google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Recherche, inventions et conquête spaciale.

 En regle générale si je soutiens véritablement les chercheurs, je ne suis pas du gene à m'enthousiasmer pour de mauvauses raisons..... J'irai même jusqu'à prétendre que je me méfie des effets d'annonce.

 

 

  • L'humour contre la barbarie.

       Je précise que j'avais écrit, un ouvrage sur le sujet, il y a quelques années, mais qu'on s'est chargé de ne plus le rendre disponible, sur internet, pour m'obliger, vu, d'une part, les circonstances politiques depuis plusieurs années, mais surtout, le fait que par la tutelle que je subis, je suis littéralement frustrée, sur le sujet.

       Ainsi, je dois donc remettre l'ouvrage sur le métier, comme on dit vulgairement, ce qui me semble effectivement salutaire.

       Pour ce qui concerne la barbarie, je précise qu'il ne s'agit pas là, uniquement du risque terroriste, mais aussi, de n'importe quelle autre forme de barbarie, qui ne saurait trouver ses limites uniquement, dans les actes terroristes.

     Tout ce qui nous fait mal, nous torture, nous fait peur, d'une certaine façon, peut parfaitement être assimilé à une forme de barbarie.

     

       Pour ce qui concerne Jeremy, pour qui j'ai une énorme amitié pour diverses raisons, et une grande admiration, j'ai vu son dernier spectacle, il y a quelques mois.

       Je n'ai vu personne se lever de son siège, pour ma part.

       Mais si tel est le cas, ça ne signifie pas necessairement, qu'ils l'aient été, parce qu'ils desapprouvent, qu'il ait abordé certains sujets, ou qu'ils aient été choqué, et mal à l'aise...

       ça peut être aussi, je crois, parce qu'ils en ont pris plein la tête effectivement, et qu'il ait fait mouche, au sens positif du mot.

       Enfin, je veux dire que souvent, quand on va voir un humoriste, et qu'on voit dans l'évolution du spectacle, qu'il aborde certains sujet, sous un angle particulier, on se dit, "non, il va pas oser aller jusque là, il va pas oser"...

       ET PUI SI....

       Je veux dire que s'il y a occasionnellement rejet, ce qui doit être vrai, je trouve ça plutôt rassurant, ça veut dire justement, qu'il est là, où il faut, et comme il le faut, et que le fait de déranger, est aussi valorisant, pour un humoriste, que d'être uniquement "apprécié".

       Pour information, son spectacle aborde d'autres sujets, plus inattendus, comme la politique de gestion des ONG,  qui surprend, et tombe vraiment, là, où il le faut, et comme il le faut...

     Alors, courez y !

    https://www.agendaculturel.fr/jeremy-ferrari?utm_source=notifications&utm_medium=email&utm_campaign=2017-08-13

    Lire la suite

  • De la nécessité du témoignage médiatisé.

       Oui, c'est vrai que certains vont me dire, "pourquoi médiatisé", alors, que par les livres, ça a toujours existé.

       Ce qui est vrai, mais justement, par l'intermédiaire de la télévision, certains qui lisent peu, ou qui ne lisent pas, y ont alors accès.

       Ou si vous préférez, on multiplie les chances de toucher le plus de monde possible, ce qui ne retire rien, à ceux qui le font par écrit, et en publiant des livres.

       Bien avant que je mette mon grain de sel, dans les médias français, surtout au sein de France télévision,  et de Radio France,  certaines émissions, comme "toute une histoire", sur France 2, faisaient leurs beaux jours, sur le service public.

       J'ai en mémoire, qu'à cette époque,  c'était jean Luc Delarue, qui animait l'émission,  et les guignols de l'info, à juste titre, le brocardait, lui, et son émission, mettant en avant, son côté racoleur,  et voyeur.

       Je ne regardais pas l'émission, je précise, parce qu'elle me mettait mal à l'aise.

       Et puis j'ai commencé à commenter en interne, pour en faire la critique, expliquant, que si l'on avait la prétention, de vouloir véritablement aider les gens, par le biais de cette émission, il était souhaitable, de ne pas amener les psy, comme portant caution au concept de l'émission, et lui donner une forme de respectabilité, ce qui était vraiment le cas, et qui m'horripilait, mais bien au contraire, de prendre  de l'assurance, et de revendiquer, l'objectif de l'émission, comme proposant des thèmes, et des réflexions, qui soient vraiment susceptibles, d'aider, les téléspectateurs.

       Je crois pouvoir prétendre alors, avoir permis à l'émission, de retrouver un nouveau souffle, par le fait, de voir son objectif, mieux défini.

       Je précise qu'à cette époque,  Mireille Dumas, faisait elle aussi, une émission, sur ce thème, mais individuelle, qui n'avait pas ce type de dérive, voyeuriste, que je cautionnais alors, même si j'en avais vu assez peu à cause de l'heure tardive.

       Pour ce qui concerne ces émissions de témoignages, qui depuis celle-ci, ont été diverses, j'ai toujours cautionné celles qui avaient été faites parce qu'elle respectaient, et respectent encore certaines donnes, que j'ai expliquées, et argumentées, de telle sorte, qu'elles ne puissent présenter que des avantages, pour le téléspectateur, mais surtout, qu'elles ne puissent en aucune façon, être toxique, pour la personne qui témoigne.

       Ma principale exigence, sur ce point, fût qu'a  en aucune façon, ces émissions, soient tournées en direct,  de telle sorte qu'en parfaite collaboration, entre la réalisateur, l'animateur, et pourquoi pas, des personnes annexes,  demandées par la production, ou bien les aidants, ou le psy, de la personne concernées, certains passages, soient coupées au montages, éventuellement.

       Pour ce qui concerne le téléspectateur, l'énorme avantage, consiste à observer des parcours de vie, en en saisissant la complexité, et l'énorme difficulté que rencontrent certains, complexité et souffrances, que dans des cas qu'ils peuvent connaître, dans leur famille, dans leur entourage, ou sur leur lieux de travail, ils n'auraient jamais soupçonnés.

     Pour ce qui concerne eux même,  devant des problèmes qu'ils rencontrent, et qui sont aussi graves, par le phénomène d'identification, ça leur donne d'une part, la possibilité de remarquer qu'ils ne sont pas seuls,  ni à souffrir, ni à lutter contre cette maladie ou ce problème,  et puisent ainsi, une énergie nouvelle, pour moins souffrir, et s'enrichir de la diversité d'autrui, puisque les obstacles, que l'on rencontre, forgent pour tous, notre diversité et la singularité de nos parcours.

     

    Lire la suite

  • Antisemitisme, "Mais qu'est ce que qu'on leur a donc fait" ?

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/meurtre-de-sarah-halimi-une-affaire-remontee-jusqu-au-sommet-de-l-etat-17-07-2017-7139583.php 

     

     Je cite Joann Sfar...

    Joann Sfar

    12 juillet, 10:25 · 

      Le truc, c’est que lorsque tu es juif, tu n’oses jamais dire que quoi que ce soit relève de l’antisémitisme parce que tu as peur qu’on te dise que tu pleurniches.

      Je ne connais l’affaire Sarah Halimi que par ce que les médias en disent.

      Si j’ai bien compris un type traitait la dame juive de son immeuble de sale juive à chaque fois qu’il la voyait.

      Puis une nuit il pète un cable il met la misère dans tout l’immeuble puis il s’enferme avec la dame.

      Il la massacre pendant des heures. La police est dans l’immeuble et n’intervient pas. Il hurle Allah hou Akbar tant qu’il peut puis il la jette par la fenêtre et elle meurt.

      Le type n’a jamais eu d’antécédents psychiatriques mais on le met quand même à l’asile. Si j’avais mauvais esprit, je dirais qu’en période électorale c’était peut-être une façon de s’acheter à peu de frais la paix civile.

      On apprend aujourd’hui que le tribunal ne considère pas qu’il s’agit d’un crime antisémite. Finalement je ne suis pas juriste, je n’y connais rien. Il paraît que le coupable a affirmé que son motif n’était pas antijuif. C’était quoi, son motif ?

      Ca ne me regarde pas. Par contre, je commence à me demander ce que ça serait, un crime antijuif ? Si traiter une dame de sale juive puis la massacrer et la défenestrer ça ne suffit pas, il faut faire quoi ?

      J’ai honte que ça soit toujours des juifs qui se trouvent à écrire qu’à force de vouloir éviter de faire des vagues nos forces de l’ordre nous donnent parfois l’impression qu’on gène. Je suis le moins communautaire du monde.

      Je suis le premier que ça énerve, quand des gens utilisent leur ethnie ou leur religion pour se faire plaindre. Mais là, c’est dur. On a un sentiment de « circulez y a rien à voir » qui me semble dangereux. A force de ne rien voir, j’ai le sentiment qu’on peut susciter des vocations.

    Ou alors il y a une circonstance atténuante de bêtise ?

      Je me souviens qu’on disait ça, au moment du « gang des barbares ». On disait qu’ils étaient tellement bêtes qu’ils ne se rendaient pas compte. Peut-être que je me trompe complètement. Qu’est ce qui se produit, en moi, lorsque j’ai honte d’écrire ces lignes ? Je déteste parler « en tant que juif ». On ne devrait pas avoir à le faire.

      Pour calmer les esprits, je suggère au tribunal d’édicter une jurisprudence claire et d’affirmer haut et fort qu’un crime antisémite, ça n’existe pas.

      Je crois que ça soulagerait beaucoup de monde . ca nous évitera de nous creuser la tête à nous demander ce que l’assassin aurait pu faire de plus pour que le tribunal décèle dans son geste un soupçon de haine contre les juifs.

     Au sujet de ce crime, je donne un lien:

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/meurtre-de-sarah-halimi-une-affaire-remontee-jusqu-au-sommet-de-l-etat-17-07-2017-7139583.php

      Pour ce qui concerne cette affaire en particulier, oui, je comprends parfaitement sa indignation, au sujet du silence des médias, je veux dire.

      Mais je crois aussi que ce silence est le même, quand un crime est de toute évidence raciste (puisque l'antisémisitisme est un racisme), et que l'on craint alors, en temps que journaliste, d'alimenter des feux que l'on sait parfaitement susceptibles, de s'embraser de façon beaucoup plus grave….

      Maintenant, je trouve parfaitement légitime, cependant qu'on le note…et qu'on s'en indigne.

      Moi, sur mon site internet, compte tenu du fait, que je sais très bien que des gens très haut placé, que ce soit en politique, ou que ce soit dans les médias, je fais très attention aux sujets sur lesquels je travaille, et quand je sens des propos qui sont susceptibles de provoquer un embrasement, qui ne demande qu'à se produire, je préviens Thomas, en interne, et ça ne signifie surtout pas, que je ne note pas, ou que je n'y prête pas attention….

     Ca  veut juste dire, que la meilleure stratégie, venant de moi, n'est pas forcement  d'en faire un article… Il arrive que le contexte politique, incite à la prudence.

     En l'occurrence, là, en ce qui concerne le crime de Sarah Halimi, nous étions et nous sommes encore dans la problématique du risque terroriste, avec je le rappelle,  d'une part, la menace terroriste, mais aussi, la façon d'appréhender, les coupables des actes terroristes, quand ils ont survécu à leurs attentats, à savoir, est ce qu'ils doivent être considérés, comme des malades mentaux, ou pas….

     Je suppose, que certains vont penser  que je cherche à minimiser les reproches, et je le comprends….

      Mais un journaliste, n'a pas d'autre alternative, quelquefois, que d'obéir, à sa ligne éditoriale,  et de respecter les consignes, mais ces consignes, n'ont pas forcement eu pour objectif de minimiser le côté antisémite, mais uniquement, de ne pas avoir voulu jeter de l'huile sur le feu, et uniquement cela.

     Maintenant, cette indignation, je la comprends…

     Moi, au moins sur mon site, je n'ai à rendre de compte à personne….

     Et si je n'ai pas parlé d'avantage, c'est pour les raisons que je viens d'invoquer.

     Maintenant, pour ce qui concerne le fait  que ce crime ait été antisémite…

     Je comprends fort bien l'indignation et la demande, qui consiste  à vouloir voir qualifier ce crime d'antisémite.

     Visiblement, cet homme avait fait une fixation sur cette femme.

     C'était en fait, le parfait bouc émissaire,  qui justifiait  à ses yeux, les insultes qu'il lui envoyait quotidiennement…

      En réalité, ce qu'elle subissait, ça s'appelle du harcèlement….

      Puisque je travaille à l'écriture d'un ouvrage, en ce moment, sur le coaching,  (enfin, il est terminé, pour tout dire)j'en suis arrivée à parler du "coaching en séduction", et donc, je n'ai pu éviter d'aborder la séduction, dans ses débordements, et qui justement, en arrivent à être perçus, comme du harcèlement….

      Ce qui était à recroiser, avec cette histoire de harcèlement, dans le milieu politique.

      Toute personne, qui subit du harcèlement quotidien, ainsi, quelque soit le lieu, son identité, ou que sais je, et que ce harcèlement est récurant, doit faire une main courante à la gendarmerie.

      J'aborde notamment ce sujet.

         Aurait elle été non juive, est ce qu'il en aurait été autrement, absolument personne, ne peut le certifier.

      J'ai connu un facteur, un jour, qui sur sa tournée, avait un homme, qui lui reprochait, d'avoir tué son chien…

     C'était bien sûr, aussi stupide, que ridicule…

     Sauf que chaque jour que le facteur passait, lui, vivait ça, extrêmement mal, en souffrait grandement, parce que c'était allé jusqu'à des menaces de mort, et il a bien fallu que ce facteur fasse le necessaire, pour se protéger, comme doit le faire n'importe qui.

     Peut être, que s'il s'était agi, d'un autre facteur, ce malade mental, aurait pris pour cible, une voisine, parce qu'elle avait les cheveux orange, ou bien un autre mec, parce qu'il avait une jambe de bois…

      Je veux dire par là, que le fait de s'attaquer, à de pauvres innocents, le fait même, d'être sous l'emprise, de drogues, et d'être sous l'emprise, d'un mentor toxique, qui est la matière de l'emprise sectaire, en soit, relève aussi, quoi qu'on en dise, de la psychiatrie….

      Alors, je sais, et je comprends fort bien  que la communauté juive revendique le fait, que ce crime soit qualifié d'antisémite….

     Le père Hamel, lui, est en voie d'être élevé au rang de saint, c'est  dire, qu'il va être béatifié….

     Mon sentiment personnel, sur le fait de faire des victimes du terrorisme des martyres, c'est que de cautionner une telle démarche, rejoint une forme de sublimation,  non pas d'avoir été victime, mais plus généralement, de façon objectve, d'avoir donné la mort…..

     Je ne suis pas en train de prétendre, qu'il ne faille pas parler des victimes…

     Bien au contraire, mais je pense qu'on a tout à gagner à mettre avant, ce qu'ils ont fait, dans leur vie, en dehors de leur appartenance ethnique ou religieuse, en temps que simple citoyens.

     Maintenant, mon avis n'engage que moi, ce que je cherche, c'est que ceux qui souffrent, souffrent le moins possible, et si de voir qualifier ce crime d'antisémite, peut soulager la communauté juive, je n'ai rien  redire.

     Pour ce qui concerne les réflexion, de Michel Boujenah, sur l'antisémitisme, en général….

     

     J'ai un truc, à vous raconter.

     Un jour, je discutais avec un homme que je connais. Enfin, que je croyais connaître assez bien.

     Je précise que je ne militais absolument pas à l'époque, d'ailleurs, internet n'en était qu'à ses balbutiements.

     Je ne sais comment la conversation, était arrivée sur ce terrain….

     Il me parlait des juifs, et m'expliquait pourquoi, il s'en méfiait.

     J'étais tellement sur le cul, d'entendre de tels propos, que je ne savais que dire…

      Et puis il conclut, d'un air entendu, par ces mots "oui, enfin, on sait ce que c'est hein… Après tout, si Jesus a été trahi, c'est bien la faute à Judas, s'il n'avait pas été dénoncé par ce traitre,  jamais il n'aurait été pourchassé, puis condamné,  et cloué sur la Croix…."

      Alors, bien sûr, certains me diront que ce ne sont que quelques paroles, dites comme ça, en passant….

        Mais je sais fort bien, et nous savons tous, qu'une des raisons d'être de l'antisémitisme, dans toutes les parties du monde où la culture judéo chrétienne,  forge notre identité,  que la religion catholique, ait entretenu pendant des siècles, cette idée selon laquelle le peuple juif, aurait ses origines souillées, par cette culpabilité.

      Je précise, d'autre part,  que je suis l'inspiratrice, du fait, qu'Angela Meckel, ait pris la décision, d'autoriser enfin, il y a quelques années,  l'accès aux archives relatives à la propagande antijuive, qui avait été mise sur pied, par Hitler, pendant la période de l'entre deux guerre,  et que nous avons pu juger, de l'effroyable travail, qu'avait orchestré, hitlher avec la complicité de certains cinéastes à l'époque, archives qui avaient été diffusées, il y a quelques années, sur France Télévision, et rediffusées…

      Je veux dire, par là, que malgré l'influence toxique dont ait pu se rendre coupable les chrétiens depuis des siècles, face au peuple juif,  le véritable lavage de cerveau, qui était orchestré par Hitlher, pour que les allemands cautionnent sa politique, de "solution finale", par les camps de concentration, peut être, n'aurait elle pu jamais se faire que plus difficilement.

      J'informe d'autre part, que cette théorie defendue, pendant des siecles, par les chrétiens, sont remises en cause, aujourd'hui, par certains historiens de la religion.

     (Je précise que j'ai commencé, depuis un certains temps, à rediger un livre sur la spiritualité, et qu'il est en cours d'écriture).

     Je n'avais pas saisi que ce crime avait été commis, le jour de mon anniversaire.

     

     En cours de rédaction.

    Lire la suite

  • Télé et Radio, imprégnés des réseaux sociaux.

      Depuis environ quinze ans, de façon progressive, les réseaux sociaux, ont pris une importance, de plus en plus considérable.

      Ces derniers aussi, se sont diversifiés, dans les differentes possibilités qu'ils offrent, et ils sont si nombreux, que je me garderai bien de vous en dresser la liste.

       Pour ce qui me concerne, même si provisoirement  mon compte est désactivé, (sans qu'on ne m'ais donné la moindre explication,  et malgré mes divers messages de réclamation)ma préférence va à FB, parce que je trouve que c'est le réseaux social, qui offre le plus de possibilité, pour répondre à une demande de l'utilisateur dans la diversité, de ce qu'il souhaite promouvoir.

     Une page, un groupe, une marque,  profils scertifiés, réclamations....

      Certes, j'ai droit chez eu, à un traitement de faveur, puisque si je dépose une réclamation sur un profil que je trouve toxique, non seulement, ma réclamation est étudiée, mais en plus, ils me répondent... C'est vous dire le tapis rouge.

       L'un des reproches que je leur ferai cependant, réside dans le fait, que lors de l'inscription, il est bien précisé, que l'inscription est soumise au fait, qu'ils sont propriétaires de vos données, ou de quoi, que ce soit,  que vous y deposiez, ce que je trouve vraiment, scandaleux.

     En tout etat de cause, d'ailleurs, je me demande si juridiquement, quan quelqu'un utilise, leur reseau, pour tenir des propos diffamatoires, ou toxiques, ils ne pourraient pas être tenu, comme responsables, puisqu'ils revendiquent, d'en être propriétaires....

      Je veux dire, qu'on ne peut avoir le beurre, et l'argent du beurre.

     Alors, là, j'imagine que les autres reseaux sociaux, sont morts de rire, parce qu'ils sedisent, "ha ha ha ah, ils sont bien dans la merde"...

      Mais soyez sas crainte, j'en ai autant pour n'importe quel reseaux social, qui revendiquerait, ou qui revndique, d'être propriétaire de nos données, quand on ss'y inscrit !

      Alors, "doucement, les basses", et attendz un peu, avant de ramener vos fraises !

      Bon, sinon, j'aime bien twitter, aussi, mais pour la bavarde que je suis, c'est un peu court !

      Heureusement, que Thomas connait quelques ficelles (c'est du string, qui s'amoureache du ukulélé, je suppose), pour que quelquefois, par je ne sais quelle magie, un des lies, que je veux coupler, est beaucoup plus court, alors, "ça passe"....

      Oui, je sais, il y ena  bien d'autres...

      Mais comme ma connexion est chez moi,anormalement lente, le simple partage d'un article sur les réseaux sociaux, me prend juste 10mn, à chaque fois, c'est vous dire !

       Bon, sinon, au fil des ans, les émissions de télévision en live, ont offert l'opportunité, pour certaines, de réagir, ou plutôt, d'interagir, sur le fil des émissions, avec les commentaires de certains internautes, ce que je trouve fort intéressant, et qui décuple, la qualité du débat, avec il faut bien le reconnaitre, des filtres anti cons, ou anticonnes, au sein de chaque émission, ce qui n'est pas un luxe.

      Manquerait plus que ces derniers parviennet à passer quand même, ce qui risque bien d'arriver, un jour... (ha, là, j'ai hâte, oui, jai hâte, c'est vrai ! mdr)..

      Et oui, ecoutez, moi,les gros cons, qui m'insultent, ou me disent des saloperies, sur internet, j'en ai tellement croisé,  que je dois a vouer, que ça m'amuserai, de voir que je ne suis pas la seule, à y a voir droit !

       Certains ont le sens de l'humour bien senti, et de savoir, que ce soit bénévole, je me dis que quand certains voient leur message passer à l'écran, ça doit vraiment faire plaisir.

      Bon, sinon, donc, je suis allée assiter à une des nouvelles emissions, du debut d'apres midi, avec Justine Bolaert, qui s'appelle "ça commence aujourd'hui".... Comme quoi, elle fait bien plus que de promouvoir, le foot feminin, à la  télédiffusion française.

      J'ai trouvé ça très bien.... Une des particularités réside dans le fait, que justement, dans le public, sur son pupitre, mais assis, un co animateur récolte, les témoignages sur internet.

      Il ne s'agit pas de temoignages à chaud, puisque l'émission, st enregistrée, mais je pense que de pratiquer ainsi, en partenariat avec FB, donc, me semble intéressant.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/spiritualite/de-la-necessite-du-temoignage-mediatise.html

    http://actu.orange.fr/france/facebook-n-a-paye-que-1-16-million-d-euros-d-impots-magic-CNT000000LzFzJ.html

     En cours de rédaction.

     

    Lire la suite

  • CDD, travail intérimaire, pour un vrai statut à l'échelle européenne.

       Bon, allez, je vais être franche, pour avoir une telle idée, y'a bien que moi, pour oser la sortir.

       Ha, non non, pas question, de la remettre dans ma culotte, cette fois ci.

       A ce niveau, on ne peut pas vraiment affirmer que ce soit ce qu'on appellerait "mètre un coup de pied dans la fourmilière" du MEDEF...

       Non, comme "métaphore sur ta tête", j'envisagerai plutot 10 bonnes poignées de poil à gratter dans le slibar, slip français de gattaz, et ça, croyez moi, c'est autre chose que de se pavaner à exhiber son bronzage, sur les plages aussi ensolleillées que privées, qu'il doit fréquenter, en cet été aujourd'hui, plutôt pluvieux, parce que les jeunes sont en CDD à bosser comme des cons, sur les plages publiques, ELLES. 

       Pourquoi cette idée, me direz vous, "Hein, que vous le dites" ?

      Et bien parce que comme Simone n'est plus là, faut bien que je veille, et que si j'ai dénoncé, depuis des années, le smartphone, comme objet de l'esclavage moderne (mais pas que.. c'est vrai), je ne peux que constater que si l'on observe le droit du travail, et la façon pour le moins lapidère, avec laquelle le dialogue social, semble engagé au sujet de laLoi travail, j'essaie de mettre en avant, certaines hypothèses, qui seraient susceptibles de calmer les esprit, y compris, ceux du patronât.

      Je m'explique.

      C'est moi, qui suis à l'origine, entre autre, du fait, qu'on ait prêté attention, dans certains pays, à mettre sur pied, un SMIG, depuis le début du mandat de François Hollande.

      Ces deux pays, sont l'Irlande, et l'Allemagne.

      Certes nous n'en sommes pas encore, à ce que ces SMIG, soient harmonisés, mais ni Rome  ni Paris, ne se sont pas faits en un jour... Et si le but, qu'il est souhaitable de viser, doit ne pas être perdu de vue, d'avoir commencé deja, à admettre, qu'il fût necessaire de le mettre sur pied, était une grande avancée.

      Certains autres pays, devraient suivre cet exemple.

      Pour ce qui concerne le statut de travailleur intérimaire, de la même façon, il est souhaittable que chaque pays d'Europe, veille à en prendre conscience.

      La raison principale pour moi, est la suivante.

      Partout, dans chaque pays d'Europe, et en France tout autant, dès qu'une boite ferme, les arguments avancés, sont toujours que dans d'autres pays, le cout de la main d'oeuvre, est moins élevé...

     Ors, en dehors des considérations strictement liées, à la protection sociale, et à son coût, je veux parler des charges sociales, le statutd'intérimaire, est littéralement considéré, comme la valeur d'ajustement des groupes dont il est question.

     Et ça, pour moi, ça n'est pas tolérable.

      La formule n'est pas de moi, mais elle sonne comme une réalité qui me glace le sang.

     Car les beaux discours du MEDEF, c'est de mettre en avant les aventages des CDD....

      Certes, pendant quelques années, ça peut être bien, apres tout, on voit du paysage, et puis si ça ne colle pas avec les collègues, et bien au moins, on sait que ça ne pas durer, on ira bosser ailleurs, et puis voilà...

      Mais dans la réalité, c'est pas vraiment, comme ça que ça fonctionne....

      Parce que moi, j'avais demandé, à ce que les banques mettent sur pied un certificat de solvabilité, pour les personnes, qui gèrent tellement bien leurs comptes que jamais, ils ne dépassent leur découvert autorisé, ou même, jamais ne sont dans le négatif...

     Pas besoin d'avoir de gros revenus pour celà.

      Certains, sont si responsables, qu'ils y arrivent... Et ces personnes, sont aussi solvables, ou même plus solvables, que ne le sont certains autres, qui ont eux, ont de gros revenus, mais qui gèrent leur argent, comme des manches à c.....

      Ors les banques ne prètent qu'aux riches !

      Et c'est uniquement sur les sommes, que vous avez sur vos livrets d'epargne divers et variés, et sur le fait, que vous soyez embauchés, et en CDI, que se réfèrent la banque....

      Mais pour y voir plus clair, je vous donne le lein, de l'émission, INTERCEPTION, de France Inter, dimanche, et vou allez mieux saisir, le revers de la médaille.

    https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-23-juillet-2017

      Alors, certains me diraient "mais enfin, en quoi, ça peut etre profittable".

      Et bien la conséquence sur le moyen et long terme, serait qu'une entreprise qui serait menacée d'être délocalisée par sa maison mère, une multinationale, généralement, les patrons y réfléchiraient à deux fois, parce que le prétexte du coût de la main d'oeuvre, tomberait à l'eau, et dans certains secteurs, l'aspect locavore, que ce soit, pour écouler la marchandise, ou que ce soit, pour l'embauche, reviendrait en force, donc, tout le monde aurait à y gagner. Enfin, voilà, ce que j'en pense.

     Mais allez ecouter cette émission, et vous verrez, c'est vraiment éloquent.

    Lire la suite

  • Cartes prepayées, ubérisation du système bancaire.

      Je suis vraiment, très en colère sur le sujet, et faut pas trop m'emmerder, hein.

       Alors que selon la juge des tutelle, je suis sensée pouvoir bénéficier de l'une d'elles, et que j'ai deja travaillé sur le sujet, il y a quelques temps, je retournais aux nouvelles, pas plus tard qu'hier, sur internet.

       Pour voir mon travail précédent sur le sujet, c'est ici:

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-interieure/les-cartes-prepayees.html

       Hier, donc, je remettais le couvert.

    http://www.afub.org/index_suite.php

    https://federationcontreabusbancaire.wordpress.com/

       Ces associations, elles sont là pour vous soutenir quand le torchon brûle entre vous, et votre banque.

       Il est important, d'y adhérer, parce que plus le nombre d'adhérents est élevé, plus la pression est forte, pour prendre le défense des usagers des banques, ou si vous préférez pour peser lourd, en temps qu'interlocuteurs.

       Mais le véritable souci aujourd'hui, est d'un autre ordre, c'est que certains usagers, se trouvent pris en défaut non pas, parce qu'il gèrent leur compte, de façon irresponsable, mais simplement parce que leurs revenus sont trop faibles,  et que la cause de leurs déboires, vis à vis de leur banque, n'est pas liée à une pratique qui serait malhonnête, ou irresponsable.

      Une amie à moi, la semaine dernière, qui habite Paris,  qui a de trop faibles revenus,  s'est vue proposé, par une assistante sociale, d'être mise sous tutelle ...

       Si si, vous ne rêvez pas, ha non non, elle va bien, elle a toute sa tête, elle sait compter aussi, et elle est même très économe, simplement, elle a de trop faibles revenus.

      Pour information, quand on est mis sous tutelle,  l'organisme de tutelle est rémunéré.... Alors, d'une part, j'ai trouvé vraiment choquant, qu'on puisse lui proposer ça, alors, que ça n'est pas une réponse "psychologiquement cohérente",  mais en plus, ça voudrait dire que le tuteur, ou l'organisme qui en serait chargé se paierait sur ses faibles revenus, un comble !

      Mais au delà de ça, le "phénomène" carte prépayée, est très interpellant, aujourd'hui, comme dérive de fonctionnement des banques, et je m'en vais vous en dénoncer les raisons.

      Ces dernieres  avancent comme argument, que par l'intermédiaire d'un smartphone, vous pouvez faire toutes les opérations que vous souhaitez.

     Primo, j'ai des doutes, sur le fait, que ça fonctionne si bien.

     Ensuite, ça supprime du personnel.

     Enfin, ces opérations, ont elle aussi, un coût véritable, écrit, en tout petit petit petit petit, dans le bas du document qu'on vous a invité à signer, bien sûr, par signature informatique, sur le smartphone, qui fait la taille, d'une demi enveloppe.

      Alors, quand sur un contrat papier, sur une feuille A4, vous vous faites entuber, par des lignes écrites, en tout petit petit petit.

      Je vous laisse imaginer à quel point ils vous le mettent profond, quand l'entubage, se fait, par le document, visible uniquement, sur le smartphone.

       D'autre part, les revenus les plus faibles, n'ont pas necessairement de smartphone, ni même pour certains internet, qui représente un vrai budget dans un ménage.

      Ensuite, vous me direz "mais enfin, c'est tout juste si tu as un portable à manivelle, ou avec lequel il faut pédaler, alors, t'y connais rien, en portables en smartphone, etc, etc...

      Pour voir les autres se faire entuber, une fois n'est pas coutume, ça n'est qu'en lisant, et observant les congénères, que je m'y colle, enfin, pour l'instant encore.

      Mais vous allez mieux saisir, pourquoi je suis autant remontée, à leur sujet.

      On vous fait miroiter l'immédiateté de l'opération, et le prix à payer, on fait tout pour que ça vous passe le plus loin possible de vos portugaises.

      Mais si les cartes prépayées, ont un tel succès, à présent, c'est pour deux raisons.

      D'une part, certains n'ont pas droit d'avoir une carte, pour des raisons, plus liées au budget, que pour des pratiques répréhensibles, liées à une mauvaise gestion....

      Elles ont elles aussi le droit d'utiliser une carte bancaire sur internet, pour acheter, ou bien payer, l'autoroute, ou quoi que ce soit d'autre.

      Ces personnes, sont les plus vulnérables, de la société françaises, et sont souvent au chômage.

      D'autres choisissent, à juste titre, d'utiliser ces cartes bancaires prépayées, pour anticiper tout risque, de voir leurs données personnelles piratées, et ainsi se voir vider leur compte en banque, une fois ces données revendues, à une mafia quelconque.

      Aujourd'hui, cette pratique est la méthode la plus sûre, pour éviter, qu'une telle chose vous arrive.

      Car pour information, la sécurité des données bancaires, qu'on vous vend, ça n'est que du flan ! Je le sais pour en parlé avec ma banque, à intervalles réguliers.

