google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Martin Weill débriefe les six premiers mois de la présidence Trump

   Je précise que je ne découvre pas cette émission en replay, mais  que je l'avais écoutée, comme je parviens à le faire quelquefois, parce que j'apprécie beaucoup le travail de Sonia Devillers ainsi que celui de ceux qui travaillent pour son émission.

   Pour ce qui concerne le traitement de la canicule, je dois reconnaitre qu'à force, chaque jour, il est un peu difficile de traiter le sujet en prenant de l'altitude, bien que l'air y soit souvent plus frais, parait il, mais encore faut il, pour celà, au minimum, rechercher la réelle motivation de hausser le debat, ou la réflexion.

  L'angle "réchauffement climatique", me semble pourtant être bien le minimum syndical, qu'on soit tenté de revendiquer, en temps que téléspectateur, non ?

  Pour ce qui concerne le travail de Martin Weill, que je ne regarde que trop peu, je l'apprécie toujours, parce qu'il fait preuve de courage, d'obstination, et sous ses airs d'adolescent baroudeur, façon "nu et culotté"qui donne malgré lui, l'image d'un journalisme "bout de ficelle", pour ne pas dire "lacets de baskets en toile, en premice de rupture", il nous l'envoie toujours gentiment dans les gencives, avec la précision d'un Robin des Bois, qui ne rate jamais sa cible....

 Quand Simone n'est pas là, Françoise Veil,

Et si Françoise n'es pas là, c'est Martin qui s'y colle.

 

   "Ne change rien, Martin".

 Et même s'il y a plus d'un âne, qui porte de ton prénom,

Ta motivation conjuguée à ton goût pour le dérision, 

 Un peu Tintin, mais c'est vrai, "en brun",

Ne recule, devant aucun ridicule, 

 Non, vous n'aurez pas la rime en....

 Inspiré par Meurice, 

 Nous montrer nos contradictions, 

 Certis tous  de nos idées reçues, 

 Les deux pieds dans notre merde, 

 Assez bien vu, de nous indiquer le PQ !

 Merde, j'avais dit que la f'rai pas !

 Ha la la, toujours le caca....

 Conclusion de l'hitoire,

Eté comme hiver, 

 Les deux bras plongés dans la merde de l'humanité,

On aura toujours besoin de quelqu'un,

pour nous indiquer où se trouve le PQ.

   Bon, sinon, sur le fait que trump, ne soit plus une source d'inspiration pour les comiques, je l'ai expliqué, il doit y  avoir 6 mois ou un an, dès qu'il a été élu en fait, pour ce qui me concerne.

   Alors, ma conclusion est la suivante, et puisque Desproges, avait posé la fameuse question, sur laquelle j'ai beaucoup travaillé, "peut on rire de tout", la réponse est sans détour.

 "En principe, oui".

 Simplement, quelquefois on en a juste pas envie, ou plus envie.

 Merci, pour la réflexion, sur le coran et la bible, j'ai trouvé ça très marrant.

  Sinon, aujourd'hui, 12 juillet, j'ai entendu aux infos, que mélania trump, aimait beaucoup la france, vraiment, et qu'elle aurait aimé, visiter plusieurs monuments parisiens, à l'occasion de ce voyage, où elle assistera avec son mari, donald (coincoin), au défilé du 14 juillet.

   Ca va se finir en fait, sur un bateau mouche, c'est moi qui conduit, et si elle veut vraiment être en sécurité, je lui recommande de le faire en nikab, pour ne pas qu'on la reconnaisse.

  A moins que ce soit qu'on la reconnasse,   comme ça elle pourrait avoir une vague idée, de ce que c'est que de percevoir le monde derrière un grillage.

   Oui, je sais, sa bouche en canard, et son facies refaits, les cacher derrnière un nikab, c'est vraiment dommage, si on lui avait dit, un jour, que pour visiter notre dame, parce que la leur est en vacances au Mexique, il serait necessaire de se déguiser en femme de djihadiste, pour sûr, elle y aurait réfléchi à deux fois, et autrement que son reflet, dans le miroir....

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.