google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Pléthore de candidats "majorité gouvernementale", pour les législatives 2017.

 On pourra reprocher peut être certaines choses, à Emmanuel Macron, mais en tout cas, on ne peut pas dire, qu'il ait eu le moindre comportement de complaisance, vis à vis "d'amis", dont il ignorait jusqu'à il y a peu, la simple existence.

 Que certains se soient senti pousser des ailes, avec ce vent de renouveau, de la classe politique française, qui le leur reprocherait ?

  Apres tout, que certains souhaitent se faire une place au soleil,  en devenant député, "et pourquoi pas"…

 Alors, si comme chez vous, il s'en trouve un pourcentage, supérieur à l'habitude, que vous ne connaissez ni d'Eve ni d'Adam, et malgré le fait, que je sois la première à pester contre l'évident monopole de google…

 Je vous recommande d'aller taper son nom, sur le moteur de recherche.

 Oui, je sais, je suis un peu dure, c'est vrai, mais au moins, ça a le mérite d'être clair, et autrement plus fiable, qu'un slogan publicitaire, si tel est le cas.

  Ensuite, posez lui quelques questions,  sur ses projets, sur sa position, face à celui, dont il revendique d'être proche de ses valeurs, mais surtout, posez lui la question de savoir à quel point les années d'avant, et jusqu'à maintenant, si oui, ou non, il ou elle s'est investi, dans la vie associative, ou politique, en bas de l'échelle.

 Je veux dire, que de postuler, comme candidat pour être député implique, une préoccupation de la vie politique, au sens le plus basique, à moins que ça ne soit par son travail.

Si tel n'est pas le cas,  ça veut juste dire qu'il ne s'agit que d'un , ou d'une opportuniste.  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.