google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

Petites et moyennes exploitations, en milieu rural.

   Chacun sait à quel point cette notion m'est attachée. Je suis fille d'agriculteur, fe mon père, et ma maman, qui est toujours en vie.

   Je pourrai vous la faire buccolique, version "colchique dans les prés", bien que le colchique, en dépit du côté humoristique de sa prosodie, est parfaitement toxique, aussi, si par megarde, vous tombez dessus, je ne saurai trop vous recommander de passer votre chemin, plutôt que de vous en faire une tisane, sous peine d'avaler votre bulletin de naissance, comme disait ma tante Colette, et ce, de façon infiniment plus expeditive, que quand elle vint au monde.

   Je pourrai aussi, vous la faire en chansons, puisque j'ai écrit quelques petites et modestes chansons sur le sujet, côté jardin, notamment, mais pas que.

    Mais l'envie n'y est pas.... Encore.

   Mais ça viendra, ne vous inquietez pas. Ces chansons ont attendu, depuis quelques années, mais le jour où  ce seront elles qui sortiront du classeur, par ma mémoire imposées, vous n'aurez guère le choix, et je pense que catherine Frot, que j'ai vu, il y a quelques jours, dans le rôle de Marguerite,  s'en trouvera touchée.

 Ha, Marguerite, MARGUERITE......

 Pour ceux, qui n'ont pas encore vu ce film, je vous le recommande chaleureusement.

 Cours y, vite, cours y.

 Si tu n'as pas vu le film,

cours y vite il va filer.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19555484&cfilm=235197.html

 

 Ce soir, marine le pen fait une émission politique, sur France 2.

    On peut effectivement se poser des questions, sur l'opportunité de l'avoir elle, comme invitée, considérant, "sa gouaille", qui au lieu d'être mise au service, d'un bon texte, comme seuls les gens honnêtes, ont le courage de le faire, pour peu qu'ils soient assez honnêtes pour tenir en parole, des propos, auxquels ils adherent, dans leurs intimes conviction.

   Car c'est ainsi, que ça fonctionne, figurez vous. 

   Ca n'est pas mon experience, en temps qu'actrice, qui me le fait dire, mais plutot, en experte,  "toute relative", j'en conviens, en communication.

   C'est pour cette raison, précisement, que depuis plusieurs années, j'ai fait de mon mieux pour influencer le plus possible, les postures des politiques, quand ils prennent la parole, que ce soit en meeting, ou devant les caméras.

   Il par exemple, assez symptomatique, de voir, que le volume sonore de ses discours, notemment, au parlement européen, ait du être aussi élevé, révélant une nature, incapable de "tenir ses nerfs", qui nous ferait ainsi imaginer, une folie furieuse, incapable de faire face, à un poste à responsabilité, alors, que precisement, ce soit la diplomatie, la reserve, et la temperance, qui soient indispensable.

   Un proverbe dit, "ce qui est clair, dans l'Esprit, s'ennonce, sans difficulté". Je n sais plus, de qui, c'est, mais c'est exactement ça.....

 Quand en politique, on seretrouve, dans une situation de crise, comme la mutation de nos société,  mutations, auxquelle, il est necessaire, de s'adapter, ça n'est pas à grand coups de phrases blessantes, et lapidaires, de comparaisons, comme celes, que marine le pen a faite, au parlement européen, qu'on aide, veritablement, les français, qui sont dans la fi  difficulté, mais bien au contraire, en travaillant, politiquement, pour trouver de snouvelles voies....

   Ces nouvelles voies, elles existent, mais ne sont percevables, que par ceux, qui ont conscience, qu'elles vallent d'être défrichées, et aucunement à ceux, et celles, qui non seulement, les nient, mais les dénigrent, les méprisent, et souillent ainsi, la démarche politicienne dans son ensemble, ainsi, que les inventeurs, les chercheurs, les découvreurs, et tous ceux, qui font le monde de demain.

  Chaque individu, qu'il soit français, ou pas, même si aujourd'hui (22 octobre 2015), nous parlons plus des français, porte en lui des ressources insoupçonnées, et selon, la posture qu'il adopte, vis à vis de l'adversité, que peuvent être la cohabitation avec des personnes différentes, ou d'autres cultures, ( je pense aux migrants), ou n'importe quel problème, comme le chômage, la maladie, ou le deuil, ces postures, vont conditionner, leur capacité, à faire face, individuellement, ou pas...

 Voilà, ce qui importe, et ces postures, sont parfaitement antinomiques, à ce que propose aujourd'hui, le Front National.

 Mais revenons en à nos moutons.

   L'agriculture, aujourd'hui, respectueuse de l'environnement, est parfaitement viable, pour peu0 que l'on considère que pour en vivre, il faut commencer par admettre, qu'il soit néfaste, de rester attaché, à des méthodes relatives, à l'agriculture intensive.

   Oui, je sais, ça peut sembler un pléonasme de le dire, mais j'ai des doutes sur le fait, que ce soit vraiment imprégné par certains.

   Je pretends celà, parcequ ayant entendu, certains d'entre eux, lors des dernières manifestations, j'ai entendu, par exemple "ha oui, mais moi, je ne suis pas vendeur, je n'ai pas à être confronté à la clientèle, moi, mon vrai metier, c'est de cultiver, et c'est tout".

   Moi, "je veux bien", mais quand on est "à son compte", comme on dit vulgairement, quelque soit la branche d'activité, que ce soit dans l'artisanat, dans l'élevage l'agriculture, ou quoi que ce soit d'autre, s'il est une qualité fondamentale qu'il faut avoir, dès le dépard, c'est l'adaptabilité.

   De voir que certains agriculteurs, jeunes, qui plus est, et bardés de diplômes, se fassent embarquer par les banques, que je ne citerai pas, pour produire des porcs, en élevage intensif, alor (comme on l'a vu, il u y a quelques mois), alors, qu'il est de ntoriété publique, que la fin lière porcine, est en crise, depuis plusieurs decennies, me met, dans une colère noire.

   Pour ce qui concerne, la vente, sur les marchés. moi, j'en connais certains qui la pratiquent, et qui en vivent bien. c'est donc, que c'est possible.

   Il importe de soigner son apparence....

   Si le port de la barbe et de la moustache, n'ont jamai signifié, que la personne soit sale, cet homme pourra toujours  prendre une douche chaque jour,  et être aimable, personne, quasiment, ne viendra lui acheter quoi, que ce soit, parce que mes metiers, relatifs à l'alimentation, ne peuvent pas se le permettre.

   Je vous mets au défit, de me citer un commerce de bouche, dont le vendeur, porte la barbe ou la moustache.

    C'est con, je sais, un mec rasé de près, avec les cheveux bien "railé", et pas un cheveux, qui chatouille le col, "façon muuuuuuusicien", comme lisait mon grand père, comme on dit chez nous, peut parfaitement être crasseux, sous sa blouse blanche, mais c'est comme ça.

  Pour ce qui concerne ces petites exploitations, je recommande, moi, d'avoir un site internet.

 Ca ne signifie pas necessairement, qu'il faille vendre en passant par internet, obligatoirement.

   C'est envisageable, dans le cadre d'une diversification, ou d'une évolution, d'un mode de vente, je vous recommande, "I monsite", qui est la plate forme de mon site, qui est un excellent outil, d'ailleurs.

 Pourquoi,si ça n'est pas vendre ?

  Et bien parce que par ce biais, vous avez la possibilité de décrire votre vie, de vous lâcher un peu, via le blog, rédiger des articles, sur votre métier, sur vos soucis, sur votre façon d'envisager votre métier,  en quoi, il vous rend heureux, ou  malheureux, en somme, un veritable outil thérapeutique.

  Vous avez aussi, par ce bais, la possibilité, de diversifier, votre activité, pardifferentes autres activités, un hobby, une passion, redihger un billet, sur un truc, que vous avez vu, qui n'a rien à voir, avec votre metier, mais que vous souhaitez partager.

   En ce qui concerne, la vente de vos produits, que vous ne vendez pas par internet, mas ue vous vendez, sur le marché, il faut en parler, donner les jours, et les lieux, où vous trouvez pour vendre, de telle sorte que ceux, de votre région, puissent entrer en contact avec vous, pour vous acheter des produits, que vous vendez.

 mais je vais vous raconter un truc.

Ma mère, était dans ce cas, comme on dit vulgairement, "toujours au cul des vak".

 Un jour, elle était allée, en pélerinage à Lourdes.

 Forte de son expérience, elle,  s'en était trouvée tellement ragaillardie" comme on dit, qu'elle avait eu envie, d'en refdiger, un compte rendu. je ne sais pas s'il était long.

   Lors d'une réunion paroissiale, qui faisait suite au pélerinage, elle avait communiqué son texte. Je ne sais pas si elle l'avait donné à la lecture, ou si elle l'avait lu, à voix haute.

 Et d'un seul coup, les autres paroissiens, l'avaient regardée, de façon completement differente....

 elle avait adoré, se livrer à l'ecriture de ce texte, et l'abvait fait avec son coeur;

   Mais ce qu'il importe de comprendre, c'est que sur une petite exploitation, ou une moyenne exploitation, comme on dit vulgairement, "on a la tête dans le guidon"... C'est à dire qu'on est tellement écrasés par les soucis de comptabilité, tellement ecrasés par cette souffrance, ces dettes, ces rappels, cette paparasseirie, qu'on y perd complètement son identité,  et ce que l'on est, au plus profond de soi.....

   L'image que l'on renvoie vers l'extérieur, est complètement tronquée, puisque la souffrance est perceptible par ceux, avec qui l'on communique, comme ça se passe dans n'importe quel milieu, et plus elle est perceptible, plus on a le sentiment, d'être pertiféré, plus l'image qu'on a de soi, est mauvaise, comme tous ceux qui souffrent. Plus on se sent pestiférés, et moins on veut aller vers l'exterieur, et c'est un cercle vicieux, qui s'auto alimente, et qui n'en finit pas.

   Ce site internet, peut parfaitement être tenu, avec le soutien des enfants, qu'ils soient encore sous votre toit, ou pas. Si vous ne vous en sentez pas capables, demander à la petite ville, pres de chez vous, ou bien à votre maire, c'est bien rare s'il n'ya pas quelqu'un, qui se proposerait de vous aider, pour vous mettre le pied, à l'étrier.

   Sinon, es chambres d'agricutre, doivent pouvoir vous y aider.

 Sinon, de façon plus concrete.

   La mode est au retour, à des petits élevages amateurs,  ces personnes ont besoin de paille, de foin, de cereales, en quantité, plus modestes, que ce qui est prosé, en cooperatives agricoles.

 Pour information, la demande existe bel et bien.

 pour le prix, ne vous emmerdez pas, vous allez à la cooperative agricole, et vous vendez, juste un peu moins, le kilo.

   Pour ce qui concerne,la paille et le foin, je vous signale, que les petite bottes, ou les ballots, sonttrsrecherché, alors, vous remettez au gout du jour, le veux matos, qui traine, sous la charetterie, et vous faite votre petite affaire.

   Le pige à éviter, c'est de ne pas se prétendre dispo, n'importe quand, vous n'avez pas non plus, à vous laisser bouffer, et être disponibles tout le temps. Non, vous établissez des heures d'ouvertutre, deux après midi ou autre, auxquels vous vous tenez, bec et ongle, vous devez vous faire respecter.

   Oui, je sais, c'est peut  être pas de cette façon qu'on paie le mieux ses dettes, mais en tout cas, c'est un moyen qui a toujours fait ses preuves, pour se souvenir pour quelle raison, un jour, on a choisi, d'être agriculteur, et pas autre chose...

 Et s'il setouve qui queces oit, pour vous en dire, du mal, et bien vous me l'envoyez, à moi, iln'ya ucun souci, J'ASSURE LE SERVICE APRES VENTE DE MA METHODE.

    Sinon, il n'aura echappé à personne, dansle milieu agricole, relativement auc changement, climatique, et au probleme de l'eau, notamment, je pense à l'irrigation, et aux pompage, sur les nappes phréatiques.

 Oui, je sais, je suis tres chainte,  "il faut faire avec".

 Certains agriculteurs, PLUS FINS QUE LES AUTRES, ont commencé,depuis plusieurs années, certaines experimentations, sur le choix, de leurs cultures.

 Côté cereales, il faut absolument que certains,reviennet aux cerealess, que je nomme moi, "encestrales".

 Pourquoi ?

 Parce que ces céréales, qui nourrissaient nos ayeux,  offraient des qualité nutriotionnelles, largement, supperieures, aux blés industriel, dont la selection, n'a été orientée, que dans le seul et unique but, d'accroitre la production.

   Ors, aujourd'hui, en dehors du gros problème de surproduction, ces céréales, dont principalement, le blé, présentent des risques relatifs à la mauvaise qualité du gruten, justement, et à la pauvreté, sur le plan mineral. juste pour info, ce que je pretends là, ça n'est pas du baratin, c'est juste prouvé scientifiquement.

 C'est ici :

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-3-octobre-2015_1101025.html

 Je précise que ces cereales, presentent l'aventage, d'être plus adaptées, aussi, à la secheresse, ou à des terres plus pauvres. Tout est expliqué dans le documentaire.

   Je précise surtout que je connais d'autant mieux le problème, que je suis, moi, intolérante au gluten. Alors, je sais de quoi, je parle.

 Comme tje fais, avec mes faibles moyens ?

   Je ne mange plus de pain, j'achète de la farine de sarazin... (messire, des sarazins....), et je ne mange que des crêpes, que je fais moi même. Le jour, où mon boulanger fera du pain, avec ces céréales ancestrales, et bien je remangerai du pain !

   Ce dernier m'a expliqué, il y a plusieurs mois, qu'il était difficile de trouver comment arriver à trouver la farine, pour faire du pain, avec ces nouvelles, "néo céréales".....

   Mais quelques mois plus tard, j'ai vu qu'il se faisait livrer de la farine, EN SACS... C'est donc, que c'est parfaitement faisable.

 Sinon, j'ai appris aussi, que d'autres, plantes, refaisaient l'objet d'attention, comme le lupin fourrager, dontparle, Alain Baraton. c'est ici:

http://www.franceinter.fr/emission-la-main-verte-le-lupin

 J'ai choppé aussi, un truc, sur le chanvre.

http://www.manche.chambagri.fr/chanvre.asp

   Sinon, je parle mieux encore, de ce qui est relatif à mon coin. Le lin. Bon, le textile moi, j'adore. Mais il y a la graine, aussi, riche en omega 3, je crois. Les élevages de porc, ici en Normandie, l'utilisent, désormais...

 
 
 Le porc cauchois, aussi.
 
 
  Je précise, que je prête autant d'attention que ms moyens me le permettent, à certains essais, qui sont tentés, aussi, par certaines chaines de grosse, distribution. moi, je vais chez karouf', j'ai l'habitude.
 
  J'ai gouté notamment, l'huile de colza parfumée à l'huile de noix. J'ai trouvé ça bon.
 
    En ce qui concerne les farine, au sujet du gluten, il est important de comprendre, que c les legumineuses, et les légumes secs, notamment les lentilles, peuvent aussi, produire une farine, qu'on peut utiliser aussi, pour faire des pâtes salées, notamment, on peut aussi utiliser de la farine de chataigne, c'est juste excellent.
 
  Je pose enfin, le lien d'un autre article, que j'avais écrit, au sujet des filières courtes.
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.