google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

FAMILLE.

 Et oui et croyez moi c'est une sacrée rubrique que celle ci, puisque la famile est au coeur de bien des polémiques en ce mement.

  Et pour ceux qui auraient endance à regarder un peu trop dans le retroviseur je tiens juste à vous rappeler que ce qui importe; ça n'st pas la d estination du chemin mais ce qu'on trouve sur les blods de celui ci....

  Et que de vouloir rendre la famille "aseptisée"est aussi illusoire que la formule "ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants" qui fermaient nos livres d'enfants quand nous étions petits. 

  Cette attitude n'est qu'un symptôme dont l'immaturité  nous renvoie au grimoires moisis par le temps, qui fait rouiller les fusils.

  • Junior Eurovision.FR

    https://junioreurovision.tv/

     C'est tout de suite, sur France 2.

    Il faut voter, pour Angelina, bien sûr, sinon, je me dérange chez vous, et vous faite dix tour dans le slip, sans toucher l'eslastique !

     A noter, le vote est  gratuit, si vous votez sur le site internet, alors qu'au téléphone c'est payant.

     Regardez la vidéo, sur le site, tout est expliqué, pour 3 candidats, au minimum, et 5, au maximum, si j'ai bien compris, et ensuite, n'oubliez pas de valider.

    Bon, j'espère que tout le monde a vu, que beaucoup de candidats, chantent dans leur langue d'origine, conformément à ma suggestion.

    Lire la suite

  • #NousToutes, 400 femmes journalistes appellent à marcher samedi contre les violences sexistes

    "Nous, femmes journalistes, ferons partie du mouvement", annoncent 400 journalistes dans une tribune.

    https://www.nouvelobs.com/societe/20181122.OBS5891/400-femmes-journalistes-appellent-a-marcher-samedi-contre-les-violences-sexistes.html?fbclid=IwAR1L3_qi7YcwuVG2aJfDxnXli_J1Zp7iurDuPbrr5EDD6ULPBuE03k8gFSA

       Il est clair, effectivement, que le métier de journaliste, soit un métier "à risques", malheureusement, puisque par définition, c'est un poste qui interpelle, et qui relève de l'intellect, et donc, par association, du pouvoir... Partant de ce postulat, certains hommes n'apprecient pas, je suppose, qu'on vienne, y piétiner leurs plates bandes. Comme toujours.

      Mais au fait, existerait il, quelque part, des postes de travail, qui ne soient pas "à risques", ou qui le soient de façon moindre ?

      Ha, si, les basse besognes, suis je bête, ou le soin, là, où les hommes, sont minauritaires. Et pourquoi, je vous le demande , Et bien prce que "le soin", est une fonction qui s'apparente, de façon incosciente, à l'instinct maternel.... ET TOC !

    Lire la suite

  • Brigitte Macron s'engage dans la protection de l'enfance.

    Je copie colle, l'article en question, dans le JDD.

    INDISCRET - Brigitte Macron a reçu les auteures d'une récente tribune dans le JDD réclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi.

    La journaliste Françoise Laborde et la vice-présidente du Conseil national de la protection de l’enfance, Michèle Créoff, auteures d’une récente tribune dans le JDDréclamant d’ériger le sujet de la protection de l’enfance en grande cause nationale, ont été reçues par Brigitte Macron. Début novembre, 15 juges pour enfants ont à leur tour exigé un "plan d’urgence". Message entendu à l’Élysée. Un délégué interministériel devrait être désigné mardi. Parmi les candidats auditionnés, un magistrat spécialisé et une personnalité qualifiée issue de la protection de l’enfance tiennent la corde.

    Lire aussi notre tribune - Françoise Laborde et Michèle Créoff s'engagent contre la maltraitance familiale

    Brigitte Macron s'était déjà mobilisée sur des sujets comme la prise en charge des personnes autistes ou le harcèlement scolaire. La première dame avait prévenu dès l'été 2017 qu'elle s'engagerait contre toutes "les exclusions", "notamment ce qui touche au handicap, à l’éducation et à la maladie".

    Deux enfants meurent chaque semaine sous les corps 

    Le 21 octobre dans le JDD, des personnalités de tous horizons avaient signé une pétition adressée au président de la République et assortie de propositions pour faire de la protection de l'enfance une "grande cause nationale". Les signataires rappellent qu'en France, "chaque semaine, deux enfants meurent sous les coups et les tortures" et "73.000 cas de violences sur mineurs sont identifiés par les forces de police chaque année, soit 200 par jour". En France, poursuit le texte, "7.000 viols de mineurs sont officiellement recensés chaque année, soit presque 20 par jour" et "la moitié des victimes de viols et d'agressions sexuelles ont moins de 12 ans. Seulement 2% des cas donnent lieu à une condamnation".

      Outre Michèle Créoff et François Laborde, comptaient parmi les premiers signataires des représentants d'associationS (j'imagine qu'il ne doit pas y a voir qu'une seule association, representée)d'aide à l'enfance ou de lutte contre l'inceste, mais aussi les philosophes Sylviane Agacinski ou Élisabeth Badinter, les animateurs Nagui et Flavie Flament, l'humoriste Florence Foresti, les acteurs Bruno Solo ou Anny Duperey, ou encore le footballeur Adil Rami.

       Bon, le souci réside dans le fait que c'est aussi d'argent dont il est question, puisque par definition, la Justice étant le parent pauvre, du budget de l'état, pour ne pas dire la ciinquième roue du carrosse macronnien, comme à l'époque de Sarkozy, décider que ça devienne grande cause nationale, devra bien s'accompagner,  d'autre choses que de belles paroles.

       Et qu'on ne vienne pas nous dire, alors, que "justement, les  taxes sur l'essence".....

       Vous la sentez bien venir, la diversion, là, vous la sentez bien venir ?

       Et si ça n'était que la diversion. je les entends  deja, tenter de culpabiliser les gilets jaunes, pour les faire passer pour les méchants, qui ne veulent pas casquer, pour finncer les programms qui sont sensés voir le jour, autour de l'aide à l'enfance.

     Comment vous dire ?

       Un enfant, qui vit dans une famille, ou l'inquietude est quasiment constante, pour cause de précarité sociale, est d'autant plus susceptible, de se trouver en danger, alors, "on ne nous la fait pas", à nous, certainement pas !

    Lire la suite

  • Pesticides dont le glyphosate , pisse un coup, pour voir ?

    https://drive.google.com/file/d/1riXSD_XE_1AypXPuXuBXcR0oUXO0uqKJ/view?fbclid=IwAR3y-lhmQEwpnhTGvMnfWdy8GDc4AWs_9-D7G6bWgW2lcCcczVaU5BsCvgg

     Je transmmets, pour la région PACA....

        "Je cherche des personnes volontaires pour la campagne glyphosate pour le département du Var, mais je fais également le relais vers d'autres départements de P.A.C.A pour monter les mêmes actions. Nous aurions besoin de 50 personnes (25 femmes et 25 hommes ) pour faire un prélèvement d'urine pour recherche de glyphosate .
    Pour le moment nous ne sommes que 4 personnes. J'ai créé un diffusion par framaliste pour pouvoir déjà s'organiser entre nous. Nous suivons la campagne lancée par les faucheurs D'OGM et des "pisseurs involontaires de Glyphosate". Il fait la campagne en Ariège avec 53 agriculteurs volontaires. Avec des résultats déjà probants. Ils veulent une campagne apolitique. Il y a actuellement 3000 volontaires en France. 
    Merci pour l'aide que vous pourrez nous apporter localement 
    Christian BERNEZET 
    bernezet.christian@gmail.com 
    06-60-71-75-14 (SMS à toute heure)
    04-94-65-69-82 (H.O )
    J'habite à Hyères (83)

       Faire passer à tous vos contacts plus particulièrement concernés : agriculteurs, personnels de services médicaux, personnes au contact de la nature, femmes enceintes, etc... en bref au près de toutes les personnes sensibilisées au problème des perturbateurs endocriniens, et les perso plus directement touchées par ce problème. 
    Ainsi que vos associations proches.

    Si ce message vous importune, signalez le moi, que je vous enlèves de cette liste.

    Un grand merci pou votre action pour nous soutenir.

    Cordialement,

    M. BERNEZET Christian".

    https://www.facebook.com/groups/M1717VAR.Perturbateurs.endocriniens/?multi_permalinks=1712764942168358%2C1712764278835091&notif_id=1542017957770757&notif_t=group_activity

    Pour la région Normandie, si vous cherchez des volontaires, pour pisser dans le bocal, aucun souci, dite le moi.

     

    https://www.greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

     25 janvier 2019.

    Voilà, c'est fait, c'est comme ça, avec moi, je demande, et si c'est possible, et bien "on le fait".

    https://mobile.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/envoye-special-sur-le-glyphosate-nos-reponses-aux-intox-qui-circulent-sur-les-reseaux-sociaux_3155751.html

     Pourquoi, je n'avais pas posé , parce que je n'ai pas encore trouvé le temps, d'aller voir l'émission, mais je vais faire.

    Ce matin, autre nouvelle, macron, nous annonce, qu'il ne sera pas possible de tenir ses engagements,  à ce sujet, d'ici trois ans, comme prevu, et conformement, à ses engagements.

     Je rappelle que des alternatives, existent bel et bien, pourtant.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156932983277114&set=gm.513392572402961&type=3&theater&ifg=1

     3 janvier 2019.

     Ce matin, sur France inter, radio que je vous recommande, l'emission INERCEPTION revient, sur cette demarche, au sujet du glyphosate.

    https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-03-fevrier-2019

     Ce que j'aimerai, si possible, à present, serait, de sa voir, où en est cette lutte, dans les autres pays européens, d'une part, mais aussi,  de savoir, de quelle façon, elle se coordonne, d'un pays à l'autre, sur le plan européen.

     Bon, allez, je vous montre la route...

     C'est ici !

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-6-9/le-6-9-03-fevrier-2019

     Oui, ça n'est qu'une partie du chemin, je précise, les socialistes dans l'âme, me comprendront.

    15 Mai 2019.

    Une petition, à l'echelon européenne, est à signer, sur ce sujet.

    https://europeennes2019.agirpourlenvironnement.org/?utm_source=FBAPE&utm_campaign=europeenne2019&utm_medium=publi-lancement&fbclid=IwAR1cpCGHuMwPY7rqZIehTEfrPurRXnuJH0VunyaygdJWpaJYRU1cc2W1eBo

    4 Août 2019.

    https://www.letelegramme.fr/bretagne/langouet-le-maire-veut-federer-les-communes-anti-pesticides-30-07-2019-12350833.php?fbclid=IwAR29erz-qy2uxdOPAj00Px_GFlSYypBCoRt-97_VP-XUDyFHOdnRqZ4swQM#

     Je cautionne entièrement.

      De toute façon, il va arriver un moment où le citoyen, par le biais du statut associatif, va arriver à demander des comptes aux maires en question, si l'on considére à quel point les pesticides, sont à l'origine de tant de maladies souvent chroniques, voir, fatales.

     En dehors d'un contexte de construction de maisons, qui aient été construites, après que l'agriculteur se soit installé, je trouverai logique, qu'il y ait une bande de terre, autour des habitations, plantées d'arbres qui sont les meilleures garanties, contre les nuages toxiques, lors des epandages, pour avoir la certitude, qu'il n'y aura pas de subtances chimiques, qui y seront déversées.

     C'est bien par là, qu'il va falloir en passer, pour que les choses soient plus claires.

     7 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/arrete-anti-pesticides-le-maire-de-langouet-pres-de-rennes-convoque-devant-le-tribunal-administratif-1565100348?fbclid=IwAR2pTzdfT8mQW1l7Tt5cVfMu-PXBErMnfNbohLtbG-DOH1HA14QNQ6IpxOY

    22 Août 2019.

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/en-direct-le-maire-de-langouet-devra-t-il-retirer-son-arrete-anti-pesticides-1566406376?fbclid=IwAR0OGlDAY-6Fg7paVPQMF_aad7GclvSK8NYogWeSG7l1Hm25aUsQu5Bs_Us

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/pesticides-je-me-trouve-contraint-de-prendre-les-mesures-que-letat-ne-prend-pas-affirme-le-maire-de-langouet_3586101.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/arrete-anti-pesticides-il-ne-peut-pas-y-avoir-autant-de-decisions-qu-il-y-a-de-communes-en-france_3586013.html

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/maire-langouet-devant-tribunal-administratif-rennes-son-arrete-anti-pesticides-question-1712945.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/plusieurs-centaines-de-personnes-rassemblees-a-rennes-en-soutien-au-maire-auteur-d-un-arrete-anti-pesticides_3586061.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-on-ne-peut-pas-encore-attendre-une-loi-qui-est-toujours-esperee-qui-n-arrive-jamais_3585319.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/pesticides-la-fronde-des-elus-locaux_3585331.html

    https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/alerte-pollution/alertepollution-rivieres-ou-sols-contamines-dechets-industriels-abandonnes-vous-vivez-pres-d-un-site-pollue-alertez-nous_3037945.html

    24 Août 2019.

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/soutien-a-daniel-cueff-maire-de-de-langouet-500-personnes-a-rennes_fr_5d5e4b99e4b0dfcbd48852de?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001&fbclid=IwAR1tNrEcbXQYco9I6GSSBnKK0tDfxXzvTkY2sf9JRVhw4NNeY4hMu4P600E

     Il est possible, que certains politiques trouvent quelque peu exagéré le fait que certains citoyens se retournent contre les maires... Et bien j'aimerai bien savoir, ce qui les empêcheraient effectivement, d'oeuvrer en ce sens...

     Si dans l'enceinte d'une ville ou d'une commune, si modeste soit elle relativement à son nombre d'habitants, quelqu'un, exerce une profession, qui tend à mettre des habitants en danger, le maire est susceptible d'être tenu, pour partiellement responsable...

     Alors, vous me direz, "quand il y a un café, et qu'on y vend de l'alcool, c'est pareil".

     Ben non, justement, parce qu'un café, on choisit d'y entrer ou de ne pas y entrer, alors que l'air que vous respirez, vous ne pouvez que subir le fait, qu'il soit contaminé par des subtances chimiques, si tel est le cas... Ca n'est pas aux habitants de veiller à ce que l'air qu'ils respirent, qui est en communication avec celui qui est de l'autre côté de sa clôture, de s'en prémunir, que je sache.

     Pour autant, il est vrai qu'il difficile d'imaginer, qu'on puisse contraindre un agriculteur, à passer au BIO, sans que la motivation vienne de lui même, ou si vous preferez, que ce choix, soit conforme à ses convictions intimes, ce que je peux parfaitement comprendre.

     Mais les faits sont là, imaginner qu'autour des habitations, il puisse y avoir des bandes, qui soient boisées, et donc, non cultivées, doit peut être, être étudiée, sous forme de compromis.

     L'idéal, bien sûr, serait que ce geste, vienne des agriculteurs eux même, localement, de telle sorte, que chacun y trouve son compte, ce qui n'est pas si utopique que celà, puisque par la raréfaction du nombre d'agriculteurs, un changements de stratégie, relativement à l'orientation de leurs exploitations, statistiquement, est parfaitement envisageable.

     Et se produit deja, je le precise, si l'on observe le poucentage d'agricuteurs, qui passent au BIO, régulièrement.

    Lire la suite

  • Pédophilie dans l'Église : des victimes reçues pour la première fois par les évêques de France à Lourdes.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/pedophilie-de-l-eglise/pedophilie-dans-l-eglise-des-victimes-recues-pour-la-premiere-fois-par-les-eveques-de-france-a-lourdes_3016903.html


     Il est possible qu’aux yeux de certains, qui ne sont pas catholiques, cette rencontre, puisse sembler anecdotique.


     Elle est bien loin de l’être, précisément, parce que le symbole, lui, est fort.


     Néanmoins, on connaît trop l’évidente prédisposition à l’immobilisme, dont l’Église ne saurait être la seule coupable, quand on parle d’abus sexuel….


     Je veux dire, qu’on ne parle là, que de ce qui a été commis, au sein de l’Église catholique, et que ce sne sont pas les seuls, à a voir été coupable,  de ce silence, là, où d’autres religions, je pense à l’Islam, notamment, mais d’autres encore, qui sont prtiquées, sur le sol français, relativement, au fait que la liberté de culte, soit un principe, lié directement aux droits de l’homme, et dont le problème, est purement et simplement, nié, en bloc.


     On ne me fera pas croire, qu’il n’existe pas en leur sein….


     Pour la simple raison, que toutes les religions sans la moindre exception, ont été et sont coupables, d’une part, de ne voir en la femme, qu’un ventre, à l’exclusion de quel qu’autre rôle que ce soit, mais aussi, d’un discours des plus hypocrites, prétendant, sans le moindre complexe, que l’enfant serait sacré, alors, que dans les faits,  il n’est qu’accessoire, voir, « ustensile sexuel », version ‘ »GOD michet ».


     Je ne cherche pas, par mes paroles, à protéger l’Église, en tenant ces propos, mais simplement, à remettre en évidence, que par les temps troubles, que nous traversons, beaucoup, seraient tentés de se raccrocher à une pratique religieuse, qu’elle soit celle liée, à leur culture d’origine ou qu’elle ne le soit pas, et que si tel est la situation actuelle, ici, en France, vis à vis de l’Église, c’est parce que l’Église contrairement aux autres cultes je le rappelle, au moins le courage, de ne plus être dans le déni….
     Ça n’est déjà pas si mal…. INSUFFISANT, diront certains.

    Mais c’est un début.

     Je dirai, en substance, « peut mieux faire ».

    L’éviction du père Vignon, par contre, me semble, à moi aussi, fort inquiétante.

    https://www.franceinter.fr/societe/la-conference-des-eveques-de-france-promet-une-commission-sur-la-pedophilie

    Ce qu’elle met en lumière, réside dans le fait, que d’avoir osé sortir du rang, et avoir le courage,  de remettre en cause, sa hiérarchie, passe, aux yeux, de l’Église, comme pesant plus lourd, que le crime de pédophilie, ou que le fait pour les évêques en question, dont Barbarin, d’avoir été coupable, de non assistance à personne en danger.
     Et ça, on a beau dire et beau faire,  ça ne passera jamais !

    Une émission très importante, à réécouter, qui glace le sang… Sur ce sujet.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-26-octobre-2018

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Eveques-victimes-dabus-Lourdes-Aujourdhui-agir-ensemble-2018-11-04-1200980704?from_univers=lacroix(copiez collez, dans votre navigateur).

     

    Lire la suite

  • Mon association, DIRE ET FAIRE DIRE.

    Cette idée, m’est venue, il y a plusieurs années.

       Il y a environ une vingtaine d’années, l’école du village que nous habitions, dans une vie antérieure, avait organisé un jumelage, avec un village, non loin du lac d’Annecy, plus précisément, Argonay.

       Nous avions fait l’échange, physique, je veux dire, eux avaient dormi chez l’habitant, c'est-à-dire les parents d’élèves, et nous, aussi, par voie de conséquence, chaque élève, ayant un correspondant, dans la classe du village.

       A cette époque, internet, était encore dans l’œuf, ou en tout cas, pas encore répand, au point, que dans une école, on puisse en être équipé.

       La question, que certains se posent, alors, serait de savoir, si l’expérience serait aussi enrichissante, aujourd’hui, la réponse relève de la v certitude, ABSOLUMENT.

       Plus encore, je dois préciser, précisément, parce que l’idée reçue, qui voudrait, qu’internet, par la vidéo live, skype, etc, tuerait la magie de la rencontre, est fausse, parce que rien, jamais, ne vaudra, la réalité d’une rencontre ? « dans la vraie vie ».

       Michèle, femme au foyer, et qui faisait, comme moi, du bénévolat, dans le milieu associatif, nous avait reçues, ma fille ainée et moi, son mari, ingénieur aux eaux et forêts, ils habitaient un chalet, en pleine forêt, avec vue sur le montagne, et leur parc à daim. (le mari de la daimne ?).

       Enfin, le rêve, quoi.

        Evidemment, on refaisait le monde, parce que j’ai pas attendu ni de péter les plombs, ni d’inspirer des gens, ou des décideurs, pour a voir envie, de mettre ma pierre à l’édifice.

     Déjà, et oui, jeune maman, j’étais une chieuse, qui fourre son nez partout.

       Parlant de choses et d’autres, elle, m’expliquait, qu’un jour, je ne sais plus dans quel contexte, dans le cadre associatif, elle avait eu l’occasion d’organiser un repas, préparé exclusivement, par les femmes, mais je ne me souviens plus, de quel pays arabe, elles étaient originaires.

       Mais ce qui l’avait particulièrement marquée, c’était qu’elle avait ressenti, la charge émotionnelle, absolument incroyable, et particulièrement palpable, due au fait que ces femmes, n’étaient absolument habituées, au fait de sortir de chez elles, qui plus est, dans une démarche, où précisément, leur identité culturelle, était ainsi, mise en valeur….

      On leur avait demandé, A ELLES, qui ne sortaient que peu,  de s’en charger.

      Ce qu’elle m’avait expliqué là, je dois dire, m’avait beaucoup touchée, et m’est toujours resté en mémoire.

     J’ai mis ça de côté comme on dit,  en me disant, « un jour, j’en ferai quelque chose ».

     Cette histoire, remonte aux années 70 environ, environ.

       Aujourd’hui, une démarche identique, de la part des féministes, à juste titre, prêterait à interprétation, parce qu’elle serait perçue, comme sexiste, reléguant les femmes arabes, derrière les fourneaux exclusivement,  c'est-à-dire, là, où précisément, elles aimeraient qu’on ne les voient pas que elles, exclusivement.

       Ou si vous préférez, on courrait le risque, d’être perçus, comme antiféministes, risque que je ne prendrai pas.

       Je veux dire, que ma démarche, ne tend pas, pas plus que ne l’était la démarche de mon amie,  à être antiféministe.

       Non, mais ce que je retiens de cette expérience, si émouvante, réside dans le fait, que c’est dans ce cas précis, par le vecteur de la nourriture, et du « manger ensembles », que l’intégration se fait.

       Alors, qu’aujourd’hui, comme certains l’avaient prévu, dont moi, il y a environ 15 ans, on voudrait nous faire gober, que le phénomène migrant, serait un problème, là où il est en vérité, une incroyable opportunité à saisir, je me suis dit, qu’il fallait agir.

       Certes, il n’est pas question, pur moi, de saper, le reps annuel, de telle association culturelle, émanant de telle, diaspora, régionale, ou nationale, auquel je n’ai d’ailleurs jamais participé….

       Pourquoi, au fait ?

       Et bien parce que vous écrivant ces lignes, je suis sous curatelle, toujours, et que financièrement, je n’en ai jamais les moyens, sinon, j’y viendrai, d’office.

       Je précise, parce qu’il existe des associations locales, prés de chez moi, et qu’elle pourraient penser que je marche sur leurs plates bandes .

       Surtout pas ! L’un n’empêche pas l’autre.

       Quelqu’un qui émigre, comme on le sait tous, émigre aussi, avec une culture culinaire, qui lui est propre. Des que des migrants arrivent, et sont acceptés, pour vivre sur notre territoire, il émerge certains d’entre eux, qui souhaitent cuisiner, et en vivre.

       Certains, au point d’ouvrir leur food truk.

       Il y a quelques semaines, j »tais allée rouler ma bosse, à paris, place de la République, où la ville de Paris, avait organisé une manifestation, un week end entier, pour donner l’occasion à ces food truk,  de proposer leurs cuisines, aux parisiens.

      J’avais trouvé cette idée géniale.

       A renouveler, ça va sans dire, et à multiplier ? ailleurs.

       Dans quel contexte, et où, c’est une autre histoire, à laquelle, on doit réfléchir.

       Mais en ce qui me concerne, j’y vois surtout, une occasion rêvée, de mettre en pratique, l’idée selon laquelle, un restaurateur, ambulant, puisque c’est ça, un food truk, eut parfaitement fournir, la logistique, « colorée de sa culture »,  l’association, elle, étant chargée, d’une part,  de répertorier, les food truk,  de veiller à ce que l’éthique de la démarche, venant de chacun, soit conforme  à la culture qu’il revendique, mais aussi,  de veiller, justement, au lieu d’accueil, où le repas, sera servi.

       Ce que je veux dire, c’est que le nomadisme culinaire, peut aussi, donner l’occasion incroyable, de proposer, une activité culturelle, dans certains villages, par exemple, qui voient leur vie culturelle, un peu poussive, par manque de bénévoles,  (je sais ce que c’est), qui voient leurs petits commerces, boulangeries, épiceries, cafés, fermer, les uns après les autres, dans l’objectif que j’assume, aussi, d’apporter un peu de sang neuf, dans des villages, ou petites villes, qui ont le sentiment, d’être les oubliés, de la République.

       Ce qui m’importe, aussi, je dois admettre, c’est de donner l’opportunité, à ces professionnels, parce que je souhaite que ça ne soit que des professionnels, de la restauration, et pas des bénévoles, qui s’y collent, si possible, puissent bosser, en mauvaise saison, sachant, que le principe, du food truk, réside, dans le fait, que les gens, mangent en plein air,  à proximité, avec éventuellement, quelques chaises, et table, installées sur place, mais EN PLEIN AIR.

       Avec cette formule, tout sort du food truck, sur le plan matériel, et professionnel, mais c’est uniquement, le lieu de consommation, de la cuisine produite, qui apporte l’opportunité pour le consommateur, de manger, et de profiter de son repas, dans des conditions matérielles, plus confortables.

       Je tiens à ce que ce soit, des food truk, précisément, pour le côt nomade, qui me semble important.

       Ensuite, pour le côté professionnel, qui impose,  des normes de sécurité, mais surtout, pour donner la plus grande crédibilité, à la valeur culturelle,  de la cuisine proposée.

       L’association, bien sûr, (MOI, EN L’OCCURANCE), sera chargée, d’une part, de  dénicher le food truck, prendre contact avec lui, le rencontrer,  voir si le courant passe (parce que sinon, ça le fera pas !), voir son histoire, rédiger une bio, afin de le présenter.

       Afin, que faisant le lien, avec des villages, les associations, les salles, ou pourquoi pas, les restaurateurs, qui souhaiteraient mettre à disposition  leur salles, puissent se faire.

       Au sujet du nom.

       Pour moi, culturellement, le pot au feu ? c’est juste SACRE….. Mais sacre, à un point que vous ne soupçonnez pas.

       C’est un plat rural, et modeste…. Tout est dit.

       On a un potager, on fait un pot, et on le mange, pendant plusieurs jours.

       Le bouillon, pour ma part, j’en congèle une partie, dans des bocaux(remplis aux deux tiers), pour faire des soupes, ou pour cuire des pâtes, nouilles en lettres, vermicelle, cheveux d’anges, ou autres.

       Si je trouve important, de donner ce nom, à cette association, c’est précisément, pour appuyer sr le fait, que notre culture, y compris, donc, notre cuisine, puisqu’elle en fait partie, s’est enrichie, au fil des siècles et au fil, des voyages, aussi, des découvreurs, qui ont introduit, tel légume, ou tel autre.

       En somme NOTRE POT AU FEU, s’il n’était in finé, que la somme de ce mille feuilles salutaire, de ces diverses cultures, nous n’aurions à nous mettre sous la dent, ni chou, ni pommes de terre, ni poireaux….

       Et pour conclure, tien, je vous recommande, à nouveau, l’émission, de France inter, « on va déguster »,  de François Régis Gaudry, à qui je demande officiellement, d’être le parrain.

    https://www.franceinter.fr/personnes/francois-regis-gaudry

       Alors, je sais, certains me diront, « mais puisque  c’est ainsi, pourquoi, ne pas prévoir, aussi, des artistes, qui correspondent à cette culture, et à ce pays d’origine… »

       Oui, je sais, j’anticipe.

       Paris et Rouen, ne se sont pas fait en un jour .

       On commence, déjà, par mettre sur pied, le côté strictement, culinaire, à petite échelle, on observe, ou met en pratique, et ensuite, on verra en corrigeant, ce qui peut ne pas fonctionner, et petit à petit, on y pensera, mais pour l’instant, ce qui importe, c’est que ça voie le jour.

       Un détail, encore, et là, je m’adresse aux restaurateurs, en particulier.

       Je sais que pour certains, les temps sont durs, quelquefois, relativement à la baisse du pouvoir d’achat, et donc, des répercussions  sur le nombre de clients, en salle.

       Cette idée, peut offrir l’opportunité alors, de modifier, quelque peu l’image, de certains établissements.

       A méditer.

       Ça n’est pas de bénévolat, dont je parle, je le rappelle.

       Le seul bénévolat, éventuellement, ne serait que dans mon travail de coordination, des différents acteurs de l’ensemble de la démarche.

    30 janvier 2019.

    "The greatest show", à la halle aux grains, à Pavilly.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/257921591773422/

    http://www.pavilly.fr/Accueil-Agenda-fr-The-Greatest-Show-298.htm

     En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • "L'addiction est à la société, ce que le populisme est à la politique".

     ce texte est la concluson d'un livre que je viens de terminer d'écrire, sur les addictions, en général. EXTRAIT.

    Choisir délibérément, de regarder ailleurs.

    Choisir délibérément, de designer un coupable, par la formule « bouc émissaire », comme le font les partis d’extrême droite, vis à vis du phénomène migrants.

    c’est en ce sens, que ce parallèle effectivement, me semble parfaitement justifié.

    L’addiction, est une sempiternelle procrastination d’une souffrance, qu’on ne parvient pas nécessairement à identifier, et l’addiction, offre l’opportunité de la fuir.

    On a vu, que le phénomène d’addiction depuis le début de l’humanité, ait toujours existé.

    On pourrait me rétorquer, qu’on ne peut pas le prouver, ce qui est vrai .

    On ne peut nier, par contre, qu’il soit cohérent, pour n’importe quel être humain, que souffrant, il cherche par pur réflexe, à trouver une parade, et c’est en ce sens, que je ne crois pas trop m’aventurer, en affirmant, une telle chose .

    Si l’on observe, que comme beaucoup de mots de vocabulaire, concernant la psychiatrie, ce dernier, soit entré dans le langage courant, on remarque que ce qui est qualifié d’addiction, est souvent assimilé ou confondu, avec les hobbies, ou les passions extrêmes, voire exclusives.

    Le fait, de prétendre alors, qu’il s’agirait d’une addiction, relève de la plus parfaite subjectivité, voire, de l’humour, et de l’autodérision, quand c’est de nous même dont il est question.

    Pas plus tard, que ce midi, je prétendais en riant, que j’étais addict à la pastèque !

    C’est vous dire, si ça va loin…


     

    Ne riez pas ! c’est riche en bêtacarotène, bonne pour la peau (eczéma), et en vitamine B6, pour la circulation du sang et tonicité des vaisseaux (mes œdèmes)…

    Pour conclure…

    L’idéal, en somme, réside dans le fait, de parvenir à se connaître suffisamment pour parvenir à se saisir en son fort intérieur, de l’activité, ou de la stratégie, à devoir mettre en œuvre, dans le but de faire face, au challenge, qui se présente, et qui vous tourmente…

    Plus vous aurez été confronté, alors, à l’incroyable éventail de vos possibilités, plus vous aurez de chance de vous en saisir, afin d’agir en conséquence…

    En « Sommes », pour changer de la Seine Maritime, « à vous de jouer ».


     

    Lire la suite

  • LE 16 AOÛT 2050, récit d'anticipation sur le réchauffement climatique.

    https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/recit-franceinfo-nous-sommes-le-16-aout-2050-et-voici-a-quoi-ressemble-la-canicule-dans-l-hexagone_2895639.html#xtor=CS3-794

     Ce que j'en pense, c'est que ça me semble très réaliste... La capacité d''adaptation à laquelle  nos politiques vont devoir  faire face, est importante, et je doute fort que ces derniers aient, pour certains réellement saisi l'importance de l'enjeu.

     

    Lire la suite

  • "Ryanair", drône d'esclavage en plein ciel.....

     Bon allez, aujourd'hui, je suis inspirée, alors, je vous fais une  doublette, j'aurai pu intituler mon billet, comme suit.

     RYANAIR ? Ceux qui m'aiment, prendront le train...

     Et je rajouterai même.

     MOUARFFFFF !

    Bon, ces temps ci, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais faut pas trop me faire chier, hein....

       S'il est un espace, dans lequel je me sens relativement en difficulté, c'est bien dans le ciel, et oui, ma condition d'oiseau n'est que symbolique, et selon les lois gravitationnelles, observées par Newton John, Olivia, de son prénom,  et si j'adore dire à un bébé,  que j'aimerai le lancer en lai, et continuer, en disant, "r et je te rattrape pas", il n'en deure pas moins, que froussarde comme je le suis, j'ai bien peu, dans ma vie, pris l'avion.

      Qu'on se rassure, je l'ai fait, tout de même, en famille, enfant, pour venir survoler notre maison, ici, à sinte Austrberthe, nous venions de l'aerodrome de Dieppe,  avec notre père, lui qui etait passionné d'aviation.

      Non seulement, je n'avais pas eu peur, dans ce si petit avion, mais j'avais adoré ça.

      A l'heure où l'on nous vend de façon systemtique, la necessité, que je cautionne d'ailleurs,  d'observer la veritable necessité de v concevoir les modes de transports, quels qu'ils soient, sous l'angle européen, je signale simplement, que le titre de mon article, qui fait reference à une forme d'esclavage, n'est pas surfait....

      Comment pretendre en effet, proposer des prix, aussi bas,  et se jouer ainsi, des carences, concernant l'harmonisation, des lois, en ce qui concerne la fiscalité des entreprises, et plus particulièrement, des multinationales,  et parallèlement, afficher, et aller jusqu'à re vendiquer, de consdérer son personnel, avec un tel mepris, qu'il ne peut faire reference,  qu'à des conditions, d'esclavagisme, effectivement.

      Et je pèse mes mots.

      A l'heure, où les populations, des qu'elles le peuvent, ont la bougeotte, et jamais, ne se sont autant deplacés, que ce soit, pour des raisons, professionnelles, ou que ce soit, pour les loisirs, ou les vacances, l'angle securitaire, en aucune façon, ne saurait être sous estimé.

      Ors, on ne peut que constater que les employés de cette compagnie, sont perçus, comme la cinquième roue du carrosse avioniste, de la compagnie...

      Pour ma part, moi, qui pourant, n'ai jamais été phobique  de l'avion, je n'aimerai pas emprunter une compagnie, où je sais  que considérant, le mepris que leur PDG affiche, vis à vis de leur personnel,  ces dernies, stressés de façon constante, risqueraient de mettre la vie de leurs passagers en danger.

      Je veux dire, que je ne me sentirai pas suffisemment en confiance.

     Soit je reste chez moi, soit je prends le train, et si il y a un souci, et bien je ne suis pas en danger, pour autant. En avion, dans de telles conditions.... NIET.

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/08/10/en-proie-aux-greves-le-modele-ryanair-se-fissure_5341042_3234.html

    Lire la suite

  • Qui est Steeve Bannon ?

    « Nous ne sommes pas nés, homophobes et racistes »,

       Non, effectivement, on ne nait pas raciste et homophobe. L’enfant, par essence est plutôt apte à s’adapter, à qui que ce soit, de différent de lui, pour peu qu’on ait pas cherché à lui inculquer, comme le font certains parents, des le plus jeune âge, la peur et la méfiance, de ce qui est différent ou autre que lui.

    « Quiconque est différent de moi, est une occasion de m'enrichir de cette différence ».(ça c’est moi, qui le dit).

    Liv bre à chaque parent, effectivement, d’apprendre à ses enfants, de leur interdire de s’enrichir de cette différence.

    « Mais nous, nous savons, ce que signifie, « la grandeur de l’Amérique » ».

    La notion même de grandeur de l’Amérique, n’appartient, a absolument aucun homme politique, ni aucun parti politique.

      Il appartient à n’importe quel citoyen, sur cette terre, quelque soit le pays qu’il habite, de déterminer, selon le moment de l’histoire de son pays, ce qui est digne, ou pas, de servir de référence, au fait, de prétendre, que son pays, à un moment T, puisse servir e référence, au fait, qu’il ait été , à ce moment, « un grand pays ».

    Ici, en France, je revendique le droit de considérer, que ce qui fit la grandeur de la France, fût l’époque des Lumières… Ou bien la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

    A moins que ça ne soit les deux, ou bien l’époque, où le général de Gaulle, décidât de rejoindre le Royaume Uni, pour mettre sur pied, la résistance, face à Hitler.

    Pou d’autres, la grandeur de la France, c’est quand Pétain a décidé de se coucher devant le dictateur, et s’en est rendu complice.

      Aux USA, pour certains, ce qui fût la grandeur de l’Amérique, ce fût le fait, qu’elle eut toujours à cœur, de permettre n’importe quel émigré, de pouvoir y trouver du travail, et par ce fait, d’y trouver la vie sauve…

      Pendant longtemps, d’ailleurs, jusqu’à Barak Obama, on peut effectivement prétendre, qu’à cette époque, le multi culturalisme était revendiqué, comme ayant forgé véritablement, une véritable identité multiculturelle, qui faisait la noblesse de ce pays…

      Et puis donald trump fût élu, et l’Amérique aujourd’hui, renie non seulement, ce qui a fait sa noblesse, sur ce point, mais du coup, trahit sa véritable identité, de terre d’accueil.

      Pour certains, ce qui fait la grandeur de l’Amérique, fût l’abolition de l’esclavage, pour d’autre, c’est d’avoir massacré les indiens.

       Aujourd’hui, dans certains pays d’Afrique, ce qui fait la grandeur du pays concerné (je ne cite personne, pour ne pas choquer), c’est d’avoir l’intelligence de lutter contre la corruption, et le trafic d’animaux, et de considérer comme un véritable trésor national, là, o d’autres, vont trouver légitime, pour des raisons, purement mercantiles, et pécuniaire, de vendre à pris d’or, des trophées d’animaux, menacés de disparition.

       Ainsi, on peut parfaitement discerner, le fait, que la notion même de « grandeur d’un pays », est une notion entièrement subjective, guidée par les valeurs que l’on défend, uniquement, et strictement.

    Ancien ingénieur de la « narine », côté populiste, il a pourtant le flair bien peu crédible.

    (indian runner de shean penn), allez voir.

    Producteur d’un documentaire, sur Hilary Clinton, qui dénonce le conflit d’intérêt.

    Amusant, ça, non ?

       Plus gros donateur au profit de donald trump, pendant les présidentielles.

    Je vois, donc, il considère, qu’il est légitime, uniquement pour cela, y compris, vis-à-vis de son électorat.

    Donc, le message « non dit », c’est « vous devez m’écouter moi, parce que sans moi, jamais il n’aurait été élu.

    Il devient alors conseiller de trump, pour sa campagne présidentielle.

    Donc, les 4000 mensonges (mais bien plus en réalité, c’est lui, en grande partie, qui en est en très grande partie, responsable.

    Quand il quitte la maison blanche, ça n’est rien de moins, qu’une guerre d’egos, entre les deux hommes.

    Bon, à présent, donc, Steeve bannon, est l’invité surprise, du Rassemblement National, le week End qui arrive.

      C’est assez logique, dans le fond, il est seul, parfaitement isolé, aux USA, politiquement, le cheque qu’ila demandé au rassemblement national, je suppose, bien loin, du moindre souci idéologique, a pou objectif de recrédibiliser le rassemblement national, et par ce fait, de renflouer les caisses.

    Du business, en somme, et rien de plus.

    Le vieux, jean mari le pen, trouve l’idée assez saugrenue, et assez paradoxal.

      Bannon prétend qu’il a beaucoup à apprendre , du front national.

      Bien au-delà, du 4000 ième mensonge non pas de lui, mais de donald trump, , il ment…

      Puisque d’au-delà, du coté financier, il est parfaitement conscient, au contraire, qu’il n’a rien à apprendre de ce congres, d’une part, et c’est d’autant plus vrai, qu’il est venu aussi, mais j’ignore, s’il l’a révélé, lors du congres en question, qui n’a pour seul objectif, que de faire de jolies vidéos, espérées devenir virales, et servir de propagande, nous venons d’apprendre, sur France TV infos, qu’il revendique le fait, de servir de fer de lance, LUI, et pas  « narine le pen », à tous les partis populistes, de par le monde, pour revendiquer de faire de la politique, en opposition, aux institutions, avec un système de récompenses, au meilleurs élèves, « selon lui »…

      Sachant que les meilleurs élèves, ne risquent pas d’être les plus futés, ou les plus ingénieux, mais uniquement, ceux qui accepteraient de le suivre, LUI, dans ses délires politiques.

      Quelle récompense ?

      Une valse, avec narine le pen, lors d’un congres néo nazi, en Autriche ?

      Ou le droit e faire un selfie, avec la pin up de nièce, et son nouveau facho italien ?

      Mais revendiquer de faire de la politique, en opposition aux institutions, ça vaut son pesant de cacahuètes… Je vais faire.

      Avoir une telle revendication, trahit simplement, la non viabilité, du moindre parti populiste, j’explique, pour quelle raison.

      La raison d’être, d’une institution, réside, dans un ensemble de Lois, qui régule le fonctionnement, d’une société.

      Selon les différents pays, c’est vrai, on peut être appelé, à remettre en cause, une institution, que ce soit dans sa nature, c'est-à-dire, dans les textes qui conditionne son fonctionnement, et pourquoi pas, après tout, pouvant aller, jusqu’à la raison d’être d’une institution…

      C’est là, que réside, le politique, AUSSI, c'est-à-dire, d’observer, une institution donnée, et d’observer, que selon tel article, ou tel autre, qui justifie qu’elle régisse, le fonctionnement de la société en question, elle ne serait pas, ou plus adaptée, par exemple, à des problématiques, qui sont appararus, ou qui apparaissent.

      Ce point de vue, non seulement, est compréhensible, mais aussi, parfaitement recevable, quelque soit l’idéologie, que revendique, n’importe quel parti.

      Non, là, c’est carrément risible, ‘ai bien dit, RESIBLE.

      Parce que la démarche, tendrait à prétendre, que ça serait le principe même de l’institution, qui serait remis en cause…

      Un peu comme si vous voudriez, construire un édifice, sans le moindre échafaudage, qu’il soit fait de ferraille, ou qu’il sot fait de bambou…

      Un peu comme si vous prétendriez, faire tenir debout, un homme digne, mais en lui ayant retiré, par une opération, bizarroïde, la totalité de son squelette, et s de ses os…

      Maintenant, je comprends fort bien, que sans les citer, faire disparaitre, d’un coup de braguette magique, (rapport au courge, peut être ?), il soit tenté, par échange de bons procédés, de faire disparaitre, tous les ministères de la Justice, avec un incendie géant, qui brûlerait, tous les documents, susceptibles de servir e preuve à toutes les affaires, qui sont autant de gamelles, au cul, de sa narine , qui ne sera jamais nationale, j’entends bien…

      Bon, allez, je vais jute finir, par un conseil, à l’ensemble des juges, qui œuvrent, aujourd’hui, en France ? ou ailleurs…

      Si jamais, mesdames et messieurs les juges, vous recevez un message, vous invitant tous ensembles, pour aller fêter je ne sais quoi, dans une destination de rêves, pour passer du bon temps, et malgré les grèves aériennes, autant de simmultatéité, pour un joli voyage, je doute fort, que vous n’arriviez à destination, quelle que soit la couleur de l’arc en ciel, sur le prospectus, que vous recevriez….

      Il en est certains, qui vous enverraient manger le pissenlit par la racine, plus vite que vous ne le soupçonneriez…..En somme une telle posture, de la part de cet homme, la lecture, que j’en fais, personnellement, n’est rie de moins, que… 

    Lire la suite