google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

OLYMPISME.

  • ".Comme un poisson dans l'eau".

    http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/bois-colombes-camille-lacourt-maitre-nageur-pour-les-enfants-defavorises-23-10-2017-7350465.php

      Quand j’étais enfant, bien qu’habitant à la campagne, nous avions la possibilité, à l’époque, d’aller comme bon nous semblait, pour une somme modique, à la piscine de Pavilly.

      Si depuis 40 ou 50 il semblait légitime, de permettre aux enfants, si ce n’est de prendre des cours de natation, au minimum, de se familiariser avec l’eau, il semble bien qu’au fil du temps, cette légitimité, se soit trouvée remise en cause, et qu’aujourd’hui, le pourcentage d’enfants, qui ont cette chance, soit moins important, y compris, ai sein des villes, ou des agglomérations.

      S’il importe, d’observer qu’il est toujours favorable, d’inciter un enfant à faire du sport, y compris, en dehors des activités scolaires, on ne peut que constater, que la pratique de a natation, pour de simples raisons de sécurité, ne peut se faire en extérieur, dans la nature.

      Si l’on prend, par exemple, au sein d’une petite ville, qui aurait des moyens, fort limités, personne n’empêche un décideur, de créer un club de randonnée, de marche, ou bien de cross…. La nature est parfaite, pour ça….

      Mais la natation, on ne peut nier, qu’il faille impérativement, la structure, qui soit adaptée, c'est-à-dire, une piscine.

      Si je mets le focus, ce matin, sur cette lapalissade, c’est pour pointer du doigt, un fait, strictement politique, que certains, en milieu rural, notamment, n’ont pas toujours encore, e assimilé, qui réside dans le fait qu’à plusieurs, « on est plus forts » et notamment, financièrement.

      Aujourd’hui, quand on vit à la campagne, on revendique, et je ne suis pas la dernière, le droit d’y vivre décemment, et notamment, de bénéficier des services publics, médecins, poste, banques, impôts, etc, etc, et sans se sentir pour autant, les oubliés de la terre, au profit des grandes villes.

      Possible que certains trouvent, que mon propos dévie quelque peu , et pourtant…..

      Sans demander, de jouir du nec plus ultra, dans un domaine particulier, un minimum est pourtant revendiqué, et à juste titre.

      Pour ce qui concerne les services public, j’y reviendrai, dans un autre contexte.

      Mais pour ce qui concerne les équipements sportifs, cette remarque vaut tout autant….

      Qu’un enfant, souhaite pratiquer tel sport, OK, « la petite flamme est allumée »….

      Mais si les parents doivent prendre la voiture et faire 40km, aller retour et rester sur place, pour que l’enfant puisse le pratiquer, statistiquement, on limite considérablement, les chances pour cet enfants, de le pratiquer , ce qui est parfaitement dommageable pour son éducation, et son développement personnel, et si c’est son choix, bien au-delà, de la simple pratique d’un sport, puisque se livrer à une passion, quelque soit sa nature, des le plus jeune âge, enrichit l’enfant, mais aussi, l’adulte en devenir.

      Pour se faire, il n’est pas question, bien sûr, d’imposer ou de revendiquer, d’avoir la possibilité de pratiquer n’importe quel sport, sur l’ensemble du territoire, mais de tout faire, pour proposer des alternatives, notamment, par des stages, par le biais d’associations, ou de fondations, qui peuvent, au moins, donner l’occasion à certains enfants, de satisfaire leur désir, sur des temps plus réduit, comme certaine vacances, notamment.

      Si je donne l’exemple, de la piscine, aujourd’hui, c’est précisément, parce que c’est un investissement très important, qui coûte très cher, et qu’il est infiniment plus judicieux, de se reposer, sur un regroupement de communes pour pouvoir y prétendre, dans le but de voir, le plus possible d’enfants mais aussi d’adultes, en jouir.

      Il ne faut pas oublier, qu’au-delà, des rythmes scolaires, dans leur globalité, un enfant qui se trouve en échec scolaire, va par instinct, pour compenser, sa position d’échec, en classe, tenter de briller, et s de s’épanouir, dans d’autres domaines.

      Plus on lui propose d’alternatives, ou de variétés d’activités, par mi lesquelles, celles qui sont sportives, et plus, statistiquement on augmente ses chances de trouver son chemin, pour malgré tout, parvenir à corriger, le manque d’estime de soi, que génère l’échec scolaire.

      Si je développe si bien, cet aspect là, c’est que je le connais mieux que personne, c’est MON CHEMINEMENT PERSONNEL…..

      L’enfant se dit, « bon, je suis nul, dans telle matière, ou telle autre, et puis aussi telle autre.. Ok, Bon, alors, je vais tenter ça, et puis ça, et puis ça, aussi, peut être »….

      Qu’importe, si c’est en barres asymétriques, ou en athlétisme, pour l’estime de soi, tout, absolument, tous les moyens sont bons, pour tenter de décrocher, de la part, de parents, d’éducateurs, ou de l’enseignant, un étonnement, un sourire, et pourquoi pas, des félicitations, qui signifient, « super, dis donc, je suis vraiment content(e), pour toi !

      Moi, j’aimais les barres asymétriques.

      J’avais eu 18 sur 20….. Ce que je parvenais à faire de plus difficile, dans l’enchainement, c’était ce qu’on appelait, « le piston ».

      Incroyable, si si, allez, vous pouvez en rire…

      Car c’est comme ça, et pas autrement, que s’acquièrent, ce que l’on appelle « l’estime de soi » et pas autrement.

      Alors, je sais, on me dira, parce que j’ai entendu ça, dernièrement, sur les ondes, que l’éducation positive, aurait ses limites…

      Mieux vaut entendre ça, que d’être sourd….

      L’éducation positive, ne présente de dangers, que quand l’enfant est regardé comme un Roi, et que ses parents, le flattent, pour tout et n’importe quoi… Mais un enfant qui est en échec, lui, n’est pas dans cette posture, et au-delà, de dédramatiser, et de lui faire comprendre, que l’échec, est une chose normale, légitime, et vraiment pas grave, voir, ensuite, lui apprendre, que ça peut être une vraie stimulation, quand il est enfant, doit se trouver stimulé et encouragé, et en aucun cas, humilié, moqué, ou écarté…

      De toute façon, à quelques exceptions près, travailler sur l’échec, et pas uniquement scolaire, il n’y le plus souvent, que ceux qui l’ont vécu, qui peuvent y travailler, mais surtout, ETRE CREDIBLES….

      Parce que notre ressenti, et notre expérience, sur le sujet, personne ne peut les remplacer.

    « A bon entendeur », adeptes de la carotte et du bâton.

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/comme-un-poisson-dans-l-eau-l-operation-qui-permet-aux-enfants-d-apprendre-a-nager-995055.html

    https://www.secourspopulaire.fr/34/34/fneg/35/54/28/se-sentir-comme-un-poisson-dans-leau

    Lire la suite

  • Ma chaine youtube et les commentaires, qui s'y rapportent.

    https://www.youtube.com/channel/UCtcBQK79sCTfa4oxgoZew9A/discussion

     J'invite tout à chacun, à deposer des commentaies, sous mes videos, et  au sein de ma chaine, globale, pour ceux qui le souhaitent.

     Je vous invite surtout, à vous y abonner, bien sûr.

    Lire la suite

  • Europe, un bon de pompe dans le derch, ça vous dit ? (pêche électrique).

       Désolée pour le ton quelque peu expéditif, de ma revendication, ou plutôt, de ma proposition, qui si elle n'en porte pas la moindre connotation sexuelle, n'en demeure pas moins, une intention d'en vouloir, aux postérieurs rébondis des députés européens, qui, visiblement, éprouvent quelques difficultés,  ces jous ci,  pour MARCHER DROIT, et je ne peux que déplorer, que notre Président de la République, Emmanuel Macron, si bon marcheur qu'il soit,  n'en finisse par lui aussi, par senti visé, de par son postérieur, parce que si c'est necessaire, sachez que je n'aurai aucun scrupule, à lui livrer de façon verbale, enfin, disons, par écrit,  je le précise, "d'où vient le vent".

      Au moins, quitte à marcher, risque t il tout au plus, de faire un sacré bond en avant,  ce qui ne me semble pas superflu,  quelquefois !

       Je suis en effet en pétard, ces jours ci, relativement, à ce qui est en train de se produire, au Parlement Eurpéen, vis à vis de la pêche électrique, qui sur le plan écologiue, est, comme chacun sait, un véritable désastre.

    https://www.bloomassociation.org/stop-peche-electrique/

      Le seul argument, POUR réside, dans l'économie de carburant... Soit, mais ça ne représente ici, qu'un bénéfice à court terme, et strictement à court terme, et qui plus est, au bénéfice seul,  de la comptabilité du marin pêcheur....

     Pour le CO2, et la pollution ?

      Il faut envisager que les marins pêcheurs artisanaux, ne développent un mode de propulsion, qui cumule le vent, avec un autre mode de propulsion, et je n'ai aucun doute sur le fait que certains constructeurs de bâteaux, sont deja au travail, sur ce point.

      Ca existe deja pour les porte containers, alors, je ne vois pas à quel titre, ça n'existerait pas aussi, pour des bateaux usines, (que je déplore), ou des bâteaux de pêche, à l'echelon plus modestes, ou artisanaux.

      Sous cet angle, cet argument parfaitement bidon, qui ne représente que des aventages A COURT THERME, ne tient donc, absolument pas la route.

      Oui, j'ai bien dit, à court terme, puisque à long therme, justement, c'est bien la raréfaction des espèces marines, qui sont en grand danger, avec cette pêche, et tous les ecologistes, et les chercheurs, qui travaillent, sur les faune et la flore sous rarine, sont unanymes, sur ce point.

      Mais si je parle d'un bon coup de pompe dans là, où je pense, vis à vis des députés européens, c'est de façon beaucoup large, pour une autre raison qui réside dans le fait qu'ils sont sensés veiller, à ce que leurs décisions,  soient au service des européens, j'entends (au sens comprendre), les peuples, les humains, faits de chair, et de sang, nous, quoi, vous, là, qui me lisez,  ET PAS LA FINANCE ET LES LOBBIES DE LA PÊCHE INDUSTRIELLE.....OU AUTRES LOBBIES.

     Voilà, pourquoi, ce matin, je ne décolère pas !

      C'est qu'en aucune manière, par principe,   quelque soit le sujet, ils ne devraient se trouver en face des représentants des sociétés interressées financièrement, mais au contraire,   face aux personnes, compétentes, spécialisées, et non rémunérées, par des lobbies, pour prendre leurs décisions, et j'ose espérer que ce que je prétends là, va bien être perçu, comme devant être observé, et pas vu,  et entendu, au sens comprendre,  dans n'importe quel autre secteur, comme l'agriculture,  l'agrialimentaire, ou la santé, par exemple...

     EST CE QUE J'AI BIEN  ETE ASSEZ EXPLICITE LA ?

    Lire la suite

  • Pourquoi je persiste à porter le nom de FERSEN, sur certains réseaux sociaux.

       Depuis le debut d'internet, j'ai sur FB, sur twitter, sur wordpress, differents comptes, dans mon historique sur internet, qui portent toujours, mon nom, et de façon bien moindre, tres recemment, le nom de Fersen (uniquement, sur mon mail, ORANGE, sur WORDPRESS, et sur TWITTER).

       Si je persiste à porter ce nom, c'est uniquement, parce que techniquement, on m'interdit de fonctionner avec mon nom veritable, qui est NIEL AUBIN? et ppas par choix personnel. Curieuse methode, pour un artiste, qui se revendique, soit dit en passant, FEMINISTE.

       Je tente à chaque fois, de reprendre mon vrai nom, mais entre les mots de passe et les différents comptes,  je renonce à me battre pendant des demi heures entières, pour retrouver mes comptes d'origine,  en somme, c'est uniquement, par facilité, je donne cette prcision, afin qu'il n'existe aucun mlentendu, sur le sujet.

      Je déteste l'idée, que l'on nous perçoive, lui et moi, pour un couple que nous ne sommes pas.

      Je precise, pour clore le sujet, que j'ai envoyés mes photocopies de pices d'identité, à twitter, et FB? depuis bien longtemps, et demandé la certification, mais sans jamais qu'ils n'acceptent encore, de me l'octroyer.

    Lire la suite

  • 12 janvier, 2018, message à tous ceux qui attendent après moi.

     Il est vrai que j'ai toujours fourrré mon nez, là, où ça dérange.

       Mais si l'on m'avait affirmé, un jour, que la Justice elle même, que mon avocat, et que mon coach, lui même, en personne, se ligueraient contre moi, pour me museler, afin que je ne puisse plus lutter, contre ce que j'ai toujours détesté...Jamais, je ne l'aurai pensé.

      Je ne sais pas ce qu'il adviendra de moi, j'ai le sentiment que jamais, je ne parviendrai à pardonner, à tous ceux, qui depuis toutes ces années, ont veillé, si méticuleusement, à m'ecraser, pour mieux observer, telle une souris de laboratoire, avec quelle ruse, je parvenais à me relever, TOUJOURS.

      Aujourd'hui, c'est par une décision assassine, qui émane de la juge des tutelles elle même, alors que je n'ai eu de cesse, que de lui dénoncer en quoi, et comment, la curatrice de l'UDAF, pratiquait, sur moi, les pires tortures psychologiques,  en n'appliquant pas ce que la juge pourtant, lui avait indiqué.

      Je pourrai vous la faire théatrale, selon la chanson de Barbara, en vous disant courtoisement, "et je m'en vais sereine".... Il va bien se trouver un crétin, pour s'en contenter, non ?

      Mais ça serait trop d'honneur, que je vous ferai là, et je ne crois pas que le fantôme de Barbara, apprecierait.

      Je pourrai aussi, vous resortir, la chanson de Anne sylvestre, sur "les gens, qui doutent"... Et qu'on s'évertue, inmaquablement, à me recoller sous le nez, en la personne de  Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, et Albin de la Simone.... C'est juste oublier, que de souffrir est infiniment plus  acceptable, et concevable, quand on ne vous enferme pas dans un rôle qu'on vous impose.

      Aurait elle, elle même ecrit cette chanson, si elle avait été dans  la situation, que l'on m'impose, depuis toutes ces années ?

      Personne ne le sait, et Anne Sylvestre, pour qui j'ai bien plus que du respect, elle même, ne le sait pas d'aventage.

      Je m'excuse de ne pas être aussi forte, que beaucoup le voudraient, je ne suis qu'une simple femme, qu'on s'evertue à transformer, en vielle conne mal baisée..... Et je ne crois pas être responsable, en quoi, que ce soit,  du sort que l'on m'impose.

      Des lors je n'ai plus d'autre alternative, que de rentrer en moi, afin de lêcher mes plaies, pour une durée indéterminée, puisque l'énergie, qui a été mobilisée, pou porter ma souffrance, les 40 années premières de ma vie, là voilà de nouveau mobilisée, pour cette même raison, énergie, que de facto, je ne puis donc plus donner, vers l'extérieur....

     Comment vous dites ?

     Consulter un psy ?

     Mais j'ai fait, bien sûr.

      Le psy, et la psychiatrie, cautionnent entièrement, les méthodes de barbare, de Thomas Fersen. ils les cautionnent tellement,  qu'ils souhaitent, non pas me mettre sous neuroletiques, de nouveau, mais sous antidépresseurs.

      Quand je pense que je suis assez conne, pour avoir écrit mon histoire sur le sujet, ces derniers jours, pour avoir la certitude, qu'il ne restait rien de douloureux, entre eux et moi, je n'en reviens pas de ma naïveté.

      J'attends toujours, depuis plus d'un mois, qu'il me fixe un RV avec la psychiatre,  principe que j'ai accepté, mais qui visiblement, semblerait, lui poser à lui quelques problèmes de conscience...

      Je souhaite bien du courage, à la profession, pour envisager la moindre collaboration avec moi, quelque soit le sujet, désormais".

      Bon, week end à tous.

     

    Lire la suite

  • Fire and Fury : Inside the Trump White House.

    Maison Blanche, le 4 janvier 2018. (CARLOS BARRIA / REUTERS)

     

    franceinfo avec AFPFrance Télévisions

    Mis à jour le 04/01/2018 | 23:39
    publié le 04/01/2018 | 23:17

    La sortie du livre de Michael WolffFire and Fury : Inside the Trump White House, s'annonce explosive. La sortie de l'ouvrage sur les coulisses de la Maison Blanche, initialement prévue mardi, a été avancée à vendredi, ont annoncé, jeudi 4 janvier, son auteur et son éditeur, qui n'entendent pas renoncer à la publication.

    "Et voilà. Vous pouvez l'acheter (et le lire) demain. Merci, monsieur le président", a lancé Michael Wolff dans un tweet.

     

     

    Michael Wolff@MichaelWolffNYC

    Here we go. You can buy it (and read it) tomorrow. Thank you, Mr. President.

    22:01 - 4 janv. 2018

    •  

     2 0812 081 réponses

    "Des mensonges ridicules".

    Au lendemain de la parution d'extraits ayant suscité une vive controverse, les avocats du président américain ont adressé un courrier à son auteur et à Steve Rubin, président de la maison d'édition Henry Holt and Co. leur demandant de "cesser immédiatement" sa distribution, évoquant, entre autres, la diffamation.

     

    Le livre de Michael Wolff raconte combien la première année au pouvoir de Donald Trump fut marquée d'abord par une forme de "chaos" permanent sur fond d'intrigues autour d'un président raillé par ses propres collaborateurs. La Maison Blanche a dénoncé "les mensonges ridicules" d'un ouvrage truffé de "ragots de tabloïd".

    Certes, il serait pour le moins tentant, de s’en réjouir….

    Mais avant de s’en réjouir, il me semble plus opportun, encore, d’y regarder à deux fois, sous différents angles.

    Pour commencer, « qui a écrit ce livre », et pourquoi ?

    Un homme dangereux, et toxique, au sens où politiquement, il est le meilleurs soutien d’une extrême droite américaine, proche du KU KLUX CLAN, et de toute forme de suprématistes blanc…. Autant dire, en ce qui me concerne, « nos pires ennemis ».

    Certains alors, doivent se dire, « mais enfin, pourquoi, venant de lui, un tel revirement ?

    C’est vrai, ça tiens, « pourquoi, un tel revirement, au point, qu’il devrait à mon avis, faire très attention à sa peau, parce que ces gens là, les suprématistes blancs, sont adeptes des armes à feu, et donc, des intérêts qui s’y rapportent… Et je ne serai pas surprise, qu’il ait reçu quelques menaces de ses anciens amis ».

    Pourquoi ?

    Parce que à l’extrême droite, TOUJOURS, on ne fait de politique que pour LES MAUVAISES RAISONS…

    C'est-à-dire, gagner toujours plus d’argent, et uniquement cela…

    Epouser une cause idéologique, n’a pas pour ambition, de véhiculer des valeurs, en aucune façon, mais d’avoir conscience de quelles valeurs, il importe de se draper, pour parvenir soit à gagner plus d’argent, encore, soit, se faire élire, on nage là, en plein populisme, c’est d’ailleurs, la véritable définition, qui doit en être faite.

    Côté altruisme des valeurs en question, on est juste au niveau de la fausse à purin, à peu prés au niveau du caniveau.

    Pour « ces gens là », d’ailleurs, le mot VALEUR, c’est un raisonnement de financier, et pas un raisonnement de philosophe, d’auteur, d’où le nom du journal VALEURS ACTUELLES ici, en France, c’est sous l’angle financier, que ça doit être entendu, puisqu’ils n’entendent (au sens comprendre), que cela.

    Alors, « chez eu », ils doivent se dire, je suppose, « mais enfin, quelle mouche l’a donc piqué…

    Bon, la mouche, en principe, c’est MOI.

    Je dis bien « en principe », et pourtant, moi, je n’ai rien fait que d’ecrire, et faire des vidéos, je vous promets, moi, ce monsieur, je ne le connais absolument pas !

    D’autres, dans leur rang, doivent se dire, « mais quel salaud, et le principe de loyauté alors ? Apres ce qu’il avait fait pour lui ».

    Bon alors, là, on arrive dans le caviar de la moralité, et de la bienséance.

    D’une part, ce monsieur, était déjà bien établi, socialement, il me semble, et j’ai des doutes, sur le fait, qu’il eût été si nécessaire, pour lui, d’être encore plus mis en avant.

    Ensuite, un dicton, dit, « Dis moi, qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es ».

    Je veux dire, que quand on fréquente des personnes, de basses moralité, il ne faut pas ensuite, s’étonner de voir, que les méthodes peu recommandables, qu’on observait chez l’autre et qu’on trouvait si drôle, pour s’en prendre au clan Clinton, à la belle époque, d’avant présidentielles, ces méthodes donc, le pseudo ami, il les a dans son ADN politique…

    Je veux dire que quand on va faire son marché, dans le caniveau, on trouve ce qui s’y trouve, et on vient pas ensuite, chialer sa mère.

    Une autre hypothèse, serait qu’il ait fait un deal, avec un juge, dans l’hypothèse, oùil aurait lui aussi, des problèmes avec la Justice américaine.

    C’est une hypothèse, qui tiendrait la route, effectivement, sauf, qu’il y a une autre hypothèse, à la quelle je crois, plus crédible encore, qui réside, dans le fait, qu’observant, comment, ça se déroulait, sous ses yeux, il ait véritablement pris conscience, de l’extrême gravité de la situation.

    Je suppose, que certains, là, doivent se dire, que je choisi, cette opportunité, moi aussi, par opportunisme, ce que je peux comprendre….

    Moi, j’imagine simplement, que cet homme, a peut être des enfants, et des petits enfants, et qu’il a juste envie, peut être, puisqu’il n’est pas si jeune, de voir ses petits enfants, évoluer dans un monde, où lui, en temps que politique, a le devoir de rendre compte, véritablement, d ce qu’il a vu, pendant cette période….

    Car il est une chose, que les puissants, eux, refusent d’observer, c’est que cette histoire de réchauffement climatique, et toutes ces conséquences, quelque soit la richesse du monde de l’entreprise, peu importe… Ils feraient comment, pour en jouir, si autour d’eux, il n’y a plus que le chaos ?

    Je veux que si aujourd’hui, au moment, où je vous parle, si l’on observe, qu’il existe autant de puissants, d’entreprises du CAC40, ou multinationales, aux USA pour dire, haut et fort, à la face du monde, « ce que trump, tente d’empêcher, nous, le feront à sa place » ? il arrive inévitablement, un moment, où autour du président, lui, même, certains se posent les bonnes questions….

    Si je donne la parole à mon nez de clown, il rajoutera même, « vieux motard que jamais ».

    (clin d’œil à qui vous savez…)

    Parce que pour information, de tout ce qui est révélé, dans ce livre, il n’ya absolument rien de fantaisiste, mais au contraire, de plus que plausible.

    La panique à bord, une fois élu, comme celle qui était lisible, chez jean marie le pen, quand il s’est retrouvé élu, pour le second tour des présidentielles, et que Jospin, avait été évincé et que cette panique avait été notée de tous, ce qui montre bien, les véritables raisons pour lesquelles, ces gens là, font de la politique…. Satisfaire leurs égos personnels, en arrivant au pouvoir, quelque soit la méthode, user de toutes les stratégies possibles et imaginables, au détriment de la moindre morale, ficelles, que trump a toujours, utilisé, depuis le début, et qui sont en train de l’étrangler.

    Ce qui est dit, au sujet des amendements, de la Constitution Américaine, est pour le moins explicite, et sonne tellement vrai, qu’il mérite un sketch…

    J’explique.

    Il se fait expliquer, par la lecture les amendements de la Constitution Américaine… Au bout du troisième amendement, le conseiller constate qu’il n’écoute plus….Et qu’il envoie tout balader, parce que ça l’emmerde.

    Et bien si ça t’emmerde, mon gars, et bien laisse la place à quelqu’un de plus patient, et surtout, de plus compétant…

    Moi aussi, ça m’emmerdrait, mais moi je ne postulerai jamais, pour devenir chef d’état !

    Les pleurs de son eposue… ha, ça, c’est clair, je ne suis pas étonnée, enfin, un soupçon de lucidité, visiblement, qui helas, a bien vite disparu, puisqu’elle n’a rien trouvé de mieux, que de recopier, celui, de Michèle Obama….. Et comme commentaire, quand les journalistes, lui avait fait la remarque, elle n’avait rien trouvé de mieux, que de répondre avec un sourire, aussi naturel, que botoxé….

    Enfin, je veux dire, que pour se marier, avec un tel énergumène, qui doit, dans le privé, être simplement aussi épouvantable que capricieux, il faut en vouloir… Elle aussi, n’a que ce qu’elle mérite.

    Mais de tout ce qui a été révélé, dans ce livre, enfin, de ce que nous en savons, depuis hier matin, il n’ y a rien, qui laisse supposer, que ça serait diffamatoire….Au contraire, ça colle hélas, avec le profil psychologique, que j’en avais fait, il y a des années de cela.

    Avant hier, encore, je regardais une petite vidéo, où il signait un document, la camera est un peu loin, « hélas », mais justement, malgré cela, par le geste de la main, on pouvait y voir, encore, que sa signature, doit faire encore, une largeur en hauteur, parfaitement symptomatique, d’une mégalomanie anormale….

    Je veux dire, que quelqu’un, de serein, et de fort, normalement, ne devrait pas signer, un document, où sa signature, fait environ, 4 ou 5 cm de hauteur….

    Si un artiste peitre, signe avec des lettres aussi grandes, il faut que le tableau, fasse au moins 5 ou 6 m sur 5 ou 6 m….. On n’imaginerait pas, signer, sur un feuille de format A4, avec des lettres de 4 cm de hauteur. Et bien lui, SI….

    Seul les enfant, procèdent ainsi, et c’est normal, un enfant, est en phase de développement, alors, c’est logique…. CQFD.


     

    Lire la suite

  • L'ONU ? Qui finance, et pourquoi ?

     Je viens fourrer mon nez, au sujet de cette organisation, pour diverses raisons.

     

      La première, réside dans le fait que c'est une organisation, qui a pour ambition, de créer une dynamique, la plus large possible,  propre à faire cohérence, dans une volonté de mettre en avant, des valeurs qui tendraient à dépasser,  ce que l'arrogance des financiers, et la mégalomanie croisée avec l'hégémonie de certains présidents, au fil des décennies, aient pu produire de toxique, vis-à-vis de certains états, qui sont toujours, "comme c'est curieux", les plus faibles économiquement, et par effet papillons, socialement, vis-à-vis des peuples, des pays concernés.

     

      Pour donner corps à cette institution, alors, nous entendons régulièrement parler, de certaines de leurs actions, parmi lesquelles, la Diplomatie, le Patrimoine de l'UNESCO, qui regroupe les sites géologiques naturels,  des sites architecturaux,  mais aussi, et ça ne date que de quelques années, un patrimoine immatériel, comme la gastronomie, le HCR, etc.

     

     Il est important de porter la plus grande attention, à ce que représente l'ONU, mais surtout, sur son rôle, et ses ambitions, parce que beaucoup s'en font une idée, je crois, parfaitement tronquée, alors, qu'en réalité,  elle représente un outils fondamental, qui va bien au-delà  de ce que certains le supposent, version "petits fours, et sommets internationaux".

     

      Un jour, que j'exposais  mes calligrammes, ma fille ainée, voyant slalomer une dame, pendant le vernissage de la seule exposition que j'avais faite, m'avait dit en boutade…. "ça y est, dis donc, je sais ce que je veux faire, plus tard ! Je veux faire, "petits fours" ! Pour information, c'était organisé par la mairie d' Yvetôt.

     

      Hélas, je ne me souviens pas dans quelle proportion, encore, la charcuterie était présente, sur le plateau.

     

       Mais c'est un "éclairage", digne d'alimenter le patrimoine immatériel de l'UNESCO, au moins autant, que ne l'est la pizza si chère à la botte italienne, et je me fais fort, d'y revenir le plus rapidement possible, parce que ça n'est pas le sujet, qui me préoccupe ce matin….

     

       Et encore, estimez vous heureux, je ne vous ai pas encore demandé, dan quel pourcentage, la charcuterie était présente, OU PAS, Dans les sandwichs, vendus dans les trains, ou en gare de Rouen, sur le ligne Paris le Havre….

     

      Mais vous ne perdez rien pour attendre.

     

      Comme on dit chez nous, "Rome ne s'est pas fait en un jour", avec la version normande, ça donne, "Paris et Rouen, ne se sont pas fait le même jour"….

     

      Je ne sais pas si cette expression a son équivalence, dans chaque région de France, mais la question mérite d'être posée.

     

       Non, si je vous parle de l'ONU, ce matin,  c'est pour une raison qui va, figurez vous, bien au-delà, une rouelle de porc, qui grille dans un jour, où un chapelet de saucisses, à moins que ça ait à voir, avec ce que l'on nomme "un  gendarme", nom que l'on donne, si je me trompe, à une saucisse, qu'on met dans la choucroute, décidément je réalise, que je vais devoir revoir mes classiques, sur le sujet.

     

      Bon, que j'y "Vienne", à la fin……

     

       Tiens, au passage, trop bien, le concert du nouvel An… Non ?

     

     Toute cette bonne société autrichienne, non ?

     

       Tout ce beau linge, j'adore…. OK, Strauss, c'est génial, mais enfin, on ne peut pas dire, qu'ils brillent, par l'originalité de leur programmation…. "Dommage, Eliane".

     

     Mes amitiés au Père Algoud, au passage.

     

     En bref, en jouissant de ce concert, je me disais que quand même, ça manquait singulièrement de migrants, tout ça !

     

       C'est vrai qu'on peut difficilement se préoccuper de sauver sa peau, sur une coquille de noix, en payant les économies de toute la famille,  à un passeur qui magouille avec la mafia locale, pour sauver sa peau, et EN MÊME TEMPS, réserver deux ans à l'avance, sa place au concert du nouvel an, pour assister au concert à Viennes…..

     

     Mais enfin, que voulez vous….

     

    Venons en aux faits.

     

     Hier matin, donc, je lisais, que bizarrement, (niaf niaf niaf niaf…), trump se désintéresse de l'Iran… Tout ça, parce que le susceptible de la maison blanche, avec son renard mort sur le tête, s'est vu reproché par moi, d'avoir eu un grand père  à la fois mentor toxique pour la jeunesse americaine, et proxénète,  quand il avait posé son pied (celui de georges tron, peut être ?), sur le sol américain….

     

     Alors, hier matin, trump s'est dit,"OK, Puisque pour l'Iran, c'est grillé, allons, pousser voir, un peu, qui est le maitre, du côté du conflit israelo palestinien"….

     

     RE "niaf niaf niaf niaf""…..

     

     Voilà, la véritable raison,  qui justifie que je vous parle de l'ONU, ce matin.

     

     OK, que l'ONU ait octroyé les terres de Palestine, au Juifs, en réparation de l'holocauste, était une erreur.

     

    GROSSIERE ERREUR, dont les juifs, n'ont jamais été responsables, et pas d'aventage, le peuple palestinien.

     

     Qu'aujourd'hui, encore,  il se trouve des personnes, quelque soit leur rang et leur culture, pour revendiquer, que la solution à deux états, soit viable, est d'une bêtise, mais bien pire, d'une malhonnêteté intellectuelle, qui frise l'insulte.

     

     Parce que depuis la création d'Israël, il n'est absolument jamais arrivé, que dans les faits, les engagements  de cesser la colonisation, n'aient été respectés…

     

     JE DIS BIEN JAMAIS….

     

      Y compris, à l'époque, où certains dirigeants d'Israël,  s'étaient vu décerné, les prix Nobel de la Paix, puisque l'on sait, aujourd'hui, que dernière le dos de tout le monde, au même moment, ils autorisaient de nouveau la construction d'habitation nouvelles, sur les terres palestiniennes.

     Pour information aujourd'hui, là, au moment où je vous parle, Israël, est le seul, je dis bien le seul pays, qui pratique encore, la colonisation? alors, que jamais, le phenomène migratoire, n'a été aussi fort, à l'echelon mondial.

     

      Parce qu'on ne me la fait pas à l'envers, à moi, figurez vous, je suis une fille d'agriculteur, et le coup de labourer un champs, qui n'est pas à soit, en mettant, au volant du tracteur large comme une autoroute, un vieux bonhomme sourd comme un pot,    dans l'espoir que la charrue embarque les bornes posées par le géomètre, et que considérant l'âge vénérable du chauffeur, on n'ose pas le vexer,  "on connaît la chanson"

     

     Enfin, je veux dire que le reportage que j'avais vu, sur les agriculteurs palestiniens, qui n'ont accès à leurs terres, que de telle heure à telle heure, et à telle période de l'années, et pas à telle autre, ça m'avait bien marquée, ça, tiens, et j'ai pas fini de le resservir, soyez sans crainte.

     

       BREF, tout ça, pour expliquer que j'ai proposé, depuis pas mal d'années, déjà, une solution à un seul état, israélo palestinien, proposition, qui a été développée, dans plusieurs articles, déjà.

     

      Il suffit de poser mon nom, sur google, et "conflit israélo palestinien", et vous devez retomber dessus.

     

       Mais si je parle de ce sujet ce matin, et sous l'angle du financement, c'est parce que donald trump,  n'a plus pour exister sur la scène internationale, aujourd'hui, que celà….

     

       Hier, donc, dans un article, relativement,  au nouveau coup de lance flamme,  qu'il ait mis sur pied, ces dernière semaines, au sujet de l'Ambassade américaine, à Jérusalem, il s'en prenait à la Palestine,  les menaçant de leur "couper les vivres",  s'ils persistaient à revendiquer leur droit d'exister, face à Israël….

     

    "On va dire ça comme ça".

     

     Ce chantage, au financement, de l'ONU, Il le pratique, depuis le début de son élection, quelque soit le sujet de politique internationale….

     

      Au point qu'au début, argument, qui avait du peser  pour son électorat, il avait même menacé de s'en retirer.

     

     Et  puis ses conseillers, ceux d'avant, qu'ils se soient ensuite, fait virer, pour diverses raisons, ou l'idéologie, serait probablement secondaires, lui ont dit, "quand même, stratégiquement, ça n'est pas très malin"…

     

     Alors, il a tourné la tête, avec son renard mort, un peu comme une girouette idéologique, plus efficacement, je le  suppose, que la capuche du Kway, dans un célèbre sketch de danny Boon, qui elle, restait "droit devant", alors, que la tête avait tourné.

     

      Nul ne sait en vérité, quand donald trump tourne la tête, et que ça fait "flic floc", en dedans, où se trouve la queue du renard qui pendouille, devant les yeux, visiblement, si j'en crois ce que ça donne sur son compte twitter, auquel je me suis abonnée, depuis le 31 décembre 2017.

     

    A chacun ses bonnes résolutions, n'est ce pas? J'adore son style, je trouve qu'il devrait faire plus encore, dans la spontanéité, et se lâcher un peu plus, qu'on puisse jouir de son talent d'improvisation.

     

    Ainsi, donc, hier matin, il menaçait la Palestine, prétextant les aides financières, qu'ils leur versent.

     

     Comment ces aides arrivent elles ?

     

     Est-ce qu'elles, sont réelles ?

     

    S'agit il, d'argent, versé par l'ONU ?

     

     Ou s'agit il, d'argent, versé par les USA dans un autre contexte  juridique, on ne sait pas, ça .

     

     C'est interpellant, comme question, n'est ce pas ?

     

     Oui, je sais, je pose toujours l'index, là, où ça fait chier tout le monde, je sais, c'est ce qui fait ma valeur.

     

     Pour le détail, des contributions des USA à l'ONU, c'est ici :

    http://www.un.org/fr/aboutun/budget/contributions.shtml

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/search/site/?q=isra%C3%ABl

     

     5 janvier 2018.

       la vraie reson, reside dans le fait, que les plus grosses entreprises, d'informAtique, et bien d'autres, imposent leurs lois, partout dans le monde, au point d'observer une forme d'anti americanisme dans beaucoup de pays, qui bien loin, d'être une forme de racisme, s'élève simplement, pour denoncer une forme d'hégemonie, profondement injuste et déplacée....

      On ne peut reprocher à trump et sa bande de malfrats, pour le coup,   de cahcher leur jeu, pour le coup, puisque  c'est bien de "retour sur investisement", dont il est question, au propre, comme au figuré !

      Je rappelle simplement, que sur le pan économique, il  en va de même, puisqu'il cherchent à nous imposer, les gros contrats globaux, alors, qu'ils ont edicté certaines lois, qui ont pour fonction de se proteger, eux, économiquement, mais pas nous !

    En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • About Donald Trump twitter.

     Today, the last day of 2017, I décide to watch donald trump account, and comment, "perhaps".

    https://twitter.com/POTUS

     It' important, for me, because I need inspiration.

     I think it's a good idea to speak on twitter, because, learning he, think about, is important.

     

    Lire la suite

  • Le coup des bonnes résolutions.

      Je vous recommande cette émission, qui parle de développement personnel, et qui donc donne l'occasion d'un peu mieux se comprendre soi même, et d'un peu mieux comprendre les autres, par la même occasion.

     "La Vie devant soit",  sur Europe 1.

     Quel rôle allez vous jouer, en 2018 ?

    31 Décembre 2017.

     Au sujet des bonnes résolutions, il est généralement de bon ton de prétendre qu'on n'en prenne pas, afin d'eviter de se décevoir soit même, pour le cas où ne les tiendrait pas.

     Il parait que ça arrive souvent.

     Moi, je fais toujours le choix de ne pas viser trop haut, de telle sorte que je puisse tenir mon objectif, et ça me semble être une sage décision.

     Faire un leger trvail d'intriospection, quelquefois, peut être utile...

     Si vous êtes fâché(e), avec quelqu'un, depuis quelques temps ou depuis plus longtemps, et que vous savez que vous l'avez blessé(e), reflechissez à lui ecrire, ou le ou la contacter, pour vous expliquer, et vous excuser...

     Je ne suis pas en train de jouer, alla mère la morale, mais il se trouve qu'à chaque fois que l'on souffre,  c'est souvent un problème de culpabilité, et qui n'est pas toujours justifié.

     Alors, autant se debarrasser de cailloux dans les chaussures, qui nous empêchent d'avancer.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • "Rame, rame, rameur, ramer, on avance à rien, dans c'kanoé"... Vraiment ?

      Bon, comme beaucoup, je crois de ma génération,  j'ai une veritable tendresse, pour le couple "Souchi et Volzon", qui sont d'une certaine façon, la paire de testicules de la chanson française, au sens symbolique, ça va sans dire, puisqu'à eux deux, ils forment LE COUPLE emblématique et équilibré que nous connaissons.

      Mais revenons en à la chanson, et plus particulièrement, à celle ci.

      Julien Clerc, disait, il y a quelques jours, à juste titre, qu'une chanson une fois chantée, n'appartenait plus à son auteur, ou à son interprète, et on pourrait le dire de n'importe quelle oeuvre artitique, quelque soit sa nature, puisque c'est la personne ne fût ce qu'une seule, qui se l'accapare, et qui, par son pouvoir evocateur, onirique, ou imagé, se l'approprie, comme plus son inconscient, plus que son conscient, en a besoin. 

      C'est ainsi qu'on peu être touché, plus ou moins, au point d'en être bouleversé, par une phrase, un texte, une chanson, cueuilli, "par suprise", on en prend conscience alors, qu'on ne l'a pas vu venir.

      Ainsi, cette chanson, pour moi, alors, que certains pourraient me la trouver attachée, relativement à ses paroles, version, "on te prend vraiment pour une conne, ma pauvre fille", je ne la perçois pas du tout comme ça.

      Apres tout, l'émission, "faut pas rêver", quand il avait fallu lui trouver un nom, tout le monde disait, "mais ça va pas, c'est une connotation bien trop negative", et ça n'a pas empêché cette emission géniale, d'exister et avec le succes qu'on lui connait, encore maintenant.

      Un titre peut sembler négatif, mais bénéficier aussi d'une lecture, au second degré, c'est alors, le fait, qu'il accroche, qui doit être observé, en priorité.

      Ce second degré, moi, je l'ai toujours eu, avec cette chanson.

      D'une part, elle m'est toujours restée dans la tête, je crois, aussi, par les choeurs, et le canon, derrière, qui me rappelle ma période internat, avec ma soeur Isabelle, quand nous chantions, "vent frais, vent du matin", avec les autres pensionnaires, plusieurs dizaines de filles, allant et venant, entre la salles de bain, et le dortoir, et chantant.

      Et quand une chanson par son souvenir, comme une forme reflexe est rattachée à un souvenir agréable, à la limite, les paroles, on s'en fout un peu.

      Ensuite, quand nous étions enfants, à la ferme, notre père nous avait acheté un bateau, pour naviguer sur la mare.

       Il était insubmersible, et avait sur le pourtour, des cordes, si l'on tombait à l'eau.

       Il y avait deux îles, et nous organisions, des concours, en ramant, pour dessiner un 8.

      Jadis, il y avait eu,  une aubépine rouge, qui etait morte, et que mon père avait abattu. 

      Alors, avec ma montre de première communion, on se chronométrait...

      J'ai gardé ce cette periode, un vrai attachement au fait de naviguer, en ramant.  J'adore ça. Pour moi, c'est se déplacer au fil de l'eau, calmement, sans bruit, sans moteur, paisiblement.

     Mon sport préféré, quand j'y allais seule, c'était d'arrêter de ramer, une fois arrivée en plein milieu, et d'attendre, sans rien faire, que le vent seul décide de ma direction.

     Il est bon de noter, pour la symbolique, que c'est juste l'inverse de mon comportement d'aujoutd'hui, parce que celui qui décide du vent, qui me porte, et bien il n'est pas né...

    pendant 10 mn,  je ne faisais rien. ABSOLUMENT RIEN.

      Une forme de contemplation, avec laquelle la seule qui pouvait rivaliser, c'était de rester dans la voiture, une fois que tout le monde etait descendu,  et que moi j'y restais, surtout s'il pleuvait à "sceaux" (comme le garde, du même nom).....Ou bien m'endormir dans l'herbe.

      Alors, quand il y a une vingtaine d'années, j'entendais parler de Eva Joly, et du travail incroyable qu'elle faisait, en temps que juge d'instruction,  que j'admirais son courage, et que j'appris, qu'elle aussi, pour se resourcer..... Elle partait, sur un lac, avec sa paire d'avirons.... je me suis dit.

     

     

     ALORS LA..........

    Lire la suite

  • Connaissez vous, le TPN, Tarif de première Nécessité pour l'Electricité ?

    Oui, ces inititiales sont les mêmes que le TPN, traité de non Prolifieration Nucléaire, ce qui est intentionnel, je suppose.

      Il s'agit là, du TPN, qui vient du Ministère de la Transition Energétique.

    https://chequeenergie.gouv.fr/

     Si vous avez des questions, il existe un onglet, en bas, à droite, "si vous avez besoin d'aide".

     Si vous souhaitez faire des travaux, pour isoler votre logement, c'est ici:

    http://www.renovation-info-service.gouv.fr/fete-de-lenergie/

    http://normandie.infoenergie.org/

    Lire la suite

  • Comment Emmanuel Macron nous la fait à l'envers, pour saborder la Solidarité, entre les français.

      Bon, arrêtez de baver comme ça, regardez, ça coule partout, pire qu'un bouledogue !

       Avant hier, j'allais visiter un site internet, que j'aime particulièrement, et que je ne visite pas suffisemment, bien que pourtant, j'y sois inversement attirée que sur celui de la FNSEA,  qui s'appelle TERRE DE LIEN...

    https://terredeliens.org/

      Le principe est le suivant.... Il s'agit d'une dynamique, qui va bien au delà de belle idées, comme sait le faire notre gouvernement, et qui consiste à racheter des terres agricoles, pour les mettre à disposition d'agriculteurs, qui eux, sont en quête de terres, justement, pour pouvoir s'installer.

       Autant dire que c'est juste ce que j'appellerai, rien de moins, qu'un chainon indispensable, pour faciliter la transition agricole, n'en deplaise à la FNSEA, et aux agro industries, pour parvenir, disais je à ce que cette transition se fasse....

      J'arrive donc, sur le site, et je vois un article, qui me remémore une nouvelle, qui est passée inapperçue, et qui réside dans le fait, qu'une loi, PROPOSEE PAR LE GOUVERNEMENT ACTUEL, et VOTEE PAR L'ASSEMBLEE NATIONALE,  qui déconstruit, ce que le gouvernement précédent, de François Hollande avait fait, et qui consistait à encourager, le citoyen, à financer par le biais du financement participatif, des associations, telles, que  TERRE DE LIEN, ou la Fondation Abbé Pierre, par exemple.

     En somme, si je résume.... Sous François Hollande, quelqu'un qui voulait, filer de l'argent, à des causes, sous forme de placements, parce qu'on peut donner à une association, et les aventages fiscaux existent toujours, mais on peut AUSSI, investir, de cette façon, souhaitant ainsi investir, sous un angle altruite, et plus vertueux, que ne l'est la finance, de façon plus globale...

      Et oui, chacun sait, à quel point, les mots MULTINATIONALES, ou FONDS DE PENSION, ou encore ACTIONNAIRES, sont des mots, qui sonnent de façon particulièrement interpellante, à mes oreilles...

      Elise Lucet, "sors de ce corps"...

      Ainsi, donc, disais je, quand ces citoyens, voulaient investir de façon vertueuse, ces aventages fiscaux, ont ils, été supprimés.

    https://terredeliens.org/Avis-aux-souscripteurs-sur-la-loi-de-finances-2018.html

      Mais là, où c'est tres interpellant, c'est que cette loi, "ruisselle", sur l'ensemble du tissus associatif, puisqu'elle touche aussi, le droit au logements, et les associations, qui rachètent les logements, pour les restaurer, et les remettre à disposition, des revenus les plus faibles, et les plus précaires, mais aussi, face aux associations, qui luttent contre les violences faites aux femmes.

      Parce que les belles déclarations de Macron, et de sa ministre, suite aux affaires de harcèlement, avec "balance ton porc", ont obligé à une prise de conscience, y compris, dans la sphère politique, mais encore faut il, pour celà, que les moyens financiers, suivent, et quand une femme se sent en danger, chez elle, par exemple, les associations, qui sont susceptibles de lui venir en aide, elles aussi, ont besoin de moyen, et cette loi, dans les faits, va conplètement à l'encontre, de cette necessité.

      En gros, tout est dans le discours, mais dans les actes, "il se torche le cul avec les rideaux", comme disait mon père.

    Lire la suite

  • STUPÉFIANT se fout "à poil".

    https://www.france.tv/france-2/stupefiant/344995-special-tout-nu.html

     Je n'ai vu cette excellente emission, que le lendemain, parce que j'ai du mal à demeurer eveillée, aussi tard.

      Excellent, oui, je n'ai aucune intérêt, comme chacun sait, au sein de France Télévision, et Dieu sait que par les temps qui courrent, avec les exigences de restriction de budget, exigées, parait il,  de la part de la Grande Dame, je ne parle pas de Delphine Ermotte,  mais de France Télévision", les temps sont durs.

      Nous savons à quelle point la stupéfaction, pour ne pas dire la profonde perplexité, doit reigner, chez le téléspectateur lambda, qui est si justement attachée, à France Télévision.

      J'entends bien, qe la posture de Emmaunel Macron, tient plus de la provocation à mon encontre,  sur son jugement, à son egard, ces derniers jours, comme si tenter de flinguer "à la trump", des médias de qualité, ne suffisait pas, en remettant en cause, le journalisme d'investigation,  il voudrait, je suppose, faire douter de la qualité, qui va bien au delà, précisement, du journalisme, dont il est question.

      Je trouve pitoyable de mépriser le service public radiophonique,  (Radio France) et télévisuel français, (France Télévision),  au seul prétexte, qu'on exigerait de lui,  des coupes drastiques dans leur budget, et indigne d'un président et d'un gouvernement, qui se prétend "en marche".

      Observant une telle critique, on est en droit de se poser des questions sur l'orientation, qu'il souhaiterait leur donner.  

      Qu'il ait renoncé à flinguer l'investigation, PARFAIT,  "grand bien lui fasse", le mépris gratuit, et injustifié,  dont il a fait preuve, par cette réflexion, démontre surtout, le peu d'intérêt que représente la télévision française, alors, que comme tout à chacun, il est bien aise, de l'avoir à son service, quand il s'agit de promouvoir son programme politique.

      Et puisque certains trouvent opportun, de flinguer le mandat anterieur, que fût celui de François Hollande, je rappelle simplement, qu'en matière d'invesgation, François Hollande, lui, avait bien ouvert l'Elysée,  (trop, peut être ? , c'est possible).....

      Mais en tout cas, ce fût effectivement, une posture aux antipodes, de celle de Emmanuel Macron, qui semble verouiller, "à l'extrême", ses relations, avec la presse, ce qui est plus inquietant, à mes yeux, que l'exces inverse.

      Mais revenons à cette émission du service public, puisque c'est sur France 2.

      J'ai regardé çà, avec une grande curiosité, puisque par mon histoire, j'ai une relation particulière avec le toucher, avec le peau,  et tout ce qui s'y rapporte.

     Stupéfiant, ça n'est pas seulement une émission culturelle, qui a pour objectif, que de promouvoir ce que se fait, se regarde, ou s'expose.

      C'est surtout un regard fort juste, et je dirai aiguisé, qui choisit un  fait de société, pour l'étudier de façon transversale, dans le domaine artistique, et surtout, également, avec un regard d'historien de l'Art.

      Ce regard, est d'une importance fondamentale, puisqu'elle recadre le traitement qui est fait aujourd'hui, d'un fait de société, dans un contexte chronologique, en en expliquant les causes.

      Là, avec le regain ou le developpement, de ce que l'on nomme "la mode pudique", croisé avec le phénomène "balancetonporc", nous assistons dans le milieu artistique, à un retour du nu,  je serai tentée de rajouter, non sans provocation, "sous toutes les coutures", et c'est juste passionnant.

     On aurait pu intiltuler, l'émission, comme suit.

     "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le nu, dans l'Art et que vous n'avez jamis osé demander".

    Quand je recommande d'aller revoir cette émission, alors qu'elle est deconseillée, aux moins de ??  (je ne sais plus), je precise que ma posture, ne tend pas à provoquer, d'ailleurs, il n'y a rien de "sexuel", dans ce reportage... Mais plutot, tend à mettre en évidence, le fait que la démarche artistique, a pour fonction, au sens le plus pur qui soit, d'exorciser certains problèmes de société, et que cet exorcisme est une fonction fondamentale, de n'importe quelle Démocratie...Et qu'il importe, de bien le comprendre,  et de l'intégrer. 

      Le problème en vérité, est le suivant.

       S'imaginer que sous prétexte, qu'un homme ou qu'une femme, revendique le fait de couvrir sa peau, "trop", trop peu", "pas assez, "pas suffisemment", et le revendique, comme etant des marqueurs de respectabilité sociale, ou relative au respect de son corps, est, et on le perçoit bien, dans ce reportage, parfaitement hypocrite.

       En effet, à l'echelon mondial, quelque soit la culture, quelque soit l'endroit, sur cette Terre, où vivent les humain, c'est encore chez nous, en Occident, et certainement pas en Orient, que statistiquement, une femme qui se soit fait violer, va se sentir d'aventage protégée, et va revendiquer le fait, qu'elle puisse être reconnue, comme vicitime, et qu'elle se considère en droit de porter plainte, et de demander Justice...

       Alors quoi , ça rime à quoi, ce soit disant "respect des femmes", au prétexte, qu'on leur impose de cacher leur peau ?

     Ca rime, A QUOI ?

     Et oui, n'en deplaise aux adeptes de la mode pudique, plus une société, quelle qu'elle soit culpabilise une femme qui revendique de découvrir sa peau, plus, elle met l'accent sur l'impunité octroyée aux hommes, pour nous manquer de respect.

      Il ne s'agit pas pour moi d'une injonction à se découvrir, mais mais d'une injonction aux hommes à les autoriser à le faire, et à se remettre en question, sur les raisons véritables, qui les incitent à le leur interdire, ce qui est bien différent.

     Si je devais faire la synthèse, des quelques raisons qui justifient le fait qu'il soit important de regarder ce reportage, je dirai, qu'il restitue au nu, la mimension, purement esthetique, NON EROTIQUE, et NON SEXELLE.

      Je parle là, d'une synthese de l'émission, et pas du detail.

      Je veux die, que de traiter un sujet, comme ce fût fait, là, sous l'angle transversal, et chronologique, come quand on regarde n'importe quel reportage, ou film, d'ailleurs, presente, un interêt, quedans la mesure, où une fois regardé, on a le sentiment, de percevoir ce probleme, sous un angle nouveau, ou au minimum, "un peu different, ce qui est le cas.

      Voilà, en quoi, cette émission, est profondement salutaire, par les temps qui courrent.

      Cependant, je ne peux pas me résoude à me taire, quand aux critiques qui sont faites, sur certains de ces spectacles, mais je m'en explique.

     Je cite : "Trop de nu, c'est inutile, ça ne rime plus à rien".

      Je pense que la surabondance de nus, ne fait que reponde justement, à cette pudibonderie, que certains souhaitent revendiquer.

      Il me semble, que plus on revendique la mode pudique, et on instrumentalise cette tendance, plus artistiquement, ces derniers sont tentés de s'en saisir, ne serait ce que par provocation.

      Pou ceux que ça dérange, je me pose simplement la question suivante, sachant que le spectacle, traitait de ce sujet, qu'est ce qu'ils sont allés y faire ?

      Ne serait pas là, plutot, qu'il faille se poser la question, dont la réponse, est à mon avis, précisement de vouloir le monter en épingle, dans le but de le récupérer politiquement.

      Certes, le fait, de "jouer du nu", dans un spectacle, peut sembler, un argument bien maigre, et n'est pas synonyme de talent...

      Mais qu'est ce donc, que le talent  ?

      Il est coutume d'admettre que c'est toujours le public, quia raison, cette pièce est nulle , PARAFAIT, elle ne tiendra pas l'affiche longtemps, et qu'il y ait du nu, ou pas, la regle demeure la même.

      Alors, de grâce, arrêtez de nous pêter les c......

      Juste un commentaire.

       Le sujet des modèles qui posent pour les peintres, encore, aujourd'hui, n'a pas été evoqué, et je trouve ça, regrettable.

         J'ai deja fait, un après midi, c'est moi qui suis allée au devant d'un peintre que je connaissais, et dont, j'admirais le travail, et je l'ai fait dans un but thérapeutique.

     dans le cadre d'un cours de dessin, aussi, nous devions être une douzaine, peut être, je en sais plus, nousa vons dessiné, avec un modèle, c'était une femme, nue... (et oui, car il arrive aussi, que des hommes et des femmes, posent, HABILLES !

     (qui l'eut cru.

       Et dessiner un nu, avec un modèle vivant, artisquement, c'est juste tres agreable, ça oblige justement, à observer le corps humain, sous un angle, qui n'est pas coutumier.

      Pour finir, sur ce sujet, il me faut compléter par l'enquête qui a été menée, au sujet des oeuvres d'Art, et des résaux sociaux.

      Je dois avouer que je suis consternée, d'observer une telle sensure, notamment, sur FB.

      Si je synthètise, comme ce fût fait par un des commentateurs, si vous posez une photo de Mireille Darc nue, elle ne passe pas, mais si quelqu'un donne l'ordre d'aller tuer toutes les femmes rousses, qui portent un pantalon vert, ça ne leur pose aucun problème...

      De façon générale, je pense que chaque reseau  social, devrait avoir comme politique, de clairement, annoncer la couleur, de telle sorte que leurs utilisateurs, sachent veritablement, à quoi, s'en tenir.

      Observer, que des Musées, en soient arrivés, comme c'est démontré, à tester, sur leurs pages FB personnelles, si telle reproduction, de tel tableau, "passe,", ou "ne passe pas", est juste terrifiant, quand on considdere à quel point, FB detient, une forme de monopole, en ce qui concerne la capacité à promouvoir, une exposition, ou un evênement.

      C'est clairement à mes yeux, une sensure injustifiée, et un véritable abus de pouvoir.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • 50 nuances pour balancer son porc !

     Certain vont trouver quelque peu hasardeux, de voir, que je mélange tout ainsi.

    J’ai déjà commenté, pat le passé, ce livre, à l’époque, et surtout, ce que personne ne faisait, le fait qu’il ait eu un aussi grand succès, et quelles, en étaient les potentielles raisons.

    Si je m’étais permis de le commenter, à l’époque, non pas que je m’en croyais indigne, mais comme toujours, je ne l’avais pas lu, alors, ça me semblait cohérent.

    Mais lors d’une de mes dernières hospitalisations à l’HP, pendant quelques jours, alors qu’on m’avait déplacée dans différents services, j’avais sympathisé avec une jeune femme qui tenait dans ses mains, ce livre.

    Elle m’expliquait alors, qu’il lui avait été offert, par sa propre mère, qui comme elle, était victime de violences conjugale, raison pour laquelle elle se trouvait hospitalisée en HP, ce qui en soit, déjà, m’interpellait sérieusement.

    Je ne nie pas qu’il puisse arriver qu’une femme battue, ait besoin, dans certains cas, d’être hospitalisée, mais objectivement, celui qui a de graves problèmes, dans le couple, c’est celui qui porte les coups, et pas celle qui les reçoit.

    BREF.

    Je rentrais chez moi, plutôt pensive, par ces confidences qu’elle m’avait faites.

    Il y a quelques jours, je découvrais le film, qui a été fait du livre.

    Je ne l’ai pas regardé, par intérêt, mais par devoir, parce que je voulais éventuellement pouvoir compléter le travail que j’avais fait sur le livre, et son analyse.

      J’avais retendu, dans un article précédent, qu’il était probable, que sur le pourcentage de livres achetés, un fort pourcentage, l ne l’avaient ^me pas ouvert, et je persiste en ce sens, à moins qu’il ne leur soit tombé des films, comme moi, j’ai laissé tomber le film, au bout d’une heure…

      J’ai insisté, je précise, par devoir, puis j’ai laissé tomber.

      Vous me direz « mais toi aussi, tu achètes des livres, quelquefois, que tu ne lis pas », ce qui est vrai, et c’est souvent le cas, mais moi, c’est pour une autre raison, c’est par manque de temps, et à cause de ma dyslexie.

      Mais une des questions, qu’on peut se poser, réside sur les raisons, qui justifient d’acheter un livre.

      Je pense que certains font l’objet d’achats compulsifs, comme n’importe quelle bien de consommation.

      Acheter 50 nuances de gris, à l’époque, et le poser sur la table, en rentrant chez soi, était sensé, je crois, se faire passer pour ce qu’on est pas, ou en tout cas, tenter de suggérer, qu’on aimerait bien, être autre chose, vis-à-vis de celui qui partage sa vie que ce qu’on est.

      Tenter d’allumer un fantasme, en quelque sorte.

      L’autre théorie que j’avais avancée, était que le succès, était dû au fait que les femmes devant assurer sur tous les plans, ce qui se traduit sociologiquement, par l’expression « charge mentale », le désir de laisser l’initiative aux hommes, une fois passé le seuil de la chambre à coucher, m’avait semblé assez cohérent.

      Et oui, comme vous l’aurez remarqué, il existe effectivement, une sacrée nuances, entre revendiquer des pratiques SM, et simplement proposer à l’homme de prendre l’initiative, nuance, que certains hommes, semblent d’ailleurs, ne pas avoir encore saisie.

      Mais venons-en au film.

      Il s’agit dune jeune femme, vierge, de surcroit, qui fait la connaissance d’un bel homme, plus âgé qu’elle, et riche….

      La description qui est faite du film, généralement, prétend, que l’objectif du film, tendrait à décrire, l’initiation du mentor sexuel, vis-à-vis de son élève, qu’il initie.

      Pour commencer, je tiens juste à préciser, que le contexte qui est décrit, est détaché de toute probabilité.

      Je ne prétends pas que ça n’existe pas…

      Mais franchement, la fille qui gagne le SMIG, à ranger des boites de conserves, dans une superette de quartier, qui voit débouler un mec pété de thunes, qui l’emmène des le lendemain, à la ville la plus proche, dans son hélico personnel, qu’il conduit lui même bien sûr….Moi, perso, je n’ai pas trouvé ça excitant, mais comique, oui, certainement .

      Nous en étions, là, à la version de Danny Boon, qui nous explique la collection Arlequin…

      Car en vérité, ça n’est de plus que ça…..

      Et oui, objectivement, il faut bien le reconnaitre, ça n’est rien de plus.

      Car enfin, que recherche ton, quand on ouvre un livre, ou qu’on regarde un film ?

      Certains ont envie de trouver des réponses aux questions qu’ils se posent, sur un thème abordé.

      D’autres « une belle histoire ».

      D’autres, que ça colle avec certaines formes de réalité sociétales, dignes de les faire ressortir, ensuite, en se disant, « tiens, oui, c’est vrai, j’aurai pas vu les choses comme ça ».

      Un peu des trois, souvent, je crois, avec selon les goûts de chacun, plus certaines raisons que d’autres.

      En ce qui me concerne, je place le cinéma si haut, dans mon estime, qu’il me faut bien reconnaitre que c’est la troisième raison, qui est la plus forte.

      Inutile de vous alors, que « le film m’est bien vite tombé des mains ».

      Mais au-delà du fait que je n’y ai pas trouvé mon compte, je vois d’autre part, par contre, une certaine toxicité, dans le film, puisque ce dernier tendrait à laisser croire, puisque le lien, entre coups et blessures, ou si vous préférez, le phénomène de violences conjugales, est avéré, qu’il existerait une voie, qui tendrait à laisser croire, qu’une femme battue, ne serait qu’une femme, qui serait adepte du SM, mais qui refuse de l’admettre, ou qui en tout cas, refuserait d’admettre, la théorie, sein laquelle, de recevoir des coups serait légitime, et acceptable, au sein d’un couple.

      En somme, ce film, pour moi, est juste d’une certaine façon, fortement préjudiciable, parce qu’il tendrait à légitimer la violence conjugale, en laissant croire, que « sous certaines conditions », liées aux pratiques sexuelles, ça serait non seulement, acceptable, mais pourquoi pas, digne, d’ouvrir des portes insoupçonnées, vers le plaisir sexuel.

      Et que l’on ne vienne pas me répondre, qu’avec son contrat, qu’il lui fait signer, ça devient recevable et légitime…

      S’il suffisait d’être épanouie sexuellement, pour que tout roule, comme sur des roulettes, psychologiquement, ça se saurait.

      L’équilibre psychologique au sein d’un couple, est une chose éminemment subtile, l’épanouissement sexuel, n’en est qu’une des facettes, et je persiste à prétendre que ce film, en banalisant les violences et la domination du « mentor sexuel », sur la jeune femme, dans l’esprit de certains jeunes, filles ou garçons, peut être toxique.

      Il est possible que certains doutent, de ce que je prétends, là .

      Et bien sachez pour information, que lors de cet internement psychiatrique, aussi, justement, il m’est arrivé aux oreilles, que certaines femmes, et pas uniquement des jeunes filles, se retrouvaient embarquées, dans des histoires soit disant SM, alors, que pour moi, la définition même du SM, ne peut être autre, que librement consentie, et entre personnes, qui se connaissent suffisamment, pour y prétendre, certaines, donc, se retrouvent au comissariat, pour viols, ou coups et blessure, voir, internement psy, au seul prétexte, qu’elle sont parties d’à prioris, parfaitement tronqués, sur les pratiques SM.

      Alors, je le dis, et je dis, de nouveau, le corps que nous avons, est un bien précieux, qu’on ne doit pas prêter à n’importe qui, et surtout à un connards, qui n’a pour seul ambition, de vous considérer que comme un jouet sexuel, destiné à assouvir, ses frustrations perverses, dans sa sexualité à lui.

    Lire la suite

  • GENERATIONS-S, le mouvement politique de Benoit Hamon.

        Les français qui soutiennent Benoit Hamon avaient rendez vous ce week end, au Mans, dans le but de sythétiser, et mettre sur pied, ce nouveau mouvement, qui est donc, la continuation de son mivenement du 1er Juillet.

       J'étais sensée m'y rendre, je m'y etais inscrite, mais je n'ai pas pu y venir, pour des raisons, purement materielles.

       Pour ce qui concerne le nom du mouvement, "GENERATION-S" , je trouve ça assez judicieux, parce que ça évoque l'attention portée à chaque génération, individuellement, mais aussi, l'interdépendance d'une génération vis à vis d'une autre, qui ne saurait avoir d'autre consequence que la nécessité d'en avoir conscience....

       Car si on peut être un jeune con ou une vieille conne, à moins que l'inverse ne vous tente d'aventage, il n'en demeure pas moins que  d'appuyer sur la nécessité, d'avoir la conscience de cette interaction des générations, entre elles, me semble necessaire, ainsi que de garder à l'esprit, ce qui n'aura echappé à personne, que chaque génération, rencontre des problèmes, qui lui sont propres.

      Pour ce qui concerne le fait, qu'il ne veuille pas appeler celà, encore, un parti, c'est une position, que je respecte, ppour diverses raisons.

      Actuellement, depuis plusieurs années, nous assitons à un véritable désintérêt des français, non pas necessaiement vis à vis de la politique, mais plutôt, vis à vis des partis.

      Je rappelle pour information, que les differentes "affaires", qui sont sorties, depuis plusieurs années, ne signifie pas que les politiques, depuis 10 ans, sont plus corrompus, qu'ils ne l'"étaient, il y a 30 ou 50 ans... c'est par le phenomène de mondialisation, d'une part, mais surtout, je crois, par l'essort d'internet, que la necessité, de plus de transparence, a fini pa emerger, de dont je suis en partie responsable (merci, Eva Joly, qui une de mes "mamor"),  ce qui signifie simplement, que c'éait bien pire, jadis, que ça ne l'es aujourd'hui.

      Alors, pourquoi ce désintérêt ?

       Fonctionnement trop pyramidal, probablement,  enrichssement, de selites, politicienne, aussi, ce que les gens, les plus modestes, ne supportent plus,  ce qui est légitime.

     Sans vouloir servir la soupe au front national, je rappelle simplement, que l'encadrement juridique, d'un parti politique, merite, d'être revu, prce que la relation, entre partis politique, et banques, visiblement, pose problème...

      Les partis empruntent pour financer les campagnes électorales, ce qui sous entend, que ces partis doivent les rembourser...

     Et depuis quand, un parti politique, doit il avoir pour mission, de générer des profits , s'il est sensé rembourser les banques ?

      Je veux dire qu'intellectuellment, ce systême, est mal conçu, puisqu'il implique, que ce soit le nombre de voix, qui conditionnent les remboursements, de campagne...

      Raison pour laquelle le mouvement, "en marche", s'appelle "mouvement", comme le fait  Benoit Hamon, et comme l'a fait, Jean Luc Melanchon, avec les insoumis.

      Mais ne nous y trompons pas.... Qu'un mouvement, s'appelle "un mouvement", plutôt  qu'un "parti", juridiquement, doit présenter des aventages, mais ce qui importe surtout, réside dans son contenu, bien plus que son étiquette.

     Et si une dynamique politique, est une coquille vide, elle  le sera tout autant, quelque soit le nom qu'on lui donne, ou le statut politique, qui l'heberge, symboliquement.

     Sur ce point, d'ailleus, j'ai entendu un analiste politique, il y a une quinzaine de jours, expliquer, que la vie politique française, est en cours de mutation, ce que prsonne ne pourrait nier, mais que cette evolution, avait pour consequence, que les partis politiques, en viendraient à être gérés, comme de véritables entreprises.

      Inutile de vous preciser que même si on est en hiver, et qu'en Normandie, comme on dit vulgairement, "fait pas chaud bezette"....

      Mais mes oreilles en chaise longue, elles, n'en ont pas perdu une miette.

       J'imagine alors, le parti "en marche", mangé, que dis je "dévoré" par la robotisation.... Bientôt, des secretaires de parti, en réalité virtuelle, et le premier, qui ne marche pas droit, on lui collera, sur le dessus de la tête, un gros stik, avec écrit dessus, "lanceur d'alerte à Malibu".....clin d'oeil à Pamela Anderson,  et son combat pour l'écologie.

       Je vous recommande de bien prêter attention, à ce qu'il dit, au sujet de l'Europe, et des insoumis, ainsi que sur le glyphosate.

     Samedi 16 décembre 2017.

    http://r.courrier.mouvementdu1erjuillet.fr/bfvp6oaxrmyyrf.html

    Au moment où j'écris ces lignes, le mouvement de Benoit Hamon, compte 42 000 sympatisants, chiffre qui est en constante augmentation.

    Le 31 janvier 2018.

     Voici  une des page FB, du mouvement GENERATIONS S.

    https://www.facebook.com/groups/1643534219289254/

     je cite:

    "Bonjour,

    Vous vous êtes porté.e volontaire pour participer au Conseil des Membres, nous tenions à vous en remercier.

     

    Les candidatures ont été nombreuses : vous avez été plus de 3 500 candidat.e.s à vous inscrire !

    Si à ce jour vous n’avez pas reçu un mail vous donnant des détails sur le weekend prochain, c’est que votre nom n’a malheureusement pas été tiré au sort.

    Le tirage au sort s’est déroulé électroniquement en présence d'un huissier de justice, selon des modalités permettant de constituer une assemblée la plus diversifiée possible. Le Conseil des Membres respecte ainsi la parité entre femmes et hommes, la mixité des âges, la représentation territoriale et la diversité des catégories socio-professionnelles.

    15 femmes et 15 hommes ont ainsi été officiellement désigné.e.s. Ensemble, ils et elles ont pour première mission de travailler - en lien avec la coordination politique provisoire - aux propositions qui viendront renforcer la démocratie interne de notre mouvement. Ces propositions seront ensuite débattues par les membres à l'occasion de notre événement national de mi-2018.

    Néanmoins, vous pouvez continuer à nous aider : aidez-nous à financer le Conseil des Membres:

    Nous souhaitons prendre en charge l’hébergement et le transport des 30 personnes tirées au sort afin de donner à chacun et chacune l’opportunité de participer au Conseil des Membres : aidez-nous à financer le Conseil des Membres !


    Pour cela, il vous suffit de cliquer

    Lire la suite

  • Arbitrage international.

     Il existe plusieurs types d'arbitrages internationaux.

       Celui, qui émane de l'ONU, sachant que certains pays mettent en doute, on ne sait pas exactement, en fin de compte, on ne sait pas si c'est le bien fondu de l'ONU, en eux même, ou si c'est uniquement les raisons, pour lesquelles, ils sont mis en cause...

       Je suppose que quand l'ONU pointe du doigt quelque chose qu'on leur reproche,  l'ONU, est tres tres tres vilain... Et quand l'ONU, s'en prend à leurs ennemis, d'un seul, ça devient une haute instance des plus respectables.

       C'est comme ça, que font les enfants, non ?

     "sui qu'il dit qui est".....

       Non, c'est pas moi, je vous jure, qui ai trempé les doigts dans le pot de confiture, je veux parler des terres rares, bien sûr, "m'adame, je vous jure".

       En attendant, pour résoudre les "conflits de canards qui sont toujours vivants", ou bien "conflits de canard déchainés", on a beau dire, tant qu'on aura pas mis sur pied, la Fédération Internationale de Paint Ball, (FIPB), d'une part, et qu'individuellement, les égos des dictateurs, version Corée du Nord et USA,  ne se seront pas réglés, sur le champs d'honneur, à l'ancienne,  au lever du jour, avec la brume, et tout et tout.....

     Bougez pas, je m'enfile une bonne petite "vodke coca", et je reviens.

     On leur colle à chacun, en guise d'épée, de sabre ou de fleuret,  un bon vieux couteau à beurre, et c'est moi qui vous dit qu'ensuite, ils feront moins les malins.

      La prochaine fois, je vous expliquerai, une autre forme d'arbitrage international, verson "pieuvre opportunistes", et vous allez voir, à quel point on va se fendre la gueule, "à coup de hache".

    Lire la suite

  • Contre les mafias qui exploitent le phénomène migrant, seule le FBI Européen, peut faire face.

      Alors que Vladimir Poutine fait des pieds et des mains, pour donner de son pays, une image conciliante, et notamment vers l'Europe, ou si vous préférez, pour qu'on le perçoive comme fréquenttable, on peut observer à quel point, ALORS QU'IL N'EST PAS QUESTION D'HUMOUR, NI DE LUMIERES. comme si l'un ne pouvait pas aller sans l'autre,  ce dont je suis persuadé, on peut suivre ces déclarations, entre  son représentant,  Sergueï Lavrov , s'adresser, cet apres midi, à  Angelino Alfano à Rome, son homologue italienne.

       Je ne donne pas le lien, mais en gros,  il lui cire les pompes comme sait le faire, tout bon politique, qui se respecte....

     Loin, de moi, le désir de discriminer, la confrèrie des "limpiabotas", pour qui j'ai une estime considérable.

     Non, certes non.

        Mais alors que l'Allemagne, fût on ne peut plus exemplaire, par l'intermediaire d'Angela Merckel, sur le sujet des migrants,  ce qu'elle est toujours à mes yeux, et apprenant il y a quelques jours, que selon les observateurs les plus avertis, qui travaillent sur les différentes mafias qui sévissent sur le plan européen, sachant d'autre part, que la corruption, en Russie, est fort connue, et que les différents dossiers de dopage,  sont toujours pour ne citer qu'eux, au dessus de la tête de Vladimir poutine, comme une épée de damocles.....

       Nulle part, selon ce que je viens de regarder, entre les deux homologues, russes et italiens, je ne vois poindre, la moindre allusion, ou la moindre décision, qui tendrait à laisser penser, qu'il pourrait exister une forme de collaboration, entre la Russie, et les differents pays d'Europe, ou avec les plus hautes instences européennes, au sujet du phénomène migrants et notamment des soupçons d'esclavage, ou de traites d'être humains, qui seraient tenus, par les différentes mafias....

      Je ne donne pas le lien de la conférence, car je l'ai regardée en live.

      Ce que je veux dire, reside dans le fait, que beaucoup de pays aujourd'hui, en Europe, et plus encore, en Europe de l'Est, sont soudain pris d'une forme de repli sur soi, qu'ils trouvent légitime, au seul prétexte, qu'ils est plus aisé d'aller vers la facilité de la haine, que de chercher à assimiler des migrants, qui ne demanderaient qu'à les enrichir, et bien au delà, de l'aspect pécunier.

       Mais nulle part ces pays, n'ont le courage je dis bien, le courage, d'observer que les différentes mafias, aujourd'hui, de differents pays, se nourrissent de leur immaturité, et des lacunes de l'EUROPE, par la faute de ces états laissant alors ces mafias agir comme bon leur semble, et je dirai même, leur offrant, la voie royale, vers la pédophilie, le meurtre, et toutes les formes de délinquences possibles, et imaginables.

     Il y a plusieurs années, deja, j'avais expliqué, ce phénomène que je voyais venir.

      Un proverbe dit, "quand  le juste montre la lune, l'imbécile regarde le doigt".

      Entre Sergueï Lavrov et son homologue italien Angelino Alfano à Rome, je me demande vraiment lequel des deux, a le courage de regarder la lune.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/search/site/?q=FBI+europ%C3%A9en

    Samredi 1er Décembre 2017.

    https://info.arte.tv/fr/la-cij-arbitre-judiciaire-de-lonu-fete-ses-70-ans

    Lire la suite

  • Ecrire au procureur, quand il y a prescription.

     La question, est suggérée sur AIVI, "est ce necessaire, oui, ou non, et pourquoi ? Enfin, "à quoi bon" ?

    https://aivi.org/

    Voici ma réponse.

      Bonjour...

     OUI OUI OUI, trois fois oui !

       La seule raison, pour laquelle il ne faudrait pas le faire, serait que tu n'en ais toi, pas envie.

       Imagine que celui qui t'ait fait ça, l'ait fait à d'autres, même si c'est prescrit, et que cette c victime, ou ces victimes, ne peuvent pas porter plainte, non plus.

       Ainsi, le procureur, détient des éléments, qui sont susceptibles de donner des renseignements, qui s’avéreraient fort précieux,  si c'est un prédateur, plus actif, que tu ne le soupçonnes, et en lui écrivant, tu peux ainsi, apporter ta pierre à l’édifice, pour le coincer, juridiquement, afin qu'il ne puisse plus être dangereux, pour qui que ce soit.

       Il ne faut pas oublier, que (je ne sais pas quel âge, à ton violeur), mais peut être qu'il recommence, et que personne ne dit rien !

       Ce qu'il faut comprendre, c'est que par définition,  un pédophile, ou violeur, compte parfaitement, sur la peu qu'il a engendré, quelquefois, il continue à menacer, sa victime, pour ne pas qu'elle parle, et son objectif, c'est qu'il passe entre les gouttes.

        Si les averses, c'st à dire, les renonciations, sont trop nombreuses, on diminue les chances, de le voir passer entre les gouttes.

        Moi, j'ai déjà écrit à plusieurs reprises au procureur,  une fois, au sujet d'une forte suspicion, de violence conjugale, j'avais pris toutes les précautions, c'est à dire, en utilisant, le conditionnel, puisque ça n'était qu'une suspicion, mais ça avait été suivi.
     
       J'avais été convoquée, à la gendarmerie pour expliquer, et la victime elle aussi, de son côté avait été convoquée aussi.

       C'est lui, ensuite, qui a synthétisé, et qui a pris la décision, afin de déterminer, si ça devait aller plus loin, ou pas.

       Je pense d'autre part, que le fait de dénoncer quelque chose à un procureur, peut n'avoir pour conséquence, que le cas, se trouve croisé, avec le fichier pédophile, par exemple,  ce qui serait fort important et le fait, que tu n'en entende pas parler, ne signifierait pas, pour autant, que ça n'ait pas été lu, avec beaucoup d'attention.

       Dans le cas, de fait très grave, et si tu as vraiment peur, pour ta vie,ou la vie de quelqu'un d'autre, ce qui peut arriver, avec des violeurs, ou des pédophiles, ou qu'une vie est en jeu, et que tu crains, que la gendarmerie, ait du mal, à entendre ce que tu dis, je te recommande, d'utiliser la formule, "pli recommandé", de telle sorte qu'on ne puisse pas dire, que l'enveloppe était vide.

       Je suis assez chiante, avec cette méthode, qui fait soupirer ma postière, à chaque fois (mdr), mais juridiquement, je peux te dire que ça tient la route.

       Mais de toute façon, par rapport à l'image, que toi, tu te renvoies,  comme le dit Isabelle (joli prénom),  est juste absolument fondamental, quand o au fait que tu sois "acteur", de ta réparation.
     

       Parce que quelqu'un, qui écrit, mentalement, est toujours, DEBOUT !

    Lire la suite

  • 25 novembre, journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes.

    http://www.ellesimaginent.fr/

    https://www.w4.org/fr/violence-contre-les-femmes/?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYAyAAEgL0l_D_BwE

    https://www.memoiretraumatique.org/violences/violences-conjugales.html?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYBCAAEgLz8vD_BwE

    http://www.lavoixdunord.fr/272959/article/2017-11-25/journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-elles-temoignent

    http://www.huffingtonpost.fr/inna-modja/pour-la-journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-je-me-bats-pour-laccueil-des-victimes_a_23287437/

    http://www.20minutes.fr/politique/2175687-20171124-journee-lutte-contre-violences-faites-femmes-emmanuel-macron-attendu-tournant-associations

    http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/initiative/25-novembre-journee-internationale-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-2016/

    http://www.rtl.fr/girls/identites/violences-faites-aux-femmes-pourquoi-on-en-parle-le-25-novembre-7790960116

    http://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/end-violence-against-women

    http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/prizes-and-celebrations/celebrations/international-days/international-day-for-the-elimination-of-violence-against-women/

     Pour les visuels, c'est ici:

    https://www.google.fr/search?q=journ%C3%A9e+de+la+violence+faites+aux+femmes.&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjglLSXuNnXAhXoLMAKHZRMCXYQ_AUIDCgD&biw=1546&bih=793

     Sinon, il y en a un autre, qui reprente le ruban blanc, fait avec des lettres,  mais qui n'est pas disponible encore sur google. Inspiré par moi, visiblement. On se demande bien pouquoi ...

    Lire la suite