      Oui, c'est plus sûr qu'avant, mais ça n'est pas aussi sûr qu'on le dit, et la parade vraiment efficace, elle n'a pas encore été trouvée, ou bien les "méchants", en face, ont encore, sur ce point, une longueur d'avance.

      Alors, certains me répondront, "mais enfin, avec la carte bancaire il existe des assurances", ce qui est vrai, mais qui paie l'assurance ?

      Les consommateurs...

      Avec cette carte prépayée, vous ne mettez sur ce compte là, que des sommes assez faibles, pour que dans l'hypothèse où vos données, vous soient volées, la somme perdue, reste modique, et évite les grosses pertes, voilà, quel est l'intérêt.

     Uniquement, pour cette raison, toutes les banque s'y sont mises.

     Et là, tenez vous bien, ça vaut son pesant de cacahuètes.

     Regardez ça.

    https://www.compare-cartes-bancaires-rechargeables.fr/

     

    Samedi 22 Juillet 2017.


     Tout de suite, sur France Inter, uen émission sur le sujet... (ils sont bien inspirés, ces gens là !).

    https://www.franceinter.fr/

    Mardi 25 Juillet 2017.

      Je vais revenir, sur l'émission de france inter, et donner le lien, pour la réécouter.

     Sinon.

       Je viens de trouver un autre article,  un peu ardu, et  qui peut sembler un peu trop spécilaisé, mais enfin, "c'est jouable".http://www.revue-banque.fr/banque-detail-assurance/article/les-banques-sous-menace-uberisation

    "Qu’il s’agisse de la densité de leur réseau d’agences ou des partenariats qu’ils nouent avec les FinTech, les parades imaginées par les établissements traditionnels n’auront guère d’utilité, selon Philippe Herlin, face au succès prévisible des start-up de la finance. Les banques sous-estiment la menace d’« uberisation » qui pèse sur elles.

      Je note que les banques espèrent pourvoir racheter ces entreprises, rellement proches des pieuvrEs opportunistes, comme je les appelle depuis des années, alors, que je cite :

    "Les banques peuvent-elles résister à cet assaut ? Sont-elles seulement conscientes de son ampleur ? Leur stratégie demeure timorée, la plupart pensent contrôler le phénomène en prenant des parts au capital de plusieurs FinTech et en se disant qu'elles les rachèteront si elles connaissent le succès. Une tactique vouée à l'échec".

      Bon, on aura retenu, que ces entreprises, qui ont la pretention d'uberiser les banques, s'appellent des FinTech.

      Je vous recommande de lire tout l'article, parce qu'il explique pas mal de choses, et notamment, à quel point, leur challenge, aujourd'hui, consiste nous hbituer, nous, à ne plus payer que par l'intermedire des smartphones... Donc, avec la disparition, pure et simple,  de l'argent liquide.

     désolée, d'être aussi terre à terre, hein, mais deja, pour s'y retrouver dans la multitude des cartes prepayées,  il faut être balaise, pour ne pas se faire arnaquer.

    https://www.pcsmastercard.com/fr/carte-prepayee

       Comme c'est le seul moyen existant, pour detenir une carte bancaire,  quand on est pauvre, j'ai lu, sur un site où il y avait les commentaires, comme ce sont des cartes, qui n'emanent pas de clients de banques, à proprement parler, ils vous considerent comme des mois que rien.

       Les frais annoncés, avant que vous ne souscriviez,  ne sont pas ceux plus élevés, qu'on vous applique ensuite (les fameuses petites lignes), et beaucoup de clients, s'en plaignent.

       Ensuite,  ceux qui n'ont pas de comptes bancaires et qui ne peuvent pas faire autrement, que d'avoir recours à ces cartes,  ne peuvent les utiliser, et faire les differentes transactions, ou contacts, qu'avec un portable, alors, s'ils n'en ont pas, comment, font ils  ?

      Je veux dire que les plus pauvres et les plus démunis, sont, dans cette histoire, complètement démunis, et à la merci, des banques, qui proposent tous la leur, et je ne vois aucun site, encore, qui les note, veritablement, "en temps réel".

      Ce qu'il faudrait, ça serait un tableau recapitulatif, fait, par l'association, des usagers bancaires, et au bout de la ligne, une fleche qui monte, ou une fleche qui dessend et qui emane uniquement, du nombre de plaintes, qui ont été deposée, à leur encontre.

      Quand aux carts prepayées PCS, qui sont vendues chez les buralistes, pour recharger certaines cartes bancaires, il faut juste avoir conscience, là , encore, que les banque sesucrent comme c'est pas permis. parce que le buraliste, lui, touche, un poucentage absolument infime, sur la transaction.

       Il me semblerait, au contraire particulièrement subtile, de les rémunérer au pourcentage de la transaction, puisqu'après tout, le commerce su internet, croit de plus en plus,  et qu'à ce jour, le système des cartes prépayées, comme je l'ai expliqué plus haut, est le moyen le plus sûr, actuellement, pour limiter le risque d'arnaque, relativf au vol des données bancaires, quand par exemple, vous vérifiez l'etat de vos comptes sur internet.

      C'est d'autant plus interpellant, que les débits de boissons, cafés, etc, représentent, une part importante de la vie réelle, au sein d'une petite ville, ou d'un village, et que le commerce sur internet, tue littéralement le commerce dans les centre ville.

       Il faut donc, à present, une véritable volonté gouvernementale,  qui fasse que les plus faibles, ne se trouvent exclu, comme c'est lecas aujourdhui, des systement bancaires, qui par leur techinicité avancée, les ignorent, royalement.

      Je comprends qu'il faille s'adapter, et je sais que la banque postale, elle, récupère souvent ceux que les autres banques ont virés, et je sais qu'elle s'adapte aussi, à ces données, mais les faits sont là.... 

      Je trouve vraiment incroyable, ayant suivi l'emission, sur france inter, il y a quelques jours, d'avoir parfaitement senti, alors, que l'animateur, lui remettait son nez dans le caca, que toujours, on ne parle que de ceux, qui ont un travail, et qui sont au top, des dernières technologies, et l'interlocuteur de repondre froidement, que voilà, c'était comme ça, et qu'il faiit bien s'adapter.....

      Alors, moi, je vais vous dire, hein, ceux qui n'ont pas internet, et pas de smartphone, en gros, et bien on n'a qu'à les abattre, et puis voilà..... Non mais je rêve !

     Bon sinon, pour les carts prepayées, je vous souhaite bien du courage, pour choisir la votre...

      Moi, perso, j'irai bien voir, la carte nickel.... Mais depuis qu'elle a été racheter, je ne sais pas si c'est toujours ce qu'il y a de mieux, ou si la banque l'a rachetée, pour le coup de pub qu'elle représente, et qu'on va là aussi, se faire arnaquer.

    Lire la suite

  • Le brexit a du plomb dans l'aile.

      Pour commencer, je vous donne de mes nouvelles !

      Non, je ne suis pas en vacances, je travaille, chaque jour, mais comme j'écris beaucoup en interne, pour faire éditer une partie de mon travail, ce travail, ne parait pas sur internet.

      Pour l'actualité, je fais du mieux que je peux et je tente surtout de synthétiser, pour être la plus efficace possible.

      Des signes sont très encourageants.

      D'une part, c'est un éditeur, qui court après moi, maintenant, et non l'inverse…

      Et le nombre de personnes, qui me suivent, sont de plus en plus nombreux.

      Pour ce qui concerne l'actualité,  j'ai une excellente nouvelle à vous annoncer.

      D'ailleurs, pour ne rien vous cacher, c'est le titre de mon billet aujourd'hui.

      C'est  dire, "le brexit a sacrement, du plomb dans l'aile".

      J'ai chopé je ne sais où, il y a quelques semaines, un journaliste qui expliquait, qu'au Royaume Uni, chacun veillait à trouver une solution, pour contourner le brexit, ou l'annuler.

      J'ai entendu, hier, que Tony Blair avait annoncé, qu'il serait ors de question, que le Royaume Uni casque cette somme faramineuse, que l'Europe leur réclame pour s'en retirer.

      Je propose de présenter la note aux politiques, qui se sont positionnés pour le brexit, à l'époque, sans avoir anticipé, le moins du monde, quelles ont seraient les conséquences.

      Un journaliste, ici, en France, avait fourni une métaphore, parfaitement juste et parlante, pour expliquer, ce qu'était en réalité, le brexit.

      Voilà, son explication.

      Pour faire l'Europe, on va dire que chaque pays, ait donné chacun, un œuf.

     Puis l'Europe s'est faite, et à présent, par le brexit, le Royaume Uni, dit, "Ha, mais nous, on veut récupérer notre œuf" le souci, c'est que l'Europe, c'est l'omelette…

     Et bien non, c'est impossible.

      Mais ce matin, si je choisis ce titre, c'est parce que j'ai entendu que pour la première fois, par les airs,  des passeurs, étaient venus chercher des migrants, ici, sur le sol français, et visiblement, c'était la première fois, que ça arrivait.

       Ca implique, donc, de la part des autorité britanniques, à présent, d'avoir l'œil sur leur sécurité, eux, qui en sont toujours et encore, à refuser le regroupement familial, pour que certaines familles, qui pourtant, pourraient y prétendre ne puissent accueillir leurs proches, restés ici, sur le sol français…..

     Mais puisqu'on en est à parler volatiles, là, poussins, etc, j'ai quelques remarques à faire.

     Je viens de  voir, là, le titre d'un article au sujet du tour de France, sur France Tv info.

     Le titre est le suivant :

    "Un coureur est-il obligé d'avoir une bonne équipe pour finir maillot jaune "?

      Je serai tentée de corriger, en faisant le parallèle entre "équipe et famille", puisque ces migrants, qui attendent désespérément,  à Calais, ou à proximité ont eux aussi, des familles, qui les attendent au Royaume Uni…

       Sinon, la réponse dépend aussi, du fait, qu'il s'identifie, " ou pas",  au célèbre CALIMERO, poussin de Pavilly, par excellence, puisqu'il est noir, et que son "chapeau coquille", est blanc, immaculé.

       Est-ce que les postulants, qui souhaitent rejoindre le Royaume Uni,  doivent, pour a voir, les faveurs, de Theresa Mey, et de la reine,  se grimer, en noir (they never be, their "négro"), et dire, sur nos plage du Nord, le plus fort possible, à coup de vidéo, sur youtube…

    "Je suis un pauvre petit migrant, j'ai faim, j'ai froid, et je suis tout mouillé, et je veux juste rejoindre ma famille, s'il vous plait".

      Comment vous dites ?

      Ridicule ? (comme le film, de Patrice Leconte).

      Ha, non non, je ne crois pas, non.

      En tout cas, j'ai vu, hier, que la Reine d'Angleterre, conformément au "proutocole", avait mandaté ses serviteurs, pour attraper ses cygnes, parents, et petits, qui vogues, EUX COMME BON LEUR SEMBLE, sur les plans d'eau, autour des châteaux,  appartenant, à la Reine, comme ça se fait chaque année.

      Les mecs, étaient sapés, comme des pièces de musée, en carton pâte,  avec les bicornes, tout aussi anachroniques, et franchement, à voir leurs têtes, affublés de la sorte, avec la plume de cygne, qui était mise en travers, je pense que nos caliméros, le seraient moins qu'eux !

      Je ne sais pas si les familles, sur le sol britannique, viennent quelquefois, en bord de mer, et regardent vers la France, et disent, le plus fort possible…

    "fais moi un cygne", mais en tout cas, c'est interpellant, d'être outre manche, aussi bornés et aussi cons !

    Lire la suite

  • Sexualité.

     Je dépose ici, quelques liens d'émissions, qui ont eu lieu,  que j'ai écoutées, et que j'ai trouvées particulièrement intéressantes.

      Pour ce qui concerne l'orgasme féminin, notamment, j'ai en souvenir, d'avoir écouté une émission, sur France Inter, il y a quelques années, et une autre plus récente, il y a quelques mois, où visiblement, la tableau qui y etait dressé, montrait une amélioration de la situation, c'est à dire que l'orgasme serait, aujourd'hui, en France, "moins tabou", qu'il ne l'était,  il y a quelques années, ce qui est une situation qui est encourageante.

    https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-15-juin-2017

    https://www.consoglobe.com/bibliotheque-des-orgasmes-cg?utm_medium=autopromo&utm_source=notifications

      Sur ce dernier point, si je trouve l'inititive intéressante, j'aimerai sa voir, comment, on peut avoir la certitude que  ceux enregistrés,  sont de vrais, et non des simulés... Aucun moyen, de le savoir....

      Pour ma part, je trouve que l'Amour, "ça se vit", d'abord, et à ce titre, je ne crois pas qu'un jour, j'aurai une telle intention, je pense que plus l'individu éprouve le besoin d'en parler,  (je ne parle pas du contexte d'une émission, sur le sujet, bien sûr, qui est différente),  mais plus on éprouve le besoin d'étaler, sa vie sexuelle et plus elle est triste, dans la réalité.

     Je pense que le Sexe, c'est un peu comme la culture, plus on l'étale, et moins elle est réelle, et authentique.

     Sur ce, "bien le bonsoir" ! mdr.

    Lire la suite

  • Patrimoine de l'UNESCO.

    http://whc.unesco.org/fr/list/

      Bon, à une époque où certains, que je ne nommerai pas, et qui ne sont pour certains, "surtout pas célèbres", je sais que l'UNESCO, ne represente, qu'une bande d'emmerdeurs, à l'echelon international, au point, je le crains, que certains sont tentés, de leur envoyer quelques bastos, afin de leur faire manger le pissenlit par les racines, "comme on dit chez nous", ici, en Normandie, pays du Camembert, du Neufchâtel,  des poutres apparentes, heu, des colombages, des chaumières à colombages, je veux dire, et des hêtrées, qui entourent le clos masure.....

      Comment vous dites "c'est deja arrivé" ?

      Ha oui, c'est vrai, qu'est ce que je peux être distraite.

     J'ai appris à l'instant, figurez vous, que la Russie regrette amèrement, le fait que l'UNESCO reflète une forme de parti pris, quand à la communication, qui serait inexistante, entre la Crimée, et l'assemblée de l'UNESCO.

      C'est ici :

    https://fr.sputniknews.com/international/201707141032229147-unesco-russie-crimee/

      Je rappelle donc, à monsieur Poutine, que l'occupation de la Crimée, par la Russie, est illégale, puisque elle n'a été indexée que par un référendum, qui avait été entièrement manipulé, et dont les résultats avaient donc, été faussés.

      Pour ce qui concerne, le fait que l'UNESCO, soit politisé,  je trouve pour le moins cohérent, si l'on observe à quel point face à l'omnoprésence d'internet, qui imprègne la totalité des sphères de n'importe quel pays, aujourd'hui, ayant pour conséquence, d'ailleurs, énormement problèmes,  liés à des addictions chez beaucoup d'individus, et dont les repercussions psychologiques, ont entre autre, le besoin impérieux de voyager beaucoup plus que par le passé, pour être, EN LIVE, et donc, de fréquenter des lieux les plus éducatifs ou susceptibles, de provoquer des sensations nouvelles et fortes.

      A ce titre, donc, l'UNESCO, effectivement, plus que jamais représente une assemblée, qui par ses choix décide, "ou pas", d'accorder, ce label, qui permet effectivement alors de voir les sites choisis, devenir de véritables locomotives, sur le plan touristique, et devenant, par voie de conséquence des leviers économiques, sans précédants....

      Alors, oui, l'UNESCO, est politisé, et comme disait "trump ton doigt dans la confiture", "grand ami de "vladimir pour faire la vaisselle"

     AND SO WHAT ?

     

     Et pour la version prolétaire,

    "Un peu mon n'veu"!

    18h, bon, c'est bon, là ? j'ai fait mon petit effet ?

       Je précise ma pensée, pour qu'il n'y ait pas gourance.

     Bien sûr, qu'à la base, l'UNESCO,  devrait ne pas tenir compte, des différentes politiques, des chefs d'état qui gouvernent dans les pays, qui ont deposé des dossiers, dans l'espoir de détenir ce label, si convoité.

    J'aurai dû dire, et je m'en excuse....

     Je reprends.

      Bien sûr, qu'à la base, l'UNESCO,  devrait ne pas tenir compte, des différentes politiques, des chefs d’état, qui sévissent dans les pays qui ont déposé des dossiers, dans l'espoir de détenir ce label, si convoité.

      Mais il y a certaines données qui visiblement, sont curieusement occultées, par ceux qui ne s'en accomodent pas, et qui sont les suivantes.

     L'UNESCO, est une émanation de l'ONU.

     A ce titre, concernant certains pays, pour pouvoir prétendre revendiquer un tel degré d'attention, il importe que sur le curseur des Droit de l'Homme, ces derniers soient comme on dit, au minimum, "de bons élèves"...

     (J'adore, jouer à la maitresse).

       Au de là, de la boutade un peu facile, je le reconnais que les critères revendiqués par l'UNESCO, exigent ce qui est légitime, que ces sites, qui seraient revendiqués par tel pays, ou tel autre fassent deja l'objet, d'une attention particulière, de la part du gouvernement qui en fait la demande, et qu'à ce titre, il y ait une véritable politique culturelle, liée au site.

       Selon, que le site, soit naturel entièrement, auquel cas,  c'est par une politique écologique,  que les chefs d'état seraient en mesure de le justifier, et si le site présente un véritable intérêt, liè  l'histoire humaine, que ce dernier démontre, à quel point, il ait investi véritablement, non seulement, pour l'entretenir, mais aussi, pour le mettre en valeur.

      Il n'est pas impossible, d'ailleurs, que certains de ces critères évoluent, prochainement, au sujet des sites strictement naturels, je précise, mais actutellement, selon leur charte, c'est ainsi et pas autrement, que les choses sont sensées se passer.

       Et pour ceux qui seraient en doute, face à ces questions, je vous donne le lien, pour que vous puissiez vérifier par vous même. 

    http://fr.unesco.org/

       Mais il est possible qu'aux yeux de certains, ça ne soit pas très clair encore, je le soupçonne.

      Revendiquer, de mettre en avant un site qui est naturel, ou qui est lié à l'histoire de l'Humanité, implique necessairement, que l'histoire humaine  qui s'y rapporte, soit assumée....

      Vous doutez ?

      Que pourrait donc, raconter un guide conférencier, sur un monument, ou un site, liée à l'histoire d'un pays,  s'il ne peut en dire la vérité, et rien que la vérité ?

      Comment imaginer, par exemple,  Erdogan qui revendiquerait d'intégrer l'Europe, des maintenant, ou proposer un site à l'UNESCO, alors que d'une part, il est dans le déni du génocide arménien, et que d'autre part, il cherche à faire de son pays, une dictature....

      Cet homme revendique le statut de coupeur de têtes, à présent, je pense qu'il n'a plus grand chose, à apprendre de daesh, soit dit en passant, avec qui, il a toujours été particulièrement conciliant, par la relative perméabilité sur ses frontières, notamment, en ce qui concerne, le traffic de pétrole....

      Non, décidément, non, pour pouvoir prétendre proposer des sites, à l'UNESCO, il faut démontrer, bien au delà, de l'apparence, et du discours,  qui n'epate plus que ceux qui les prononcent, que les Droits de l'Homme sont respectés, et que toute forme d'oppostion est respectée, ce qui est loin d'être le cas, en ce qui concerne la Russie, puisque c'est à son sujet, qu'il semble, que le problème se pose.  

    26 septembre 2017.

     Je viens de relire mon travail, sur le sujet, il y a quelques temps.

     On pourait penser que le Brésil, s'enlise plus que jamais, dans la corruption, sur le plan politique, ce qui n'est pas si sûr.....

     Je veux dire, par là, qu'il n'y a qu'en retirer le couvercle d'une cocotte, qu'on peut en appercevoir le contenu.

       La venue d'internet, comme partout dans le monde a pour conséquence que tout se sait, et que les peuples eux aussi ont internet, et les politiques doivent faire avec.

     Y a t il,  au Brésil, aujourd'hui, ou ailleurs dans n'importe quel autre pays, dans le monde, plus de corruption ?

     ABSOLUMENT PAS.... Bien au contraire.... Il y a moins de criminalité, aujourd'hui, que jadis, guèrre comprises, simplement, par le biais d'internet, et de la mondialisation, par la mediatisation, ces faits sont d'aventages sortis de l'ombre,  et décuplés par les chaine d'infos en continu, ce qui déforme l'information, avec un sentiment d'insécurité, qui nourrit les extrêmes droites, et nationalismes, et provoque un sentiment de surabondance de la violence, là où jamais, plus de morts, plus de crimes, plus d'enfants meurtris, dans le silence absolu, la tabou, et l'obscurité, faisait que l'info, ne parvenait à personne.....

     Mais je vais vous raconter un truc. 

     Un jour, il doit y a voir, 17 ou 18 ans, en Afghanistan,  je crois, une "cérémonie", d'une banalité sans nom... Une femme adultère était lapidée sur le place publique, à coups de cailloux....

     C'était le tout début d'internet.

     Qui que ce soit, à l'époque, s'ooposant à ces pratiques, était alors menacé de mort.

     Une autre femme, contrainte d'y assiter, sous son voile intégral avait filmé la scène,  et l'a diffusée sur internet, au risque de sa vie, POUR QUE L'ON SACHE.....

     Etait ce donc, la première fois, qu'une telle barbarie, se produisait ?

     Certres non.... Mais ne pas connaitre un fait, ou un crime, ou ne pas en avoir eu connaissance, ne signifie pas que ça ne soit pas arrivé.

     Pour toute forme de criminalité, il en est ainsi.

     Mais je m'éloigne....

     Aujourd'hui, compte tenu des statuts exigés,  par le fonctionnement même de l'UNESCO, de toute évidence, politiquement, le Bresil a fait le choix  de s'écarter de toute forme non seulement, de bienveillance, vis à vis de la forêt amazonienne, mais aussi de sa mise en valeur, au sens écologique, et culturel....

     Alors, mon raisonnement, est le suivant.

     Pour le bien de l'Humanité, et en parfaitement concertation avec les autres pays membres de l'ONU, je demande solannellement, aux instances onusiennes, de modifier les conditions d'attribution du label UNESCO.....

     Il est possible que je sois dans l'erreur, mais s'il se trouve au sein du gouvernement brésilien, aujourd'hui, qui que ce soit, qui soit en mesure de témoigner, d'une forme de bienveillance, vis à vis de la forêt amazonienne et des peuples, qui l'habitent, qu'il se fasse entendre....

     Sans me trouver siffisemment disponible, sur ce sujet, particulièrement, le moindre bruit qui nous arrive  sur la forêt amazonienne, depuis plusieurs années, ne consiste qu'à apprendre que ce gouvernement, rétrograde entiètrement,   sur ce point, au contraire, alors, QUE FAIRE DONC ?

     Quand des lois ne sont plus adaptées, il faut changer les lois, et le faire, dans la concertation.

     Là, il s'agit de préampter, sur le droit d'un gouvernement, à disposer, "ou pas",  de la forêt amazonienne....LE DEBAT EST OUVERT a L'ONU.....Puisque je le rappelle, la forêt amaznienne, est une zone de non droit, absolu...Lieu de toutes les corruptions, possibles et imaginable, qui plus est.

     

    Lire la suite

  • Comment l’opinion d’autrui influence nos décisions au sein d’un groupe.

    https://www.consoglobe.com/opinion-d-autrui-nos-decisions-cg?utm_medium=autopromo&utm_source=notifications

     Oui, c'est fortement interpellant, tout ça, et je cautionne complètement.

     En somme, beaucoup accusent leur voisin de n'être qu'un mouton, quand lui, refuse d'observer qu'il l'est tout autant.

     Je cite:"participants à l’étude mettaient à jour leurs croyances en pondérant les sources d’information individuelles et sociales en fonction de leurs crédibilités respectives".

      Autrement dit,  les "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais", peuvent la remettre dans leur colotte, et sur ce point, je trouve ça plutôt rassurant.

      Et oui, car quand on tient certains propos,  en politique, il me semble pour le moins cohérent, que ces propos servent de base, ou soient reconnus comme valeurs qui nourrissent nos actes, aussi, en temps que citoyens, et c'est sur cette base que je considère, que dans la mesure du possible, il me semble cohérent, d'avoir une vie privée qui soit conforme aux valeurs  que l'on prétend défendre.

      Si je suis une ardente defenseuse de la transparence, cependant, je ne crois pas qu'il soit souhaitable d'étaler sa vie privée, n'importe où, et n'importe comment.

      Je n'en dirai pas autant, du côté patromonial, ou stristement financier.

      Et pendant que j'y suis moi qui défends la veuve et l'orpehelin comme beaucoup, je sais que certains, et bien au delà de nos frontières, ont du mal à assimiler que je lutte aussi fortement, contre la corruption, à tous les niveaux, alors, je vais faire plus concret, peut être que ça parlera mieux.

      Ces derniers jours, hier, pour être précise, j'ai entendu le bilan, un bilan dont je n'avais jamais entendu parler encore, et qui concerne le nombre de personnes assassinées, pour avoir défendu, bec et ongle, leus intérêts, celui, généralement de simplement vivre sur leurs terres,  "de leurs terres", et qui ont été confrontés aux mafias, qui detiennent le pouvoir, d'accaparer leurs terres, avec derrière eux, de gros propriétaires terriens, prêts à vendre leurs âmes aux diable, pour de gros profits financiers.

      D'autres, en temps que simples militants de la cause écologique, ont froidement été abattus, parce qu'ils militaient pour soutenir les premiers.

      Et bien voilà, où ça méne, de ne pas comprendre, et ne pas assimiler, le fait qu'il faille prendre conscience, que la loi, doit être respectée, et que la loi, doit proteger l'interêt général, en l'occurance, la forêt amazonienne, ou autre...

      Pour moi, un simple agriculteur qui lutte pour sauver sa peau, et le fait de vivre, sur ses terres, sans subir la pression des multinationales de l'agroalimentaire, ou d'un quelconque lobbie, et qui y laisse sa peau, est un martyre de la cause écologique, aussi précieux qu'un lanceur d'alerte ou qu'un journaliste mort pour avoir défendu le droit d'informer.

      Pour ce qui concerne l'article en lui même, oui, c'est interpellant, en effet, si l'on observe avec quelle "gourmandise", certains ont suivi Macron, sans vraiment savoir, ce qui les attendrait, ensuite c'est à dire, "maintenant".

      Je sais fort bien, que ce qui attend, notre gouvernement, n'est pas facile....

      Et si Emmanuel macron, avance, sur l'etroitesse d'une planche, qui ressemble en bien des points, à l'etroitesse de celle sur laquelle marchait en son temps, François Hollande, que j'ai revu, hier, avec plaisir, lors des commémorations, je reste plutôt stupefaite de voir avec quelle facilité bon nombre de français ont oublié à quel point, la loi travail passée, avait eu du mal à n'être que simplement, un sujet de débat plus que houleux, et je m'étonne de constater que si peu, aient eu la clairvoyance d'observer comment renvoyer à une hypotétique retraite, une pénibilité qu'on aimerait tant voir disparaitre, leur semble recevable...

      Pour ne parler que de celle là je sais fort bien, qu'il existe une légende (sic!), où un certain Jesus, aurait transformé l'eau en vin....

      Mais allons, "en vain", j'ai de très forts doutes, sur la capacité d'Emmanuel Macron,  à transformer un agglo de 12 en...

      Attendez,  21 kl, pour un parping, non, décidement, il aura beau revêtir, sa cape de superman, j'ai de gros doutes, sur sa capacité à le transformer en plume.

    "En amour, l'esprit est une enclume 
    Et c'est lourd, quand on est fait de plumes".

    ("que l'on est bête"Thomas Fersen).

     Enfin, j'ai du mal à piger comment tant de français, ont bu le calice jusqu'à la lie, sans vraiment connaitre la nature du breuvage.... Pour dire franchement.

     

    Lire la suite

  • Le clan Bongo, et la France à fric. Qui n'a pas trempé son doigt dans la confiture ?

      J'ai découvert ce reportage, il y a quelques jours.

    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-du-jeudi-6-juillet-2017_2261411.html

      C'est assez interpellant, pour moi, parce que ça me conforte dans énormement de propos que j'ai tenus, depuis toutes ces années,  sur la responsabilité de la famille, quelquefois, dans le devenir de tout à chacun.

      Alors, je sais, je suppose, que certains me diront que dans les milieux aussi riches, ça ne peut en aucun cas, être comparés, avec une famille lamda, ou bien de notre culture judéo chrétienne.

      Je dirai, précisément, que justement, c'est bien la même chose, et je dirai que le fait que l'argent coule à flot, complique plus encore, à plus forte raison, quand le patriarche du clan, est polygame, et qu'il y a une cinquantaine d'enfants. 

       J'ai vraiment beaucoup aimé ce reportage, justement, parce qu'il pointe du doigt, en quoi, pourquoi, et comment, cet homme président d'une "démocrature", aujourd'hui, qui elle n'en est pas "la la russe", n'en est pas moins une, malgré tout, se trouve, visiblement, en très grande difficulté, devant son interlocuteur. Je serai tentée de préciser, que le profil du bonhomme est tout à fait interessant, et est un bon cas de "bousillé trans générationnel".

       Son paternel, qui adulait sa fille,  (l'ainée, généralement),  et qui elle même entre en conflit iérarchique avec le fils, (ainé, probablement), et le père, (père vert, pépére), a bien pris soin, de jouer de son influence, pour écraser le fils, de la façon la plus humiliante qui soit, en lui "achetant" son BAC, alors qu'il était lycéen en France, à Paris...

       Et sa soeur ainée, qui je suppose,  a dû avoir le sien, "dans la norme", avait ainsi, la possibilité aux côtés de son père, de l'humilier facilement.

      On croit rêver. Et non, non, c'est la réalité.

       Moi, je lui donnerai un conseil, à ce monsieur, si son truc, c'est la musique, surtout, qu'il y aille, hein, son père l'a acheté, en lui filant une bonne partie de sa fortune, afin qu'il prenne une route, celle du pouvoir, alors que lui, ça n'était pas son choix, alors, il faut qu'il grandisse un peu, hein, et qu'il fasse de sa vie, ce qu'il a envie qu'elle soit.

      Et puis pour en trouver le courage, il faut qu'il fasse une bonne psychanalyse, hein, et moi, qui d'habitude, peste, comme une malheureuse, au sujet de la théorie selon laquelle l'argent ne devrait pas conditionner ainsi, une cure psychanalytique, pour l'occasion, je la remets dans la culotte.

      Que les séances soient vraiment, mais alors, vraiment, très très chères, alors ?

      Bon par contre avant de partir, et bien qu'il rende l'argent, peut être, non ?

      Bon, sinon, les "confessions intimes" de monsieur Robert Bourgi,  à une lettre près, je dirai qu'il éclaire la politique, entre France et Afrique, sous un angle, qui ne me surprend absolument pas.

      Pour ce qui concerne sa biographie, qui serait une bombe, veritablement, ce que je pense effectivement, je pense qu'il a tout à fait raison d'attendre le moment opportun, pour la faire sortir, vu son contenu, mine de rien, c'est un bon moyen, pour que ce soit lui, et lui seul, qui soit comme on dit chez nous, "du côté du manche".

      Quand à l'expression "appuyer sur la gachette", au sujet de l'affaire des costumes de Fillon, je dois dire que j'ai trouvée amusante.

       Je précise simplement, qu'il est dommage, qu'il ne s'agisse pas de pistolet à eau, ça aurait permis d'arroser un peu les deserts,  sachant que l'Afrique est un des continents, qui souffre le plus du réchauffement climatique, et que les deserts y progressent dangereusement, avec de multiples conséquences, dont nous connaissons tous les repercussions et notamment, un desespoir des populations, qui deviennent alors, des proies plus vulnerables, face à l'intégrisme religieux.

      J'aimerai que toute personne, qui veuille assassiner quelqu'un, se contente de ne le faire que de cette façon ça reposerait tout le monde, et jusqu'au croque mort.

       Pour ce qui concerne le fai qu'il mise tout, sur l'huile de palme, il faut lui expliquer, que la monoculture, intensive, qu'elle soit vbio, ou pas, est le meilleurs moyens, de tuer, veritblement, sa faune et sa flore, et que je vois deja les proces en cascade, tomber, pour accusation, d'ecocide, comme ailleurs, dans le monde, partout, ou la monoculture intensive, est deja installée, ou va l'être à l'avenir.

       Enfin, je dois dire, que j'ai eu du mal à ne pas sourire, en l'entendant, expliquer, que si son livre sortait, des pans entiers, de politiques de l'ancienne génération, s'écrouleraient, je pense que le manuscrit en question, observe le travail, deja bien entamé, de l'interieur du coffre fort, là, non ?

       Pour ce qui se ttouve à l'interieur du manuscrit, allez, je vais vous le dire...

       Comment ça, "je l'ai pas lu".

       Et bien non, et alors, c'est pas sorcier de le deviner, il me semble, non ? 

       Il s'agit du fait qu'il y ait eu, de la part, de certains politiques français, non pas uniquement, et strictement, financement des partis politiques, mais aussi, enrichissement personnel.

       Comment, ça, fallait pas le dire ?

     Et bien, je le dis !

     Sacrée confiture, quand même, non ? 

     Bon, sinon, juste une précision, là, on va dire, "hou, la la, dis donc"...

      Mais la vérité, c'est que chaque pays assez puissant, (toujours, blanc, comme par hasard), qui avait la prétention d'avoir des colonnies, a gardé des relations, qui doivent, ne pas être necessairement très claires.

       Je ne dis pas celà, par pur chauvinisme, mais juste pour signifier qu'il faut relativiser,  et que les tentations pour enrichissements personnels, arrivent partout, dans le monde dès l'instant, qu'un vide juridique apparait, et que le lecture qui en est faite, c'est une forme d'impunité, voilà, ce qu'il faut ne pas oublier.

     Sinon, oui, j'allais oublier.

       Pour ce qui concerne mon travail, au sujet des fondations, qui sont crées de toute pièce, pour se donner bonne concience, de la part des pires escroocs de la planete, le cas de son epouse, est  on ne peut plus criant, il me semble, et me conforte entièrement dans mon analyse. 

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/fondation-vus-avez-bien-dit-fondation.html

     

    Lire la suite

  • Le mouvement du 1er Juillet avec Benoît Hamon.

    https://www.1erjuilletavecbenoithamon.fr/

     Son analyse, sur la comparaison de la part de Macron, avec Jupiter, est amusante et interpellante;

     Ce qu'il dit sur le libéralisme, est bien vu, aussi, le commentaire, sur l'histoire de la cravate, fort juste et amusant.

    Citation de Pablo Néruda.....

     

    Lire la suite

  • Pratiques du jeun, dans un contexte religieux. C'est là que tu rames Adam.

      Je sais, j'imagine bien que chaque religion, vous trouvera de supers bon prétextes, mais n'empêche, si tu tentes d'y comprendre quelque chose, c'est là, que tu rames, et je te dis pas la tronche d'Eve, devant sa Cocotte Minute, et elle se gratte la tête, l'air perplexe, en se grattant le chignon, celui de la "Pièce Montée des Grands Jours", avec le petit os en forme de "V", et lui, tenant du mieux qu'il peut, sa feuille de vigne vierge, sur son service trois pièces, d'un geste élevé et décrivant une spirale élégante, avec son bras aussi gauche que maladroit, au dessus de sa tête, déclame alors:

     "Je sais pô…… Fais déjà cuire des patates, pour le reste, on verra bien".

      Nous somme en période de Ramadan, actuellement, je ne cherche ni à pinailler, ni à chatouiller la petite bête, mais enfin, en période de canicule, là, j'apprenais, avant hier, à l'émission, "Le téléphone sonne", sur France Inter,  consacré à la canicule et ses répercussions,  que certains élèves, en collèges et lycées, set trouvent en situation de danger, et vont à l'infirmerie, parce que le Ramadan, a pour conséquence, qu'il sont en danger, physiquement.

       Hier matin, dans l'émission consacrée aux medias,  sur France Inter, on parlait entre autre, puisque c'est le Ramadan, actuellement, de la cohabitation de ce dernier, dans le contexte télévisuel, et notamment, du prétexte qu'il constituait, pour installer des programmes courts, afin de justifier le vente de plages publicitaires, avec et après les programmes, sachant que pendant cette période, les familles se retrouvent devant le petit écran.

       Loin de moi, de trouver ces retrouvailles déplacées,  que ce soit à l'occasion d'un jeune, ou que ce soit en d'autres circonstances.

      Mais force est de constater que certaines coutumes, si elle rassurent, je suppose, n'en restent pas moins, probablement plus incomprises, qu'on ne le soupçonne, mettent la vie des croyants, quelquefois en danger, et visiblement, n'empêchent pas la récupération, plutôt idéologiquement malvenue,  ce  venant de maitres spirituels, qui devraient a voir pourtant, pour mission, au contraire,  de veiller au bien être de leurs communautés.

      Je déteste toute forme de jeune, qui soit autre, que brefs, ou dans un contexte strictement médicalisé, et suivi, par m un médecin, et donc, à des vues strictement thérapeutiques.

       C'est une forme de "pseudo altruisme" que de le pratiquer, et cela, constitue une insulte, à tous ceux qui connaissent mieux que personne, la subtile nuance, d'un souhait véritable, chanté par Daniel Balavoine, dans sa chanson, "qu'est ce qu'il faut pour sauver l'Amour", et qui plus précisément, disait "qui pourra remplacer le besoin, par l'envie".

      Je veux dire qu'il n'y a vraiment que des riches, qui peuvent être assez inconscients, à l'heure ou dans n'importe quel pays industrialisé, le nombre de pauvres ne cesse d'augmenter, pour revendiquer le droit de se priver de s'alimenter, pour des raisons, que l'on prétend comme spirituelles.

      Qu'ils commencent donc, par apprendre à se nourrir raisonnablement, et intelligemment, tout au long de l'année, sans se mettre en danger, et qu'ils fassent un cheque, à une ONG, et ils en seront certainement bien plus efficace, spirituellement parlant.

    Dimanche 25 juin 2017.

     Ce midi, sur france Culture, on parlait du jeûne, dans differentes religions, je ne retrouve pas (encore), le lien, pour vous le fournir.

     Je pecise ma pensée.

       Il n'est pas question pour moi, de condamner une pratique qui peut effectivement, par certains côtés, présenter un certain nombre d'aventages, je pense notamment, à l'occasion qui est faite, d'en saisir le fondement véritable, et saisir l'occasion, d'une forme d'introspection, dans sa vie spirituelle, un peu comme si on saisissais l'occasion, de revoir les fondement même de sa croyance, et de ses convictions reigieuses, et ce là, quelque soit la religion concernée.

      J'ai simplement de très très gros doutes, sur le fait que chaque personne qui pratique le jeûne, pour des raisons religieuses, ne le fasse dans cette demarche, qui au demeurant, en donne des raisons d'être, on ne peut plus altruites.

      Je poserai le lien, dès que possible.

     

     

    Lire la suite

  • Gwen Pennarun, le José Bové de la mer.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20150217.OBS2694/gwen-pennarun-le-jose-bove-de-la-mer.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

       Bon, je ne connais pas ce monsieur, mais je vois qu'il en est au même point que moi.

    http://thechronicleherald.ca/world/1162401-facing-vote-on-european-subsidies-fishermen-cling-to-way-of-life

      Il existe pour moi, un véritable parallèle qu'on est en droit de faire, entre la pêche et l'agriculture, qui ont souffert, et souffrent, d'une industrialisation, à outrance, qui a pour conséquence, la destruction du milieu.

      La vraie nuance, sur l'environnement, cependant, n'est pas comparable puisque le sol, qui est cultivée de façon industrielle, se voit polluée et tuée, avec un retournement s  de situation, qui peut demander jusqu'à 20 ans, dans les cas, les plus difficiles. (voir pour cela, les travaux de monsieur Bourguignon).

      En mer, par contre c'est bien plus par l'absence totale de gestion de la ressource, et l'irresponsabilité face aux méthodes de pêche, que ce font les dégâts, sans qu'il n'y ait de pollution liée à la pêche, quand elle est industrielle.

      Mais dans un cas comme dans l'autre, elles sont exploitées,  TERRE et MER, de la façon la plus irresponsable, c’est-à-dire, avec une seule et unique vision, exclusivement basée sur le court terme, que ça rapporte le plus d'argent possible, quelles qu'en soient les conséquences.

      Ce qui est terrible avec la mer, et les océans, c'est précisément, qu'une fois par-dessus bord, bien la  malin, celui qui pourra aller voir…

     Une bonne politique de l'autruche, par là-dessus, ni vu ni connu, "je t'embrouille".

       Mais plus les années passent, et plus les moyens de détections, prélèvements pour vérifier tout à un tas de données, la concernant, permettent à présent, d'avoir une vue plus globale de la situation, et ça n'est pas beau à voir…

      Ce qui est extrêmement grave, car absolument tout le monde s'accord à dire, que c'est par la mer, et grâce à la mer, que se trouverait sauvée l'Humanité tout te entière, c'est vous dire l'ampleur de l'enjeu.

       Pour en revenir à l'article dont il est question, je vous signale donc, le site de la Petite Pêche Artisanale Française, qui défend la seule pêche, qui défend une pêche à taille humaine.

    http://www.plateforme-petite-peche.fr/

       Je vous signale d'autre part, le lien, d'une émission, où j'étais présente, au Havre, il y a trois semaines, environ, et diffusée dimanche, par l'émission, "on va déguster", sur France Inter.….

    https://www.franceinter.fr/emissions/on-va-deguster/on-va-deguster-18-juin-2017

     Bon, je dois a vouer que le pêcheur, qui était invité, m'a beaucoup amusé…

      Bon, si mes souvenirs sot bons, il s'appelle POISSON.

       Il a sorti deux énormes Homard et Fred, de sa glacière, et et jamais je n'ai vu un africain, aussi frigorifié… c'est normal, dans une glacière.

       Par contre, quand j'avais vu INTOUCHABLE, jamais je n'avais perçu à quel point, il était muni de tels outils, au bout de ses bras.

      Bon, sinon, à la question, qui nous fût posée, à sa voir, comment reconnaît on, un homard mâle, d'un homard femelle,  je n'ai pas eu le micro, mais moi j'avais la réponse, et franchement, je suis déçue que France Inter, n'ait pas trouvé mieux que ça, pour faire participer le public….

    S'il miaule, c'est un mâle, et si elle miaule, c'est une femelle !

      Pour ce qui concerne l'émission, j'ai fait photos et vidéos, mais pas trouvé le temps encore de les poser, mais "ça va viendre".

     Enfin, pour conclure, je donne aussi, le site BLOOM, qui fait un très bon travail, sur le sujet.

    http://www.bloomassociation.org/nos-actions/nos-themes/peche-profonde/?gclid=CjwKEAjw1a3KBRCY9cfsmdmWgQ0SJAATUZ8b4d7AC_zz2SGf0G1MzvWvF4rwqbgi07M58z5YJ6IhnhoCl6Hw_wcB

     

    Lire la suite

  • Après le second tour des legislatives 2017, "Pourquoi, ont ils tué Jaures" ?

    19 juin, 15:07 · 

      Oui, je sais, on me dira que j'ai la formule facile, mais enfin….

      Mine de rien, si je suis en "re traite", (il est vrai que jadis, ou trayait les vaches trois fois par jour), j'ai France Bleu, qui me donne ma ration quotidienne, du genre concentré de ce dont j'ai besoin, pour continuer à suivre, bon an, mal an, ce qui est nécessaire, pour m'alimenter, sur l'indispensable….

      Et si tel un oiseau, je ne dispose pas alors, du choix que l'offre encore, internet, je n'en picore pas moins, croisé avec les infos nationale, dans la voiture, de quoi alimenter ma réflexion, politiquement.

      Ce matin, aux vues des résultats, mon point de vue est multiple, et pour tout dire, par certains côtés, plutôt satisfaisant.

      Mes raisons de l'être, sont d'une part, de façon générale, pour les votes exprimés, que le dégagisme qui sévit depuis un certains temps, s'amplifiant, s'exprime plus par les candidats de gauche, notamment, par le parti communiste, comme en Normandie, et qu'il est moins préjudiciable, pour l'âme de tout à chacun, de s'opposer à un pouvoir, en passant la gauche, qu'en passant par l'extrême droite….

      Je ne suis pas en train de "virer coco", d'autant plus que je n'ai rien contre la haute couture, des l'instant, qu'elle respecte les petites mains.

      Virer communiste, ça n'est pas si grave, pourvu qu'on ne s'y attarde pas trop longtemps ! Mdr.

    Ha, LES COMMUNISTES, "tout un roman"? Comment ça, ça a déjà été fait ?

      Bon, alors, qu'on nous fasse pas trop chier, hein, le communisme d'aujourd'hui, n'est pas celui de lénine, d'accord, alors, "ça va"….!

      Mine de rien, le fait, que la Melanche ait été élu, à Marseille, alors, là, que le premier socialiste qi ne s'en réjouit pas me lance la première pierre…. Ça sera l'occasion, au sein de la municipalité, de réfléchir, j'ose l'espérer, aux raisons profondes qui justifient le fait, que tout les bâtiments scolaires confondus tombent en ruine, depuis des décennies, au point que la ministre, en son temps, Naja Vallaud Belkacem, ait cru bon de passer outre, le fait que ce soit les municipalités, qui en avaient la charge, et que ce soit le ministère qui ait commencé à financer les travaux….

      Ca sera l'occasion, aussi, pour la municipalité, de se demander pourquoi les parents d'élèves, demandent que les rythmes scolaires soient poursuivis, mais à condition que ça ne soit pas la municipalité, qui en soient en charge, mais l'état !

      UN COMBLE…..

      J'oses espérer que cette bande de tocards, sera évincé bientôt, de la municipalité de Marseille.

      Pour ce qui concerne le taux d'abstention, je trouve ça bien évidemment, regrettable.

      Que ce soit une forme de révolution par les urnes, comme le dit Mélanchon, est une hypothèse parfaitement recevable.

       Mais j'y vois surtout, enfin, il me semble, une forme de lassitude, puisque interrogés, sur le sujet, beaucoup qui sont allés voter pour les présidentielles, ont estimé qu'une fois voté pour les présidentielles, ils estiment qu'il serait plus cohérent, qu'on leur foute un peu la paix.

      Je pense que c'est plus sous l'angle constitutionnel, qu'il faut appréhender ce problème, que sous l'angle purement politique.

      Je veux dire, que s'abstenir, pour les municipale, c'est une chose, s'abstenir pour les présidentielles en est une autre, et s'abstenir pour les legislatives, encore une autre.

      D'une part, selon les scrutins, les motivations du non vote, peuvent être diverses, mais en plus, selon le mode où les scrutins s'organisent dans le calendrier, et s'influencent les uns par rapport aux autres, font que ce fort taux d'abstention qui prête à interprétation, il serait bien vain de fournir une explication, qui se contenterait d'un mépris pur et dur de la Démocratie.

      Pour ce qui concerne le Parti Socialiste.

      Les notion d'Humanisme et de Socialisme, jamais ne mourront…

      Parce que c'est dans la nature Humaine, toujours d'avoir le réflexe de Solidarité, et ça n'est pas le fait qu'un parti, soit mis en difficulté, qui risque de voir s'évaporer, les raisons profondes, qui ont eu pour conséquence, la naissance du parti socialiste.

      Je précise, que si certains seraient tentés de voir là, une notion qui serait applicable au parti, "les Républicains", il me semble que ça ne lui est pas applicable.

      Car avec tout le respect que je voue au Général de Gaulles, j'ai les plus grandes difficultés, à reconnaître en quoi pourquoi, et comment, le parti "les Républicains", peut prétendre que le gaulisme, soit leur colonne vertébrale…

      Revendiquer la doctrine d'un politique du passé, si honorable soit elle, dans le discours, n'importe qui peut y prétendre….

      Depuis que j'ai entendu un maire FN, se vanter d'avoir installé le buste de Jaures dans sa mairie, j'ai pu observer à quel point ma théorie tenait la route.

      Avoir la sagesse de s'en inspirer réellement, dans les valeurs qui servent de fondement, aux partis actuels et surtout, par les projets de lois que l'on défend, ou le fait de les cautionner ou pas, en est une autre.

      C'est à ce titre, que ce que je prétends au sujet du Parti Socialiste , ne saurait s'appliquer au parti "les Républicains".

      Le seul rescapé du PS de la Haute Normandie, et de l'Eure, est Christophe Bouillon. Comme quoi, l'air de sainte Austreberthe, serait mieux inspirant qu'ailleurs, et oui, c'est ma circonscription.

      Je suis absolument ravie, d'autre part, du magistral râteau, qu'ont pris les candidats d'extrême droite.

      Pour ce qui concerne le parti socialiste et sa situation, plus périlleuse, aujourd'hui, j'ai entendu que monsieur, Cambadélis avait déposé sa démission, en temps que chef du parti.

      De son côté, Benoit Hamon, à Paris, a été désavoué, puisqu'il n'a pas été réélu.

      Pour les présidentielles au premier tour, j'avais soutenu Benoit Hamon, et si c'était à refaire, c'est toujours lui, que je soutiendrai.

      Benoit Hamon, est ce qu'on appelle "un visionnaire", et quelquefois, assez souvent, j'ose le dire, aussi, voient trop vite, et trop tôt, et donc, ne sont pas ou insuffisamment suivis, voilà, à quoi, ça mène d'être "trop courageux".

      Il a été reproché d'autre part, à François Hollande, et Manuel Valls, qui lui, a été élu, d'avoir été les fossoyeurs, du Parti Socialiste.

      Je comprends cette posture, mais je ne la cautionne pas.

      Le fait, de reprocher de façon systématique, à un parti, de vouloir évoluer, pour explorer, certaines voies, pour répondre à des évolutions de nos sociétés, n'est entendable, que si ceux dont émanent les reprochent, travaillent d'arrache pied, pour proposer d'autres voies, ce qu'ont fait les frondeurs, au sein du PS, à cette époque.

      Accusés donc, à l'époque, puis approuvés ensuite.

      L'un des gros problèmes que rencontrent n'importe quel gouvernement, aujourd'hui, que ce soit au sein de l'Europe, ou que ce soit ailleurs, dans le monde, réside dans le fait, que ce soit la finance, qui est le premier facteur d'influence du politique.

      Ors, pour que nos entreprises puissent se permettre de rester compétitives, François Hollande et ses différents gouvernements, ont œuvré du mieux qu'ils le pouvaient, pour "ménager la chèvre et le chou".

      Oui, je sais, "SOUVERAINISME", c'est ce que disent les frontistes….

      Mais le souverainisme, est le leurre le plus hypocrite, qu'on ait jamais érigé, pour manipuler les peuples, et les français, tout autant que les autres, d'ailleurs, regardez, les français ne s'y sont pas trompés, avec le FN, Non ?

      Regardez donc, ce qu'il en est du souverainisme, une entreprise, qui ferme, là…

      Qui se pointe ? pour éventuellement, la racheter ?

      Une entreprise plus importante, qui souvent, d'ailleurs, ne cherche qu'à s'approprier une marque, un label, et avec des licenciements à la clé… Il existe des solutions quelquefois, et il arrive aussi, que ça se présente bien, mais ce ne sont jamais quasiment, des entreprises, 100% françaises !

      L'économie, aujourd'hui, ne peut en aucune façon, être observée autrement, que sous l'angle européen, et international, ça ne signifie pas que son activité, doit l'être, obligatoirement, mais uniquement, qu'en ayant conscience, de cet aspect international, on est conscient de la concurrences des produits, auquel l'entreprise, se trouve confrontée, en fin de compte.

      Enormément de choses ont été faites, à l'époque, qui démontrent au contraire de façon absolument indubitable, qu'elle aient eu pour unique raison d'être, une Foi, dans les valeurs humanistes et sociales, que revendiquait, François Hollande, mais aussi, ses différents gouvernements, et conformes au Socialisme.

      Je peux citer, au sein de la Loi travail, le compte pénibilité (c'était une de mes idées), qui serait remise en cause, par notre nouveau gouvernement, à moins que ça ne soit d'un aménagement, dont il serait question.

      Je veux parler de la réinstauration, de la formation, de maitres, pour l'enseignement, et de la réévaluation, des salaires, dans l'éducation nationale, et des créations de postes, pour compenser le fait que l'Education Nationale, sous Nicolas Sarkozy, ait été si mal menée.

      Les exemples sont fort nombreux, pour peu qu'on ait l'honnêteté de les reconnaître.

    J'ai une pensée émue, comme François Hollande, au sujet de ces ministres, qui n'ont pas été élus, lors de ce scrutin.

      J'ai parfaitement confiance, en la Foi qu'il ont mis à œuvrer, dans le mandat précédant, et si beaucoup manquent visiblement de lucidité sur leur bienveillance et leurs compétences, puisqu'ils n'ont pas été réélus, je rappelle simplement, que si Emmanuel Macron, qui est maintenant, notre président de la République, avait intégré le gouvernement, sous la présidence de François Hollande, ça n'était certes pas, pour sa photogénie, mais bien parce qu'il avait détecté certaines compétences qu'il estimait devoir être mises à profit de notre pays.

      Que ce jugement, de la part de notre ancien président, actuellement, ou rétrospectivement, soit considéré comme illogique, ou néfaste, pour notre pays, est une posture, que je ne cautionne pas, mais que je comprends, mais un fait est certain, c'est qu'on ne peut en aucune façon accuser François Hollande d'être responsable d'une situation, prétendue comme toxique, ou catastrophique, comme je l'entends quelquefois, et quelques semaines ensuite, se revendiquer, comme "macronniste", invétéré… Un minimum de cohérence, et de décence, me semblerait plutôt de bon aloi.

    Lire la suite