google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Palestine et Israël, quand les artistes s'engagent.

 

 Aujourd'hui, ce sont d'autres artistes qui prennent position, voyez plutôt.

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/45468-140928-mortensen-condamne-israel-d-etat-terroriste

   Ces jours derniers, c'est en Israël même que des artsites "frondeurs" qui ont refusé de baisser leur froc devant la ministre de la Culture israelienne.

    Car en Israël, comme en Russie, la démocratie, n'a pas lieu, ça n'est qu'un simulacre comme hélas, dans certaines démocraties, ce qui soit dit en passant, induit inévittablement, le fait que certains peuples aient fini par prendre en grippe les gouvernements qui les opressent, mais bien pire, la démarche politique la plus élémentaire, qui signifie je le rappelle "gestion de la cité" et qui est la plus noble qui soit.

    En France, nous avons la chance d'avoir, il me semble, un pannel de courants politiques relativement large, enfin il me semble.

  La lutte contre la corruption qui est menée par François Hollande et son gouvernement, a commencé à porter ses fruits puiqu'aux dernières elections, le taux d'abstention avait commencé à diminuer. Peu, c'est vrai, mais quand même.

  Des politiques qui pratiquent la langue de bois sur des sujets dont ils savent pertinamment que le peuple lui, est extrêmement soucieux, courrent le risque de voir, ces potentiels electeurs, mal interpreter leur position, version "cul entre deux chaises".....

   Pour ce qui concerne la nioton de Boïo cott je rappelle que le boïcott culturel, est plutot mal venu precisement parce que c'est aucontraire par la Culture que les idées progrssent et que par exemple, les plus gros soutiens que peut attendre les palestiniens comme tout peuple opprimé, vient en tout premier lieu, du milieu artitique justement et celà quelque soit la Culture.

 Enfin pour finir (je pense à Manuel X Walls notamment) je rappelle qu'il serait peut être temps, d'avoir le courage de reconnaitre,, que de condamner la politique de colonsation de la palestine par Benjamen Netanyaou n'a absolument aucun rapport avec le fait de porter un jugement negatif de quelque nature qu'il soit, sur la culture juive, son histoire, et donc son identité, il ne s'agit que de condamner une politique colonialiste, absolument scandaleuse et meurtrière, vis à vis d'un peuple voisin qui souffre ma martyre par une colonisation,  qui dure depuis 60 ans et qui n'aurait jamais du commencer.

   Aujourd'hui, pourtant les choses sont ainsi, et les israéliens d'aujourd'hui n'ont pas à souffrir, d'avoir été dirigés, depuis 60 ans par des individus qui n'ont jamais été animés, que par leur désir de vengeance relativement à la Shoa.

  Seulement voilà, aujourd'hui et demain seront un autre jour, et le peuple juif, est bien loin d'être le peuple, le plus victime de génocide, qu'ils le prétendent, il serait temps, il me semble, d'apprendre à vivre au présent, avec les préoccupations du présent  "là bas et maintenant" et si possible, en laissant le contexte religieux de part et d'autre le plus loin possible, de toute véleïté politique.

 

 

Jeudi 20 août 2015.

  Je reviens sur la position de Patrick Bruel sur le sujet.

http://www.huffingtonpost.fr/2014/08/04/patrick-bruel-israel-palestine-facebook_n_5647320.html?utm_hp_ref=france

   Je précise que je n'ai moi, absolument jamais eu le moindre doute, relativement au fait, que bien qu'étant juif, il ait toujours condamné la politique de colonisation du gouvernement israelien.

  Je viens de relire sa position sur le sujet, que je trouve interressante.

  Au moins a t il le courage, lui, plus que d'autres, visiblement, de dire ce qu'il pense.

 Pour ce qu'il pense de mon projet à moi, je n'en sais rien, mais le fait de ne rien en savoir, venant de moi, ne signifie pas qu'il soit contre, mais juste qu'il n'en dit rien.

 C'est son droit et je le respecte.

  Quand il dit, par contre, qu'il ne faut pas que le conflit israélo palestinien influence le comportement des descendants d'immigrés, que ce soit en France ou ailleurs, je le comprends et il a parfaitement raison.

 Seulement voilà, ça n'est pas comme ça que les choses fonctionnent.

   Pour commencer, si internet est un outil merveilleux, l'un des revers de la medaille réside dans le fait que certains sujets plus que brûlants le sont au point d'enflammer la toile, comme on dit couramment et que cette toile n'est pas en coton BIO, version "petite fumette" mais plutôt souvent une espèce de couverture que certains esprits pas necessairement bien intentionnés cherchent à s'approprier, à des fins  particulièrement malhonnêtes.

 Ainsi, le moindre fait divers prend il une proportion incroyable, uniquement par la loupe internet....

 Les personnes qui réagissent aujourd'hui au conflit israélo palestinien,  ne sont pas des victimes d'une forme de manipulation venant d'un courant politique ou même religieux, mais des personnes saines d'esprit qui sont juste hulcérées par une injustice aussi flagrante,  que révoltante. Et chacun sait que la révolte, est la meilleure nourricière du pire. Demandez donc à Balavoine, dot je n'ai aucun doute qu son fantôme est à mes côtés.

   Je fais ce que je peux, moi, à mon niveau, pour faire le maximum avec mon extincteur virtuel, pour circonscrire l'incendie, et essayer de canaliser cette colère qui est profondément légitime et honnête, au sens le plus "enfantin" et donc pur, qui soit.

   Ce sont aux politiques de bouger à présent, et aux artistes, aussi, de se prononcer enfin il me semble.

   Et pour en revenir à cette "pseudo haine" justement relative à Patrick Bruel sur le sujet, j'y vois moi justement, ce que j'ai tenté de démontrer hier, dans le fait qu'il existe une confusion véritable, entre l'antisionnisme et l'antisémistisme....

   Ceux qui s'en pennent aujourd'hui  aux juifs "qui ont reussi" et qui grâce à leur argent detiennent effectivement une forme de pouvoir, oublient juste un élément fondmamental, qui réside dans le fait que les juifs qui habitent en dehors de l'état d'israël sont ce que lon nomme "des diasporas".

   Le phenomène "diaspora", est un phénomène qui n'a jamais, absolument jamais été propre aux juifs mais à n'impote quel peuple qui se soit trouvé dans l'obligation de fuir son pays d'origine, pour généralment simplement ne pas mourir....

   Une fois émigré, gardant son identité culturelle, qu'il fait cohabiter avec le pays qui a eu la bonté de l'adopter, quelque soit le pays concerné, il n'a de cesse, de vouloir se hisser normalement d'autant plus haut que ses parents et grand parents sont généralement arrivés sur cette nouvelle terre, pour faire les besognes les plus méprisables, ou bien comme pour les juifs, roms ou arméniens,  d'avoir été génocidés......

   Ce phénomène "diaspora", est même en ce qui concerne les juifs, je dirai plutôt éloigné, je le précise, du contexte religieux, ce qui soit dit en passant, est plus facile à considérer, et donc souhaitable.

   Si l'on observe les flux migratoires, depuis 200 ans, au niveau planétaire, on observe ce phenomène de la façon la plus évidente, notamment aux USA, puisque le peuple américain est composé à 99 % d'immigrés qui venaient notamment pour beaucoup d'Europe, qu'il appelaient d'ailleurs "le voeux continent".

  Figurez vous que les trois soeurs de mon arrière grand mère, ne riez pas, c'est un scoop, je l'ignorais completement, on temigré là bas !

   Ainsi, quand on reproche à Patrick Bruel d'être "pro israelien", on ne dit pas qu'il est pro israélien, on prétend qu'il verse du pognon à l'armée israelienne, ce qui est simplement un mensonge véritable, utilisant ses origines juives qu'il n'aurait soit dit en passant pas à renier il n'est pas responsable lui en temps que personne de voir son pays d'origine géré par un truand notoire, qui pratique une politique vis à vis de la Palestine, qu'il condamne........

 Alors que le seul véritable grief qu'on lui reproche, et qui est de l'ordre du non dit est simplement, d'être très riche et très célèbre.... En gros, cette position est aussi conne que de reprocher à un allemand "parvenu socialement", de soutenir l'extrême droite allemande ou enropéenne.

 Certes, ça pourrait être le cas, mais il se trouve que non ! Que ça n'est pas le cas.

   Cet exemple justement, illustre parfaitement la confusion qui est faite entre antisionnisme, et  antisémitisme. En fait ce dont il faut véritablement prendre conscience c'est que cette confusion pervertit véritablement la cause palestinienne, parce que le véritable scandale aujourd'hui réside dand le fait que n'importe quel enfant qu'il soit palestinien ou juif, devrait vivre selon les mêmes critères, relatifs à la dignité humaine, c'est à dire, niveau de vie, scolarité, droit de culte, bien sûr, qui est indissociable, des droits de l'homme...

   Posez donc la quesstion à n'importe quel gamin, et demandez lui, en quoi ça me regarde, ou ce qu'il pense, du sionnisme ou de l'antisionnisme. Il s'en fout, le gamin, vous comprenez, sur place, ce qu'il lui importe lui, c'est de savoir que la rentrée va approcher, et qu'il aimerait bien aller à l'école en securité, et qu'on arrête de le faire chier, et de l"empêcher d'aller de l'avant, en méprisant les siens, voilà ce qui lui, lui importe.

 

 pour information, le fait que les diasporas, dans le monde cherche à a voir une form de poucvoir sur les fgouvernements des pays d'origine, n'est anbsolument pas reserv au peuple juif, de par le monde.

 c'est au contraire un probleme f  veritable que rencontre tous pays acccueillant et qui n'est pas sans posee rde probleme veritables, justement sur le plan des relations, entre pays, côté diplomatie et politique internationale, ce qui est coherent.

 parce que leur discours est le suivant:

 "vous nous avez accuilli, on a bien fait la merde, on b vous a enrichi, on s'en est sorti ona fini par reussir à s'enrichir à present "on pèse bien lourd (financièrement, ), et donc voilà quelle sont nos exigences";

 le challenge, pour les gouvernements etan de s parvnir à menager l chevre et le choiu, ce qui n'est pas toujours facile je dois e reconnaitre.

 et à ce peit jeu, on parle plus, de la diaspora juive c'est vrai mais si n en parle plus c'est à cause du conflit irsd raelo palestinien justement; mais pour être franche, je ne suis pas si sure qu'elle soit effectivement  plus influante que n'importe quelle autre diaspora, dan l monde vis à vis d'autre, pays.

Bn et bien je vois que ça avance;

  En fait ce  que je conste moi c'est qu'au fur et à mesure,, que les artistes prennet position pour condamner la politique de netnYaou, et qu'ils se font  mencer ou reprimender ce sont les theses non pas ansemites qui sont appelées à être sollicitéesmais plutot, les thèses antisionnistes c'est à dire  que le message envoyé est le suivant:

 "Nous juifs, sommes tres pussants, puisque 'on est extrêmement riches, et très influents, la preuve regardez ce que l'on fait".

 Ce qui moi m'interpelle au plus haut point concernant le milieu du cinema.

 A savoir une bande de connards, pour certains, qui ne connaissent absolument rien à la démarche artistique, à son origine, qui est des plus nobles et dont le but précisément, doit (et pas devrait) consister , au contraire à savoir dénoncer des abus (la politique de colonisation d'Israël vis à vis de la Palestine), ou n'importe quel autre sujet de politique intérieure, ou internationale, comme c'est le cas...

C'est à die que plus les artistes vont prendre position plus ils seront condamnés et pus les prducteurs, qui sont dans le milieu du cnema ou de l'aaudiovisuel qui le leur reproche, seront eux mis sur le touche et plus l'antisionnisme, lui, rigole.......

 C'est  vrai que les juifs eux même, ceux qui sont en bas, et pas dans les hôtels particuliers, dans les familles hyper friquées, doivent apprécier le fait que dans la rue, cet antisionisme, renchéri par les réactions que je vois, doivent être appréciées à leurs justes valeurs.

 

 Jeudi 27 août 2015.

 Daniel Barenboim.....

 Oui, je me souviens tès bien, comme on dit vulgairement "il n'en est pas à son coup d'essai". "Morte de rire", en lisant l'article, je dois dire.

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-veut-empecher-daniel-barenboim-d-aller-jouer-en-iran_1058851.html

   Mais à quel titre "grand Dieu" Israël se permettrait il, de ramener sa fraise, qu'elle soit gariguette ou des quatres saisons, comme on dit vulgairement, sur ce qui se passe sur le sol iranien ? Oui, je fais assez bien la grande naïve. En général, c'est assez payant.

   La ministre de la Culture israelienne, va écrire à Angela Merckel.... "Ou, la la, comme on a peur".

 en fait je suis vraiment désolée mis ue fois de plus je suis vraiment amusée par un tel niveau d'imbecilité, qui est comment dire... tellement ors norme, qu'il faudrait la coller, dans un zoo celle là aussi, tiens. Non mais vraiment.

 attendez cette imbecile, est "sinistre de la Culture".....

 voilà.

 Elle est SINISTRE DE LA CULTURE.

 oui je le repète parce que je trouve que je suis moi qui suis rien de moins qu'une Egerie, particuliètrement inspirée, sur ce coup là, comme vous pouvrez le voir.

   Reprocher à des artistes de vouloir transmettre un message, via leur expression artitique, c'est un peu comme si vous reprochiez à un jardinier de poser ses yeux sur ses fleurs ou ses legumes, ou bien comme si vous lui reprochiez de regarder la terre de son jardin...

  Comme si vous reprochiez à un menuisier de caresser le morceau de bois qu'il travaille, ou comme si vous empêchier un humoriste de sortir une connerie pour faire rigoler la galerie.

 Moi, en l'occurance.

   Ha ça, c'est sûr, si elle écrit à Angela Merckel à ce sujet, je n'ai aucun doute, avec les préoccupations qu'elle a en ce moment, qu'elle va au moins, je l'espère, saisir l'occasion de faire péter une roteuse.

   En fait, ce qui est dingue, c'est que cette imbécile  (comme quoi on peut être une femme,, et etre parfaitement stupide enfin vous me direz accepter un poste de ministre de la Culture sous Benjamen Neatanyaou, faut deja être frappée d'alignement au départ, ou bien alors, être grassement payée)visiblement,  a du laisser passer un laps de temps un peu trop long, depuis la dernière fois qu'elle a écouté de la musique, car sinon, elle saurait qu'en écoutant de la musique et bien comme la musique adoucit les moeurs, les gens se foutent moins sur le gueule, et dans son cas,  ça pourrait aussi la rendre moins bête, mais enfin, même si la musique a des effets, quasiment miraculeux, celle là, avec la couche qu'elle se trimbale, franchement, faut pas non plus demander l'impossible.

 OUI la SHOA....  ON SAIT , l'aulocoste tout ça, c'est bon, merci, on sait on est au courant, je rappelle simplement que si l'on fait un concours à celui qui pisse le plus loin, en ce qui concerne le nombre de morts côté génocides, et bien les juifs, n'arrivent qu'en troisième position. Merde, alors Hitler, il était chié, quand même, il aurait pu pousser le bouchon, un peu plus loin.

 Non mais c'est pas vrai.

 Quel "peuple élu" ?  De quoi, "le peuple élu" ? Mais on s'en tape, du peuple élu. on s'en fout comme  de ma première brassière. Regardez moi, ce que je vais vous faoutre en plein visage, c'est autre chose que de pleurnicher,, sur ce genocide; c'et aujourd'hui, en 2015.

http://www.rslnmag.fr/post/2013/06/03/La-carte-des-31-millions-de-refugies-climatiques.aspx

  Moi, quand j'étais au collège Catherine Bernard, à Barentin, à côté du lycée Thomas Corneille à Barentin, j'ai été élue aussi déléguée de classe, et bien c'est pas pour autant que je vais repiquer mes poireaux dans le jardin de mon voisin, et que je pousse les clotures, pour m'y installer, d'accord ?

 Aujourd'hui le conflit isrelo palestiniens nourrit ideologiquement tous les conflits, qui ont lieu,  dans la majorité des pays arabes..... Et l seule veritable solution, reside, dans la proposition que moi j'ai faite qui consiste (et pas consisterait), à reunir les deux etats pour que les droits et la culture de chacun, soit respectée. Et c'est à monsieur Ban Ki moon de s'en charger, et à personne d'autre.....

   Depuis plusieurs jours, je vois que plusieurs entreprises, ou chaines de magasins, annoncent à grand coup de pub qu'il vont s'implanter en Israël, quelle honte. Jamais déonthologiquement, une multinationale devrait oser faire une chose pareille.

   Imaginez donc, que pendant la seconde guerre mondiale, certaines chaine d'entreprises, se soient ainsi intallées,  en Allemagne justement, pendant qu'on raflait les juifs ?

 D'où le titre de mon aticle.... Je ne foutrai plus les pieds chez Yves Rocher ni dans aucune boite qui se vente de s'installer en Israël, tant que  la politique de colonisation n'aura pas été abandonnée véritablement.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire