google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Lettre ouverte aux créanciers de la Grèce.

   Je pose ici le dernier article sur le sujet.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/le-pape-francois-face-au-flux-migratoire-qui-cherche-a-venir-en-europe.html

   J'ai donc fait le rapprochement ces derniers jours, avec l'etat d'urgence "humanitaire" que représentait cette situation absolument dramatique, avec la situation des juifs pendant la seconde guerre mondiale.

  Je précise que ce rapprochement, m'a été suggéré sur France Inter, (je n'ai pas noté le nom du journaliste, désolée), mais il faut rendre à Cesar ce qui est à Cesar.

  Rien à voir avec de la bouffe pour chat, qu'on se rassure.....

   Quoi qu'à bien y réfléchir, le rapprochement n'est pas aussi stupide qu'on pourrait l'imaginer.

   En effet, si l'on considère les sommes astronomiques que les français et les européens, comme dans chaque pays "civilisé", consacrent à leurs animaux de compagnie, il me semble avoir "chopé" le chiffre de 3milliards d'euros... Sauf erreur de ma part .......

  Oui je sais, je suis bien la première à défendre les animaux de compagnie,  et à mettre en avant le rôle absolument fondamental qu'ils jouent dans nos sociétés qui veulent donner des leçon de "vivre ensembles", au reste du monde.

   Mais enfin, n'est il pas absolument incroyable de devoir constater, que plus une société est soit disant évoluée, plus elle consacre d'argent, à devoir combler sa deshumanité, en ayant recours aux animaux de compagnie.... Parce que attention, "c'est que ça bouffe un clebard (si vous me permettez ce raccourci), et plus c'est gros, plus ça bouffe. Inversement, plus c'est petit et moins ça bouffe...

  Je n'ai aucun doute, moi sur le fait qu'il se trouverait bien quelques desespeérés qui  crèvent de faim, qui s'abaisseraient à en manger "du Cesar", pour ne plus connaitre la faim...

 "Moi provocante". Comme vous y allez.

   Franchement, c'est bien mal me connaitre..... Hier, on voyait la Chine, qui offrent aux pandas géants des lieux de vie, 10 fois plus grands, que le seul mettre cube autorisé à Taïwan, pour les plus démunis !....  Ils mangent pendant ce temps là, les animaux de compagnie, chiens, chats, et en font même des festivals....

   Parce que ces pauvres "pets", n'ont pas la chance EUX d'être des animaux en voie de disparition......

  Oui, je sais, c'est une forme de raccourci qui peut surprendre, et encore une fois je suis la première à défendre les animaux, comme chacun sait. Si vous rajoutez à ça, le fai que bien des toutous à sa mémère, ont droit à un enterrement digne d'un chef d'état, alors qu'un SDF sans famille, va à la fosse commune, parce qu'une fois mort, ce couillon là, ne peut ême plus s'excuser d'avoir vu le jour.... En France !

   Alors si le SDF, "en plus", a été assez con pour voir le jour en Afrique...... Non mais, attendez, vous me cherchez là, ou quoi ?

  C'est vrai, enfin,  comme voulez vous que "Princesse", avale pas son steak de travers, après de telles horreurs ! Vous avez l'intention de lui provoquer un ulcère ou bien quoi  ? Deja que  sa "maitresse"  est obligée de lui passer "trente millions de mamys " en boucle pour la préserver du stress des infos, alors imaginez donc......

 Bon pour l'occasion je sens que je vai sortir l'artillerie lourde, là, et pour que je file le temoin à Yves Montant, croyez moi, il faut vraiment, que les bras m'en tombent, même si, je précise, ce que j'avais à lui reprocher, est "bien loin à présent".

 

 Mardi 30 juin 2015.

http://trends.levif.be/economie/politique-economique/un-britannique-lance-une-operation-de-crowdfunding-pour-sauver-la-grece/article-normal-403237.html?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=vif

  Moi, je trouve que c'est une bonne idée. De toute façon les pas contents, qui ne sont capables que de râler, on connait, ça pullule sur les réseaux sociaux, pour un oui, pour un non.

  Pour information, ce type de reaction, envoie, à mes yeux, un message fort politiquement, un message de tolérance, pro européen, et surtout de SOLIDARITE. En ce sens humainement c'est un acte très symbolique, et puissant. Je relaie sur mon site.

Mardi 30 juin 2015.

http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/cinq-reponses-a-votre-beau-pere-jean-louis-qui-ne-voit-pas-en-quoi-la-crise-grecque-le-concerne_974817.html

 Lundi 6 juillet 2015.

François Hollande recevait aujourd'hui Angela Merckel, au sujet du résultat du référudum qui a eu lieu en Grèce, hier, dimanche.

http://www.elysee.fr/

   Je trouve ce discours "particulièrement consensuel" et remet monsieur Tsipras, devant ses responsabilités pour qu'il fasse de nouvelles propositions.

   J'apprécie particulièrement le fait qu 'Angel Merckel ait appuyé sur le fait, que l'Euope ne saurait donner d'elle, effectivement, une image identitaire, qui serait réduite à des chiffres, et des pourcentages, mettant en avant le problème de l'immigration, qui arrive par le sud de l'Europe, et qui vient d'Afrique, et qui ne peut en aucune façon contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire être isolé du problème purement économique.

   Je voudrai poser le doigt sur un point que je crois, bien peu d'observateurs mettent en avant. c'est Corine le lepage qui en parlait sur France inter il y a quelques jours au sujet de la religion orthodoxe qui jou en grece un rôle qui à mo vis est bien trop important vis à vis de pouvoir.

  Il n'echappe à personne qu'en Russie aussi, la religion orthodoxe, jour  un rôle qui s'il n'est pas au pouvoir véritablement, fait l'objet de  toutes les flatteries à défaut d'être sincère, dans sa relation avec elle, je veux parler de Vladimir Poutine....

 En effet il ne se chache pas  relativement au fait que son conservatisme en matière de politique familiale, notamment convient particulièrement bien au chef du kremlin.

 ors,, ecoutant les commentaires,, aujourd'hui sur les répercussions du résultat du référudum, la queston posée était la suivante.

 "A défaut de crime" qui serait exagéré "à qui profite le résultat du référudum" ?

 La réponse fût, sans  la moindre contestation, "la Russie".

 Ors, ce que nous constations aujourd'hui, c'est que les valeurs européennes se retrouvent être assez curieusement non pas remises en doute, comme certains le prétendent, mais en tout cas observées, et ce dans le monde entier, et notamment celui de la finance jusqu'aux USA.... notamment en ce qui concerne les evolutons, en ce qui concerne, certains sujets de socité comme la famille, ou la considération de certaines minaurités tellle, que la cause homoexuelle.

   J'entends par là, qu'il ne faut pas sous estimer, les problèmes d'adaption, de certains mouvements islamiques,  (voyez comme je suis sur le sujet plus que consensuelle)quand ils sont confrontés aux principes démocratiques, ça va sans dire...

   Mais dans le domaine religieux, je pense que les orthodoxe joue un rôle, plus important que l'on croit, et que le conformisme, pour ne pas dire le passéisme de la religion orthodoxe qui va si bien au teint de Vladimir Poutine lui, qui est pourant si blême par nature, et que le poids que cette dernière fait peser, sur le pouvoir decisionnaie en Grèce "arrange" particulièrement bien les affaires de vladimir Poutine.

   Je tiens à rappeler sur ce point, la position de François notre pape au Vatican, sur le sujet des migrants, et que je sens comme une forme, d'antagonisme entre la position du pape relativement à ce sujet, et la position des orthodoxes, qui par leur silence, autant sur le sujet des migrants que  sur l'evolution des politiques familiales, sont parculièrement inertes pour ne pas dire carrement muets, ce qui m'incite moi à penser que les problèmes que connait la Grèce aujourd'hui fait bien leur affaire, les orthodoxes de Grèce étant en relation étroite avec les orthodoxes de Russie qui s'entendent si bien avec Vladimir Poutine.

   Ou si vous préférez, les incroyables aventages, qui sont traditionnellement prodigués aux orthodoxes grecs sur le plan fiscal, profitent particulièrement à la politique de Vladimir Poutine, qui espère ainsi parvenir à destabiliser, enfin, le croit il, l'Europe, en la prenant à defaut quand à ses valeurs les plus fondamentales, comme la notion de Solidarité.

   Ors, pour quelle raison entre autre, la Grèce connait elle ces problèmes aujourd'hui  ? En grande partie, parce que les orthodoxes ne paient rigoureusement aucun impôt. 

 

 Mercredi 8 juillet 2015.

 Je précise que je ne dis pas grand chose, ça ne signifie pas que je me desinterresse du sujet, bien au contraire.

 Hier matin, sur France Inter, Daniel Cohn Bendit était l'invité sur le sujet. Vous pouvez réécouter cette emission en suivant ce lien.

http://www.franceinter.fr/emission-le-79-daniel-cohn-bendit-se-separer-de-la-grece-serait-une-defaite-pour-leurope

   J'ai recommandé moi, qu'il soit mandaté par l'Europe pour travailler sur le sujet, et qu'il s'entoure des meilleurs specialistes. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'une situation sera trouvée.

    Il a été dit notamment, qu'il était un peu injuste qu'Angela Merckel, soit quelque diabolisée dans cette affaire. Je crois que c'était un message subliminal qui m'était adressé.

   Ok. Moi "je veux bien". Mais s'il en est ainsi, c'est aussi, parce qu'on n'a de cesse que de nous informer que compte tenu des critères strictement financiers, c'est l'Allemagne qui serait en quelque sorte,  le modèle absolu c'est à dire la seule voix, "respectable", quand on aborde le sujet de la Grèce. Voilà pour quelle raison, je m'en prends à elle et rien de plus.

   Je sais fort bien, qu'elle même, est un peu gênée relativement à celà, puisque contraitement à ce que l'on croit, elle est aussi d'accord pour admettre que l'Europe conformément aux propos tenus par  Daniel Cohn Bendit "c'est bien plus que celà".

 Certains diront "ha oui. Ok, et bien prouvez le".

 Et bien "je le prouve".

   Depuis que moi je suis l'inspiratrice du François Hollande, je n'ai eu de cesse que de demander à l'Allemagne de  faire de son mieux, pour aller vers une harmonisation, des salaires d'un pays européen à un autre.

    La semaine dernière, posant la question à un artisans d'Art que je connais et qui est dans une specialité qui le confronte aux pays de l'Est, depuis plusieurs années, il m'a expliqué que le salaire d'un polonais, depuis trois ans, avait vu son SMIC tripler. Ce qui signifie donc que cette harminisation a bel et bien commencé.

    Ensuite, Angela Merckel n'est pas restée sourde à mes doléances, au sujet du SMIG que je lui reprochais moi de ne pas avoir mis en place encore, et ce SMIG en Allemagne, a bel et bien été mis en place.

   Voilà les preuves vous attendez, c'est insuffisant ? Ok, c'est vrai, mais c'est un véritable début, concret, parfaitement concret et honnête.

   Il y a d'autres points sur lesquels je voudrai moi insister, qui sont les suivants.

   Certains européens se demandent s'ils peuvent aller en vancances là bas . La réponse est OUI, prenez vos liquidités. Le seul risque réside dans le fait que le risque de vol, sur la personne augmente. Et bien portez sur vous des pochettes mince avec votre argent, sous le tee shit, en bandoulière, cette petite pochette très discrète est vendue en grande surface, c'est tres simple. Il faut plus que jamais justement aller en Grèce pour les soutenir et ne pas les laisser tomber. Chose que je ferai moi, dès que possible.

   Je voudrai ensuite répondre à une question qui a été posée hier soir, sur le sujet "qui aujourd'hui serait assez stupide pour aller investir en Grèce"...?

   La réponse est MOI.  Pour la simple raison que je ne conçois absolument pas l'Europe séparée de la Grèce. Je le ferai sous un angle différent, qui serait l'économie participative, créneau économique parallèle aux banques, parfaitement apte à venir en aide au Pays aujoud'hui, comme dans chaque pays d'ailleurs, où les banques sont en position d'abus de pouvoir de façon générale.

   Ensuite, je tiens à informer monsieur Tsipras que le privilège dont jouit de façon constitutionnelle, l'Eglise orthodoxe se voyant opposée, comme unique argument ce que j'ai entendu hier, et qui est la phrase suivante...

 "à oui mais c'est constitutionnel vous comprenez"....

   Quand j'avais ecrit à Barak Obama il y a quelques années pour lui demander de se présenter à nouveau pour un nouveau mandat,  alors qu'il était évident que la moindre réforme sociétale se trouvait systemtiquement entravée par les Rupublicains, notamment au sujet du port d'arme,  je lui avais dit ceci... "si c'est constionnel et bien changez la constitution".

 Et bien pour la Grèce, c'est exctement pareil.

   Quand aux armateurs, qui jouent "les gros bras", ils doivent avoir conscience qu'il existe des forces qui sont infiniment plus puissantes que celles de l'argent, et qui sont des forces de l'Esprit.

   J'en tiens pour preuve, un sujet qui n'est jamais abordé, qui consiste à mettre sur la table la réglementation en vigieur aujourd'hui en 2015, relative au droit fisscal international, et l'harmonisation de l'imposition sur le plan européen.

   Le but ne consiste pas necessairemeent, en une harmonisation absolue, mais au minimum d'avoir conscience du fait que de trop fortes disparités d'un pays à un autre au sein de la communauté économique européenne, ne peut qu 'avoir fait le lit de la situation de la Grèce aujourd'hui, et qu'elle continuera de le faire  tant que  cette harmonisation, ne sera pas entamée.

   Il en va de même, en ce qui concerne les fraudes fiscales dont la Grèce "tient le ponpon" parait il, ainsi que le travail au noir.

    Enfin, puisque ma pensée va tout particulièrement aux armateur grecs, comme chaqun sait, depuis plusieurs semaines, je tiens juste à informer tous ceux qui aiment particulièrement les valeurs européennes, qu'il existe un sujet, pour le moins tabou, qui est le droit maritime nternational.

   Qui sont les armateurs, non pas les grecs exclusivement. Quels armateurs, sont propriétaires des milliers de portes containers qui apportent et livrent les marchandises sur le port du Havre, que je connais fort bien. Quelle est la règlelementation qui régit ce commerce, sur le plan de la sécurité des navires des portes containers, des pétroliers qui se font des couilles en or,  avec des bateaux, "limite sur le plan de la sécurité" au point qu'une marée noire peut parfaitement se produire au large de la Bretagne ou de la Normandie ?

   Je ne dis pas que ce soit les armateurs qui soient necessairement incriminés, ou concernés. Je dis juste que le droit maritime international existe bel et bien, et que ce droit maritime, n'est simplement absolument jamais abordé, ni débattu, où que ce soit, et que je pense qu'il serait de bon ton de se pencher sur cette branche particulièrement passionnante, ces temps ci du droit international.

https://www.change.org/p/gardez-la-gr%C3%A8ce-dans-l-union-europ%C3%A9enne-et-dans-la-zone-euro-greecein?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=341659&alert_id=sJulVmqpiV_Z129yukeVky2wvTi3ndnXR3XEiSBml9Kckf9Z6uDpfE%3D

 Je vous soutiens pleinement dans votre démarche, j'aurai préféré que votre article soit rédigé au conditionnel, et pas au futur, serait il possible de le corriger.

  Car le mettre au futur comme vous l'avez fait, signifie que"la messe est dite" et ça me perturbe.

   Ce qui soit dit en passant, est une excellente occasion de poser l'index sur le problème considérable que représente la religion orthodoxe en Grèce, qui elle non plus comme les armateurs ne paient pas d'impots, ce que je trouve absolument scandaleux. Il serait plus que bienvenu que ce soit eux même, qui abordent le sujet, et corrigent le tir, plutôt que ça ne soit Alexis Tsipras qui soit obligé de s'y coller.

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/grece/un-riche-australien-va-aider-le-retraite-grec-photographie-en-larmes_989123.html#xtor=EPR-51-[direct-tour-de-france-suivez-la-5e-etape-entre-arras-et-amiens-avec-francetv-sport_989009]-20150708-[related]

 

Jeudi 9 juillet 2015.

http://www.francetvinfo.fr/monde/grece/video-tsipras-ovationne-mais-aussi-conspue-par-les-deputes-au-parlement-europeen_989691.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20150709-[lestitres-coldroite/titre1]

    J'ai découvert aux infos la confrontation (il faut appeler les choses telles qu'elles sont ) entre le camp Tsipras et ses opposants.

   Pour commencer, je précise que j'écoute aussi ce qui se dit ici et là et j'ai entendu ce matin que la majorité des autres pays étaient pour plus de fermeté de la part de la communauté européenne vis à vis de la Grèce.

   Ce qui j'aimerai moi, ça serait avoir "le veritable son de cloche", des peuples eux même, et non ce que leurs dirigeants prétendent ou pire ce que des pseudos sondages, donnent comme tels, alors qu'on sait tous que les sondages ne sont par définition, que des resultats orientés selon la formulation de la question...

   En ce sens, je n'ai moi absolument aucun doute sur le fait que dans chaque pays, le mot "solidarité" même si comme on dit vulgairement politiquement, par les temps qui courent, ce mot "écorche" les bouches des responsables politiques, chargés d'assumer "la patate chaude", soit pour eux, une valeur qui va à la hausse.

   Il est fort étonnant d'ailleurs, que ce mot ne soit pas "côté en bourse", par les temps qui courent, quand on sait que certains voudraient breveter le vivant, qu'ils n'y aient pas encore songé !

   Il est bon de noter aussi, que cette histoire de dette grèque restent pour beaucoup, (donc aussi pour ceux qui auraient aussi été "sondés", un problème somme toute relativement abstrait, et auquel beaucoup ne comprennent pas grand chose) tout comme le sont, je le précise, les raisons pour lesquelles aux USA hier et ces jours ci, en Chine le bousicottage, semble passer du coup de chaleur à la deshidratation extrême, et que ce sont CES CRITERES LA qui seraient le seul et unique baromètre, pour régenter les problèmes qui sont à l'origine de la Grèce, au sein de l'Europe .....

   Dans le cas où on ne prenne pour seul desappointement, le fait que ce sont les dirigeants européens eux même, qui de leur propres chef, ne soutiennent pas la Grèce, je tiens uniquement à rappeler qu'à l'époque ou cette dernière ait émis le souhait pour la Grèce, d'intégrer l'Europe, chacun avait pleinement conscience des problèmes structurels et soit disant "ideologiques"(oligarchie) de la Grèce, et qu'à cette époque, "tout le monde a dit AMEN" et malgré celà, en parfaite connaissance de cause a cautionné entièrement l'entrée de la Grèce, dans la communauté européenne.

 En gros, si je schématise, l'Europe à la Grèce qu'elle mérite !

   Oui, je suis tres provocante en disant celà, mais je pense que c'est necessaire.

   Provocante, alors que je suis parfaitement consciente effectivement que la Grèce si vous me permettez l'expression "deconne grave".

  Mais, "entendons nous bien".

 Je cite monsieur Tsipras. "Nous voulons changer les mentalités".... Le travail au noir". Oui sur ce point il est évident, qu'il y a du travail, on ne peut en effet cautionner le travail au noir et parallèlement éxiger de son gouvernement ou de la communauté européenne qu'elle soit "providence".

 "Nous voulons lutter contre l'oligarchie".

 Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas.( Larousse)

  • Système politique dans lequel le pouvoir appartient à un petit nombre d'individus constituant soit l'élite intellectuelle (aristocratie), soit la minorité possédante (ploutocratie), ces deux aspects étant fréquemment confondus.

Et bien FAITE !

 Je cite Françoise Grossetête (originaire de mon village): "Vous n'avez pas dit la vérité, la solidarité euro perenne( joli jeu de mot ) n'est pas unilatterale, elle a des contreparties". Lapsus revelateur.

 On parle ici de mensonges. Mais où se trouve le mensonge ? Est ce que les français seraient assez naïfs pour penser qu'au moment de l'entrée de la Grèce dans la commauté européenne, il y aurait eu des chiffres occultés ? S'agit il d'autres mensonges ? accusation irrecevable car incomplete. Du vent.

 "La solidarité euro perenne"moi qui suis "du côté du peuple" j'irai même jusqu'à rajouter, si vous me le permettez, que "mes souliers ont beaucoup voyagé" malgré le fait que geographiquement je n'ai jamais beaucoup bougé encore.

   Il me semble que le peuples grec, qui paie chaque jour les pots cassés ont eux siffisemment trinqué sur le sujet. Et que de voir que le seuil de la misère auquel il se touve aujourd'hui confronté ne provoque aucune prise de conscience européenne, voilà ce qui moi me navre, et m'exaspère.

  Les contreparties, le peuples grec, lui, l'assume, bien plus que de raison. Voilà, la vérité, et je trouve personnellement extrêmement triste, que ça ne soit encore et toujours que les chiffres qui servent de carte de visite européenne voilà, la triste vérité.

  Ce qui est terrible, voyez vous, c'est que l'on cherche toujours, à laisser croire, que les valeurs morales sont contradictoires avec les critères financiers... Quand quelqu'un meurt de faim, qu'il soit migrant sur le sol grec, ou qu'il soit grec d'origine, on se dit "oui, mais il faut de l'argent"...

 En fait, ce qui me choque moi, c'est que de s'arqueboutter ainsi de la part de l'Europe vis à vis de la Grèce, equivaut  à laisser croire, que l'europe "ça ne serait que ça".

 Bien sûr, il y a les valeurs "humanistes" (non non,  ne vous inquietez pas, ça n'est pas encore une grossièreté, on n'en est pas loin, au ryhtme où vont les choses), mais il y a bien plus que celà derrière le mot EUROPE....

    Il y a  plus encore que le par le passé, un travail d'hamonisation, sur le plan social. Ainsi, surtout depuis plusieurs années, chaque pays d'europe, face à plein de problemes sociétaux, tels que l'homosexualité, le mariage pour tous, la politque familiale, la  protection sociale, l'éducation, enfin tout un tissu d'activités, d'ordre purement politique et donc sociétaux, qui  deja par le passé, faisaient l'objet de relations d'un pays européen à un autre, mais depuis plusieurs années, cette concertation sur l'ensemble de ces problemes, s'est accrue de façon considérable.

   Ainsi, face à  au danger terrotriste, notamment, la coordination entre les pays membre elle, a considérablement évolué et la cooperation, sur ce point à porté ses fruits de façon admirable.

   Les différents aspects des socitétés européennes, où ces coopérations ont eu lieu, et qui continuera bien évidemment, quelque soit l'issue de ce problème "gréco européen", personne, je  dis bien absolument personne, ne sera en mesure de la stopper, puisque la conscience européenne elle est au coeur des gens elle est d'ordre philosophique et c multiculturelle.

     Et c'est en ce sens, que l'europe elle, est en marche, et d'une certaine façon, n'a que faire, des chiffre qu'on lui colle sur le dos.

  Pour ce qui concerne, l'économie, il en va de même.... On prétend se protéger du contrat TAFTA avec les USA, et de quelle façon dites moi pensez vous vous protéger de ce contrat si vous ne vous serrez pas les coudes ?

  Eva Joly prétend que ce drame médiatico européen, au sujet de la Grèce fait le jeu de l'extrême droite... Si l'on prend pour référence, la façon dont marine le pen gère ses histoires de famille, et qu'on extrapole sur le plan de la gestion d'un pays, on imagine alors parfaitement la chao, qu'elle engendrerait.

 Quand elle prétend à la fin  de la video, je la cite:

   "Ce qui vous fait peur c'est que vous craignez que la Grèce dans l'hypothèse où elle sorte de l'euro, parvienne à s'en sortir et ça vous fait peur (enfin, ça n'est pas sa formulation exacte , mais c'est ce qu'elle voulait dire".

    On assiste là une fois de plus à l'incontournable irresponsabilité de marine le pen sur le sujet. Il n'y a pas besoin d'avoir fait les grandes écoles en ne prenant comme référence, que le problème des migrants, pour demontrer son irresponsabilité.

   En effet, imaginez une seule second que la Grece sorte de l'europe... Le plan d'aide relatif au flux migratoire proposé par l'Europe, lui, devient caduque, et la Grèce se retrouve 6 pieds sous terre à devoir gérer et assumer STRICTEMENT SEULE le problème des migrants qui souhaitent arriver en Europe.... Mais il est vrai que comme solution, Marion M Le pen avait elle préconisé de les remettre à la mer... Pour un peu, elle aurait "rajouté: "allez houst allez houst va t'en vilain migrant, va te noyer chez toi t'es trop vilain, à venir manger le pain des européens".....

 Et je ne parle là uniquement et strictement, que du problème des migrants, et rien de plus.

 Dans l'hypothèse où la Grèce sortirait de l'euro, il ne se trouve absolument aucun expert, ou économiste, qui ne soit pessimiste, sur l'évolution de ce pays en dehors du front National, rigoureusement personne.

 Quand à monsieur Tsipras, je comprends fort bien que sa situation soit pour le moins delicate à gérer. Mais j'ai un peu de mal à saisir comment on peut prétendre  être attaché véritablement  aux valeurs européennes, en dehors du contexte financier, selon ms propos, et serrer les mains de Vladimir Poutine et embrasser marine le pen, "comme s'ils avaient des valeurs communes", et faire le lendemain, le grand écart, en faisant de même avec monsieur Melanchon... Je regrette, hein, je suis vraiment désolée, mais j'ai toujours tandence  moi, à avoir les yeux partout, surtout si ça dérange. Et quand je vois que ce dernier ne parle absolument jamais des armateurs, du droit maritime international, qui pourtant me semble fondamental, les concernant tout autant que l'évasion fiscale, j'ai le sentiment, moi que les véritables ficelles, il n'est pas encore dans le désir de les tirer, et ça m'inquiete, non pas pour lui, mais pour son peuple.

  Je suis très exactement sur la même longueur d'onde de Guy Verhofstadt "soyez un leader et pas un prophete" et sur ce point je suis parfaitement d'accord.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.