google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Le Jeune Ahmed (le film).

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19583571&cfilm=249444.html

Il a été recompensé à Cannes, et j'en suis ravie.

 Je n'ai pas vu le film, encore, comme je n'ai pas pu en voir tant d'autres, depuis pas mal de temps, parce que le régime de curatelle, financièrement me l'interdit.

 Ce matin, j'ai rédigé un article, sur la venue du pape François, en Roumanie.

 Certains, je suppose, se demandent, en quoi, ça serait lié.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/fin-mai-2019-le-pape-francois-en-visite-en-roumanie.html

 Le phénomène réside dans le fait qu'on assiste aujourd'hui, à certaines derives dans l'opinion public, qui voudraient nous faire revenir à une forme de rigorisme moral, qui a un pafum, de france du XIX ième siècle, et je n'exagère pas. 

 Le rassemblement national, avec en tête, marine le pen, s'est donné un mal de chien, pour améliorer leur image, ou si vous préférez, soigner l'emballage afin de les rendre plus fréquenttables.

 Visiblement, l'emballage a suffi à beaucoup, aux européennes, au point de leur donner leurs suffrages, comme si on essayait, l'ancien front national, comme on essayait un nouveau plat tout préparé, "vite voté, vite consommé"....

 Je ne m'étendrai pas (encore ?), sur  mon ressenti, sur ce sujet.

 Je prétends juste que se contenter de l'emballage, au moment de voter,  est une attitude immature et terriblement irresponsable.

 Je ne parlerai, aujourd'hui, que du djihadisme, en somme, "une simple broutille"....

 Car en vérité, c'est l'un des challenges, les plus difficile qu'on ait à relever, en cette periode de mutation sociétale, problème que seuls ceux qui sont assez responsables, jugent, avec le serieux, et la rigueur qui conviennent, là, où le programme du rassemblement national doit prendre ça, pour une partie de carte à Pagnol, à moins que ça ne soit un coup de tochon, à la Bachar el Assad, qui les fout en taule, les torture, et les abat, ou comme dans bien d'autres dictatures, come la Russie, pou ne citer que ces deux là....

 Car enfin, soyons clairs, à la fin.

 Le djihadisme, psychologiquement, est assez connu, quoi qu'on en dise, et n'est lié qu'en infime partie, au flux migratoire, ce qui les gènent aux entournures, et pour cause, difficile de faire porter le chapeau aux mifgrants, pour cette fois....

 Parce que "faire face au djihadisme", ici, sur le sol français,  demande une envergure politique, pour en debattre, qui est aux antipodes des epaules, du rassemblement national....

 Chercher à comprendre, y parvenir ou ne pas y parvenir, serait une chose, mais au moins, tenter le coup, pour parvenir à réhumaniser, ce que les djihadistes justement, ne supportent pas....

 Apres "vous n'aurez pas ma haine", qui avait mis un gros coup de buttoir, aux intolérances, de toutes sortes...

 Ce film, a lui seul, rappelle juste l'essence même, de ce que devrait souvent être le cinéma, des histoires auxquelles on puisse s'identifier, qui nous rappelle, que qui que ce soit qu'on croise, dans la rue, mérite que toujours, au minimum, on se doit de chercher à comprendre.

 Je n'aiaucun doute, sur le fait que ce film courageux, aidera à comprendre, jstement.

 Il est bon de noter, qu'on aurait pu faire ce film, avec n'importe quelle autre dérive sectaire, je pense, il n'est pas inutile de le préciser.

 Ca commence aujourd'hui:

On peut s'en sortir.

 

immigration FBI Européen emprise sectaire féminisme émancipation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire