google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

15 Juin 2018, François Hollande ? Et bien parlons en !

 Visiblement, à gauche, le "retour", de François Hollande, par l'intermédiaire de son livre, que je n'ai ni acheté, ni lu, je précise,  en herisse plus d'un, à gauche....

 Alors, on met un point d'honneur, à venir m'asticoter, ses potes à lui, d'ailleurs, qui sait ? pour voir, un peu ce que j'ai dans le ventre, sur le sujet.

 Bon, OK, Benoit Hamon, que je soutiens désormais,  c'est vrai, alors, que lui, était un des frondeurs, à l'Assemblée Nationale, OK, admettons, apres tout, c'est de bonne guère.

 Je cite, là, sur FB:

Gino GlacoGino et 20 autres personnes gèrent les adhésions, les modérateurs, les paramètres et les publications sur Benoit Hamon Génération•s Groupe ouvert. Francoise Niel Aubin Bien sûr, c'est ça, Hollande était honnête lors du discours du Bourget et c'est les gens qui ne l'ont pas bien compris... 
À aucun moment il avait déclaré vouloir faire une politique de l'offre, avant les élections. Il l'a fait ensuite en complète trahison par rapport à ses engagements de campagne, en complète trahison par rapport à ses électeurs, en complète trahison par rapport aux accords politiques qu'il avait passé avec les différents courants de la gauche en interne du PS comme avec les Verts en niant les résultats des primaires. Il a fait exploser le PS parce qu'il a fait une politique de droite. Hollande a décrédibilisé la parole politique de gauche et pour longtemps.

 Voici ma réponse.

Francoise Niel Aubin Gino Glaco je comprends, mais je te trouve bien sévère. c'est un peu facile, de lui faire porter le bonnet, à lui tout seul, je suis désolée, on peut toujours avoir la dent dure, à son sujet, il était le premier socialiste, à essuyer les plâtres de l’après Mitterrand, que je sache, et d'essuyer les plâtres, a laissé des traces autrement plus profondes, et difficiles à assumer, que personne à gauche, ne l'aurait imaginé.

  Il était nécessaire de déployer une énergie nouvelle, pour tenter de défricher de nouvelles voies, prêter attention, à ce que moi, je disais, dans ces années là, alors, que je n'étais officiellement, qu'une malade mentale, internée, en HP de saint Etienne du Rouvray, en soit, est pourtant, à mes yeux, une preuve absolument incontestable de sa réelle volonté d'ouvrir les vannes, justement, et l'ouverture d'esprit, qu'il ait témoigné, par ce fait, je lui en serai toujours éternellement reconnaissante, n'en déplaise à certains, ou certaines....

  Mais je vois qu'il est necessaire, peut être, que je sois plus claire dans ma pensée, sur ce point. Ou plutto, que je sois plus claire, pour l'expliquer.

  Peut être , Benoit Hamon en premier lieu, trouve t il étrange, ou incohérent, que je puisse d'une part, garder une forme d'amitié, et de profonde estime et reconnaissance, vis à vis de François Holllande, et que j'ai à présent, vis à vis de lui, une réelle admiration, et bien en dehors du fait, qu'il soit indépendant de ma pensée politique personnelle...

  J'aurai dû penser plus tôt à éclaircir mon discours, sur ce point, je le reconnais.

  Pour moi, l'admiration de l'un, comme de l'autre, n'ont rien je dis bien absolument rien,  d'incompatible.

  Il m'arrive d'admirer bien d'autres politiques, très faiblement, qu'on se rassure, à droite (mais ça arrive), et à l'extrême droite absolument jamais, pour avoir su capter, une attitude, d'un autre politique, pourtant son adversaire théorique, parce que simplement, il a eu la sagesse d'être objectif et de reconnaitre une position, juste ou courageuse... Et ça en emmerde certains, ou certaines...

  Je deteste les idées préconçues, et les à prioris, et je déteste qu'on tente de faire passer des vessies pour des lanternes,  si j'en crois la totale obscurité, qui empêcherait de faire passer la Lumière, au travers d'une vessie....

  Excusez moi, mon nez de clown....

  On dit usuellement, que "les morceaux avalés n'ont plus de goût".... Et en politique, il en va  de même, hélas.

  Le compte penibilité, par exemple, que j'avais fait naitre et défendu mordicus, moi, qui ne supporte pas la chaleur, quand je voyais les ouvriers, en plein cagnard, sur les routes, en plein été, en train d'étaler 'asphalte, ça m'a toujours rendu malade.

  Les boulangers, qui meurent d'un cancer du poumon, parce qu'ils respirent les poussières de farine, leur vie entière, et j'arrête là, pour l'énumeration, j'ai argumenté tout celà, pendant je ne sais combien de temps, cette idée avait été retenue, et exploitée, par le gouvernement de Hollande, mais tout le monde a oublié....

 C'est bien macron, quia jetté ça aux orties, non  ? et personne d'autre ?

  Le syndrôme "bouc émissaire", au sujet des migrants, à qui on veut tout faire porter mais visiblement, le soit disant enterrement, du parti socialiste, F Hollande, comme bouc emissaire, ça ne dérange pas d'aventage, à gauche, aujourd'hui, et ça commence à ma gaver grave, putain de merde, mais comme vous avez vraiment pas idée....

  Comme si c'était lui, qui en était responsable...

  Le monde dans le quel nous vivons, est en pleine mutation, internet, et les réseaux sociaux, ont eu pour conséquence, une multitude de mutation, dans les comportements même des français, sur tout, et n'importe quel sujet.

  Mais en tout premier lieu, sur leur compoetements, vis à vis de la olitique, en général.

  On veut a voir un parti socialiste, qui tienne la route, mais on refuse, de s'y investir, dans le réel, et de payer sa cotisation.

  On croit mordicus, aux positions de générationS, mais si on peut eviter d'aller lire, ce qui se dit sur leur site, c'est pas plus mal...

  On reproche aux politiques en question (encore hier, sur FB, à Yannik Jadot, d'avoir un égo trop poussé, oubliant, que c'est indispensable, en politique, pour essuyer les coups, qu'ils prennent, mais l'Eglise de la madeleine, va être pleine à craquer, comme  aduler, que dis je vénérer Johnny Halliday, pour l'anniversaire de sa naissance...

  Je veux dire, que le français, est un co itoyen, d'une complexité, et d'une incoherence, absolument dementielle, et je constate, que xcette complexité, est simplement, entièrement, niée, par  ceux qui les premiers, attendent des politiques, non pas qu'ils soient eux même, mais qu'ils soient conformes à ce que eux, en attendent... Voilà, la verité ! et c'est une verité, qui emmerde....

  Moi, telle que vous me voyez là? vous savez ce que je vais faire, cet apres midi ?

 Et bien le vais faire l'apologie, de macron, pour une raison, bien precise... ça vous en bouche un coin, ça, hein.... Et bien je vous emmerde. Et le pire, c'est que je ne blague pas....

 

 

immigration FBI Européen réchauffement climatique féminisme émancipation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire