google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Pour la défense du service public, toute branches confondues.

Mobilisation du 22 mars 2018.

  Aujourd'hui, partout, en France, vont avoir lieu des manifestations, un peu partout dans le pays.

  Sur le plan du calendrier, il se trouve que ça correspond relativement, avec les  quarante ans de Mai 68.

  Sur les services publics, mais "pas que", sur France Inter, notamment, beaucoup d'emissions sont consacrées à cet anniversaire,  où soit dit en passant, certains commentaires,  nous laissent, enfin, c'est mon cas, "sans voix"...

  Je crois que les révolutions, où que ce soit, dans le monde, parce que c'est d'idéologie politique dont il est question, justement, ont ceci en commun avec le fait de croire en Dieu, que l'on y trouve, ce que l'on veut, ou plutôt, "ce qui nous arrange".

  Alors, je vais vous reveler, ce que moi, ça m'a apporté à l'époque, je n'avais que 7 ans, le souvenir est un peu flou.

  Je me souviens simplement d'une énorme agitation, dans le petit écran,  l'image est en noir et blanc, je n'y comprends rien,  je vois des gendarmes, ceux là, même qui sont aujoud'hui, déguisés en cloportes, côté vêture,  à cause de leur carapaces en plastic dur, ce qui fait rigoler les CRS, quand je leur dit, charger des gens, qui ne sont pas contents et qui défilent en hurlant des slogans... Des fumigènes, je me dis que ça doit drôlement leur piquer les yeux, et que les coups ça doit leur faire mal.

  Mon père est furieux, et vocifère contre ces jeunes cons, à cheveux longs.

  Je comprends fort vite, que malgré le fait, que j'avais deja les cheveux courts, mon coeur,  etait deja du côté des jeunes cons, et pire, des muuuuuuuuusiciens.

   Je crois que le meilleurs, c'est de se remémorer cette période, actuellement, comme c'est fait sur France Inter, et qui permet de revisiter,  ce qu'est objectivement, le fait de refuser de courber l'échine,  de refuser une forme de fatalité sociale, de se rappeler qu'on est en droit, d'avoir des ambitions autres, que de passer à la caisse, sous toutes les formes possibles et imaginables, comme celles d'être respectés dans sa dignité, d'être soigné, dans des conditions acceptables, quand on est malade, parce qu'aujourd'hui, nous ne sommes plus, dans ce que j'appellelrai, "le confort", ou les fioritures...

 Non, c'est de l'essentiel dont il est question, et du vital, voilà, pourquoi moi, je suis révoltée, aujourd'hui.

   Pour ce qui concerne le parallèle, entre Mais 68 et aujourd'hui, je voudrai simplement mettre en garde, contre le fait qu'il soit vraiment hasardeux de s'y livrer, parce que je pense que ça n'a pas lieux d'être.

  Les défits d'aujoud'hui, ne sont pas ceux d'hier, par bon nombre d'aspects, bien trop longs à énumérer, pour ce matin, en tout cas.

  Pour ce qui concerne Mais 68,  il n'y a guère que dans le sentiment de rebellion, et de dignité revendiquée, que ce parallèle peut être fait, je crois, comme si si cette sève, était comme une graine, qui regermerait, à chaque fois que le seuil de l'intolérable, semble atteint, ce qui est le cas, aujourd'hui.

  Pour ma part, j'y ai réfléchi, ces derniers temps, me disant,

"qu'est ce que Mai 68 t'a apporté, toi, qui etait si jeune, 7 ans, à cette époque, au fil des ans ?

  Et Ma réponse, est la suivante.

  Ca m'a apporté, la conscience, que jamais aucune porte, ne devrait être considérée comme définitivement fermée, des le plus jeuen âge.... Et que Mais 68, je crois, à acté, ça....Comme si, par cette révolution intellectuelle, on prenait conscience, tous, qu'on dispose d'un potentiel que jamais on n'aurait soupçonné.

  Et ça, on ne l'aquiert, qu'en le vivant.... Probable que pour certains, ce que je prétend là,  demeure quelque chose de trop abstrait,  face aux défits actuels, et pourtant. Nous vivons dan un beau pays, et dans ce beau pays, certaines institutions, ainsi que certains services publics existent,  qu'il faut les bichonner, qu'il faut les chérir, et que c'est une chance.

  Si d'aller défiler aujourd'hui, donne l'occasion à chacun, de se sentir plus fort, devant une refus d'embauche, devant une fin de mois difficile, devant un refus pour obtenir un logement, devant n'importe quelle merde, qui vous tombe dessus, alors que pourtant, vous pensiez avoir tout fait, pour que ça roule...

  Alors, oui, bien sûr, qu'il faut aller défiler, pour défendre nos services publics.... Voilà le lien qui existe, alors, avec Mais 68, prendre conscience, que jamais aucune porte, n'est definitivment fermée, c'est aussi de négociations, dont je parle.

 Mais je n'ai aucune doute sur le fait, que le gouvernement, aura saisi la perche, que je leur tends là.

 A SUIVRE, monsieur Duval, prof de philo, au Lycée Jeanne d'Arc, à Rouen,  et ce qu'il m'avait raconté, sur... LES CRAVATES ! c'était en 1978 !

19 avril 2018.

 Nouvelle mobilisation générale, aujourd'hui.

Personne ne le dit, mais ferroviaire, évoque, FERRO FIERS. Enfin, pour moi.

 Ce martin, sur France Inter, une forme de récapitulatif redefinissait la notion de Service Public, parce que je l'ignirais, mais c'est une spécificité française.

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-16-fevrier-2018?xtmc=service_public&xtnp=1&xtcr=5

 Autant dire, que voulant mettre à mal le service public, le gouvernement, s'en prend à notre identité même.

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-19-avril-2018

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/notion-service-public.html

 Sur ce site, visiblement on parle aussi bien que macron, au discours, devant les evêques, dit "discours des Bernardins", oùil met en avant la notion de solidarité, alors, que le gouvrnement, par ses pratiques, fait exactement linverse  de ce qu'il préconise.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/direct-sncf-ratp-secteur-de-l-energie-suivez-la-journee-de-mobilisation-interprofessionnelle_2713078.html

14Août 2018.

https://www.facebook.com/groups/1786793444960604/?multi_permalinks=1909758202664127&notif_id=1533816274889427&notif_t=group_activity

 

FBI Européen féminisme laïcité émancipation centre ville

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire