google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Usurpation de carte handicapée.

https://www.capital.fr/economie-politique/stationnement-a-paris-la-fraude-aux-fausses-cartes-handicape-prend-de-lampleur-1317938

    Donc si j'i bien lu l'article, ceux, qui magouillent, parviennet à se faire fabriquer de fausses cartes handicapées, pour parvenir à se garer n'importe où, dans Paris, sachant, qu'ils ne seront pas verbalisés, alors, que les handicapés, eux même, ne connaissent pas suffisemment leurs droits, et un fort pourcentage, ne la demandent pas.

    Moi, je suis dûre, hein, désolée, je vais encore passer pour une peau de vache, mai enfin, c'est pas genant, c'est une seconde nature...Non seulemen, je verbaliserai, mais je crois que le montant de l'amende, je eur ferait passer bien vite, l'envie de revenir à la charge.

   Oui, on me dira "ça sent le vécu". C'est parfaitement exact. Sauf, que mon cas est bien différent.

   Je ne savais pas, personnellement, qu'il existait des cartes de handicapées, qui accordent des droits différents, selon le handicap.

   Comme on m'en a octroyée une, je l'utilise, pour ne pas faire la queue, parce que la station debout, m'est souvent difficile.

   Ignorant cette nuance, je voyais, sur certaines place handicapé, la precision, "GIG, (Grand Infirme de Guerre) ou GIC (grand infirme Civil),  et ne l'etant pas, jamais, je ne me garais, sur une place handicapée, qui precsaient les deux logos.

   Un jour, quelqu'un, m'en parlais... Alors, dans le doute j'étais allée demander, si jj'y avais droit. On m'affirmais que oui... je continuais donc, à m'y garer, selon le critere des deux logos, que j'ai cité.

   Logique, je ne suis ni l'une, ni l'autre.

   Jusqu'au jour, où l'on m'a alignée.... 135€.. Alors, oui, merci, j'ai bien les boules, pour information, d'autant que ça n'est pas la première fois, que j'ai des contraventions qui ont été faibles, au depart, que moi, j'urai reglées, depuis bien longtemps, il y a des années de celà, et que bien qu'ayant fait toutes les demarches necessaires, aupres de la tutelle, y compris, par recommandé, non seulement, elles n'avaient jamais été réglées, mais en plus, malgré mes relances, par pli recommandé, rien n'y avait changé, ABSOLUMENT RIEN....

   Là, on vient de me relancer, avec celle de 135€, c'est quoi, la prochaine etape, on va recommencer, à me  faire chier, avec celles, qui remontent à des années de celà, alors, que c'est la tutrice, à l'epoque, qui ne ls a jamais reglées, c'est ça, la suite ? Dites moi ? C'est ça , la suite ?

féminisme émancipation Droit à l'information handicap stationnement

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire