google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Les méthodes de truands des extrêmes droites européennes.

 Alors que je viens d'apprendre aux infos, sur France Inter, que le Panama, paradis fiscal par excellence, vient de retirer son pavillon, au bateau AQUARIUS, afin d'entraver sa mission humanitaire, en mer mediterrannée,  j'allais chercher des infos, sur internet, en tapant, le plus simplement du monde, le mot AQUARIUS, sur le célèbre moteur de recherche.

 Et voilà, sur quel torche cul, je tombe.

https://minurne.org/billets/16331

 Dans cet article, les ONG, sont clairement accusées de faire la propagande de l'immigration, en envoyant des émissaires, sur le sol africain, voyez plutôt.

Je cite:

"Aquarius est un ex-garde-côtes allemand, maintenant propriété de l’entreprise allemande « Jasmund Shipping » qui l’a immatriculé à Gibraltar (paradis fiscal) et le loue à « SOS Méditerranée » (ONG grassement subventionnée)

 Et oui, déslée, la notion de solidarité est considéré, sur le plan national, par certains, comme sur le sol européen, encore, ne leur en déplaise, comme une vertu, qui justifie qu'elles le soient.

 C'est effectvement aux antipodes que de revendiquer, de les laisser se noyer en mer, conformement au discours d'extrême droite.

.Il est basé à Catane en Sicile où il attend, rarement plus de quelques heures, que lui soit signalé en quel point précis de la côte libyenne il doit aller chercher son fret : des humains que « Jasmund Shipping » facture aux ONG 3.000 € par tête pour le transport d’Afrique en Europe.

Car il va de soi que, ces pauvres Noirs n’ayant pas les moyens de payer leur transport : c’est que quelqu’un d’autre paie pour eux.

C’est là que les choses deviennent obscures.

Mais ce qui est certain, c’est que depuis le départ de leur village jusqu’au débarquement dans les ports de l’Europe, ils n’ont pas déboursé un sou, ce dont ceux d’entre eux qui acceptent de parler malgré qu’on leur ait fermement recommandé de « la fermer » conviennent sans hésiter. Voir :  https://www.delitdimages.org/les-ong-vont-chercher-les-migrants-jus.

Le schéma est le suivant

Des rabatteurs payés par les « ONG humanitaires » repèrent dans les villages majoritairement sub-sahariens et d’Afrique occidentale des jeunes hommes de préférence vigoureux, comme le malien Mamoudou Gossama. Ils leur font miroiter une vie formidable en Europe qui leur permettra de vivre confortablement et d’envoyer de l’argent à leurs familles. Un pourcentage de jeunes femmes et d’enfants − de l’ordre de 10% de l’effectif − y est ajouté pour avoir de quoi faire des photos et des vidéos de propagande dramatiques en cas de problème. Elles feront pleurer les foules occidentales pour convaincre les peuples européens et leurs gouvernements qu’il est inhumain de refuser l’accueil à ces pauvres « réfugiés-naufragés »".

   Je rappelle à tous ceux qui soutiennent les extrêmes droites européennes, que marine le Pen, comme son mentor, aux USA, sont sous le coup d'une expertise psychiatrique, alors que l'un et l'autre, refusent obstinement, de s'y soumettre...

 Certains, trouvent ça étrange, n'est ce pas ?

 Et pourtant, si l'on y regarde de plus pres, on ne peut qu'observer, que l'un et l'autre, comme le font les autres politiques en europe, qui se revendiquent d'extrême droite,   n'ont aucun scrupule, à non seulement, porter des accusations, d'une extrêmes gravité, pour justifier, et fabriquer de toute pièce, des arguments  pour nourir la haine, mais surtout, inciter les peuples, aux pires positions politiques, qui ont fait honte, à l'histoire de l'humanité, et plus particulièrement,  de l'histoire de l'Europe.

 Réalisez vous, la  gravité des accusations, qui sont proferées, dans cet article ?

 Quand à ces expertises psychiatriques,  (j'en passé une, moi même, la semaine dernière, au sujet de ma curatelle, et j'ai survécu, Mercy), je trouve cet entêtement, à vouloir ne pas la passer, pour le moins suspecte...

 En effet, je comprends parfaitement, que ça ne soit pas une partie de plaisir, mais enfin, prétendre que ce soit déplacé, dans un cas comme dans l'autre, incite à imaginer, que l'un comme l'autre, sont parfaitement conscients, qu'il auraient tout à craindre  de s'y conformer, et discrèdite, secondement, le metier même de psychiatre, là, où ils trouveraient légitime d'y envoyer ceux qui s'opposent à eux, ou qui sont des parias de la société, par leur marginalité, par exemples....

 Discréditer ainsi la psychiatrie, tend à faire la politique de l'Autruche, alors, que chacun sait, helas, que certains courants politiques, par le passé, se sont révélés, à postériori, plus que concernés, par ce syndrôme.

 Qu'il en soit ainsi, ne fait aucun doute, et je l'ai démontré, à plusieurs reprises, dans certains de mes articles.

 Ma posture, ne tend pas à mépriser, contrairement à leurs pratiques, mais simplement, à observer, par exemple, des arrangements nauseabonds, avec la loi, au point de ne plus savoir, sous quel acte d'accusation, on serait pousuivi, puisqu'il en a plusieurs, en cours (je parle de marine le pen), dénigrer la presse,  "par principe,", quelle que soit sa tendance,  au point, que comme monsieur wanquiez, on ait peur du service public (France Inter), comme marine le pen, comme si les journalistes "qui pensent", serait contraire à leur deonthologie personnelle.

 Tout ceci tend à démontrer, que si à défaut d'observer que cette tendance politique, se trouverait dans l'ornière du populisme, elle semble bien, se trouver, sur la voie royale de la psychiatrie....

 En d'autres termes, refuser le challenge, d'une expertise psychiatrique, ne signifie rien de moins, que la conscience véritable,  qu'on ait vraiment quelque chose à y faire, sinon, ça ne devrait représenter, à leurs yeux, qu'une simple épreuve, pas très agréable, et sur ce point, je veux bien le reconnaitre.

 Quand aux déboires de l'aquarius, au sujet de son pavillon,  au Panama, paradis fiscal européen, il est pour le moins intrigant, il me semble, que ce soit sous la pression, de l'Italie, ouvertement anti migrants, que ça soit observé, quand la lutte anti mafia, aujourd'hui, dans la botte italienne, semble, en tout cas, ne pas faire, le moins du monde, la une des journeaux.

 J'avais interpellé, monsieur matteo salvini, sur le peu d'entrain, qu'il mettait, à lutter contre les passeur, sachant, que c'est un phénomène fortement lié à la mafia, et j'attends, toujours de connaitre, concrètement, comment il lutte, aujoud'hui, contre cette dernière....

30 janvier 2019.

 Je cautionne entièrement, la position de BHL, au sujet de l'Europe et des différentes forces,  qui tentent en instrumentalisant les extrêmes droites,  (avec leurs complicités, et sciemment)européennes, de nuire à l'Europe...

 Ce qu'il dit, est parfaitement exact.

 En effet, les mafias, elles, sont internationales, depuis bien  longtemps,  qu'il s'agisse de pédocriminalité, de proxénétisme, de la traite d'être humains à des fins d'esclavage,  de trafics en tous genres, drogues diverses, espèces en voie de disparition et donc protégées par la convention de Washington, recel,  escroqueries en tous genre, y compris, l'escroquerie en col blanc, à plus forte raison, quand il s'agit de politiques, pour ne citer que ce qui me vient à l'esprit, en cet instant.

 Bien au delà du phénomène migrants, à qui ils tentent désespérément de faire porter le chapeau,  la seule façon de faire face à une mondialisation de la criminalité, et c' est indispensable, c'est de leur imposer une Europe, qui tienne la route, et qui synthétise des valeurs qui nous sont, en fin de compte, infiniment plus communes d'un pays à un autre, d'un bout à l'autre de l'Europe.

 Cette réalité, nous impose de réfléchir, au moyen d'y faire face, le plus efficacement possible. 

 Cette posture, ne tend évidemment, en aucune façon, à mettre en péril, ni notre culture, ni notre langue... Contrairement, à ce qu'ils aimeraient laisser croire.

 D'ailleurs, pour info, j'ai observé un truc, amusant, ces jours derniers.

 Je me posais la question, de savoir, si je ne devrai pas cliquer, sur une page, qu'on me proposait, qui s'appelle, "sauvons notre culture".

 Quelquefois, quand on me propose, d'aimer une page, ou un groupe, sur FB, je  clique dessus, pour visiter et observer, "a qui j'ai affaire".

 Et là, que vois je...

 Un groupe, hyper verouillé,  avec un visuel, évoquant, les black blok,  donc, l'extrême droite...

  Juste un onglet, pour les rejoindre.

 Aucun article, aucune théorie, aucune argument, qui aurait été susceptible, d'ouvrir le débat, et pour cause...Pour debattre avec certains groupuscules, c'est impossible, on ne vous demande que d'adhérer à un visuel, une femme, pleine de tatouage, avec un nourrisson, dans les bras, pour évoquer je suppose, leur opposition au droit à l'IVG, ou si vous préférez, les "pro vie"...

 Je précise, sur ce point, que moi aussi, je suis pour le droit à lIVG,  et qu'à ce titre, je suis aussi, "pro vie", simplement, j'accorde, le même prix, à la vie de  femme, qui est concernée au premier chef, qu'à l'embryon qu'elle porte, ce qui est différent.

 Et pendan que j'y suis  sur le sujet, eux, qui semblent s'interresser, au delà, du convenable, à ce qui se passe au plus intime du ventre d'une femme, je serai particulièrement curieuse, de savoir, quelle est leur plan d'attaque au sujet des enfants qui naissent sans bras, là, actuellement...

 Où sont donc, les "pro vie", sur ce sujet ?

 Pour en revenir, sur ce groupe, là, dont je vous parle... "sauvons, notre culture",  je n'ai envidemment pas cherché à les rejoindre.

 Mais leur mode de fonctionnement, sur les reseaux sociaux, est parfaitement conforme à tout ce que j'ai toujours demontré, depuis toutes ces années, à ce sujet.

 Ils ne cherchent, que la lobotomomisation, de ceux qui les soutiennent, la preuve ils refiusent d'emblée, que vous puissiez y venir, pour simplement parler, et commenter...

 Je prétends que le plus souvent,  ils souffrent d'un complexe d'inferiorité intellectuel,  (ce qui ne signifie pas, qu'ils soint inferieurs intellectuellement, mais uniquement qu'ils souffrent d'un manque d'estime de soi, ce qui est different)là, encore, "bingo"....

Si vous tentez de leur expliquer, respectueusement qu'ils seraient dans l'erreur, comme lors d'un simple debat, ils seraient bien incapables de formuler le moindre argument, et pour cause, ils sont tous capables que de suivre... SUIVRE, et surtout pas de PENSER et donc, à plus forte raison, encore moins, par eux même.

Esclavage immigration FBI Européen droit du travail

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire