google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Il faut absolument aller voter, pour les préliminaires de la gauche, dimanche 22 et 27 janvier 2017 !

 

   Je sais qu'il est toujours de bon ton, de cracher dans la soupe politique, comme il est toujours de bon ton, de cracher dans celle médiatique, alors, si l'on peut faire les deux en même temps, ma Foi, on fait les deux en un.

   Et oui, je sais, je ne suis pas très aimable, avec ceux qui pourtant, me sont si sympatiques, d'habitude, et je sais mieux que personne, à quel point ce joli petit monde, fait la fine bouche sur commande, pour peu qu'on ne leur ait demandé, dans le seul et unique but, de me voir ruer dans les brancards, ou gueuler un bon coup, conformément à ce que la grande asperge  juché sur sa vache normande, l'ait effectivement demandé....

  BREF, je ne suis pas dupe,  et si les coups de queue de vache que je donne à l'asperge en question, peuvent satisfaire les pulsion sado maso, de la crème mediatico politique, la Foi, c'est avec grand plaisir que je m'y livre. 

  Je vous passerai les effluves bucoliques, de mon enfance, "au cul des vaches", puisqu'elles ne se résume, qu'à quelques expériences de traite, à la main, coachée par ma maman....

  Et je m'en vais vous livrer mon ressenti, sur l'émission d'hier soir...

   "Comment ça, elle est pas fraîche, ma morue" ????

 Ha, vous n'en voulez pas de ma politique, et bien ouvrez donc votre sale groin, je vous pince le nez, moi, vous allez voir ça, et ça va être autre chose, que de pinailler sur le 49, 3, je puis vous le certifier !

 Non mais c'est pas vrai, ça, trois poils au cul (je parle des ados), et ça se prend pour un ours....!

 Bon, c'est vrai, je le reconnais, quelques années de plus, et ils ne sont pas plus malins...

 Bon, là, je dois vous expliquer ma stratégie.

 Je dois trouver un moyen, d'amener les jeunes générations, à s'intéresser enfin, à la politique.

     Et je me dis qu'en dire le plus de mal possible, en me faisant passer pour la pire des couguars, version sado maso, ma Foi, peut être une stratégie, qui a défaut d'être crédible, peut parfaitement au minimum, les faire rigoler.

     Et si l'on dit, que "femme qui rit à moitié dans ton lit", on peut peut être stratégiquement considérer qu'"ado qui rit, va à moitié aux urnes"...

    Certes, je reconnais que la similitude, est quelque peu capillotractée, ce que je ne peux nier, mais enfin, que celui qui n'a jamais observé, avec le plus spectaculaire ralenti, un........... bu............ lle........... tin............... gliiiiiiii....ssss.....eeee.....rrrrrr dans l'urne,  me jette au visage, un bol entier, d'osties consacrée pour ne pas dire, "sacrées cons".

   Car enfin, c'est fortement admis, chez les d adeptes de la psychologie de comptoir, que l'acte de voter est éminemment érotique... Enfin, pas autant, qu'un homme qui fait le ménage ou le repassage, mais enfin, de façon, relativement satisfaisante, ça ne fait aucun doute. 

    Bon, sinon, pour les convaincre, je peut leur dire, aussi, plus simplement, que j'ai trois grandes filles de leur âge, et que j'aime bien les emmerder,  et que quand on est toutes les quatres ensembles, on a une passion immodérée, pour dire du mal, de notre saloperie de voisin.... parce que c'est très important, de toujours ne pas oublier, ce qui essentiel.... RIRE !

   RIRE et VOTER. Sinon, ça n'a aucun sens. 

 Bon sinon je vais vous la faire courte, pour plus d'efficacité.

   Si je ne bénéficie encore d'aucune reconnaissance du travail de collaboration, que j'ai pu donner, depuis toutes ces années, par l'intermédiaire de Thomas, qui servait d'intermédiaire (on ne change as une équipe qui gagne),  et qui donc, continue, je précise que j'ai pu constater, encore, hier soir, à quel point, chacun, ait fait son maximum, pour tenir compte en grande partie, de bien des idées, que je développe et promeut, depuis toutes ces années.

  Et que rien que pour ça, je suis moi, fière de voir, une gauche, telle que je l'ai vue, hier.

 J'ai trouvé le débat, animé, mais sans animosité, et avec des morceaux d'humour non calculés, visiblement.

   Efficace, mais sans être noyés par des chiffres, ou des pourcentages à outrance.

   Du respect,  de la tolérance, des idées neuves, des prises de position défendues intelligemment,  je lisais encore, comme on le lit souvent, que les déçues du socialisme, reprochaient à F Hollande, d'avoir trahi le socialisme.

   Moi, c'est une  posture, qui m'agace prodigieusement.

   Le socialisme, comme n'importe quelle ideologie politique, est un courant de pensée, il n'est pas un dogme, gravé, dans le marbre... le marbre, lui, coule, c'est bien pour ça, d'ailleurs, qu'il est vénéré, par un mec comme donald trump...

  Ne juger les socialistes d'aujourd'hui, que conformement au scialisme de bas, qi avait cors, il y a 50 ans, est juste une attitude, irresponsable, et surtout, pargfaitement depassée, et opsolète.

    Je reconnais, que j'ai toujours eu du mal, parce que je suis une artiste, peut être, à accepter les étiquettes. D'où le fait, que je n'ai jamais eu ma carte à aucun parti.

  Je pense que de plus en plus de personnes pensent et réagissent comme moi, aujourd'hui, et que l'une des raisons, est directement liée à un surenchérissement de la notion d'individualisme, que certains trouvent regrettable.

  Je ne suis pas certaine, que ce soit si regrettable qu'on voudrait nous le faire croire, il ne l'est vraiment, que sur le plan sociétal, peut être, mais ça ne signifie pas nécessairement, que l'on soit indifférent au monde qui nous entoure, et encore moins aux humains de cette planète, et de l'Europe, et de la France...

  En tout cas, certainement pas pour moi !

   Alors, pourquoi, le serait il pour les autres, systématiquement ?

   Je veux dire que la mode du développement personnel, n'a pour seule ambition, en vérité, que de se muscler, intérieurement, dans le but d'apprendre à faire face, à des agression psychologiques, comme on apprend à mieux se connaitre, pour savoir comment se défendre, si on tombe malade, qu'on subit un chagrin, le chômage, ou une tuile quelconque, mais ça n'a pas pour ambition, de retourner l'individu, contre les autres, c'est même pour moi, exactement le contraire, puisque apprenant à s'aimer, on en aime les autres, ensuite, bien d’avantage, puisqu'on n'a plus peur, de ce qui est autre, sous prétexte qu'il serait trop différent, on devient alors plus tolérant, envers autrui.

   Il est possible que certains trouvent mon developpement étrange, alors que je commençais, à parler des primaires de la gauche, et j'en suis désolée.

   Mais le mot politique, signifie "gestion de la cité"...

  Et c'est en ce sens, qu'il faut prendre conscience, que mon propos, n'a pour seule raison d'être, que d’étayer, ce fait, simplement, c'est que tout est politique, y compris, en tout premier lieu, notre relation, au reste de l'humanité, voilà, mon sentiment.

  Pour ceux qui ne sauraient pas encore où il faut vous rendre, selon l'endroit où vous vous trouvez.

http://www.lesprimairescitoyennes.fr/#contentinfo

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.