google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

POLITIQUE INTÉRIEURE.

  • Foires à tout, marchés des jardiniers, vide greniers, etc....

       Ca fait bien des années, que j'ai parlé de ce phénomène, parce qu'il me tient particulièrement à coeur...

       Vous pouvez retrouver mes articles sur le sujet, en suivant ce lien:

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/societe/foires-a-tout-brocantes-braderies-tout-se-donne-tous-se-vend-et-se-revend.html#b6KDgDkmyug3JWdB.30

     TOUT EST DIT.

      Je tiens ce pendant à preciser, que je fais de nouveau, des foires à tout, juste quelques unes, et la raison principale, reside, dans le fait, que sur le plan sociologique, ça me semble, être, des lieux, parfaitement révélateurs, pour capter l'air ambiant, une occasion tres agreable de faire des rencontres, de s discuter le bout de gras, comme on dit, et de rigoler, aussi, un bon coup.

      Si en plus,  vous faites de bonne affaires, moi, je dis qu'on a tout à y gagner.

      Le souci, en fait, reside, dans le fait, qu'il faut a voir, son budget, en arrivant, et s'y tenir, parce qu'il y a vraiment de tres bnne saffaires à y faire, et il faut juste résister à la tentation.

      Je precise que la reglementation, pour les participants, peut sembler assez stricte, mais elle est justifiée, par fait que par le passé, il est deja arrivé que certains receleurs viennet y vendre le fruits de leurs cambriolages, raison pour laquelle, ces manifestations, sont plus encadrées.

      Aujour'hui, helas, cet imbecile de Gataz,  ce matin encore, scandait, "j'ai fait un rêve", ou quand PICSOU, utile les ondes, pour faire sa promo...

     "Mais quelle honte"....

     le jour où De Funes, appellera le pot de chambre, pour se lever, il sortira de sous le lit !

     Aujourd'hui, le bilan, des resto du coeur, qui desormais, continuent de fonctionner, pendant l'été, sont formels, le bilan, est ici:

    https://www.restosducoeur.org/chiffres-cles/

      Comme on peut le voir, l'augmentation des demandeurs est en constante augmentation.

     Alors, quoi  ?

      Est ce que gataz, a deja été demandeur, aux restos du coeur, non, ça ne risque pas, d'autant qu'il est né, LUI, avec une petite cuiller en argent, dans la bouche.

      La precarité sociale, c'est l'affaire de tous, et seuls ceux, qui savent ce que représente d'humiliation, d'avoir dû s'y résoudre connaissent, et peuvent en parler.

      Moi, je sais ce que c'est parce que j'ai été beneficiaire des restos du coeur.

      Au sujet des foires à tout, celle que j'ai faite recemment,  alors, que c'était la première, depuis 7 ans,  m'a permis de prendre un peu le pouls, justement.

      La décision qui a été prise concernant les produits alimentaires, est une règle injuste, parce qu'elle ne fait aucunement concurrence aux professionnels.

      Quand les organisateurs autorisent de faire venir des professionnels, ils en ont le droit, mais je sais pour l'entendre de la part du public,  que c'est mal perçu... ça dénature complètement les aventages, qu'apportent le côté bénévole, justement.

      Je ne parle pas des professionnels, de l'alimentation, qui eux, sont necessaire, pour assurer eventuellement, le repas de midi.

      Mais si ces derniers écartent d'emblée, les professionnels de l'alimentaire,  (ors restauration), je ne vois pas en quoi, celui ou celle qui est au chomage, qui a fait ses quelques pots de confitures ou qui a cueilli des framboises, ou les legumes de son jardin, cause du tort, et à qui....

     C'est d'autant plus interpellant, que quand moi, ou d'autres, apportent des plantes de leur jardin, toujours en faible quantité, et pour cause, ça vient de chez eux, il se trouve  AUSSI, des plantes alimentaires, mais qui sont en pot.

      Moi, je considère que quand le nombre de foire à tout, faites dans l'année est respecté, cette restriction, est stupide, et non fondée. Elle l'est d'autant plus que c'est un moyen de tenter aussi, de sortir la tête de l'eau, et retrouver confiance socialement par des produits, qu'on ait cultivés, et fabriqués soit même. 

      Bon, là, je viens  de prononcer le mot DIGNITE, je pense que gataz, n'est m^me plus la tête dans l pot de chambre, mais carrement,  en train de nager dans la fosse sceptique.

     Samedi  21 octobre 2017.

     Demain marché des jardiniers, Anneville Ambourville.

     

    Lire la suite

  • Finance et Conscience.

     

     je suis en train de regarder cette video, qui r  presente au moins, l'enorme aventage, d'être afcilement accessible.

     Morceaux choisis:

     je cite:

    "La législation internationale, nous permet certains montages financiers pour déplacer cet argent, de telle manière que tout semble "OK".

    (.....)Ainsi tous les superviseurs, tous les organismes de réglementation mis en place dans le monde entier, ils ne voient rien de ce qui se passe.

    Comme le scandale autour du panama, les panamas papers, il y a environ deux ans".

     Suite à ça, nous qui vulgaire deux pattes, qui trouvons ça scandaleux, somme perçus, comme des gens, "normaux";

     Et bien en voilà, une bonne nouvelle dites doc, comme quoi, il ne faut jamais désespérer.

     En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Quand l'investigation se trouve menacée par le système qu'elle dénonce.

       J'ai d'enormes difficulté, depuis le debut de ma mesure de protection, à faire entendre ma voix, et me faire respecter, comme si le fait, que l'on attende de moi,  que je defende telle cause ou telle autre, justifiait, le fait, que l'on me foute sur la guele, sans le moindre etat d'âme,  et sns que ça ne pose de probleme de conscience, à qui que ce soit.

       Il y a quelques jours, sur France inter, alors, que je ne reyrouve pas le lien de l'émission, HELAS, j'entendais, qu'on remettait le couvert, au sujet des mesures de protection,  tutelles et curatelles, et que les professionnels du secteur, motaient au creneau, our defendre l'ethique de leur profession.

    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-16-decembre-2017

      Et bien oui, c'est ainsi, qu'on est obligés d'agir, dans l'investigation, et j'en suis désolée, mais on n'a pas vraiment le choix.

      Sur le site de l'UDAF, que soit dit en passant, je n'accuse aucunement,  d'une mauvaises gestion,   et alors, qu'ils revendiquent le fait, d'aider les familles,  je vois, moi, que pour entrer en contact avec eux, sur leur site, le texte du message, est en vert pâle,  avec une police, microscopique, pour tenter au maximum, qui que ce soit, de rentrer en communication avec eux....

      C'est vous dire, à quel point, ils sont soucieux, de recueillir les commentaires des personnes, qu'ils sont pourtant chargés, par la Justice,  de reci euillir leurs commentaires....

     De façon objective, des l'instant que vous denoncez quoi, que ce soit, vous avez l'institution incriminée, qui monte au creneau.

      Mais c'est juste parfaitement stupide, comme posture, puisque d'une part, les dénonciations qui sont faites, ne le sont pas par hasard, mais teémoignent bien, au contraire, de  faits, qui ont été relevés, effectivement, et si, il y a plusieurs années, avaient eu deja pour consequence,  de voir la profession monter au creneau, il ne faut pas omettre, plusieurs remarques, qui sont les suivantes.

      Il n'ya guère que de cette façon, qu'un systême qui souffre de dysfonctionnements, puisse être amélioré.

       Je veux dire,  qu'aujourd'hui, selon la Loi, un certain nombre de personnes,  se rettrouvent mis sous tutelle, ou sous curatelle, sans qu'il n'y ait de veritable raisons, pour qu'il en soit  ainsi, absolument tout le monde le sait, et si la cour des comptes est allée y fourrer son nez, ça n'est certes pas par hasard...

      En dehors, d'un contexte, où effectivement, soit la santé mentale,  (ce qui est verifiable, bien au delà, d'une expertise psychiatrique aussi fantaisiste que déplacée), ou simplement, une attitude irrespnsable, vis à vis de l'argent, les difficultés, absolument considerables, qui existent en tre d'un côté les personnes sensées être protegées, et de l'autre, les tuteurs, ou organismes de tutelle, qui rencontrent des problèmes de communication, sont extrêmement nmbreux, ils relevent, d'une part, d'une totale incompetance, sur le plan psychologique, de spersonnes, soit disant protégées, mais aussi, d'une totale incompetance, quand aux explications, et communication, vis à vis des personnes concernées.

      Il n'est pas uniquement question, là, de malhonneteté, je précise, alors que dans certains cas,( ça n'est pas MON CAS, je le précise) mais bien, par contre, d'une absence totale de communication....

     D'autre, il faut noter que la Justice, en France manque de moyens, et que d'attendre qu'elle fasse bien son travail, ne saurait se satisfaire de beaux discours,  on n'est pas là, dans le cadrede personnes, qui sont ors la Loi, où qui presenteraient un danger, pour la collectivité, mais de personnes, d'autant plus vulnerables,  qu'on les ait mis sous tutelle, pour les proteger, et que dans les faits, la mesure de protection, en devient plus dangereuse encore, que si aucune mesure de protection n'avait été décidée....

     Alors, OUI ! ON OUVRE NOTRE GUEULE DANS LES MEDIAS...... 

     QUE NOUS RESTE T IL DONC D'AUTRE ? QUAND ON EST COMPLETEMENT ECRASE PAR UN SYSTEME ?

       Une expression couramment usitée, dit, qu'on ne parle toujours que des trains qui ne sont pas à l'heure.... Et oui, pour les 95 %, qui partent à l'heure, jamais on n'en parle! c'est ainsi! on n'y peut rien, pour secouer le cocotier, à n'a guère le choix !

       Mais pour ceux qui travaillent, dans le domaine de la protection juridique, hein, soyez tranquille,  eux, même s'ils ont beaucoup de travail, leurs souffrances au travail,  est sans aucune mesure, face  aux personnes qu'ils sont sensés protégés, et qui subissent leurs négligences et j'ose l'affirmer, leurs tortures psychologiques.

      Et bon courage, pour les cours, de com, et de psycho, hein.

    Lire la suite

  • Pourquoi, il ne faut JAMAIS rendre service en créant pour lui ou elle, un simple compte sur internet.

       Quelque soit soit le prétexte, quelque soit la raison, quelque soit l'endroit, qu'il s'agisse d'un reseau social, qu'il s'agisse d'un site internet,  ou que sais je, JAMAIS il ne faut rendre ce service à qui que ce soit, et j'explique pour quelle raison.

      OK, il ou elle va argumenter,  des prétextes techniques, généralement, "oui, tu comprends, mon compte a été bloqué", ou bien "il a été piraté", etc, que sais je encore, comme connerie.

      Aujourd'hui, certains réseaux sociaux, ou site internet, permettent la possibilité de sécuriser votre compte,  d'une part, par l'intermédaire de SMS, mais même, comme twitter, méthode qui devrait être généralisée, pour les vieilles peaux comme moi, dans lesquelles on fait les meilleures soupes,  ceux et celles, qui n'ont qu'un télélphone fixe, ou qu'un portable à clapet, comme moi....

      Ainsi, de cette façon, votre compte par le truchement du mot de passe, peut être sécurisé.... Et qu'on ne vienne pas me dire, que ça demande du personnel, c'est entièrement faux, puisque sur twitter, le systême est entièrement automatisé, et le code en chiffre, par le téléphone fixe, est donné par une voix robotisée !

      A ma connaissance, il n'y a que twitter, qui propose ce service, et je trouve ça bien pratique, surtout quand on vit quelque part, où le portable ne passe pas,  ce qui est mon cas.

      Non, si quelqu'un vous demande donc, de créer à sa place, un compte, pour lui ou elle, la véritable raison, ne réside que dans le fait qu'il ou elle fait avec internet,  certaines choses, peu recommandables, qui peuvvent relever d'activités généralement liées, à l'escroquerie, en général, il tente de ferrer le poisson, pendant plusieurs jours, et puis au bout d'un moment, quand il considère que le moment est arrivé, il commence à s'appitoyer sur son sort, il est à l'étranger, avec des problèmes d'argent, pour commencer, une simple note d'hôtel, non réglée,  alors, qu'il s'est fait voler ses papiers,  voir, pour les plus fantasques, il vient de se faire littéralement agresser, au coin de la rue....

      Il existe aussi la version, "je suis issue d'une famille, qui a reussi un bon business, dans un pays d'Afrique, et j'ai les plus grandes difficultés, à pouvoir debloquer mon capital, alors, si tu pouvais payer telle sommes, pour m'aider, ça m'arrangerait bien", il va pousser le bouchon, jusqu'à fournir des documents, émanant  de cabinet notariaux, qui existent vraiment, et qui sont complices, et qui trafiqent sans le moindre scrupule, dans le cadre de ces arnaques, parce qu'ils connaissssent les vides juridiques qui existent, entre les différents pays d'Afrique, ou d'ailleurs, et la France, mais ils le font aussi, avec chaque pays d'Europe, c'est pourquoi, je suis autant attachée, à EUROPOL.....

       Autant vous dire, qu'avec l'essor d'internet, ceux là, pour l'instant, on n'a pas  fini, d'être emmerdés.

       La grosse, que dis je, LA TRES GROSSE FICELLE, en matière d'arnaque, sur internet, concerne la carte PCS....

     Ca se passe ici:

     https://www.pcsmastercard.com/fr

      Je ne suis pas en train de prétendre, que cette carte ne soit pas utile... Je prétends, juste qu'aujourd'hui, ça reste la méthode la plus sûre, pour quelqu'un de malhonnête, d'escroquer son prochain, sur internet, ce qui est différent.

      Je le sais, pour le vivre au quotidien, moi, sur internet, deux jours sur trois, il y a des portes couilles, qui me harcèlent, avec ça, alors, c'est vous dire, si je connais bien le dossier.

      Oui, j'ai bien dit, HARCELEMENT, puisque c'est bien de HARCELEMENT dont il est question.

      Aujourd'hui, sur skype, par exemple, que j'utilise assez peu, je dois avouer,  j'aimerai bien savoir, si eux, ou d'autres reseaux sociaux, utilisent l'usage de certains mots clés, pour détecter, certaines de ces arnaques, par exemple, la réponse est sans conteste, NON.... ALORS QUE C'EST FACILE A METTRE SUR PIED.

       Mais revenons en, alors, à cette histoire de creér un compte, "pour un pote qui en a besoin".

       Aujourd'hui, au sein de la police, qu'il s'agisse, de la police française, d'autre pays, ou bien d'EUROPOL, ou de INTERPOL, certaines de ces polices, s'adaptent, et c'est bien normal, à cet outil informatique, qu'est internet.

       L'ordinateur que vous utilisez, quelque soit sa nature, un smartphone, une tablette, ou un ordinateur, fixe, ou partable, des sa construction, se voit affublé, d'une sorte de tatouage electronique, que l'on appelle, l'adresse IP.....

      Cette adresse IP, on peut la trouver, sur son ordinateur, mais elle ne peut pas être modofiée, jamais, c'est pourquoi, je la compare à un tatouage.

      Ors, si vous creéez une compte, en partant de votre ordinateur, pour qui que ce soit d'autre, et que pour une raison ou une autre, dont certaines peuvent être liées, au risque terroriste, ou une quelqu'autre utilisation frauduleuse, comme les escroqueries, dans le cadre d'une enquête de police, vous pouvez alor vous retrouvé(e), mise en cause, et accusé(e) d'en être responsable, voir complice, éventuellement, puisque c'est VOUS sur VOTRE ORDINATEUR, qui avez créé ce profil, qui est incriminé.

     Mais je vais même plus loin....

     Qui peut empêcher, aujourd'hui, un ami, "ni très clair, ni franchement, tres malhonnête, ou malveillant, et ça n'est pas de couleur de peau, dont je parle, enfin, le gene à aimer nager en eaux troubles, je veux dire, de revendre à pris d'or ce compte "virginal", puisque émanant d'une adresse IP, "en dehors de tout soupçon".

     Rien, ni personne, ne peut empêcher, ça....

       Voilà, pourquoi, il importe de ne jamais créer un compte, où que ce soit, sur internet,  pour qui que ce soit,  quelle qu'en soit la raison. D'ailleurs, si d'aventure,  c'est une connerie que vous ayez deja fait, et que vous constatez justement, que ce compte ait été utilisé, à des fins que vous n'auriez pas soupçonné, et relevant de ce que je viens d'enoncer, comme des hypothèses qui pourraient se produire, je vous recommande d'aller à la gendarmerie, pour le leur dire, parce que en cas de problème, ça plaiderait en votre faveur. On n'est jamais trop prudent, surtout sur internet.

       Bon, et puis si jamais votre pote a vraiment vu son compte FB bloqué, pour une raison ou pour une autre, c'est dommage, mais enfin, "y'a pas mort d'homme", hein, moi, c'est mon cas, et si je trouve ça regrettable pour moi, j'arrive à survivre.

     Et pendant que j'y suis, je rappelle encore une fois, puisque ENSEIGNER C'EST REPETER, que si l'on superpose les paradis fiscaux, avec les pays les moins collaboratifs, au sujet de la sécurité sur internet, BINGO, on réalie, que ce sont les mêmes.

    Lire la suite

  • "Graine de savoir", une mine de savoir irremplaçable, et pédagogique.

    https://www.youtube.com/channel/UC2r1YqkQrSgOYdEg4O6HlEg

     J'ai deja vu, accidentellement, certaines de leurs vidéos, qui sont très bien foutues, et tres luf diques. Ce qui est bien aussi reside dans le fait, que differents types d'expression, sont envisagées, ce qui permet de pouvoir proposer et adapter selon la l demande et le budget, pour satisfaire, les scolaires, notamment, ou les villes, ou associations, qui en seraient demandeuses.

    http://www.grainedesavoir.fr/

     Les partenaires.

    http://www.grainedesavoir.fr/?page_id=9

    Lire la suite

  • MAROC, quand l'Humour sert de paravent à des pratiques douteuses, politiquement.

    Disons plutot qu'il sert de faire valoir à certaines dictatures.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-27-decembre-2017

       Croyez bien que j’en sois la première peinée, mais c’est ainsi.

       Il y a un an ou deux, je rédigeais un article, sur le Marakech du rire.

      J’ai toujours cautionné, le fait, qu’en terre de culture islamique (je n’ai pas dit en pays musulman, parce que la religion, bien que fondatrice d’une culture, n’en détient pas l’exclusivité), on puisse d’une part, exporter, nos valeurs, mais surtout, donner par ce festival, l’occasion à leurs talents, l d’émerger, mais force est de constater, qu’il se trouve une véritable abime, entre d’une part, ce que nous observons, quand on regarde, ce festival, chaque année, et la réalité, sur le terrain, « dans le reste de la société marocaine, et notamment, en ce qui concerne la liberté d’expression, entre autre.

      Que les organisateurs marchent sur des œufs, en ce qui concerne le choix des sujets, est une évidence, qu’on ne peut pas nier, et mon admiration, est sans bornes, que ce soit vis-à-vis des politiques, sur place, ou vis-à-vis de nos humoristes, qui ont leurs origines là bas, et qui espère voir éclore, la démocratie, dont la liberté de rire, fait partie intégrante.

      Il y a quelques temps, donc, je rédigeais un article, expliquant, que je m’en réjouissais, mais que je n’étais pas dupe.

      Hier, dans l’émission, l’instant M, j’apprenais, comment sont traités, et considérés, ou plus exactement, menacés, les reporters de guerre, et les journalistes d’investigation, au Maroc, ce qui confirme parfaitement, les craintes, qui étaient les miennes….

      D’accord, le Maroc, est un très beau pays, et venant de moi, ça n’est pas une formule à l’emporte pièce, prompte à satisfaire, toute tendance susceptible de nourrir la Diplomatie, en tre la France et le Maroc….

      Mon père, quand il voyait des reportage, sur le Maroc, était fasciné, notamment, par son artisanat, un peu une sorte de lubie, je suppose, parce que n’importe quel artisanat, qui allie l’intelligence e la main, à celle de l’Esprit, ne eut que forcer l’admiration, et ça, bien au-delà, du principe culturel, et encore oins, plus strictement religieux….

      Mais enfin, comment un pays, peut il consentir ainsi, en une manœuvre aussi sournoise, qui consiste à vouloir montrer, pour des raisons évidentes, d’image, liée au développement touristique, et pour laisser penser à un essor démocratique, le festival d’humour de Marakech, et parallèlement, s’en pendre à la presse, et museler l’opinion, ou interdire, toute forme d’investigation.

      Qu’il existe un parallèle absolument évident, entre le journalisme d’investigation et les humoristes, est une vérité que beaucoup refusent d’observer, parce que ça les arrange, mais que ce soit aussi démonstratif, par ce « grand écart », d’une certaine façon, m’amène à une certaine forme de perplexité, sur la politique du Maroc, en matière de droits de l’homme.

    Lire la suite

  • GASTERTONE, mains "armées", des extrêmes droites européennes.

      Bon, le lien du site GASTERTONE, bizarrement, n'est plus disponoble sur internet, quel dommage, je me serai fait un plaisir, de disséquer certains de leurs articles, notamment, celui sur "l'islamisation de Noël", dont j'aurai fait du petit bois pour l'hiver, en ces periodes de grands froids, ça n'aurait pas été du luxe.

     En cours de commentaire.

     Pour ceux qui tr2pignent d'impacience sur le sujet, je leur recommande de taper mon nom sur google, ainsi qu'à côté "marine le pen", ou bien "front national", et ça vous permettra de mettre jour vos connaissances sur le sujet, notamment, dans tout ce qui concerne leurs méthodes de communication ou de fonctionnement, au sein du front national.

     Nièce comprise, bien sûr.

    Lire la suite

  • "Thinkerview", la chaîne sur internet qui pose les bonnes questions, mais aussi......

     "Les bonnes questions", qu'est ce que c'est ?

      Celles que d'autres ne posent pas, ou n'osent pas poser, soit parce que leurs patrons de chaine ne le souhaitent pas vraiment, mais plus souvent aussi, je crois, parce que n'importe quelle émission, qui souhaiterait proposer ce type de conversations, doit entrer dans un format horaire, imposé par une grille des programmes,  quelque soit la chain qui impose ainsi, un formatage difficilement évitable, au sein d'une chaine télévisée quelque soit la bonne volonté de ses dirigeants.

      Là, ça ne sort que sur internet (dommage, Eliane....), mais le bon côté c'est que ces émissions ont des durées, parfaitement aléatoires, et ouvrent alors entièrement la perspective de ne pas être contraints par le chrono.

     Version, "faite vite, il ne nous reste que 5mn....".

     Enfin, tout ce que j'aime. 

       Je vous recommande d'ailleurs particulièrement, l'émission sur Guillaume Meurisse, qui est à la conscience humaine, ce que certains cacheront sous le paillasson, le soir du réveillon.

     Ho, dites donc, à part ça, j'en ai une bonne à vous raconter, sur le prénom Maurice, le prénom de mon grand père paternel, d'ailleurs.

      Je suis certaine que ça va faire "mouche", autour de la table du Réveillon.

      Chacun sait à quel point j'aime farfouiller, pour ne pas dire "farfouinner", avec ma houe, "houe", mon rateau, ma pioche, ma pelle, mon piolet, mon JCB, mon nanitout, ma lampe torche, mon maitre cinquante, je pose un, et je retiens deux, telle la taupe moyenne dans les racines, (ho, quel joli mot,  des prénom, ou nom de famille notamment.

      Par exemple, moi, je m'appelle "Françoise", comme la chanson, et bien ça signifie "Française".

       Il y a quelques jours, mais qu'est ce que j'apprends là... Le prénom, "Maurice", figurez vous, vient du mot, MAURE.... c'est à dire, ARABE....

       Alors, sincères condoléances, à tous les racistes de service, néo colonialistes, qui s'appellent "Maurice", franchement, "je compatis",  je ne sais pas, par contre, si c'est aussi comique que recevable, pour changer de prénom en mairie...

       En tout cas, moi, rien que cette idée (qui aurait bien fait rigoler mon grand père,  il me semble),  m'a mise en Joie, pour le reste de la Journée !

    Lire la suite

  • Connaissez vous, le TPN, Tarif de première Nécessité pour l'Electricité ?

    Oui, ces inititiales sont les mêmes que le TPN, traité de non Prolifieration Nucléaire, ce qui est intentionnel, je suppose.

      Il s'agit là, du TPN, qui vient du Ministère de la Transition Energétique.

    https://chequeenergie.gouv.fr/

     Si vous avez des questions, il existe un onglet, en bas, à droite, "si vous avez besoin d'aide".

     Si vous souhaitez faire des travaux, pour isoler votre logement, c'est ici:

    http://www.renovation-info-service.gouv.fr/fete-de-lenergie/

    http://normandie.infoenergie.org/

    Lire la suite

  • STUPÉFIANT se fout "à poil".

    https://www.france.tv/france-2/stupefiant/344995-special-tout-nu.html

     Je n'ai vu cette excellente emission, que le lendemain, parce que j'ai du mal à demeurer eveillée, aussi tard.

      Excellent, oui, je n'ai aucune intérêt, comme chacun sait, au sein de France Télévision, et Dieu sait que par les temps qui courrent, avec les exigences de restriction de budget, exigées, parait il,  de la part de la Grande Dame, je ne parle pas de Delphine Ermotte,  mais de France Télévision", les temps sont durs.

      Nous savons à quelle point la stupéfaction, pour ne pas dire la profonde perplexité, doit reigner, chez le téléspectateur lambda, qui est si justement attachée, à France Télévision.

      J'entends bien, qe la posture de Emmaunel Macron, tient plus de la provocation à mon encontre,  sur son jugement, à son egard, ces derniers jours, comme si tenter de flinguer "à la trump", des médias de qualité, ne suffisait pas, en remettant en cause, le journalisme d'investigation,  il voudrait, je suppose, faire douter de la qualité, qui va bien au delà, précisement, du journalisme, dont il est question.

      Je trouve pitoyable de mépriser le service public radiophonique,  (Radio France) et télévisuel français, (France Télévision),  au seul prétexte, qu'on exigerait de lui,  des coupes drastiques dans leur budget, et indigne d'un président et d'un gouvernement, qui se prétend "en marche".

      Observant une telle critique, on est en droit de se poser des questions sur l'orientation, qu'il souhaiterait leur donner.  

      Qu'il ait renoncé à flinguer l'investigation, PARFAIT,  "grand bien lui fasse", le mépris gratuit, et injustifié,  dont il a fait preuve, par cette réflexion, démontre surtout, le peu d'intérêt que représente la télévision française, alors, que comme tout à chacun, il est bien aise, de l'avoir à son service, quand il s'agit de promouvoir son programme politique.

      Et puisque certains trouvent opportun, de flinguer le mandat anterieur, que fût celui de François Hollande, je rappelle simplement, qu'en matière d'invesgation, François Hollande, lui, avait bien ouvert l'Elysée,  (trop, peut être ? , c'est possible).....

      Mais en tout cas, ce fût effectivement, une posture aux antipodes, de celle de Emmanuel Macron, qui semble verouiller, "à l'extrême", ses relations, avec la presse, ce qui est plus inquietant, à mes yeux, que l'exces inverse.

      Mais revenons à cette émission du service public, puisque c'est sur France 2.

      J'ai regardé çà, avec une grande curiosité, puisque par mon histoire, j'ai une relation particulière avec le toucher, avec le peau,  et tout ce qui s'y rapporte.

     Stupéfiant, ça n'est pas seulement une émission culturelle, qui a pour objectif, que de promouvoir ce que se fait, se regarde, ou s'expose.

      C'est surtout un regard fort juste, et je dirai aiguisé, qui choisit un  fait de société, pour l'étudier de façon transversale, dans le domaine artistique, et surtout, également, avec un regard d'historien de l'Art.

      Ce regard, est d'une importance fondamentale, puisqu'elle recadre le traitement qui est fait aujourd'hui, d'un fait de société, dans un contexte chronologique, en en expliquant les causes.

      Là, avec le regain ou le developpement, de ce que l'on nomme "la mode pudique", croisé avec le phénomène "balancetonporc", nous assistons dans le milieu artistique, à un retour du nu,  je serai tentée de rajouter, non sans provocation, "sous toutes les coutures", et c'est juste passionnant.

     On aurait pu intiltuler, l'émission, comme suit.

     "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le nu, dans l'Art et que vous n'avez jamis osé demander".

    Quand je recommande d'aller revoir cette émission, alors qu'elle est deconseillée, aux moins de ??  (je ne sais plus), je precise que ma posture, ne tend pas à provoquer, d'ailleurs, il n'y a rien de "sexuel", dans ce reportage... Mais plutot, tend à mettre en évidence, le fait que la démarche artistique, a pour fonction, au sens le plus pur qui soit, d'exorciser certains problèmes de société, et que cet exorcisme est une fonction fondamentale, de n'importe quelle Démocratie...Et qu'il importe, de bien le comprendre,  et de l'intégrer. 

      Le problème en vérité, est le suivant.

       S'imaginer que sous prétexte, qu'un homme ou qu'une femme, revendique le fait de couvrir sa peau, "trop", trop peu", "pas assez, "pas suffisemment", et le revendique, comme etant des marqueurs de respectabilité sociale, ou relative au respect de son corps, est, et on le perçoit bien, dans ce reportage, parfaitement hypocrite.

       En effet, à l'echelon mondial, quelque soit la culture, quelque soit l'endroit, sur cette Terre, où vivent les humain, c'est encore chez nous, en Occident, et certainement pas en Orient, que statistiquement, une femme qui se soit fait violer, va se sentir d'aventage protégée, et va revendiquer le fait, qu'elle puisse être reconnue, comme vicitime, et qu'elle se considère en droit de porter plainte, et de demander Justice...

       Alors quoi , ça rime à quoi, ce soit disant "respect des femmes", au prétexte, qu'on leur impose de cacher leur peau ?

     Ca rime, A QUOI ?

     Et oui, n'en deplaise aux adeptes de la mode pudique, plus une société, quelle qu'elle soit culpabilise une femme qui revendique de découvrir sa peau, plus, elle met l'accent sur l'impunité octroyée aux hommes, pour nous manquer de respect.

      Il ne s'agit pas pour moi d'une injonction à se découvrir, mais mais d'une injonction aux hommes à les autoriser à le faire, et à se remettre en question, sur les raisons véritables, qui les incitent à le leur interdire, ce qui est bien différent.

     Si je devais faire la synthèse, des quelques raisons qui justifient le fait qu'il soit important de regarder ce reportage, je dirai, qu'il restitue au nu, la mimension, purement esthetique, NON EROTIQUE, et NON SEXELLE.

      Je parle là, d'une synthese de l'émission, et pas du detail.

      Je veux die, que de traiter un sujet, comme ce fût fait, là, sous l'angle transversal, et chronologique, come quand on regarde n'importe quel reportage, ou film, d'ailleurs, presente, un interêt, quedans la mesure, où une fois regardé, on a le sentiment, de percevoir ce probleme, sous un angle nouveau, ou au minimum, "un peu different, ce qui est le cas.

      Voilà, en quoi, cette émission, est profondement salutaire, par les temps qui courrent.

      Cependant, je ne peux pas me résoude à me taire, quand aux critiques qui sont faites, sur certains de ces spectacles, mais je m'en explique.

     Je cite : "Trop de nu, c'est inutile, ça ne rime plus à rien".

      Je pense que la surabondance de nus, ne fait que reponde justement, à cette pudibonderie, que certains souhaitent revendiquer.

      Il me semble, que plus on revendique la mode pudique, et on instrumentalise cette tendance, plus artistiquement, ces derniers sont tentés de s'en saisir, ne serait ce que par provocation.

      Pou ceux que ça dérange, je me pose simplement la question suivante, sachant que le spectacle, traitait de ce sujet, qu'est ce qu'ils sont allés y faire ?

      Ne serait pas là, plutot, qu'il faille se poser la question, dont la réponse, est à mon avis, précisement de vouloir le monter en épingle, dans le but de le récupérer politiquement.

      Certes, le fait, de "jouer du nu", dans un spectacle, peut sembler, un argument bien maigre, et n'est pas synonyme de talent...

      Mais qu'est ce donc, que le talent  ?

      Il est coutume d'admettre que c'est toujours le public, quia raison, cette pièce est nulle , PARAFAIT, elle ne tiendra pas l'affiche longtemps, et qu'il y ait du nu, ou pas, la regle demeure la même.

      Alors, de grâce, arrêtez de nous pêter les c......

      Juste un commentaire.

       Le sujet des modèles qui posent pour les peintres, encore, aujourd'hui, n'a pas été evoqué, et je trouve ça, regrettable.

         J'ai deja fait, un après midi, c'est moi qui suis allée au devant d'un peintre que je connaissais, et dont, j'admirais le travail, et je l'ai fait dans un but thérapeutique.

     dans le cadre d'un cours de dessin, aussi, nous devions être une douzaine, peut être, je en sais plus, nousa vons dessiné, avec un modèle, c'était une femme, nue... (et oui, car il arrive aussi, que des hommes et des femmes, posent, HABILLES !

     (qui l'eut cru.

       Et dessiner un nu, avec un modèle vivant, artisquement, c'est juste tres agreable, ça oblige justement, à observer le corps humain, sous un angle, qui n'est pas coutumier.

      Pour finir, sur ce sujet, il me faut compléter par l'enquête qui a été menée, au sujet des oeuvres d'Art, et des résaux sociaux.

      Je dois avouer que je suis consternée, d'observer une telle sensure, notamment, sur FB.

      Si je synthètise, comme ce fût fait par un des commentateurs, si vous posez une photo de Mireille Darc nue, elle ne passe pas, mais si quelqu'un donne l'ordre d'aller tuer toutes les femmes rousses, qui portent un pantalon vert, ça ne leur pose aucun problème...

      De façon générale, je pense que chaque reseau  social, devrait avoir comme politique, de clairement, annoncer la couleur, de telle sorte que leurs utilisateurs, sachent veritablement, à quoi, s'en tenir.

      Observer, que des Musées, en soient arrivés, comme c'est démontré, à tester, sur leurs pages FB personnelles, si telle reproduction, de tel tableau, "passe,", ou "ne passe pas", est juste terrifiant, quand on considdere à quel point, FB detient, une forme de monopole, en ce qui concerne la capacité à promouvoir, une exposition, ou un evênement.

      C'est clairement à mes yeux, une sensure injustifiée, et un véritable abus de pouvoir.

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Quand Johnny venait "Boire à la source".....

     Samedi 9 Decembre 2017.

    http://www.europe1.fr/emissions/linvite-de-patrick-cohen/francoise-nyssen-sur-le-deces-de-johnny-hallyday-cetait-le-symbole-lidole-des-jeunes-il-a-bouleverse-le-panorama-3512654

     Ce matin, ont lieu les cérémonies, à l'occasion des obsèques de Johnny Halliday.

     Je pose ici, différents liens, qui sont utiles pour ceux qui souhaitent sy rendre, mais aussi, pour d'autres raisons...

    Êtes vous véritablement fan de Johnny ?

     Au moment où j'ecris ces lignes, la question, merite d'êre posée.... J'ai testé pour vous, le questionnaire de france TV info, et je ne peux que me resigner, moi, qui d'habitude, ouvre ma grande guele, pour me demarquer, et oui, vous l'avez compris, à ma grande surprise, je suis en mesure de confirmer, que ma culture le concrnant, me fait craindre le pire.

     14/ 20... Putain de merde, a moins le double de la moyenne des notes que j'avais, quand j'étais au collège ou au lycée.

    https://www.francetvinfo.fr/culture/johnny-hallyday/si-vous-obtenez-10-20-a-ce-quiz-vous-etes-un-vrai-fan-de-johnny-hallyday_2498339.html

       Ensuite, Patrick Cohen, avant hier, sur Europe 1 a répertorié les chansons les plus improbable, qu'il ait chanté....

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/cuisine/quand-johnny-halliday-venait-boire-a-la-source.html

    http://www.midilibre.fr/2017/12/09/paris-suivez-l-hommage-exceptionnel-a-johnny-hallyday,1600410.php

       De là à prétendre qu'à elle seule, l'industrie de la chanson francophone "soutient" (gorge), d'une part, la bonnetterie française, mais aussi le principe des entreprises coopératives,  il n'y a qu'un pas, que je franchis allegrément.

       Si Johnny avait su, avant de partir, que d'avoir chanté, "elle avait de tous petits tetons, Valentine", aurait eu un jour, pour conséquence une chose, je suis certaine qu'il en aurait été le premier surpris, et que la face du monde, en aurait été changée....

      Je comprends mieux, à présent, pour quelle raison, "le filou", Thomas Fersen, va chanter à intervalles réguliers, à Caluire et Cuire....

     

    http://www.infoconcert.com/ticket/concert-thomas-fersen-caluire-et-cuire/1034757.html

    https://www.touteslespoitrines.com/lingerie-lejaby/lejaby,34.html

       Il prétend qu'il caché ses billes dans le cochon, (dans la chanson "encore cassé")le bougre, mais je soupçonne fortement qu'il n'en ait caché quelques unes, dans les bonnets de soutien gorge, également.

      Pour le coup, je découvre un sacré avantage, à observer que ma silhouette, nécéssite un bonnet C ou D, plutot que A ou B.

     Il est vrai que j'avais suggéré, à l'époque où l'entreprise était en difficulté, d'appeler la marque, "les dessous chics", en référence à la chanson de Jane Birkin, parce que je l'adore.

     Je vois que ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

     Infoconcet prend le relai.

     Pour la citation, au sujet de Maurice Chevalier, oui, j'ai entendu ça, j'ai rouvé ça super marrant.

    http://www.infoconcert.com/news/icone--johnny-hallyday-champion-toutes-categories-en-nombre-de-concerts-donnes-13620.html?utm_campaign=3738740&utm_content=21312041559&utm_medium=email&utm_source=Emailvision

     

    Vendredi 22 décembre 2017.

     

     En cours de redaction.

    Lire la suite

  • 25 novembre, journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes.

    http://www.ellesimaginent.fr/

    https://www.w4.org/fr/violence-contre-les-femmes/?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYAyAAEgL0l_D_BwE

    https://www.memoiretraumatique.org/violences/violences-conjugales.html?gclid=EAIaIQobChMIndK5l7jZ1wIV7bXtCh3LmAsaEAAYBCAAEgLz8vD_BwE

    http://www.lavoixdunord.fr/272959/article/2017-11-25/journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-elles-temoignent

    http://www.huffingtonpost.fr/inna-modja/pour-la-journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes-je-me-bats-pour-laccueil-des-victimes_a_23287437/

    http://www.20minutes.fr/politique/2175687-20171124-journee-lutte-contre-violences-faites-femmes-emmanuel-macron-attendu-tournant-associations

    http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/initiative/25-novembre-journee-internationale-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-2016/

    http://www.rtl.fr/girls/identites/violences-faites-aux-femmes-pourquoi-on-en-parle-le-25-novembre-7790960116

    http://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/end-violence-against-women

    http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/prizes-and-celebrations/celebrations/international-days/international-day-for-the-elimination-of-violence-against-women/

     Pour les visuels, c'est ici:

    https://www.google.fr/search?q=journ%C3%A9e+de+la+violence+faites+aux+femmes.&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjglLSXuNnXAhXoLMAKHZRMCXYQ_AUIDCgD&biw=1546&bih=793

     Sinon, il y en a un autre, qui reprente le ruban blanc, fait avec des lettres,  mais qui n'est pas disponible encore sur google. Inspiré par moi, visiblement. On se demande bien pouquoi ...

    Lire la suite

  • Pour la création d’une Fondation pour la mémoire de l’esclavage.

    http://www.liberation.fr/debats/2017/11/20/pour-la-creation-d-une-fondation-pour-la-memoire-de-l-esclavage_1611347

      Je suis moi aussi d'accord, sur le fait, qu'il faille debaptiser, certains lieux, ou certaines rues,  parce que c'était des esclavagistes, ça serait d'autant profittable, que le pourcentage de rues ou de place,  est de façon éhontées, beaucoup trop souvent attribuée à des hommes  qu'à des femmes, ça doit être de l'ordre de 90 % d'hommes, c'est vous dire à quel point on ait du retard, sur ce point, alors, ça serait l'occasion de rétablir une forme d'équilibre.

      Mais si créer cette fondation, est une excellente idée, je crois qu'il serait prudent de veiller, à ce que ça ne soit pas trouné vers ce passé, de façon prioritaire, mais plutôt, vers la lutte contre l'esclavagisme, aujourd'hui, pour au moins les deux tiers du budget, sinon cette fondation ne servirait à rien...

      Je n'ai pas encore trouvé le temps d'aller voir le reportage, sur France 2, qui est passé jeudi passé, mais visiblement, il y a fort à faire, sur ce point, là, en 2017.

     En cours de commentaire.

  • A quel âge peut-on consentir à un acte sexuel ?

    http://www.francetvinfo.fr/choix/a-quel-age-peut-on-consentir-a-un-acte-sexuel-un-fait-divers-impliquant-une-fillette-de-11-ans-rouvre-le-debat_2467732.htmlencer, je dois expliquer ma position, depuis toutes ces années, face ce problème, parce qu’il est possible, que je n’ai pas été bien comprise.

    Il s’agissait, depuis quelques années, d’aborder ce sujet, face à des faits divers, qui mettaient en accusation, souvent des professeurs, face à des élèves, qui se voyaient accusés de pédophilie, au seul prétexte de l’âge de l’un d’eux, et sans jamais tenir compte, du fait, que c’était avant tout, d’Amour, dont il était question.

    Je ne suis pas en train d’encourager ce type de comportement, je dis juste que le sentiment véritablement amoureux, entre un adulte, et un ou une adolescente, peut effectivement se produire, et ça n’est certes pas notre couple présidentiel, qui risque de mettre ma parole en doute.

    Un des aspects, qui doit attirer, la plus grande attention, que ce soit dans le milieu des avocats, ou dans l’entourage, réside, dans le fait, qu’il peut parfaitement se produire, que des parents, se disent les mieux intentionnés du monde, en qualifiant de viol, par le dépôt de plainte, sur l’acte commis, ALORS QUE LA VICTIME ELLE N’A PAS CE SENTIMENT et donc, PAS CE DESIR, rendant ainsi, traumatique, un acte sexuel, qui ne l’aurait pas été.

    Voilà, le danger.

    Là, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est bien loin, de ce genre de situation, puisque c’est la victime, qui est plaignante.

    "A 11 ans, on n'est pas consentante." Devant le ministère de la Justice à Paris, mardi 14 novembre, plusieurs organisations féministes dénoncent de récentes décisions de justice dans des affaires concernant des mineures. Début novembre, notamment, la cour d'assises de Melun (Seine-et-Marne) a acquitté un homme accusé du viol d'une fillette de 11 ans, des faits remontant à il y a huit ans. L'affaire a suscité un vif émoi dans l'opinion et relancé le débat sur le consentement sexuel des mineurs : faut-il fixer un seuil, un âge en dessous duquel une victime ne pourra jamais être considérée comme consentante ?

    Dans cette affaire, tout débute au mois d'août 2009. L'enfant se trouve en vacances chez son oncle. Elle joue au ballon et fait du vélo en compagnie d'autres enfants, dans la cour intérieure d'un immeuble de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Sa cousine et une amie viennent l'informer qu'un "grand" veut lui parler. Ce jeune homme âgé de 22 ans se trouve également en villégiature dans le lotissement, chez un proche, mais ne lui a jamais adressé la parole auparavant. "Ils discutent de tout et de rien", raconte Laure Habeneck, avocate de cette jeune fille qui est aujourd'hui âgée de 20 ans. L'homme lui demande où il peut trouver un parc dans les alentours.

    La plaignante assure avoir bien informé son interlocuteur de son âge, 11 ans. L'homme affirme qu'elle lui a dit 15 ou 16 ans. La fillette "fait" pourtant bien son âge, affirment par la suite des éducateurs, selon Laure Habeneck. Les deux protagonistes discutent de tout et de rien, tout en se dirigeant vers le parc voisin. "Il la suit, car elle connaît mieux Champs-sur-Marne que lui", raconte Samir Mbarki, avocat de l'homme. "Jusqu'à l'entrée, tout va bien. Ma cliente n'a jamais prétendu qu'il l'avait traînée de force, poursuit Laure Habeneck. Mais d'un seul coup, il s'empare d'elle et tout bascule."

    Consentante à 11 ans ?

    C'est à partir de là que les versions divergent. La plaignante dit avoir été maintenue, déshabillée et pénétrée. "Elle ne lui dit non à aucun moment, ça se fait naturellement", répond Samir Mbarki.

      Et oui c’est bien là, que réside le problème « NATURELLEMENT ? COMME UN ANIMAL EN RUT QUI CONVOITE UNE FEMELLE ET QUI LA PREND,

    Ha, ça, pour se faire, NUTURELLEMENT, c’est naturel, c’est sûr.

    C’est caractéristique, du viol, par essence, justement, aucun affect, aucun discernement, on dispose du corps de la femme, ou de l’enfant, comme si c’eût été un morceau de viande…

    Juste dégueulasse.

    "C'est parole contre parole", ajoute-t-il, en pointant l'absence de certificat médical, d'ITT (Incapacité totale de travail) ou de témoins.

    Et oui, bien sûr, à 11 ans, effectivement, quand on subit ce genre de chose le cops, lui commence à se transformer, mais mentalement on est encore un enfant.

    Ce qui est incroyable, c’est que cette notion de « sidération », que putain de bordel de merde, il va falloir arriver à tatouer, sur le front de tous les humains, ma parole, n’ait encore et toujours, une fois de plus, absolument pas pris en compte !

    Alors, on va rappeler de quoi, il s’agit.

    Le phénomène de sidération, réside dans le fait, que le sentiment de peur paralyse entièrement, le corps de telle sorte qu’on est incapable de réagir, de hurler, ou d’appeler au secours.

    Voir l’exemple que j’ai bien dû raconter environ 20 fais, depuis des années et des années, en divers endroits de mes sites internet, l’exemple de la souris et du chat que j’avais observés, dans mon jardin, il y une vingtaine d’années.

    Mais Laure Habeneck est convaincue du caractère contraint de l'acte sexuel. Elle voit mal sa cliente, de nature timide et réservée, tomber dans un tel scénario avec un inconnu. "L'expert-psychologue explique que c'est quelqu'un qui n'exprime pas ses sentiments, jamais." Un enfant issu de ce rapport sexuel est né l'année suivante, en 2010, avant d'être placé. La famille a pris connaissance des faits lors de la grossesse de la jeune fille, selon Le Parisien.

    Au moment d'évoquer son histoire, lors de l'audience à Melun, lundi 6 et mardi 7 novembre, la plaignante est en pleurs. Laure Habeneck évoque une jeune femme "très courageuse et digne" : "La défense a décrit la scène comme une initiative d'un rapport sexuel – le premier de sa vie, dans un parc avec un inconnu !". L'avocat général requiert huit ans de prison et un suivi socio-judiciaire, mais l'homme est finalement acquitté des accusations de viol. Citée par l'AFP, la procureure de Meaux explique que les jurés ont considéré que les éléments constitutifs du viol, "la contrainte, la menace, la violence et la surprise, n'étaient pas établis". 

    Je regrette , mais pour moi, c’est bien de viol, dont il est question, puisque cet enfant a bel et bien été « prise », par surprise, il y a de toute évidence, abus de pouvoir d’un homme qui se considère comme légitime, AU SEUL PRETEXTE qu’il a un ascendant en âge, et physiquement, pour moi, c’est un viol, et certainement pas une simple agression sexuelle.

    "Comment ça se fait que des gens potentiellement parents puissent prendre des décisions comme celle-ci ?", s'interroge la mère de l'accusée, citée par l'avocate. Pourquoi la Cour n'a-t-elle pas retenue la "contrainte morale" ? Depuis 2010, l'article 222-22-1 du Code pénal prévoit que cette contrainte "peut résulter de la différence d'âge" entre une victime mineure et son agresseur. Agée de 11 ans lors des faits, la fillette était-elle seulement en mesure de consentir à un acte sexuel ? "Ma réponse est non", tranche son avocate.

    Il n'y a aucun doute possible. C'était une enfant à l'époque. Elle ne s'intéressait pas aux garçons.

    Laure Habeneck, avocate de la plaignante

    à franceinfo

    Mais le texte de 2010 sur la contrainte morale donne une "simple possibilité de définition", nuance Audrey Darsonville, professeure de droit pénal : "C'est une indication". La différence d'âge, seule, n'est aujourd'hui pas suffisante pour qualifier la contrainte. En revanche, la juriste estime que le juge aurait, dans cette affaire, pu et dû retenir le critère de surprise. "Une fillette de 11 ans n’a pas besoin de hurler pour que le viol s’applique, explique-t-elle. On peut considérer que l’état de sidération – qui est un état de tétanie – empêche le consentement."

    12, 13, 14, 15 ans... Quelle limite ?

    Pour éviter des cas comme celui-ci, de nombreuses associations proposent de fixer dans la loi un âge en deça duquel l'agression sexuelle (ou le viol, en cas de pénétration) serait établie de facto : tout acte sexuel entre un adulte et un mineur en-dessous de ce seuil serait qualifié de viol. "Cette question se pose car la loi est mal appliquée, estime Audrey Darsonville. C’est peut-être aujourd’hui le seul moyen qu’on a de protéger les mineurs." "L'avantage, c'est que l'avocat général n'aurait plus à apporter la preuve d'un défaut de consentement", poursuit Laure Habeneck. L'idée fait aujourd'hui l'objet de plusieurs pétitions et de quatre projets de loi, selon un décompte du Monde. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, s'est engagée "sur une loi autour du printemps", au micro de CNews

    Reste à définir ce fameux seuil. Le Haut Conseil à l'égalité propose 13 ans. Audrey Darsonville rappelle qu'un mineur peut être incarcéré à partir de cet âge, en droit pénal des mineurs. "Si l’on considère qu’un mineur de 13 ans est assez mûr pour être incarcéré, on peut considérer aussi qu’il a la maturité suffisante pour accorder son consentement aux relations sexuelles." C'est aussi l'âge statistique de la puberté, précise le psychiatre Roland Coutanceau, coauteur de Victimes et auteurs de violence sexuelle (éd. Dunod) : "L’imaginaire sexuel est révolutionné par la puberté. Une fille ou un garçon prépubère ne cherchent pas dans la sensualité la même chose qu’un(e) pubère."

    Mais "la révolution pubertaire" n'est pas suffisante pour "donner un consentement pour une sexualité adulte". Le médecin rappelle que tous les adolescents ne développent pas la même maturité au même âge. "Au-delà du symbole de l'âge, qui permet de donner un message dans le champ social, rien ne remplace l'étude au cas par cas. Il faut encore étudier in concreto chaque histoire, pour comprendre ce qui s'est passé entre les deux protagonistes." D'autres propositions françaises évoquent un seuil à 15 ans. L'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni et l'Allemagne ont respectivement adopté des barrières à 12, 14 et 16 ans.

    Une requalification en "atteinte sexuelle" possible

    On veut faire croire que la cour d'assises a légalisé la pédophilie en France, mais personne ne veut comprendre ! C’est horrible ce que la plaignante a subi, mais cela s’appelle une atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans et pas un viol.

    Samir Mbarki, avocat de l'accusé

    à franceinfo

    Récemment, le tribunal de Pontoise (Val-d'Oise) a ainsi acquitté un homme, accusé de viol, dans un dossier similaire, tout en le poursuivant pour atteinte sexuelle. Cette qualification, toutefois, n'a pas été évoquée dans l'affaire de Champs-sur-Marne. Sollicité par franceinfo à ce sujet, le parquet n'a pour l'heure pas donné suite. Un tel délit aurait peut-être pu permettre de condamner l'accusé, mais pour Audrey Darsonville, toutefois, ce terme reste un pis-aller dans ce genre d'affaires. "C'est très injuste pour les victimes car l'atteinte sexuelle postule qu'elles étaient consentantes", analyse-t-elle.

    Contrairement au viol, l'atteinte sexuelle n'est pas un crime, jugé aux assises, mais un délit, puni de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende, étudiée au tribunal correctionnel. Quand elle n'est pas utilisée à bon escient, il s'agirait donc d'une sous-qualification. "Les juges sont parfois réticents à envoyer des mineurs devant la cour d’assises [pour un crime, le viol], par crainte que leur parole ne soit pas suffisamment entendue par les jurés", explique Audrey Darsonville.

    Dans cette affaire, la plaignante "a dû faire preuve d'énormément de courage pour venir à la barre", estime son avocate. Après avoir fait "le deuil de son enfance" en 2009, elle a vécu l'acquittement "comme un deuxième traumatisme", selon les mots de Laure Habenec. Aujourd'hui étudiante, la jeune femme âgée de 20 ans ne souhaite pas s'exprimer. Un nouveau procès doit avoir lieu, car l'avocat général a fait appel du jugement controversé.

    Il y a un autre traumatisme, qui n’est pas abordé, c’est que cette jeune femme, elle, a placé son bébé, chose que je peux comprendre.

    Le simple fait, que précisément, elle n’ait pas désiré soit le garder, soit manifester un intérêt positif, pour cet enfant, en dit pourtant long sur le sujet.

    En effet, dans l’hypothèse, où il n’y ait pas eu viol, il eût été plus facilement envisageable, même si elle l’aurait placé, qu’elle garde un lien, avec cet enfant, non ?

    Il importe effectivement, d’aller en appel, et de légiférer sur le sujet, parce que ce verdict, s’il ne change pas, ferait rigoler, bien des pédophiles, qui pour peu que leurs proies potentielles, commencent simplement, à manifester, des signes de puberté, ou à porter le moindre vêtement qui tendraient à montrer un signe de féminité, feraient d’elles, des proies potentielles, avec la bénédiction de la Justice…

    En gros, aux yeux des pédophiles, le message serait le suivant :

    « Bon, ben, ok, y’a plus qu’à se servir, alors ».

    Voilà, la lecture qu’ils en font, EUX !

    Sinon, la question à cent balles, il en pense quoi, lui, le coupable, du fait, que sa descendance, soit pris en charge par la DASS ?

    Lire la suite

  • Ho, putain, il a la pêche, François Ruffin...!

     Au sujet d'Elise lLucet, je vais y revenir, plus particulièrement, et je rappelle ou j'informe, qu'elle est de nouveau poursuivie en Justice,  il existe une petition, pour le soutenir.

    http://www.20minutes.fr/television/2165547-20171108-cash-investigation-elise-lucet-mise-examen-trois-fois-depuis-rentree

     Et oui, quand on commence à s'en prendre au milieu associatif, moi, je vous le dis, ça sent pas bon !

     Super travail, en tout cas.

     En cours de commentaire.

    Lire la suite