google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Le Journalisme et l'Investigation mis en danger, sur France Télévision.

   Hier, jeudi 23 novembre, une migraine, assez detestable, m'empêchait de travailler...

 Soyez sans crainte, je me connais assez bien, pour en connaitre les raisons.

 un "truc", me turlupinait, si je puis dire, et je vous autorise, à decouper le mot TURLU PINER, comme bon vous semble, y compris, en dessous de la ceinture...

 Pour Baffie, YES, plus que n'importe qui d'autre.

 Mais croyez moi, quand la migraine me prend, alors, qu'une demi graine ça fait bien peu...

 Zut celle là, il y a bien longtemps que je vous l'avais faite. je viens d' écouter Juliette, excusez moi, c'est une femme "plus que belle", et surtout fort inspirante, et d'autant plus qu'apres avoir regardé la soirée d'ENVOYE SPECIAL, et COMPLEMENT D'ENQUETE, je me suis endormie comme une Bienheureuse, l'investigation, jouant sur ma personne, comme une sorte de paracetamol, qui en temps que comprimé bien mou, s'est comporté face à ma "mi graine", comme un abstinent, un jour de grand vote !

 mais regardons un peu dans le retroviseur de l'investigation, à France Télévision.

 Qu'Elise Lucet fasse l'objet de poursuites judiciaires, est un fait, un fait que je qualifierai, pour ma part, d'extrêmement inquiétant, quand on sait qu'elle et son équipe, et avec ma caution la plus totale, pose toujours le droit (excuzez ce lapsus), l'index, là, où en haut lieu, pardon, TRES HAUT LIEU, ça pique tellement, très très très fort, que même ma potion magique, à base de géranium Rosat, n'y peut rien...

 C'est vous dire à quel point ça les pique.

     Oui, c'est vrai, les entreprises du CAC40, fontionnent de telle sorte que même le pays d'origine d'où ils sont nés, généralement, quasiment minauritaires, n'ont qu'une prise limitée, sur leur champs d'action, quansd au pouvoir decisionnaire.

 Faire du flouze, en gros, pour enrichir les actionnaires, c'est là, tout ce qui compte.

 Et vous savez quoi ? Pour le cas où par mesaventure, certains actionnaires, pourraient se trouver devant des cas de conscience, à devoir voter pour ou contre telle decision , Et bien ils envoient, leurs epouses, ou leur fille, qui bien sûr, ne connait de son paternel, que le fait, qu'il ait "quelques actions", sans se soucier, le moins du monde, de quelle actions, il s'agit, et de quelle activité, cette enorme entreprise, qui enrichit la famille, pour prendre les decisions, à leur place... Alors, que le paternel en question, agit ainsi, pour se deresponsavbiliser, sachant, que la fille ou l'epouse, n'y pige QUE DALLE.

 Oui, MA PHRASE EST UN PEU LONGUE.

 J'ai bien opté à une époque sur le fait, que l'on puisse être actionnaire, et respecter, une forme d'éthique...

 Bornée comme je suis, et ne désespérant jamais de l'âme humaine, à devenir moins con, je persiste et je signe, dans cette optique...

 Ho, ne me remerciez pas, LA SUITE ARRIVE.

 ainsi, dan ce retroviseur, nous a vons voir, l'emission, sur l'arbitrage international.... Pour ceux, qui ne comprennet pourquoi, nous sommes aussi mechants, (ha, ça oui, alors), avec ces messieurs, du CAC40, je vous invite, à re voir, cette émission.

 Si j'ai eu si mal à la tête hier, c'est que de voir qu'on ose, de la part de notre gouvernement, ne pas donner les moyens, et échafauder des solutions, pour soutenir l'investigation, au sein de France Télévision, m'incite à penser qu'en haut lieu, certains decisionnaires subissent des pressions, de la part de ces entreprises...

 D'autre part, j'ai entendu que les insoumis, creaient leur chaine.

 Super.

 Quelle place ont ils réservé, eux, à l'investigation ?

  Mon sentiment, c'est que le sale boulot, qui consiste à faire le plus difficile, et le plus courageux, qui est de dénoncer les inégalité les abus, et tout ce qui nuit, à la protection de l'être humain, depuis des années, c'est France Télévision qui s'y colle, mais au sein des médias, en dehors de Radio France, bien sûr, je ne vois pas grand monde, prendre le taureau par les cornes.

 Mon souci, je vais vous dire.

   Au sein du gouvernement, j'aimerai bien voir, quelques voix se faire entendre, pour prendre la défense de France Télévision, parce que les diversions, au sujet de Baffie, et quelques centimètres de jupe relevée, oui, j'ai bien dit, DIVERSION, "personne n'est dupe".

 Pour le reste de la soirée, je vais y revenir.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire