google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

La Mosquée Al-Nouri, datant du XIIe siècle, ont été détruits, à Mossoul.

  La Mosquée Al-Nouri et son célèbre minaret incliné, datant du XIIe siècle, ont été détruits, mercredi 21 juin au soir, à Mossoul.

http://http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/06/22/l-etat-islamique-fait-exploser-la-mosquee-al-nouri-de-mossoul_5149111_3218.html#wQLu4Xdwk9ukem0l.99

   De voir qu'un édifice religieux, se trouver ainsi "récupéré", à des fins purement politiques, et plus le moins du monde, spirituelle,  ou religieuse, est à n'en s douter, la pire tuile, qu'il puisse lui arriver.

   Pour comprendre certaines chose, il importe souvent, d'y appliquer le fameux dicton "ne faite pas à autrui, ce qu'on aimerait pas qu'on vous fasse".

  Ces dernières années, ici, en Europe, au sein de certains Evêchés, la mouvance catholique, d'extrême droite, même si elle est minoritaire,   se trouvait "accueillie", en certaines de nos Cathédrales, et leurs "adeptes", (je ne parlerai pas là, de ce qu'on appelle de bons chrétiens), viennent toujours y salir les chaises….

   Est-ce pour autant, souhaitable de jeter l'opprobre, sur le lieu pour ce seul prétexte ?

 Certes non.

   Si les Cathédrales et les Eglises pouvaient parler, elle en diraient des choses, et je ne vous parle même pas des confessionnaux.

   Aujourd'hui, au sein même du Vatican, le pape François rencontre des oppositions, dans son désir de lutter contre la pédophilie et la corruption, au sein de son Eglise, c'est vous dire à quel point aucun lieu saint n'est à l'abri de la récupération toxique.

  Mais ça ne m'empêche ni de dormir, ni de soutenir les travaux de rénovation des bâtiments, dont j'ai entendu parler.

  Pendant la seconde guerre mondiale, certains religieux, prenaient parti par un mutisme inquiétant, pour l'occupant allemand, là, ou d'autres au contraire atteints au plus profond de leurs Foi, y voyaient à juste titre, l'œuvre du Diable.("Le Diable en rit encore", Régine Desforges).

  Pendant la seconde guerre mondiale, certains prêtres et bien d'autres, ont vu en l'occupant, leur Foi tellement éprouvée qu'il se mirent à douter de l'existence de Dieu, et par découragement, comme des brebis égarées, ne percevant plus la Lumière qui les guidait, se sont suicidés.  Aucun croyant n'est à l'abris, de ne plus percevoir la Lumière qui le guide, et la seule attitude à avoir, alors, ne réside que dans le fait de se demander, en quoi, pourquoi, et dans quel but, l' être humain croit en ce Dieu, quelque soit le nom qu'il lui donne, et quelque soit le lieu où il se trouve, que ce lieu soit un lieu sacré, ou pas, dans son quotidien, dans sa communauté, que cette dernière soit religieuse, ou qu'elle ne le soit pas.

  Alors, il réfléchit, à la Vie qu'il mène, et en quoi sa Foi, l'ait aidé ou pas, à telle période de sa vie, quand il devait prendre une décision, par exemple.

  Il réalise alors que le fait de croire en Dieu, n'est pas une histoire de bâtiment religieux, de Mosquée,  de Cathédrale,  de Temple, ou de synagogue, mais bien plus au plus profond de son cœur, et nulle part ailleurs.

  Les édifices religieux, en aucune façon, ne sauraient être tenus comme responsables, ou souillés de la récupération politique,  de qui que ce soit, pas plus qu'un philosophe, ou un écrivain, dont l'œuvre a passé les outrages des siècles, ne saurait être tenu responsable, de la récupération politique, que tentent certains courants politiques, quelquefois.

  Il est possible que certains trouvent étrange, que le parle d'un édifice religieux, comme d'une personne.

  C'est qu'en psychanalyse, la femme est une maison… N'importe quel psy, vous le confirmera.

  J'en fais de même avec les montagnes, les rivières, les fleuves… Tout ce qui fait notre environnement, qui ait été érigé, pour servir l'être humain, au fil des siècles, ou qui fasse partie de notre environnement naturel, j'en fais de même.

  C'est pour lui conférer le respect qu'on lui doit.

  Ici en Normandie, mais bien au-delà, je suis à l'origine du fait, qu'un regard nouveau, ait été porté, au patrimoine religieux, et certaines petites Eglises, qui font partie de notre histoire, et de mon terroir, ont vu leur restauration, reprise, depuis 15 ans.

  Au-delà du simple fait d'être croyant, j'accorde une importance considérable, au édifices religieux, quelque soit la religion, et quelle que soit la religion, par ce que j'y voir symboliquement, des lieux ou l'être humain vient puiser une façon de se ressourcer, spirituellement, devant pour l'un, un challenge à relever, pour un autre, un découragement, à combattre, pour une autre des coups, qui lui sont portés, et le courage de trouver une solution, pour que ça cesse enfin.

  Alors, je sais, certains me diront que c'est dans les édifices religieux, surtout, qu'on perpétue certaines coutumes, qui écrase l'être humain, je n'entrerai pas dans les détails, ce qui serait une remarque parfaitement légitime.

  Mais devant la souffrance, au point du désespoir, au point d'avoir le sentiment, que c'est elle, qui est en train de gagner, le simple fait de franchir les portes d'un édifice religieux, par la Paix, qu'on y trouve, et le simple fait de se recueillir, en ce lieu prompt à la méditation et à la prière, qu'on y prie, ou que l'on se contente, d'y respirer très profondément, qu'on se contente de plonger dans le miroir de son âme, quelque soit notre pensée, le simple fait de penser qu'en ce lieu saint, l'être humain, y soit venu y puiser du réconfort, et souvent la fraicheur, en soit, déjà, est infiniment salvateur.

  Oui, vous aurez remarqué que je ne parle plus d'Eglise, ou de Mosquée, mais uniquement, d'édifices religieux, et de lieux saints.

  C'est qu'entrant dans une Mosquée, je ressentirai, exactement la même chose, que dans une Cathédrale, effectivement.

  C'est qu'étant entrée dans une Mosquée, neuve, la Mosquée, précisément, je ressens la même chose, que dans une Cathédrale.

 Je vois que la déclaration de Abou Bakr Al-Baghdadi, avait fait son unique apparition publique le 4 juillet 2014.

 Je suis née le 4 avril…..Décidément.

 J'avais écrit à cet homme, une fois, ou deux fois, je ne sais plus.

 Je lui avais parlé de s son enfance, et de sa mère, notamment, et du rire, aussi, et d'humour, probablement,  c'est vous dire à quel point j'avais sortir l'artillerie lourde.

  Oui, je sais,  certains pour le coup, doivent trouver mes armes bien dérisoires, mais enfin, face à un homme qui à prétention de tenir son pantalon, avec une ceinture d'explosif, alors, que chacun sait, que le plus efficace, c'est quand même une paire de bretelle, moi, je choisi la stratégie la plus sûre, celle qui statistiquement a le plus de chance, de faire basculer, la situation.

 J'en profite au passage, pour remercier mon inspirateur, et la personne de Chang, qui était tennisman….

  Un jour, alors, que je regardais Roland Garros (en ces temps là, j'étais plus disponible que maintenant, et me laissais distraire, par le tennis à la télévision, sic !), et alors, qu'il devait servir pour le gain du match, alors que toutes personne passionnée par le tennis, sait qu'en pareil moment, on attend un service techniquement, des plus virulents, et des plus rapides, il servit son service à la cuillère….Comme l'aurait fait, un petit enfant, qui commence à peine à jouer au tennis.

  Mettant ainsi son adversaire, dans une posture, complètement désarçonnée, il marquât le point, et gagnât, le match….

  L'autre allât vers l'arbitre, pour argumenter, et expliquât "mais enfin, à un tel niveau de jeu, il n'a pas le droit de faire un service à la cuillère"…

  L'arbitre sourit, et expliquât, "rien, n'interdit à qui que ce soit de jouer ainsi, le point est gagnant, aucune réclamation, n'est recevable", sur ce point.

 Bien sûr, hilarité générale.

  Et ce jour, j'avais tellement ri, moi aussi, que c'est une leçon que j'ai gardée gravée dans un coin de ma mémoire.

  Mais où ça devient particulièrement amusant, c'est qu'à cet epoque, ce joueur, était quasiment numéro un mondial, et quand on lui demandit, où il puisait sa force, il repondait que c'était Dieu qui le guidait, grâce à ses prières.

  Bizarrement, ensuite, il a disparu des radars.

 Face à un tel coup, un coup de maître, c'est sûr, pour ne pas dire, un coup de main de main de "mètre cinquante", pour saluer Gueluk, célèbre dessinateur belge (personne n'est parfait), dont le chat est aussi clairvoyant, que sa calvitie brille au soleil levant, je ne peux que miauler de plaisir. 

  Face à un mec, qui tient une kalachnikov',  que voulez vous faire ?.... Moi, je ne sais que parler, raconter des conneries, faire rigoler la galerie, c'est pas ma faute…

 Alors, je me suis dit, "toi, espèce de couillon, j'ai deux mots à te dire".

 Je suis mon instinct, et uniquement mon instinct, et quand j'écris à un grand de ce monde, je pratique toujours ainsi.

   Pour ce qui concerne cette Mosquée en particulier, le fait que son minaret ait été penché, me fait penser que peut être il serait tombé….

  Puisque  déjà, j'entends des voix qui s'élèvent pour le financement de la reconstruction,  je ne souhaite qu'une chose, en vérité, c'est que cette dernière ne devienne que le symbole d'un Islam, qui est en reconstruction, et qui deviendra, je l'espère, plus respectueux des femmes, des enfants,  et des  minorités et qu'elles cessent de condamner, l'expression artistique, la liberté de Culte, ou la liberté d'expression, comme c'est encore trop souvent le cas, dans certains pays arabes.

 Ainsi, je n'ai aucun doute, sur le fait, que le minaret à venir, sera aussi droit, que la flèche d'une Cathédrale.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.