google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Multi attentat du 13 novembre 2015, si j'étais institutrice, voilà comment je ferai.

   Je commencerai par demander aux enfants, comment ils vont, et si depuis que c'est arrivé, certains ont eu du mal à dormir, ou bien n'ont pas pu poser de questions, à leurs parents.

   Ensuite, je leur expliquerai que dans le monde, il existe plein de pays. (préparer son truc, en amont, et donner le chiffre, même s'il est aproximatif).

   Dans certains pays, les lois sont très différentes, de chez nous.

   Il existe des pays, où chez un marchand de journaux, il y en a tres peu, parce que les journalistes, qui voudrient ecrire sur certzins sujet, , ils n'en ont pas le droit.

   Ici, en France, on a la chance, que ça ne soit pas le cas. Chez un marchand de journeaux,  il y en a plein, de toute sorte, pour que chacun puisse trouver, ceux qui leur conviennent.

  Ici, les femmes ont le droit, d'aller au spectacle, au theatre, etc, ou bien de rentrer dans un café, ou un restaurant, et de rire, dans la rue, avec des personnes, qu'elles ne connaissent pas, ça n'est pas grave.

 Mais dans  d'autres pays, c'est interdit.

 Ca n'est pas que les femmes, qui sont interdites de faire ça, mais aussi les hommes souvent.

  S'ils veulent jouer de la musique, faire du théatre, ou ce genre de choses, ils n'en ont pas le droit non plus.

  Ici en France, oui, on a le droit.

  C'est pour cette raison qu'ils sont venus faire les attentants, ici, chez nous, en France. C'est parce que la façon dont nous sommes vivants, et souriants, chez nous, eux, ils ne supportent pas, et ça les dérange.

  Ensuite, je leur demanderai s'ils ont des questions.

  Et puis ensuite, je leur expliquerai pourquoi on va faire une minute de silence, et ce que ça signifie. Ou plutot l'inverse, j'expliquerai pour commencer,  et je leur demanderai, ensuite.

 Expliquer une minute de silence.

  Commencer par expliquer, que c'est un comportement, que l'on demande, à peu pres partout, avant un match de foot, ou n'importe quelle rencontre sportive et n'importe quel endroit, où il y a un groupe de personnes, plus ou moins important.

  Le but recherché, c'est que quand quelqu'un souffre, ou est très malheureux, parce qu'il est arrivé quelque chose d'extrêmement grave,  les personnes les plus proches, sont  extreêmement trsites, et plongées dans la chagrin.

 Quand on va très bien, et qu'on est gais, et rieurs, on fait du bruit, on crie, quelquefois, et c'est tres sonore.

 A l'inverse, quelqu'un qui a du chagrin, au contraire, se tait, parce qu'il est très triste.

 Alors, quand on décide de faire une minute de silence, tous en même temps, ça veut dire, qu'on est triste, "en même temps que lui, ou elle", pour partager son chagrin.

  Comme on n'entend alors aucun bruit, la personne pour qui on fait la minute de silence le sait, parce qu'on le lui a dit, ce qui fait qu'il ou elle, sait, qu'au même moment, tout le monde pense à lui, ou elle, pour partager son chagrin.

 Voilà, comment moi, je l'expliquerai.