google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html

L'épopée de la ligne Paris Normandie, ou les caprices de diva du Premier Ministre Edouard Philippe.

 Il est vrai que par les temps qui courent, que dis je, qui galopent, la SNCF est mise à rude épreuve, puisque les déplacement, par le biais du prix des déplacements, d'une part, alors, que la précarité augmente, d'une part, mais aussi, par la pollutions de l'air, que les types de locomotion génèrent, la SNCF, se trouve être le mode d'ajustement, du déplacement, tout secteur confondu.

 La pollution, d'une certaine vallée, par les camions, qui transitent vers l'Italie ? Le seul moyen d'y mettre fin, s'appelle le Ferroutage, position, que cautionne aussi, Nicolas Hulot, il me semble…

 Accès difficile, d'une ville de province, vers la capitale, on exige des trains plus nombreux, et des lignes, et des performances sécurisée…

 Depuis longtemps, et ça n'est hélas pas le terrible accident de passage à niveau, qui risque d'atténuer, le questionnement, tout le monde voudrait que l'on supprime le plus de passage à niveau possible, mais personne ne veut payer…

 On ne peut pas en effet, exiger de la SNCF, qu'elle serve de solution miracle, à tous ces aspects du déplacement, au sens large, et parallèlement, vouloir, lui faire porter le chapeau,  des que quelque chose, ne tourne pas rond.

 Pour commencer, le problème des passages à niveau, je connais helas, bien, parce qu'un jour, avec ma voiture, et mes enfants, alors, que ma voiture était ancienne,  (une SIMCA 1000, pour ne rien vous cacher), je me suis trouvée en difficulté,  sur le PN, entre Pavilly, et Motteville, ici, en haute Normandie.

 Non pas, parce que j'aurai tenté de passer, alors, que le son, ainsi, que les barrières étaient baissées.

Non, certes non…

 Mais parce que redé   "marrant" , alors, que ça n'est pas drôle, ma voiture, roulant au pas, alors qu'au passage, la route en cet endroit, dessinait un S,  elle calât, au beau milieu.

 Inutile de vous dire, la trouille que j'ai ressenti.

 Elle a redémarré sans problème.

  Ca n'est qu'après, que je réalisais, que j'aurai pu avoir, un accident, si le hasard, avait  voulu que les barrières ne se ferment à nouveau, et qu'un train ne surgisse,  et nous coincée au beau milieu, sur le voie….

 je racontais l'histoire à Thomas, il y a bien longtemps, et je suppose, que quelqu'un s'est dit, qu'avec le dessin que forme effectivement la route, en cet endroit, le S, dont je parle, un camion, dans la même situation,  aurait parfaitement pu ne pas s'en sortir.

  Les travaux furent faits, et les deux virages, avant et après le passage à niveau, furent très largement élargi, pour parer à cet inconvénient.

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/ligne-nouvelle-paris-normandie-une-petition-transmise-a-la-sncf_696064.html

https://actu.fr/societe/ligne-nouvelle-paris-normandie-ou-passera-le-train-le-public-invite-a-donner-son-avis_816998.html

https://www.lesechos.fr/27/09/2017/LesEchos/22538-356-ECH_les-agriculteurs-contre-la-ligne-paris-normandie.htm

 En cours de commentaire.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire