google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

ENERGIES.

  • RIFIFI, avec François Ruffin, à "On est pas couchés".

     J'ai regardé ça, samedi soir, et j'ai été bluffée, par une telle efficacité.

     Il fau absolument revenir voir cette émission, pour bien profiter de tout ce qui y est dit, je vais revenir sur certains propos, que jai trouvés particulièrement justes, et comme devant être mis en avant.

     Merci d'avoir repris, certains aspects que j'avais mis en avant, et qu'il est fondamental d'observer, sur lesquels je vais revenir. (je parle SNCF).

     

    Lire la suite

  • "Caux-Austreberthe Trail", sur le même terrain que les moto cross !

     Hier,  pour la sixième fois, je crois (possible, que je me "trump", sur le nombre exact d'années), a eu lieu la première journée de cette manifestation d'athlétisme, ici, dans mon village. la seconde c'est aujourd'hui.

    http://www.acbarentin.fr/trail-caux-austreberthe/trail-caux-austreberthe-inscription/

     La particularité réside dans le fait qu'elle ait lieu sur le terrain de moto cross, qui lui, à lui, pour la 68 ième édition.

    https://www.facebook.com/motocross.ste.austreberthe/

     Cette idée, celle qui consiste  à faire ces manifestations, sur ce même lieu vient de moi...

      J'avais eu cette idée, parce que je suis sensible à mon environnement, et je suis absolument persuadée que de favoriser, sur un même terrain, differents modes de locomotion ou de sport, est un des moyens, d'une part de mettre en valeur le village, ou le lieu concerné, mais aussi pour le public, ou les participants,  d'un avoir une perception plus subtile, et proche de la réalité...

      Si vous devez parcourir une distance,  disons, d'un kilomètre, fait de pierrailles, de pentes, de creux, de boue, sous la pluie ou le soleil, selon, que vous le parcourerez, à pied, au calme, en courant,  en vélo, ou à moto, vous en aurez une perception sensiblement différente...

      Ensuite, selon les goûts de chacun, on est libre, d'y adhérer ou pas...

      Actuellement, et de plus en plus, on observe, et c'est d'un véritable phénomène sociologique dont il est question, et sur lequel j'ai rédigé d'artciles, depuis plusieurs années,  une recrudescence de challenges, que s'impose certains adultes, notamment, pour résoudre, certains problèmes personnels, d'ordre psychologiques.

      Par l'évolution du travail,  AU SENS ETRIQUE OU L'ENTEND LE GOUVERNEMENT,  c'est à dire, en méprisant le travail "invisible", beaucoup se trouvent confrontés, à un phénomène de précarité sociale, qui a pour conséquence,  une baisse de l'estime de soi, fortement préjudiciable à l'individu, et qui a pour conséquence, qu'il doit mettre au point certains stratagèmes, pour corriger ce manque, afin de retrouver une certaine forme de bien être.

      Parmi ces stratégies, celle de pratiquer un sport est fortement recommandée, avec toutes précautions qui s'imposent, selon les recommandations médicales.

      Mais au delà de la pratique d'un sport, le fait de chercher à relever des défits, d'ordre personnels, par la performance, revêt un intérêt plus fort encore, désormais,  observé sous l'angle social, que j'ai revélé à l'instant.

      Je suis effarée, d'observer que le Mont Blanc, par exemple, est chaque année, littéralement pris d'assaut,  pour pouvoir dire devant ses potes, "j'ai fait, le mont Blanc"...

       Comme si devant le Mont Blanc, "chaine" de montagne, pas plus qu'un pays, d'ailleurs, avait attendu que ces pauvres couillons, y soient pour quelque chose,  dans sa raison d'être... Mais quelle arrogance, QUELLE ARROGANCE.....

       Est ce que c'est le revers de cette arrogance, qui fait, qu'empruntant les télésièges, ou faisant du TREK, pour l'assenscion du Mont Blanc, ils laissent leurs emballages par dessus bord, version, "apress nous, le déluge", au point qu'il faille, chaque été, que les montagnards, se balladent EUX avec des sacs poubelles, pour tout ramasser ?

     Probablement.

     Si le désir de se lancer de tels défits, peut être deshabillé, de cette arrogance, alors, pourquoi ne pas se contenter de compétitions plus modestes, et moins, "altruistes", au sens, "altitude" ?

     Je ne comprends pas.... L'être humain, quelquefois est d'une connerie tellement vertigineuse, qu'il m'en donne... Le vertige !

     Vous avez vu, comment, je vous apporte, VERTIGO, à la maison de la radio, COMME SUR UN PLATEAU ? 

    http://www.course-vertigo.org/tour/maison-de-radio/ Et oui, oui, VOUS AVEZ DEVINE !

      Pour la suite, c'est dans un quart d'heure, environ, RV, pour ceux, qui connaissent, à l'emplacement, de l'ancien stade de foot, devant l'ancienne gendarmerie, là, ou les gendarmes rient, les concurrents, eux, par contre ne sont pas anciens, mais bien actuels, faits de chair et de sang,   je les ai filmé, hier, tout l'apres midi, ils ont préféré, venir ici, à sainte Austreberthe, parce que le marathon de paris, ce matin, ils trouvaient ça, un peu surfait, comme challenge, et bien trop commun, pensez donc.

      Alors, selon les explications, qu'on m'a données hier, et malgré l'air filou de celui qui m'a expliqué, ils filent ensuite, direction le colombier, là où on expose des peintures, ils entrent dans le bois du château, pour prendre la vallée, surle côte sud, vers l'amont de l'Austreberthe, ils doivent donc, inmanquablement retraverser l'Austreberthe, à côté duquel, un torent de montagne, n'a qu'à bien se tenir... Si les pirhanas les laissent en vie, en principe, les survivants, les apportent, alors, au pied de l'Eglise, qui va les toiser sévère... Ils grimpent, là, tres haut, en altitude? il faut faire tres atention, au manque d'oxygène....

      Ensuite, ils repartent, vers Pavilly, si j'ai bien compris, mais en suivant, la rives Nord, vers l'aval, où là, ils rejoingnent, le stade, d'où ils sont partis.... Est ce que je suis bien claire, là ?

      Parce que sinon, faut aller râler, aupres du filou, qui m'a raconté, hier, parce que les pirhanas, c'est lui, qui en est entièrement coupable.....

    Lire la suite

  • Face à la corruption, la meilleure parade, c'est...... La prison !

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/04/07/au-bresil-lula-annonce-accepter-d-aller-en-prison_5282289_3222.html

     Pourquoi ? Parce que se contenter de leur faire payer des amandes, si lourdes soient elles, c'est comme si vous pissiez dans un violon....

     Je présente mes plus plates excuses,  aux violonneux, contrabassites, violoncellistes, balalayakaiens, ukuléléyens, banjoïstes, hapistes, s'il le faut, et si j'avais peine à utiliser cette expression, moi, qui aime tant les instruments à cordes,  Thomas Fersen  a veillé à me déculpabiliser sur ce point, puisqu'il y met le sien, "dans la cabane de son cochon"...

     Vous aurez noté cependant, qu'il n'ya pas mis son Ukulélé, '  "pas fou, non plus le gars".

      Un homme  d'affaire ou un homme politique corrompu,  s'enrichit sur le plan personnel, il se moque éperdument qu'on lui pique son oseille, puisque de toute façon, il n'a eu aucun mal à le gagner, ça n'est que du bonus, pensez donc, s'il avait été le fruit de son travail, ça le ferait bien chier, mais comme là, c'est pas le cas, ma Foi"...

      Pour un peu, il ricannerait et dirait au juge, "je vous en prie, très cher, servez vous, et faites comme chez vous".

      Et si comme dans le processus des poupées russes, (car on ne dit plus boites à chaussures à présent, mais "poupées russes", c'est amusant, comme expression, n'est ce pas ?

      Dans ce systême de "poupées russes", donc, puisque le principe consiste à profiter, qu'il existe un véritable gouffre, sur le droit internationnal des affaires, ces mecs là, qui portent toujours, costumes cavates, soyez sans crainte, anticipent littéralement les risques qu'il en courent, de telle sorte, que les amandes en question, font partie du fonctionnement, et j'ose l'affimer, de la stratégie d'entreprise, ils appellent ça, exactement, "la culture du risque financier".

     Autant dire, "la natation en eaux troubles"...

     Alors, que la tôle, et bien... C'est la tôle, et jusqu'à preuve du contraire, quand un verreux se trouve condamné, c'est bien lui, qui doit aller derrière les barreaux, et personne d'autre.

     Que lui, ça le fasse réfléchir, pour l'avenir de sa carrière est une chose... Mais que ça serve d'exemple, d'autre part, ne me semble pas un luxe, non ?

     Seul argument, "le vide juridique", qui peut être évoqué, quelquefois, par les avocats... Autant dire, bien peu de chance que ça fonstionne, mais enfin, on ne sait jamais "sur un malentendu"....

    Lire la suite

  • Au sujet de la Loi, "secret des affaires".

     Je cite, "le télégramme".

    http://www.letelegramme.fr/france/secret-des-affaires-frachon-se-fache-30-01-2015-10509437.php#4jzQGgCFgMsug3pQ.99

    Secret des affaires.

     Irène Frachon se fâche.

    Le Dr Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, qui avait révélé le scandale du Mediator, a découvert « avec effarement » l'amendement de la loi Macron instaurant un « secret des affaires » susceptible d'écarter journalistes et lanceurs d'alerte. « Avec cet amendement, l'affaire du Mediator ne serait jamais sortie », prévient-elle. 


     

    Pourquoi estimez-vous que cet amendement est dangereux ? 
    Avez-vous lu l'amendement initial ? C'était... terrifiant ! Une information devenait protégée dans la mesure où celle-ci avait « une valeur économique » ou encore parce qu'elle n'était « généralement pas connue ou aisément accessible ». Cela voulait dire, pas question de mettre le nez dans nos affaires ! Pas d'investigation possible ! C'est tout simplement incroyable. C'est une chape de plomb qui s'abat avec le verrouillage de toute info qui pourrait gêner les intérêts d'un industriel. Qu'elle provienne de la presse ou d'un lanceur d'alerte.

    Cela vous a immédiatement fait penser à l'affaire du Mediator ? 

    Oui ! Sortir cette affaire, vous vous en souvenez, n'a pas été une promenade de santé. C'est grâce au relais de la presse que le scandale a véritablement éclaté. Le livre que j'avais écrit et qui donnait l'alerte avait été censuré par le tribunal de Brest. Les motifs donnés par le jugement donnent un aperçu de ce que serait le prétexte du « secret des affaires » : le sous-titre « combien de morts » avait été censuré parce que cette mention était, je cite, « une imprudence par l'important discrédit qu'elle pourrait faire supporter au fabricant du produit et les conséquences sur l'image de ce dernier, et, par là-même, son activité industrielle, économique, et commerciale » et dépassait « à l'évidence la seule liberté d'expression en matière de presse ». Avec l'amendement de la loi Macron, en sus de la censure, c'était le spectre de la ruine et de la prison ! Je n'aurais personnellement jamais eu le courage d'affronter cette perspective et certainement renoncé à publier mon livre.

    Le revirement du gouvernement, hier matin, qui promet d'amender l'amendement (sic) pour garantir la liberté de la presse, la liberté d'information et la liberté d'investigation vous satisfait-il ? 
    Les derniers éléments qui m'ont été communiqués, hier midi, ne me rassurent pas du tout. Il est, par exemple, fait mention d'un risque « grave » pour la santé pour échapper à cette loi. Tout est dans ce terme de « grave » et son appréciation. Le diable se glisse dans les détails. Dans le jugement qui a condamné mon éditeur à retirer le livre sur le Mediator (NDLR, le jugement a été cassé en appel, huit mois plus tard), c'est bien la contestation du mot « grave » par le juge qui a abouti à cette condamnation, ainsi que la préservation de l'intérêt commercial de la firme. Servier estimait que je surévaluais le risque et contestait la gravité des faits dénoncés...

    Quelle solution s'impose à vos yeux ? 
    Il me semble qu'il faut retirer la totalité de l'amendement et le réécrire plus tard, après audition de lanceurs d'alerte et de journalistes. Pour moi, le problème a été abordé à l'envers. Si on doit protéger les firmes de l'espionnage industriel, ce n'est pas en muselant la critique.
    http://© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/france/secret-des-affaires-frachon-se-fache-30-01-2015-10509437.php#7LmbHiMCLOPAJsVV.99

    Plus bas, ensuite:

    Le texte décrié

    Une disposition instaurée en commission.Dans cette épineuse question du « secret des affaires », c'est une disposition instaurée en commission spéciale par la droite et la gauche dans le projet de loi Macron qui inquiète les médias et les « lanceurs d'alerte ». Les parlementaires souhaitent insérer le secret des affaires dans le Code du commerce, au motif de protéger les entreprises de l'espionnage économique. Rappelons que le terme « lanceur d'alerte » désigne celui qui entend donner un coup d'arrêt à une action illégale ou irrégulière. Il a aussi pour but de signaler un danger ou un risque, en interpellant les pouvoirs en place et en suscitant la prise de conscience de ses contemporains.

    De lourdes peines. Reprenant les termes d'une proposition de loi PS, ce texte pose le principe général de l'interdiction de violer le secret des affaires ; il prévoit de punir quiconque prend connaissance, révèle sans autorisation ou détourne toute information protégée, à ce titre, d'une peine de trois ans d'emprisonnement et de 375.000 euros d'amende. La peine pourra être portée à sept ans et 750.000 euros d'amende en cas d'atteinte à la sécurité ou aux intérêts économiques essentiels de la France.


     Juste un enorme souci, c'est que l'ensemble de cet article, date du.....Publié le 30 janvier 2015 Modifié le 30 janvier 2015 à 10h35.

     Quelle est l'évolution du texte, et leur posture, à present, sur ce même dossier ? mystère.

     

    Lire la suite

  • Européennes 2019.

    http://www.lejdd.fr/politique/yannick-jadot-hamon-ca-ne-peut-pas-etre-la-ligne-des-ecologistes-pour-les-europeennes-3610070

      Juste une réflexion, qui me vient, est ce quelqu'un pourrait m'expliquer, la nuance, entre "la politique écologique" (ou écologiste ? ), et l'écologie politicienne ?

      Si moi, je me pose laquestion, je soupçonne, que je ne sois pas la seule.

      Le problème aujourd'hui, qui explique le fait, que EELV, ait moins le vent en poupe, serait bien que l'écologie, par nécessité, déborde largement, du moindre parti politique, et par voie de consequence, par la prise de conscience, sur le plan politique, empiète sur tout ce qui est politique, puisqu'il y a des ricochets, dans la moindre sphère, de l'organisation du pays, et pas qu'en France, mais absolument partout.

     Par exemple, la Santé, y est concernée, par la pollution atmospherique et les perturbateurs endocriniens, qui génèrent des maladies, alors que c'est la siciété toute entière, qui sollicite la sa  ecu , pour être remboursé, ce qui est bien légitime.

     l'Education nationale, par la laegeur de la sphere qu'elle concerne, puisqu'ils eduquent les adultes dedemain, y est tout autant.

      La politique etrangère, par la reltion, que nous entretenons, avec les autres, pays, et par exemple (comme ça se croise), le fait, que nous "exportions", si je puis dire, beaucoup de nos dechets, sur le sol africain, ou bien nos voiture, d'occasion, polluant, alors, sul le sol africain, l, elles, polluaient, ici, en Europe....

      Pas un ministère n'est épargné par l'Ecologie, aujourd'hui, pas un.  Le bon côté, c'est que n'importe que les partis, du coup, sont obligés de s'y coller.

      Même le Front National,  s'y est mis, mais si, souvenez vous... Juste un énoooorme problème, se soucier d'écologie, implique de se soucier du bien être des gens, et surtout, de l'avenir à moyen terme, et long terme, autant dire, que sur ce plan, ils perdent alors, la moindre crédibilité.

      Le revers de la medaille, et c'est injuste, c'est que EELV, sont les plus compétents, mais se trouvent comme dépossédés de leur idéologie, alors qu'ils sont infiniment plus compétents, que n'importe qui d'autre. Décidement, y'a vraiment aucune Justice.

    Lire la suite

  • FB, comment passer de l'arbre qui cache la forêt, au statut de locomotive "gafiste" ?

    https://www.franceinter.fr/emissions/on-n-arrete-pas-l-eco

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/panama-papers-l-arbre-qui-cache-la-foret-il-faut-se-donner-les-moyens.html

      Si j'étais directeur, chez FB, je prendrai les devant, sur ce qui de toute est absolument ineluctable, à savoir, que les GAFA, fonctionnent selon des règles internationales, qui les empêchent le plus possible, de la moindre notion de toxicité...

     Certes, le problème des reventes de données reste entier, et il serait pour le moins naïf, de penser que les autres, comme microsoft, etc, ou google, ne s'y livrent pas...

     Pour l'heure, les concernant, il s'agit de sauver les meubles.

      Je propose bien quelques camions d'agloos, pour rehausser le congélateur et le sauver des eaux, dans le le sous sol inondé, un peu comme Moïse, sauvé des eaux .... Mais je pense que ça ne va pas suffire...

      Désolée, mon nez de clown, avec son gilet de sauvetage, vient de faire des siennes....

      Mais en prenant les devant sur le plan fiscal,  en s'engageant de leur propre chef, DANS CHAQUE ETAT, à payer leurs impôts exatement, en proratat du chiffre d'affaire fait dans chaue pays, ils couperaient l'herbe sous le pied, à tous les autres GAFAS, et retablissent leur crédibilité.

      Certes, ça ne résoudrait pas tout, mais ça serait, je crois d'une efficacité redoutable, il ne faut surtout pas que ce soit partiel, mais au contraire,  MONDIAL... Ensuite, les concurrents, "ils peuvent attendre qu'ils s'alignent"....

     Sinon, je vous prévient, en tout cas, on ne pourra pas dire que je ne vous aurai pas prévenus, mon nez de clown et moi, on va monter une entreprise, qui va s'appeler, GAFATAGUEULE,    avec le "hachetagueule", comme chasse bison, et je vous préviens que ça va chier !

    #GAFATAGUEULE

    #gafatagueule

    Lire la suite

  • IUT ? "Rien ne va plus".

    https://www.tendanceouest.com/actualite-268477-iut-19-chefs-de-departement-demissionnent-en-normandie.html

      Alors, qu'il est déjà reproché au gouvernement actuel, de déshabiller Paul, pour habiller Pierre, au niveau des écoles maternelles et primaires, il semble  bien qu'il y ait un problème de cet ordre, aussi, dans les IUT.

       Bien consciente, de ma relative incompétence sur ce dossier, je ne peux malgré tout que pointer du doigt, une annonce qui avait été faite, ces mois derniers, qui précisait que la formation professionnelle,  serait (ce qui serait donc, effectivement acté), désormais assurée par les entreprises elles même.

     Dans la théorie,  sur le plan technique, cette formule semble effectivement assez bien vue, si l'on considère que ce sont elles, après tout, qui sont les mieux adaptées à démontrer de quelle formation, elles ont besoin, quand par exemple, une nouvelle machine arrive, et pouvant ainsi, former, "sur le tas", le personnel compétent...

      Mais ensuite, dans la pratique, ça devient alors une autre histoire, si l'on observe que d'une part, j'ai du mal à cerner, selon quel critère, quelle entreprise en amont, pourra savoir à l’avance, quel sera son potentiel, et sa réelle capacité à former ces jeunes,  ou plus precisement, quel seront ses besoins, puisqu'ils prétendent toujours, que ce développement, serait conditionné uniquement, par l'augmentation de leur chiffre d'affaire....
     
    Alors, quoi ?

     Des que leur chiffre n'est pas en augmentation constante, leur apprentissage, il deviendrait quoi ?
     
    Est ce que le gouvernement a vraiment l'intention, de leur faire un chèque en blanc, sans avoir, la moindre certitude, qu'ils tiendront leurs engagements ?

     Si l'on observe de quelle façon, le MEDEF a pour coutume, quand il s'engage à embaucher, contre monnaie sonnante et trébuchante,  je suis personnellement, plus que dubitative, quand aux chances de voir, cet argent, s'il est bel et bien versé, y être effectivement consacré.

    https://apprentissage.normandie.fr/actualites/quinzaine-de-lapprentissage

    Lire la suite

  • Pour la défense du service public, toute branches confondues.

    Mobilisation du 22 mars 2018.

      Aujourd'hui, partout, en France, vont avoir lieu des manifestations, un peu partout dans le pays.

      Sur le plan du calendrier, il se trouve que ça correspond relativement, avec les  quarante ans de Mai 68.

      Sur les services publics, mais "pas que", sur France Inter, notamment, beaucoup d'emissions sont consacrées à cet anniversaire,  où soit dit en passant, certains commentaires,  nous laissent, enfin, c'est mon cas, "sans voix"...

      Je crois que les révolutions, où que ce soit, dans le monde, parce que c'est d'idéologie politique dont il est question, justement, ont ceci en commun avec le fait de croire en Dieu, que l'on y trouve, ce que l'on veut, ou plutôt, "ce qui nous arrange".

      Alors, je vais vous reveler, ce que moi, ça m'a apporté à l'époque, je n'avais que 7 ans, le souvenir est un peu flou.

      Je me souviens simplement d'une énorme agitation, dans le petit écran,  l'image est en noir et blanc, je n'y comprends rien,  je vois des gendarmes, ceux là, même qui sont aujoud'hui, déguisés en cloportes, côté vêture,  à cause de leur carapaces en plastic dur, ce qui fait rigoler les CRS, quand je leur dit, charger des gens, qui ne sont pas contents et qui défilent en hurlant des slogans... Des fumigènes, je me dis que ça doit drôlement leur piquer les yeux, et que les coups ça doit leur faire mal.

      Mon père est furieux, et vocifère contre ces jeunes cons, à cheveux longs.

      Je comprends fort vite, que malgré le fait, que j'avais deja les cheveux courts, mon coeur,  etait deja du côté des jeunes cons, et pire, des muuuuuuuuusiciens.

       Je crois que le meilleurs, c'est de se remémorer cette période, actuellement, comme c'est fait sur France Inter, et qui permet de revisiter,  ce qu'est objectivement, le fait de refuser de courber l'échine,  de refuser une forme de fatalité sociale, de se rappeler qu'on est en droit, d'avoir des ambitions autres, que de passer à la caisse, sous toutes les formes possibles et imaginables, comme celles d'être respectés dans sa dignité, d'être soigné, dans des conditions acceptables, quand on est malade, parce qu'aujourd'hui, nous ne sommes plus, dans ce que j'appellelrai, "le confort", ou les fioritures...

     Non, c'est de l'essentiel dont il est question, et du vital, voilà, pourquoi moi, je suis révoltée, aujourd'hui.

       Pour ce qui concerne le parallèle, entre Mais 68 et aujourd'hui, je voudrai simplement mettre en garde, contre le fait qu'il soit vraiment hasardeux de s'y livrer, parce que je pense que ça n'a pas lieux d'être.

      Les défits d'aujoud'hui, ne sont pas ceux d'hier, par bon nombre d'aspects, bien trop longs à énumérer, pour ce matin, en tout cas.

      Pour ce qui concerne Mais 68,  il n'y a guère que dans le sentiment de rebellion, et de dignité revendiquée, que ce parallèle peut être fait, je crois, comme si si cette sève, était comme une graine, qui regermerait, à chaque fois que le seuil de l'intolérable, semble atteint, ce qui est le cas, aujourd'hui.

      Pour ma part, j'y ai réfléchi, ces derniers temps, me disant,

    "qu'est ce que Mai 68 t'a apporté, toi, qui etait si jeune, 7 ans, à cette époque, au fil des ans ?

      Et Ma réponse, est la suivante.

      Ca m'a apporté, la conscience, que jamais aucune porte, ne devrait être considérée comme définitivement fermée, des le plus jeuen âge.... Et que Mais 68, je crois, à acté, ça....Comme si, par cette révolution intellectuelle, on prenait conscience, tous, qu'on dispose d'un potentiel que jamais on n'aurait soupçonné.

      Et ça, on ne l'aquiert, qu'en le vivant.... Probable que pour certains, ce que je prétend là,  demeure quelque chose de trop abstrait,  face aux défits actuels, et pourtant. Nous vivons dan un beau pays, et dans ce beau pays, certaines institutions, ainsi que certains services publics existent,  qu'il faut les bichonner, qu'il faut les chérir, et que c'est une chance.

      Si d'aller défiler aujourd'hui, donne l'occasion à chacun, de se sentir plus fort, devant une refus d'embauche, devant une fin de mois difficile, devant un refus pour obtenir un logement, devant n'importe quelle merde, qui vous tombe dessus, alors que pourtant, vous pensiez avoir tout fait, pour que ça roule...

      Alors, oui, bien sûr, qu'il faut aller défiler, pour défendre nos services publics.... Voilà le lien qui existe, alors, avec Mais 68, prendre conscience, que jamais aucune porte, n'est definitivment fermée, c'est aussi de négociations, dont je parle.

     Mais je n'ai aucune doute sur le fait, que le gouvernement, aura saisi la perche, que je leur tends là.

     A SUIVRE, monsieur Duval, prof de philo, au Lycée Jeanne d'Arc, à Rouen,  et ce qu'il m'avait raconté, sur... LES CRAVATES ! c'était en 1978 !

    19 avril 2018.

     Nouvelle mobilisation générale, aujourd'hui.

    Lire la suite

  • #Ensemblelagauche

    Soyez fière d'être écologistes,
    Soyez fière d'être social-démocrates,
    Soyez fière d'être communistes,
    Soyez fière d'être anticapitalistes, 
    Soyez fière d'être européens, 
    Soyez fière d'être républicains
    Soyez fière d'être progressistes,

    Tous simplement, soyez fière d'être de gauche !

     Mon commentaire....

       Oui, parfaitement, et même si j'ai toujours émis des réserves sur le communisme, par sa monstruosité dans son application et la resultantes, et le nombre de morts, qu'il ait généré, et genère encore, dans certains pays.

       Beaucoup, en sont au même point que moi, sur ce point, il faut bien reconnaître qu'il est loin d'être stupide, d'observer, en ce qui concerne les raisons véritables, qui ont généré le désir, de vouloir renverser la table, à l’époque, les choses ont été faite, de telle sorte qu'à une situation anormalement scandaleuse, ne pouvait répondre, que son opposé, et donc, hélas, de cette façon, dans les extrêmes, et je soupçonne que Macron, n'ait pas encore saisi, cette notion absolument fondamentale. Voilà, ce qui m’inquiète.

      J'ai entendu, ce matin,  le discours, du president chinois qui revendique lui, aussi, à present, de nouveau, le communisme, comme etant seul digne, de rendre son peuple heureux,  ce qui me consterne, et je ne s  dois pas être la seule, mais là, oùça devient particulièrement, interpellant, c'est d'observer, à quel point, la situation, va devenir plus que delicate à negocier, si leurs ideologies, et la dictature, qui rique de se resserrer encore encore d'aventage,  avec les fruits, qu'ils revendiquent, comme leus etant legitimes,  sur le plan du commerce, et de l'economie, à l'international... il fût un temps, où il avait été ecrit, QUAND LA CHINE S'EVEILLERA, il semble bien que le président actuel,  un certain Xi Jinping, se croyant, envoyé des Dieux, au seul pretexte, qu'il ait épousé une chanteuse, visiblement, et si j'en crois, l'exemple, de Nicolas Sarkozy, avec sa garde à vue, aujourd'hui, et sans vouloir tirer sur l'ambulance, il m semble, que Xi Jinping,  devrait y regarder à deux fois.

      Par contre, il est vrai que dans la richesse de notre repertoire, nous avons, la chance d'avoir des gens plein de talents, qui eux, n'ont jamais convolé, avec la moindre Reige, même des neige, que je sache, d'autant que c'est un groupe, et que la polyandrie, n'est hélas (sic!), pas encore autorisée.

      Mais enfin, s'il aime la chanson de variétoche, apres tout, qu'on ait les yeux bridés, autant que la liberté d'expression, ne devrait pas empêcher d'en jouir...

     Roulement de tambour !

     Bon, à relier, avec, "la cifelle" picarde, dont j'ai parlé.....

    ICI !

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/he-had-a-dream-team-martin-luter-king-ou-quand-le-mexique-viendra-sauver-les-usa-des-griffes-de-l-industrie-agricole-et-productiviste.html

    Lire la suite

  • "Sauvons la forêt", ou pétitionner, pour la bonne cause, celle de nos enfants.

      Je sais, les pétitions, certains vous diront que ça ne sert à rien.

      Les défaitistes, version, "Y FAUT QUE", cousin germain, du non moins célèbre grand "Y'AQU'A", qui daigne généralement à peine, lever son c.... Pour tenter de faire bouger les choses, "on connait la chanson".

      Quand on manifeste, certains râlent, parce qu'on met le boxon, que ça gène, qu'ils sont pris en otage, il faudra d'ailleurs arriver à sanctionner cet habituel abus de langage, qui commence  bien faire.

     Il n'y a qu'à demander à ceux, qui l'ont véritablement été,  et vous verrez que d'être victime d'une grève, quelle qu'elle soit, à côté, c'est une promenade de santé....

      Il faut signer toutes ces pétitions, quelles qu'elles soient, que ce soit sur ce site, ou sur d'autres, des l'instant, que vous cautionnez, bien évidemment..... Sur ce site, ces pétitions sont axées, si j'ai bien compris, exclusivement sur l'écologie, autant dire qu'il y a d'autant plus le feu au lac, qu'il est asséché, pire que la mer d'Aral, c'est vous dire, l'état d'urgence.....

    https://www.sauvonslaforet.org/

    Lire la suite

  • Les mafias, les paradis fiscaux et l'obscurantisme, détestent la Lumière.

    Il existe plein de pays, dans le monde, où les humains qui y vivent, n'ont pas acces à la Lumière, liée à une source d'energie globale, ou organisée.

     Depuis plusieurs années, différents politiques ont oeuvré pour que celle lumière, aussi précieuse dans la réalité que par la symbolique qu'elle véhicule, arrive dans ces contrées.

    http://www.energiepourtous.org/?gclid=EAIaIQobChMIicePjOjy2QIVaLHtCh2pFgSkEAAYASAAEgJGIPD_BwE

     Je trouve qu'il est interessant d'observer, selon les endroits, quels sont les actions, afin de se projeter, et observer comment, l'argent, qu'on leur donne, va faire avancer tel projet ou tel autre.

    https://asso.bdpv.fr/?gclid=EAIaIQobChMI_9_DmITz2QIVSLHtCh1xxw_REAAYBCAAEgI87PD_BwE

      Une association, sur le sujet du photovoltaique ne me semble pas un luxe,  parce qu'apres la discussion avec mon couvreur,  il m''a expliqué que dans la réalité, il arrive que certains professionnels, ne fassent pas bien leur travail, ou ne proposent pas necessairement la meilleure installation, alors, plusieurs avis vallent mieux qu'un seul.

      Pour ce qui concerne l'électrification, de certaines zones, dans le monde où l'électricité,  est rare, ou inexistante, il faut admetre que le photovoltaïque, est revolutionnaire, puisqu'il offre la possibilité d'installer des systêmes sur place, indépendants, et parfaitement autonomes.

    https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301220408590-fonroche-vend-50000-lampadaires-solaires-au-senegal-2150320.php

     J'avais découvert cette entreprise, lors d'un reportage, à la télévision, et je trouve ça vraiment super.

    Lire la suite

  • La réforme de la Légion d'Honneur.

    Visiblement, c’est pas encore gagné.

    Bon, sur le sujet, je ne suis pas la seule à la ramener, et depuis des des années.

    En gros, ce que pensaient et pensent encore les gens, c’est « on la donne à n’importe qui ».

    Ce que je trouve interpellant, c’est la musicalité de l’expression, « légion d’honneur », où je lis « donneur », du verbe donner.

    Je ne suis pas en train de prétendre, que le père de Cyril Hanouna, ne mérite pas cette légion d’honneur, je prétends juste que c’est uniquement, parce que son fils est célèbre, qu’il l’ait reçu.

      Il serait d’ailleurs assez amusant d’observer à partir de quand, cet homme si valeureux, dans le milieu des généralistes, ait commencé à consulter gratuitement, quand il se trouve face des personnes qui ne peuvent pas payer, parce qu’il y a fort à parier que sa vision si peu mercantile de la médecine, se soit mystérieusement développée, au fur et à mesure, que les audiences des émissions, de fiston, en temps que producteur et présentateur télé, aient cru, elles, aussi.

      Alors, de là à se demander si le père, n’ait pas le cœur sur le main, « à ce point », que pour contrebalancer certains comportements pour le moins devient du fiston, devant les cameras, il n’ya qu’un pas, que la psychologue de bistrot (j’adoooooore cette expression)), que je franchis, allégrement.

      Objectivement, je dois dire, que je suis assez amusée, pour ne pas dire, interloquée, par la lecture, que doivent en faire, les autres médecins, ou bien d’autres…

      Je pense juste à cette foule d’anonymes, qui leur vie entière, se donnent aux autres, dans le plus strict anonymat (et je ne parle pas de moi, en particulier), qui sont bien plus nombreux qu’on ne le croit, et qui ne voient jamais le projecteur médiatique branché sur eux, que parce qu’ils n’ont pas la chance, d’avoir e un enfant célèbre.

      On me fait comprendre, depuis quelques temps, qu’au niveau médiatique, il ne faut pas que j(oubli de continuer mon travail, RELLEMENT BENEVOLE ET ENCORE DESINTERESSE LUI, pour dénoncer ce qui « cloche », et si je e fais désirer, c’est juste que la situation juridique, dans laquelle je me trouve, m’oblige assez souvent, à rester dans le silence, et me conter de peindre, ou faire autre chose, pour mon équilibre personnel, mais ça ne risque pas d’être pour un manque de motivation.

      Enfin, je veux dire, qu’il n » ‘était pas nécessaire d’aller coller, une légion d’honneur au paternel à Hanouna, pour que je cesse de m’occuper de son fiston….

      Bon, mais en cette nouvelle année, il importe, juste, pour moi, de chercher à être la plus efficace possible, et pour se faire, prendre le temps, de trier le bon grain de l’ivraie….

      Pour commencer, cette histoire d’anniversaire, de Hanouna au président Macron….

    Dire, que j’ai trouvé ça choquant…

    Non, allez, pas de blague.

    Comique, ha, ça, oui, franchement, mais je m’en explique.

      Hanouna ne reste jusqu’alors, à sa place de présentateur, qu’au seul prétexté qu’il est rentable… C’est comme ça, que voulez vous.

    Moi, je ne regarde qu’occasionnellement, plus par devoir, que par plaisir.

    Les présentateurs, qui sont susceptibles d’être toxiques, pour le téléspectateur, c’est normal, j’ai l’habitude, je les surveille, comme ‘eau sur le feu.

    J’ai regardé son émission, sur la famille, là, et j’attends, le dérapage.

    Il n’a pas eu lieu, encore, mais je pense que pour la nouvelle année, ça ne devrait pas tarder.

      La raison, pour laquelle Macron, a concédé de se faire souhaiter son anniversaire de la sorte, c’est juste pour me foutre en pétard, parce qu’on le lui a demandé, relativement au fait, qu’on souhaite que je travaille dans les medias, comme le fait Hanouna, Officiellement.

    Mais il y une aspect des choses, qu’Emmanuel Macron, n’a pas vu, c’est que c’est aussi, une façon, d’envoyer un message, plutôt inquiétant, par les temps que courent, aux téléspectateurs qui réside, dans le fait de laisser croire, qu’au sein de la télévision française, même s’il ne s’agit pas de France Télévision, mais du groupe Canal, (C8), "la réussite  financière", aurait plus de poids, que la qualité des programmes, vis-à-vis de demande qu’en feraient, par exemple, un psychologue, ou un pédo psychiatre, qui travaillent sur les addictions, par exemple.

    Je ne sais plus quand, il avait fait une déclaration, pour le moins maladroite, sur le notion de « réussite », et je pense que le moment me semble bien venu, pour mettre sur le tapis, les bons sujets….

    Car réussir, au sens, « entrepreneurial », avec pour seules références, un vocabulaire de COMPTABLE, n’a rien à voir avec la notion de réussite, au sens psychologique du mot….

      Notion, que visiblement, un bon nombre de personnes, au sein des décisionnaires, et pas uniquement, au sein du gouvernement, n’ont pas encore parfaitement saisi, et analysé.

     Mais revenons en, à cette Légion d’Honneur.

      Telle que la nouvelle loi l’a prévu, il faut donc, si j’ai bien compris, qu’il suffit que quelqu’un la demande, pour quelqu’un, et qu’il recueille ensuite, le nombre de personnes qui la cautionnent.

      C’est assez amusant, je dois dire, parce que ça ressemble furieusement, à la courtisanerie, que les postulants, à certaines candidatures doivent faire, pour se présenter à certaines élections, vis-à-vis des maires.

      Je ne prétends pas « encore », que la nouvelle loi, ne soit pas adaptée, mais j’emets encore, j’en suis désolée, quelques doutes.

      Et pour conclure, je vous offre, un petit sketches.

      Pour commencer, on sait que Cyril Hanouna, a quelques difficultés, avec l’homosexualité, et il ne suffit pas pour ça, de mettre un joli costume à la trump, pour que d’un seul coup, ce problème soit résolu, et encore moins, de demander à un de ses chroniqueurs, d’évoluer, avec une plume dans le….

      Pour que le problème soit résolu .

      Peut-on vraiment, être un bon père, et observer avec consternation, les problèmes que son fiston rencontre, et qu’il n’assume pas sur ce point, et sur les autres, comme le respect, vis-à-vis des femmes, et mériter la légion d’honneur ?

      Est-ce que devant consulter dans une famille, où un ado déconne un max, quelque soit la raison, il demande si l’on regarde bien, son fils, à la télévision ?

      Est-ce que ce père, si exemplaire, en temps que médecin, conseille ou déconseille de regarder les émissions de son fils, à la télévision ?

      Voilà, moi, en ce début de nouvelle année, les questions que je me pose.

      Pour ce qui est de la légion d’honneur, j’ai d’autres choses à en dire, mais ça vole beaucoup trop haut, pour Hanouna, que je renvoie jouer avec ses légos !

      Ha, encore une chose, cependant….

      On m’a quelque peu incitée, des derniers mois, à aller assister à ses émissions, sur C8…..

      Rien de particulier, contre C8, je précise…

      Mais non, non, désolée, et je dirai même « franchement désolée »…

      Si je n’ai rien contre l’homme hanouna, contrairement à ce que pensent certains, je suis bien loin, pour l’instant, d’adhérer à la nouvelle mixture, qu’il tente désespérément, de nous faire boire…

      Et j’ai quelques principes, qui consistent à n’assister qu’à des émissions que je cautionne….

      Tant que je regarderai ses émissions "par devoir", bien plus que par plaisir, je n’assisterai jamais à ses émissions.

      Et je déconseille à qui vous savez, de me faire le coup du traquenard, qui m’avait été fait, un jour, pour me faire assister à une émission de téléréalité, parce que le vais balancer ma livebiox, dans la benne à ordures !

      On somme, sans que ça ne soit particulièrement la guerre, entre hanouna et moi, je dirai simplement, que jusquà preuve du contraire, nous n’avons jamais gardé les marcassins ensembles !

     Bon, 17 avril 2018. je viens de me relire, sur le sujet, je vois, je vois, je vois.... Quand même, entre "la malle", de Thmas, Fersen...

     Et voilà, que j'assistais, il y a quelques jours, à une des premières emissions, de Thomas, Ngijol, "Selon Thomas"....

    http://www.programme-television.org/news-tv/Thomas-Ngijol-de-retour-sur-Canal-avec-une-nouvelle-emission-4572182

     Et quel raport ?

     Il faudra aller voir !

     Ce soir, l'oeil du 20h, sur France 2, au journal, est allé l'y jeter. Un oeil, je veux dire...

    En cours de rédaction.

     

    Lire la suite

  • Fire and Fury : Inside the Trump White House.

    Maison Blanche, le 4 janvier 2018. (CARLOS BARRIA / REUTERS)

     

    franceinfo avec AFPFrance Télévisions

    Mis à jour le 04/01/2018 | 23:39
    publié le 04/01/2018 | 23:17

    La sortie du livre de Michael WolffFire and Fury : Inside the Trump White House, s'annonce explosive. La sortie de l'ouvrage sur les coulisses de la Maison Blanche, initialement prévue mardi, a été avancée à vendredi, ont annoncé, jeudi 4 janvier, son auteur et son éditeur, qui n'entendent pas renoncer à la publication.

    "Et voilà. Vous pouvez l'acheter (et le lire) demain. Merci, monsieur le président", a lancé Michael Wolff dans un tweet.

     

     

    Michael Wolff@MichaelWolffNYC

    Here we go. You can buy it (and read it) tomorrow. Thank you, Mr. President.

    22:01 - 4 janv. 2018

    •  

     2 0812 081 réponses

    "Des mensonges ridicules".

    Au lendemain de la parution d'extraits ayant suscité une vive controverse, les avocats du président américain ont adressé un courrier à son auteur et à Steve Rubin, président de la maison d'édition Henry Holt and Co. leur demandant de "cesser immédiatement" sa distribution, évoquant, entre autres, la diffamation.

     

    Le livre de Michael Wolff raconte combien la première année au pouvoir de Donald Trump fut marquée d'abord par une forme de "chaos" permanent sur fond d'intrigues autour d'un président raillé par ses propres collaborateurs. La Maison Blanche a dénoncé "les mensonges ridicules" d'un ouvrage truffé de "ragots de tabloïd".

    Certes, il serait pour le moins tentant, de s’en réjouir….

    Mais avant de s’en réjouir, il me semble plus opportun, encore, d’y regarder à deux fois, sous différents angles.

    Pour commencer, « qui a écrit ce livre », et pourquoi ?

    Un homme dangereux, et toxique, au sens où politiquement, il est le meilleurs soutien d’une extrême droite américaine, proche du KU KLUX CLAN, et de toute forme de suprématistes blanc…. Autant dire, en ce qui me concerne, « nos pires ennemis ».

    Certains alors, doivent se dire, « mais enfin, pourquoi, venant de lui, un tel revirement ?

    C’est vrai, ça tiens, « pourquoi, un tel revirement, au point, qu’il devrait à mon avis, faire très attention à sa peau, parce que ces gens là, les suprématistes blancs, sont adeptes des armes à feu, et donc, des intérêts qui s’y rapportent… Et je ne serai pas surprise, qu’il ait reçu quelques menaces de ses anciens amis ».

    Pourquoi ?

    Parce que à l’extrême droite, TOUJOURS, on ne fait de politique que pour LES MAUVAISES RAISONS…

    C'est-à-dire, gagner toujours plus d’argent, et uniquement cela…

    Epouser une cause idéologique, n’a pas pour ambition, de véhiculer des valeurs, en aucune façon, mais d’avoir conscience de quelles valeurs, il importe de se draper, pour parvenir soit à gagner plus d’argent, encore, soit, se faire élire, on nage là, en plein populisme, c’est d’ailleurs, la véritable définition, qui doit en être faite.

    Côté altruisme des valeurs en question, on est juste au niveau de la fausse à purin, à peu prés au niveau du caniveau.

    Pour « ces gens là », d’ailleurs, le mot VALEUR, c’est un raisonnement de financier, et pas un raisonnement de philosophe, d’auteur, d’où le nom du journal VALEURS ACTUELLES ici, en France, c’est sous l’angle financier, que ça doit être entendu, puisqu’ils n’entendent (au sens comprendre), que cela.

    Alors, « chez eu », ils doivent se dire, je suppose, « mais enfin, quelle mouche l’a donc piqué…

    Bon, la mouche, en principe, c’est MOI.

    Je dis bien « en principe », et pourtant, moi, je n’ai rien fait que d’ecrire, et faire des vidéos, je vous promets, moi, ce monsieur, je ne le connais absolument pas !

    D’autres, dans leur rang, doivent se dire, « mais quel salaud, et le principe de loyauté alors ? Apres ce qu’il avait fait pour lui ».

    Bon alors, là, on arrive dans le caviar de la moralité, et de la bienséance.

    D’une part, ce monsieur, était déjà bien établi, socialement, il me semble, et j’ai des doutes, sur le fait, qu’il eût été si nécessaire, pour lui, d’être encore plus mis en avant.

    Ensuite, un dicton, dit, « Dis moi, qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ».

    Je veux dire, que quand on fréquente des personnes, de basses moralité, il ne faut pas ensuite, s’étonner de voir, que les méthodes peu recommandables, qu’on observait chez l’autre et qu’on trouvait si drôle, pour s’en prendre au clan Clinton, à la belle époque, d’avant présidentielles, ces méthodes donc, le pseudo ami, il les a dans son ADN politique…

    Je veux dire que quand on va faire son marché, dans le caniveau, on trouve ce qui s’y trouve, et on vient pas ensuite, chialer sa mère.

    Une autre hypothèse, serait qu’il ait fait un deal, avec un juge, dans l’hypothèse, oùil aurait lui aussi, des problèmes avec la Justice américaine.

    C’est une hypothèse, qui tiendrait la route, effectivement, sauf, qu’il y a une autre hypothèse, à la quelle je crois, plus crédible encore, qui réside, dans le fait, qu’observant, comment, ça se déroulait, sous ses yeux, il ait véritablement pris conscience, de l’extrême gravité de la situation.

    Je suppose, que certains, là, doivent se dire, que je choisi, cette opportunité, moi aussi, par opportunisme, ce que je peux comprendre….

    Moi, j’imagine simplement, que cet homme, a peut être des enfants, et des petits enfants, et qu’il a juste envie, peut être, puisqu’il n’est pas si jeune, de voir ses petits enfants, évoluer dans un monde, où lui, en temps que politique, a le devoir de rendre compte, véritablement, d ce qu’il a vu, pendant cette période….

    Car il est une chose, que les puissants, eux, refusent d’observer, c’est que cette histoire de réchauffement climatique, et toutes ces conséquences, quelque soit la richesse du monde de l’entreprise, peu importe… Ils feraient comment, pour en jouir, si autour d’eux, il n’y a plus que le chaos ?

    Je veux que si aujourd’hui, au moment, où je vous parle, si l’on observe, qu’il existe autant de puissants, d’entreprises du CAC40, ou multinationales, aux USA pour dire, haut et fort, à la face du monde, « ce que trump, tente d’empêcher, nous, le feront à sa place » ? il arrive inévitablement, un moment, où autour du président, lui, même, certains se posent les bonnes questions….

    Si je donne la parole à mon nez de clown, il rajoutera même, « vieux motard que jamais ».

    (clin d’œil à qui vous savez…)

    Parce que pour information, de tout ce qui est révélé, dans ce livre, il n’ya absolument rien de fantaisiste, mais au contraire, de plus que plausible.

    La panique à bord, une fois élu, comme celle qui était lisible, chez jean marie le pen, quand il s’est retrouvé élu, pour le second tour des présidentielles, et que Jospin, avait été évincé et que cette panique avait été notée de tous, ce qui montre bien, les véritables raisons pour lesquelles, ces gens là, font de la politique…. Satisfaire leurs égos personnels, en arrivant au pouvoir, quelque soit la méthode, user de toutes les stratégies possibles et imaginables, au détriment de la moindre morale, ficelles, que trump a toujours, utilisé, depuis le début, et qui sont en train de l’étrangler.

    Ce qui est dit, au sujet des amendements, de la Constitution Américaine, est pour le moins explicite, et sonne tellement vrai, qu’il mérite un sketch…

    J’explique.

    Il se fait expliquer, par la lecture les amendements de la Constitution Américaine… Au bout du troisième amendement, le conseiller constate qu’il n’écoute plus….Et qu’il envoie tout balader, parce que ça l’emmerde.

    Et bien si ça t’emmerde, mon gars, et bien laisse la place à quelqu’un de plus patient, et surtout, de plus compétant…

    Moi aussi, ça m’emmerdrait, mais moi je ne postulerai jamais, pour devenir chef d’état !

    Les pleurs de son eposue… ha, ça, c’est clair, je ne suis pas étonnée, enfin, un soupçon de lucidité, visiblement, qui helas, a bien vite disparu, puisqu’elle n’a rien trouvé de mieux, que de recopier, celui, de Michèle Obama….. Et comme commentaire, quand les journalistes, lui avait fait la remarque, elle n’avait rien trouvé de mieux, que de répondre avec un sourire, aussi naturel, que botoxé….

    Enfin, je veux dire, que pour se marier, avec un tel énergumène, qui doit, dans le privé, être simplement aussi épouvantable que capricieux, il faut en vouloir… Elle aussi, n’a que ce qu’elle mérite.

    Mais de tout ce qui a été révélé, dans ce livre, enfin, de ce que nous en savons, depuis hier matin, il n’ y a rien, qui laisse supposer, que ça serait diffamatoire….Au contraire, ça colle hélas, avec le profil psychologique, que j’en avais fait, il y a des années de cela.

    Avant hier, encore, je regardais une petite vidéo, où il signait un document, la camera est un peu loin, « hélas », mais justement, malgré cela, par le geste de la main, on pouvait y voir, encore, que sa signature, doit faire encore, une largeur en hauteur, parfaitement symptomatique, d’une mégalomanie anormale….

    Je veux dire, que quelqu’un, de serein, et de fort, normalement, ne devrait pas signer, un document, où sa signature, fait environ, 4 ou 5 cm de hauteur….

    Si un artiste peitre, signe avec des lettres aussi grandes, il faut que le tableau, fasse au moins 5 ou 6 m sur 5 ou 6 m….. On n’imaginerait pas, signer, sur un feuille de format A4, avec des lettres de 4 cm de hauteur. Et bien lui, SI….

    Seul les enfant, procèdent ainsi, et c’est normal, un enfant, est en phase de développement, alors, c’est logique…. CQFD.


     

    Lire la suite

  • GENERATIONS-S, le mouvement politique de Benoit Hamon.

        Les français qui soutiennent Benoit Hamon avaient rendez vous ce week end, au Mans, dans le but de sythétiser, et mettre sur pied, ce nouveau mouvement, qui est donc, la continuation de son mivenement du 1er Juillet.

       J'étais sensée m'y rendre, je m'y etais inscrite, mais je n'ai pas pu y venir, pour des raisons, purement materielles.

       Pour ce qui concerne le nom du mouvement, "GENERATION-S" , je trouve ça assez judicieux, parce que ça évoque l'attention portée à chaque génération, individuellement, mais aussi, l'interdépendance d'une génération vis à vis d'une autre, qui ne saurait avoir d'autre consequence que la nécessité d'en avoir conscience....

       Car si on peut être un jeune con ou une vieille conne, à moins que l'inverse ne vous tente d'aventage, il n'en demeure pas moins que  d'appuyer sur la nécessité, d'avoir la conscience de cette interaction des générations, entre elles, me semble necessaire, ainsi que de garder à l'esprit, ce qui n'aura echappé à personne, que chaque génération, rencontre des problèmes, qui lui sont propres.

      Pour ce qui concerne le fait, qu'il ne veuille pas appeler celà, encore, un parti, c'est une position, que je respecte, ppour diverses raisons.

      Actuellement, depuis plusieurs années, nous assitons à un véritable désintérêt des français, non pas necessaiement vis à vis de la politique, mais plutôt, vis à vis des partis.

      Je rappelle pour information, que les differentes "affaires", qui sont sorties, depuis plusieurs années, ne signifie pas que les politiques, depuis 10 ans, sont plus corrompus, qu'ils ne l'"étaient, il y a 30 ou 50 ans... c'est par le phenomène de mondialisation, d'une part, mais surtout, je crois, par l'essort d'internet, que la necessité, de plus de transparence, a fini pa emerger, de dont je suis en partie responsable (merci, Eva Joly, qui une de mes "mamor"),  ce qui signifie simplement, que c'éait bien pire, jadis, que ça ne l'es aujourd'hui.

      Alors, pourquoi ce désintérêt ?

       Fonctionnement trop pyramidal, probablement,  enrichssement, de selites, politicienne, aussi, ce que les gens, les plus modestes, ne supportent plus,  ce qui est légitime.

     Sans vouloir servir la soupe au front national, je rappelle simplement, que l'encadrement juridique, d'un parti politique, merite, d'être revu, prce que la relation, entre partis politique, et banques, visiblement, pose problème...

      Les partis empruntent pour financer les campagnes électorales, ce qui sous entend, que ces partis doivent les rembourser...

     Et depuis quand, un parti politique, doit il avoir pour mission, de générer des profits , s'il est sensé rembourser les banques ?

      Je veux dire qu'intellectuellment, ce systême, est mal conçu, puisqu'il implique, que ce soit le nombre de voix, qui conditionnent les remboursements, de campagne...

      Raison pour laquelle le mouvement, "en marche", s'appelle "mouvement", comme le fait  Benoit Hamon, et comme l'a fait, Jean Luc Melanchon, avec les insoumis.

      Mais ne nous y trompons pas.... Qu'un mouvement, s'appelle "un mouvement", plutôt  qu'un "parti", juridiquement, doit présenter des aventages, mais ce qui importe surtout, réside dans son contenu, bien plus que son étiquette.

     Et si une dynamique politique, est une coquille vide, elle  le sera tout autant, quelque soit le nom qu'on lui donne, ou le statut politique, qui l'heberge, symboliquement.

     Sur ce point, d'ailleus, j'ai entendu un analiste politique, il y a une quinzaine de jours, expliquer, que la vie politique française, est en cours de mutation, ce que prsonne ne pourrait nier, mais que cette evolution, avait pour consequence, que les partis politiques, en viendraient à être gérés, comme de véritables entreprises.

      Inutile de vous preciser que même si on est en hiver, et qu'en Normandie, comme on dit vulgairement, "fait pas chaud bezette"....

      Mais mes oreilles en chaise longue, elles, n'en ont pas perdu une miette.

       J'imagine alors, le parti "en marche", mangé, que dis je "dévoré" par la robotisation.... Bientôt, des secretaires de parti, en réalité virtuelle, et le premier, qui ne marche pas droit, on lui collera, sur le dessus de la tête, un gros stik, avec écrit dessus, "lanceur d'alerte à Malibu".....clin d'oeil à Pamela Anderson,  et son combat pour l'écologie.

       Je vous recommande de bien prêter attention, à ce qu'il dit, au sujet de l'Europe, et des insoumis, ainsi que sur le glyphosate.

     Samedi 16 décembre 2017.

    http://r.courrier.mouvementdu1erjuillet.fr/bfvp6oaxrmyyrf.html

    Au moment où j'écris ces lignes, le mouvement de Benoit Hamon, compte 42 000 sympatisants, chiffre qui est en constante augmentation.

    Le 31 janvier 2018.

     Voici  une des page FB, du mouvement GENERATIONS S.

    https://www.facebook.com/groups/1643534219289254/

     je cite:

    "Bonjour,

    Vous vous êtes porté.e volontaire pour participer au Conseil des Membres, nous tenions à vous en remercier.

     

    Les candidatures ont été nombreuses : vous avez été plus de 3 500 candidat.e.s à vous inscrire !

    Si à ce jour vous n’avez pas reçu un mail vous donnant des détails sur le weekend prochain, c’est que votre nom n’a malheureusement pas été tiré au sort.

    Le tirage au sort s’est déroulé électroniquement en présence d'un huissier de justice, selon des modalités permettant de constituer une assemblée la plus diversifiée possible. Le Conseil des Membres respecte ainsi la parité entre femmes et hommes, la mixité des âges, la représentation territoriale et la diversité des catégories socio-professionnelles.

    15 femmes et 15 hommes ont ainsi été officiellement désigné.e.s. Ensemble, ils et elles ont pour première mission de travailler - en lien avec la coordination politique provisoire - aux propositions qui viendront renforcer la démocratie interne de notre mouvement. Ces propositions seront ensuite débattues par les membres à l'occasion de notre événement national de mi-2018.

    Néanmoins, vous pouvez continuer à nous aider : aidez-nous à financer le Conseil des Membres:

    Nous souhaitons prendre en charge l’hébergement et le transport des 30 personnes tirées au sort afin de donner à chacun et chacune l’opportunité de participer au Conseil des Membres : aidez-nous à financer le Conseil des Membres !


    Pour cela, il vous suffit de cliquer

    Lire la suite

  • Arbitrage international.

     Il existe plusieurs types d'arbitrages internationaux.

       Celui, qui émane de l'ONU, sachant que certains pays mettent en doute, on ne sait pas exactement, en fin de compte, on ne sait pas si c'est le bien fondu de l'ONU, en eux même, ou si c'est uniquement les raisons, pour lesquelles, ils sont mis en cause...

       Je suppose que quand l'ONU pointe du doigt quelque chose qu'on leur reproche,  l'ONU, est tres tres tres vilain... Et quand l'ONU, s'en prend à leurs ennemis, d'un seul, ça devient une haute instance des plus respectables.

       C'est comme ça, que font les enfants, non ?

     "sui qu'il dit qui est".....

       Non, c'est pas moi, je vous jure, qui ai trempé les doigts dans le pot de confiture, je veux parler des terres rares, bien sûr, "m'adame, je vous jure".

       En attendant, pour résoudre les "conflits de canards qui sont toujours vivants", ou bien "conflits de canard déchainés", on a beau dire, tant qu'on aura pas mis sur pied, la Fédération Internationale de Paint Ball, (FIPB), d'une part, et qu'individuellement, les égos des dictateurs, version Corée du Nord et USA,  ne se seront pas réglés, sur le champs d'honneur, à l'ancienne,  au lever du jour, avec la brume, et tout et tout.....

     Bougez pas, je m'enfile une bonne petite "vodke coca", et je reviens.

     On leur colle à chacun, en guise d'épée, de sabre ou de fleuret,  un bon vieux couteau à beurre, et c'est moi qui vous dit qu'ensuite, ils feront moins les malins.

      La prochaine fois, je vous expliquerai, une autre forme d'arbitrage international, verson "pieuvre opportunistes", et vous allez voir, à quel point on va se fendre la gueule, "à coup de hache".

    Lire la suite

  • Dominique Wolton a écrit sur le pape François.

    dimanche 17 septembre 2017

    08:07

     "Saint père", l'appeler saint Père.

       Moi aussi, comme Laurent Ruquier, je pourrai l'appeler ainsi, je trouve ça parfaitement légitime, non parce qu'il est "mon pape", mais parce qu'il le mérite amplement, posture que je n'aurai, je crois, jamais adopté, vis-à-vis de ses prédécesseurs, qui ont été bien moins courageux que lui, ne l'a jamais été, depuis le début de sa nomination, en temps que pape.

       Pour ce qui concerne le fait, qu'il ait choisi un français, pour ouvrir son cœur, et si j'approuve parfaitement les motivations, qui sont données par l'auteur,  je crois que c'est aussi, en partie lié à moi, qui suis française, pour le cas, où certains l'auraient oublié.

       Christine Angot, ensuite, explique que sa notion du temps, devient pour le moins contraire, aux propos tenus par l'auteur, si l'on observe que six mois de psychanalyse, lui ait semblé suffisant.

       Si je crois avoir un regard à présent assez affuté sur le sujet, tout comme elle, il me semble plutôt hasardeux, de prétendre qu'une psychanalyse soit inefficace, sous prétexte, qu'elle ait été aussi courte….

       En effet, chaque individu est unique, il le devient plus encore, au fur et à mesure, que les décennies se déroulent, et posent devant nous d'incroyables obstacles à franchir, et si l'on peut prétendre, dicerner certaines généralités, dans ce domaine, il me semble qu'elle tout comme moi, d'ailleurs, devons a voir la sagesse, de ne pas prendre nos expériences, sur le sujet, comme seul regard qui mériterait de valoir comme généralité….

      Pour ce qui concerne le regard qu'il donne, sur les femmes, alors, qu'on lui reproche, que sous prétexte qu'il ait eu quelques petites amies, il ne peut pas les prétendre…

      Mais peut on vraiment, aujourd'hui, prétendre les connaître? Ou plutôt NOUS CONNAITRE….

      Nous ne pouvons prétendre connaître les femmes, comme n'importe quel autre groupe d'humains, d'ailleurs, que par le regard un peu biaisé, de nos expériences personnelles, qui, si elle peuvent sembler partiales, quelquefois, présentent, au moins, l'aventage, de la bienveillance, enfin, j'ose l'espérer, là, où une plus grande subjectivité, peut être, le serait moins…

      Combien d'hommes, aujourd'hui, sont en couple, aujourd'hui, jeunes couples, vieux couples, qui font quelquefois, l'admiration, autour d'eux, alors, qu'une fois, entre leurs quatre murs, ils ne se parlent quasiment, pas, ou peu, et l'un et l'autre, vont confier leurs soucis, à l'extérieur ?

      Connaissent ils mieux pour autant, l'autre sexe, que quelqu'un, comme le pape ?... Pas si sûr.

      Bon ensuite, en ce qui concerne l'affaire barbarin, par contre je me range entièrement, derrière ce que prétend, Christine Angot….

     "Grâce à Dieu, les faits sont prescrits"….

      C’est-à-dire que pour barbarin, la réputation de l'Eglise, passe avant l'intérêt des enfants, qui avaient été confiés aux prêtres….

      Christine Angot dit : "il considère que le silence des enfants, traduit leur responsabilité", enfin, c'est tourné un peu comme ça.

      Quand l'auteur cherche à recentrer la problématique, sur le fait que la pédophilie, doit être revu sous l'angle sociétal donc, surtout, aussi familial, il a parfaitement raison… SAUF QUE…..

      Adopter cette tournure, démontre, une méconnaissance absolue de la psychologie de l'enfant, puisque c'est occulter entièrement, le fait que précisément, en temps que "notable spirituel", un prêtre est infiniment plus répréhensible, encore, que ne le serait un autre adulte, qui serait simplement responsable d'un enfant….

      Et que c'est justement aussi, parce qu'il s'agit d'un maitre spirituel, que l'enfant se tait, d'autant plus, vis-à-vis de sa famille, et de ses parents…

      Pour ce qui concerne le fait, d'observer le fait que l'Eglise, gère des temporalités, je dois admettre, que j'ai du mal, à taire ma colère, parce que la temporalité, j'y vois, moi, une autre notion, qui concerne le temps de prescription, en ce qui concerne les crimes sexuels, en général, et la Loi, qui est si imparfaite, encore, pour l'instant….

      Un enfant qui est victime d'un acte pédophile, est entièrement broyé, si cet acte est commis, par un prêtre, il l'est dix fois plus, n'en déplaise à certains, justement, parce que la notion de bienveillance, et de refuge spirituel, s'en trouve assassiné…

      Imaginez donc, ensuite, dans quel contexte cet enfant, (qui  existe encre aujourd'hui, pour information), et qui va se rendre au catéchisme, sachant que son père et sa mère, souhaite qu'il s'y rende, il n'ose rien dire, de peu du scandale, et ses parents, en gros, l'envoie direct à l'abattoir….

      Oui, j'ai bien dit AUJURD'HUI, là, au moment, où je vous parle.

      L'Eglise d'aujourd'hui, n'est pas responsable, pour ce cas là, puisque tant que l'enfant, terrifié, n'a pas tiré le signal d'alarme, et que les parents n'ont pas réagi….

      Ha, au fait, aujourd'hui, en 2017? Comment, réagit un père ou une mère, qui entend de la BOUCHE DES SON ENFANT, que le  prêtre, s'est fait faire une petite gâterie, et qu'il voit son gamin, en pleur, comment, réagit il ?

      Est-ce qu'il lui dit, comme je l'ai entendu, les années passées, en disant "tu te tais, tu mens, c'est impossible, " ou bien , "tu vas nous faire remarquer".

      Ou bien, "on ira pas au paradis, et ça sera ta faute"…

      Ne riez pas,…

      Enfin, si riez en, désolée, si je choque,  mais à for ce de filer, des coups de tatanes, dans la fourmilière, quelquefois, la colère est si grande….

      On nous parle là, une perception, du temps qui passe, aux yeux de l'Eglise, "la bonne blague".

      Jusqu'à preuve du contraire, la seule temporalité que connaît la Justice, elle, et la prescription,  c'est la temporalité du calendrier, celui, qui, je le rappelle, est basé, au départ, sur le naissance, du Christ, celui là, même que l'on vénère, dans la religion, catholique, ha, ça, pour être "vener", je suis vener…..

      Pour information, je signale juste qu'un enfant, quia été victime, d'un pédophile, voir, son traumatisme, inscrit, sur son génome, et que cette trace sur son génome, est inscrite, SUR TROIS GENERATIONS…..

     TROIS GENERATIONS…..

      Alors, NOUS AUSSUI, LES VICTIMES DE PEDOPHILIE AVONS NOTRE TEMPORALITE !

      Pour ce qui concerne les reproches, qui sont faits, sur la responsabilité des enfants…

      Je n'ai pas lu, les propos, qui sont reportés dans le livre.

      Mais de façon générale, pour qu'un enfant, soit tenté de se confier, à ses parents, quand il subit un acte de pédophilie,  il doit se trouver en confiance.

      Ce qui traduit, la position, de Christine Angot, et j'espère ne pas la trahir en disant cela, c'est que les choses, sont présentées, comme si l'enfant, parce qu'il a été silencieux, est perçu, comme étant responsable des accusations, qu'il profère ultérieurement.

       Je ne crois pas que l'on reprocherait à un enfant de s'être tu, pour un crime semblable, dans un contexte, qui serait en dehors du contexte religieux…

       Mais là, PARCE QU'IL S'AGIT DE L'EGLISE, on le lui reproche.

       Il me semble que c'est sous cet angle que les choses doivent être observées, parce que la Vérité réside dans le fait, que ça braque l'objectif sur le fait que la pédophilie, serait moins grave dans le cadre religieux  qu'elle ne le serait dans les autres sphères sociétales.

      Ce qui je prétend là, n'est pas de l'ordre de la suspicion, mais de l'ordre de l'absolue certitude.

      Il est probable que beaucoup, qui ont la chance, de ne jamais avoir été confrontés, à la pédophilie, de près ou de loin, et s'il est un point que cette observation, met en évidence, c'est que ça ouvre la boite de pandore, sur le fait, parfaitement positif, celui, là, qui réside, dans le fait, que l'Eglise catholique, au moment, où je vous parle, EST LE SEULE A AVOIR OBSERVE LE PHENOMENE PEDOPHILIE AVEC INTELLIGENCE ET HONNETETE…. De la part du pape.

     Car les pédophiles, au sein des autres cultes, eux, agissent en toute légalité, sans que jamais personne ne trouve à y redire.

       Je sais, par exemple, qu'aujourd'hui, beaucoup de curseurs, bougent, au sein de l'Eglise, qui tendent à faire évoluer, les choses, sur  le mariage des prêtres, par exemple,  qui  n'est pas le seul point, qui a lui seul, pourrait résoudre, le problème de la négation, du plaisir charnel, vis-à-vis de l'Eglise, nous sommes bien d'accord, mais qui au moins, tend à proposer des solutions….

       Aujourd'hui, je sais, parce que j'en ai été informée, que les jeunes hommes, qui souhaitent devenir prêtres, et entament des études, dans cet objectif, font l(objet, d'une détection véritable, relativement au risque pédophile…

      Quand je parle "détection", c'est au sens large, qu'il faut l'entendre, et je ne sais pas comment, c'est organisé, mais je sais que  c'est fait, véritablement, et la raison, c'est qu'il y a plusieurs années, j'avais m pointé du doigt, le fait, qu'un e pédophile, avéré, avait tout intérêt, à devenir prêtre, puisqu'il savait qu'il serait couvert, par l'Eglise…

       Alors, du coup,  à présent, ils e  anticipent les risques.

      Je précise que cette détection ne peut en aucune façon, être sécure à 100%... Quelle qu'elle soit.

       Mais au moins, par ce fait, et combiné au fait que l'Eglise, n'est plus considérée à présent, grâce au pape François, comme antinomique avec la psychanalyse, les officiants, qui œuvrent à encadrer les postulants prêtres,  agissent en ce sens.

       Je précise, d'autre part qu'au sein de chaque diocèse, il y a un psychiatre,  qui collabore avec le culte, enfin, c'est le cas pour le diocèse de Rouen, en tout cas, que je connais mieux que les autres, puisque c'est mon diocèse.

      Je précise que Monseigneur Lebrun, s'est vu remettre ces jours derniers, la légion d'Honneur.

    https://actu.fr/normandie/rouen_76540/apres-une-annee-eprouvante-larcheveque-rouen-recoit-legion-dhonneur_11900320.html

      Je précise ma pensée, s j'ai moi aussi, beaucoup d'admiration pour mon Evêque, je connais fort bien sa position sur le droit à l'avortement, et l'euthanasie…

      Mais "ne mélangeons pas tout".

      Pour ce qui concerne le rapport au temps, qui est dénoncé par Dominique Wolton,  c'est en ce sens, qu'il faut l'entendre…

      Ca met alors, parfaitement en lumière, justement, la relation, que nous avons, tout à chacun, avec le culte…

      Pour quelle raison, va t'on à l'Eglise, est ce que c'est pour se souvenir de quelle culture nous sommes issus ? 

      Est ce que c'est pour se retrouver "entre soi" ?

      Est ce que parce qu'on croit en Dieu ?

      Ne riez pas, certains vont à la messe, alors, qu'ils ne croient pas nécessairement, mais ça les rassure….

      Certains croient, et ne veulent pas entendre parler de culte…

      Certains y vont uniquement  pour les valeurs.

      La relation à Dieu, si l'on y croit, est très diverse, celle au culte, l'est d'autant plus.

      Et c'est pour cette raison que cette notion de temps, que l'on doit rattacher, à la notion d'adaptabilité, doit être retenue, comme une forme d'indulgence, vis-à-vis du pape, sur ces problèmes de société, il me semble.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite