google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Justice européenne.

 Sur divers sujets, la cour européenne, quelquefois, se trouve en porte à faux, vis à vis de certaines lois au sein de divers états membre de l'union européenne.

 Je vais poser ici les cas au fur et à mesure qu'ils me parveinnent.

DROIT A L'IMAGE, pour la photographie.

  Voici une pétition sur le droit au panorama. Je suis assez cidérée, j'ignorais parfaitement que des lieux publics, puissent entrer dans cette catégorie.

  S'il se touve quelqu'artchitecte qui  se plaint du fait qu'on photographie "son oeuvre" il me semble qu'il a été remunéré pour les plans et le travail qu'il a fourni. En ce sens, son oeuvre ne lui appartient plus,  elle relève du domaine public intellectuellement.

https://www.change.org/p/parlement-europ%C3%A9en-sauvez-la-libert%C3%A9-de-photographier-savefop-europarl-fr?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=339143&alert_id=ZSZIVOXwBk_6Qj21jUVQKC%2FkOROqR6cel7xkq3xgOEwHJRY8X2aVyw

 

 Jeudi 16 juillet 2015.

 Alors que la grèce n'étant pas conforme aux critères européens, critères strictement économiques visiblement,  je vois que j'abordais jusque là la perception du mot "Justice", sur ce point uniquement et strictement relativements aux institutions judiciaires.

 Grossière erreur de ma part, non pas erreur, mais plutôt, sous estimation, de la largeur du spectre, selon lequel le mot Justice, lui, doit être perçu.

   Face au niveau de vie (ou disons, le pouvoir d'achat), face à la réglementation en matière de droit du travail, face à la protection sociale, face à la qualité du système judiciaire, du systême de santé, qui sévit au sein de son pays, face au risques écologiques, qui sont dus aux ravages du déréglement climatique, où là encore, les pays du Sud vont se retrouver bien plus vulnérables, que les pays du Nord de l'Europe, cette dernière va se retrouver à devoir non pas "se debrouiller avec la patate chaude" puique on sait que la pomme de terre n'est pas adaptée aux regions du sud, mais je dirai plutôt, prouver qu'elle existe bien au delà de simples critères strictement économiques.

 Et là, j'en vois que se disent "ha oui, tiens, au fait".

    Et oui, c'est à ce contexte écologique AUSSI, que l'Europe va devoir faire ce qu'il faut, d'une part pour imposer au reste du monde, la prise de conscience necessaire, pour que la casse soit la plus limitée possible, mais aussi, "en sons sein", dans chaque pays faire ce qui est necessaire, pour que d'une façon ou d'une autre, les pays du sud de l'Europe aient l'opportunité de trouver auprès de l'Europe, les moyens d'en souffrir, le moins possible.

   Je tiens à préciser une info, qu'on m'a mine de rien glissée à l'oreille, ce matin, sur France Inter, au sujet des coupables, qui ne sont rien de moins que les dirigeants à l'époque, qui ont permis à la Grèce d'intégrer cette dernière, avec le moins que l'on puisse dire une terrible carence en matière de clairvoyance.

 La Grèce est entrée dans l'Europe telle qu'elle aujourd'hui, il y a 5 ans.

 Mais pour en arriver là, le processus a duré longtemps. L'histoire de son intégration est expliquée ici:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Adh%C3%A9sion_de_la_Gr%C3%A8ce_%C3%A0_la_Communaut%C3%A9_%C3%A9conomique_europ%C3%A9enne

 Ainsi ayant accusé moi Nicolas Sarkozy, il est bon de préciser que c'est Valery Giscard d'Estaing qui est effectivement plus coupable que lui. Mais je vois, malgré tout, qu'ensuite, pas uniquement Nicolas Sarkozy, mais aussi tous les autres dirigeants à l'époque, n'ont pas pour autant réagi, ce que je trouve assez halluciant.

  J'ai dit moi depuis des années, qu'il fallait absolument veiller à ce que sur le plan social, il faille aller vers une harmonisation de ces différents aspects, qui, s'ils ne sont pas d'ordre économique au sens strict,  le sont par effet de domino, puisqu'ils vont dans la logique d'une part, locavore, qui est souhaitable, sur le plan écologique, mais aussi, sur le plan social, puisqu'il restitue à chaque état membre, un niveau de vie décent pour les habitants, qu'ils soient employés, comme dans le monde agricole, en viviant je veux dire, ou bien consommateurs.

  J'entendais ce matin, un représentant de grande surfaces, au sujet de la crise des éleveurs en France, qui sont au bord de l'asphyxie qui sont une des premières victimes se retrouvant ainsi confrontés à une concurrence absolument déloyale, vis à vis de l'agriculture intensive et productiviste de l'Allemagne.

   Mais ce problème touche absolument toute les secteurs économiques, et plus particulièrement l'agriculture.

    François Hollande et Emmnuel Macron, ont fait des déclarations qui vont en ce sens, aussi, l'un et l'autre, mettant en avant, le fait que l'Europe ait absolument besoin à présent, d'être réformée ou plus précisement, non pas réformée, mais plutôt "enrichie", précisement pour que chaque pays, qui se trouve menacé à cause d'une spécificité particulière ait fait l'objet, d'un statagème protecteur, "en amont".

   Le risque écologique, avec la remonte des barrières de température, chaque année, voyant les secheresses comme en connaissent deja certaines régions françaises, en est la plus criante démonstration, deja, et nous ne sommes pas encore à la mi aout !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.