google-site-verification: google7d26736b1ef720ed.html
Créer un site internet

Au sujet des prises en charges du handicap adulte.

   J’ai appris, il y a quelques temps, que le handicap chez les adultes, ne pouvait être pris en charge, financièrement, par la sécu, que si le patient « entrait dans les cases », relativement à son âge.

   En d’autre terme, si vous êtes frappé d’une maladie, dont le diagnostic reconnu, implique un âge, à partir duquel, cette maladie est reconnue, mais que pour une raison que personne ne connait, elle vous frappe, plus tôt, la sécu ne reconnait pas cette maladie, pas plus, je suppose, que la maison du handicap, et vous devez assumer seul(e), y compris, pour l’entourage proche, et ses conséquences financière, ou psychologiques, on vous ignore, totalement….

   Je trouve incroyable qu’il en soit ainsi, quand on sait, d’autre part, que certaines de ces pathologies, sont de plus en plus fréquentes, et frappent de plus en plus jeunes, alors que l’on sait pertinemment, que parmi ces raisons, se trouvent les histoires de pollution, notamment, dues aux perturbateurs endocriniens, alors, que parallèlement à ce fait, chez les décideurs, donc, les politique, le principe de bienveillance, devrait précisément, d’une part, voter des lois, pour mieux protéger les citoyens, sur ce point précis, mais aussi tenir compte de ces répercussions, au sein des familles, qui au delà des répercussions purement financières, mettent à mal, l’équilibre psychologique de l’ensemble de la famille, qui doivent assumer ces maladies, alors, qu’ils s n’en sont pas responsables.

  Il est incohérent, qu’il y existe des critères d’âge tout simplement.

féminisme émancipation convivialité droit du travail

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire