillance, soyez sans crainte, quand Simone n'est pas là, Françoise ville, et si certains au service de la politique et de la finance, ont deja eu le culot, d'exploiter le mot BIENVEILLANCE à des fins de récuperation politique, j'ai particulièrement hâte d'observer qu'il en soit de même,  avec le mot COMPASSION, qu'on rigole cinq minutes...

    Lire la suite

  • 2017, une soirée continue, sur France 3, contre le viol.

     

      Je tiens à faire une mise au point, face à ceux qui soNt victimes de ces crimes Sexuels, et qui portent d'autres noms, aussi, comme attouchements, inceste,  pédophilie,  que si je ne parle que tr7s peu, pas assez je suppose, de ces crimes? ce fait a pour principale raison, que j'en suis complètement guerrie.

      Et que c'est précisément, parce que j'en suis parfaitement guerrie, que je n'en parle plus guère, "pour l'instant".

       Il ne faut voir dans ma posture, aucun mépris ou démotivation face à cette cause, bien au contraire, mais uniquement, le fait que cette cause, me tient à coeur, non pas plus qu'une autre, mais plutôt, autant qu'une autre.

      En ce sens, je suis accaparée, par d'autres sujets, comme  la famille, notamment, entre autre, mais surtout, d'autres thèmes, qui comme la famille, justement, sont précisement, intimement liés à la lutte contre le viol, et les crimes sexuels...

      En ce sens, il ne faut surtout pas considérer ce fait, comme une forme de résignation, venant de moi, bien au contraire, mais juste comme un signe, qu'on peut s'en sortir véritablement, et rien de plus.

      Par contre, sur ce plan là, j'ai une excellente nouvelle à vous annoncer, me concernant. 

      Depuis des années, sur differents aspects de la santé, je suis amenéee, et sollicitée, pour devenir "patiente experte", comme le sont beaucoup de malades, qui souhaitent mettre leur experience en temps que patients, au service es chercheurs, ou des associations.

      Jusqu'à il y a quelques mois, maintenant, le prétexte psychiatrique (par le biais des expertises mensongères) avait rendu impossible, la moindre chance, que ce soit envisageable, pour des raisons parfaitement coherentes.

      Lors de l'entrevue  avec la juge des tutelles, il y a quelques mois, il a été entendu, que la seule raison pour laquelle je serai maintenue sous curatelle, désormais, ne serait que pour répondre à ma demande, uniquement afin de servir de période transitoire à la tutelle, et la sortie de la moindre mesure de protection juridique.

      En théorie, en tout cas, plus rien de  ne s'opose, au fai, que je devienne patiente experte....

      Par contre, alors qu'il est prévu aussi, que je postule comme assesseur, auprès d'un tribunal, pour aider les magistrats,  au sujet des crimes sexuels,  j'ai deja fait la demarche les années passées, postulé etc, mais la moindre mesure de protection, donc, aussi, la curatelle, entrave entièrement, la moindre chance que ce soit realisable....

      Ca ne pourra donc se faire, strictement, que quand je serai délivrée de la moindre mesure de protection,  ce qui est aussi le cas, pour que je puisse donner mon sang, soit dit en passant.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Compagnes, Muses, Égéries," que d'la merde, moi je vous le dis" !

     Et bien oui quoi enfin, merde, "on est une bande de potes et on se fend la gueule", je dirai même, "à coup de "hâch"......

     Ces derniers temps, figurez vous, France inter "fidèles serviteurs, de ma modeste personne"  a rediffusé des émissions à mon intention.

     L'une d'elle m'a particulièrement touchée, d'autant que je retrouvais mes pinceaux, ce qui accomapgnait mon adolescence, au sujet de Robert Charlebois, dont voici le lien.

    http://www.franceinter.fr/emission-charlebois-par-dela-lindberg

     Et une seconde au sujet de Renaud, qui ne semblait pas être une rediff' ou bien alors, j'aurai raté un truc.

     Le lien est ici :

    http://www.franceinter.fr/emission-docteur-renaud-mister-renard

    Il me semblait que le titre pourtant, mais non.

     Qu'il y ait toujours une femme ou plus precisement, DES FEMMES derrière chaque homme célèbre, n'a jamais fait aucun doute. Je sais que certaines feministes d'ailleurs ont deja travaillé sur ce sujet, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'y a voir acces plus que celà.

       Mais s'il est un secteur où ce phénomène est plus pregnant encore, c'est bien dans le secteur artistique, pour la simple raison que ces chers petits anges sont souvnet des  porte couilles torturés, qui font que chialer leur race, des qu'un problème existentiel leur tombe dessus, et qu'ils sont bien trouver leur petite MOMAN , ou leurs nanas qu'ils sollicitent pour sécher leurs larmes.

     Alors à la question, "est ce que le milieu artistique est plus machiste que d'autres secteurs je dirai moi, NON....

     Mais entendons nous bien. je parle, moi, de machisme idéologique.

     Ou si vous préférez.

     "Est ce que le milieu artistique considère que les femmes sont des petits êtres sans défense, qui doivent rester à leurs maison, pour torcher le cul des gosses".....

     Non, excusez moi.

       Au fond de la caverne, pour balayer le sol, avec une queue d'un cheval sur lequel son mari à bondi, le couteau entre les dents, pour lui fabriquer un balais "made in caverne" et qui ne sera même pas homologué "SALON DES METIERS D'ARTS", et bien ça dépend de qui l'on a en face de soi.

     Si c'est un artiste, vous pensez bien qu'il n'est pas fou. Lui certainement pas.... Et puis pour l'inspiration et pour le reste on sait tres bien qu'une femme, c'est ma foi, comment dirai je... Fort utile.

     Si c'est un producteur, elle n'a d'égart que pour d'une part tout ce qui est logistique,  bien planquée dans un bureau, à trouver des solutions parce que les portes couilles, qui eux, sont à la tête de maison de production, eux, n'ont pas assez de jugeote, pour trouver les solutions.

     Autre hypothèse c'est l'éventualité qu'elle ait effectivement du talent, alors dans cette hypothèse bien sûr c'est une autre paire de manche parce que ça peut rapporter gros donc...

      L'idéal quand même, c'est qu'elle ait deja eu des mouflets, parce qu'elle ne risque pas d'interrompre sa carrière, dans quelques années pour cause d'éprouver un besoin irrepressible de se reproduire cette petite conne.

     Mais non, "je ne vise personne", bien sûr que non. Pensez donc, franchement, c'est bien mal me connaitre.

     En fait, il reste quand même celles, aussi, qui ont non seulement du talent, mais qui en plus sont infiniment plus talentueuses,  et qui ont une sacrée grande gueule, et qui poussent même le champignon, jusqu'à discuter le bout gras pour se faire arnaquer par le producteur "le moins possible".

     En fait c'est là aujourd'hui, que réside véritablement le problème.  Car ce sont celles là, qui sont les plus chiantes bien sûr. Vous ne croyez tout de même pas qu'elle en sont arrivé là, pour ensuite, la fermer manquerait plus que ça !

     Et puis il y a les femmes de l'ombre,  les fan de l'ombre je dirai même..... Moi qui n'ai pas envoyé la moindre lettre à Thomas Fersen depuis bien des années, j'imagine que le secrétariat de Tôt ou Tard doit litteralement crouler sous le poids de ces lettres enamourées.

     Mais le pire, c'est que ça doit être pareil dans toutes les maisons de production, au point qu'ils ont tous décidé de faire comme à l'Elysée, embaucher 80 personnes rien que pour  le traitement du courrier.

     D'ailleurs, chez Tôt ou Tard, c'est assez simple, ils ont carrement ouvert une rubrique "comlombophilie" pour que le courrier, arrive par pigeon interplanétaire, de telle sorte que dans l'hypothèse d'une grève "ino  pinnée" (ce qui n'a rien de graveleux, je le précise) leurs chers petits chanteurs, n'aient surtout pas le fil rompu, avec leurs fans c'est vous dire.

      Parce que personne n'est au courant, mais la sonde Rosetta c'est entre autre pour ça qu'elle a été crée il y a quelques années et l'ensemble de la NASA oeuvre aussi, en ce sens.

      Et la fiente des pigeons en question, est prévue, pour servir de capaplasme, pour traiter la calvitie, devinez de qui ?

     Bon "ça c'est fait".

     Ensuite, je precise que pour moi, c'est un peu delicat, de ne parler que de l'un (Charlebois),, et ensuite de l'autre (Renaud) justement parce que chaque cas est bien particulier.

     J'avais écrit à Renaud moi il y a quelques années, à la main.

     Bref. Je ne sais pas si ça lui a apporté quelquechose, je n'en sais rien.  je n'ai jamais eu deses nouvelles autrement que par manipulation, comme chacun à l'habitude de le faire, avec la complicité de Thomas Fersen.

      Je l'ai fait, comme je l'aurai fait pour n'importe qui.  Ca n'a donc aucune importance.

       J'avais pointé du doigt à l'époque le concernant, le fait que son frère, qui n'est au chanteur que l'ombre de ce dernier,  jouait un rôle dans le mal être de renaud, ce qui moi, me semblait une evidence.

       Pour cette même raison, d'ailleurs, on écoute dans cette émission sa maman. Mais nulle part, absolumnt on entend parler, de son paternel....

        Je ne sais pas, il ne vit peut être plus, mais même par le passé, de toute évidence, cette "parait il" culpabilité, relative au fait de gagner beaucoup d'argent, soit je peux le comprendre, avec un père pasteur.

      Mais enfin, un père pasteur, n'en reste pas moins un père. Et sur ce point, de toute évidence Renaud, a toujours eu un problème véritable.

       Je pense moi que son frère qui se dit si bien intentionné vis à vis de son frère Renaud sechan, est une forme de parasite, veritable,  qui mine de rien, prend toujours pla parole, ecrit des libvres plusieurs, sur lui....

        Et que s'il s'en écartait véritablement, ET QU'IL CESSE DE GAGNER DE L'ARGENT RELATIVEMENT AUS SOUFFRANCES DES SON FRERE QUI LUI A DU TALENT, il est tout à fait probable que renaud irait mieux de façon plus constante en tout cas.

     Que j'ai tenu ce discours deja, qui n'est pas nouveau, alors que je suis la seule, remonte à plusieurs années.

      Là, pour l'émission, on a recommencé à lui demander son point de  vue.

     Je cite "quand Dominique et lui ont decidé de se séparer, il y avait un appart au dessus de la closeraie des Lilas"...

     Soit. Si Renaud choisissait de vivre au dessus de son lieu de perdition, c'était son choix;

     Mais làoù l'on voit bien que le frangin y trouvait veritablemet son compte ainsi que sa copine soit dit en passant, c'es qu'il sont venus crechaer avec lui chez lui !

       Ha mais moi, perso, en temps que franf gine si j'avais eu une soeur alcoolique et qu'il soit envisagé  qu'elle deménage la dernière des choses que j'aurai faite aurait té d'aller habiter precisement, au dessus d'un bistraot ! franchement. Drôle de conception de l'entraide familiale si j'ose dire, franchement.

       Le coup de la copine qui lui lave son tee shirt, qu'il n'a pas changé depuis trois semaines, c'est limite qs'il n'a pas precisé qu'elle a bien fait attention de ne pas le reveiller, de son sommeil version "viande froide" je dois dire que je me suis retennue de verser une petite larmes, devant cette belle soeur si bien intentionnée non vraimnt je vou jure.

     Putain de bordel de merde, "les charognes".

     Voilà, à quoi, on a affaire.

       Mais attendez là, où franchement ça devient risible, c'est quand il explique, au sujet de la dualité, qui existe entre "mister renard" et "mister renaud" il dit textuellement la chose suivante. Vous pouvez vérifier.

      Je pense moi, que pour être franc (j'ose à peine imaginer ce que ce doit être quand il triche ou qu'il ment), les deux personnages, dont il est question, et que revendique Renaud par l'une de ses chansons,  sont en fait intimenent liées et extrêmement complices, la frontière entre les deux personnages etant particulièrement floues".

     Bon OK, je ne suis pas allée réécouter ce ne sont peut être pas ces mots précisement qu'il a dit, mais c'est ce qu'il m'a semblé vouloir exprimer...

     Et d'enchainer tenez vous bien, au sujet de Dominique, la mère de Lolita celle là m^ême qui est la femme de sa vie et la maman de Lolita, que je le cite: "je me demande même si dans son esprit, le flou artitique qui existait entre les deux personnages ne faisait pas son affaire".....

     Bon alors là, mesdames et messieurs, on applaudit bien fort, devant une telle langue de bois, parce que franchement comme on dit, "ça force le respect".

     Je lui conseille de se lancer dans la politique, version, "je nage en eau trouble", en principe l'adaptation, devrait se faire relativement facilement.

     Ce que je trouve absolument incroyable, moi c'est que ce discours, qui me révolte au plus haut point, tend à faire croire qu'il soit necessaire d'être dépravé pour être créatif, ce qui est abslument faux....

     

    Samedi 28 octobre 2016.

       Ces jours derniers, on apprenait que certains hummoristes, refusaient de venir en France, ou de collaborer, avec les humoristes canadiens, parce que certains plagient certains de leurs humoristes.

       Et oui, et bien, moi, qu'est ce que je dirai, alors.....

       Il ne se trouve pas un humoriste français, mais aussi canadien ou américain, qui ne soit venu depuis toutes ces années bouffer à mon râtelier, côté inspiration, je serai tentée de préciser, "si ça n'était que celà"....

       Non, infiniment plus inquiétant, psychologiquement en temps que plagia, carrément sur des jeux de mots, bien précis,  DONT J’ÉTAIS L'AUTEUR et avec l'entière complicité de mon coach, qui les leur transmettait et leur transmet encore....

       Comment je vis, ça ?

       J'ai toujours vécu ça, extrêmement mal, et je le vis toujours extrêmement mal, avec un sentiment de viol intellectuel permanent, dans l’indifférence générale.

       Et pou ceux qui se demandent pourquoi et à quel titre, je n'ai jamais pris la peine de monter sur scène, et d'être humoriste moi même, je répondrai que la raison d’état semble bien justifier  aux yeux de mon coach que ce sentiment de viol permanent, qu'il trouve lui légitime, ne semble pas lui poser le moindre problème de conscience, pas plus qu'il n'en pose, d'ailleurs aux humoristes, ou aux artistes qui en jouissent.... 
     
       Et comble de l'ironie,  ce connard "porte couilles", au Canada, qui  dirigeait ce festival de l'humour, JUSTE POUR RIRE....

      Soyez sans crainte, ça n'est pas demain la veille, que je risque d'en rire, moi, parce que jusqu'à preuve du contraire, et je l'ai encore appris à mes dépends, la semaine dernière, une muse jamais n'existe autrement, que par la reconnaissance, de l'artiste ou des artistes, qu'elle ait inspirés, ou qu'elle inspire,  encore aujourd'hui, quand à ma nature profonde,  celle d'humoriste et d'artiste, tout le monde dans le milieu médiatique, et le milieu artistique a tellement chié dessus, que j'ai le sentiment, que jamais je ne m'en relèverai.

    Lire la suite