google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

"La mère", l'eau, les océans et tout ce qui s'y rapporte.

L'Eau, sous toutes ses formes, du plus petit Ru, jusqu'aux Océans.

  A elle seule, elle mérite bien une catégorie, tellement le sujet, est vaste.

  Il n'est pas question, pour moi, "pensez donc",  de me contenter de celle que l'on voit, ou que l'on apperçoit, "certes non", madame"... 

  Car celle qui coule si abondamment, au robinet de votre cuisine, ou qui est utilisée abusivement par l'agriculture intensive, pour arroser des champs de maïs, là, où en théorie, on ne devrait cultiver que des plantes qui ne sont pas aussi goumandes en eau, viennent du sous sol, des nappes phréatiques, pour être plus précise, qu'il ne faut pas confondre avec les "nappes phrénétiques", qui sont elles même confondues avec les colliques du même nom,   et qui sont des mares de pipi, une fois qu'une saloperie d'écologiste, eût été tellement en colère, qu'un beau matin, je me suis dit, "puisque c'est comme ça, je vais pisser par terre, (comme Reporterre), et me rouler dedans....

 Et oui, que voulez vous, c'est comme ça....

  On commence par un vulgaire verre d'eau, et on se retrouve à s'imaginer, "mutant" en écologiste responsable, et aussi chiant que moi, (sic !), en train de pisser par terre, et se rouler dedans....

 Si seulement, cette image pouvait vous rester gravée, à chaque fois que vous tirez de l'eau au robinet, quel gain de temps, et en efficacité.

  • Quelle alternative, aux hormones de bouturage chimiques ?

    Alors que j'ai commis l'irreparable, vis à vis d'une plant d'appartement (trop d'arrosage), j'essaie de sauver les meubles. Et donc, j'essaie de bouturer certains fragments, avant que cette plante ne perisse complètement.

     Ayant appris que les hormones de bouturage sont desormais interdites à la vente, je pers à la recherche d'alternatives.

     Pourquoi, sont elles, interdites  ?

     Parce qu'elles, se retrouvent alors, à perturber très gravement, la faune et la flore sauvage, quand elles arrivent dans le sol, puis dans les eaux d'écoulement, les rivières, et les océans, au point que certaines hormones expliqueraient le changement de sexe, de certains poissons ce qui est, vous en conviendrez, extrêmement dommageable.

     Alors, vous me direz "mais alors, et les hormones naturelles" ?

     Et bien justement, comme elles, sont naturelles, et proche de nous, elle, ne risquent pas de perturber quoi que ce soit, parce qu'elle sont infiniment plus dulluées.

     Alors, voilà, j'ai trouvé un site, qui donne ce que je cherche.

    https://www.bouturerosier.fr/bouturer/hormone-de-bouturage-maison/ 

    Lire la suite

  • Pollution des croisières (fluviales ?).

     j'ai mis "fluviales", entre paenthèses, parce que celles  qui n'accostent, qu'en bord de mer, dans des lieux touritiques, sont en realité, comme expliqué dans cet article, infiniment plus pulluantes, que celles qui sont fluviales, les bâtiments, en étant plus modestes en taille.

    Je cite:

      En revanche, beaucoup d’études ont été réalisées sur l’impact des mastodontes des mers. En 2015, deux associations (l’une française et l’autre allemande) lâchent un chiffre édifiant : un paquebot à quai émettrait autant de particules ultrafines qu’un million de voitures.

     Neammoins, le fait que le tourisme fluvial soit pulluant de façon moindre, ils importe, effectivement,  de se poser la question.

    https://www.paris-normandie.fr/accueil/pollution-a-rouen-et-au-havre-la-croisiere-sous-pression-AB13125104

     

     

  • CARTE INTERACTIVE. Bains du Nouvel An : les endroits où plonger pour fêter 2019 en Normandie.

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/carte-interactive-bains-du-nouvel-an--les-endroits-ou-plonger-pour-feter-2019-en-normandie-CC14348813

     Bon, alors, d'accord, on passe pour des masos, sur ce coup là, j'en suis bien consciente....

     MAIS  MAIS  MAIS  MAIS  MAIS MAIS  MAIS  MAIS .....MAIS, que j'ai dit !

     Là, où certains, ne voient que l'inconfort, d'une telle baignade, par le chocthermique resenti, je signale, simplement, que d'une part, les meecins s'accordent tous, sur le fait, que le froid, par son côté vaso constrictor, comme le Boa, de la Zoa, ameliore la circulation sanguine...

     D'une part.

     Mais surtout, que selon des recherches qui ont été menées, depuis plusieurs années, on sait désormais, que l'apprentissage d'exercices respiratoires précis, permet d'userde telles pratiques, et m^me, par ce fait, de resoudre, certains problèmes de santé...

     https://www.france.tv/france-2/les-pouvoirs-extraordinaires-du-corps-humain/

    Alors, pour ceux, qui se moquent de nous, et de notre masochisme, je n'ai qu'un mot, qui me vient...

    CAMEMBERT !

     

     

    Lire la suite

  • LCP, comment ça se passe, au quotidien, à l'Assemble Nationale.

     On me fait passer cette vidéo, à l'instant, sur FB.

    http://lcp.fr/la-politique-en-video/lopposition-de-gauche-deposera-la-semaine-prochaine-une-motion-de-censure?fbclid=IwAR3UnlFoNJSD-JgQc0OB59fWQfavvoRWfWXbBdgzjrry8Ayf2d-Zwuldsxw

     Pour commencer, le motion de sensure, vis à vis du gouvernement, pour pallier au fait que les gilets jaunes, semblent "insaisissable", puisque qu'il n'ya pas d'interlocuteurs, qui fassent consensus, pour dialoguer avec le gouvernement.

     On dit qu'il n'y a pas plus sourd, que quelqu'un, qui ne veut pas entendre, ce que je crois, et qui est plus vrai encore, quand il s'agit de politique.

     Il est prétendu, dans cette vidéo, que certains députés, au sein du mouvement LREM, serait prêts à soutenir cette motion de sensure.

     Dans la vidéo qui suit, il s'agit de se demander, si oui, ou non, la loi qui doit tendre à mieux protéger les aidants,  (alors que je vous rappelle que nous sommes en plein TELETHON), doit être travaillée ces jours ci, ou si l'Assemble Nationale,  peut se permettre de la renvoyer aux calandres grecques.

     C'est à dire, pour une finalité, debut 2020....

     Et oui, le temps qu'elle fasse la navette, entre le Sénat, le Ministère, et l'Assemblée Nationale, à plusieurs reprises, pour chacun, pour qu'ensuite, elle soit votée puis ensuite, une fois deshabllée de tout fondement, votée, ou pas, pour enfin, être promulguée.

    Elle est bien bonne, celle là, non ? Par les temps qui courrent, je veux dire. Comme on dit vulgairement, "faut pas être pressé".

     Quoi, qu'il en soit, le député qui le prétendait, dans la vidéo précédante, semble, bien avoir raison, puisque les AIDANTS, C'EST MAINTENANT OU JAMAIS, deux deputés, de  LREM, ont voté contre le repport !

    Lire la suite

  • Psychiatrie, la septième roue du carrosse macronien.

     Il y a quelques jours était diffusé, sur France 3, un reportage alarmiste et bouleversant, sur la qualité de la psychiatrie en France.

    https://www.france.tv/france-3/pieces-a-conviction/944075-psychiatrie-histoire-d-une-depression-chronique.html

     Certes certains pourraient me dire, que ce dernier, serait partisan, politiquement parlant...

     D'autres diraient, je suppose, que compte tenu du fait, qu'il y ait eu tant de retard, depuis tant de decennies, qu'il n'est pas étonnant, qu'on en arrive à de telles, extrêmités...

     Pour commencer, en ce qui concerne mon cas personnel, parce que apres tout, si je la parle ce matin sur ce sujet, c'est aussi parce que j'ai été internée, personnellement, à plusieurs reprises, il y a longtemps maintenant, et toujours selon ma volonté, ce qu'il est important de préciser, ceux qui y sont passés me conprendront.

     Moi, je n'ai jamais eu à me plaindre, pendant ces internements,  de quoi que ce soit, sur le plan logistique, ou lié à mes soins, c'était l'HP, de saint Etienne du Rouvray.

      Quand je parle de cinquième roue du carrose macronien, je pourrai considérer qu'il en a toujours été ainsi, pour n'importe quels autres dirigeants, considérant le fait que de franchir ces murs, stigmatise toujours le patient, non pas de la part du corps médical, en général, des soignants, et des psychiatres, mais bien de la société elle même.

     Ors, aujourd'hui, on sait pertinamment que le fait de se trouver interné, dans ce type d'établissement, pourrait parfaitement objectivement, arrivé, à 100% des citoyens, pour peu que les circonstances, une formes d'alignemments des faits, les y amène...

     Entre ceux qui sont au pouvoir, (je ne parle pas de la France, en particulier, suivez mon regard), et qui, par leur immense fortune, passent à travers les mailles du filet,  ceux qui noient leur mal être dans la drogue, d'autres, dans l'alcool, ou d'autres, dans je sais quelle addiction, comportementale, aussi, quelquefois, nous sommes tous, un jour, par un concours de circonstance malheureux, à devoir franchir un jour, peut être ? qui sait , aurez vous, vous aussi, psychiatres ?  La chance, véritable, de vivre cette expérience...

     Excusez moi, je me surprends moi même à avoir envie d'en rire sachant à quel point ("vigule" ?), ma prose est attendue, sur ce sujet.

     Car oui, mesdames et messieurs, un psychiatre, aussi,  n'est pas à l'abri de se retrouver, un beau jour, "jour béni", benni oui oui, "de l'autre côté de la barrière".

     Un message, à l'intention de la dernière experte psychiatre, qui, serait à l'origine de l'enventualité de la prolongation de ma mesure de protection.....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Je l'ai fait soft, là, non   ? Vous ne trouvez pas  ? Vous en tirez plutôt, bien, non ?

     

     

     

     

     

    BREF.

     Incriminer ainsi, les gouvernements antérieurs, si c'est recevable en partie, me semble,  quoi qu'on en dise, exagéré, pour la raison suivante.

     Désolée, si j'en reviens au gouvernement, sous François Hollande (décidément...), mais lui, au moins,  ne servait pas la soupe, à la méritocratie, comme le fait, Emmanel Macron.

     Servir la soupe à la méritocratie, ça consiste à faire valloir, qu'il n'y a que

    "ceux qui empreintent les chemins conventionnels de la réussite conventionnelle", qui meritent l'attention.... 

     Désolée, pour le peu d'élégance, pour la formule, mais le principe de répétition présente aussi l'aventage quelquefois, d'être plus parlant, ou d'insister, là, où il le faut.

     Je ne ferai pas l'offense, au chef de l'etat, de ressortir les diverses petites phrases, qui en attestent, parce que je ne suis pas revencharde...

     Non, moi, je m'occupe, comme beaucoup, de tous ceux qui restent sur le bord du chemin, et qui socialement, par trop de souffrances accumulées, arrivent quelquefois, à l'hôpital psychiatrique.

     Car il faut le dire, ça n'est pas toujours le cas, bien sûr.

     Mais c'est aussi, trop souvent le cas....

    Ensuite, il y a le débat,  auquel etait présente, Agnes Buzyn.

    https://www.france.tv/france-3/debat/944073-comment-sauver-la-psychiatrie.html

     Je l'ai regardé aussi. Je vais lui écrire, moi, à la ministre.

     Et croyez moi, car moi aussi, en politique, il ne faut jamais cracher, sur l'occasion qui se presente, et bien ce chantier, là, croyez moi, ça va être autre chose, que de reconstruire notre cathedrale Notre Dame...

     Ha, c'est sûr que pour reconstruire la psychiatrie, il va y avoir infiniment mois de "sponsors", c'est moins, "vendeur", comme on dit, quand à l'image....

     Excusez moi, mais faut que je me lâche un peu, là.

    http://www.ch-sainte-anne.fr/

     Comme l'a dit la ministre, dans ce debat, il semble bien, que selon les territoires, on est plus ou moins bien lotti, selon l'endroit, où l'on habite, et ça n'est pas normal., Il devrait y a voir des alternatives, autres que l'hopital psychiatrique de proposé, à chaque fois, que le patient, ne presente pas de risque, pour autrui, ou pour lui même.

    Lire la suite

  • Europe, Eur' Hope, et médias ? Bons baisers d'Europe.

    https://www.france.tv/france-2/bons-baisers-d-europe/#

    Retrouvez Stéphane Bern chaque samedi à 16h45, accompagné d’un invité et de ses trois explorateurs. 

    Toutes les semaines, Abdel Alaoui, Enora Malagré et Julia Molkhou parcourent l’Europe pour dénicher le meilleur de trois pays européens et les faire découvrir aux téléspectateurs.

    Trois destinations et autant de façons de vivre, de rire, de manger ou encore d’aimer qu’ils défendront en plateau avec l’aide de représentants européens amoureux de leur pays !

    Visit Europe : https://www.visiteurope.fr

     Ca fait quelques fois, seulement, que je suis allée assister aux enregistrements. je passe toujours un tres bon moment, et je trouve interpellant, sur un ton léger  et amusant, d'observer les différences, qui existent d'un pays à l'autre, si l'on observe les différents aspects de nos sociétés.

      Un invité pose sa touche artistique, le ton est à la détente, et parler des autres pays qui nous sont si proches, geographiquement,  me semble salutaire,  en ces temps d'élections européennes à venir.

     Je vais aller voir les episodes en retard, et j'y reviendrai.

    Lire la suite

  • L'ÉDITION DES INITIATIVES, en direct des régions.

     C'est un peu "carnet de campagne", de France Inter, mais version vidéos.

    https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/vos-rendez-vous/l-antenne/l-edition-des-initiatives

      Parce que partout, en France, en ville ou à la campagne, il se trouve des gens, qui souvent sont inconnus, et qui ont des idées géniales, qui méritent d'être mises en valeurs, pour que ces idées, en fassent germer de nouvelles, ou être décuplées, et multipliées, dans l'interêt de tous.

     

    Lire la suite

  • Elections au BRÉSIL ? Bolsonaro veut stériliser les pauvres !

     Bon, je viens de decouvrir ces petits jeunes, là derrière, et j'aime beaucoup, on peut se demander, pour qui, ils ne votent pas, hein ?

     SI SI, on peut se le demander.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • EUR'HOPE.....Avec génération S, avec Benoit Hamon, 6 septembre 2018.

    Non, l'Europe n'a pas les deux pieds, dans le même sabot !

     Un proverbe dit, "quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage".

     C'est exatemment ce qui se produit, avec l'Europe, aujourd'hui.

     Pour le coup des sabots, il est possible que certains y voient un coté désuet, pour ne pas dire franchement anachronique, ce que je peux comprendre.

     En effet, en dehors de les acrocher, sur la façade d'une maison, à la rigueur, pour y ranger quelques bouquets de fleurs séchées,  c'est bien là, la seule utilisation, dont ils puissent jouir, en dehors de danse folkloriques, devenues plus frequenttables, non pas pour des raisons "nationalement politiques", mais plutot, pour des raisons, strictement culturelles, pour peur, que comme en bretagne, pendant, les interceltiques, les dirrecteurs artitiques, aient le bon goût de les agrementer d'une touche, plus "comptant pour riennes",  (alors, qu'ils comptent pour beaucoup).

     En dehors d'une certaine chanson, j'ai en mémoire,  quand j'étais en CP, à l'ecole de Goupillières, (76), un jour, où j'étais allée au piquet, pour faute d'avoir été trop assudue, tres probablment, d'avoir eu acces au derrière du tableau noir, et d'y a voir vu dessiné, des paires de sabots, pour nous expliquer, quelques jours suivant, ce que signifiait, le mot "paire"...

     J'avais trouvé ça amusant, d'y avoir eu acces, un peu comme si j'avais eu entre mes mains, le cahier de travail de l'institutrice elle même, qui s'appelait, madame Baril, qui me détestait, et qui me terrifiait, autant que je la detestait.

      Il faut dire que son mari tabassait les éleves, dans le prefabriqué, à l'epoque, et qu'on entendait les coups pleuvoir, alors, ça n'aidait pas....

      Bon, là, nous sommes vendredi matin, et ils annoncent du froid, pour demain, alors, c'est bien, certains, au moins, comme ça, sont habillés, pour l'hiver.

     SIC !

     "Avoir les deux pieds, dans le même sabot de venus".

    Voici le lien FB, pour ceux qui y sont, et velent en discuter, y compris s'ils ne sont pas encore convaincus par GénérationS, parce que c'est dans le dialogue, toujours, qu'on peut progresser.

     Pour ceux qui connaissent deja, c'est ici:

    http://r.courrier.generation-s.fr/mk/mr/xAw6ZDjtorDkcWp0cpBcp7Mjk8CizHpplT6nL6IS7HglGetnTJpFnyimwGfFJWYNr_xUEMW3Uk1AOGCbY4xi1OOzneV2-9faqc9ONCyb2eg9E0txok3lpg

     8 septembre 2018.

    Avant hier soir, avait lieu un grand metting, qui reunissait les sympatisant de génération S.

     Dans un premier temps, voilà le discours du fondateur de génération S, Benoit Hamon.

    Je n'en connais que quelques uns, dont j'ai eu la chance d'assiSter, à quelques discours ou prestations, au cirque d'hiver, il y a quelques semaines, dont je garde un souvenir mémorablel, comme  le meeeting de Bercy, dont je vous redonne le lien.

     

    par Mouvement Génération·sil y a 12 jours

    Nous venons de dévoiler les 30 premiers visages de citoyen.n.es engagé.e.s pour plus de justice sociale, fiscale et environnementale.

    Découvrez ICI les parcours et engagements de ces 30 citoyennes et citoyens qui figureront sur la liste de Génération·s pour les élections européennes.

    Corinne ACHERIAUX, 49 ans, Infirmière, Cébazat, Auvergne-Rhône-Alpes

    Salah AMOKRANE, 54 ans, Cadre associatif, Toulouse, Occitanie 

    Zerrin BATARAY, 39 ans, Avocate, Roussillon, Auvergne-Rhône-Alpes

    Guillaume BALAS, 46 ans, Enseignant, Député européen, Paris, Ile-de-France 

    Sabrina BENMOKHTAR, 25 ans, Caissière, Étudiante, Nancy, Grand Est 

    Alain BENARD, 44 ans, Chargé de mission action sociale à la CAF Réunion, Saint-Denis, La Réunion

    Camille BORDES, 31 an, Agricultrice, Arlebosc, Auvergne Rhône-Alpes 

    Joao CUNHA, 33 ans, Diplomate, Strasbourg, Grand Est 

    Naïma CHARAÏ, 46 ans, Coordinatrice de programme médico-social, Bordeaux, Nouvelle-Aquitaine 

    Benoît HAMON, 51 ans, Trappes, Ile-de-France 

    Aurore LALUCQ, 39 ans, Economiste, Paris, Ile-de-France 

    Atte OKSANEN, 29 ans, Chargé de mission, association des petites villes de France, Paris, Ile-de-France 

    Anne-Marie LUCIANI, 59 ans, Formatrice anglais AFPA, Ajaccio, Corse 

    Miloud OTSMANE, 29 ans, Agent de silo, Charnay-les-Mâcon, Bourgogne Franche Comté 

    Roxane LUNDY, 23 ans, Secrétaire générale adjointe de la délégation Génération.s au Parlement européen,

    Beauvais, Hauts-de-France 

    Mehdi OURAOUI, 37 ans, Entrepreneur et enseignant à Sciences Po, Anglet, Nouvelle-Aquitaine 

    Colette MARIE, 27 ans, Chargée de mission dans la fonction publique territoriale, Arras, Hauts-de-France

    Sebastien PEYTAVIE, 36 ans, Psychologue, Sarlat, Nouvelle-Aquitaine 

    Marie SAUTS, 54 ans, Charpentière, Pouy de Touges, Occitane 

    Éric PLIEZ, 62 ans, Dirigeant associatif, Paris, Ile-de-France 

    Françoise SIVIGNON, 62 ans, Médecin, Paris, Ile-de-France 

    Michel POUZOL, 56 ans, Chef de cabinet, Bretigny-sur-Orge, Ile-de-France 

    Laura SLIMANI, 29 ans, Chargée de mission dans le secteur associatif, Rouen, Normandie 

    Bastien RECHER, 40 ans, Urbaniste, Caen, Normandie 

    Sarah SOILIHI, 26 ans, Doctorante en droit, Marseille, Provence Alpes Côte d’Azur 

    Arash SAEIDI, 43 ans, Commerçant, Angers, Pays de la Loire

    Ouassila SOUM, 34 ans, Directrice générale des services, Ville de La Riche, Saint Pierre des Corps, Centre Val de Loire 

    Pierre SERNE, 46 ans, Fonctionnaire territorial, Montreuil, Ile-de-France 

    Isabelle THOMAS, 57 ans, Juriste, Députée européenne, Saint Malo, Bretagne 

    Jerome VERITE, 41 ans, Syndicaliste, Montbizot, Pays de la Loire 

     le 15 mars 2019.

     Benoit Hamon, sur  RL, ce matin.

    https://www.facebook.com/hashtag/listecitoyenne?source=feed_text&epa=HASHTAG

     En gros,  si je shématise, le PS a expliqué, qu'il suivra Macron. Alors, comme le dit Benoit Hamon, dans ce cas, pourquoi s'emmerder avec les intermediaires, à sa voir, Raphaël Glukmann, et sa liste....

     Moi, perso, un mouvement, ("en marche"), qui se fait financer par la multinationale BAYER, qui a racheté MONSANTO, dans 'objectif d'organiser, une insolvabilité, afin de tenter de ne payer aucune reparation, ni dedomagements, aux victimes, et qui produit le glyphosate, alors que pendant le grand débat, partout en France,  Macron, a roulé tout le monde dans la farine sur le sujet, version, "oui, mais mais enfin, vous savez, moi aussi, j'aimerai bien aller vers linterdiction", alors, que ce sont eux qui casquent pour sa campagne, il faudrait juste qu'il arrête de nous prendre pour des cons.

    En cours de commentaires.

     

     

    Lire la suite

  • SPELA PAHOR, ethnologue.

      Presentation du feuillet, du festival de contes, 2018, à FRESQUIENNES.

      "Née à Ljubjana, en Slovénie, Spela Pahor a fait des études d'ethnologie et d'anthropologie, qui l'ont conduite à collecter des histoires de conteurs d'Istrie. 

     Conteuse elle même, depuis 1996, elle raconte aussi, en kamishibaï, traduit des contes traditionnels, et a publié plusieurs ouvrages, dont des récits  de vie d'habitants de Piran".

     Le kamishibaï, voici l'explication:

    http://www.kamishibais.com/kamishibai.php

     Pour l'Istrie, dont elle parle, voici differents liens.

    https://www.encroatie.com/guide-touristique/sejour/sejour-istrie/

      Pour commencer, j'ai été en admiration, devant le challenge que représente le fait de parler en conférence, ou conter, dans une langue qui n'est pas la sienne, et on sait tous à quel point le français est une langue difficile.

     Ensuite, au delà du fait, que ses prestations, étaient aussi interressantes qu'agréables,  je tiens à préciser une chose.

     Depuis plusieurs années,  depuis que ces provinces de l'Est de l'Europe, sont devenues indépendantes du bloc communiste,  on assiste quelquefois, à une forme de récupération politique, de leurs cultures personnelles, par les extrêmes droites.

    http://www.croatia.eu/article.php?lang=4&id=24

     J'avais entendu, que dans le cadre de certaines fêtes régionales, cette récuperation était bien réelle. Je ne sais si ça se produit encore, aujourd'hui.

     Mais il est important de prendre conscience, que ce qui fait la culture d'une région, ou d'un pays, n'a pas lieu d'être interprété de telle sorte qu'elle cloisonne l'opinion, dans une forme de schlérose culturelle, qui n'aurait pour seul objectif, que de nourrir des intérêts particuliers,  si l'on observe que toujours, les extrêmes droites européennes, instrumentalisent leur culture, pour tenter d'éjecter, la moindre chance de s'enrichir d'autrui, comme un terreau malsain, qui serait déséquilibré, dans sa composition finale,  et impropre à "la culture".

     Vous doutez ?

      Un jour, dans mon ancien jardin, pour une raison que j'ai un peu oubliée, je dois avouer, mon tas de compost avait reçu, les cendres de la cheminée, en quantité anormalement élevée.

     Nous avions pourtant retourné le matériau, de façon qui semblait physiquement, satisfaisant....

     Une fois utilisé ce compost rien ne poussât. Aucune graine, ne germât.

     De la même façon, entretenir une culture traditionnelle, en l'instrumentalisant de telle sorte qu'elle soit une entrave au sang neuf, venant de l'extérieur, est aussi stérile que le terreau dont je viens de vous parler.

     Si je ressens le besoin de vous parler de cette conteuse, c'est pour une autre raison, aussi.

     Les témoignages des histoires qu'elle nous a racontées(oui, je sais, pour l'accord, mais je persiste), ont été collectées, sur une base strictement orale.... Et que j'ai en mémoire, d'avoir travaillé sur ce sujet, en ce qui concerne, certains pays d'Afrique, qui bénéficient eux aussi, du fait que cette culture, ne se transmette que de façon orale.

     Il importe alors, absolument, et je ne crois pas que ce soit la trahir, de la transcrire, de façon ecrite, aussi, et si possible, indépendamment (on ne sais jamais), de l'nformatique.

     

    Lire la suite

  • Les Editions UTOPIA.

    http://www.editions-utopia.org/

      Pour ceux qui me suivent, ils savent peut être, qu'il y a quelques années,  alors que je n'étais jamais allée fouiller chez cet éditeur, j'avais rédigé un article, sur l'aspect philosophique, de l'utopie.

    http://francoise.babaorum.info/t2886-Ce-que-je-propose.htm?q=utopie

       Le fait qu'en aucune façon, ce qui aussi vital que l'air qu'on respire, l'eau que lon consomme, ou quelqu'energie que ce soit, ne devrait appartenir au privé.

      Je n'ai jamais changé d'idée sur ce sujet, et si l'on observe d'autre part, le fait que par le rechauffement climatique, entre autre, l'eau potable conformement, à ce que je dis depuis plude 15 ans, et apres bien d'autres avant moi, devient un enjeu geo strategique, de la plus haute importance....

     J'ai d'autre part, fait connaissance, avec l'un de ses responsables, pendant une reunion, la semaine dernière, à Rouen, et j'ai trouvé ça absolument passionnant. 

     En cours de redaction.

     

    Lire la suite

  • Au sujet des inondations de l'Aude.

    Pour commencer, en ce qui me concrne, je precise que de n'en dire mot, ne signifie pas que je ne m'en soucie pas... Bien au contraire.

     Mais j'ai entendu certains propos, sur lesquels, je me dois de revenir.

     Il y a quelques années, j'avais assité en temps que visiteur, au salon  SECOURS EXPO, porte de versailles.

      J'avais assisté à une conférence, sur les risques lié aux inondations, sujet qui me touche d'autant plus que j'ai des très proches,  qui en ont subi une  (ils ont survecu, mais subi, les consequences psychologiques, pendant des années),  et la maison qui est mienne, et que j'habite, a elle, m^me aussi, un jour inondé.

      J'étais donc partiiculièrement attentive sur le sujet.

      Il avait été expliqué, notamment, que beaucoup de municipalités,  n'étaient absolument pas au fait, sur le plan de la securité,  lié au risque n inondation.

      Je ne suis pas en train de pretendre, que ce fût particulièrement le cas, presentement, dans les villes, qui ont été touchées, mais, juste que de façon générale, beaucoup de municipalités, sous estiment, grandement, les risques de cette nature, ce qui est différent.

      Pour ce qui concrne les sytêms d'alerte, qui malgré le fait, qu'il semble bien que tout ait fonctionné normalement, malgré celà, l'alerte a sonné à 6h, du matin, si j'ai bien compris, ce qui etait trop tardif.

     En supposant, que cette alerte, ait été donnée, quelques heures plus tôt, pensez vous, raisonnablement, que les quelques personnes, qui ont été surprises, parce qu'elles dormaient au rez de chaussée,  auraient pu être sauvées ?

     Je ne pretends pas, que ça serait une certitude, j'explique simplement, que j'ai un doute, sur le sujet.

     En effet chez les personnes âgées, qui dorment au rez de chaussée, pour des raisons, de mobilité, ce qui est legitime,  et coherent, elles, n'ont souvent pas de portable, et l'alerte donnée par ce moyen, dont j'avais entndu parler, loqs de cette conférence, n'aurait rien donné.

     Pour ce qui concerne ces inondations particulières, il a bien été précisé, que c'est la non évacuation de la masse pluvieuse, au dessus dela zone, pendant plusieurs heures, qui est à l'origine de la catastrophe, et dans l'hypothèse où il n'y ait aucun manquerment véritable, dans le systême d'alerte, (je n'ai aucune raison de penser, qu'il y ait eu defaillance, de qui que ce soit, puisque je ne suis pas competante pour en juger), je pense que le moyen qui demeurerait, alors le plus sécurisant pour tout le monde, serait que ce soit par un systême de niveau, posé en amont, sur les différents cours d'eau, qui determine le fonctionnement d'une sirène, "comme au bon vieux temps" seule digne d'alerter véritablement, l'ensemble de la population.

      Pour ce qui concrne le problème de l'hopital, fraichement sorti du sol, le permis de cons truire, avait été accordé, sous reserve d'acceptation de l'menagement d'un systême de bassin.

      Il faut donc désormais acter du fait que ça ne soit pas l'acceptation des conditions qui  autorise la mise en chantier de la construction, mais uniquement et srictement, la réalisation du projets, de bassin, qui l'ait conditionné, et pas l'acceptation du projet de construction.

      Si vous preferez, tant qu le traail de bassins, autour,  ou quelqu'installation, sensée securiser face au risque inondation, n'a pas été realisé, le chantier de construction, de l'immeuble (au sens large), ne devrait pas avoir le droi, d'être entamé.

      Pour ce qui concerne les habitations et les assurances, je rappelle simplement, que beaucoup cherchent à acheter des logements en zones, dont ils connaissent le risque inondations, et que visiblement certains refusent d'observer ce risque. Apres une inondation, le fait de restaurer une maison, selon certaines règles, purement techniques, pourtant, permet d'amoindrir de façon considérable, les repercussions financières, en cas de d'inondation.

      Certains  matériaux d'isolation, par exemple,  sont conçus pour résister aux inondations, et il arrive que certains particuliers, refusent de suivre les recommanations des assureurs, sur ce point.

     Sur le mobilier, le problème demeure entier.

      Un meuble en bois, qui subit une inondation, en  aucun cas n'est fichu, parce qu'il a inondé, on le lave, il sèche (lentement, si possible), et c'est reparti.

      Pour les cuisines équipées,  c'est le mystère, je pense que certains cuisinistes, ont commencé à travailler su ce problème, puisque ce risque devient de plus en plus récurant, et que les cuisines, par définition, le plus souvent, sont effectivement, au rez de chaussée...

      Moi, je demande aux assureurs, de refuser d'assurer les maisons qui ayant inondé,  se voient restaurées, selon, des principes techniques ne répondant pas à ces normes.

      Si je donne des précisions, c'est que lors de la conférence à laquelele j'avais assisté, ce problème avait été soulevé, c'est à dire, que les maisons restaurées, bien qu'ayant été inondées, les propiétaires, refusaient de suivre es recommandations, dans la majorité des cas.

    Lire la suite

  • BREXIT ? « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Sussex sans jamais a voir osé le demander ».

    Petite précision, sur le titre, la Sussex, est aussi une race de poules, fortement prisée, noire et blanche.

    Je précise, d'autre part, que ce matin, on a pu entendre Michel Barnier, sur le brexit, et j'ai trouvé ça fort instructif.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9/le-7-9-19-octobre-2018

    https://www.franceinter.fr/monde/brexit-et-maintenant

     Voici, sur France Inter, un ensemble de lien, qui offrent l'opportunité d'avoir différents eclairages, fort utiles, sur le sujet.

    https://www.franceinter.fr/recherche?q=brexit

    22 avril 2019.

    https://www.europe1.fr/international/brexit-lue-donne-six-mois-de-plus-au-royaume-uni-pour-reussir-sa-sortie-3889730

    https://www.europe1.fr/international/brexit-la-volonte-du-peuple-britannique-a-change-estime-alastair-campbell-3889229

     Belle reflexion. En effet, difficile de nier le courage absolu, et l'abnégation de Theresa Mey, sur ce coup là. J'entends que l'opposition aimerait la voir partir, "le califfe, qui prende la place du califfe".. Classique, je dirai, mais il y a juste un problème, c'est de se demander comment gèrerait, un éventuel remplaçant...

     Le problème, comme c'est dit, ça n'est pas Theresa Mey, mais bien, le brexit.

     Ensuite, si je n'aime pas, par principe, le referendum, (on voit à quoi, ça mène), parce que je trouve que c'est de la part d'un politique, une forme de dégagisme, équivalent à une forme de lâcheté, et même si ça ne signifie pas que je condamne en bloc le procédé, j'ai expliqué, il y a quelques jour, la métaphore du mauvais chemin...

     Quand on empreinte un mauvais chemin, qui nous mène en haut de la falaise (je vous rappelle, que j'habite en pays de Caux, alors, c'et vous dire, si je m'y connais en falaise, avec la Manche, je fais coucou à ma fille, au passage, et oui, j'ai le bras long, pour qu'elle puisse m'apercevoir), le seul moyen pour rebrousser chemin, (enfin, sauf pour moi, qui un jour, suis un colibri, et le lendemain suis une abeille, il n'y a qu'à voir ma taille de guêpe, pour s'en convaincre),  c'est bien de faire machine arrière, et pour faire machine arrière en toute sécurité, il n'y à qu'en reprenant, le chemin dans l'autre sens, et donc, refaire un référendum. 

     On m'a appris, hier soir, que Theresa Mey, aurait évoqué, une annulation pure et simple du brexit. Je parle au conditionnel, parce que je n'en retrouve nulle trace, ce matin.

    Pour les pro brexit, qui aurait ce matin, une énorme crise d'urticaire, je compatis, voyez donc...

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/pour-une-europe-plus-sociale-et-donc-plus-humaniste-et-donc-efficace/un-vent-nouveau-deferle-sur-l-europe-volodymyr-zelensky-elu-a-73.html

    Je rappelle simplement que la campagne qui a précédé le référendum, à été entièrement pollué de fake news, venant on le sait, à présent, de Russie, qui avait eu, pour ambition de tronquer, cette élection, afin de tenter de bousiller, l'Europe...

     Je pense que l'intoxication émanant de poutine,  sur les scrutins européens, dans chaque etat, n'a que trop duré.

    On nous parle d'armement, et de conflits armés, dont les plus pauvres et les plus demunis, font toujours, plus que jamais les frais.

      Mais les véritables incendies, aujourd'hui, au delà, de Notre Dame de Paris, concernent les Démocraties,  dont certaines se trouvent mises à rudes epreuves, à cause de cette toxicité, venant de Russie...

     On dit, qu'un pot en terre, une fois  réparé, peut laisser passer la Lumière, ce dont je suis intimement convaincue...

     Gageons que les démocratie, sont faites de tissus, une bonne toile de lin, peut être, ferait l'affaire, egoïstement, je pense à la Normandie, nous qui en produisons tant.

     Avant que je ne naisse, ma grand mère, était couturière.

     Son mari, pour la taquiner, prenait le tissus, et le mettait devant l'éclairage, et se moquait d'elle, parce quon pouvait voir la lumière au travers.

     A défaut de cassures, et de pot fêlé, je vous propose alors, la métaphore, du patchwork... On voit bien, aussi la lumière, au ravers du patchwork, non ?

     C'est d'autant plus adapté, (le patchwork, est originaire des USA), quand on observe, les ravages que Trump, laisse sur son passage, et nuit à la réputation de son pays, sur le plan international.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/spiritualite/notre-dame-de-paris-et-ensuite.html

     9 septembre 2019.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/

      Pour les déboires du bonhomme, "qui sème le vent, récolte la tempête".

     Ce matin, sur France Inter, on nous expliquait la situation juste catastrophique, au Royaume Uni, sur le plan de la santé, "sans parler du reste", je  veux parler, par exemple, de l'éducation.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-5-7/le-5-7-09-septembre-2019

     Ces couillons de pro brexit, aussi stupides, qu'irresponsables, ont plongé leur pays, Boris Jonhson, en tête, dan la chaos le plus total,  faisant croire comme partout, où ils sévissent, que la détresse sociale, ne pouvait être que la conséquence, du phénomène migrant...

     Comment, vous dites ?

      Je caricature  ?

     Non, je ne crois pas., j'ai parfaitement en mémoire que les régions les plus touchées par le chomage, ont vu le fait de voter pour le brexit, comme un moyen de taper un bon coup sur la table, qui ne risquait, pas d'être celle des négociations,en tout cas,  avec un crétin décérébré, tout juste capable de faire du sous trump, c'est vous dire.

     En dehors, d'un malencontreuse similitude, côté coiffure, pour servir de diversion, peut être ? 

      Au lieu d'un renard mort, outre atlantique, on a la version britanique, à présent, avec pour seule nuance capillaire, que l'autre rougeot, aux USA, vide une bombe de laque, pour que ça tienne (vive les tempêtes, quand il sort de l'avion), là, où sa progénitude idéologique fait l'économie  d'une apparence capillaire, que je qualifierai de f brousailleuse"....

     Qu'il fasse attention, au incendies de forêt, surtout....

     S'il cherche à se donner des airs, de liberté et d'innovation,  de façon parfaitement intentionnelle, qu'il sache que les friches, qui font si peur, à la présidente de la FNSEA, en France, si elles sont blondes comme les blés, outre manche, ça ne signifie pas pour autant que les neurones, qui se trouvent  dans sa caboche, à quelques centimètres au dessous, trouveront comment, sortir le Royaume Uni, de l'ornière. 

      Je l'aurai cru plus subtile, mais il est en vérité,  aussi bête.... Et ceux qui ont voté pour eux, à la solde je le rappelle, de Poutine, via ses usines à clics,  en ont aujourd'hui pour leur frais, parce que rien, absolument rien, n'est résolu, bien au contraire.

     La seule, qui a perdu l'occasion  d'y mettre son grain de sel, des le début, que cet urluberlu est apparu, c'est la Reine  Elisabeth.

     Certes, elle est sensée, ne pas s'imiscer dans la politique, en tout cas, de façon officielle...

     Mon sentiment réside dans le fait qu'il eût été plus profittable, qu'elle mette les pieds dan le plat,  bien en amont, pour comme on dit chez nous, "secouer le cocottier",  avec le référendum, avec un peu de chance, le résultat, eût été sensibement different... Oui, je sais, ça n'aurait pas été très orthodoxe... Poutine qui manipule les opinions, dans les pays occidentaux, avec ses usines à clics, ça n'est pas d'aventage orthodoxe, que je sache, et pourtant, ça n'est là que la stricte vérité.

     Ce qui me perturbe, je dois avouer, c'est qu'on ne cesse à intervalles réguliers, et à juste titre, de nous dire que l'histoire peut être, serait en train de se répéter...Alors, si je ne suis pas une experte en histoire de l'Europe, je crois me souvenir, que pendant la seconde guerre mondiale, c'est bien grâce au Royaume Uni, que la resistance française,  s'est distinguée...

     Est ce que par hasard, la Reine Elisabeth, aurait perdu elle, la mémoire, je ne comprends pas pourquoi, elle ne tape pas, un bon coup de poing, sur la table.... De toute façon, là, au point, où ils en sont.... Une poule SUSSEX, n'y retrouverait pas ses pousins.

    Lire la suite

  • Champs libres : la permaculture à Chédigny (Indre-et-Loire).

     Je ne pose aucun commentaire particulier sous cette video, parce que j'ai un ouvrage en cours d'écriture sur le sujet, alors, je réserve mes commentaires, dans ce derniers, mais j'apprécie particulièrement, de voir que beaucoup de mes analyses sur le sujet, trouvent du répondant par cette vidéo. je me suis abonnée, d'ailleurs, pour suivre.

     je vous recommande les videos connexes.

    Lire la suite

  • Une page FB, qui s'appellerait MIGRANTS, AFRIQUE et PANAFRICANISME.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Afrique

    Je pense qu'il serait souhaitable d'ouvrir une page, sur ce sujet.

     Pourquoi, je ne m'y colle pas moi même  ? Je n'en ai pas les compétances, mais surtout, je ne trouverai pas le temps, je ne suis pas assez disponible pour celà.

     Depuis fort longtemps en effet  à plus forte raison, par le truchement de la periode coloniale, où la France avait des colonnies sur le sol africain, des populations africaines, ont migré, partout, dans le monde, et en premier lieu, pour les pays colonnisés, dans les pays en occident, qui ont été colonisateurs.

     C'est pour cette raison, que les algériens, souhaitant émigrer, au siecle dernier, ont emigré en France, ou que le Royaume Uni, compte un nombre important d'indiens, par exemple.

     Mon intention ne consiste pas  porter des jugements, même si par nature, je suis toujours du côté du plus faible, "je n'en pense pas moins".

     Ces derniers temps, on a pu voir plusieurs émissions, retraçant "l'histoire d'une nation", sur France 2.

     Vous pouvez revoir ces emissions, en suivant ce lien:

    https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/france-televisions/video-ramzy-bedia-jen-sais-plus-sur-clovis-et-son-putain-de-vase-que-sur-mon-pere-et-la-guerre-dalgerie_2968599.html#xtor=AL-79-[article_video]-[connexe]

     Pour ceux qui vellent voir les deux derniers volets de cette serie documentaire, il faut suivre ce lien:

    https://mobile.francetvinfo.fr/sciences/histoire/video-regardez-les-deux-derniers-episodes-d-histoires-d-une-nation-sur-france-2_2965175.html

    27 octobre 2018.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=281955139093149&set=a.108888703066461&type=3&theate

    Lire la suite

  • Benoit Hamon, bientôt candidat, pour les Européennes 2019.

    https://www.lepoint.fr/politique/europeennes-benoit-hamon-bientot-candidat-01-10-2018-2259351_20.php

     Cest la première fois, je crois, que Benoit Hamon, dévoile enfin sa stratégie, pour les européennes à venir.

     En effet, courtiser, en quelque sorte, les autres partis de gauche, ou leurs représentants, etait une posture souhaitable, parce que ça appuyait sur le fait que chacun, dont lui, ait eu conscience du fait, que ça aurait été une méthodologie, susceptible de rassembler, à gauche.

     Mais observant, que chacun, en dehors du parti communiste, si j'ai bien compris,  fasse la fine bouche, par une posture quelque peu égocentrique, il semble cohérent, que tout compte fait, il assume cette candidature à venir.

     En politique, hélas, il en va toujours ainsi, qu'on leur reproche, d'être trop nombriliste,  quelque soit leurs idées, ou les concepts qu'il défendent, mais s'ils pêchent par modestie,  sur ce point, on leur reproche, de ne pas être suffisemment, "couverture de magasine"...

     Pourtant, quand on observe à quel point, au début de son mandat, le couple Macron, ait si souvent, joué  ce refrain là, et qu'on observe à quel point, son gouvernement se fissure, aujourd'hui,  il semble bien que le syndrôme "couverture de magasine", soit passé de mode,  à moins que ça ne serve à emballer le poisson,  pêche artisanale, ou pêche industrielle ?)et que ce soit désormais, le règne des idées, qui fasse la Loi. je ne souhaite qu'une chose, en fin de compte, sur ce point, ça serait d'avoir véritablement raison.

     8 octobre 2018.

    Confirmation, sa decision est prise.

    http://www.leparisien.fr/politique/benoit-hamon-veut-rebondir-aux-europeennes-04-10-2018-7911426.php#xtor=AD-1481423552#xtor=AD-1481423551

     Je suis persuadée qu'il sera d'une grande efficacité là bas.

     Beaucoup des enjeux qui se jouent désormais, parce que la mondialisation est là, quelque soit l'angle de la société qu'on observe, exisge qu'on ait une Europe plus forte, et plus cohérente.

     Seuls ceux qui sont assez courageux pour l'observer, parviennent à reconnaitre, qu'il n'y a que sous l'angle européen, que ces problèmes peuvent effectivement, trouver un solutionnment, sous l'angle européen.

     Vous en doutez ?

     Combion de pays, aujourd'hui, au sein de l'Europe peuvent pretendre avoir un systême de santé, digne de ce nom, sans avoir recours, au immigrés des autrses pays européens, pour combler les manques, en matière de medecins qualifiés, et diplomés , et nous, la France, en premier somme concernés, face à la désertification des campagnes et les postes de médecins, généralistes, et specialistes, restés vaquants.... On est bien contents de les trouver "les travailleurs émigres", quand notre survie en dépend.

    Le 26 octobre 2018.

    https://www.delegation-generation-s.eu/?p=139#comment-5

    Bonjour à tous.
     Oui, c'est vraiment une excellente nouvelle, et j'aimerai que les français, dans leur consommation, au quotidien, fassent eux même cet effort, pour limiter leurs usages, en exigeant le plus possible, que leurs magasins y aient recours.
     Il faudrait, je crois, aussi, pousser la recherche concernant les alternatives, qui sont proposées, en carton, mais qui ne parviennent pas à éviter la couche de plastique, encore, mais qui du coup, au recyclage, sont écartés.
     Une alternative, à base de fécule de pomme de terre, serait peut être bien, mais la production de cette dernière fait déjà défaut, en temps que consommation, humaine, à cause du réchauffement climatique.

     C'est à se demander si le réchauffement climatique, combiné au challenge que représente les alternatives, au plastique, ne va pas avoir de l'incidence, sur ..... Le cours de la frite !

     

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Macron, prix du PNEU, ça sent le caoutchouc qui brûle !

    https://www.lemonde.fr/pollution/article/2015/05/13/retour-sur-terre-pour-des-milliers-de-pneus-usages-sortis-de-la-mediterranee_4632826_1652666.html

    http://www.europe1.fr/international/champion-de-la-terre-cinq-questions-sur-le-prix-remis-a-macron-3764852#xtor=CS1-16

     Bon, je vous laisse predre connaissance de la nouvelle, hein, je vous donne plutot la seule consequence positive, qu'on puisse en tirer, et qui est la suivante :

    Pourquoi la remise de ce prix fait-elle grincer des dents ?

    Selon plusieurs voix critiques, le chef de l'État ne mérite vraiment pas d'être "champion de la Terre" au regard de ses réalisations en matière d'écologie depuis un an et demi. "On s'est dit que cela tenait plus de la blague que de la récompense sérieuse, quand on sait à quel point les actions sont loins des promesses faites par Emmanuel Macron", a critiqué mercredi sur Europe 1 Jean-François Juillard, de Greenpeace France. "J'aimerais bien que ce prix soit aussi pour les Nations unies l'occasion de dire 'Maintenant que vous avez eu ce prix, vous êtes sous surveillance de la communauté internationale et on va regarder d'un peu plus près ce que vous faites réellement dans votre pays'."

     Ou si vous préférez, c'est  au pied du mur de pneus, qu'on voit le mâââââaâçon.

     Sinon, on peut voir aussi, l'occasion e voir ceux qui ont été proposés, pour le recevoir, et qui auraient merité, plus que lui, je pense,  de le recevoir, c'est à dire:

     Ha, ben, non, en fait, ceux dont la candidature a été proposée, on ne sait pas, dommage.

    Lire la suite

  • rassemblement national, anciennement front national.

     Une page sur FB, qui ne vient pas de moi, mais à laquelle je vais participer un peu, je suppose, vient d'être ouverte.

     Je vous donne le lein:

     Voici, un article que je viens d'y déposer.

    Bonjour.

      Depuis bien des années, je consacre pas mal d'énergie à lutter contre le rassemblement national, anciennement front national.

      Je ne le fais pas par devoir, mais peut être plus par réflexe, percevant mieux que quiconque, peut être , En quoi, pourquoi et comment, ce parti est toxique, par l'absence de valeurs altruistes qu'ils défendent.

      Nous vivons aujourd'hui, dans un monde, où beaucoup de nos modes de fonctionnements, nos habitudes, certains de nos principes, semblaient ancestraux, érigés en "statuts", "statues", indéboulonnables, dont la société de consommation, était sensée nous apparaître comme une forme Bonheur, autant dire, "une fin en soi"....

      Et ceux qui restaient sur le bord de la route, et bien ma Foi....

      De tous temps, il a existé des êtres bienveillants, qui avec un regard plus juste et surtout plus affûtés, jamais, ne se sont contenté de cette posture, et ont remis en cause, cette théorie, et ses satellites, comme le culte de la performance, à la seule condition, qu'elle soit matérialisée, par une récompense, généralement sonnante et trébuchante, sinon, elle n’apparaît à leurs yeux, que de peu d’intérêt.

      Là, encore, qu'il y ait performance, ou pas, seul l'aspect pécuniaire de toute façon, présente à leurs yeux, un véritable intérêt.

      Tenter d'appréhender la nature humaine et le monde dans lequel on vit, sous un angle dénué du moindre aspect financier, en tout premier lieu, est je crois, le pire écueil, qu'un politique puisse commettre.

      Je ne suis pas en train de prétendre, que cet aspect, puisse être négligé, ou qu'il serait exempt de la notion de réussite, je prétend simplement, qu'en aucune façon, ça devrait être l'angle sous le quel on doit travailler, en premier lieu.

      Si je rédige cet article, dans un groupe qui est dédié au rassemblement national, anciennement front national, c'est bien parce qu'à lui seul, et ça n'est pas les problèmes d'argent qu'il rencontre au parlement européen qui me contrediront, il symbolise la politique, dans ce qu'il a de plus pervers, precisement, dans sa motivation, qui n'a pour seule raison d'être, que l’appât du gain.

      J'ai fait, d'autre part, une video, hier soir, dans laquelle j'en parle aussi.

     Le 14 mars 2019.

     En cours de redaction.

    Lire la suite

  • Pape François "nos différences nous rassemblent".

       Au sujet de mon article, je précise que c'est aussi le slogan revendiqué, par France Télévision, actuellement.

    https://www.francetelevisions.fr/

       Car s'il est une notion fondamentale, que tout progressiste est en droit de revendiquer qu'il soit croyant ou ne le soit pas,  c'est bien d'observer le fait que les différences qui existent entre certains groupes humains, et certaines cultures, sont bien moindres,  ne serait ce qu'en quantité, que le sont nos similitudes.

      Au sujet des religions, par exemple, si l'on observe bien, le plus souvent ces différences n'existent que dans les rites, beaucoup plus que dans les croyances profondes, qui les ont générés, au fil des siècles....

       C'est pour cette raison que je préconise, une approche philosophique du fait religieux, des le primaire, parce que c'est la meilleure méthode, je crois, pour apprendre la tolérance, en général,  mais donc, aussi, sur la religion.

      Vous en doutez ?

      Chaque être humain, quand il nait, est nu comme un ver.

       Quelque soit l'endroit du globe où il voit le jour, il a besoin exactement des même choses, quelque soit sa culture, quelque soit sa religion, d'un regard bienveillant, si possible,  de celui de sa mère et de son père, ou en tout cas, de ceux et celles, qui ont pour mission, de veiller sur lui, pour le vêtir, le nourrir, le toucher, le caresser, le laver, le changer, mais surtout, le plus fondamental, plonger leurs regards dans le sien, afin de répondre à ses sourrires, ses rires, et ses larmes, puisqu'avec les pleurs, se sont bien là, les seuls modes d'expression, que peut revendiquer, un bébé qui vient de naitre.....

       C'est ce regard si profond, et ce dialogue, incessant, entre les parents et le bébé, qui forment l'irremplaçable fondation, de sa consctruction affective, et donc, par voie de conséquence, aussi, de son développement.

       Ces données fondamentales, transcendent toutes les cultures, toutes les religions, tous les principes même d'éducation, quelquefois, et qui sont parfaitement assimilables, au comportement animal, pas toujours, mais souvent,  ce qui nous aide, à y voir un peu plus clair.

      Pour se faire,  il importe que ces parents, soient dans une situation, si ce n'est emprunte de richesse, au minimum, sécurisé, loin du tumulte des guerres, et de toute forme de périls, que certains gouvernements, provoquent ou entretiennent, quelquefois, de façon parfaitement intentionnelle, avec hélas, aussi, la complicité de certains religieux, provoquant alors, comme c'est le cas, aujourd'hui, plus que jamais, des flux migratoires, d'une extrême gravité.

      Certains, se grattent, la tête, peut être ?

       N'insistez pas trop, vous risqueriez d'ateindre  vos neurones.

       Sur certains points, qui nous amène vers une forme de tolérance, cette similitude, nous ouvre les yeux, comme sur l'adoption, la plasticité des sentiments, ou l'homosexualité, sur d'autres, ils nous éclairent, sur les dangers de certaines similitudes, comme le viol, l'inceste, l'impossibilité à comminiquer, ou la notion de territoire, qui justifie les pires guerres, que l'homme déclanche, encore, aujourd'hui,  et je le crains, dans l'avenir, pour des sujets aussi fondamentaux, qu'est le problème de l'eau....

       Tiens, justement. on ne voit plus "guèrre", ces temps ci, de reportages,  sur les savanes africaines, où les drames, et pourtant si naturels, se jouent, depuis la nuit des temps, entre les carnassiers, et les herbivores.

      Et pourtant, quand il s'agit du partage de l'eau, chacun respecte l'autre, suffisemment pour le laisser aller boire, même si c'est à distance, et que quelques jours plus tard, au hasard des circonstances, le carnassier mangera l'herbivore, quand on tombe sur un point d'eau, chacun laisse l'autre boire, et range ses féroces canines, dans le fond de sa gibecière....

      Si j'en crois, les reportages que j'ai pu voir,  sur certains pays, qui se croient en droit, de s'accaparer les eaux du Nil, par exemple, pour ne parler que de celles là, on serait plus cons, que les animaux, alors....

      Je copie colle l'article du journal "la Croix".

       Tel un vol de colombes, un appel à la paix pour le Proche-Orient est monté au ciel depuis Bari (sud de l’Italie). La cité de saint Nicolas, si vénéré par l’Orient chrétien, accueillait en effet, samedi 7 juillet, la rencontre œcuménique de réflexion et de prière à laquelle le pape François avait convié les responsables d’Églises du Proche-Orient.

    La plupart d’entre eux avaient répondu à l’appel pour ce sommet, inédit jusqu’ici à ce niveau.

     Pourquoi lire La Croix ?
    • La Croix vous offre une information de référence sur l'actualité religieuse.

    À lire aussi

    Pour la paix au Moyen-Orient, les patriarches des Églises orientales réunis par le pape à Bari

     

    Au bord de la mer Adriatique, vers cet Orient déchiré par la guerre, les patriarches ont prié dans toutes leurs langues, de l’arabe au syriaque en passant par l’arménien et l’assyrien, pour que Dieu « inspire des choses bonnes dans les cœurs de ceux qui veulent la guerre et pacifie leurs esprits tourmentés », ainsi que l’a imploré l’orthodoxe Bartholomeos Ier de Constantinople.

    Une « région splendide », où se trouvent « les racines mêmes de nos âmes », avait rappelé en introduction le pape François, mais où « s’est condensée (…) une couche épaisse de ténèbres ».

    À lire aussi

    A Bari, une rencontre inédite en présence de tous les patriarches orientaux… ou presque

    Mettant en cause « le silence de tant et la complicité de beaucoup », le pape a dénoncé « l’indifférence qui tue », posant les chefs d’Églises qui l’entouraient en une « voix qui lutte contre l’homicide de l’indifférence », soulignant notamment « le risque que la présence de nos frères et sœurs dans la foi soit effacée ».

    Au Proche-Orient, les chrétiens qui représentaient encore 20 % de la population à la veille de la Première Guerre mondiale n’y sont plus que 4 %, rappelle d’ailleurs le Vatican.

    « Cela suffit, les oppositions obstinées ! »

    Cette question devait être au cœur de la rencontre à huis clos à laquelle tous les chefs d’Église ont ensuite participé dans la nef de la sobre basilique Saint-Nicolas. À la sortie, entouré de tous les patriarches, il a, dans un discours fort, dénoncer sans ambages toutes les responsabilités dans les conflits du Moyen-Orient, n’épargnant personne.

    « Cela suffit, les avantages de quelques-uns sur le dos d’un grand nombre ! Cela suffit, l’occupation de terres qui lacèrent les peuples ! Cela suffit, la domination des vérités de parti, sur les espérances des gens ! Cela suffit, l’utilisation du Moyen-Orient à des profits étrangers au Moyen-Orient !, a-t-il lancé. Cela suffit, les oppositions obstinées ! Cela suffit, la soif de profit qui ne prend personne en compte, cherchant uniquement à accaparer les gisements de gaz et de combustible, sans égard pour la maison commune et sans scrupule sur le fait que le marché de l’énergie dicte la loi de la cohabitation entre les peuples ! ».

    « Il faut que cette guerre s’arrête »

    Rappelant aux potentats de la région qu’« il faut que celui qui détient le pouvoir se mette enfin et résolument au vrai service de la paix, et non pas de ses propres intérêts », il a aussi rappelé que, à Jérusalem, « le statu quo exige d’être respecté selon ce qui a été décidé par la Communauté internationale » et la nécessité d’une « solution négociée entre Israéliens et Palestiniens ».

    À lire aussi

    Le pape François appelle à respecter le « statu quo » de Jérusalem

    Au cours de la rencontre à huis clos, il devait aussi être question des réfugiés du conflit syrien. « Bien sûr, il faut que cette guerre s’arrête pour que nos malheurs s’arrêtent, explique Mgr Jean-Clément Jeanbart, métropolite melkite d’Alep (Syrie). Mais si je pleure sur ce qui a été détruit, je suis plus préoccupé encore par l’émigration. »

    Jeudi, plusieurs patriarches catholiques et orientaux de Syrie et du Liban, se sont d’ailleurs concertés pour appuyer sur ce thème, crucial à leurs yeux, dans les discussions.

    « Que les réfugiés reviennent »

    « Il faut absolument séparer la question du retour des réfugiés de celle du règlement politique en Syrie », plaide le cardinal Béchara Raï qui a accueilli cette réunion dans son Patriarcat maronite de Bkerké et dont le pays, le Liban, voit les réfugiés (palestiniens et syriens) constituer aujourd’hui plus de la moitié de la population.

    « Ces camps de réfugiés sont un terreau pour le fondamentalisme et la violence », met-il en garde.

    « Il est important que les réfugiés reviennent que les gens rentrent chez eux », martèle le patriarche syrien-orthodoxe Ignace-Ephrem II, qui plaide pour une aide financière au retour de la part des Occidentaux.

    « Nous devons d’abord parler contre la violence »

    « Ceux qui ont passé la mer ne reviendront jamais, reconnaît-il. Mais il y a les autres, dans les pays autour de la Syrie. Nous avons besoin d’eux. » « Je leur assure que le retour est sûr », continue le patriarche, qui siège à Damas et qui, tout en reconnaissant que le régime syrien a ses défauts, souligne qu’il est largement préférable à une domination islamiste.

    « Mais nous devons d’abord parler contre la violence : si nous semblons appuyer un côté ou un autre dans le conflit, ça ne marchera pas, explique-t-il. Aussi, même si notre message n’est pas politique, il s’agit aussi d’envoyer un message aux responsables politiques. Une parole commune des chrétiens d’Orient et d’Occident a beaucoup de poids. »

     

    Lire la suite