google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Google, une pieuvre perverse et malfaisante.

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-la-face-cachee-de-google_1148465.html

   Je précise que j'avais vu le reportage, mais après plusieurs nuits de sommeil, il m'a semblé qu'il n'était pas du luxe que d'aller le revoir, à plus forte raison considérant, l'effet de surprise que fût le mien, quand j'ai découvert ce reportage.

   Oui, je précise ma pensée, la situation de monopole, etc, la spoliation des données, bref, qu'on se fasse comme on dit vulgairement couillonner, il n'y avait aucun souci,  on le savait tous, mais que ce soit à ce point, je reconnais que je ne le savais pas. Aussi, ma surprise fût non négligeable.

   Pour commencer, un ancien employé nous explique, que la politique de la maison, consiste à faire de ses employé, ce qu'ils nomment, "un pur produit google".

   En ce qui me concerne, une entreprise qui parle de ses employés de cette façon, me glace le sang, dès le depart, parce que ça signifie, qu'on s'arrange, pour que ce qui fait la personnalité de l'employé, qui est autre, n'a pas lieu, ni d'être, ni d'être revendiqué.

   Ensuite pour être franche, j'ai eu en memoire, aussitôt, un souvenir qui m'est revenu, quand j'avais servi de cobaye, pour la scientologie, à Paris, pendant quelques heures.

  Exactement les mêmes sensations. Les dents blanches, partout, des sourires obligatoires, aucun obèse, aucun metisse, et aucun employé d'ethnie autre que blanche.

  Peut être, est ce accidentel, ça n'a pas été précisé, mais les faits sont là.

  Ensuite les entretiens d'embauche. Il ne suffit pas d'être excellent, le critère, c'est "qu'est ce que vous avez fait d'extraordinaire, dans votre vie"....

 Donc, ils n'embauchent que les bêtes de foire.

 Pour moi, c'est juste une attitude discriminante à l'embauche.

 Ne restent que ceux qui seront capables de tout donner à google, dansle but d'assurer la productivité.

   En ce qui concerne le restaurant d'entreprise. Idem.

   Manger BIO, OK, je peux comprende..... Demander au chef, de ne pas afficher le menu, de telle sorte que les employés, ne soient pas tentés d'aller manger dans un autre restaurant, j'appelle ça, une politique de pervers, et de parano, parce que si le pretexte qui est donné, c'est qu'ils reviennent plus vite sur leur poste de travail, la véritable raison réside, dans le fait, qu'ils veulent garder sur chaque employé, une forme de mainmise psychologique, qui est matérialisée par la volonté de ne pas les voir s'eloigner, pour le cas, où ils rencontreraient d'autres personnes, et qu'il parlent travail. PARANO, complètement.

   Pour ce qui concerne le fait de dormir, après les repas, parce que la nourriture,"classique", serait trop lourde.

  Pour info, faire revenir des légumes BIO, dans une poêle, avec un corps gras, comme c'est montré, équivaut exactement, au repas traditionnel, sur le plan de la digestion.

  En effet, c'est le corps gras, à tres haute temperature, qui est indigeste, et pas le fait, que les legumes soient BIO, ou pas.

  Ensuite, selon les dernières recherches scientifiques relatives à la chronobiologie, le phénomène de dormir après le repas, ne serait qu'une histoire d'horloge interne, et absolument pas en lien avec la composition du repas qui vient d'être avalé.

   Pour ce qui concerne le fait de faire venir les enfants et l'épouse, sur le lieu de travail pour se détendre, en dehors d'un contexte festif et occasionnel, dans le but de culpabiliser un employé qui une fois renvoyé bobonne à la maison pour coucher les enfants,  se sent obligé de rester quelques heures, c'est une attitude de patron pervers.

  Une attitude de pervers manipulateur,  pour être plus precise, de la pire espèce.

   Oui, je sais, on me retorquera, que c'est ça, "la réussite à l'americaine", et bien c'est un modele, que je trouve inhumain, pour diverses raisons.

 Comme la scientologie, je vous jure, ils fontionnent avec exactement les m^mes ficelles.et bien avec  Pour ceux qui finissent par réaliser, qu'ils sont en train d'y laisser leur âme, le prétexte au licenciement, c'est "Tu es culturellement incompatible avec l'entreprise".

Comme chez Disney ou Apple.

  Pour ce qui concerne, le fait, de transformer en verbe, le nom, de la marque, "googlitude", ça consiste juste à vouloir donner une forme d'intellectualisation, de l'entrise, qu'ils auraient du  APPLEler, pour l'occasion, " baisitude", si l'on considère lesdegats, que leurs pratiques, intellectuellement malhonête, occasionnent.

 Cette manie consiste à spolier, la "Négritude", de Pablo Neruda, qui est si haut perché, intellectuellement, que ces trusts internationaux, ne ridquent pas d'atteindre. 

  Je trouve qu'il faut être gonflé pour "verbialiser" ainsi son entreprise, tentant de lui donner une forme de respectabilité, en l'intellectualisant, respectablité qu'elle ne mérite pas, mais nous allons y venir.

 Ensuite, il est précisé, que les annoncent constituent 90%, du chiffre d'affaire.

 Les mots sont vendus aux enchères. J'aimerai bien savoir, selon quelle règles, ce fonctionnement a été établi. Qui a établi ces regles, et selon quels critères ?

   Ce qui s'en suit, compte tenu de la position de monopole, dans chaque pays où ils sont installés, s'appelle du racket, exactement comme pratique la mafia, partout où elle est implantée.

   Mafia, par contre, parfaitement officielle.

 Il y a quelques temps, ici en France, il y avait eu une émission consacrées à l'artisanat. Ou plus precisement, aux metiers du bâtiment, plomberie, serrurrerie, etc.

  Considérant le fait que le moyen le plus usité aujourd'hui, consiste à utiliser internet, pour trouver quelque chose quelque soit ce que l'on cherche, les entreprises qui ont casqué le plus, lors des enchêres, pour acheter les mots clés sont donc, litteralement raquettés, comme montré dans le reportage, pour  être positionnés en tout premier, rafflant ainsi, par le premier coup d'oeil, celui qui v clausquer bêtement, sur le plus simple, c'est à dire, celui qui est en tête.

  Autant dire, que c'est litteralement, celui, qui nvestit le plus, dans sur surenchère, ou le magasin, qui a les rognons les mieux couverts, pour parler de façon imagée, se trouve en position de quasi monopole.

   Les conséquences sont extrêmement graves, puisque celui, qui investit, le plus, dans ces mots clés, dont le prix varient, selon les demandes, par définition, il doit être quasiment impossible de faire des budgets prévisionnels, puisqu'on ne sait absolument pas à quelle sauce, on va être mangé.

    Les repercussions, ont été demontrées, dans ce reportage, sur l'artisanat, où les budgets, sur ces mots, clés, qui donc, sont acheté, pour la pub, sur u intenet, via le moteur derecherche, gonfle de façon hallucinante, les prix, des s  t  prestations, qui sont donc reepercutées, sur les factures.

   Donc, soit on entre dans leur jeu, et on casque, prenant de plein fouet, la concurrence, avec des concurrants, qui ont plus d'argent, soit,on refuse, et on ne parait pas, sur inteernet, ou en 10ième ou 20ième position.

   En gros, google, par le racket, parfaitement légal, qu'il pratique, sur internet, est responsable très probablement, d'un nombre absolument incroyable de faillites, partout dans le monde, puisqu'ils sont absolument partout.

Lundi 17 juillet 2017.

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/07/13/32001-20160713ARTFIG00292-google-paye-toujours-tres-peu-d-impots-en-france.php

Visiblement, pas grand chose n'a changé, pour l'intant, en ce qui concerne l'optimisation fiscale.

  Il répondent comme défense, qu'ils ne font que d'adapter à la politique fiscale de chaque pays, c'est très exatement ce que font aussi les mafias, "elles s'adaptent"aux politiques mises sur pied, dans chaque pays, pour lutter contre  toutes les formes de  déliquences.

  Quand aux inititives, qui sont mises sur pied par google, pour compenser, et bien BRAVO, c'est très exactement, ce que font là encore les mafias, partout, "pour se donner bonne conscience".

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/fondation-vus-avez-bien-dit-fondation.html

  Pour ce qui concerne particulièrement le racket pratiqué auprès des entreprises, rendant les PME et artisans, d'autant plus vulnérables, qu'ils ont les reins moins solides, je n'arrive pas encore à savoir, où est ce qu'on en est, je veux dire, si quelque chose à bougé, ou pas.

   Je remarque que quand je cherche un artisan, (fréquent, en ce moment), la vignette "annonce", en jaune, qui signifiait que l'entreprise ou l'artisan avait payé le mot au enchères, et que c'était pour ça, qu'il y avait cette vignette, cette dernière n'y est plus, alors, qu'est ce que ça signifie ? Je n'en sais rien.

 Ensuite, leur argument, consiste à mettre en avant, le fait, qu'ils font beaucoup de recherche, concernant, la realité virtuelle.

 Et bien ça tombe à pic, moi aussi, rien qu'avec mes neurones, j'ai aussi bossé, sur le sujet, c'est ici:

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/enseignement/comment-realite-virtuelle-et-intelligence-artificielle-vont-revolutionner-la-pedagogie.html

En cours de rédaction.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.