google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Multinationales et VIVARTE "un cas d'Ecole".

 

VIVARTE pourtant, avec un nom comme ça....

 Oui, je sais, en temps semilogue, je ramène encore ma fraise, sur le sujet, mais enfin, c'est quand même pas ma faute.

    Bon, pour commencer, j'ai entendu ce matin, que les salariés, qui à juste titre étaient inquiets, et le sont encore, un peu comme des hareng sur le grill du barbecue, en plein été, qui se demandent si les flammes de l'enfer, version CAC4O, va leur lêcher les fesses encore longtemps, ont dit textuellement, "et François Hollande, alors... Il avait dit, qu'il protègerait nos emplois, et empêcherait la fermeture".

    Pour commencer, François Hollande, qui represente la france, ne peut pas tout, et racheter une filiale, d'un groupe multinational, comme ça, à chaque fois, que le cas se presente, il n'ya qu'à voir, avec Allianges, ce que ça a donné.

Pour commencer, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ait bien mis la main au porte monnaie, pourtant, pour tenter de sauver les meubles.

ça, c'est une première chose.

    Ensuite,  ce cas, particulier est parfaitement parlant, quand on réalise, le manque de déonthologie, et surtout, l'absence de législation, qui entoure les politiques, des grand groupes multinationaux.

   Oui, j'ai bien dit deonthologie, je ne vois pas pouquoi, on aurait des scrupules, à utiliser ces mots, pour des entrerises du CAC 3 40, si l'on considère que quand ils installent des magasins, ici, en France, c'est bien parce qu'ils viennet y chercher les clients....

   Mais ceux qui y travaillent, et gagnent leurs salaires, sont AUSSI des consommateurs.

   Aujourd'hui, de plus en plus de consommateurs, et moi, en tout premier lieu, quand j'en aurai ls moyens, j'acheterai moins, et de meilleure qualité? je prendrai garde, le plus possible, à veiller, à ce que l'objet, les chaussures, ou les vêtements, que j'achete, soient issus, d'usines, qui respectent, les employés, qui y travaillent, et banirai, les produits, qui ne repondent pas à ces ecxigences.

  Qu'ils le veiullent, ou non, il faudra bien y venir, puisque de toute façon, grâvce à internet, et DES MEDIAS SOUTENABNT LE TRAVAIL D'INVESTIGATION, tout se sait ! à present, et ça serait bien que chacun, en prenne conscience.

  Quand ces journalistes, font ce travail d'investigation, on realise, enfin, c'sest ce qui est prétendu, qu'il est impossible e tracer, la provnance, des produits, en question.

   Si ces multinationales, se contentaient de ne pas s'eparpiller, dans une multitude de secteurs, elle ne choisraient que certains mieux ciblés, et parviendraient sans probleme, à assurer, LA TOTALITE DE FILIERE..... de telle sorte qu'elle puisse ensuit, repondre, en temps que responsable, du debut, jusqu'à ce que les produits, arrivent sur les marchés, et les magasins, des pays, occidentaux, où ils sont vendus.

   Et ces remarques, ne valent pas que pour VIVARTE mais pour l'ensemble, du prêt à porter.

   Ensuite, alors, le magasin, peut se venter de pratiques vertueuses, et revendiquer un label de qualité, qui soit entièrement transparent.

   Ensuite, une seconde piste doit être étudiée.

   Il s'agit de veiller, à ce que le prêt  porter, soit adapté, à l'evolution de la morphologie, du consommateur. Et sur ce point, je vous prie de me croire, j'en connais un rayon.

  Proposer des cahussures, avec des largeurs différentes, et adaptées, au differentes pathlogies. Je reconnais que je suis un cas, extrême. Mais entre des chaussures françaises, de très bonnes factures, mais qui coutent donc, 200€, au bas mot, et des chaussures fabriquées, à l'autre bout du monde,  qui sont extrêmement bon marché, mais dont on peut retrouver l'equivalent, dans n'importe quelle enseigne, il doit être possible, de trouver des formules intermediaires.

  Pour les vêtelments, enfin, je veux dire, le prêt à porter, "même topo".

  Bon, je suis ce qu'on appelle pudiquement, "une opulante créature".

  Je mets du 50, oui, j'ai bien du 50 et que ceux que ça dérange, en prennent surtout bien conscience, JE VOUD EMMERDE.

  Jamais je ne trouve de fringues, non seulement, à ma taille, deja, ça, c'est difficile. mais en plus, quand on en trouve, c'est toujours, benu oui oui, d'un triste et d'un moche, à decourager d'assumer ses rondeurs, je vous jure.

   Alors, à chaque fois que j'entre dans un magasin, "même topo". je vois des trucs, super joli, et quand je demande s'ils font ls grandes tailles, on me repond navrées, qu'ils vont jusqu'au 46.....

  Et encore, là, je vous fais la version optimiste.

   Mon Dieu.

   Comme j'ai le sens de l'humour, je m'en tire toujours avec une pirouette, c'est sûr, mais enfin, j'aimerai bien user de mon sens de l'humour, pour autre chose, que de ne pas perdre la face, devant un chemisier en Liberty, ou un quelconque truc qui me plait, et me case toujours, dans la case "tu te la mets sur l'oreille".

   Bon, sinon, il existe encore, une autre piste, qui est celle de presenter les vêtements, selon les tailles, et exposées, clairement.

   J'ai testé pour vous, chez KIABI, pourquoi, ne pas les citer, il y a quelques jours, les vêtements, triés, de telle sorte que ce sont les tailles, et uniquement, ls tailles, qui sont montrée, comme critère de rangement.

   Je vous fais la version courte.

   Le peu de fois que j'ai envie de faire de magasinage, comme disent les quebecois, j'entre dans la magasin, j'ai les l jambes qui fatiguent vite, alors, je bave devant plein de modèles, à chaque fois, dans celui que j'ime, je fouille pour trouver ma taille.

 9 fois sur 10, ils ne l'ont pas....

   Donc, je passe mon chemin, FRUSTRATION.

  Résultat des courses, je renonce à faire les magasins, parce que je vois des tas de vêtements, qui me plaisent, qui seraient parfaitement adaptables à ma silhouette, mais qui n'existent pas dans ma taille.

Je précise que ce probleme est pire encore, côté homme.

Et ça n'est pas Artus qui me contredira.

https://www.facebook.com/Artus.officiel/

Là, je suis rentrée dans la mgasin, et tout etait rangé, par taille.

 Donc, j'ai filé aussi sec, dans l'espaced e ma taille, j'ai trouvé ce que je cherchais, en 5mn, et resultat des courses, non seulement, jetais beaucoup moins fatiguée, mais en plus, je n'étais pas frustrée d'avoir bavé devant je ne sais combien de trus, que j'aurai aimé acheter, puisque s'ils n'étaient pas dans la taille, c'est qu'ils ne l'avaient pas.

On appelle ça, juste "le respect du client".

 Je suis sortie avec des trucs, super mignons,  j'ai félicité la vendeuse, et lui ai expliqué, pourquoi, j'étais si contente.

 Bien sûr, on me dira que  je vois midi à ma porte, mais que je ne reflete pas l'avis général, ce qui est envisageabl.

Quand je regarde pour information, certaines marques de prêt à porter plus specialement, destinées aux ados...

Les jolis petits trucs, que je vois, ils sont proposés, en... 36... 36 36, et puis aussi, du 36, je sais pas, mais moi, quand je croise des ados, aujourd'hui, y'en a de toutes le smorphologies, hein, elles, ne font pas du 36.

   Une ado qui est un peu trop rondes, et qui a du mal, à trouver des vêtements comme elle aimerait, c'est aussi une ado, qui ne peut pas de  se mettre en valeur... Il ne faut pas leur reproher, ensuite, de ne porter que du noir, et de chercher à se cacher sous des vêtements sans formes, et sans aucune originalité.

 On sait, que l'obésité, est un problème de santé publique, mais commencer par leur proposer des vêtements abordables, qui les aident à se sentir plus jolies, c'est aussi un moyen de les aider à s'aimer mieux, non ?

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire