google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Génocide en Birmanie.

  Les trois principaux responsables du génocide des rohingyas en Birmanie :

  Le président de la Birmanie THEIN SEIN et le sanguinaire moine bouddhiste ASHIN WIRATHU sont les responsables directes du génocide perpétré sur les musulmans en Birmanie; et AUNG SAN SUU KYI lauréate du prix Nobel pour la paix, accusée de complicité tacite du génocide sur les rohingyas, étant donné que les preuves du génocide sont non seulement patentes mais nombreuses.

  Nous demandons à l'ONU de ne plus se contenter de dénoncer le génocide du peuple rohingyas mais d'engager immédiatement des poursuites réelles contres ces trois personnes citées et qui sont responsables des pires crimes que notre siècle a connu".

 

 Lundi 4 Août 2017.

https://www.rtbf.be/auvio/detail_massacre-des-rohingyas-en-birmanie?id=2250379

  Je comprends la posture de AUNG SAN SUU KYI, qui effectivement, dispose d'une marge de manoeuvre, anormalement etroite... il est vrai, qu'elle a été "tolérée", avec un pouvoir partagé, par l'armée, qu'à la seule condition, qu'elle sache rester à sa place, celle d'icône... Mais si je la comprends, je ne l'accepte pas.

  Elle prétend qu'il ne s'agit pas d'un nettoyage éthnique, mais je pense que Human Right international, est plus à même pas définition d'en juger qu'elle, précisément, parce qu'eux ne sont impliqués dans aucune comprission, avec le pouvoir birman, justement.

  En cours de commentaire.

 

Esclavage immigration FBI Européen laïcité émancipation infanticide

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire