google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

De qui François Fillon est il le prête nom ?

http://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/DENORD/57100

"La droite française présente à l’élection présidentielle un candidat incarnant ses valeurs les plus traditionnelles. Pour l’emporter, M. François Fillon devra non seulement réfuter les soupçons d’emplois fictifs visant son épouse, mais aussi et surtout élargir sa base sociale. La radiographie de son équipe — ses soutiens, ses alliés, ses conseillers — révèle à quel point son assise est étroite.

   Auprès des principaux candidats à l’élection présidentielle française s’activent des collaborateurs. Ces équipes exhibées devant les caméras, ces organigrammes publiés par la presse ne représentent pas seulement une accumulation de pouvoirs, d’ambitions et de savoir-faire : ils expriment des compromis entre fractions de la classe dominante et impriment leur marque aux divers programmes. Après M. Nicolas Sarkozy en « président des riches  », voici M. François Fillon, son ex-premier ministre, en apôtre de l’entreprise, de l’autorité et de la foi.

   Alors, pour moi, ça ne fait aucun doute, F Fillon, est pour l'entreprenariat, ce que moi, j'appelle "un mentor toxique", mais je developperai, dans un autre article.

   Pour l'article, l'illustration fournie, donne le coq,  et je dois dire que ça m'ait amusé, car si l'on prétend celà, ça signifie juste qu'il apprécie de chanter "les deux pieds dans la merde", c'est bien pour ça, que je refute la métaphore du coq, pour symboliser la France.

   Mais j'en connais un, qui est d'accord avec moi, et qui en a fait une chanson.

http://www.deezer.com/album/14450140

Il s'agit du coq, celle qui ouvre l'album.

  Pour se dire, ensuite, "un apôtre de la foi", laissez moi rire, pour information, si vous faisiez un sondage, chez les catholiques, je crois pouvoir affirmer, qu'ils votent plus à gauche, qu'à droite.

 S'il est un apotre, qui ait à voir avec la religion, ça serait sans contexste, dans ce qu'elle a de plus stérile, et de plus pauvre spirituellement, c'est à dire, "le culte". Je n'aborde même pas les valeurs, sur ce point, c'est vous dire où j'en suis, le concernant.

   Dans l’arithmétique des pouvoirs, toutes les richesses ne se valent pas. L’argent surclasse les autres (culture, savoir et prestige) et étalonne leurs grandeurs relatives. Il en va de même parmi les alliés de M. Fillon : des financiers fixent le cap, des consultants organisent la campagne, des communicants lustrent l’image du candidat.

   Et oui, parfaitement d'accord, sur le fait, que ce soit les financiers, qui donnent le cap, mais c'est justement par là que le constat, est en train de devenir, j'ose le dire, plutôt comique.

   Pour ce qui est de son staf, je tiens jute à donner mon son de cloche, je dirai simplement, que ce ne sont que des branquignols... Parce que aucun d'eux n'a été capable, en amont, quand il avait décidé de cesser d'embaucher son épouse, de lui expliquer, ce qu'il devait faire, pour anticiper les problèmes, par une proposition amiable, alors que c'était parfaitement faisable, comme je l'ai expliqué hier.

   Pour la com, "même topo" que des incapables, il a dit tout et son contraire, et menti, comme un arracheur de dents...

   Au pôle économique trône M. Henri de Castries, ex-président-directeur général du premier assureur mondial, Axa, un groupe qu’il a rejoint après avoir pris part aux premières privatisations (1986-1988) en tant que chef de bureau à la direction du Trésor. Dans cette entreprise qui martèle depuis des années son credo libéral, notamment à travers l’Institut Montaigne, une boîte à idées fondée en 2000 par son ancien dirigeant Claude Bébéar, M. de Castries s’épanouit. Il réclame « des leaders forts, qui développent une vraie vision du monde et une vraie stratégie d’avenir,

 Alors, ça, j'aimerai que l'on m'explique, parce que pour information, Fillon, c'est "le plein emploi",  donc, la pauvreté, qui se developpe, comme partout, où l'on pretend qu'elle est réelle, et une stratégie parfaitement conforme aux fonctionnements des plus classique, comme toutes ces normes financières, qui régissent l'économie mondiale, depuis plus de 50 ans.. BONJOUR LA VISION D'AVENIR.

et qui seront d’une fermeté sans faille dans l’exécution de celle-ci.

   On est pas chez trump, ici, d'accord  ?

   Pour information, j'ai un message, de la plus haute importance, à envoyer, à toutes les multinationales, qui trempent leur paluches, dans les catastrophes naturelles, et qui, sous ce pretexte là, augmentent considérablement les primes d'assurances, aux particulier, au seul pretexte, que justement, le réchaffement climatique, provoque de plus en plus,  de ces catastrophes.

   J'ai alerté l'opinion public, et la totalité des puissants, sur cette donnée fondamentale, en expliquant que c'était pas le biais des assurances, qu'inévittablement, les problèmes les plus graves, et l'asphixie, se ferait sentir, de la façon la plus cruelle, au détriment des plus pauvres et des démunis, bien sûr, et des réfugiés climatiques.

 OU SONT LES PROJETS ECOLOGIQUES DE FRANCOIS FILLON ?

Bien sûr, il faut écouter les protestations,  (ha, oui , et bien dans la video, quia été diffusée, avant hier, je crois, il était question, plutot de le faire à trump, version "pasage en force, et pendant l'été, pour éviter les manifestations).

mais en ayant conscience de ce qu’elles représentent d’intérêts particuliers. Mais il faut savoir tenir un cap. C’est une dignité et une vertu que de mener des réformes » (Le Figaro, 2 novembre 2016).

   Et oui, alors, là, sur ce point, vraiment, je suis stupéfaite devant une telle lucidité,  sur les vertus supposées du pouvoir, d'ailleurs, quand on observe avec le plus de lucidité possible, le bilan de François Hollande, pendant son quinquénat, c'est vraiment la formule qui me vient tout de suite à l'esprit.

 

 DU COURAGE, DU COURAGE, DU COURAGE...

Avec M. Jean de Boishue, son conseiller à Matignon, et M. Igor Mitrofanoff, sa « plume », M. Fillon avait déjà des amis russophiles.

   Moi, aussi, j'aime bien la Russie, vraiment, je ne plaisante pas, en plus, quand je prétends celà, mais beaucoup moins, la politique extérieure de Vladimir Poutine, par contre. Chacun son truc.

 Et pour Bachar el Assad, alors, on fait comment, on l'invite, ou on l'invite pas ? (mouarffff !)

M. de Castries l’a fait bénéficier de ses relais atlantistes. En 2013, il l’invite aux rencontres du (...)

 

 

 Merci à Christophe Alévêque, de parler sérieusement de politique, quitte à devoir ranger lui aussi son nez de clown, ainsi, je me sens moins seule.

   Pour ce qui concerne la reflexion qui est faite, et qui prétend que la rue demanderait qu'on parle plus du programme, que des pousuites judiciaires, je pense que madame le maire LR, prend ses desirs pour des réalités.

  Sarko a donné la consigne à Fillon, je cite "d'occuper le terrain".... "Terrain médiatique", et quoi de mieux effectivement, que cette histoire de cosmtumes, pour qu'il en soit ainsi, la véritable raison pour laquelle il les ait acceptés, se trouve peut bien là, AUSSI, d'ailleurs, parfaitement conscient, qu'il est politiquement, ce que l'on appelle "un hasbeen", avec un programme de merde, pour raccourcir, les poètes ou amateurs de métaphores, diraient que c'est un programme "couleur sépia" (clin l d'oeil, à Vincent Delerm, et sa chanson)....

   En gros, pendant que la presse parle de ses costumes, et que ça donne du grain à moudre aux humoristes, pendant ce temps là, on ne parle pas du noyau dur, c'est à dire le programme...

   Et si je prétends, que cette maire prend ses désirs pour des réalités,  c'est juste pour expliquer, que le problème réside dans le fait, que de sortir un programme est une chose, quelque soit le regard crtique que l'on porte dessus, mais plutôt, dans le fait, que celui ou celle qui le porte, EST CREDIBLE OU NE L'EST PAS....

   Au zappping, hier soir, marine le pen, (non, je ne suis pas encore allée revoir, le envoyé special, sur marine le pen, et ses affaires, mais je vais le faire)  , avec les gamelles, qu'elle a cul, n'eprouve aucun scrupule, à expliquer qu'il faut lutter contre l'evasion fiscale, et combien ça devrait rapporter, pour financer son programme, la marine qui ne sera jamais natioanle, est aussi malhonnête, que l'homme aux costards, à 25 000 boules......

   CREDIBILITE, il est là, le problème, n'est ce pas ?

  Je veux dire que c'est bien gentil, d'avoir un programme, mais encore, faut il être digne de le porter, en temps que personne.

   Et quand on nous fait le coup de la manipulation par les juges, ça ne tient pas la route non plus, pour la simple raison que parmi eux, se trouve un, qui semble ne pas suivre... Et que d'autre part, ils ont montré, à quel point, ils epinglent aussi, certains candidats,  qui ne sont pas LR....

   Enfin, je veux dire que le coup de la parano, là, c'est une posture classique, de ceux qui sont poursuivis,  c'est pas nouveau.

   Moi, le meilleurs moyen, je veux dire, la meilleure défense pour ne pas être poursuivi, c'est juste d'être suffisemment clean, et de respecter le loi, et beaucoup de français, parlent et pensent comme moi.

   La vérité, moi, je vais vous dire, d'ailleurs, Fillon lui même l'avait reconnu, je crois, il avait expliqué, qu'il y a  plusieurs décennies,  certaines pratiques, se faisaient s usuellement, dans le milieu politique,  et que certaines de ces pratiques,  devaient disparaitre, et ce "mea culpa", il aurait parfaitement pu le faire, au début du mandat de François Hollande....

 Alors, ma question est la suivante  "pourquoi, ne l'a til pas fait"....

 Parce qu'il a pensé que la côte de popularité de Hollande baissant,  le parti LR, reviendrait au pouvoir, et que donc, le désir de transparence redeviendrait caduque, et que leurs magouilles, redeviendraient alors, "normales, et courantes", en sommes, "légitimes"....

 Ce que les français, ne supportent plus, c'est que certains candidats, fassent le grand ecart, entre leurs discours, et ce qu'ils sont dans la vie, et je trouve ça légitime.

 Quand aux costards, c'est aux juges de s'en charger, à présent, puisque ça tombe sous le coup de la loi.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.