google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html
Créer un site internet

Th 2 1

SPELA PAHOR, ethnologue.

  Presentation du feuillet, du festival de contes, 2018, à FRESQUIENNES.

  "Née à Ljubjana, en Slovénie, Spela Pahor a fait des études d'ethnologie et d'anthropologie, qui l'ont conduite à collecter des histoires de conteurs d'Istrie. 

 Conteuse elle même, depuis 1996, elle raconte aussi, en kamishibaï, traduit des contes traditionnels, et a publié plusieurs ouvrages, dont des récits  de vie d'habitants de Piran".

 Le kamishibaï, voici l'explication:

http://www.kamishibais.com/kamishibai.php

 Pour l'Istrie, dont elle parle, voici differents liens.

https://www.encroatie.com/guide-touristique/sejour/sejour-istrie/

  Pour commencer, j'ai été en admiration, devant le challenge que représente le fait de parler en conférence, ou conter, dans une langue qui n'est pas la sienne, et on sait tous à quel point le français est une langue difficile.

 Ensuite, au delà du fait, que ses prestations, étaient aussi interressantes qu'agréables,  je tiens à préciser une chose.

 Depuis plusieurs années,  depuis que ces provinces de l'Est de l'Europe, sont devenues indépendantes du bloc communiste,  on assiste quelquefois, à une forme de récupération politique, de leurs cultures personnelles, par les extrêmes droites.

http://www.croatia.eu/article.php?lang=4&id=24

 J'avais entendu, que dans le cadre de certaines fêtes régionales, cette récuperation était bien réelle. Je ne sais si ça se produit encore, aujourd'hui.

 Mais il est important de prendre conscience, que ce qui fait la culture d'une région, ou d'un pays, n'a pas lieu d'être interprété de telle sorte qu'elle cloisonne l'opinion, dans une forme de schlérose culturelle, qui n'aurait pour seul objectif, que de nourrir des intérêts particuliers,  si l'on observe que toujours, les extrêmes droites européennes, instrumentalisent leur culture, pour tenter d'éjecter, la moindre chance de s'enrichir d'autrui, comme un terreau malsain, qui serait déséquilibré, dans sa composition finale,  et impropre à "la culture".

 Vous doutez ?

  Un jour, dans mon ancien jardin, pour une raison que j'ai un peu oubliée, je dois avouer, mon tas de compost avait reçu, les cendres de la cheminée, en quantité anormalement élevée.

 Nous avions pourtant retourné le matériau, de façon qui semblait physiquement, satisfaisant....

 Une fois utilisé ce compost rien ne poussât. Aucune graine, ne germât.

 De la même façon, entretenir une culture traditionnelle, en l'instrumentalisant de telle sorte qu'elle soit une entrave au sang neuf, venant de l'extérieur, est aussi stérile que le terreau dont je viens de vous parler.

 Si je ressens le besoin de vous parler de cette conteuse, c'est pour une autre raison, aussi.

 Les témoignages des histoires qu'elle nous a racontées(oui, je sais, pour l'accord, mais je persiste), ont été collectées, sur une base strictement orale.... Et que j'ai en mémoire, d'avoir travaillé sur ce sujet, en ce qui concerne, certains pays d'Afrique, qui bénéficient eux aussi, du fait que cette culture, ne se transmette que de façon orale.

 Il importe alors, absolument, et je ne crois pas que ce soit la trahir, de la transcrire, de façon ecrite, aussi, et si possible, indépendamment (on ne sais jamais), de l'nformatique.

 

immigration FBI Européen émancipation nationalismes

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire