google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Combattre la diabolisation du phénomène réfugiés.

 
Oecuménisme:
  • Mouvement qui préconise l'union de toutes les Églises chrétiennes en une seule.
  • Littéraire. Tendance idéale à vouloir l'union entre toutes les personnes professant des idéologies différentes.
  •  j reviens en soirée sur ce que je demande dans la video aux e  Evêques s'ils sont d'accord; ça n'est qu'une proposition bien sûr.
  •  loin de moi, le desir de vouloir choquer qui que ce soit.
  •  mais le hasard faisant biezarrement les choses alors que je suis ent rain de rediger un article relatif à la preservation du patromoine et aux fait que je sois à l'origine du fait que France 2 ait mis en prime time, des emission d'histoire, d'architecture d'histoire de l'Art des jardins des villages etc etc,  je precisais que quand le moment serait venu, c'est à dire quand je trouverai du travail j'ose sesperer dans mpas trop longtemps, je ferai ce qu'il faut pour aisder à la restauration de l'Abbaye de saint Wandrille, qui est près de chez moi.
  •  
  •   Et puis internet, vous avez ce que c'est c'est on file d'une page à une autre et j'arrive sur un texte qui parle de l'epoque MAURESQUE.....(XVIIème et XVIIIème siècle).
  •  
  •   Je suis donc allée fouiller fouineuse comme personne...
  •  
  •   Et là, je tombe sur celà:
  •  
  • http://www.abbaye-chaise-dieu.com/-1640-1790-Les-Mauristes-.html
  •  
  •   Pour ceux qui auraient tendance à fuir rien qu'à l'ethymologie du mot, je tiens juste à vous mettre le mueseau dans votre caca.
  •  
  •    Le rattachement aux Mauristes ne fut pas accepté facilement par les bénédictins de La Chaise-Dieu :  (Bon deja à l'époque ils se bouffaient le nez mais enfin passons)
  •    La congrégation mauriste était très centralisée et La Chaise-Dieu perdait une réelle autonomie. En 1643, après la mort du Cardinal de Richelieu, les moines casadéens tentèrent de remettre en cause ce rattachement. Cette démarche fut vaine, d’autant qu’ils étaient affaiblis tant en nombre qu’en moyens financiers.

       Les Mauristes attachaient une très grande importance aux études. A La Chaise-Dieu, ce travail de bénédictin s’est traduit par la publication de l’ouvrage de dom François Gardon sur la Vie de saint Robert et l’histoire de l’abbay de l’Histoire générale de la congrégation de dom Victor Tiolier en 1652 et, en 1667, d’une histoire de l’abbaye en latin par dom Simon Genoux.

       En même temps, ils entreprenaient de remettre en état l’abbatiale ravagée par les huguenots. Le tombeau du pape Clément VI fut reconstruit au milieu du chœur et le gisant put y être replacé. Le maître-autel, ceux des chapelles latérales ainsi que les retables datent de cette époque. Les bâtiments de la place de l’Écho (et donc la salle de l’Écho elle-même) ont été reconstruits à la fin du XVIIe siècle à la suite d’un incendie qui avait détruit les bâtiments datant de l’abbé Jacques de Saint-Nectaire.

       L’abbaye devint un foyer d’accueil pour les jansénistes. La communauté casadéenne accueillit volontiers Jean Soanen, évêque de Senez, l’un des plus farouches appelants, qui avait été suspendu de ses fonctions épiscopales et que le roi avait contraint à se retirer à La Chaise-Dieu, où il vécut de 1727 à sa mort en 1740 à l’âge de 93 ans.

       L’instinct bâtisseur des mauristes ne s’arrêtaient pas : la construction du grand escalier de style Louis XV, mais dont le matériau et les proportions complètent si bien la façade, et l’aile ouest des bâtiments abbatiaux datent de cette époque.

      Ce renouveau mauriste, spirituel et intellectuel, avait suscité des vocations plus nombreuses. Mais le XVIIIe siècle se traduisit par une désaffection de la vie monastique. En 1790, les moines n’étaient plus qu’une trentaine et la règle n’était plus appliquée avec la même ferveur.

       Pour mémoire les Maures, sont une hetnie dont dit l'encyclopédie Universalis,  Leur origine ethnique est controversée : on les considère en général comme issus du métissage généralisé de populations arabes bédouines, berbères et noires.
  •   Alors excusez moi si j'ai tendance à me repeter hein, mais franchement ça vaut de  le coup de se pencher sur le problème.

        Aujoud'hui, ici, en France, on se retrouve avec des connards (excusez moi, si je sors l'argenterie, mais il faut en user uniquement à bon escient) qui mettent le feu aux Mosquées, parce qu'ils sislamophobes alors que ce sont des arabes des bedoins et des noirs (mon Dieu mais quelle horreur) qui ont retapé NOS ÉDIFICES RELIGIEUX, il y a plusieurs siecles de celà..... Comme on dit vulgairement, "no comment".

     

     Mercredi 26 août 2015.

     Chronique de Nicole Ferroni aujourd'hui sur France Inter.

    https://www.facebook.com/franceinter/videos/880157448686043/

    les commentairs en dessous font bien plaisir.

     Sinon, il est normal que François Hollande soit soucieux des migrants puisqu'il vit au Calais de l'Elysée.

     

    Vendredi 4 septembre 2015.

     Selon un sondage paru ce matin, un certains poucentage des français disent qu'il ne faut pas que la France accueille les migrants.

    la question à laquelle ils devaient répondre était tres exactement la suivante.

     "Est ce que vous considerez que la France doit assumer en partie  le flot de migrants venant en Europe".

     56% auraient répondu négativement.

     Je ne connais pas le contexte exact, relatif au sondage.

     Je vais donc "faire avec" comme on dit.

       J'ai l'intime conviction, moi, que beaucoup prennent cette position parce qu'ils se posent beaucoup de questions, et que ces questions ne trouvant pas de réponse, encore,  le reflexe sécuritaire, intervient alors.

       Je vais donc compiler certaines d'entre elles, que j'imagine comme etant réelles (je n'ai pas le choix, pour tout dire, sur la méthode).

       Je precise que ces questions ne sont pas celles que moi je me pose, mais uniquement celles que certains se posent et n'osent poser,  y compris parmi ceux qui ont répondu "oui" au sondage.

    1 Est ce qu'il propriétaire foncier a le droit s'il le désire, d'accuilir sur son sol, de caravanes, de campings car, des tentes, éventuellement ?

     S'il assume seul financièrement, le remblais d'un chemin pour l'accès, l'installation en dur d'un bâtiment avec l'eau,  l'electricité, des sanitaires, des douches, une laverie ?

     S'il propose son terrain jusqu'à ce que ça ne soit plus necessaire, mais qu'il ne peut pas assumer financièrement ce qui précède et qu'il demande la coopération avec une ONG ?

     Dans un cas comme dans l'autre, doit il demander à sa mairie une autorisation ? Même s'il est parfaitement indépendant financièrement.

    Quelle sont les répercussions sur sa taxe foncière ?

    Dans un cas comme dans l'autre, le maire du village doit il consulter ses habitants ou pas ?

     Ou si vous préférez, est ce que l'avis du conseil minicipal est suffisant ou pas.

       Dans l'hypothèse de l'acceptation de ce dernier,  est ce que la population est en droit d'exiger, ou pas d'être consultée, est t elle en droit de réclamer une éviction, dans l'hypothèse où cette dernière n'aurait pas été consultée, cette population serait elle en droit d'exiger l'éviction des migrants, et la suppression de l'ensemble du projet. 

       Dans la cas d'une acceptation d'un tel projet, y compris si le propriétaire assume seul, les travaux minimum, cités plus haut, est ce qu'il lui serait imposé, de collaborer avec une ONG pour parvenir à ce que l'accueil des migrants soit la plus satisfaisante possible ?  

     Ensuite voilà quelques idées, pour aider les personnes, qui ont du mal à s'adapter à l'idée de les accueillir.  

     Le parrainnage.

     Oui j'en reviens toujours là.

     Il faudrait que sur chaque point d'accueil des migrants il y ait un acces internet si possible.

     Le but consiste à ce que chacun puisse avoir au minimum une adresse mail.

     Dans l'hypothèse où certains voudraient parrainner un migrant, le mail est le moyen le plus universel de garder le lien. il n'est pas question d'argent là je le précise mais uniquement d'entretenir un lien affectif, et rien de plus.

       Il est possible que certains trouvent étrange une telle demande venant de moi. Et pourtant. Ces derniers sont repoussés plus ou moins, d'un pays à l'autre. Selon la législation de chaque pays d'Europe, il  est possible que certains se decouragent de façon très grave, et qu'alors ce simple lien internet, suffise à leur maintenir le moral au beau fixe, voilà, pour quelle raion j'y tiens  absolument.

      Une fois ce système mis sur pied, alors, peut être qu'il pourra être envisagé, qu'il y a ait une adresse postale, et d'envoyer des colis.

       Mais pour moi, cette démarche ne doit se faire qu'au bout d'un minimum de trois mois dans un endroit stable et sécurisé matériellement. Ce qui doit être encore loin d'être le cas.

        Si le migrant, pour une raison ou une autre,  change de région, ou de pays d'accueil, l'adresse mail est le moyen le plus sûr qu'il puisse garder contact réel avec quelqu'un avec qui il va se lier d'amitité, chose qui n'est pas ou difficilement faisable par voie postale.

        Cette idée me vient tout droit de la première guerre mondiale, où l'on sait que beaucoup de soldats avaient ainsi des correspondants. C'est un des moyens de rehumaniser leur cheminements personnels, en dehors du contexte d'aide donné sur place. 

       Il faudrait trouver un moyen sur place, de faire intervenir des animateurs, pour organiser des tournois de foot. Certains d'entre eux peuvent s'en charger, et ne demandent que ça, il suffit de leur donner le matos, un sifflet et un ballon.

       Il faut que ce soit de simples dossarts, comme ceux qu'on avait au lycée pour que les équipes soient plus facilement mixables. 

        Eviter qu'ils ne forment les équipes selon leurs origines mais plutôt, en les mélangeant, pour favoriser la mixité des cultures, sachant qu'ils ont une histoire récente en commun, et des aspirations dans un avenir proche, en commun.

         S'ils veulent absolument se classer par origine VOYEZ POUR LE MIEUX.  Si possible,  une salle commune où  ils peuvent s'occuper de façon ludique, ET NON INFORMATIQUE. Version jeux de carte, echecs, petanque, jeux de société. il faut leur expliquer que c'est dans leur interêt parce que le jeu sur console isole des autres individus, alors que les jeux de société au contraire obligent à communiquer.

        Si possible, il faudrait qu'au sein des antennes CROIX ROUGES, que les infirmiers soient formés à l'hyponose parce que sur les traumatismes récents, ça marche bien.

     Côté sport, il faudrait leur proposer de faire du cross, raisonnablement, mais régulièrement.