google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

5de1ac84 e207 48a0 837f 2c834feb2f15

marine le pen se laisse pousser la moustache !

http://mailchi.mp/04351f1f0f08/news-juliobona-le-festival-de-lhumour-pas-dabstention-prsence-obligatoire-tenue-correcte-exige-ds-le-11-mai?e=022a421acd

   J'ai aussi écrit un livre très complet sur l'humour, son pouvoir thérapeutique, ainsi que sur l'éternel débat, qui consiste à se demander si l'on peut rire de tout, sur le fait, que selon la culture, ce dernier revêt une nature particulièrement surprenante, et pour cause,  le rire est un reflexe, ce que peu savent.

   En ces temps d'amnésie, où l'on vote "le pen",  bien plus par flémardise, que par conviction, et où le syndrôme "bouc émissaire", le bras droit de tout bon dictateur qui se respecte, donne l'opportunité, de voir, chaque migrant, avec des epaules, comme s'il portait une palette dde chantier, pour lui faire un dos bien large, et où l'Europe salvatrice, la seule susceptible de pouvoir offrir, une veritable planche de salut, aux valeurs d'Humanisme et de toelrance, beaucoup, sont tentés par marine le pen, que par vulgaire tentation de facilité.

  Je regarde depuis deux jours, les interviews, à la télévision, et suis estomaquée, d'observer à quel point, ceux qui ont voté le pen, le plus souvent, ne le font, que parce qu'ils ne sont souceux, que de savoir, quel sera leur salaire, à la fin du mois, parce que c'est bien là, le seul souci, qui leur importe.

  Oui, je suis bien dûre, sur le sujet, je le reconnais, et j'en suis désolée.

  J'entendais, G françois Hollande, qui expliquait, tout à lheure, que le score de marine le pen, ne semblait, pas provoquer, tant de reactions, que celà, comme si on s'habituait, à ce que la haine, s'insinue dans nos cerveaux...

  Mais j'ai le sincere sentiment, que François Hollande, fait une grave erreur d'appréciation, mais je le comprends, et je ne lui en veux pas.

  C'est qu'il ne connait pas le sentiment, que ressentent les traumatisés, et Dieu sait quà l'Elysée, il y a dû y avoir des moments, particulièrement difficiles, raison principale, je pense  qui ait justifié qu'il ne rempile pas.

 Non, ce sentiment, on appelle celà, LA SIDERATION.

  Les traumatisés sexuels, notamment, mais bien d'autres traumatisés, connaissent celà. Moi, je connais, mieux que personne, c'était il y a fort longtemps.

   Mais j'ai connu aussi, hélas, ensuite, en bien d'autres circonstances, et nous sommes, tous infiniment nombreux, à connaitre ce sentiment là.

  Ce sont des moments, où l'on a le sentiment, d'être plutot morts, inertes, dans le doute, le plus absolu, non pas face à nos propres convictions, mais plutôt, en doute, vis à vis des humains, des autres, qui se donnent en spectacle devant nous, et qui nous donnent à voir, comme une truie nous montrerait son cul, la face cachée du politique, et où l'on se surprend, à lâcher les manettes, un instant, et se dire, qu'on doit prendre des cvancaces, que ça passer.

  Cet apres midi, je faisais une pause, à Flunch, comme ça m'arrive quelquefois, à baentin. la télé, allumée, montrait marine le pen,  habillée de blanc,   catr oui, elle est assez conne, et manipulatrice, pour penser que de simplement, s'habiller de blanc, pourrait lui laver la conscience, c'est vous dire le niveau...

  Je n'avais la pas le son, je précise.

 Elle  était filmée, dans un atelier, de je ne sais quoi. des ouvriers, noirs africains, se faisaient prendre en selfie, avec elle. FIERS les gars...

 HYPER FIERS.

marine le pen, dans son programme, aprevu de santionner toute entrprise, qui embaucherait, des immigrés.

 Alors, à la question subsidiaire, "peut on être  noir, et con comme un balai au point de scier la branche sur laquelle on est assis et où, bien pire encore, ses frères de sang sont eux aussi assis",

La réponse est sans équivoque.

 ABSOLUMENT....

 Hier, avait lieu, un rassemblement contre le front national.

  Le fait qu'objectivement, il n'y ait pas eu, selon les observateurs, que peu de monde, pour moi, n'a aucune signification, quand à ce que pensent les français.

  L'expliction, ne réside que dans ce phénomène de sidération.

  Je sais que beaucoup sont paumés, parce que découragés, ou démotivés.

  Comme n'importe quel etat letargique, dû, à n'importe quelle situation, assimilable, ou pire, comme la souffrance, quelqu'en soit sa nature, et sa raison, l'attitude la plus sage, et la plus juste consiste alors, à la comprendre et à l'accepter.

 Pour mieux la comprendre, je vous renvoie à la conférence, de Vincent Cespedes,  qui a dissequé de façon particulièrement juste et habile, le setiment, du côté de Mélanchon, notamment.

 En cours de rédaction.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.