google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Vénérer le port d'arme, c'est faire l'apologie de la lâcheté.

   Hier matin, sur france inter, j'ai écouté une émission, qui s'appelle "un jour, en France", qui était consacré au fait, que certains sedemandaient s'il ne serait pas bienvenu, de remettre en service, le sacro saint service militaire obligatoire.

 Vous pouvez réécouter cette émission en suivant ce lien.http://www.franceinter.fr/emission-un-jour-en-france-faut-il-retablir-le-service-militaire

 En France selon mes conseils, le gouvernement à établi la possibilité de faire ce que lon nomme un service civique.

http://www.service-civique.gouv.fr/

 Le but de la mise en place, de de ceservice consiste dans plusieurs objectifs.

 Chacun sait qu'un jeune, par définition, se trouve dans une situation intermédiaire, où il quitte la cellule familiale, et est sensé entrer dans la vie active.

 Selon sa scolarité,  les diplômes obtenus, ou pas,  ce passage, peut êtreplus ou moins delicat à négocier, sur le plan psychologique.

   Chez certains peuples authoctones, j'avais fait certains recoupements, en regardant des reportages, où je voyais qu'il existait chez eux, certains rites, qu'on appelle couremment, "rites initiatiques", et qui correspond au passage, dans la vie d'adulte.

  Ors, nous vivons nous, dans des sociétés oul'être humain, est hypr protégé, physiquement, en tout cas.

 On ne voit pas, mais j'ai en memoire, moi, d'avoir vu, mes filles, jouer, dans des jardins publics, ou glissant sur un un toboggan, il arrivaient dans le sable....

    Aujourd'hui,  quelques morceaux de verre, dans le sable en question, et le maire du village,se retouve avec une rclamatio, parce que l'enfant aurait pu se belesser !

   Mais il n'y a plus de sable, des tapis de 10 cm d'epaisseur, qui coûtent une fortune, empêchent que le petit chérubin, court le risque de se faire le moindre hématome.

 Certes il a les crottes de chats et de chien, mais là, encore, le problème est le même......

 Ce qui en résulte, en tout cas, c'est que dans les sociétés occidentales, les ados  adoptent systematiquement, des conduites à risque, bien plus, que dans des socités primitives

 Le service civique, a pour ambition par l'intermédaire de ce service de proposer des solutions.

 Pour l'instant, ce service ne fonctionne que sur le volontariat.

 Il a été évoqué, hier, dans l'émission, qu'il soit rendu obligatoire.

 Je pense que ça serait souhaitable, en effet, mais des lors qu'on est en mesure, d'en proposer,avec une gamme assez large, pour satisfaire leur choix.

 Le problème évoqué hier, dans l'émission, tendait à signifier, qu'il importait que ce soit imposé.

    J'ai senti, comme un non dit, que cette volonté cherchait à vouloir, que l'eat français, se substitue à une forme d'autorité paternelle, version "tu feras ce qu'on te dira", pensant que ça serait une bonne posture, vis à vis d'un jeune qui aurait manqué de cette autorité là.

 Je pense moi, que c'est une bonne idée, si on lui impose que ce service soit proposé, dans un laps de temps donné, et avec une offre, assez large.

   Ca peut même aider certains jeunes, à se projeter de façon plus concrete, dans un avenir proche, selon le même principe que certains jadis devançaient l'appel, sous les drapeaux pour poursuivre leur carrière ensuite.

   Pour en revenir à ce probleme de rite inititique, qui fait cruellement defaut, dans nos sociétés occidentales,les consequences, sont graves, morts sur les routes, conduites, à risque,  que soit alcool, drogues, comportements sexuel, inappropriés..... Leur imagination, est assez vaste sur le sujet.

  Si je parle de ce sujet, ici, au sujet du port d'arme, c'est parce que l'adolescence, est un moment, où un ados, est en quête d'absolu, il vaut abslument rmettre en cause, enfin, souvent, l'ordre etabli,  et plus precisement, les valeurs, que ses parents, lui ont transmises.

   D'ailleurs, je tiens juste à préciser, qu'il arrive aussi que des ados passent ce stade, sans qu'il n'y ait la moindre crise véritable, pour peu que leurs parents, ne les aient pas infantilisé, à l'excès.

  Je donne cette précision, parce que j'ai eu trois filles, qui sont grandes à présent,  et en dehos,  de ma seconde, qui a voulu, pendant quelques mois seulement, porter des vêtements de marque, je n'ai aucun souvenir, que cette perode ait été difficile.

 Alors, "comment j'avais fait".

 Et bien j'ai considéré qu'elle avait besoin de s'identifier, à une marque, à un groupe.

   Moi, avec leur père, nous n'etions pas riches. Alors, comme ils avaient de l'argent de poche chaque mois, je lui ai explqué, le plus simplement du monde, que si elle voulait s'acheter ses vêtements, il était logique qu'elle les paie, que je comprenais, mais que je ne pouvais pas.

 Au bout de trois mois environ, elle realisait que c'était ridicule, et que son argent, pouvait être utilisé, de façon beaucoup plus intelligente.

   Mais je précise que j'ai toujours élevé les filles, avec la volonté farouche d'encourager plutôt la différence, et la singularité, plutôt que de se fondre, dans un groupe, ou une identité toute faite.

 Ca peut sembler futile, mais mine de rien, c'est le meilleurs vaccin, à pas mal de soucis à venir, dont la crise d'adolescence.

 Il ne s'agit pas d'imposer absolument cette difference, mais bien d'en suggerer les aventage et pas d'aventage.

 Ca va sans dire que ça ne peut convenir que si le dialogue est bon.

 Si je parle de ça ic, c'est parce que certins jeunes sont assez stupides, pour penser que de manier des armes à feu, pourrait fair d'eux, des hommes....

 C'est plus le cas aux USA notament, ou le port d'armes, est dans la constitution.

 Je tiens justeà rappeler, que si le port d'arme existe là bas, ça n'est qu'un reliquat de l'époque des westerns, etque nous sommes en 2015.....

Quand je parle d'apologie de la lâcheté, je suis tres sérieuse.....

 En effet, sortir une arme et tirer, c'est la solution de facilité, quand on se trouve en face de quelqu'un.

 Certes, j'imagine bien ce qu'on me repondra, que si cette personne a un flingue, c'est elle qui aurait le dernier mot.

 Mais si lui, ou elle, n'a pas de flingue non plus, il ou elle, n'aura le dernier mot, que les deux restant en vie, et le dialogue et la communication, sont sensés resoudre, les conflits....

 Ce ne sont pas les armes, qui doivent hurler plus fort, que les  humains.

 Le problème aux USA, se touve dans le fait, que de façon inconsciente, certains americains, sous pretexte de legitime defense, sont devenus incapables, de resoudre un conflit, des plus ordianires, qui soit.

 Le port darme lobotomise, l'être humain. pour moi, c'est une absolue certitude;

 Il n'y a qu'à voir, ces ados justement qui partent faire le djihad..... S'ils sefont faire des selfies, ils eprouvent le beosin de poser avec leur arme, à la maisn, pour a voir sle sentiment, d'être quelqu'un, parce que au fond d'eux m^me, ils savan que ce ne sont que de f gros nuls, sans aucune personnalité...

 Si quelqu'un vous dit des choses désagreables, ou vous insulte, vous allez vous rebiffer, et vous défendre avec vos paroles c'est normal, vous ne méritez pas ça....

    En france ici, nous a vons eu deux cas tout à fait intepellants, un jeune homme, qui avait soit disant regardé un autre avec un oeil, particulier, s'est vu "planté", pour ce seul motif, Calogero en a fait une chanson.

 
  C'est pour cette raison que j'ai demandé à notre ministre de l'éducation,  Naja Vallaud Benkacem de faire le nécessaire pour que dès le plus jeune age, l'accent soit mis, sur l'oralité.
 
 C'est parce que dès le plus jeune age, il est important qu'un enfant, sache s'exprimer, dans l'urgence, si quelqu'un, le blesse, le vexe, oupire, qu'il puisse manier le langage, le mieux possible.
 
 Aujourd'hui, avec le problème des jeunes qui partent faire le Djihad, et qu'on étudie leur portraits psychologiques,  ce sont toujours, soit des gens sans histoire, je dirai "anormalement lisses", soi t des timides.
 
 Et passer de la timidité au port d'arme est helas, fort courant.
 
     L'idéal serait qu'il y ait des cours de théâtre, et d'expression orale, partout dans les écoles, les collèges et les lycées, justement pour vaincre la timidité, et favoriser l'expression orale.
 
   Enfin, pour finir, je précise que j'ai entendu un argument qui est courant, aux USA et qui prétend que celui qui souhaite donner la mort à quelqu'un, de toute façon, y arrivera toujours, puisqu'ilpeu detenir sur liui, alors, une arme blanche.
 
  C'est vrai, mais cetargument, est irrecevable, pour la simple raison, que c'est physiquement, bien different d'appuyer sur une gachette, que d'enfoncer un couteau, dans le corps de quelqu'un.
 
  D'ailleurs, c'est assez simple, si vous interrgez des personnes, qui souhaitent porter sur eux une armes à feu, e dehors, de la criminalité, je pveux dire, ils preferent un petit pistolet, un truc, "qui paie pas de mine", dans l'espoir qu'ils n'auront pas à s'en servir, et croyez moi, ceux là, ils sont bien loins, d'avoir "le courage", d'enfoncer un couteau, dans le vendtre d'un eventuel agresseur. non, les armes, vous pouvre retourner le probleme en tout sens, c'est au contraire, une veritable "simplefication", de l'acte de tuer, justement.
 
   Un peu comme si, le fait, de donner la mort, par une arme à feu, rendait la mise à mort, "moins sale", au niveau de la conscience. Mais donner la mort, c'est donner la mort, quelque soit l'arme, je suis désolée.
  
  Pour moi,  le port d'arme exonère l'être haumin de faire l'effort de la communication, pour résoudre un conflit.
Ors ce qui differencie l'homme de l'animal, c'est précisement, entre autre, avec la démarche artitique, sa diversité dans la communication.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.