google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

POLITIQUE INTERNATIONALE.

  Et oui, c'est comme ça. Ici, à sainte Austreberthe, mon papa fût simple conseiller municipal, mais comme on dit, "il en faut".

  Mais pour l'heure, je suis depuis l'election de François Hollande, son inspiratrice, je ne vous demande pas ce que vous en pensez, car pour être franche, "je m'en moque"....

  Je precise que je viens seulement de créer ce site, sur  le village qui m'a vue naitre, et que je ne le maitrise pas beaucoup encore, pour l'instant.

 Mais "l'espoir fait vivre".

  • REEMBA, Réintroduction d'Essences Endémiques en Monoculture par Bandes Alternées.

    Aujourd'hui, on fête nos morts.

    Je n'ai rien contre les tombes, pour information, mais nos morts, on y pense chaque jour, et je trouve plus opportun de choisir quelque chose de vivant, pour leur rendre hommage.

    En tout cas, c'est ma façon à moi, de rendre hommage à mon père, qui s'appelait, Roland Niel Aubin.

    https://www.dailymotion.com/Franoise_NielAubin

     Au moment, où je parle, à la mairie de Montreuil, générationS, fait une reunion,  sur le sujet de la biodiversité.

     le site, de Hubert Reeve, "humanité et biodiversité".

    http://www.humanite-biodiversite.fr/

     

    Lire la suite

  • Génocide en Birmanie.

      Les trois principaux responsables du génocide des rohingyas en Birmanie :

      Le président de la Birmanie THEIN SEIN et le sanguinaire moine bouddhiste ASHIN WIRATHU sont les responsables directes du génocide perpétré sur les musulmans en Birmanie; et AUNG SAN SUU KYI lauréate du prix Nobel pour la paix, accusée de complicité tacite du génocide sur les rohingyas, étant donné que les preuves du génocide sont non seulement patentes mais nombreuses.

      Nous demandons à l'ONU de ne plus se contenter de dénoncer le génocide du peuple rohingyas mais d'engager immédiatement des poursuites réelles contres ces trois personnes citées et qui sont responsables des pires crimes que notre siècle a connu".

     

     Lundi 4 Août 2017.

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_massacre-des-rohingyas-en-birmanie?id=2250379

      Je comprends la posture de AUNG SAN SUU KYI, qui effectivement, dispose d'une marge de manoeuvre, anormalement etroite... il est vrai, qu'elle a été "tolérée", avec un pouvoir partagé, par l'armée, qu'à la seule condition, qu'elle sache rester à sa place, celle d'icône... Mais si je la comprends, je ne l'accepte pas.

      Elle prétend qu'il ne s'agit pas d'un nettoyage éthnique, mais je pense que Human Right international, est plus à même pas définition d'en juger qu'elle, précisément, parce qu'eux ne sont impliqués dans aucune comprission, avec le pouvoir birman, justement.

      En cours de commentaire.

     

    Lire la suite

  • Finance et Conscience.

     

     je suis en train de regarder cette video, qui r  presente au moins, l'enorme aventage, d'être afcilement accessible.

     Morceaux choisis:

     je cite:

    "La législation internationale, nous permet certains montages financiers pour déplacer cet argent, de telle manière que tout semble "OK".

    (.....)Ainsi tous les superviseurs, tous les organismes de réglementation mis en place dans le monde entier, ils ne voient rien de ce qui se passe.

    Comme le scandale autour du panama, les panamas papers, il y a environ deux ans".

     Suite à ça, nous qui vulgaire deux pattes, qui trouvons ça scandaleux, somme perçus, comme des gens, "normaux";

     Et bien en voilà, une bonne nouvelle dites doc, comme quoi, il ne faut jamais désespérer.

    20 decembre 2018.

    VINCI, ou quand les actionnaires, attrapent la jaunisse.

     Je participe au fil de discussion.

    https://www.facebook.com/rose.michelleee/posts/1983030031774129

     

     En cours de commentaire.

    Lire la suite

  • Complément d'enquête Epstein : la traque des mannequins.

    https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/1095831-epstein-la-traque-des-mannequins.html

      Me too, et ses ricochets.

     J’aurai pu utiliser, la métaphore, de l’effet papillon, ou de la théorie des dominos, mais celle des ricochets, me semble tout aussi parlante….

     Ca me donne l'occasion, aussi, de faire allusion à la chanson, ecrite, pour soutenir, la Fndation Abbé Pierre....

     Car si en temps que pauvres et démunis, on a peur de déranger avec sa pauvreté et ses emmerdements, dans le cas d'agression sexuelle, et (ou) de viol,  il en va de même.

     Car en vérité, toute personne qui souffre, quelle qu'en soit la raison, craind toujours de déranger.

     Je vais, pour différentes raisons, mêler ici,  l’affaire Adèle Haenel​, comme j’aurai pu citer aussi, d’autres noms, y compris, celui de certains cinéastes, dont certains, font l’objet encore de poursuites, ou d’autres qui viennent faire leur méa culpa,  sur des plateaux télé…

     Il est possible, que certains pensent que  mélanger ainsi  toutes ces affaires,  ne sert pas la cause, celles des victimes, celles qui ont cru ne pas l’être, des victimes, je veux dire, pour ne prendre conscience, en fin de compte, qu’à la vue de certains documentaires, ou qu’en prenant connaissance de certains témoignages, alors, le doute s’installe, et que la prise de conscience, alors, s’opère.

     Ce méli mélo, parfaitement orchestré par ma pomme, a pour raison d’être, que pratiquant ainsi, on apperçoit alors, certaines constantes,  qui ne sont que trop difficilement détectable,  si on sépare les affaires, les unes des autres.

     Pour commencer, ces différentes affaires, ont pour point commun,  qu’elle ont eu lieu, dans le domaine artistique.

     Il n’est pas question, venant de moi, même si je suis une artiste, de minimiser le fait que celles qui sont victimes dans un contexte non artistique,  seraient moins à plaindre, à cause de ce fait.

     Non, certes non…

     Il  se trouve, que la définition même, du fait de harcelement moral, de harcelement, autre qu'à connotation sexuelle, d’attouchements, ou de viol, autorise, alors une définition juridique, qui me semble, un tantinet dans ce contexte, un peu plus  facile à définer, objectivement, que ça ne l’est en vérité, dans le milieu artistique, au sens le plus large qui soit.

     Par ce fait, alors, les différent protagonistes,  se trouvant confrontés, à ce phénomene, que ce soit de la part des vicitmes potentielles,  des victimes reconnues comme telles,  des avocats, des juges, des médecins, des psychologues, des suspectés, pui accusés d’avoir été violeurs, agresseurs, harceleurs, objectivement, alors, dans un context non artistique,  il me semble un peu plus facile,  d’y voir plus clair, et de definir de quoi, il serait question…..

     Ce qui helas, ne signifie pas, pour autant,  que ce soit si simple, mais en tout cas, ça me semble objectivement, un peu plus facile.

     Mais revenons en donc, à l’aspect artistique.

    Dans ce contexte si particulier, alors, la notion d’inspiration,  de  désir,  de charme,  de séduction,  sans qu’il ne soit necessairement question de connotation sexuelle, je le précise, entre inévittablement, en ligne de compte et de façon particulièrement appuyée, quelque soit le domaine artistique, qui est concerné.

       PROPOS PARTICULIERS SUR LA SEDUCTION.

     Je me dois, d’en parler, dans ce contexte, pour mettre les choses au clair.

     La séduction, de façon générale, le plus souvent, est perçue, de façon péjorative. Précisément, parce qu’elle induit, de façon inconsciente, une connotation sexuelle.

     Grossiere erreur.

     Car en réalité, la séduction se pratique, des le plus jeune âge, elle est un mode de communication, à part entière, qui signifie simplement, “regarde moi, regarde moi bien, je mérite, tout ton intérêt”.

     Je connais particulierement bien, puisque je le suis, moi même, en temps qu’empathique.

     Pour se construire, des le plus jeune age,  un  bébé s’il ne croise pas, des le début, le regard bienveillant, avec lequel il va échanger, soit, restera prostré, avec les risque, de subir un retard dans le développement de son psychisme, soit, par son instinct de vie, va aller chercher ailleurs, ce qu’il ne trouve pas, dans son environnement proche.

     Ces lacunes laissent des traces, d’autant plus importantes, que le problème persiste, et pervertit d’ailleurs, la relation aux autres adultes que les parents,  au moment du complexe d’oedipe, ou de l’adolescence.

     Si je donne toutes ces précisions, c’est pour appuyer justement sur le fait qu’à ce moment précis, une jeune fille particulierement belle, mais qui serait mal entourée, ou mal considérée, risquerait, de courir  un grave danger, quand elle va, adolescente, aller chercher, sur les reseaux sociaux, la considération, qu’elle devrait trouver,  dans son environnement proche.

     Voilà, pourquoi, j’explique celà.

    Ainsi,  revendiquant éventuellement le droit le plus élémentaire,  de profiter de sa plastique irréprochable, s’intalle un véritable malentendu, qui réside dans le fait, que cette jeune femme, est prête à croire n’importe quel discours, émamant de n’importe qui, pourvu que de façon inconsciente, elle parvienne à cette forme de reconnaissance.

     Des lors, son interlocuteur, qu’il soit photographe, ou qu’il soit réalisateur, ou tout autre, au seul prétexte, qu’il s’agit du domaine artistique, et qu’il est sûr, lui, servant toujours la même soupe, de séduction, de faire mouche,  et à la moindre entrave, qu’il ait risqué de rencontrer devant la proie potentielle,  au mieux, une fois sorti du bois, il va la culpabiliser en lui faisant comprendre, que si elle refuse, d’aller dans telle boite, à telle soirée, ça signifie qu’elle est incapable de se fonder dans ce milieu,  qui est autre que le sien, appuyant alors sur un complexe d’infériorité sociale, par exemple, le plus souvent, au pire, il lui dira, que si elle n’est pas “gentille”, elle ne trouvera jamais de travail,  et qu’il se chargera de la faire rayer de la liste, dans tous les castings, ou dans toutes les agences de mannequinat….

     Comment vous dire…..

     Je vous la fais dure, là, on est bien d’accord.

       Je vous mets en scène, les racailles qui se croient tout permis, au seul prétexte, qu’au début de leur carriere, ils ont eu le nez fin, et qu’à ce titre, ils se croient indétronable, parce qu’ils sont  pétés de thunes.

     Les choses changent, depuis environ, une quinzaine d’années, et je crois y être un peu pour quelque chose.

     Merci, pour la métaphore du cinthre, dont je suis l’auteure.

     Ce que je trouve tres flippant, pour tout dire, reside dans le fait, que certaines agences de mannequinat, ont refusé de répondre aux journalistes, et ça, moi, ça me blesse.

     Parce que la seule, et unique raison, qui puisse justifier, qu’il en ait été ainsi, ne peut être que dans le métier, alors, il reste, bel et bien, de veritable brebis galeuses….. Et qu’il va bien, falloir, aller les chercher.

     Mais revenons en à ce pervers,  de   Brunel, et de Epstein… Car tous les violeurs,  à de tres rares exceptions pres, sont des pervers manipulateurs.

    10 nov 2019.

     Au sujet des fondations, je bas ma coulpe.

     J’avais démontré, il y a quelques années, par quels stratagèmes manipulateurs, les fondations, n’avaient pour seule raison d’être, quelquefois, que  de servir de paravent, pour dorer la réputation, de quelqu’entreprise, grosses entreprises, généralement, voir, cotées au CAC40, qui par ce fait, dissimulait, purement et simplement, des pratiques, que je qualifierai de douteuses, et je suis là, bien clémente objectivement, dans mon jugement.

     J’avais prétendu, donc, aussi, que ça ne signifiait, pour autant, qu’il fallait se méfier, des fondations, par principe, mais qu’il était souhaitable, de bien différencier,  ce que l’on nomme les fondations d’entreprises, des fondations,  qui ne l’étaient pas….

     Grossière erreur, de ma part,  car sous entendant cela, ça aurait signifié, qu’une fondation, qui ne l’était pas, ne pourrait être qu’honnêtes.

     Force est de constater, que l’affaire Epstein, démontre de façon cinglante, à quel point  j’étais dans l’erreur.

     Il faut, sur ce point, comme toujours, ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain, accepter le concept de nuances, et accepter d’observer le cas par cas, y compris pour les fondations d’entreprise.

     Mais je reviens, sur l’idée, que dans le domaine artistique,  pour les raisons développée, plus haut, les problèmes d’agression sexuelles, et de viol, soient beaucoup plus difficiles à cerner.

     J’en tiens pour preuve, le fait, que dans ce milieu là, justement, tous domaines artistiques confondus, tout jugement, extra juridique, ou post juridique, apparait, comme déplacé, non avenu,  ces derniers, considérant, alors,  que l’Art, au sens le plus large, et le plus pur, doit passer coute que coute, avant toute autre considération….

     Pour vous la faire plus courte, on va prendre des cas, concrets…

     Est-ce qu’il est légitime, que Bertrand Cantât, chante de nouveau, parce qu’il est responsable, e la mort de Marie Trintignant , alors, que juridiquement, il a exécuté sa peine ?

     Je refuse, personnellement, de répondre à cette question, parce que je n’ai pas à le faire.

     Moi, je n’irai jamais le voir, en concert, et je n’achèterai jamais  le moindre de ses livres, si d’aventure, un éditeur lui propose de l’éditer….

      Chacun, est libre, en son âme et conscience,  d’adapter sa posture.

     Y compris, dans le milieu artistique.

      Certains, me répondront, et je peux le comprendre, qu’une fois la peine exécutée, alors,  la société, doit sa voir faire table rase…

     C’est là, une théorie, que je respecte humblement, pourtant, autant que possible….

      Ainsi, au seul prétexte, qu’un homme, serait particulièrement doué artistiquement, quelque soit le domaine, alors,  il serait en droit,  d’être au dessus des lois, et d’abuser d’enfants, de jeunes femmes, ou de femmes, sachant, que de toute façon, qu’il soit condamné, ou pas,  d’une certaine façon, considérant ses donc artistiques, il en fera toujours, quelque chose de positif , en ce qui le concerne….

      En Somme,  mais en Seine Maritime aussi, ou ailleurs, la réflexion cornélienne, qui s’impose, alors, serait la suivante.

      Est-ce que sous prétexte, qu’un homme, est un artistique, il est en droit, de jouir d’une plus grande clémence, de la part d’un juge, ou de la part de la société, y compris, quand le peine, à été exécutée, et qu’il est de nouveau libre ?

      Je suis personnellement, particulièrement sensible, à l’affaire Polanski sur ce sujet, pour une raison particulière, au sujet, du film TESS, qui j’avais absolument adoré,  quand il était sorti…

     Quel talent, n’est ce pas ?

      Incroyable, d’être aussi doué artistiquement, et de cacher, en son fort intérieur, une telle aptitude, à ne pas refreiner ses pulsions sexuelles.

      Mais sur son cas, je tiens à préciser une chose….

      Si j’aurai été prédisposée, à une certaine clémence, à son sujet, jusqu’à il y a quelques jours, c’est uniquement, au prétexte que les accusations  qui lui sont faites, sur le sol américain,  seraient infondées, parce que je ne suis pas au cœur de l’affaire en question, mais plutôt, ne tiendraient pas compte, de la posture de la victime aujourd’hui, dans un contexte de justice réparatrice véritable , par exemple, et que cette hypothèse, n’ait jamais fait l’objet de la moindre  considération…..

      Et là, alors, que dans le milieu cinéphiles, tout le monde tend à calmer le jeu, voilà qu’une nouvelle affaire, voit le jour, le concernant.

     Pour tout dire, je suis absolument consternée, de voir un tel pervers manipulateur, instrumentaliser, la cause du socialisme, avec le film « j’accuse », qui sort en ce moment, pour en réalité réinstaurer, en ce qui le concerne, une forme de crédibilité qu’il a de toute façon, perdue…

     CONSTERNEE JE SUIS, et dans une proportion, au moins aussi profonde,  que l’a été celle, de la victime dont il est question,  et qui a du taire le crime, dont il est coupable, pour cause d’omerta généralisée, dans le domaine artistique.

     Car enfin, soyons clair, on n’a pas besoin de voir le film de M Polanski,  pour être  de f  gauche ? et là, encore, chacun, fait, en son âme et conscience.

     Pour ce qui concerne la plainte antérieure, émanant des juges américains, il est interpellant d’observer, qu’on cherche à ergoter, sur l cas Polanski, alors, que  des enfants, se trouvent adoptés, par certains parents non préparés, psychologiquement, avec pour conséquence, que la greffe ne prenant pas,  ils en sont à retrouver, ces enfants, à donner, ou à vendre,  sur des petites annonces, les parents indélicats, cherchant alors, à s’en débarrasser, du mieux qu’ils le peuvent…

     Je veux dire, qu’on sait, que es USA, sont bien loin, d’être exemplaires, par bien des points de vue, surtout de puis que TRUMP, est au pouvoir…

      Mais je suis choquée, par le fait, qu’on accorde, une importance, aussi énorme, au sujet du cas, de Polanski, alors, que parallèlement, à cela, on vend, on donne des enfants, sur des petites annonces, comme on le ferait d’une table, d’une chaise, ou de n’importe quel bibelot, dont on s’est fatigué.

     Pour ce qui concerne le mannequinat, sujet dont il est question, dans le reportage.

      Aujourd’hui,  ici, en France, certaines agences, veillent, vraiment à ce que  les mannequins, soient respectés.

     Ce sont eux, aussi, qui veillent, à ce que leur silhouette,  ne soient pas trop maigres.

     Je crois, que sur ce sujet,  il importe, que les lois, soient plus restrictives, qu’elles, ne le sont.

      Utiliser, le système du bracelet, , celui là même qui est utilisé,  pour juger, objectivement, de l’état de malnutrition, d’un enfant, dans le cadre de l’UNICEF, me semble, être une bonne méthode, mais il faut veiller, alors, à ce que ce problème, ne soit pas contourné, par des injections, de  je ne sais quoi, sur le poignet  lui-même….

     Comment vous dites ?

     Je vais trop loin, là ?

     Non, je ne crois pas, je démontre, simplement, que je sais être, encore plus perverse, que ne sont les pervers, qui travaillent, dans ce milieu, et rien de plus.

     Ou si vous préférez, j’anticipe ».

     Au sujet des brebis galleuse, dans ce domaine.

     J’ai vu, la liste des noms, sur la liste rouge.

     Il faut, que cette liste, sot gérée, par la police, ou une structure, qui encadre, la profession.

     Pourquoi ?

     Parce que, il est parfaitement envisageable,  qu’au sein de la profession, certains soient tentés d’instrumentaliser certains mannequins(on est pervers manipulateurs, ou on ne l’est pas),  afin de détruire, professionnellement, un rival, dans une autre agence……

     De façon générale, ce qui devrait faire consensus, dans le métier, devrait être, que jamais, un mannequin, ne soit livré, devant des objectifs, seul, comme la seule agence, présente, dans cette émission, le préconise.

      Quand je parle de brebis galleuses, je pèse, mes mots… mais il ne faut pas oublier, non plus, que les mannequins, dont il est question, souvent, voyagent d’un continent à l’autre,  et qu’il importe, d’observer que les normes, qui sont ici défendues, sur le sol français, ne le sont pas encore, sur les autres continents.

      Ce qui en résulte, alors,  c’est que ce non respect, des normes, dont il est question, selon ces agences, peuvent aussi s’expliquer, par la crainte  de souffrir,  d’une compétitivité, qu’ils percevraient comme déloyale.

     Alors, à ces supposées, brebis galleuses, j’ai plusieurs choses, à leur dire….

     Un mannequin, qui se sent respectée, et qui ne connait pas la peur,  sera beaucoup plus encline, à fournir un travail de qualité.

     Je vais de mon côté travailler, à une forme de méthodologie, pour détecter les profils déconseillés, pour le mannequinat.

    Lire la suite

  • LUBRIZOL, en flammes, et ses conséquences.

     Ca fait plusieurs jours, à present, que cet incendie à  a eu lieu.

     Jai fait pusieurs vidos live, sur ce sujet, dont la premiere au matin, l'incendie ayant commencé dans la nuit, j'étais sur les hauteurs de Canteleu, quand ça s'est produit.

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/406953546870225/

    https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/409926189906294/

     Bon, j'en fais chaque jour, des videos live, alors, pour les autres, je vous recommande, de vous abonner, ça sera plus simple.

     Je traversais Rouen, hier, encoore, pour me rendre à Vernon, encore, et l'odeur, est toujours perceptible.

     Je fais la suite, en vidéo live, sur FB, dans un quart d'heure, environ.

    https://www.facebook.com/watchparty/2719962471401503/?entry_source=CTA_CREATION_DIALOG

    https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/lubrizol--pres-de-4-000-personnes-crient-leur-inquietude-et-leur-colere-a-rouen-HH15652432?fbclid=IwAR2goI1MFrG1nZ1UO8UrYOYJo2sah2WYKXgpyOlOoBgqxMVKYlR_EJmiegA#.XZRW3sEyb5E.facebook

    https://www.franceinter.fr/info/incendie-a-rouen-des-autorites-aux-reseaux-sociaux-ce-qui-a-ete-dit-et-ce-qui-est-vrai-ou-faux

     

    Lire la suite

  • La Pologne change de "bouc et mystère".

    Accepter ou pas l’homosexualité, n’interpelle pas la notion de valeur morale.

        La Pologne, un peu lasse, semble t’il, de taper sur les migrants, semble avoir trouvé de nouveaux boucs émissaires, chez les LGBTI.

        La cour constitutionnelle polonaise, acquise au pouvoir, a donné raison à un imprimeur,  qui avait refusé d’imprimer les tracs  d’une association en expliquant, qu’ils n’avaient pas les mêmes valeurs.

       Mais le fait, d’avoir une orientation non hétéro, n’appelle absolument pas, la notion de valeur sous entendue, « morale ».

      C’est une réalité biologique, qui dérange les traditionnalistes, tous cultes confondus, pour deux raisons .

      La première, c’est qu’elle s’oppose, pour des raisons qui sont là encore, purement idéologiques, au fait  que l’être  humain, revendiquerait, d’avoir des relations sexuelles, pour d’avantage, que la fonction de reproduction, c'est-à-dire, le plaisir.

     C’est la notion même de plaisir sexuel, pour la femme, notamment, qu’ils les condamnent, de façon non dite.

     La seconde, réside dans le fait, qu’elle met à mal, la notion selon laquelle un couple non hétéro, pourrait revendiquer, malgré une orientation différente, de former un couple véritablement, et à ce titre, revendiquer le droit de former une famille, comme un couple hétéro, justement, de se marier, comme un couple hétéro, et avoir des enfants, comme un couple hétéro…..

     Quand je prétends, qu’il ne s’agit pas, là, de valeurs morales, je pèse mes mots….

     Car c’est bien  là d’une réalité biologique, dont il est (et pas serait )question.

     L’homosexualité est observée, sur environ 450 espèces animales.

     « L’homophobie, chez 2.

    Une araignée, qui vit en équateur, et des cons, qui vivent au Moyen Age ».

     Au-delà, de la boutade, parce qu’en temps que maman, d’une femme homosexuelle, je préfère en rire…..

     C’est bien de réalité biologique, dont il est question, ne leur en deplaise.

     On ne choisit pas d’être homosexuel, ou bi sexuel, ou n’importe quelle autre orientation sexuelle.

     On réalise, à un moment de  sa vie, assez souvent, des l’enfance, ou plus tard,  que le sexe opposé, ne provoque absolument rien,  qui puisse s’apparenter à un désir charnel, ou sexuel.

     S’en suit alors, toujours un vrai malaise existentiel, selon le milieu où l’on vit, parce que certaines cultures, ou certaines familles, refusent alors d’observer cette réalité purement biologique, (je ne suis pas médecin, ni sexologue, pour vous expliquer les différents mécanismes internes, qui provoquent le désir sexuel, pour pouvoir y prétendre).

     Alors, certains me diront, « mais enfin, il existe bien des homosexuels, qui parviennent à avoir une vie de couples, hétéros,  et ça se passe bien ».

     Non, ça  se passe bien, en apparence, et sur le court terme…

     Uniquement, et strictement.

     Alors, qu’au fond de soi, c’est une véritable souffrance, qui consiste à se mentir à soi même, et qui a pour conséquence, extrêmement dommageable, pour l’autre, qui peut souvent avoir le sentiment, de ne pas être suffisamment bien, pour lui, ou elle, et pour cause.

     Il n’y a aucune culpabilité à avoir, au sein d’un couple hétéro, quand l’un ou l’autre réalise qu’il s’est menti à lui-même ou à elle-même, depuis des années, vraiment.

     On ne saurait être coupable d’appartenir à un genre, qui ne serait pas conforme, à celui  que l’autre aimerait désirer .

     Reste l’amitié, et la sagesse d’avoir fait un bout de chemin ensembles,  quelquefois, d’avoir eu, aussi, des enfants, ensembles,  alors que ces derniers, le plus souvent, prennent relativement bien les choses, puisqu’ils voient leur père, ou leur mère, « enfin, dans la vérité ».

     J’ai appris, qu’en divers endroits,  sur notre bonne vielle, très vielle, terre,  se trouvait des psychiatres, pour organiser des stages, ou des séminaires, de conversion pour remettre des homosexuels, « dans le droit chemin »…

     Je ne suis pas méchante, hein, vraiment, non, je ne le suis pas… Non non, je vous assure.

     Mais ces psychiatres, là, aux USA, qui organisent, des stages, avec qui plus est, un véritable comportement de pervers manipulateurs, puisque le vocabulaire, comme chez les évangélistes, est suffisamment bien choisi, pour tenter de masquer leur propre phobie, des orientations sexuelles non hétéro, et ne sont qu’au service de leur porte feuille,  ou de leurs œillères.….

     Oui, je réalise, que je dis « sexualité, non hétéro », parce qu’en vérité, il existe des orientations sexuelles, qui ne sont que des moments de passage, où l’ado, ou la personne se cherche sexuellement….

     Alors, ça me semble plus sage, de parler ainsi.

     Alors, certains diront, « et bien justement, aidons les à se trouver »….

      Je prétends qu’ils se comportent en pervers manipulateurs, parce qu’ils posent d’emblée, le paradigme de l’homosexualité, comme une perversion, ou une anomalie, ce qu’elle n’est pas !

     Voilà, pourquoi, je parle de perversion.

     Ces pseudos psychiatres, là, dont je vous parle.

     Je voudrai juste les observer, moi, petite souris, à devoir nier leur propre orientation sexuelle, à eux, pour les conditionner à en avoir une autre, afin d’observer ainsi, le viol de leur intimité, la plus secrète, et voir comment, ensuite, ils jugeraient l’affaire.

    Oui, j’ai bien dit, « juger l’affaire ».

     Puisque c’est bien de la culpabilité d’avoir une orientation, autre, dont il est question.

     Car il n’est de plus sûr chemin, pour aider son prochain (une thérapie, c’est bien sensé, aider un patient, non ?  à moins, que je ne me trompe)….

     Parce que ceux là, qu’ils soient évangélistes, ou qu’ils ne e soient pas,  ne font que servir la cause, d’une culture, d’un dogme, ou d’une religion, ou en tout cas d’une idéologie, non pas passée de mode, parce que ça, ça ne serait vraiment pas grave.

     Non,  d’une idéologie, qui nie purement et simplement, une véritable réalité biologique, que leur obscurantisme leur impose.

    19 octobre 2019.

     La Pologne, choisit la pornographie de youtube, pour faire l'éducation de ses jeunes.

     Incroyable, la connerie intégriste, n'a décidément aucune limite....

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-direct-du-monde/en-pologne-une-loi-contre-l-education-sexuelle-a-l-ecole_3641785.html?fbclid=IwAR0HJO3cPsenjUSgoT40kk5Iz3v5eTfrw7yGa_uUFVnv2COXuJZxNvwjFNk

     Comment vous dites ?

     J'exagere ? moi ?

     ben, heu, comment vous dire ?

     Ben non, en fait, parce que ces couillons là, puisqu'ils sont incapables d'assumer de faire cette éducation....

     Parce que le sexe, C'est le diable !

    Les jeunes en question, des le plus jeune age, vont aller, sur internet, pour avoir les réponses à leurs questions...

     

     J'ai entendu, ce qui se dit actuellement, sur l'éventualité de l'adhésion de nouveaux autres pays, dans la communauté européenne, et bien soyez tranquilles, pour commenter, je vais commenter.

    Lire la suite

  • "En marche", financé par Bayer et Monsanto, donc, Macron pro glyphosate.

    Certains diront que je vais vite, en besogne, mais enfin, certainement pas...

     Ce fait, est avéré, et depuis longtemps.

    https://www.20minutes.fr/politique/2516975-20190515-elections-europeennes-argent-public-dons-entreprises-comment-finances-partis-europeens

     Oui, je sais, d'accord, cette révélation a été faite, par marine le pen... Mais quand on sait que le rassemblement national, au moment où je vous parle,  est encore sous le coup d'accusations, d'emplois fictifs, au sujet des assitants de parlementaires européens, et qu'elle a resigné, les contrats d'embauche, comme si ces "inquiétudes juridiques", n'avaient pas lieu d'être, on se dit que décidément, c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Sur ce sujet, d'ailleurs,  je vous recommande d'aller revoir le docmantaire, que je viens de voir, sur les urgences, en France, sur France 5....

     Non, le vrai problème réside, dans le fait qu'en France,  au sujet du financement des partis politiques, nous sommes plus regardants, qu'il ne le sont au parlement européen, ce qui pose à mes yeux, d'énormes problèmes...

     Quelles entreprises, aujourd'hui, financent quels partis, et qui, donc, par ce moyen, achète ni plus ni moins, l'abstention de certains députés européens, voilà aujourd'hui, la véritable question qui se pose, réellement.

    Lire la suite

  • Passerelle et compétence.

    https://www.passerellesetcompetences.org/

    Ils recrutent, un chargé de communication, un poste à responsabilité, qui demande certaines competences, précisément.

     Pourquoi, est ce un angle du bénévolat, de tout premier choix ?

     Parce qu'à une époque,  par le biais de la mondialisation, à laquelle chaque citoyen doit d'adapter, ainsi que chaque entreprise, tentée souvent par la délocalisation, pour trouver une main d'oeuvre moins chère, ou par la robotisation, l'être humain, le travailleur, pour dire plus humblement, se retrouve entre le marteau et l'enclume, certes, mieux vaut ça qu'être  entre le marteau et la faucille, parce qu'une faucille, ça coupe mais enfin, ça vaut toujours mieux, que la grande faucheuse...

     Il n'en demeure pas moins, que l'être humain, semble plus que jamais, une variable d'ajustement, dans le milieu économique, et que sous couvert d'un libéralisme qui prend souvent des airs d'esclavagisme moderne, nous sommes tous, humainement, "du menu fretin"...

     Réécoutez l'émission, d'hier soir, "le téléphone sonne", sur France Inter.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-12-aout-2019

     Certes, l'ubérisation de notre société, comme dans tous les pays, n'est qu'un aspect qui démontre le véritable mépris, que ressentent les citoyens.

     Mais devoir quitter son job, pour cause de date de péremption, vis à vis de ses semblables, n'est pas chose facile, et un futur retraité qui aime son travail, doit pouvoir s'il le désire, mettre son savoir, au service des autres.

     C'est en ce sens, précisément, que cette association, prend tout son sens, parce qu'elle met le citoyen en position de mettre son savoir faire à disposition d'assciations, qui elles, recherchent ces compétences.

     "C'est plutot ça que j'dis".

     

    Lire la suite

  • Le prince Charles ? Manquerait plus qu'il se présente !

     J'ai vu sur son compte, un docimentaire tout à fait passionnant à son sujet, que vous pouvez revoir, en suivant ce lien.

    https://www.france.tv/france-2/secrets-d-histoire/1045309-le-prince-charles-un-eleve-comme-un-autre.html

     En cours d'écriture.

    Lire la suite

  • Connaissez vous le covoiturage de proximité ?

     Avec le rechauffement climatique,  et la prise de conscience qui s'impose, et qui doit mega inspirer, les politiques, on voit émerger le covoiturage, mais ce dernier, par des entreprises, comme BLABLACAR, par exemple,  ne prend en charge, la notion de covoiturge, que sur les longues distances.

    https://www.blablacar.fr/

     Le souci reside dans le fait que sur les petits trajets devraient faire l'objet d'autant d'attention que les long trajets, ce qui est le cas en ville ou en balieues, quelque soit la ville,  mai qui n'est pas le cas, des lors, qu'on en ecarte un peu, le phenomène devenant, plus preoccupant, alors, quand on vit à la campagne, ou en ville de petite dimenssion.

     Beaucoup, pa exemple, qui vivent à la campagne en sont reduits à abandonner l'idée de rester dans leurs campagnes, parce qu'ils ont de petits moyens, notamment, parce que le budjet voiture, leur coûte trop cher.

     Vous rajoutez à ce problème, la rarefaction des services public, et c'est pire encore. 

     Certains autres en sont réduits, pour les mêmes raisons, à persister à avoir deux voitures, là où ils acceteraient de bonne grâce, de n'en avoir qu'une seule,  pour des raisons de budget, ou pour des raisons ecologisques notamment.

     Pendant ce temps, certains font ces trajets avec une seule personnedans la voiture, les uns connaissent les autres de vue, le plus souvent, mais proposer ce co voiturage, sans que les premiers, n'en soient reduits, à faire du stop, me semblerait, assez bien vu.

     L'idéal, je crois, serait que ce  moyen soit proposé sur les portails, du site de la ville, ou les uns et les autres, pourraient s'y inscrire.

    https://www.idvroom.com/

    https://www.breizhgo.bzh/se-deplacer-en-bretagne/actualites/ouestgo-le-nouveau-service-de-covoiturage-de-proximite-dans

    https://www.passpasscovoiturage.fr/

     Mais moi, je pense aussi, à des trajets plus courts, comme pour les déplacements, pour simplement faire ses courses, ou aller chez le médecin, pour ne citer que celà. Il suffirait alors, de s'inscrire, en mairie.

     Oui, je sais, ls gens, sont sensés, communiquer,  et etre solidaires, sauf, que celui qui a besoin, d'un covoiturage, ne va pas oser, appeler, pour ne pas deranger, alors, que si la mairie, accepte de s'en charger,  c'est plus facile.

    Lire la suite

  • Greta Thunberg à l'Assemblée nationale, un altruisme, qui leur donne le vertige.

    http://www.lefigaro.fr/international/climat-greta-thunberg-n-est-pas-la-bienvenue-a-l-assemblee-nationale-pour-une-partie-de-la-droite-20190721

     Il n'est pas inutile d'aller relire quelques billets que j'ai rédigés, ces dernieres années, sur l'Assemblée Nationale.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/search/site/?q=assembl%C3%A9e+nationale.

     J'aurai pu poser comme titre, "chieuse  à plein temps",  ce qui venant de moi, est une auréole, que je lui pose sur le tête,  je l'assume....

     Elle emmerde, ça, c'est clair, elle emmerde, parce que ce qu'elle dit les dérange.

     Son caractère dérange, son discours dérange, mais bien plus encore, son desinterressement, sa motivation, et sa verdeur les emmerdent, encore, 50 fois plus.

     Encore une, qui est "TROP", bienvenue au club...

     Au fait, à tous ces "dérangés", qui s'en prennent à elle, posez vous donc la question de savoir si c'était un garçon, vous tiendriez ce discours ?

     Je sais, c'est un angle d'attaque est un peu limite, mais je l'assume, parce que le masculisime est quequefois plus inconscient que conscient.

     Il n'y a qu'à observer l'ampleur des zones grises, qui entourent la lutte contre les violences faites aux femmes, jusqu'aux féminicides.

     Parce que ce qu'ils n'ont pas pigés, visiblement, c'est que vous plaire, elle s'en tape, comme de sa première brassiere, ce qui l'importe, c'est la cause.

     Là, où certains des députés ne s'attardent que sur la posture, ou la personne, parce que ce qu'elle dit, de façon essentielle, au fond, leur est....

     

     

     

     Secondaire. C'est donc elle qui a raison, pour défendre la cause, tous les moyens sont bons. Quitte à déranger.

     Je ne peux que me souvenitr, d'une epoque, pas si lointaine, précisément, où le Cacique Raoni, etait passé aussi à l'Assemblée Nationale, et où son accueil avait été aussi, parfaitement secondaire, nous allons donc pouvoir observer, si ça a changé, ou pas.....

     CHICHE !

     23 juillet 2019.

     C'est aujourd'hui, que Greta Thumberg, va a voir l'honneur d'être, écoutée, à l'Assemblée Nationale.

     Au sujet de certains députés, LR, et et RN,  (peut être pas tous, qui sait ?), je leur demande de rendre public, leur contributions, dans leur quotidien, leurs actes, leurs modes de vie, ou de transport, afin de nous demontrer par l'exemple, en quoi ils agissent, pour lutter contre le réchauffement climatique.

      On aimerait aussi beaucoup savoir, dans le cadre de leur mandat, en quoi ils oeuvrent, effectivement, pour défendre les idées, qu'elle defend, là, aujourd'hui, dans l'hemicycle......

    Lire la suite

  • le frère Samuel Rouvillois, le DSK, de l’église catholique, enfin dénoncé !

     Un article est paru, il y a quelques jours, au sujet de cet homme d'eglise, enfin, ancien homme d'eglise, si j'ai bien saisi.

    "Un religieux à la grande notoriété renvoyé brutalement du diocèse d'Avignon".

    https://www.liberation.fr/france/2019/06/25/un-religieux-a-la-grande-notoriete-renvoye-brutalement-du-diocese-d-avignon_1735099

     Il est possible que certains trouvent mon titre quelque peu exagéré, alors, qu'il ne l'est pas.

     En effet, "montant" dans un milieu qui est propre à certaines compétences,  ce qui etait le  "K", de DS,      "CAS",  dans l'économie et la politique, ils finissent par prendre conscience, de leur potentiel de séduction, au sens large, et donc inevitablement, au sens plus sexuel, individuellement, devant des proies potentielles.

     Ceci est d'autant plus assurément que leurs connaissances et leurs compétences, dans un domaine ciblé, booste leur estime de soi, au point de prendre le melon, là, où ça ne serait pas précisément, la saison, qui en effet, aurait la prétention, de récolter du melon, en plein hiver.....

     Désolée, pour la touche d'humour.... INTOUCHABLES, ils se croient alors, aussi, n'hésitent ils pas, à jouer alors les victimes, classique dans le domaine de mieux en mieux exploré, que celui de la psychologie et du phénomène MENTOR TOXIQUE, qui, sont doit on le rappeler, PERVERS MANIPULATEURS.

     Quand à l'Evêque d'Avignon, qui ne danse plus sur le pont du même nom, si anti progressiste soit il, ce qui apres tout est son droit, des lors, qu'il reste ouvert au dialogue, force est de constater, que sur ce cas précisément, "il a fait son job", écarter la brebis galleuse, avec pertes et fracas, quelque soit la réputation de l'intouchable en question, et ça n'est certes pas moi, qui lui jetterai la pierre, bien au contraire...

     "INTOUCHABLES".... Et ta soeur ?

      Oui, parce que le porte couilles en soutane, figurez vous, aime bien "croquer de la religieuse derrière le comptoir", figurez vous...

     En quoi, alors, serait ce si grave ?

     Et bien parce que justement,  quand une femme entre en religion, et se fait nonne, elle fait voeu de chasteté, ce qui, si ça ne plait pas à certains ou certaines, ça n'en demeure pas moins, un souhait personnel, qui n'engage qu'elle.

     Ainsi, à mes yeux, c'est bien de "viol sous emprise", dont il serait question, véritablement.

     Le documantaire sur le sujet des viols de religieuses, passé à la télé, je ne l'ai pas encore vu, mais je vais faire, et j'y reviendrai.

     Et bon week end aux DSK en puissance,  ils ne paient rien pou attendre.

     

    Lire la suite

  • Succès du rassemblement National, "la faute aux médias" ?

     C'est Charline Vanhoenacker qui l'affirme.

    https://www.nouvelobs.com/teleobs/20190623.OBS14812/putassier-charline-vanhoenacker-flingue-ruquier-ardisson-et-sibyle-veil.html

     Objectivement, c'est une analyse qui se comprend, quand on se refaire à la comparaison qu'elle évoque.

    Mais si l'on se préoccupe de cette comparaison sans aller plus loin, ce que je vais faire ensuite,  je dirai que ça serait la représentativité  des différents courants politiques, qui seraient en jeu. En somme, ça serait la France qui serait médiatiquement, plus démocratique, que ne le serait la la walonnie...

     La question qui se pose alors, c'est de savoir selon quel critère, un parti doit il être représenté, médiatiquement ou pas.... Sont ce  seulement les résultats des élections précédantes, qui doivent servir de critère, les sondages, ou bien y aurait il, d'autres critères ?

     Je pense qu'il est un point, qui devrait être obervé, et surtout, POUVOIR ETRE CONSULTE SUR INTERNET ET SERVIR DE REFERENCES VERITABLES, qui résiderait dans le nombre d'adhérents à un parti, ou à un mouvement.

     Je m'en explique.

     Aujourd'hui, certains observateurs prétendent, et c'est hélas la vérité que beaucoup de partis ou de mouvenements politiques, ne fleurissent que selon les calendriers des échéances électorales.

     Pourtant,  "politique" au sens noble du mot, signifie, "gestion de la cité".

     La gestion, de la cité, c'est 24h:24, 12 mois/12.....Aussi je trouve particulièrement étrange, de voir que certains mouvements politiques aparaissent comme des bulles de savon, et font blop, une fois pris leur rateau....

     Certes, j'entends bien, que ce sont ceux qui sont élus, qui auront les mannettes, et qui donc, détiendront le pouvoir décisionnaire,  que ce soit dans l'écriture des lois, s'ils font partie du gouvernement, ou que ce soit en Assemblées, pour les restreindre, les amender, les améliorer, et pour finalement, les voter, "ou pas"....

      Si l'on observe, d'autre part, le fait que l'évolution citoyenne, tend à attendre les politiques, qu'ils ne sortent plus des pépinieres habituelles, version, "science po", ou "ENA", (d'où sa suppression), alors, il est cohérent et nécessaire d'accepter que ces politiques, qui n'en sont pas moins sincères, ne puissent assurer entre les échéances électorales, comme s'ils etaient politiques, "de métiers"....

     On en arrive donc, toujours à observer que c'est plus complexe, qu'on ne le soupçonnerait, d'une part, mais aussi que les citoyens veulent tout et son contraire.

      Je n'en demeure pas moins persuadée que de renvendiquer de revenir à une vie de travail, en dehors de la politique, n'empêche pas d'avoir des idées, d'y être fidèle, et  de militer, selon son âme et conscience.

     Mais revenons en à l'analyse de Charline Vanhoenacker, au sujet de l'extrême droite.

     Je veux parler de l'illectronisme,  qui concerne le fait, de ne pas être capable, d'utiliser un ordinateur.

     Et c'est peut être, là, plus qu'ailleurs, que se touverait le problème effectivement.

     Car si l'on observe l'electorat qu'il soit français, ou qu'il soit d'un autre pays, on sait que les couches sociales les plus défavorisées, mais surtout les plus agées, ont une perception de la politique, qui, par définition, repose d'aventage sur les médias.

     La version quelque peu caricaturale, pourrait être alors,  que la télé serait, un média de vieux !

     Personnellement, regarder des vidéos sur un smartphone ou une tablette, je trouve ça moche, et nul, techniquement, un peu comme si je regardais la télé, par la fenêtre, d'un timbre poste..... Et quand je vais au cinéma, c'est dans un vrai cinema !

     J'approche la soixantaine, bientôt, et je me dis que la télé comme média de vieux, ça fait parfaitement mon affaire... D'autant plus que ça n'est bien sûr, absolument pas ce que je pense....

     Il est vrai que c'est dans les vieilles peaux  qu'on fait les meilleures soupes, on ne peut que constater à quel point sur internet, quelque soit le mode de contrôle invoqué, les fakes news polluent et polleueront encore, de façon particulierement inquiétante, les élections à venir, quelque soit le pays concerné, et que cette pollution, quoi qu'on en dise, n'existe pas  dans les médias, de façon bien moindre....

     Certes, il est bien possible, qu'ils aient une part de responsabilité, mais  je me demande aussi, s'il est raisonnable de considérer qu'un manque éventuel de démocratie et donc d'une frustration, d'une partie de l'electorat, serait profittable, à l'exercice politique....

     Je demeure persuadée, qu'on vote extrême droite, plus par ignorance et facilité, que pour des raisons de véritable hostilité, ou de haine de son prochain.... Quand je dis que le mot "persévérance", devrait être rajouté, sur le fronton des mairies, comme devise républicaine, la lutte contre l'obscurantisme, qui porte bien son nom, en est le parfait exemple....

     Certains lumière, semblent bien longues à allumer, visiblement, mais il est vrai que certains partent de loin.

      Quand à l'attaque contre Ruquier, je trouve ça un peu étrange... Je revoyais, hier, une ancienne émission, avec Doc Gynéco, qui demeurait muet, pour expliquer pourquoi il etait UMP, à l'époque...

     Etre de droite, et issu des banlieues, pourquoi pas  ?

     Apres tout, ça n'est pas parce que est issu de l'immigration, qu'on doit systemtiquement, être de gauche... On à le droit, aussi, d'être à la fois, issu des banlieues, et con.... Je veux dire,  que la meilleure façon de ne pas être déçu par quelqu'un, c'est de ne rien en attendre.

     Ce sont des jeunes issus des banlieues, qui avaient alors, été dans l'erreur, pourquoi avoir attendu de lui quoi, que ce soit , alors que visiblement, d'où il vient, il s'en preoccupait si peu ?

     C'est à revoir ici:

     J'ai trouvé cette vidéo, assez consternante, je dois avouer, le fait d'insulter quelqu'un, en lui disant qu'il est un clown, demontre une véritable incapacité à analyser l'importance du rire, dans notre société... C'est insulter Pierre Dac et Francis Blanche à la fois,ainsi que Coluche, lui même, que pourtant, il devait bien connaitre, non ?... J'ai vraiment halliciné.

     Mais quand on observe précisément, dans quelle orinière se trouve aujourd'hui la droite française, je n'ai auune doute sur le fait qu'entre Véronique Genest, et doc Gyncéo, contre qui, je n'ai rien à redire de particulier, qu'à eux deux, en principe, l'avenir  de la droite française, se touve sur de bons rails....Je précise que je ne suis même pas dans l'ironie, quand je prétends celà....Peut être, qu'effectivement, ils ont des idées. Sait on jamais ?

     Regarder cette video, pour réfléchir au clivage droite gauche justement, me semble parfaitement opportun, là où justement, macron pendant la campagne des européennes, à tout fait pour nous faire croire, qu'elle n'existait plus, pour tenter de vous faire avaler, le fameux, "moi ou le cahot". 

     Quand à la liberté de ton de France Inter,  que je ne remets bien sûr pas en cause, je n'ai pas le sentiment qu'elle soit moindre, sur le plateau de OEPC....

    Lire la suite

  • LGMO, (Le Grand Machin Orange), face à l'Iran, a fait machine arrière.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/donald-trump-a-ordonne-des-frappes-contre-l-iran-avant-de-se-raviser_3500659.html

     Alors que sous l'ére Obama, les relations diplomatiques avec l'Iran, s'étaient detendues, au point d'envisager qu'elles, continueraient à se normaliser,  avec pour consequences positives, la levée progressive, de l'embargo, l'rrivée de Donald Trump,  teintée de la megalomanie, qui n'a d'egal que son arrangace, et bien pire, son incompetance, en politique internationale, le climat, s'est donc, aussitot de nouveau deterioré, au fur et à mesure, que Trump, incapable d'exister politiquement, par son prope genie, n'a eu d'autre alternative, que de deconstruire, ainsi, à coups de lance flamme, ce ue baralk obama, avait reussi, à construire....

     "For América great again"....

     Quelle rigolade, en effet, alors, qu'il est pire la pire des calamités, qui soit arrivé aux USA, depuis bien des décennies....

     Que signifie, "great, again", objectivement ?

     En dehors, d'un contexte et echelle de vleurs economiques, qui broient, l'être humain, y compris, les americains, ex même, et où, pour ne citer que celà,  les diabetiques, choisissent delibérément, de diminuer, de leur propre chef, leur dose d'insuline, parcequ'ils sont trop pauvres, pour pouvoir se l'acheter, et donc, meurrent.... Est ce donc, là, une amérique, "great again" ?

     Ses relations, avec la Corée du nord  ?

      Parlon en... Il observe et prévoit les réactions de ses "collègues", à l'international, comme s'il voyait l'avenir, au travers d'un trou d'aiguille...Il n'y a qu'à observer, sa porture, sur les rereglements climatiques,c'est vous dire, s'il voit loin.

      Quand à eux, ils le trouvent, décoratif, et distrayant, parfait pour jouer les diplomates de pacotilles, il est présentable, sur les photos, et les vidéos". 

      Quand il prétends, je cite :"j'ai fait machine arrière", il veut laisser penser, qu'il l'aurait fait, par sagesse, et que quand la situation est aussi explosive et délicate, il sait écouter les conseils, autour de lui.... Qu'on ne s'y trompe pas, l'homme qui twitte plus vite que son ombre, a tout le profil, de celui qui rique de confondre, le bouton de twitter, avec le bouton rouge de l'arme atomique, ou équivalent, et si sa kalachnikov verbale se nourrit du pire, de ce que donne à voir la téléréalité,  la dernière porture ou le dernier costume, qu'il risque d'endosser, ça serait bien, celui de la sagesse....

     En d'autres termes,  ce recul de dernière minute, ne change rien à sa nature profonde, et ne serait qu'un accident de parcours.

    Lire la suite

  • Le quart d'heure de célébrité de Frédéric Pommier, France Inter.

    J'adore ses chroniques, qui ont pour particularité, de poser le projecteur, sur des personnes, dont on aurait pas necessairement parlé. Du "nan nan", comme disait Ksésia.

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-quart-d-heure-de-celebrite/le-quart-d-heure-de-celebrite-14-juin-2019

    Lire la suite

  • Coach à la Bartoli, coach de merde.

    Depuis toutes ces années, considérant, les aléas, qu’un coaching toxique, m’est imposé, j’ai du, depuis bien longtemps, travailler sur ce sujet.

       Je l’ai fait, je dois a vouer, bien plus encore, par instinct de survie, pour sauver ma peau, comme d’habitude,  que par nécessité.

       Le coaching étant, il faut le sa voir, une branche professionnelle, où sévit, les plus de pervers manipulateurs, mais surtout  d’escrocs en tout genre.

       Depuis toutes ces années, donc, à moins que je n’ai pas bien cherché, sur mon disque externe, peut être, l’ensemble de ce travail, a bizarrement disparu de mes ordinateurs successifs.

       Et pour cause, celui, qui me coache, y prenait singulièrement ombrage.

       Probable que certains, trouvent, ça drôle, ou amusant, de voir, qu’on prenne des coups, de toute sorte, avec pour objectif, quelque soit le prix à en payer, on finisse toujours, par relever le nez.

      Aussi, quand je vis sortir, le livre de Marion Bartoli, sur son père, qui fût son coach, j’étais dans un état de révolte, absolument sidérant….

     Son livre s’appelle RENAITRE.

     Personnellement, avec tous les coups, que j’ai pu prendre, depuis ces neuf années, où on m’a collée sous protection, au prétexte d’une expertise psychiatrique, mensongère, j’avais peint, à une epoque, un calligramme, qui s’appelait renaissance, et j’ai décidé de m’en défaire, d tellement, le concept même de renaissance, me met mal à l’aise…

     Car en effet, on parle toujours, de renaissance, une fois qu’on est remonté, sur la crête de la vague,  et qu’extérieurement, tout va bien….

     Parce que surtout, il faut faire bonne figure, n’est ce pas, et soigner, les apparences, surtout, c’est hyper important, on est tous des winner, à la Macron, ça va sans dire….

     Comment vous dire…

     Si quand j’avais peint ce calligramme, j’avais eu, ne serait que l’idée du cinquième, des coups, que la raison d’état, autoriseraient à me porter, je vous jure, que tout de suie, franchement, j’aurai tout arrêté, et sans le moindre scrupule….

     Je n’entre pas dans le détail, hein, parce que j’en connais plus d’un, franchement, qui risquerait, de ne pas trop dormir de la nuit.

     Parce que le concept de renaissance, je n’ai rien contre, hein, que les choses soient bien caires ?  pas plus, que contre le  concept de résilience, qui en est une amie, ou une variante, pour ne pas dire, un synonyme.

     Non, ce qui est dingue, c’est  d’observer, que sous prétexte, que vous avez réussi, à surnager, devant le pire, on trouve parfaitement légitime, puisque la raison d’état  l’autorise, (pour mon cas personnel), qu’on vous en assène, cinq fois pire, pour peu que vous releviez le nez,  ne serait ce que quelques heures….

     Parce qu’il existe un moyen, absolument génial, en fait, pour que les personnes, aillent bien, et n’aient pas, à se transformer, en guerrière, là, où précisément,  c’est ma broderie, ou l’aquarelle, qu’elle préfèrent manier, plutôt, que bazouka, verbal…

     C’EST JUSTE DE STOPPER DE NOUS DONNER DES COUPS….Mais surtout, d’arrêter de nous faire chier….

     C’est pourtant, simple, non ?

     Mais revenons en, au « coach de merde », qu’on appelle aussi, coach à la Bartoli.

     Une psychologue, dernièrement, affirmait, la chose suivante.

     Ce qui différence, un coaching, d’une psychothérapie, réside dans le fait, que le coach, ne travaille que sur le présent, là, où la psychothérapie, travaille sur l’histoire du patient.

     Sur le principe, je suis plutôt d’accord…

     Je dis plutôt, parce qu’elle oublie  juste  différents points, qui sont d’une importance capitale, et qui sont les suivants.

     Le coaching, ne jouit d’aucune législation, pour protéger, le citoyen, de la moindre derive.

     Parmi ces dérives, se trouvent, notamment, le dérives sectaires.

       Ensuite, comme la loi, l’autorise, et alors, qu’il existe des écoles de coaching, n’importe quel couillon,  o truand, qui a un minimum de baratin, (moi, par exemple), peut prétendre, être le coach, de n’importe qui, et lui soutirer,  de façon, parfaitement légale,  de séances, qu’il se fait payer,  sans que le ou la « cliente », ait le moindre recours, puisque c’est parfaitement légal.

      Ensuite, cette belle formule, oublie simplement que le coaching arrose, un spectre d’activité, très large, qui, chacun d’eux, on en trouve dans le sport, la remise en forme, l’amaigrissent, l’alimentation, ou que sais je, encore.

       Parmi, ceux-ci, un grand nombre, sont serieux, je précise,  et sont diplômes, mais quiconque, revendique, de l’être, peut exercer parfaitement légalement, sans que quiconque, jusqu’à preuve du contraire,  ne trouve à y redire.

       Si je donne cette précision, c’est que ce st eux, justement, qui m’ont demandé, d’y faire, un peu le ménage, parce qu’ils voient en certains, une concurrence déloyale, ce qui est parfaitement justifié de leur part.

     Mais revenons en, à la formulation, de cette psychologue, sur cette comparaison, entre psychothérapie, et coaching.

     Je pense qu’un coach, qui n’a pas un minimum de notion de psychologie, ne peut être un bon coach, parce que pour identifier ce qui entrave la progression d’un enfant,  d’un ado, ou d’un adulte, quelque soit le cercle de ses compétences, il n’a pas d’autre alternative, que d’inciter, celui ou celle qu’il coache, à se poser les bonnes questions.

      Je ne suis pas en train de prétendre, que  ce soit sa préoccupation, première, mais une fois identifié le problème, et qu’il observe, que l’entrave, peut vraiment, s’avérer coriace, à négocier, il peut toujours orienter la personne, vers un psychologue, qui sera plus compétent, que lui.

      D‘ailleurs, si à un tres haut niveau, ce sont les psys, qui prennent le relai, ça n’est certes pas un hasard.

     Mai revenons au cas Bartoli.

    Pour commencer,  en dehors  des premières années, éventuellement, et encore,  que ce soit un parent, qui coach, l’enfant, personnellement, je déconseille, formellement.

     Pourquoi ?

     Parce qu’il y a tout simplement, confusion, des rôles, et que c’est vraiment, problématique, pour le bon équilibre psychologique d’un enfant, y compris plus tard.

     Dans son cas, si particulier, je suis vraiment, désolée, mais pour moi, il y a véritablement, souffrances psychologiques de l’enfant, et qui plus est, prescrite, par son père…

     La question, alors, qu’il faut se poser, serait de parvenir à déterminer, si elle aurait eu, d’aussi bons, résultats, coachée, par quelqu’un d’autre…

     La réponse, pour moi, c’est « ion n’en sait strictement rien ».

     Une chose est certaine, cependant, c’est que ce soit au sein d’un couple, ou que ce soit au sein, d’un duo, parent, enfants, le lien, affectif, prédispose,  au pires exagérations, et aux pires abus, qu’on puisse donner à voir….

     Rien, ni personne, aujourd’hui, ne peut affirmer, qu’elle n’aurait pas obtenus, de si bon résultats, coachée, par quelqu’un d’autre….

     Pour moi, ça n’est rien de moins, qu’un forme d’esclavage moderne, qui me révolte, au plus haut point.

    Pour ceux, qui l’ignoreraient, le pourcentage, des sportifs de haut niveau, qui tombent, en dépression, après leur carrière sportive, doit être, aux alentours, de 90%....

     Ceci, démontre bien justement, à quel point le coaching sportif conventionnel, pose problème, sur le long terme.

     E ne suis pas spécialiste, en ma matière, mais d’avoir vu, qu’elle présentait, son père, encore, aujourd’hui, comme un héro,  qui elle devait tout, quasiment, alors, qu’après sa carrière, justement, ce dysfonctionnement, a eu pour conséquence, qu’elle soit tombée amoureuse d’un homme, qui était un pervers manipulateur, qui a tenté de la détruire, démontre bien, justement, à quel point, cette façon parfaitement tronquée, et déformée, d’avoir été coachée par son père, ait pu la détruire, et la déstabiliser, au point de la faire devenir anorexique.

     Alors, certains, diront, « mais enfin, elle s’en est sortie »…

     Oui, effectivement, elle s’en est sotie, elle aurait pu, aussi, come beaucoup, d’entre elles, ne pas en revenir….Voilà, pourquoi, moi, ça me choque veritablement.

     Que ce coaching, là,  soit mis en avant, et que personne, quand il est sorti, ne soit monté e  au créneau, pour le dénoncer, personnellement, m’a vraiment mise mal à l’aise, et posé problème.

    Lire la suite